Vie quotidienne de "ces petits qui toujours trinquent" (découverts bancaires et Sacem)

Publié le par imagiter.over-blog.com

5197900216_677379df7c.jpg

Nous venons de découvrir, avec la galaxie "Que choisir ?", etc…que les banques vivent, très grassement et encore plus illégitimement, sur les découverts…selon la règle plus vous êtes pauvres (petits découverts) plus ils vous prennent…Plus un épisode éclairant de la SACEM…de quoi nous ouvrir toutes les portes de la compréhension.

 

Vie quotidienne de " ces  petits qui toujours trinquent " ? Qu'y voit- on ? Tous celles/ ceux qui tombent en haut !!! Effectivement, c'est là que ça tombe de plus en plus "bas"…Dernières nouvelles, donc,  des cancres au pouvoir ? Pour ne pas changer, nous trouvons les sales gosses (dits, aussi,  directeurs de banques) selon le principe "ce sont toujours les petits qui trinquent" – évidemment, ils font tout afin que ceci continue, voire s'alourdisse, tout comme les déchus politiciens, les déshonorés médiatiques ou certaines stars qui nous "coûtent en fait de plus en plus chères" ….

 

Oui oui nous venons de découvrir avec la galaxie "Que choisir ?", etc…que les banques vivent, très grassement et encore plus illégitimement, sur les découverts…selon la règle plus vous êtes pauvres (petits découverts) plus ils vous prennent…Nous vous embarquons , de la sorte, dans ce voyage de découverte !!!

 

L'anecdote vient d'un des amis qui était à découvert – et donc payait tout infiniment plus cher que tout le monde – et qui se faisait traiter, à la limite du civilisé, comme un inconscient ou un enfant attardé, avec qui "pas à prendre de gants"…Ne voulant plus de "leurs" crédits et ayant un revenu plus étoffé, quelle n'est pas sa surprise (renouvelée), alors qu'il était traité si durement, avant, de ne plus rencontrer que des relations tout sucre, tout miel, des pluies d'offres de crédits (qu'il décline avec l'accent "moral" rauque) et des certitudes de toujours à "votre service"…Ce qui lui a fait calculer  "combien coûtait exactement son découvert" (leur rapportait ?), puis, hors tout incident de découvert…Effectivement, il a toujours trouvé bien plus de 20 %…

 

Les taux d'intérêts étant 5 fois ceux des rémunérations des livrets d'épargne. Donc "leur" argent (ceux des dépôts) "vaut" 5 fois plus que le "vôtre" (on vous "piquerait" pas une partie de votre épargne en plus ?)…Et en surcharge, plus le découvert est faible plus il se voit pénalisé…Soit un taux réel (le légal ne pouvant dépasser 19,45 % - soit autour de 7 fois plus que les rémunérations de l'épargne) de 46,70 % vraiment...Oui oui deux fois plus que le taux légal (les banques s'affichent clairement dans la délinquance à la carte !) – selon la définition juridique c'est de la flagrante "usure", passible de pénalités même longtemps après la période des faits…Qu'attendez- vous pour arrondir vos "débuts de mois" ???

 

Pratiquement, pour 30 € 46,70 % d'intérêts réels et 27,10 % pour des 100 €… Tous ces taux largement fantaisistes, ne répondent à aucune rationalité, exigence d'efficacité ou de confiance, ne s'inscrivant dans aucune théorie argumentée – ouvre des interrogations :

 

 1 - ) S'acharner ainsi sur les plus faibles, sur les plus petits, les désargentés ne correspond à rien de sérieux, ne répond à aucune rationalité, exigence d'efficacité ou de confiance, ne s'inscrit dans aucune théorie argumentée …au contraire, cela n'exhibe que le répugnant visage de l'usurier (clairement illégal), extrêmement sadique et si inutilement cruel…serait étonnant que des déplorables pratiques anti- bancaires des banques obtiennent d'elles des explications valables !!!

