Viscosité des représentations et drames ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

2749375148_de77c119eb.jpg

Lorsque des français firent sauter un centre-africain à la dynamite afin de "méduser les indigènes pour qu'ils se tiennent tranquilles"**, s'il y eut un tollé il n'y eut d'autres changements que des mots compassés. "L'étonnant est que rien de tout cela ne pousse quiconque à ce qui nous semble aujourd'hui évident : remettre en cause le système lui-même (p. 43 - François Reynaert - Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises, l'Histoire de France sans les clichés, novembre 2010)."

*** En 1903, en Oubangui- Chari, l'actuelle République centrafricaine, où 2 fonctionnaires coloniaux, lors du 14 Juillet, font sauter un centrafricain vivant à la dynamite

Pareil pour tout, en fait. Mêmes schémas de recueillements et tollés identiques, mais rien ne sera modifié de ce qui a permis les drames successifs…Même pas pensé, encore moins tenté – immobilismes assez préhistoriques, en somme…A titre d'exemples, durant tout le XIX ème siècle, d'assez nombreux européens cultivés s'émurent (comme l'on dit !) des sorts atroces des ouvrières, ouvriers et leurs enfants - mais sans même remettre en cause les images dominantes si fausses. Ou tout est uniquement toujours de leur faute quoi qu'il arrive. Si l'armée en tue déloyalement "c'est la faute des meneurs " qui n'avaient aucun fusil et n'ont pu, non plus, se transformer en balles. Tout n'est qu'a priori, où le bourgeois a, trop irréellement,  toujours le beau rôle…et on leur bourre le crâne de chimères et patata, mais sans jamais vérifier le contenu des chimères ni les justifications des réclamations, etc…attitudes de blockhaus refusant tout réel…bref, toujours la sempiternelle acceptation de "la répression s'imposait contre ces fauteurs de troubles"…jusqu'au drame suivant où tout le cinéma redémarre. Et où tout se voit, de nouveau, escamoté par les mêmes mots…

Pourtant une lézarde de taille apparut le 1er mai 1891 lors de la "fusillade de Fourmies" dans le Nord, pendant une manifestation pacifique comme aux Etats Unis de l'époque, avec 9 morts dont 8 n'avaient pas 20 ans. La représentation bascule : pour la première fois, on voit les ouvriers comme des victimes, des humains en butte à des injustices. Oui oui même lorsqu'ils manifestent pacifiquement…

C'est cela la "gouvernance mondiale"*** adulte – sortir les sacs de nœuds sociétaux et trouver des solutions par le haut…plutôt que de stagner hypocritement dans tout ce qui tire toujours tout vers le bas des bassesses dirigeantes !!! Que voyons-nous de vraiment neuf après des drames ? Des pitres universitaires se montrer plus immatures que la moyenne en ironisant sur "enlever le mot race n'empêche pas le racisme" – et omettant, simultanément, de signaler (puisqu'ils savent tout !) comment, concrètement, pratiquement, prosaïquement, dans la vie de tous, s'inventent des changements de mentalités ? Leur méconnaissance abyssale de ces nécessités vitales en font des interlocuteurs auto-aveuglés…

*** voir, afin d'approfondir le débat, notre blog "Le pire des racismes ?" du 21 mars 2012.

Ce pourquoi nous sommes contraints de créer une nouvelle rubrique "gouvernance mondiale"…le manque cruel d'adultes véritables se faisant trop ressentir dans ce domaine !!!

afin de s'enfoncer toujours plus résolument dans le vrai réel tellement plus riche que nous – vous pouvez oser lire les blogs "Le capitalisme est structuré comme un alcoolisme", "c’est bien le capitalisme punitif qui restreint la vie de tous", "Que paient les trop riches ?","Néolibéralisme – plus aucun rapport entre théorie et pratiques ?(1) et (2)", " On ne peut rien faire sans la croissance : sauf la répartir !", La fin du capitalisme par les cycles ?", "Plus la fiscalité est inégale plus ils la renforcent", " Nous tenir rigueur…ou le moratoire sur l'enrichissement", Le trop riche et le trop pauvre juxtaposés = fin du capitalisme ?", "Pétrifiés : un passé fantasmé !!!", "La concentration des revenus porte préjudice à toute l'économie"… "Comment on ne sait plus penser – agences de notation", "2001- 2011 : décennie des pires décisions ? (1)" "La vie toujours plus chère c'est bien le privé", "Ils vendent "tout" votre argent - comment ?" , "Empêcher les riches de nuire aux pauvres", "La main invisible a tort !!! (1) et (2), "Un libéralisme sans libéralités",  "Diriger un pays comme une routine paresseuse ?", "Ne pas prélever les recettes : actes d'irresponsables politiques ?",  "A quoi "sert" tout cet argent ?",  ou même"L'auto- élucidation permanente de la société par elle-même".

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif
 (à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? etc),  onglet 2.
Résistances au changement      Impliquent changement de résistances
Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

Publié dans gouvernance mondiale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article