Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Urgent les gens ? Oui !

Urgent les gens ? Oui !

L’urgence oui ne semble pas du tout située où elle le doit : ce n’est celle d’un état si autarcique (autocirque) qui prétend ne pas avoir de comptes à rendre (dans un état de Droit ??), non, mais bien dans la population si mal menée (donc malmenée !!)...

Lire la suite

La loi est complotiste ?

La loi est complotiste ?

Ententes illicites, ose-t-elle. Oui, ce qui importe est la manière dont elle considère les situations (suspectant lourdement et a priori les pouvoirs). Lorsque, bienheureusement surpris, nous découvrons l’ampleur de ses dires. Puisque, afin de parvenir...

Lire la suite

De quelques mots moteurs ??

De quelques mots moteurs ??

N’oublions pas que les mots cela servent à communiquer notre meilleur et à transmuter les difficultés. Ce n’est pas parce que des êtres indignes s’en prennent à des gens sans défense que cela va changer. L’Histoire nous démontre toujours que lorsqu’il...

Lire la suite

Rétablissements ?

Rétablissements ?

Après de longs malaises ou sur la barre fixe ? Rétablissements ! Pouvoir en paix penser à la santé de ses proches. Et de ses lointains. Par extension, la société doit s’obliger au sens des priorités : lorsque l’argent des déjà trop riches ne passe pas...

Lire la suite

Ici Pas d’anodin

Ici Pas d’anodin

Toutes celles et ceux qui montrent une communication à but non personnel doivent être mis en avant. Oui ? Savoir écouter tout le monde multiplie fortement les intelligences. Aussi marquer : faire attention = n’offrir que de l’attentionné, coupe les déversements...

Lire la suite

La politique-commerce ?

La politique-commerce ?

Une des pires épreuves qu’une société puisse traverser. Qui pourrait arriver à ne plus montrer que 90 % de la population serait entièrement sacrifiée pour les gamineries de l’argent fou. Sauf que les 9,99 %, servant à détourner toutes les richesses vers...

Lire la suite

Ce qu’il y a à dire

Ce qu’il y a à dire

N’est pas ce qui se dit…Nous, nous contenterons de ce qu’il y a à dire. Au plus près et avec le doigté le plus adéquat. Nous verrons si ceci vous convient, pas, un peu, plus, beaucoup plus. Et y reviendrons si besoin. D’abord les faits : «le risque mortel...

Lire la suite