 

2 - ) Les banques forment bien un des rouages, extrêmement prédateur, qui aide au maintien du "ce sont toujours les petits qui trinquent"…Eh oui! les banques clairement, avec les politiciens, les médias et certaines stars sont les claires  causes du "ce sont toujours les petits qui trinquent"…Et leurs pires ennemis…Vous pouvez les observer, le pratiquer, chaque jour, très sournoisement et subrepticement…Aussi, lorsque, face aux manifestants accusés (magiquement) de créer, de nourrir et renforcer la situation qui fait "ces petits qui toujours trinquent " – ils perdent tout honneur et dignité (en s'en prétendant les défenseurs) – nous voyons là de nets imposteurs…

 

Ces " petits qui toujours trinquent" doivent affronter d'illégaux prédateurs (les banquiers – passibles de l'imputation de nombre d'actes de flagrantes délinquances)…Et, en plus, subir, l'enfer de voir ceux- ci se vautrer sur toute décence, se prétendant – mégalomaniaques absolus – leurs défenseurs (contre qui ? contre eux- mêmes, banquiers, politiciens, médiatiques et stars ?)…

 

Identiquement, le schéma " ces  petits qui toujours trinquent " se retrouve dans un autre acte du très grand banditisme comme méthode de gouvernement…ici la SACEM…Tiens donc, encore du privé – le privé comme le pire ennemi envisageable des pauvres ? Tout porte à le croire, en tout cas…La SACEM qui a tendance à s'acharner, infiniment plus sur " ces  petits qui toujours trinquent " que sur les vrais prédateurs de l'art…En plus, si vous ne saviez pas que, en dessous d'un pourcentage de ventes, vous ne touchez rien pour votre musique, mais vous payez, par contre, et plutôt grassement…Flûte! Ce n'est pas pour vous…Même là, " ces  petits qui toujours trinquent " font tchin tchin…

 

Donc les faits: la redevance équitable (sic) – SPRE – perçue pour la musique passée dans tous les magasins de biens ou de services à la personne, s'abat plus lourdement, sur qui ? Eh! on dirait que vous commencez à être habitués : toujours sur "ces  petits qui toujours trinquent "…les plus importants utilisateurs s'en exemptent aisément…Donc génial – ils ne passeront plus de musiques en leurs échoppes…Immense soupirs de soulagements: plus que marre de ces musiques imposées, matraquées, maux de tête stridulants ; et ça ne nous plaisait jamais ces styles, quel sans gêne de nous imposer ainsi ce qui nous désoblige…"Ces  petits qui toujours trinquent ", ici, les esthéticiennes (que leur sens esthétique en soit remercié!) qui vont fermer leurs 16 000 salons à toutes ces intrusions sans gêne…Déjà que nous pouvions nous coiffer en paix et en silence, depuis le 7 décembre…

 

Le mouvement " ces  petits qui toujours trinquent " va tellement prendre de l'ampleur que tout le monde va remarquer ce MIRACLE: "ils" ont besoin de nous et nous, absolument pas d'eux !!! Allons jusqu'au bout de ces pratiques et devenons " ces  petits qui plus jamais ne trinquent "…La SACEM a "besoin" de nous pour diffuser "leur" musique et nous racketter (en plus !) pour CE SERVICE QUE NOUS LEUR RENDONS…Parvenons à ce qu'il nous paient, nous, pour ce clair service…Ou refusons le carrément…La preuve recherchée ? Nos client(e)s se montrent ravi (e)s de la fin des intrusions de ces armées "d'occupation"…Libération enfin !!!

 

Identiques pour ces très illégales pratiques de découverts : 15 % de l'activité c'est des outlaws, dévaliser ainsi (inhumainement et dans de répugnantes postures ) les pauvres et les faibles…Belles mentalités…Mais, la hiérarchie du réel reste claire et les relations de causes à effets aussi : QUI A LE PLUS BESOIN DE L'AUTRE ? Pas sûr que ce soit le pauvre "à découvert" mais bien le prédateur (déguisé en banquier), parasite structurel du premier…Au point qu'il devient logique de se demander : mais , bien débarrassé de tous ces parasites qui lui sucent le sang, est-ce que le pauvre le resterait, encore, pauvre…Soudaine richesse d'icelui et chute radicale des escrocs au sommet ?

 

Les retournements de cristaux qui tintent…ne sont–ils pas, majestueusement et somptueusement, EQUITABLES ???

 

Plus jamais de " ces  petits qui toujours trinquent " qui voudrait d'un plus magnifique cadeau de noël ?

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou, encore,  onglet 3  "Légalité de l'égalité".

Publié dans economie et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article