Vivent les PME/ PMI ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

6921117176_51ec1d4d5c.jpg

La chute de 30,20% à 28, 6 % du rendement des entreprises. Mais c'est en 2011. La précipitation du Medef, du Figaro et des Echos à mettre cela sur le dos de Hollande les prend au piège. Tout ce que vous direz a été retenu contre vous. Ce taux serait le plus bas depuis 25 ans. En fait depuis que le néolibéralisme stupide et cupide vient salir la vie collective. En quoi Hollande est responsable du capitalisme sauvage ?

 

Donc 2010, 30,20 % et 2011 28,60 % soit l'année dernière. Nous sommes en 2012. Normalement. Et depuis que les politiques droitières de confiscations des biens collectifs provoquent les crises systémiques à répétitions – il faudrait surtout ne pas revenir à un partage du capital et du travail ? Soit alimenter un marché intérieur dans chaque pays – ce qui ne s'invente pas mais passe par la protection du pouvoir d'achat…

 

Le Medef, à son habitude, marche sur le visage des PME/ PMI, comme prétexte pour ses débordements économiques de ses seuls intérêts egoistes. De la même façon que les capitalistes soient, sans cesse, au secours de la pauvreté, de la faim dans le monde, de l'économie "vraiment" verte, donc des PME/ PMI , etc…en s'enrichissant sans cesse sur les dos des sus-dites…

 

Puisque le diagnostic existe depuis longtemps (nous l'avons même réactivé dans un blog d'avant les élections "Désindustrialisation, à qui la faute ?") – c'est de la faute DES ENTREPRISES CAC 40 si les PME/ PMI sont en faillite ces temps- ci…en effet, elles détournent les banques (dont c'est pourtant la feuille de route que de financer les PME/ PMI - seuls viviers de "vrais" emplois durables) du financement de ces PME/ PMI pour la spéculation boursière. Amplement connue comme créatrice de la récession actuelle…Ce que les droites européennes ont si dommageablement soutenu. A contraindre Hollande (et là, aussi, Montebourg) à poursuivre ces politiques désastreuses c'est donc rendre la catastrophe plus catastrophique…

 

Tandis que "pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie ", voir le blog de ce titre – remettre les banques sous la tutelle étatique, leur interdire toute spéculation financière, les contraindre aux cures de désintoxication de l'économie casino …dont nous voyons l'extrême nuisance dans un titre de journal de ce 20 Juin 2012 – Rio 2012 + 20 '"nous jouons notre avenir". Comme si l'avenir était un jeu et la politique de la roulette de casino !!!

 

Les PME/ PMI forment des entreprises qui ne courent pas après le profit: Elles veulent produire, écouler et conserver son personnel. Etre soutenues pour cela. Le profit à tout prix n'est pas son but. Ce pourquoi l'emploi ce sont elles. Cette folie du profit si terroriste n'existe pas dans ces têtes plus rationnelles. Les collectivités territoriales (donc pas le centralisme) sont à l'origine de plus de 60 % des commandes de travaux publics aux  PME/ PMI. Si le centralisme politique "monopolise" (eh oui !) l'argent centralisé pour les entreprises Cac 40 – peu fournisseuse d'emplois, participant à la genèse "véritable" des déficits (voir notre blog "A qui profite les déficits ?") et coûtant bien trop cher à la société (dans le réel – les profits d'ici sont des coûts ailleurs !) …donc , suivez les tenants et aboutissants vous trouverez sans cesse les entreprises Cac 40, le Medef idéologue pataugeant (désormais), et les banques traîtresses à leurs missions à l'origine du sabotage les PME/ PMI (pas d'autre mot !)…

 

Stopper la désindustrialisation (ça va tellement plus vite le profit à trop court terme, la Bourse démantèle les usines au lieu de les valoriser, les banques spéculatrices agissent, aussi, en ENNEMIES de ces les PME/ PMI) – c'est donc franchement faire l'inverse de ce qui a été pratiqué depuis 25 ans…faut être devenu aussi aliéné (inapte au réel) que le Medef pour oser l'inverse !!!

 

De trépigner dans des impossibilités chronologiques (comment une politique socialiste qui n'a pas encore commencé pourrait influer sur les chiffres de…2011 ?) se ridiculisant à plein…et ayant déjà bien 36 trains de retard…puisque que, pendant qu'ils se remplissaient les poches peu légitimement (les déficits ce sont eux – voir notre blog)…nous participions à un mouvement d'élucidation général de l'économie où il apparaît que le capitalisme monopolistes reste le pire des systèmes possibles oui celui qui coûte le plus cher à la société…Un exemple …52 % du Pib mondial est "monopolisé" (c'est le mot !) par autour de 200 transnationales. Toutes les crises et les drames économiques ne peuvent venir que de cette situation où trop peu possède beaucoup trop Cette concentration des avoirs est CAUSE majeure de la crise. Sortir de cette folie collective est la seule voire rationnelle.

