Une course hippique sans "handicaps" reste non équitable : la vraie Economie le sait !

Publié le par imagiter.over-blog.com

5120522695_02acb42e08.jpg

Ce très résumé de la géométrie de ces êtres ultra-modernes, ouvrant affects, émotions et sensations sensationnelles, afin de fonder une rationalité "élargie". A.R. Damasio n'a-t-il pas largement disqualifié le rationalisme « étroit » de Descartes dans, justement "L'erreur de Descartes"- la raison des émotions, O. Jacob 1995, et l'étourderie méthodologique de "séparer" l'esprit et le corps comme deux étrangers cohabitant sans liens ? Cette erreur d'angle de 10 °, au départ, aboutit aux délires irrationnels d'angle de 300 ° qui nous sectionne, actuellement, de la Nature. Eh oui ! la pensée reste essentielle mais si négligée…elle seule posside des impacts exponentiels : songez la planète srrtapeutè être détruite PARCE QUE Descartes s’est planté !!! Ce n’est pas rien…C’est même tout…Y’a intérêt que ça te « prenne un jour la tête » !!!*** J . Le pire des « nuisibles » pour le maximum d’individus : clair c’est qui refuse de penser. Et veut en plus, comme s’il ne faisait pas assez de mal, INTERDIRE son emploi aux autres…suivez notre regard !!!

 

Maintenir le cartésianisme comme critère de "prise de décision" fait, désormais, partie des plus grandes irresponsabilités. Du vrai terrorisme. La pensée est tout le contraire d'un jeu, au regard des conséquences gigantesques : notre époque qui néglige et salit cette activité cruciale reste sans excuses! Sans les génies aucun de nous ne survivra. Sans le criblage de chaque pensée dominante, les virus qu'elle pourrait contenir contaminera la majorité conformiste (les conformismes, le plus mauvais choix possible !). Conséquences, des siècles après, de l'erreur de jugement de Descartes : la Nature de Descartes, juste un décor "séparé", un magasin sans téléologie ni téléonomie que, frivolement, nous pouvons piller – sans dommages pour nous. Un inanimé sans intérêt, duquel les services rendus, dont le caractère irremplaçable n'atteint plus les cerveaux blockhaus, rendus fous d'être séparés de la nature. La preuve médicale de cette folie c'est de dire "environnement" pour ce qui vit, aussi pareillement, en nous qu'à l'extérieur de nous : et ne nous "environne" donc pas. Ce n'est pas un hôtel avec la Nature comme servante: c'est la même vie en nous qu'en elle. Nous ne sommes pas des esprits "séparés" du corps. Notre cœur qui "aime" la Nature devient le meilleur garant de notre survie collective. Nous ne pouvons pas "protéger" l'environnement si nous ne devenons pas, d'abord, plus sensibles, plus ouverts et bien plus intelligents.

