Un Courtisan c'est bien trop Court - que les Court- isans (1)

Publié le par imagiter.over-blog.com

3777782938_0fb7370efd.jpg

Les dernières déloyautés montent à l'assaut…

Mais comme tout ce qui est court - ça tourne vite court.

Demandez donc à qui aime faire l'amour si plus c'est court plus c'est bon.

Si plus c'est court de courtisan c'est bon aussi pour les grands ?

 

Qui attaque sans raison se montre être en position défensive.

Mais lorsque tout est trop injuste, absurde ou déloyal

dans la sienne attitude

de court cortisan

ça Courteline abruptement !!!

ça montre trop courte sa ligne,

la tournure, alors, le tournoie tout,

le vire et le virevolte tant,

si bien que, partout, il court – vêtu…

 

S'il est rubriqué "essai, chronique, article…",

la longueur se voit officiellement reconnue.

Même pour le trop court courtisan.

De le dénier ramène le si court au courtier,

ce court escroc de l'argent des autres.

 

Pour la pensée il en va tout de même,

ce qui est trop court ne mène nulle part,

c'est qu'il ne court qu'après son trop court…

en plus, psychiatrie domaine…

 

Petit, rapide un rapide trop petit :

dans les coursives qui n'est au courant

que ça tournevis, qu'il a vraiment tourné mal !!!

Court-circuit complet sur le tout trop court comme loi

unique, comme pensée inique unique,

ça tourne court ça tourne court,

l'amère tisane des courtisanes…

 

Rien de pire que qui pirouette sans cesse.

Qui interdit bouffonnement aux autres

ce qu'il se permet outrageusement.

Rien n'est trop long rien n'est trop bon

pour les cœurs purs à qui rien ne peut être fait,

sinon de les lâchement blesser,

et qui, si vite, s'en répare la réparole leur appartient toute…

puisqu'elle sait à tout parer la parole tienne.

 

Pourtant, lorsque la spire revient à son premier râle,

n'est plus atteint que qui a perdu le bouclier de l'amour.

Le bouclier qui boucle

la bouche des escrocs

et leur lime tant les crocs,

que le court bouillon de leurs brèves bouilles

nous préserve des siècles de rires en réserve…

 

Vraiment les plaisanteries les plus longues sont meilleures encore:

être pris de court se fait bellement ratatiner

comme le si court courtisan

et sa tisane de courtisane

 

…être pris de court se fait bellement ratatiner

par ce qui longe la longue longévité -

l'éternité n'appartient qu'à la plus longue des courses de fond,

qui l'a trop courte quitte le court de tennis…

et autres ballerines des balles guniverselles !!!

 

------------------------------------------------------  II  ----------------------------------------------------

 

Comment taire ces commentaires ?

 

Lorsque des quidams prennent le seuil des interprétations

pour une décharge privée où ils déversent des barbares

immondices toutes moins légitimes

les unes que les autres…..

le c'est trop trop trop trop trop trop trop trop long

n'avoue pas d'où surgit l'autorité intellectuelle

pour le poser comme le fer qui ose marquer la bête ;

d'où surgit donc cette cinglante assurance de semer

partout une dictature

infondée ?

la dictature de dicter !

 

D'un avatardé avatar archi dépassé !!!

Dans … nombre de lieux vides ne

servent qu'à booster les textes de leurs auteurs enbandés.

en bandes toujours, sauf quand ça tourne court

c'est la débandade des courts courtisans.

 

Mais – aussi – découvertes brusques des si courts courtisans…

à exercer illégalement le flicage des esprits !!!

les larvins larbins de quels maîtres

veulent user des méthodes du terrorisme intellectuel,

toute archi connues depuis Jean Pauhlan !!!

Le nom de cet avatari avatar c'est Diabolo, celui qui ment plus

vite que son nombre…c'est, aussi,

trop nourris par de connus protagonistes du site de sitôt dit

qui émargent sous d'autres labels…baby bel…

Etc…etxxcéthéré

 

Comment taire ces commentaires ?

 

L'essai de dénaturer vos textes en y apposant inélégamment

des  interprétations frauduleuses – a déjà de nombreux précédents,

Charles Darwin ou Adam Smith, l'altruisme et les sentiments moraux,

qui voulaient les fait croire réactionnaires,

alors qu'ils restent immensément progressistes

et si bonnement débonnaires 

solution identique lisez par vous-même,

de visu – loin de ces avatars avatarins

aux nez si effroyablement hideux

qui ont tout à cacher de leurs prédations

alors que nous rien de leurs rédactions…

 

Comment taire ces commentaires ?

 

Un site situé obligatoirement

- tout comme le média médian de l'équilibre social

ancien médicament collectif qui re-media à tout,

oui re – Media,

tant qu'un groupe social ne tira toutes les couvertures à lui,

déchaînant la destruction sociale en cours…

toute à cause uniquement de son unique pensée

- qui ne sait se tenir bien au milieu, au mi-lieu de tous les milieux,

en instance de perdre la chance de sa vocation

et ne plus récolter que les colts de la pro-vocation…

 

va, plus, pareillement, perdre l'assise le sérieux et la nécessité d'une fonction

qui saura bien rejaillir ailleurs,

si la globale dérive planétaire en laisse le temps

 

Comment ne pas taire ces commentaires qui ne savent rien des comment et des  pourquoi de toutes choses – et sur ce devraient bien, succinctement, se taire !!!

 

------------------------------------------------------  III  ----------------------------------------------------

 

à suivre (2) 

Se démettre d'un maître ?

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article