Vérités (2) – si la vérité "n'existe pas" il n'y a pas de "vraie monnaie" possible…

Publié le par imagiter.over-blog.com

5202807605_4ee9ae5d2d.jpg

Si la vérité "n'existe pas" il n'y a partout que de la "fausse monnaie"…tout un chacun peut inscrire 100 € sur n'importe quel papier et imposer à qui dit que la vérité "n'existe pas" de le prendre comme un billet réel. Cloué le bec…Sans vérité pas de "faux" - donc pas de "fausse monnaie". Toute "fausse monnaie" est aussi vraie  que l'indifférencié reste du réel…Qui ose que si la vérité "n'existe pas"? sinon la démagogie au pouvoir, paradoxalement, pour commencer, des êtres aussi peu recommandables que le mondain Le Monde, ce nid nihiliste, qui semble vouloir (sournoisement) la destruction de l'humanité, par exemple…le show biz, l'édition déshonorée, les médias dominants, les fous fanatiques des bourses et des banques (toujours plus "subventionnées" – et sans garanties – par l'argent public). Etc. En bref, la racaille au sommet… A part eux qui a INTERÊT aux mensonges généralisés? A part eux qui a INTERÊT à faire gober que la vérité "n'existe pas" ? Avec eux,  il n'y a pas de "vraie monnaie" possible puisque tout est faux…vous voyez bien le chaos total vient d'eux…ces anti- élites qui "occupent" une place qui n'est pas du tout la leur…Ce n'est pas rien…la vérité déboule et leur illégitime règne cesse à l'instant…

 

Comment ?

 

Comme d'habitude, dans l'univers si partiel, si minuscule en fait, des bourgeois, l'argent est l'argument qui se retourne, infailliblement, contre eux. Mais que, bizarrement, personne n'utilise. Croire, c'est à jeter, disent-ils en sourdine. Comme la vérité. VERITE, "ça n'existerait même pas." Ah bon!, leur répondez- vous, si vous dites que la vérité n'existe pas vous ne pouvez vous en tirer si aisément. Tout semble trop facile!  Ne serait- ce pas parce que votre monde serait une pure fiction en fait ?  Ainsi, si la vérité n'existe pas vous êtes absolument obligés d'accepter ces 100 euros que je viens d'écrire sur n'importe quel papier. Si la vérité n'existe pas il n'y a plus de fausse monnaie, de monnaie non vraie. Vous ne pouvez vous dédire, l'absence de vérité ne peut être que complète : il ne peut donc exister de vraie monnaie…"

Vous les voyez, mouvements browniens, se tortiller sous cet acide argumentaire :

"--- Oui, oui, la vérité existe et ceci est de la fausse monnaie. Nous aimons la vraie monnaie! La monnaie!!! "

"CREDIBLE. Si croire est si suspect (tout ce qui détourne du fanatisme de l'argent doit être disqualifié) plus personne ne pourra être crédible. Et vous aussi. Supprimant croire, vous supprimez même le crédit (cette croyance dans le futur, le futur du remboursement de ce crédit), vous supprimez la confiance qui "fait" les banques et les si illégales Bourses… la tornade des résultats devient exponentielle. Et tout le monde de bien voir que c'est l'esprit bourgeois qui est le plus nihiliste, le plus négateur, le plus délinquant, le plus corrupteur, le plus sournois, le plus menteur, le plus voyou, le plus subversif, le plus hors des lois, le moins fiable, compétent, le plus extrême qui se puisse imaginer."

D'ailleurs et d'ici…

"--- Oui, oui il faut croire au crédit et rendre crédible croire. Oui, oui il faut croire que je suis crédible, moi, moi, moi, je , je ,je…"

