Unité(s)

Publié le par imagiter.over-blog.com

3359908637_c2b84bba7f.jpg

Mot usé à force d'avoir été si mal employé- se réanime lorsque sonne qu'un anime tout l'unanime, que l'union fait l'unisson ou bien qu'un ne devient unique que dans l'unité. Sinon, faute d'assiettes probes de comparaisons, comment saurions-nous que vous êtes unique sans aucune grille de comparaison possible ?

 

Un fait partie de ces mots si difficiles à vivre et à incarner. Lorsqu'il n'est pas seul il est premier. Ordinal ou cardinal. Son unité d'unicité offre toute l'impUnité et toute l'immUnité possibles…L'univers tout entier de l'un uni vers dessine que l'uni c'est un, obligatoirement un et que de se fier à unifier contraindrait à passer par l'un réuni, l'un de cohésion, le tout premier, le rare, le seul, l'indivisible oui même en plante le "simple"…

 

Joindre, réunir, allier, fusionner ou associer dessinent toute la multiplicité des vecteurs personnels et directionnels – qui finissent en un unique. Comment dire vraiment Je si tout le monde dit Je ? Comment  croire au Je si tant d'individus diversifiés pour le seul même mot ? Nous avons là toute la difficulté du langage qui n'est qu'en s'expérimentant. Il reste le même pour chacun-e mais devient extrêmement modulé dans chaque expérience unique !!! Et le secret très exact de ce qui communique comme unique se fait ressentir en plein direct de cette expérience partagée…

 

Unité au pluriel d'unités semble comme perdre toute authenticité. Mettre un s à unité détruit comme l'unité…seul à l'uni s'y fier s'y unifier ? L'intelligence paraît chercher l'unité puisque, en notre temps, sans unité nul ne s'en sortira. Mais unité autour d'un projet identique ? autour de l'acceptation d'un minimum de contraintes et de sacrifices ? autour de certaines règles de vie en commun ? autour de raisonnements qui prouvent que, sans unité, absolument personne (riche ou pauvre, grand ou modeste, etc) ne s'en sortira dans son coin, isolé, séparé, éloigné, distant, contradictoire. Son caractère unique ne pourra, là, précisément, que le rendre quelconque, dévalorisé, indifférencié, perdu dans la masse, comme tant d'autres…

 

Etre unique retrouve son étymologie du mot unité !!! c'est rester quelconque que de fuir l'unicité de l'unité, que de tenter de s'échapper de l'universalité de l'un, de ce vibrant unisson qu'un anime…le parcours de l'unité et la certitude qu'elle ne se trouve, au niveau de l'expérience individuelle, qu'après avoir vécu les sentiments, les émotions et les sensations sensationnelles qui vont avec – affirme, si paisiblement que tout ce que nous venons de rencontrer avec le mot UNITE fait totalement partie de l'avenir de l'Humanité…,    i   (à suivre)

 

Être unique ne se concrétise qu'en vivant entièrement l'unité…s'il n'y a pas, là, une forge derrière ces mots, forge qui coule toutes les différences (considérées comme irréductibles) les fond dans le même fondu et les unifie dans l'unité d'un minerai unique. Lorsque nous mutons mutuels ou pas du tout !!!

 

Oui oui, unique parce que créateur d'unité ???

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les  1 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

 

Publié dans sciences

Commenter cet article