 

Rappelons que les 30 Glorieuses se sont passés SANS la Bourse. Sa présence y était nulle et le partage des richesses tellement plus étendu. Ce n'est que depuis 1975 que la DETTE du capital envers le travail (désindexation du SMIC, entre autres) a commencé. Le capital doit, en 2012, environ 5 500 milliards d'euros au travail…

 

Afin de comprendre (et ressentir oui) l'intégralité de l'économie il faudrait lire l'ensemble de nos blogs. Tous ceux de la rubrique "économie et politique", etc. Mais de commencer par l'immense enquête étalée sur 8 blogs entre le 29 mars 2001 et le 27 mai 2011 sous le titre global "Activités des financiers" – partant de "1 par 1 tombent leurs alibis" jusqu'à "de plus en plus difficile de battre le marché ?" – vous verrez à quel point "ce" monde là est fini. Et, partant de la finance, vous y embrasserez absolument toute l'économie pour la transmuter !!!

 

L'ensemble de toutes ces données (et surtout leur prise en compte) pourra seul faire redémarrer l'économie REELLE…

 

Le carrefour offre 2 grands axes :

Préférer (comme nous) les PME/ PMI, etc.

Sacrifier toute la société (et note futur collectif) pour que 10 % de la population mondiale se "monopolise" plus de 80 % du PIB mondial…ou ces 200 entreprises (dont ces 10 % font partie)  52 % de ce même PIB…et où AUCUNE CROISSANCE ne sert plus, en conséquence, à rien (sinon à enrichir cette minorité)…

 

Ainsi recadré dans du rationnel "normal" - Figaro, Les Echos ou le Medef ne peuvent plus que persister à se ridiculiser en prônant les actes créateurs des crises gravissimes comme

                                                          solutions à ces crises

 

Aidez  les socialistes à rester bien à gauche – c'est clarifier, sans cesse, les "vrais" enjeux !!! Nous n'y manquerons donc pas !!!

 

…si vous êtes intéressé(e)s par des buts aussi exaltants mais si ingrats d'ingratitudes des autres, vous trouverez de nombreuses nouvelles manières d'interroger notre réel dans les blogs "Le capitalisme est structuré comme un alcoolisme", "Que paient les trop riches ?", "une société, institutionnellement, organisée pour voler les pauvres" du 23 septembre 2011, "Tout l'argent gratuit pour les seuls capitalistes" du 25 septembre 2011 …,"L'angle mort de la finance", " Chiffres de l'occupation de l'armée étrangère de la finance" (blog du 17 février 2012), "Les crises sont causées par les excès d'inégalités", "Les déRègles du privé ?", "Evincer les mégalomanes du portefeuille ?", "Le coût infime pour sortir 3,5 milliards d'humains de la misère ", "S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs", "Arbitraire d'Ancien Régime du marché ?", "Genève, capitale mondiale des spéculateurs agroalimentaires ?", "L'accaparement des terres - l'hypocrisie dévastatrice de l'Europe ?", "Si aides aux banques remplacées par aides directes à la pauvreté ?" ou bien " La règle d’or budgétaire appliquée au privé ?", "Comment on ne sait plus penser – agences de notation", "2001- 2011 : décennie des pires décisions ? (1)" "La vie toujours plus chère c'est bien le privé", "Ils vendent "tout" votre argent - comment ?" , "Empêcher les riches de nuire aux pauvres", "Un libéralisme sans libéralités",  "Diriger un pays comme une routine paresseuse ?", "Ne pas prélever les recettes : actes d'irresponsables politiques ?", "A quoi "sert" tout cet argent ?", "c’est bien le capitalisme punitif qui restreint la vie de tous", aussi, du 5 Mai 2012 "Pourquoi ne surtout pas imiter l'Occident ?", ou même"L'auto- élucidation permanente de la société par elle-même".

 

                        Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

 (à suivre)

 

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 4  "Nul n'est  nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4  " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie",  onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3,   LE ROMAN DE L'ECONOMIE,  ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim il a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc),  onglet 2.

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

La façon d’écrire se nomme infini respect

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 2 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans qui fuit le réel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article