Walkman chez les Walkgirls ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

219270527_3068acaaab.jpg

Le ridicule serait bien qu'il demande si ça marche, non ? Dans l'aveuglement général devant la masculinisation exagérée des mots, qui va de HERstory pour history, ellestoire pour histoire, en somme, men-hir et dol- men au lieu de women-hir et dol- women, alors, bien bien, jusqu'à ce Lui luit (lui-re) à la place, alors, de "elle-re" de notre amie Elle vire…ou bien de dolorès le reste dol…

 

Non non, ce n'est guère facile de démêler entre le ridicule outrancier et la légitime modification…si la mode modifie, le mode modulera …l'un semble dans l'autre et l'autre fois foisonnera toute fois…oh mais c'est que si vous dites l'une l'undit tout l'inversera la semaine prochaine…  

 

Et les plaintes des deux côtés peuvent être si justifiées – pourquoi chandelle s'achève d'elle ? et pas chandelui ? Pour la chandeleur on leur dira ?

 

Pourquoi  Elle ellipse où ipse représente l'ipséité, dans un elle elliptique ipso facto…sans aucune autre formalité !!!

Pourquoi donc si elle adore ellébore, elle élabore oui tous à nos bords un boris bien élaboris ? Pourquoi ? Pourquoi donc la plainte reste au féminin sauf lorsque nous conjuguerons…

Oui oui pourquoi elle est sur selle et dans pelle et tout qui nous rappelle elle ? Au point que le rap doit être trop macho pour rater, ainsi, le Rap Elle-  avec tous les rappels déjà gagnés d'avance ?

 

Et la ribambelle y'en a vraiment trop que pour elle !!! Fais-tu des ronds d'elles, des rondes d'elles, qu'elles ont encore plus et toujours plus d'hirondelles !!!

 

Non vraiment la langue est trop féministe. Voyez- pour lui c'est tout cuit, ça fuit, le gui du puits ou la nuit pour lui…en somme, le pire et le meilleur à la fois, telle sa réputation lui a fait députation…Electre a piqué l'électricité. Andromaque ne se maque. Même Sophie a embarqué Philo. Que reste-t-il donc aux hommes sinon des clopes de clopinettes ? Lorsque, avec zèle, la donzelle sait tout de mad-mois-elle, complètement fou de chaque mois d'elle ??? Et nous rien de rien…rien…de rein…le féminin de rein, eh bien ! C'est trop reine (rein-E)…tout nous coule ente les veines.

 

Encore ?

Qui ne se mêle de melliflue n'aura de miel que telle celle qui mélodie le méli-mélo – la mélodiste fleur de modiste. Celle célèbre qui, cellulaire, descelle celle qui n'aura pas participé à la dispute trop masculin ou trop féminin. Ou bien l'inverse le vin dans ton verre versera…dis versificationnera ?

 

C'est que le langage contient tout et n'exclut rien. Complet androgyne, il n'est que femme et homme tout à la fois…les deux en même temps…l'attitude importerait plus que le déguisement…pourquoi ne l'imiterions- nous pas ?

 

Le contenu seul importe pas l'emballage (l'embellage ?) …

 

Qui dit pire ?

 

(à suivre)

 

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org,   onglet 1  "Les mamelles du repos" et  "Remue- ménage",  onglet 2 "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques, et  Rien de plus solide que le solidaire , sinon,  onglet 4  "Nul n'est nul" ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison".

Résistances au changement      Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

 

Si ce blog a su retenir votre attention dans les 1 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on trouve plus que prévu

 

Publié dans corps des langages

Commenter cet article