Trahisons journalistes

Publié le par imagiter.over-blog.com

 

 

5324016094_2bb5270683.jpg

Définitivement clair que la tendance journalistique lourde c'est la trahison sur tout. Un exemple? Le sondage Ifop qui obtient 48 % de "révoltés" contre la situation économique et sociale, 13 % de confiants et 30 % de "résignés" achète le titre de claire désinformation : les français "résignés". Pourquoi pas "tous confiants"?

 

Autant pour les résultats des élections où il y a eu très exactement 19,29 % de votes émis (moins abstentions, moins votes blancs et moins ces troublants 24,5 millions   d'adultes de plus de 18 ans qui, avec les 20,5 millions d'inscrits sur les listes électorales, constituent  le total de 45 millions d'adultes de plus de 18 ans, en France)…les médias ne parlent plus que pour des MARGINAUX, des groupuscules des archi minorités. Ils plongent tout entier dans les dénis du réel et les refus maniaques du fonctionnement majoritaire d'une société…

 

De tels détraquements de comportements se positionnent dans des mentalités démasquées d'Ancien Régime. Tout ce qu'ils diront, dorénavant, pourra être supposé comme d'éblouissants mensonges et des engagements à trahir sans cesse la majorité des citoyens. A croire que l'on peut manipuler indéfiniment, on devient comme le sable nu sous la vague retirée, percés à jour. Et la vue est répulsive à souhait !!!

 

Les flagrantes délinquances des médias, trahissant sans cesse la réalité que vit le plus grand nombre – leur ôte tout droit à donner à des leçons à qui que ce soit. Pourquoi ils se prenaient pour des flics ? Normal qu'ils ne puissent plus guère aller vers le réel – leurs portes n'ont pas été balayées depuis si longtemps qu'ils ne peuvent plus sortir dehors ?

 

Comme si la convergence des impostures et du non droit à diriger la société faisait le tour de l'éventail!:

2008- 2011 -- Financiers plus que discrédités – pas d'autorégulation des marchés puisque s'ils "créent" seuls les richesses pourquoi ce besoin de 7 000 milliards de dollars ? – donc des marchés uniquement mendiants de la réelle économie !!!

2011- Politiciens grandement déconsidérés – "élus" (sic) avec 19,29 % d'adultes de plus de 18 ans – ils osent piétiner cette écrasante majorité qui "na' pas" voté pour eux et prendre des décisions constitutionnellement irrecevables. Implacable, en tout cas, qu'ils ne représentent plus du tout 80 % de la population adulte de plus de 18 ans. Abus de pouvoir à tous les étages.

2011 - Médias décrédibilisés – leurs rapports trop démasquées pour les intérêts archi minoritaires des 2 autres "corporations" "si crispées sur leurs intérêts particuliers", "si incapables d'entrer dans les contraintes du Progrès, de se flexibiliser" et "se montrant nettement ringards, dépassés, archaïques et en rien modernes"…

2011- 2012 ? -- Stars qui n'auront fait que la "police des esprits" et se retrouveraient avec les 20 % (énormément de personnes âgées) qui s'opposent au 80 % ? La courbe de Pareto appartient à la stratégie…

 

Donc les menteurs peuvent être retournés à l'envoyeur. Résultats du sondage de l'Ifop, commandité par les signataires du "Manifeste pour un débat sur le libre- échange"? Oui oui le titre devient

"Après les abstentions majoritaires aux élections 48 % des français se disent révoltés par la situation sociale et économique"…

Et l'article démarre par

"A peine 13 % de français se disent confiants en l'avenir. Terrible coup porté à tous les dirigeants. Qui devraient se trouver, rapidement, contraints de changer radicalement de comportements, de mentalités et, tant qu'à faire, de politique…Ils ne sont plus soutenus que par de maigres minorités. Souvenez-vous, mi 2010, ils étaient 43 % à se dire résignés, ils ne sont plus que…30 %. Où seraient passés les 13 % manquants ?

Oui oui 48 % des français se disent "révoltés". Ce mot brûlant qui vous faisait passer, il n'y pas très longtemps du côté de la pénalisation des manifestants, donc des hors la loi en herbes – est, désormais, porté haut et fort par la moitié de la population. Ce qui implique que les indignations, les colères, les sentiments d'injustices et les désespoirs les poussent bien à n'avoir plus peur. A se lancer. Et à porter le mot "révolté" comme un drapeau.

Des précédents historiques ont déjà vu, plus d'une fois, le mot révolte se canaliser en révolution.

Merci à ces 48 % de français dignes de nous le rappeler."

 

Ça a tout de même une autre tronche que l'article tout tremblant et compulsif du "non je ne veux pas voir le réel tel qu'il est !" ?

 

On ne peut pas toujours gagner à vouloir toujours faire perdre la majorité, n'est ce pas ?

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistance au changement      Implique changement de la résistance

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans sociéte

Commenter cet article