      Le serions-nous déjà que nous n'aurions pas accepté le concept"d'environnement". C'est où "l'environnement" ? Oh! environ par là, non par là, presque ici, grossièrement plus loin, plus ailleurs, plus pas ici, pas là non plus. Très approximatif que cet inutilisable mot "environnement". Le flou complet. Et le flou floue...Voici une esquisse des dégâts colossaux causés par une pensée mal "ajustée" et congelée par le manque de débats "publics". Le Privé non "régulé" c'est bien la pire des calamité.!!! S'il y a quelqu'un qui a "des couilles" c'est bien le penseur : dès le départ, il sait qu'il va rencontrer toutes les horreurs (hypocrisies successives, non débats, bêtises méthodologiques, débuts des viralités, pandémies survenues à cause des inadmissibles "intérêts économiques – ces insurpassables conneries – etc.) puis, (presque) tout le monde lui marchant sur la gueule, les "leaders" imposteurs semant, une pincée de diffamations une autre je tire la couverture à moi, bref , aucune motivation possible, sinon la prouesse surhumaine et dissimulée – aucun soi-disant guerrier n'est parvenu à un tel exploit – de transformer la merde en or!. When you have guts you don't need glory! remplace le discours de matons et de flicards du "no guts no glory" ("ignorant" toutes les conditions économiques de renommer les renommées!). Le génie surpasse tout: qu'ennuyeuses semblent toutes les stars tars à côté d'un seul génie! Le vrai rationalisme, de même, inclut tout, parcouru par la sève de l'unification ; le rationalisme desséché exclut tout à part un squelette poussiéreux et invivable. Les psychologues font consensus sur le diagnostic que les abstractions rendent très inhumains. L'usage autorégulé à tous les niveaux, usant des feedback (retour d'information des affects et émotions, par exemple) et accédant à l'homéostasie de ce Claude Bernard, qui a fait de la médecine une  science expérimentale. L'autocontrôle (autre versant de l'autorégulation, que les fanatiques irrationnels du capitalisme, se sont avérés inaptes à comprendre) dans une souplesse fluide et sans friction, dessine l'harmonie. Géométrie. Comment transmettre ? Les longs accouplements s'avèrent, souvent, les meilleurs, les attentions de l'attention élevant les nectars. Pour la pensée, le fonctionnement se réalise de même!

         Tout un chacun admet que, lors d'une course hippique, il puisse exister un ensemble de "handicaps" pour ramener les chevaux les plus "favorisés" au niveau des autres. Pareil pour la boxe et nombreux autres domaines. Or, ces esprits qui admettent cela, se montrent tout à fait incapables de comprendre que toute l'Economie fonctionne comme une topologie. Bref, une géométrie. Faire de ses insuffisances un motif de gloire, et d'ajouter que les "personnes parfaites" (précédemment, était osé que la perfection n'existe pas – nous décelons le règne des anticonversations où un-seul-s'arroge-d'avoir-toujours-raison !) seraient invivables (où ça ?)- participe de la toute déchéance bourgeoise. Ne pas comprendre physiquement (ap-préhension ou com-préhension dessinent bien une main physique et la ferme saisie de ce qui englobe pour le faire soi) la géométrie économique – ne peut que vous rendre inhumain, infiniment toxiques pour les autres et la communauté. Géométrie dans l'Economie ?

         C'est à dire que tout gain se voit multiplié par 2, comme toute perte se vérifie par 2 multipliée. Au moins ; s'il y a géométrisation plus poussée, multipliée ou divisée par 4 et plus, commencer par les bases semble plus ouvrant! Non ? Multipliée par 2, toute perte ? Si quelqu'un vous enlève une part de votre revenu, il vous l'enlève 2 fois, en effet : la part présente extraite, plus tout le temps que vous allez mettre à remplacer cette part ôtée. Ainsi, lorsque la Sécurité sociale vous extrait, unilatéralement, 100 € sur vos remboursements par an, si vous usez du "tiers payant" et "non avance des frais", elle vous enlève, au moins, 200 €. Si les taxes vous diminuent vos revenus, cela va se ressentir par la première ponction, puis par le trou causé et qu'il va falloir combler, afin de retrouvez l'étiage précédent. Et vous pouvez vous figurer tous les dispositifs que vous voulez, vous retrouverez l'exact même fonctionnement. Aussi, de toute la littérature économique, vous en reviendrez atterrés tellement ces théories (et pratiques) ont peu à voir avec la réalité. Toutes pratiques théorisées sans un seul regard sur les impacts, sans une attention prêtée aux mécanismes en fonctionnement. Où planent-ils les mêmes qui connotent toute joie, art ou amour etc. de planer sans "plan"? Ils vous diront, des effets désastreux, survenant, qu'ils "sont surgis de nulle part" ou "tombés du ciel". Que savent-ils par rapport à la démesure de leur arrogance ? Que répondent-ils à cette phrase de Montaigne, "tout gain se fait toujours au détriment de quelqu'un "?

 

 

( à suivre)

 

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 4  " L'anti-communication comment ça fonctionne ?"

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article