Sordide - La moitié manquante de la photo (12)

Publié le par imagiter.over-blog.com

5194746046_fd881b2833.jpg

Retraite, encore et toujours plus sordide ? La loi du 9 novembre 2010, parue au journal officiel du 10 novembre, sur la mise en forme des retraites (dite réforme) contient de véritables perles aux cochons.

 

Par exemple, concernant les fonctionnaires. Jusqu'à présent, les fonctionnaires qui étaient radié(e)s des cadres en cours de mois, étaient rémunéré(e)s pour la totalité du mois (exemple : pour un départ en retraite le 5 novembre 2010, le fonctionnaire se voyait rémunéré(e), normalement, pour la totalité du mois de novembre et sa pension était due à compter du 1er décembre).  Pensions-nous sur ces pensions ?

 

Cette disposition prend très fin pour les pensions liquidées à compter du 1 er juillet 2011.

 

Où se cache le malpropre ? où se situe le crasseux, le sordide, le maculé, le dégoûtant , l'imprononçable ?

 

Ouaiiiipppppp. Désormais, la rémunération du fonctionnaire cessera nette à compter du jour de la cessation d'activité et sa pension sera due à compter du 1er du mois suivant et payée en fin de mois (l'exemple : un(e) fonctionnaire partant en retraite le 4 juin 2011 sera rémunéré(e) jusqu'au 3 juin, mais  n'aura pas de rémunération entre le 4 et le 30 juin, et sa pension due à compter du 1er juillet sera payée fin juillet.

La pension, mon vieux ? eh bien sus- pension de la pension. Carrément ? Malproprement…Ils appellent ces cochonneries, qui n'osent se montrer au grand jour, des "affaires"…

 

Tomber aussi bas en se prétendant en haut est-ce possible ? Les parasites absolus que sont les riches trop déshonorés vont jusqu'à gratter quelques jours, de cette sournoise et malsaine manière. Radins, grippés-aux-sous, mesquins, avares, rapaces jusqu'à la nausée (tant de bassesse est-ce seulement imaginable!) – vont-ils continuer à nous CHUTER dessus ? Leurs têtes folles se sont auto-suggestionnées que TOUT L'ARGENT PUBLIC LEUR EST DÛ…Regardants, jusqu'au vice, pour les autres et regardant toujours ailleurs pour eux…

 

Ainsi, les fonctionnaires "peuvent"-t-ils /elles choisir leur date de départ en retraite en toute connaissance de "cause". La cause néfaste et parasitaire en somme !!!

 

C'est donc cela le décapité capitalisme: une poignée qui vit, si salement, sur "l'argent des autres" ?  Pas de doute, c'est eux. PRIS LA MAIN DANS LE SAC !!!

 

 

(à suivre) 

 

Aussi le site freethewords.org à suivre de près, par exemple, sur l'onglet 3, "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et son chapitre sur les retraites…

 

 

Publié dans le ridicule qui tue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article