Tant d’instants de sérénités et d'extases ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

5786409996_b05f7c88cf.jpg

A partir de combien d'instants accumulés l'instant finit-il de l'être ? Ce si insistant tant instant ? Qu'il en deviendrait même, fondu enchaîné, tant et tant d'autres instants !

Instant tant ? Cette structure si profonde qui nous rythme tellement de faits corporels : que l'instant intensif c'est tout l'instinct immédiatement déplié. Bref. Pourvu que l'instant, lui, reste toujours si instantané – voici qui amplifiera l'aura de cet instant unique, un pied à la fois dans l'éternité. Et l'autre dans la fugacité très insaisissable.

Tant d'instants ? Moments qui font leurs mômes, soudains si soudés, dominant même jusqu'à l'urgence haletée. Staccato lancinant de petits coups rapides, toujours trop subits, foudroyants et prompts. La rapidité très fauve de l'instant lui dessine tout son caractère rétractile. Profondément enroulé dans la pelote de ses griffes. Sortant de leurs coussinets en un flash immanent. L'imminent, lui-même, très lové dans le déployé complet, exactement comme pour les descriptions usuelles.

L'inhérent ou bien l'intrinsèque en dessinent, même (afin de nous rendre service ?), cette appartenance intérieure, d'en dedans, toute d'un frémissement interne – de l'instant clé de tant d'autrestantum, nos instants mouillés oui si trop nombreux !!!

L'instant clé ? Dire aussi tôt aussitôt, offre l'impulsion d'élan. Poursuivre par tantôt, tant de tôt, amplifie le flot de tellement, en toutes abondances irrépressibles. Autant de tant – que peut bien signifier cette concentration ? Le proche se rapproche, se rend encore plus à notre portée immédiate…quantités, intensités, nombres, grandeurs, proportions, quotités, durées, participations, etc. tant s'en faut que la liste s'achève…Tant de tant n'est pas voué à devenir comme Tantale, un supplice, tant et tant de tantales oubliés…

                        …Redonné à tout son contexte, le nouveau visage de l'instant c'est l'instant instillé. Encore, l'instant qui institue. Instant qui deviendra, à la longue, une institution. C'est que quelque chose scintille très fort, clignote fermement, se fait phare du monde dans "instant"…un collier d'instants comme la 9ème merveille du monde ? Des monades : il y a quelque chose d'extrêmement moderne dans instant. Cela illumine tout de futur, finesse technologique, élégance des matériaux et puissance gracieuse, à la fois. Comme si vous étiez, aussi, le chef d'une immense armée de non-violence qui effectue tous les changements. Décollés ? Nous savourons à quelle pointe le potentiel contenu demeure bien trop immensité.

Parfois,          il se trouve tellement plus de volumes et de fermetés lumineuses dans le reflet de la flaque que dans l'objet lui-même.                        Comme lavé aux grandes eaux des origines – le mot instant c'est toujours neuf, toujours naissant, toujours nouveau-né.                       Comme si le départ de tout ce qui nous concerne s'était cristallisé dans un tant de ceci, un tant de cela, un tant de celle-ci, un tant de celle-là, un tant de telle autre, un tant de ça aussi, un tant de telle quantité, un tant de telle autre qualité, un tant de cette quotité, un tant de pareille longueur, un tant de semblable surface, un tant d'identique volume, un tant de taille, un tant de tant de…

             …qui devint, à l'instant, l'instant premier d'extase et de sérénité…             

L e s    É d i t i o n s    R o u a g e s

ont le projet de publier un livre papier et numérique,construit autour de la thématique de l’instant.

Dix types d’instants  ont été choisi.  Instants à sortir de leur quotidien et se les approprier :

INSTANT

d’euphorie
d’incompréhension
de fureur
de gloire
de doute
d’ivresse
d’embarras
de désillusion
de sérénité
d’extase

Transformez-le
en mots, en sons, en images ; en récits, en poèmes, en messages ; en dessins, en chansons, en pliages ; en vidéos, en BD, en collages.

Envoyez-nous  vos instants  avant le 25 novembre 2012 !

Mail : instant@editionsrouages.fr
Adresse postale

Éditions Rouages
UFR de Littérature française et comparée
1, rue Victor Cousin
75005 PARIS
Téléphone : 07.61.17.02.83

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lejournaldepersonne 28/11/2012 06:15


bonjour


vous le vivez vous le faites partager - vos images sont géniales - votre écriture si sensuelle - oui vous vous savez de QUOI vous parlez...bravoooooooo

imagiter.over-blog.com 03/12/2012 19:24



bonsoir


nous remontons - oui c'est un petit bijou abstrait/ concret - les images sont à fleur de vie - merci