Tu es en avance.

Publié le par imagiter.over-blog.com

5049126283_66c0b8b512.jpg

Trop en avance. Pourquoi ne survient-il pas, dans un cerveau qui assène de tels précipices, que pour pouvoir l'affirmer, il faille, au moins, avoir une omnisciente vision de tout le panoptique historique. Il faut tout savoir sur tout. Bref, pour pouvoir, honnêtement, dire à quelqu'un qu'elle/il est en avance (trop en avance!) il faut être encore plus en avance que lui. Et de quel droit, alors, le lui reprocher. Trop en avance – il y aurait alors "juste bien – pile poil" en avance – et, psychologiquement, de s'acharner à critiquer plutôt que d'annoncer, joyeusement, la bonne nouvelle – PROUVE que vous ne savez pas ce que vous dites, que vous ne connaissez pas du tout ce dont vous parlez …et, qu'à l'évidence – vous n'êtes" pas assez" en avance – plutôt en arrière (presque "arriéré" – hé ben c'est du propre, au lieu de fournir des efforts, afin de vous améliorer, vous tirez (lâchement) sur les meilleurs…Vous pensiez que de ramper autant vous obtiendrait une pluie de compliments ?

A chaque mot d'un ( e) conformiste vous pouvez r accorder un vrai délit…Bouuuuuh, les vilains pas beau !!!

 

C'est donc cela – vous voulez aligner le monde à votre médiocrité. L'obliger à tomber aussi bas que votre laisser aller où tout est "trop difficile" (aider les autres, penser collectif, réfléchir à fond et pouvoir en discuter) et où vous décrétez (de moins en moins beau !!!) d'exclure les meilleurs …Or la logique loge tout ? Si vous osez que quelqu'un est "trop" en avance – veuillez décliner et englober les différentes façons d'être en avance. De quoi ne pas pouvoir éviter "d'assumer" un peu de ce que vous "assumez" réellement (du fait d'être crédité d'être en avance : ce qui ressemblerait, bizarrement, à un lourd handicap retardataire!!!). C'est bien juste un "interrupteur de conversation" (un "discréditeur de la parole brillante"!), qui ne correspond à rien, tel ce regard qui accommode sur le vide. Mais qui implique une attitude en surplomb qui se voudrait inaccessible, une mégalomanie sans limites : bref, le complexe de "la personne simple, sans culture, qui se veut les pieds sur terre" et qui se révèle "compliquée, évaporée, absolument tordue d'abstractions et d'un orgueil caché gigantesque"…Comment mieux le ressentir encore sinon en symétrisant ? S'il était vrai que vous fussiez "en avance" cela déduit que d'autres serait "en retard". Vous ne pouvez faire exprès d'être en avance mais arborer "en retard" dénote une tendance à la mauvaise volonté, à l'inertie douillette etc. Voulant vous discréditer (dans l'inversion générale qu'est la régression capitaliste, toute qualité devient un défaut!), par effets de réverbérations et de ricochets, c'est la servitude volontaire qui se voit aspergée de tous les ridicules.

La perle de ces régressions infantiles revient à Mme Dominique Voynet avec son "avoir raison tout seul et en avance c'est avoir tort". Le corollaire (la seconde moitié de l'image, la complétude du réel) c'est "avoir tort tout le temps et en masse c'est avoir raison". Voilà qui annule tout l'héritage mondial des arts et des sciences, tout l'héritage des Lumières et de 1789, toute la valeur progressiste de la vérité etc. etc. N'est-ce pas beaucoup pour une seule personne gavée de mauvaise foi ? Pour les conformistes la mégalomanie a bien dépassé toute possibilité même de mesures. Ils s'égarent dans tous les extrêmes et se dévoilent comme les extrémistes délirants de leurs reniements de tout !!! Nous savons encore plus sur eux. Toujours plus ! Comme leur insensée privation de l'aventure merveilleuse des "vraies" conversations qui vous ouvrent aux multiples facettes d'absolument tout, vous emplissent des enchantements sans limites des saveurs des savoirs, des émotions et sentiments multipliés (contenus dans le nectar insurpassable de chaque mot).

Qui vous "conversent" des conversions des autres, leur visible transmutation; les métamorphoses et transformations qui restent ces trésors couvés des dialogues sincères. Que nous conversions de nos conversions : que le passé inclus dans ce phrasé devienne notre futur riant. "Les interrupteurs de conversation" vont bien appeler, systématiquement, le dégoût.

Plus que ras le bol des inversions !!!

 

 

( à suivre)

 

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 3   "L'intelligence indestructible du capitalisme ?"

Publié dans sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article