Tout doit vous devenir extérieur

Publié le par imagiter.over-blog.com

3094359653_60d72282d8.jpg

Plus d'intériorisations, plus de vies intérieures ardentes, plus de sensibilités, que des émotions stimulus- réponses. Oui recevoir dans son cœur doit paraître hors d'accès…au lieu du rien d'humain ne m'est est étranger vous obtenez mais à condition que tout l'humain reste complètement à l'extérieur. Que rien d'humain ne soit plus intériorisé.

"Comme si moins ils conservaient d'attaches sensibles plus ils étaient censés avoir d'impact".(p. 85- Annie Le Brun, Du trop de réalité, décembre 2000). L'appellation ne sert plus qu'à pallier l'absence de ce qu'elle désigne…l'alimentation agro-industrielle se rétrécissant toujours à moins d'ingrédients***, au fur et à mesure que les choix soi- disant se diversifient, il ne reste qu'à manger les mots à la place des mets.

*** voir notre blog "L'alimentation durable"

D'ainsi "ignorer" son corps nous ramène à un état antéprimitif mais sans tous les bienfaits*** qui vont avec…

 

***  voir pour les savourer quelque peu nos blogs "Fractures médiatiques", "L'origine", "Retour en force des métaphores ?", ou "Lorsque ne pas savoir penser tue"

Pourquoi acceptons- nous de tant perdre en nous fourvoyant dans des hédonismes qui prennent le corps pour des sacs à gélules, pilules, calories, produits licites et non et en over-sur-dosant tout cela, en gavant nos yeux d'images trop ahumaines, en fermant nos olfactions à la danse acidulée des vrais parfums, en laissant nos oreilles écouter de l'anti-musique, et en ne dressant plus l'épi derme aux rythmes des moissons sons des mois…toutes ces si rationnelles postures ne seraient pas "sérieuses" ? 

Que la subjectivité (ce parfait récipient qui recueille l'expérience) ne soit ni quantifiable ni non mesurable ne l'enlève pas de la raison - contrairement aux émeutes boursières qui quittent le sens des mesures, de la pondération, du sérieux, du modéré…les discours uniques un jour se niquent. Ce jour est arrivé !!!

La subjectivité radicale est comme ces doigts de l'homme qui transpercent toutes les bouffonneries ridicules des avoirs pour se faire avoir et autres possédées possessions. Je est tellement supérieur à me, mon, ma, mien, à moi, à moi je coule…sa connaissance nous semble nettement plus fiable, crédible, convaincante, sûre, garante de plus d'objectivités…que tout ce qui chiffre mais ne se dé-chiffre !!! faux comptes de faux résultats !!!

Comme si d'effacer toute singularité individuelle était plus objectif que d'oser sa sensibilité ? Faire semblant d'ensevelir de neutralité n'est pas neutre du tout. Vous reprochez à l'instrument de mesure d'être trop précis (la singularité), vous démantibulez un corps vivant afin de vérifier son naturel et, ensuite, sur commande, sur double commande, sous triple contrainte – vous exigez de la spontanéité…vous trouvez tout ceci vraiment recevable ?

Le discernement rend responsable, vous entendez, oui se sentir responsable de toute la planète et de chaque être humain, oui ceci existe dans des Je absolument irréductibles. Seulement. Oui l'intelligence relie. La sensualité épicurienne attache de liens plus légers qu'un souffle. Vivre le corps quantiquement demeure, encore, le choix d'une minorité d'extatiques paisibles mais fermement déterminés. Tant il est vrai que rester déterminé c'est avoir, déjà, résolu toutes les questions, c'est en avoir déterminé chaque subtilité des réponses…

Le choix de blogs qui suivent en atteste la course de fond qu'offre cet athlétisme mental – celui du 9 juin 2011 nommé Comment le développement personnel tourne au savoir- faire révolutionnaire ? précède, dans la série "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1), un blog qui a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? La permanence de "Toute l’histoire du rire en 5 textes", vous absorbez ?  Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être magicien, etc…

Rappelons, aussi, que ces techniques complètent d’autres triomphales techniques (toujours inconnues ?)…quelques uns des plus récentes sur ce blog ?: "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Reposer le repos d'une question", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", « Butiner le but », « La queste des questions », "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc.

Les basculements se passent le relais on dirait bien…tous leurs efforts pour privatiser le cœur et la pensée se solderaient pas un joyeux échec ? Geler l'imaginaire par toujours plus abstractions "insensibles" (sans absolument rien de sensuel ni d'affectif) c'est bien fuir, dératé et couard, toutes les facettes de la réalité qui ne rejette strictement rien. Oui oui mettre les mots hors sol, les priver de tout ce qui les nourrit, ne plus pouvoir trouver d'aide dans les mots, les faire tomber en désuétude, etc. – ressemble beaucoup à cette terre brûlée de qui ne fuit, haletant, son futur proche... De la sorte, "objectif", vous n'en êtes même pas à la toute première marche…Oui si avilir, déshonorer, abaisser, dégrader, galvauder, perdre ne résonnent plus du tout en vous, comment voulez- vous pouvoir connaître le réel tout entier ? Que jamais les mots ne se perdent corps et biens, selon le mot de Robert Desnos.

Enlever toute présence à vous, à tout le monde permet, peut être, de vivre derrière des écrans, plus morts que vifs. Mais lorsque surgissent les iconoclastes qui dévalorisent, plus vite que l'éclair, toutes vos icônes, votre temps d'adaptation à ce nouveau réel est beaucoup trop long – nous avons pu nous infiltrer absolument partout. Et vous, devant cette MISE A JOUR, ne détenez absolument plus aucun instrument d'accommodation. Surtout pas en équivalence corporelle !!!

Que votre corps ne sache plus du tout parler de sa présence…nous le savions déjà…mais que vous soyez devenus si extérieurs à tout

                                                                                              …voici qui vous rend OUT !!!

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques, onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ", onglet 2 "Comment devenir un(e) athée du capitalisme" et  Rien de plus solide que le solidaire , sinon,  onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "L'ardeur sociale – comment de désincarcérer de l'individualisme", onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Commenter cet article