Unité enchantée

Publié le par imagiter.over-blog.com

009

Ainsi, sur Terre, tout fonctionne dans la globalité, où tout est inter-relié, où rien n'est seul, dé –tressé, abandonné et spolié. Rien, dans la bestialité bourgeoise, ne permet de franchir ce seuil obligé de l'intelligence. Et la gratitude (cette thérapie de notre chimie corporelle), la reconnaissance (qui prouve la vraie connaissance) ouvre la respiration ample et saine. Nous priver de ces joies de vrais adultes est inexcusable. Ainsi, vous faut-il comprendre que s'il existe, actuellement, 1 personne qui conduise c'est parce que environ 7 autres ne conduisent pas (c'est la fourchette qui compte non le chiffre virgulé !) – s'il en allait autrement tous les véhicules seraient immobilisées dans la non circulation (effet des causes toutes externalisées!). Cette merveille que c'est parce que les plus nombreux ne conduisent pas que vous pouvez le faire – n'atteint jamais vos outrecuidances et vous vous privez des saveurs inestimables de "l'amour social" '(ce sentiment hyper positif qui vous soulève). La gratitude infinie pour la collectivité formait donc les "bras invisibles", dont Adam Smith n'a aperçu qu'une "main". Identiquement, nous stagnons dans une absurdité où le Collectif reste sans emploi (alors qu'il contient, OBLIGATOIREMENT, 2 fois plus d'activités que le circuit rétracté et irréaliste actuel : une pensée holiste vous le fait vérifier en chiffres !). Eh bien ! dans cette situation de sous-évaluations inter-individuelles, c'est le chômeur qui, en creux, libère la visibilité du travail employé. Et donc le vôtre. Etc. Que des "compensations plus que dues" à ces "inévitables" "facilitateurs" se voient "omises"…disqualifie qui ? Preuve que, depuis  2 500 ans, les arriérés occidentaux n'ont vraiment rien compris à la Logique. La réalité y fonctionne selon le principe de contradiction (de cette gigantesque géométrie, ils en ont fait les minuscules "contrariétés" où l'infaisabilité des "contraires" !). Le principe de contradiction repose sur le "tiers exclu", sans qui, la logique est formelle là-dessus, la "réalité" (telle que, brouillonnement, définie aujourd'hui !) n'existerait pas. Notre civilisation repose sur ce qu'elle ne sait pas. Se montre incapable de comprendre. Ni même d'envisager. Ainsi, en tout domaine d'activités, c'est qui est "en creux" qui "permet" que vous existiez "en plein". Vous en dépendez, ils vous précèdent dans le vrai réel (celui des causes et effets – où les médias fous nous prouvent chaque jour leur radicale incompétence – faut les mettre en "quarantaine de sécurité", ils conduisent à la folie collective !!!). Que vous omettiez les "compensations sociales" à ces rôles essentiels – juge de votre déréalisation avancée. Pas de notre réalisme de roc !!!

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à but non lucratif freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Publié dans sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article