Voler comme un oiseau dans le ciel (6)

Publié le par imagiter.over-blog.com

433558844_3e545f3a6e.jpg

Actuellement 5 êtres toujours vivants ont vraiment volé dans le ciel. Pourtant, vous y essayant, vous ne vous envoieriez pas en l'air. "Voler" traverse une bonne partie des inconscients phylogénétique et ontogénétique. Cet inconscient collectif, qui prend son temps afin de faire émerger du flou les bien présentes "entités collectives", glisse, parfois, vers... Oui vers trop transformer toutes les si fragiles "qualités" en stériles et infantilisants spectacles-pour-rien-mais-qui-piétine-tout (aucun résultat). "Voler" traverse une bonne partie des inconscients phylogénétique et ontogénétique.

 

Ayant survolé ceci (et tant d'autres pensées collectives) vous vous sentiriez tellement en concordance avec tout de vous-même, vous ne pouvez plus concevoir cette absurde manière de tout rater ensemble, par auto-punitions répétées à l'infini. Inconscients transmissibles par seules bribes discontinues… Soit vous développez votre hyper-sensibilité et votre réceptivité – vitalement non concurrentielles – soit vous vous rapetissez à vous prétendre "réalistes" (autre étiquette pour dire non à tout sans connaître grand chose), autrement dit "en se privant" de plus des 2/3  du réel, ce qui, effectivement, ne peut se briguer comme "réalisme"… Votre peau boirait, certes, des gaz, des fluides, des obscurités comestibles, des lumières humides, des crampons tactiles, des champignons ductiles. Votre corps se gonflerait d'un air novice sur lequel il coulisserait: c'est la plus proche image. Vous "volez" "dans" votre respiration. La buée toute bue.

 

Il suffit qu'un le fasse et tout le monde suivra. C'est fait: vous croyez que quelqu'un a suivi? Il suffit qu'un tienne en l'air et l'air du temps sera ce qui est le mieux partagé. Les idées en l'air ressemblent plus à ces coagulations collantes et poisseuses, dont vous ne pouvez débarrasser vos doigts qu'en les lavant à grandes eaux. Images d'un espace libre sans contraintes…Les soi-disant utopies forment ces "positions" physiques inessayées et dont le "manque" nous broie le cœur par intermittences. Just have a look: U-topos un lieu qui est ailleurs et donc pas encore ici (dans nul lieu c'est bien atopie !). Que c'est donc crétin de se punir, en se privant du meilleur: l'utopie qui existe déjà, mais ailleurs, doit bien parvenir ici. Un jour – le plus tôt sera le mieux. Irréalismes barbares de le refuser…aux autres !!! "Voler" participe, effectivement, de la plénitude sans manque possible. C'est une entière "qualité" dont les esprits quantitatifs (est-ce si raisonnable que cela de "croire", à ce point, aux chiffres?) se sont fait complète ablation.

 

Faute de laisser passer les grands esprits, de générer les génies ou de se méfier de ce que l'on affuble du faux nom (comme faux nez ?) de grandes âmes – nous perdons, ratons, loupons, manquons, infiniment plus que ce que nos imaginations, si mesquines, peuvent encore cadrer.

 

N'est-ce pas juste conséquence que d'inverser, si connement, ces hiérarchies naturelles et de bâcler un monde où le moins expérimenté juge le grand talent, où la médiocrité de cœur condamne la générosité, où l'analphabète trie la valeur des écrits, où tout présentateur piétine et interdit la transmission de tout ce qu'il "présente" etc…malheureusement, encore etc. 5 êtres toujours vivants ont vraiment volé dans le ciel. C'est indiscutable. "Yes, we saw you fly"' (Time waits for no one). De nombreux témoignages ont afflué ("y'en a qui disent qu'ils l'ont vu voler"). Si vous êtes sains d'esprit, vous allez essayer de comprendre et d'apprendre les "états intérieurs", les qualités individuelles, les disciplines corporelles, les conditions d'effectibilité etc. qui ont permis cette apothéose. De l'envol !!!

 

Et non emmerder la personne, la perturber jusqu'à la persécution, comme si de ce vacarme "devait tomber la pilule cachée par ce récalcitrant". Comme si les qualités pouvaient être des "objets". Aucune "qualité" ne peut se comprendre par les quantités. C'est se fourvoyer gravement que de s'obstiner en cette impasse. Au lieu de recueillir son témoignage  - qui se "croit" un "pouvoir intrinsèque" du fait de se faire connaître "par" les médias: ce qui semble lui incorporer le droit halluciné de déposséder les autres de leurs expériences – a parlé "à sa place". Gadoues inutilisables, fiascos complets. Les témoignages recueillis, par nous, nous ont convaincu, profondément, que ces 5 individus pourront revivre leurs "envols" toute leur  existence: l'essence concentrée de "l'initiation" a pénétré au plus profond d'eux. Ils ne sont plus obligés du tout de renouveler l'expérience: un d'entre eux s'en est tenu à trois vols. Dont un, malheureusement, en public. De quoi alimenter une légende tenace. Toute qualité supplante en longévité, en intensité, en densité, en effets, n'importe quel plaisir platement quantitatif, instantané ou sans  héritage (et pour lesquels bien trop de personnes saccagent, puérilement, leurs vies et…celles des autres !).

 

Comme un parfum précieux, vous aussi n'auriez qu'à humer le souvenir de votre envol et tout se respirera à nouveau. Sans usure, sans perte de puissance. Summum de tout (trouvez-nous un seul recueil de sagesse qui n'avance pas que toute vie de plénitude s'est basée sur une expérience fondatrice!). Trop de prétendus "dirigeants" ont, ainsi, complètement égaré l'Humanité vers l'aridité, la sécheresse, la dureté, la froideur et la stérilité, le désert sans issue: comme si l'Humanité n'avait pas commencé de vivre le meilleur d'elle–même. Qu'elle lui tournait même carrément le dos. "Voler" véritablement représente une de ses belles réussites: qu'est-ce qui la pousse à cacher, taire, celer et dissimuler ce pur "diamant"? Only the diamond cannot be crazy !!! La lourdeur d'un tel manque d'élégance, l'usage trop bestial des barbares conversations (d'où toute grâce reste exclue), de la maladresse empotée de tels sentiments ? La réponse accompagnera, judicieusement, tout nouvel "envol" futur. Là où intelligences et sensualités ne se montrent pas alliées, nous restons en pleine barbarie (vous ne rencontrez que des êtres soit plus intelligents, soit plus sensuels- aucun qui métisse à équivalence les deux, c'est cela? Purée la connerie n'est pas une prouesse !)…

 

"Voler" a, déjà, participé et participera bien encore au "tri des cœurs".

 

 

(à suivre)

 

Publié dans sentez la santé

Commenter cet article