Zapper trop vite les autres nous prive d'en connaître beaucoup – de ces autres…

Publié le par imagiter.over-blog.com

 

Comme si chacun-e était maquée avec une grande entité. Comme si chacun-e était marié avec la société . Avec laquelle elle/ il trompe, sans cesse, ses voisins, familles et autres entourages. Avec lequel toute nouvelle rencontre devient impossible. Au mieux, extrêmement difficile…

Rarement, nous escaladons un donjon aux pierres froides et glissantes, où tout est bouclé à triple tour – pour rencontrer un personne qui étale un renfrognée mauvaise volonté à le faire. Ceci représente la juste métaphore de notre époque d'anti- communication. Autant dire de fuite du réel. De rêvasseries suicidaires, de délires aux sommets. Et de multiplications des incompétences…

Dit autrement, le possible, tous les possibles c'est 360 ° de réel. La plupart se privent, comme ça, par entêtement inefficace, gaspillage de toute joie, masochisme incompréhensible, dénigrement renfrogné du bonheur, de 200 ° et plus. Ensuite, dans sa journée, sa restriction peut même augmenter. Notre anti- civilisation nous présente les êtres dans une possible diversité infinie. Pourtant une pensée unique inique stagne dans tout cela et détruit, détruit et détruit. Donc c'est comme si chaque personne "devait" (oui DEVAIT) se présenter à nous dans cette forme unique. Depuis que le service militaire n'est plus obligatoire que de cerveaux (surtout les déguisés "tendance") sont militarisés, une seule tête, tout le monde s'annule, en rang marche, vers où (je suis le sommet de tout – je n'ai pas le temps de m'occuper des détails du réel SURTOUT SI CE SONT LES AUTRES QUI LE SUBISSENT!).

Vous ne répondez pas à cette préforme. Du simple fait que vous ne la connaissez pas. Aucune importance. Exclu quand même, tout zappé.

Il existe une infinité de façons se présenter aux autres, interdit, plus de libertés. Déréguler d'un côté c'est à coups de trop de règles '(toutes plus insensées les une que les autres) de l'autre…Un seul format, un formatage unique…Même si personne ne l'a jamais formulé, surtout si strictement aucun débat n'a abordé "le fonctionnement réel inter-social de la société" (avec examen minutieux des sources idéologiques dont les "perversions'" peuvent causer autant de catastrophes !) – ces enragés (décrétés "normaux"!), ces fous furieux du monologue et de "l'indiscutable" – saccagent toute la société. Ce sont eux les vrais "méchants", les fauteurs de troubles, les casseurs, les émeutiers, les renfrognés bardés de mauvaise foi, les incivils déguisés en courtois, les fouteurs de merde, les envahisseurs de perversions, les ennemis de la société "réelle"…

Or un peu de bon sens (où en reste-t-il ? et cela condamne plus sûrement de nombreuses mentalités que toute autre approche: le bon sens reste à leur portée, nous les voyons bien, le piétiner volontairement – après cela leur arrogance paraît du camouflage, du maquillage, de la tromperie !!)

Société bloquée: figures de l'anti- socialité. Une chanson avait choppé le titre, mais avec des paroles carrément à côté de la plaque qui nous font plus hausser les épaules que perdre quoi que ce soit: bref, nous n'en savons pas grand chose de l'anti- socialité active…

Zapper trop vite les autres – en représente la claire prémisse ! Aucun réalisme ne peut s'y tenir… c'est, en effet, l'acte le plus futile qui nous prive de connaître qui que ce soit. A moins, d'abandonner cette cruelle superficialité. Ce qui obtient, un changement possible d'attitudes à l'égard de ces si nuisibles zappeurs des autres...

Les époques de "glaciation sociale" se dénotent répétitives, suicidairement routinières, enfouissant les effets pervers, vrillant les dysfonctionnements, favorisant les pannes systémiques – tout ce qui immobilise et bloque – Tous les comportements nuisibles y sont trop favorisés. Le changement ne nous parvient que "grâce" à celles/ ceux qui sont déjà ce changement (les plus maltraité(e)s donc les plus utiles !!!)...Face à qui zappe trop vite les autres (et qui nous a imposé cet inadmissible comportement depuis trop longtemps) nous pouvons (pour les méthodes lire les documents du site freethewords.org) parvenir à transformer cette blessante anti- socialité…Nous avons repéré l'étiologie, la genèse de l'anti- socialité en action fine quotidienne. Nous allons, fermement, lui barrer, la route. La société est bloquée (donc en grand danger de suicide collectif !) par l'accumulation de comportements pervers très nuisibles (et "socialement" (sic) favorisés et encouragés!)…Les "bons" comportements sont tous réprimés dans la société "privatisée"(donc hyper répressive)…

Nous inversons la vapeur: montrer la structuration de la mentalité, derrière le comportements pervers très nuisibles, obtient (sans recherche volontaire de notre part!) un début de forte répulsion. En tant "qu'experts du réel" nous savons comment et où agir ensuite pour éradiquer tout ce "cumul" accumulé de toxicités (dues à l'aberrante société immobilisée)…Nous le faisons illico…Et, ailleurs, vous n'entendez que puérilités d'incompétents au pouvoir…Hors du réel depuis trop longtemps, ils ne pourront rien contre ces thérapies, faute de "prises" réalistes…

 

Ce texte appartient à notre série SI LA SOCIETE EST BLOQUEE N'EST CE PAS LA FAUTE A TOUT LE MONDE.

Sauf de celles/ ceux (magnifiques !) qui tentent de revenir à l'émancipation collective, à la libération pour tous, à la fin des esclavages, aux progrès sociaux ….Et qui, en un premier temps, ont subi d'atroces et d'insensées tortures avec les "déguisé-e-s" en libertaires, possédés par la propagande (et assez inconscients de leurs actes!). Les ont pleinement pigé. Et, maintenant, viennent faire les actes de thérapeutes afin de nettoyer la plaie, la sanie, le pus répugnants ruisselant de nos ex- bourreaux…

Société bloquée, t'as débloqué, maintenant, on va te reloquer …

 

 

Trouvez la suite sur freethewords.org

 

( à suivre)

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article