"L' ARGENT devient ainsi une simple croyance. Oui, oui qui se moquait des voyantes ou de l'astrologie, du supra normal ou de ce qui est extra terrien, du su(pe)rnaturel ou du biopsychologiste, ne fait en fait que croire à l'argent. L'argent n'existe pas, n'est pas un fait scientifique et n'est pas universel. Nul argent dans le règne végétal, dans le règne animal, nul argent observé dans l'univers, nul argent nulle part sinon dans la sphère humaine. Et encore : bourgeoise. L'argent est donc une fiction qu'il s'agit de croire. Vous n'y croyez plus ce n'est plus que du papier avec 0,49 euros de valeur matérielle et sûrement pas 100 euros comme les chiffres si trompeurs ont voulu vous faire croire. Ah, parce qu'en plus vous croyez dans les chiffres. La sphère bourgeoise n'est donc qu'une vaste croyance et cette croyance vient de perdre toute crédibilité puisque son fanatisme est tout centré sur la fiction collective de l'argent. Cet argent qui se trompe sur tout : au lieu de dire "ce qui a un prix n'a aucune valeur" il déraisonne dans "ce qui est gratuit n'a aucune valeur". Le soleil est gratuit et il a une valeur incommensurable. La vie est gratuite et elle est hors de prix. Ce qui reste coincé autour d'un seul prix n'a donc pas de valeur (ce hors prix). Seul ce qui ne peut avoir un seul prix mais plusieurs (le gratuit, par exemple) devient hors de prix. Admettez d'observer un tout petit peu le réel, et vous verrez tout ce qui y est gratuit, donc hors des prix, hors de prix. Si vous ne parvenez pas à percevoir que tant et plus dans la réalité est gratuit (et le vent est gratuit, et la…, et le…) c'est que vous êtes devenu fanatique (l'esprit bourgeois n'est pas modéré, rationnel, logique ou responsable mais bien un extrémisme fanatique). Exactement comme ces hallucinés qui se sont mis à idolâtrer l'argent et qui nous ont fourvoyé dans ce délire où une microunité de mesure (l'argent qui appartient à la même classe logique que le kilogramme ou le décimètre) prend toute la place de la réalité, ce qui surpasse toute mégalomanie. Jusqu'à, fanatiquement, et irresponsablement, détruire la Nature (pour la Réalité la Nature est un englobant c'est-à-dire nous ne pouvons nous passer d'elle, sans elle la vie sur Terre n'est pas possible, mais elle peut très bien se passer de nous comme la vie peut très bien (sans disparaître) se passer de nous).

 

L'argent n'est donc pas un englobant (il ne peut englober l'univers, ni la vie ou la nature) mais l'argent ne peut être qu'un sous sous système de systèmes qui lui sont nettement supérieurs (la vie, l'univers ou la nature) en universalité, en taille et en essence. Parvenir à ne plus voir dans l'argent qu'une unité de mesure des échanges, c'est, enfin, échapper au fanatisme des grands délirants capitalistes. Ces arriérés plus que ringards. Et retrouver la raison, celle que n'ont pas, justement, ceux qui se moquent si bruyamment des médiums ou de la parapsychologie, tout en persistant dans "la croyance la plus folle qui soit"- l'argent !

 

Les mots viennent de vous montrer (croire, vérité, argent) que l'esprit bourgeois n'est qu'une très petite partie du réel. Nous ne pourrons donc pas nous perdre (ni être perdus) en quittant cette très très petite partie du réel pour une plus grande autre partie du réel.

 

La vérité existe c'est pourquoi nous pouvons, aisément, quitter un monde "mensonger" (et sans aucun dommage, de sur croit). Et, véritablement, créer un tout nouveau monde…

 

 

BONUS /  CE NE SERA PAS LONG POUR ENTRER DANS UNE NOUVELLE CIVILISATION

 

 

CROIRE? Beaucoup trop semblent se noyer dans ce mot. Faut dire qu'il a été baigné dans un tel océan réprobatif. Histoire d'en éloigner tout le monde? T'as qu'à croire! On ne te laisserait donc que "cela"! Plouf ?

Ouf !!! Comme d'habitude, les mots restent souverains. Croire? Crédule ou crédible. Patatrac! Boumbadaboum ! CREDIBLE: qui peut être cru, que c'est bon d'y croire, que ça lui fait du bien que nous croyons en lui. Même la moins roborative définition - crédible: à qui l'on peut faire crédit – ne parvient plus à enlever, très soudain, beaucoup beaucoup d'attrait à ce mot "croire". Retournement de situation. "J'ai besoin que l'on croit en moi", fuse de milliards de têtes. Dès que la personne est directement concernée, vous savez, elle affûte ses convictions. CROIRE. Cela devient important alors de pouvoir croire et même, carrément, de croire en direct…

Comme d'habitude, dans l'univers si partiel, si minuscule en fait, des bourgeois, l'argent est l'argument qui se retourne, infailliblement, contre eux. Mais que, bizarrement, personne n'utilise. Croire, c'est à jeter, disent-ils en sourdine. Comme la vérité. VERITE, ça n'existerait même pas." Ah bon! , leur répondez- vous, si vous dites que la vérité n'existe pas vous ne pouvez vous en tirer si aisément . Tout semble trop facile!  Ne serait- ce pas parce que votre monde serait pure fiction en fait ?  Ainsi, si la vérité n'existe pas vous êtes absolument obligés d'accepter ces 100 euros que je viens d'écrire sur n'importe quel papier. Si la vérité n'existe pas il n'y a plus de fausse monnaie, de monnaie non vraie. Vous ne pouvez vous dédire, l'absence de vérité ne peut être que complète : il ne peut donc exister de vraie monnaie…"

Vous les voyez, mouvements browniens, se tortiller sous cet acide argumentaire :

"--- Oui, oui, la vérité existe et ceci est de la fausse monnaie. Nous aimons la vraie monnaie! La monnaie!!! "

"CREDIBLE. Si croire est si suspect (tout ce qui détourne du fanatisme de l'argent doit être disqualifié) plus personne ne pourra être crédible. Et vous aussi. Supprimant croire, vous supprimez même le crédit (cette croyance dans le futur, le futur du remboursement de ce crédit), vous supprimez la confiance qui "fait" les banques et les si illégales Bourses… la tornade des résultats devient exponentielle. Et tout le monde de bien voir que c'est l'esprit bourgeois qui est le plus nihiliste, le plus négateur, le plus délinquant, le plus corrupteur, le plus sournois, le plus menteur, le plus voyou, le plus subversif, le plus hors des lois, le moins fiable, compétent, le plus extrême qui se puisse imaginer."

