Un homme est riche de tout ce dont il peut se passer

Publié le par imagiter.over-blog.com

5096922102_115e32994a.jpg

Celui qui veut être un homme doit être anticonformiste, affine même Henry David Thoreau. Sinon vous n'êtes que clone, copie de copie, vide sans forme, double doublé, consommateur consommé tout cru par la consommation carnivore. Vrai - l'admiration et le pétillement joyeux dans l'œil ne va qu'aux anticonformistes. Faudra vous y conformer…

 

Pourquoi un homme est riche de tout ce dont il peut se passer ? Parce que c'est la seule attitude qui permette de "développer l'esprit qui libère l'esprit", comme soulignait Chung Feng…sinon vous restez prisonnier d'un vrai cocon d'images oeuvrant comme les fils de la toile d'araignée. Images qui vous phagocytent. Deviennent plus fortes que vous et vous obligent à vous conformer – toujours enfant, toujours bébé - à ce qui n'est, après tout, qu'illusions d'optiques ? Tout ce si inconfortable harnachement social est somme toute évitable…Le biais visuel qui permet de comprendre tout ceci ? Simple ! Ce dont vous avez besoin se présentera à vous si vous ne désirez pas ce dont vous n'avez pas besoin !!!

 

L'entassement des faux besoins vous barre tout accès à votre propre vérité. Et ce qui vous est essentiel. Vous êtes clôturés par une prison d'images dont les murs ne sont pas plus épais qu'une feuille de papier à cigarettes. Mais qui résiste à toutes les aides possibles, tant que l'élan ne vient pas de vous. du très intérieur de vous… inutile de préciser les lieux corporels – nous ne sommes pas là pour informer les pervers. Surtout pas !!!

Un homme est riche de tout ce dont il peut se passer ? Bon, admettons – mais comment faire ? Comment trouver et immanquablement le judicieux tri de ce qui reste nécessaire ?. Le strict nécessaire ? Le cristal de l'essentiel ? Comment trouver la certitude de savoir ce dont nous pouvons nous passer ?

 

1 – d'abord "prendre" conscience (comme le yoga vous propose de vous sentir vous enfoncer dans le sol, de peser une tonne, d'avoir la sensation de membres collés dans les profondeurs de la terre, etc…) c'est "prendre", pesamment et pondéralement conscience, que tant qu'il y a images vous n'avez aucune LIBERTE de mouvements…ainsi, prenez ce dialogue de film (se méfier des films - ils sont souvent des ordres insidieux de comportements – que vous ne supporteriez de nulle autre source !!) où le wild west est présenté comme un lieu sans lois – mais, aussi, un lieu sans libertés…or le capitalisme prétend que là où il n'y a plus de loi (dérégulation – plus de règles, plus réglos) il y toute la liberté du…commerce

 

2 - juste baignés de ce dialogue insonorisé – nous nous rendons compte que nous n'avons plus d'espaces de déplacements mentaux en nous – plus de géométrie interne lorsque nous fermons les yeux – plus de visions des attaches et des articulations entre les sens et les idées – Plus rien d'ouvert en nous, plus aucun lieu de libre, là où nous pouvons recevoir du nouveau, aucune chambre d'écho…tout semble très saturé, satiété écœurée, trop encombré, bouché, comblé, bourré obstrué, oui si bondé…aucune distance – non, plus de ce vide qui permet le plein de joie, plus ce moyeu central qui fait tourner la roue, plus ce vacant, de ce disponible qui précède les découvertes primordiales – ce repos qui repose toutes les bonnes questions !!! "Nous nous guérissons nous-mêmes dès que nous cessons de nous en empêcher", nous offre Thierry Bernardin.

 

3 – de la sorte, nous avons comme barricadé notre vie intérieure – oui mais de l'extérieur . Afin d'empêcher sa voix critique, le recul sensé de son bon sens, sa raison bien rationnelle et son esprit pratique, sa santé raisonnante, sa joie de vivre, afin, enfin, de nous rendre sourds et aveugles…et les faux besoins étouffent l'herbe vive de nos élans vitaux. Et le cocon suffocant d'images nous fait croire qu'il est "naturel" de se comporter selon les ordres anti-naturels d'une société malade. Société rendue malade par le haut !!! Se voit asphyxié tout ce dont nous ne devons pas nous passer (empathie, écoute, générosité, humanité, disponibilité, sociabilité, désintéressement, sens des conversations, bon sens, raison, pondération, etc.). Tandis que tout ce dont nous pouvons, si facilement, nous passer ENVAHIT (armée ennemie) et paralyse tout notre temps, notre repos et notre espace…Comme étranglés d'impossibilités – nous sommes devenus …tant incapables de "faire des sauts périlleux à l'intérieur de nous- mêmes"…comme de pratiquer les techniques offertes à a la fin du texte !!!

 

Nous avons donc lâché le trésor inépuisable pour l'ombre des paillettes de la fausseté sociale…

Là où, justement, les trop riches le paient avec une vie intérieure si misérable – essayez de les rencontrer et vous vérifierez

                                                                                   leur délabrement interne !!!

 

            …puisque les objets leur ont créé un immense désert qui les encercle

 

…et qu'ils/ elles se voient séparé(e)s du "cerveau sensualisé" (chaque pensée y devient sensation). Comme de l'ensemble de ses techniques …dont quelques unes de nos plus récentes, restent offertes sur ce blog : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "S'empreint d'embruns", "Sous la chair des mots – la sensualité d’immensités…","L'athlétisme mental ?", "Délecté lecteur – l’évolution n’aurait pas prévu l’écriture ?", "La vaporisation du moi", "La bibliothérapie ? Les livres guérissent !!!", "Quelles formations ont suivi les transformations ?", "La culture viendrait d'ailleurs…", "Unité enchantée" , "Aucun sport n’est plus sportif que le langage", "Où est passée l'énorme déperdition d'intelligence collective ?", "Optimisation de…l'optimisme", "Les points d'appui ?", "Rideau d'eau", "Détectivé ?", "Quand naissons -nous ?", " Tous saufs sauf","Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "La gratitude est le paradis lui-même", "… intelligentil", "Talents et société", "Tant d'instants ?", "Elle excelle", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?", "Empreintes", "Un regard pour autrui", "Rendons le futur plus fort", "Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?", "Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé", "Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!" , "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a même obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes. Aussi, "Comment le développement personnel tourne au savoir- faire révolutionnaire ?" du 9 juin 2011…Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

            tous ces blogs sont bien reliés à une pensée globale

 

trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3"La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lejournaldepersonne 30/11/2012 12:14


photo intense - et texte à vivre de rire - la vie intérieure est toujours le trésor - que les trop riches sont des têtes folles - rendre les autres heureux augmente la puissance collective - donc
les sensations c'est cela ?

imagiter.over-blog.com 06/12/2012 18:37



oui parfiois les 3 règnes voir entendre sentir font des étincelles ensembles..