Un regard pour autrui

Publié le par imagiter.over-blog.com

5047140277_029e3eb0a4.jpg

Dans le loisir complet de l'œil nous possédons des capteurs normalement inutilisés dans le vacarme de nos gesticulations quotidiennes. Oui, ça se fait que, dans une paix profonde, l'on atteigne vraiment des zones de réalité tellement plus intenses.

Un peu comme si vous vous comportiez – comme regard – telle une anémone de mer se tenant flottante et sans volonté dans le flot. En attente et en attention. En ouverture maximale. En non- intervention. En réception – bien là pour faire plaisir à tous les participants ?

Votre œil – d'un regard pour autrui - demeure sans volonté de regarder, intercepter, zoomer, se concentrer, analyser, ressentir, comparer, etc…juste un récepteur neutre, une surface sensible sans désirs de contrôle ni d'appropriation. Regard pour autrui. Votre œil ne veut rien, ne cherche rien, n'inspecte rien, etc – bref, ne veut pas se gâcher à ne plus être que ce qui garde ce que reGardiez avant. Thrombose exagérée…bref, un enregistrement livré à la liberté des mouvements. Lorsque le regard que vous êtes devient ainsi, vous participez à des splendeurs sans pareille.

Enregistrer fidèlement toutes ces lignes de force, ces cartes de magnétismes, ces pics d'aimantations, ces vibrations pour l'œil, ces infinis mystérieux de tout l'univers. Ceci en termes très généraux- c'est réfléchi pour. Pour ne point édulcorer les merveilles qui vont vous entourer.

Ce qui oppose - un regard tourné que vers soi. Bouffi de volontés, obèse de désirs, enflé de contrôles, gras de préjugements, mais carencé en attentions, en écoutes, en altruisme, en sociabilité…etc. C'est tellement difficile – non de le comprendre si vous y mettez du vôtre – mais de faire comprendre ce qui se passe dans qui s'auto- hypnose pour ne plus vivre que sa routine voulue intégrale. Du nouveau oui oui, d'une oreille distraite oui oui, mais Rien de vraiment nouveau !!! Côté jour, le personnage présente les mêmes tics que vous, habitudes identiques, pavlovisations des indignations, excès de conformismes, uniformisation sans union est pire que le poison….mais côté nuit – c'est le pire des dépaysement, le personnage est extrêmement rétrograde, anté-civilisé sur tout, pire que ringard, une vraie brute, un être très primaire. Exagérément égoïste. Ainsi donc, déguisé d'une apparence, vous êtes adoubé des médias. Alors que – sur le fond – vous n'apportez que du mal à tout le monde…fonctionne + très bien…

Le regard habituel est très aveuglé, brûlé des irisations et reflets, encombré de lobbies de la "perception", très affaibli et diminué en fait, trop bousculé par des vibrations contradictoires, endolori de chocs et encombrements multiples, séparé de l'harmonie et il ne voit rien en fait que ce un regard tourné que vers soi. Clos forclos enclos encloserie, etc … si vous ne passez pas par la cure de regards sans volonté ni élan d'appropriation – votre œil se vitrifie en quelque sorte, s'engraisse au-delà du raisonnable, souffre tous les systèmes d'excès. Les lieux de diètes purificatrices se trouvent partout dans la nature : dunes, grottes, vallons, monts, etc…un œil en excellente condition physique peut vraiment vous faire vivre le paradis sur terre. Qu'importe ce que chacun-e met dans le mot paradis : universellement, c'est un terme très positif, agréable et gonflé de plénitudes…

Pour le moins – aucun être raisonnable ne peut aller contre – cette société déraisonne complètement parce qu'elle fait subir son côté sombre. Ce qui fait que nous sommes en période où nous précédons, à nouveau les événements, les pensées, la genèse des idées, leurs dérives pratiques, etc…

La société déraisonne complètement parce qu'elle impose (sans arguments bien solides) son côté sombre. Mais ne l'a jamais regardé en face. Le dénie, le fuit même. Là, nous avons sacrément de l'avance. Connaissant à la fois tout le poison et les baumes.

Ce que la société (n'aimant plus sa propre tête) s'éloigne toujours un peu plus de le pouvoir !!!

                    Nous oui !!!

…surtout depuis que nous avons appris le "cerveau sensualisé"… comme il reste décrit dans quelques unes de nos plus récentes techniques sur ce blog ? : "Sourire vos digestions", "Comment l'œil vous respire l'univers ?", "Parfum parfait", "La vaporisation du moi", "La bibliothérapie ? Les livres guérissent !!!", "Mimétisme comme unique raison", "se perfectionner à la perfection…", "L'infini partout autour de soi", "Les échanges affectifs d'infos", "Dans danse", "La gratitude est le paradis lui-même", "Les profondeurs de l'usage du cerveau ?", "Reposer le repos d'une question", "Qu'est- ce qui vous amène à vous amener ?", "Toute la spiritualité ne serait que spirales ?", "Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé""Tribus", "Piller les roupillons", "S'organiser autour des organes", "La réalité est complète", "Tri et trois ?", « Butiner le but », « La queste des questions », "Objectivité de la poésie", "Esprit libéré et esprit encombré ?", "spirer et conspirer", "Essaie de dormir !", " Trio vainqueur – sentir, sentiment, senti- mental !!!", "La Forme à (absolument) tout faire ?", , "Comment garder des sensations de qualité ? (1) (2)", « Efface le face à face que reste- t-il ? » ou bien "La communication qui n'a jamais appris la communication réelle" ? etc. – oui encore etc. En bref, quasiment tout vous serait caché ? Sans doute ! vous pouvez le vérifier sur le blog "Lorsque ne plus savoir admirer tourne à la maladie" (1) un blog a obtenu un titre à part " A votre égard tout sera égards". Grâce à qui ? Toute l’histoire du rire en 5 textes.  Encore, voir le blog du 16 septembre 2010 « Simuler votre cerveau vous offre toute la réalité » ou comment notre cerveau peut être un véritable magicien à votre service, etc…

        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!
Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif
 (à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,  onglet 1  "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et  "Rien de plus solide que le solidaire", sinon,  onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".
Résistances au changement      Impliquent changement de résistances
Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser
Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.
Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article