LA BOURSE REM- BOURSE TOUT ? et 12 textes

Pour le plaisir de tous veuillez respecter L'ARGENT DES AUTRES !!!

 

Les crises 2008 – 2009, la "réussite-défaite" d'Éric Cantona ont (mine de rien) drainé vachtement d'infos cruciales sur les finances, les banques et la monnaie. Notre blog en est l'écho de ces écots -  nos chansons aussi. Y'a ka écouter si tu veux pas regarder…

 

( à suivre)

 

 

La Bourse Rem- Bourse Tout !

 

Oui La Bourse Rem- Bourse Tout ! Le destin ontologique des Bourses enfin dévoilé… LA BOURSE REM- BOURSE TOUT ! La "loi d'airain de la réalité" avait "prévu" que retentisse, en même temps, tout ce qui tisse. Dans un cri d'émancipation éclatant s'élève: La Bourse rem– Bourse tout …toute la métaphysique capitaliste afin que ça rem- Bourse la Bourse…

 

Après la "main invisible", la "loi d'airain de la réalité" nous montre son "pied invisible"…rendu bien tangible de se diriger directo dans le cul des trahisons financières … Hého ! C'est la "loi d'airain" de la réalité – vous n'allez tout de même contester la flagrante évidence, un peu de savoir- vivre tout de même, pliez donc !!!

 

La facture environnementale de l'Australie s'avère catastrophique. Ce sont bien les déments déchaînés de la Bourse qui contraignent les possédés, qui lui tombent sous la main, à détruire le climat, la biodiversité ou les rapports sociaux, oui ou non ? Cette facture est trop élevée. Seule la Bourse peut payer d'avoir tout volé… Bourse rem – Bourse tout… Bourse rem– Bourse tout… c'est la Bourse qui rem- Bourse !!!

 

Le scandale scandé est parvenu à s'inverser…partout sonne et résonne…

Bourses rem-boursez !  Bourses rem-boursez ! Bourses rem-boursez ! c'est la Bourse qui rem- Bourse ! Bourses rem-boursez ! c'est la Bourse qui rem- Bourse ! c'est la Bourse qui rem- Bourse ! Bourses rem-boursez ! c'est la Bourse qui rem- Bourse ! c'est la Bourse qui rem- Bourse ! c'est la Bourse qui rem- Bourse !…

La fonction paradigmatique de la bourse devient bien ce qui rem-bourse ; rem-bourse la bourse, rem-bourse la bourse …Oui, REM-BOURSE LA BOURSE !!!

 

Vous avez bien entendu ?

 

Ah! vous ne voulez pas du tout. Vous préférez fermer ?

 

Excellente idée – c'est exactement ce que nous voulons aussi…vous dégagez - des sommes colossales vont se trouver, comme par magie, entièrement dégagées….oui DEGAGEES, désensablées, désembourbées, désincarcérées, débloquées, désencombrées . Résultat clair du réel de l'action de "dégager": tu les dégages et cela dégage, libère infiniment d'ex- obstacles !!!

Dégage ou libère c'est du tout pareil au même !!!

Tu veux pas ?

 

En plus ce sont de "trop" mauvais joueurs…

 

(à suivre)

 

Quand la facture environnementale va-t-elle être remBoursée par la Bourse ?

 

/// BONUS ********************

 

Rem – BOURSE !

 

Le destin ontologique des Bourses n'y est-il pas, concrètement, avoué ?

 

Sa dépendance outrée - vivre aux dépens est dépendance de drogué – puisque vous vampirisez votre "hôte", sans lui vous ne survivez pas, mais, lui, beaucoup mieux, merçi…Phagocytage à avidité exagérée puisque le "dé-boursiez" se montre comme celui qui bouffe la nourriture d'un million de personne. Et donc ne rapporte rien à personne. Son cannibalisme excessif parachève la mise en exergue du faisceau de preuves que sa gloutonnerie n'est "qu'un poids mort" pour la société. Et que, donc, toutes choses égales par ailleurs, la bourse ne crée absolument aucune richesse. 

