Théâtre d’aujourd’hui

Publié le par imagiter.over-blog.com

6745690993_78c6ef5890.jpg

ACTE 1   SCENE 1

 

ALDEBARAN                Toi pourpre d'infamie, violet virevolté

                                      tous tes crimes au ciel tu oses les porter

                                      le mal fut-il rêche pour sortir ton couteau

                                     y plonger dans son sein les trottoirs du tombeau

 

                                      et n'allas-tu pas même au fumier balancer

                                      ce cœur qui palpita tant d'aubes pour toi seul

                                      que les clins d'œil du ciel ne te fassent point tromper

                                      tu périras aussi, griffonné d'un linceul.

 

 

JUDE                           août de goût, j'inaugure ton augure

                                      ma voix est calme comme bruit de palme

                                      baignant ton front trop blanc dont l'aube figure

                                      la vapeur tiède des gouttes de basalme

                                      (…)

 

                                                             ACTE 1   SCENE 2

 

HYACINTHE             réunir en un seul tous les hommes tressés

                                 tu l'as fait, puis éteint, le feu s'est assoiffé

                                 de cendres, nous sommes loin de nous, pressés

                                de toi, le tain du lointain, le décoiffé.

 

SYNOPSIS              ta souffrance m'en veut depuis que tes yeux crus

                                      (…)

 

                                                             ACTE 1   SCENE 5

 

SKOPJE                  je vous cherchais ; quel est cet endroit inconnu?

 

DE RUBERCY        tous les limpsastres, cent mètres de colonnes,

                               balustrades géantes, pilastres, tonnes

                              de chairs en pierre-des villes, le neuf décor

                              rapetissé, la chambre robe de ton corps,

                              enrubanné de la dentelle des hautes

                             statues, stalactites brillantes qui sautent,

                             la danse de pierre t'entraîne en monuments.

                                      (…)

 

 

                                                             ACTE 2   SCENE 1

 

APRIL                          nous avons trop parlé de sciences exactes

                                    serait temps qu'après l'entracte soient les actes

                                    c'est plus simple de te serrer toi dans mes bras

                                    que de tordre l'esprit en forme de cobra.

 

                                      (…)

(...) extraits de "L'Athéâtre" pièce rock and roll mais en alexandrins

A lire sur freethewords.org (téléchargement gratuit)

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

            tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 300 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article