Travailler toujours plus ? "Menteur" ! "

Publié le par imagiter.over-blog.com

5428719666_49c7dac5f1.jpg

"L'argument incitant à travailler avec acharnement a toujours reposé sur une sorte de mensonge" (p. 95 *** - Robert Reich – Le jour d’aprèssans réduction des inégalités, pas de sortie de crise, janvier 2011). On fait croire aux gens, qu'un jour, ils auront suffisamment travaillé pour pouvoir s'offrir ce qu'ils désirent. Mais ce jour glissant ne semble jamais arriver. Il n'y pas de lumière au bout du tunnel des acquisitions…

 

*** voir, aussi, page 103 du livre du Robert Reich qui a été, tout de même, 3 fois ministre ainsi que conseiller économique d'Obama durant sa campagne électorale

 

Et de relever que "Même Adam Smith reconnaît le caractère central de cette duperie" puisque il affirme que "tout au long de sa vie le travailleur sacrifie une tranquillité réelle pour…cette tromperie qui met en branle l'industrie et la maintient en mouvement perpétuel. (Théorie des sentiments moraux)…la condamnation du travail pour mensonge, duperie et tromperie, etc c'est du très lourd. Surtout que cet Adam Smith est prétendu (pour qui ne l'a pas lu) le "père de  la main invisible de l'économie de marché". Pas moins !!!

 

Ce n'est pas travailler trop qui mène le monde puisque…"Livrés à eux-mêmes les marchés concentrent les richesses et revenus avec effets désastreux pour l'économie et la société" (Michael Lewis, "Le casse du siècle – the long short", de janvier 2011). Pire "la culture américaine adresse aux gens un message de plus en plus ambivalent : travaillez comme des fous mais profitez de la vie au maximum. Obéir à ces deux injonctions à la fois s'est avéré impossible. Plus encore depuis 2008 " (p . 95 -  - Robert Reich – Le jour d’aprèssans réduction des inégalités, pas de sortie de crise)…Ne pas céder à la moindre envie (pubs) en s'ensevelissant, ( en fait), derrière un mur d'objets s'est vu, aussi, très déconsidéré. Au point de passer pour une tromperie "une grande partie de ce que désirent la plupart des êtres humains ne peut pas s'acheter, de toute manière (…) Il s'avère que le RETOUR AFFECTIF de tout ce qu'on peut acheter avec l'argent décroît rapidement (p. 93 - ibid)". Des études, dont une portant sur 256 000 personnes vivant dans 17 pays différents, n'ont "trouvé aucun lien entre l'argent dont elles disposaient et le bonheur qu'elles ressentaient" – une fois écarté le maintien des moyens d'existence de base…et les plus riches ne sont que "légèrement plus heureux que la moyenne et qu'avec des satisfaction fugaces… (p. 93 - - ibid)…Le jeu n'en vaut pas du tout la chandelle…En fait personne n'est épanoui de l'explosion des inégalités, la vie de tout le monde s'alourdit et se barbèlle de complications…et tout cela pour …quasiment rien…Sinon - l'amoncellement des dangers pour tous…et toujours plus de crises…tandis que le diagnostic claque tel un coup de fouet :  sans réduction des inégalités, pas de sortie de crise !!!

 

Investir tout dans travailler toujours plus et consommer encore plus (3/4 du PIB étasunien vient de la consommation ce qui dénonce le caractère ultra parasitaire de ce pays – Europe c'est au pire de 55 % à 65 % du PIB) est donc un véritable leurre…puisque la prospérité 1947- 1975 c'est "stable au niveau 62 %  ce qui n'a jamais posé de problèmes"…et Robert Reich termine ce chapitre "Difficile de se résigner à plus de frugalité" par le clair diagnostic que "les américains seront plus heureux lorsqu'ils consommeront moins", la prospérité (malgré ce tout à acheter  après la guerre) c'est beaucoup moins (valeurs corrigées) de consommation qu'actuellement…plus d'heures de travail, moins de sommeil, multiplication par 2 entre 1999 et 2009 des anti-dépresseurs, etc …tout cela pour courir après 2 tromperies…le pudding n'a pas mangé la preuve !!!    

 

Travailler moins c'est bénéfique pour la Terre, l'économie en  retour des Glorieuses et pour tous les liens sociaux – chacun sa paie et c'est la paix – le plein emploi des Trente Glorieuses, retranscrit à aujourd'hui c'est le revenu universel, d'existence afin de parvenir au taux "durable" de travail humain non nocif à la planète !!!

 

Tout ceci inclut la fermeture définitive de la Bourse – le seul obstacle massif au retour des Glorieuses de la "vraie " prospérité sans leurres…

 

 

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme".Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? etc), onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans sociéte

Commenter cet article