 

Vu qu'elle vit en très illégal parasite sur la richesse des autres. Les bourses comme le vol légalisé de la richesse d'autrui ne trouve que le minable argument: ils ont pas qu'à jouer en bourse. Or le parasitisme boursier s'abat sur le travail, les ressources, les talents, les flux monétaires, les plus values etc – juste un système gangstérisé de la richesse qui est "collective".  Et que même si vous ne le désirez absolument pas, cet accolement de leurs succions à tous les points du "circuit économique", se fait sans vous, mais contre vous. Vu que ce sont vos richesses qui sont sucées et vampirisées…

 

Or qui nous a martelé, sans cesse, que les bourses sont créatrices DES richesses ? Sinon l'absolue déchéance médiatique ? Ce déshonneur archi complet, puisque sans ces médias fous furieux – pas de crises systémiques 2008- 2009 …Dans ces conditions, nous portons, symboliquement, plainte contre ces irresponsables médias. Et leur suggérons d'acquitter, sans plus attendre, les réparations des immenses dégâts mondiaux que leurs inconsciences ont causés…

 

Voici que l'avenir de la planète s'annonce bien plus radieux qu'il n'était possible de le supposer, grâce à la phrase qui avoue tout : imaginez, sans cesse,  la bourse qui rem-bourse et le média qui, re-media, parlant, devient bien remède actif et ré-pare tout…Tiens ils ne veulent plus "jouer"…Qu'à cela ne tienne: avec (enfin "recadrés") ou sans eux – le futur va quitter "l'âge du fer" !!! Suffit qu'ils ac-quittent et nous quittons absolument toute l'horreur économique…

 

voir le site internet gratuit freethewords.org afin de poursuivre l'aventure !!!

 

(à suivre)

 

 

Pour le plaisir de tous veuillez respecter L'ARGENT DES AUTRES !!!

 

 

*********************************************************************************

CE NE SERA PAS LONG POUR ENTRER DANS UNE NOUVELLE CIVILISATION

 

CROIRE? Beaucoup trop semblent se noyer dans ce mot. Faut dire qu'il a été baigné dans un tel océan réprobatif. Histoire d'en éloigner tout le monde? T'as qu'à croire! On ne te laisserait donc que "cela"! Plouf ?

Ouf !!! Comme d'habitude, les mots restent souverains. Croire? Crédule ou crédible. Patatrac! Boumbadaboum ! CREDIBLE: qui peut être cru, que c'est bon d'y croire, que ça lui fait du bien que nous croyons en lui. Même la moins roborative définition - crédible: à qui l'on peut faire crédit – ne parvient plus à enlever, très soudain, beaucoup beaucoup d'attrait à ce mot "croire". Retournement de situation. "J'ai besoin que l'on croit en moi", fuse de milliards de têtes. Dès que la personne est directement concernée, vous savez, elle affûte ses convictions. CROIRE. Cela devient important alors de pouvoir croire et même, carrément, de croire en direct…

Comme d'habitude, dans l'univers si partiel, si minuscule en fait, des bourgeois, l'argent est l'argument qui se retourne, infailliblement, contre eux. Mais que, bizarrement, personne n'utilise. Croire, c'est à jeter, disent-ils en sourdine. Comme la vérité. VERITE, ça n'existerait même pas." Ah bon! , leur répondez- vous, si vous dites que la vérité n'existe pas vous ne pouvez vous en tirer si aisément . Tout semble trop facile!  Ne serait- ce pas parce que votre monde serait pure fiction en fait ?  Ainsi, si la vérité n'existe pas vous êtes absolument obligés d'accepter ces 100 euros que je viens d'écrire sur n'importe quel papier. Si la vérité n'existe pas il n'y a plus de fausse monnaie, de monnaie non vraie. Vous ne pouvez vous dédire, l'absence de vérité ne peut être que complète : il ne peut donc exister de vraie monnaie…"

Vous les voyez, mouvements browniens, se tortiller sous cet acide argumentaire :

"--- Oui, oui, la vérité existe et ceci est de la fausse monnaie. Nous aimons la vraie monnaie! La monnaie!!! "

"CREDIBLE. Si croire est si suspect (tout ce qui détourne du fanatisme de l'argent doit être disqualifié) plus personne ne pourra être crédible. Et vous aussi. Supprimant croire, vous supprimez même le crédit (cette croyance dans le futur, le futur du remboursement de ce crédit), vous supprimez la confiance qui "fait" les banques et les si illégales Bourses… la tornade des résultats devient exponentielle. Et tout le monde de bien voir que c'est l'esprit bourgeois qui est le plus nihiliste, le plus négateur, le plus délinquant, le plus corrupteur, le plus sournois, le plus menteur, le plus voyou, le plus subversif, le plus hors des lois, le moins fiable, compétent, le plus extrême qui se puisse imaginer."