D'ailleurs et d'ici…

"--- Oui, oui il faut croire au crédit et rendre crédible croire. Oui, oui il faut croire que je suis crédible, moi, moi, moi, je , je ,je…"

"L' ARGENT devient ainsi une simple croyance. Oui, oui qui se moquait des voyantes ou de l'astrologie, du supra normal ou de ce qui est extra terrien, du su(pe)rnaturel ou du biopsychologiste, ne fait en fait que croire à l'argent. L'argent n'existe pas, n'est pas un fait scientifique et n'est pas universel. Nul argent dans le règne végétal, dans le règne animal, nul argent observé dans l'univers, nul argent nulle part sinon dans la sphère humaine. Et encore : bourgeoise. L'argent est donc une fiction qu'il s'agit de croire. Vous n'y croyez plus ce n'est plus que du papier avec 0,49 euros de valeur matérielle et sûrement pas 100 euros comme les chiffres si trompeurs ont voulu vous faire croire. Ah, parce qu'en plus vous croyez dans les chiffres. La sphère bourgeoise n'est donc qu'une vaste croyance et cette croyance vient de perdre toute crédibilité puisque son fanatisme est tout centré sur la fiction collective de l'argent. Cet argent qui se trompe sur tout : au lieu de dire "ce qui a un prix n'a aucune valeur" il déraisonne dans "ce qui est gratuit n'a aucune valeur". Le soleil est gratuit et il a une valeur incommensurable. La vie est gratuite et elle est hors de prix. Ce qui reste coincé autour d'un seul prix n'a donc pas de valeur (ce hors prix). Seul ce qui ne peut avoir un seul prix mais plusieurs (le gratuit, par exemple) devient hors de prix. Admettez d'observer un tout petit peu le réel, et vous verrez tout ce qui y est gratuit, donc hors des prix, hors de prix. Si vous ne parvenez pas à percevoir que tant et plus dans la réalité est gratuit (et le vent est gratuit, et la…, et le…) c'est que vous êtes devenu fanatique (l'esprit bourgeois n'est pas modéré, rationnel, logique ou responsable mais bien un extrémisme fanatique). Exactement comme ces hallucinés qui se sont mis à idolâtrer l'argent et qui nous ont fourvoyé dans ce délire où une microunité de mesure (l'argent qui appartient à la même classe logique que le kilogramme ou le décimètre) prend toute la place de la réalité, ce qui surpasse toute mégalomanie. Jusqu'à, fanatiquement, et irresponsablement, détruire la Nature (pour la Réalité la Nature est un englobant c'est-à-dire nous ne pouvons nous passer d'elle, sans elle la vie sur Terre n'est pas possible, mais elle peut très bien se passer de nous comme la vie peut très bien (sans disparaître) se passer de nous). L'argent n'est donc pas un englobant (il ne peut englober l'univers, ni la vie ou la nature) mais l'argent ne peut être qu'un sous sous système de systèmes qui lui sont nettement supérieurs (la vie, l'univers ou la nature) en universalité, en taille et en essence. Parvenir à ne plus voir dans l'argent qu'une unité de mesure des échanges, c'est, enfin, échapper au fanatisme des grands délirants capitalistes. Ces arriérés plus que ringards. Et retrouver la raison, celle que n'ont pas, justement, ceux qui se moquent si bruyamment des médiums ou de la parapsychologie, tout en persistant dans "la croyance la plus folle qui soit"- l'argent !

 

 

Les mots viennent de vous montrer (croire, vérité, argent) que l'esprit bourgeois n'est qu'une très petite partie du réel. Nous ne pourrons donc pas nous perdre (ni être perdus) en quittant cette très très petite partie du réel pour une plus grande autre partie du réel. Et si un des buts devenait d'accéder à tout le réel complet ? A ce réel gigantisme ? A ce gun giant ?

Sûr que tous ceux qui quittent l'esprit bourgeois le font, tout liserés de tristesse devant ces permanents assauts de petitesses, de bassesses, de mesquineries, d'indignités, de malhonnêtetés, de mensonges, d'incompétences, d'irresponsabilités, d'obscurantismes qui sévirent sous son si oubliable règne. Ce n'est plus si difficile, désormais, d'entrer dans une autre civilisation.

 

(à suivre) 

 

Aussi le site freethewords.org à suivre de près

 

Publié dans sociéte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article