D'ailleurs et d'ici…

"--- Oui, oui il faut croire au crédit et rendre crédible croire. Oui, oui il faut croire que je suis crédible, moi, moi, moi, je , je ,je…"

"L' ARGENT devient ainsi une simple croyance. Oui, oui qui se moquait des voyantes ou de l'astrologie, du supra normal ou de ce qui est extra terrien, du su(pe)rnaturel ou du biopsychologiste, ne fait en fait que croire à l'argent. L'argent n'existe pas, n'est pas un fait scientifique et n'est pas universel. Nul argent dans le règne végétal, dans le règne animal, nul argent observé dans l'univers, nul argent nulle part sinon dans la sphère humaine. Et encore : bourgeoise. L'argent est donc une fiction qu'il s'agit de croire. Vous n'y croyez plus ce n'est plus que du papier avec 0,49 euros de valeur matérielle et sûrement pas 100 euros comme les chiffres si trompeurs ont voulu vous faire croire. Ah, parce qu'en plus vous croyez dans les chiffres. La sphère bourgeoise n'est donc qu'une vaste croyance et cette croyance vient de perdre toute crédibilité puisque son fanatisme est tout centré sur la fiction collective de l'argent. Cet argent qui se trompe sur tout : au lieu de dire "ce qui a un prix n'a aucune valeur" il déraisonne dans "ce qui est gratuit n'a aucune valeur". Le soleil est gratuit et il a une valeur incommensurable. La vie est gratuite et elle est hors de prix. Ce qui reste coincé autour d'un seul prix n'a donc pas de valeur (ce hors prix). Seul ce qui ne peut avoir un seul prix mais plusieurs (le gratuit, par exemple) devient hors de prix. Admettez d'observer un tout petit peu le réel, et vous verrez tout ce qui y est gratuit, donc hors des prix, hors de prix. Si vous ne parvenez pas à percevoir que tant et plus dans la réalité est gratuit (et le vent est gratuit, et la…, et le…) c'est que vous êtes devenu fanatique (l'esprit bourgeois n'est pas modéré, rationnel, logique ou responsable mais bien un extrémisme fanatique). Exactement comme ces hallucinés qui se sont mis à idolâtrer l'argent et qui nous ont fourvoyé dans ce délire où une microunité de mesure (l'argent qui appartient à la même classe logique que le kilogramme ou le décimètre) prend toute la place de la réalité, ce qui surpasse toute mégalomanie. Jusqu'à, fanatiquement, et irresponsablement, détruire la Nature (pour la Réalité la Nature est un englobant c'est-à-dire nous ne pouvons nous passer d'elle, sans elle la vie sur Terre n'est pas possible, mais elle peut très bien se passer de nous comme la vie peut très bien (sans disparaître) se passer de nous). L'argent n'est donc pas un englobant (il ne peut englober l'univers, ni la vie ou la nature) mais l'argent ne peut être qu'un sous sous système de systèmes qui lui sont nettement supérieurs (la vie, l'univers ou la nature) en universalité, en taille et en essence. Parvenir à ne plus voir dans l'argent qu'une unité de mesure des échanges, c'est, enfin, échapper au fanatisme des grands délirants capitalistes. Ces arriérés plus que ringards. Et retrouver la raison, celle que n'ont pas, justement, ceux qui se moquent si bruyamment des médiums ou de la parapsychologie, tout en persistant dans "la croyance la plus folle qui soit"- l'argent !

Les mots viennent de vous montrer (croire, vérité, argent) que l'esprit bourgeois n'est qu'une très petite partie du réel. Nous ne pourrons donc pas nous perdre (ni être perdus) en quittant cette très très petite partie du réel pour une plus grande autre partie du réel. Et si un des buts devenait d'accéder à tout le réel complet ? A ce réel gigantisme ? A ce gun giant ?

Sûr que tous ceux qui quittent l'esprit bourgeois le font, tout liserés de tristesse devant ces permanents assauts de petitesses, de bassesses, de mesquineries, d'indignités, de malhonnêtetés, de mensonges, d'incompétences, d'irresponsabilités, d'obscurantismes qui sévirent sous son si oubliable règne. Ce n'est plus si difficile, désormais, d'entrer dans une autre civilisation.

 

( à suivre)

 

 

Pour le plaisir de tous veuillez respecter L'ARGENT DES AUTRES !!!

 

********************************************************

 

Avez-vous confiance dans les financiers ?

 

"La rigueur budgétaire" vous connaissez ? Beaucoup moins que cette rigueur budgétaire soit en train de cibler les financiers comme premiers actants de cette nouvelle rationalité…Ceci vous étonne ? pourquoi donc, il fallait bien que ceci  arrivât : le terrorisme financier, fût-il déguisé de légal, commence d’être reconnu comme le supra-terrorisme, celui qui contient tout les autres…Donc les moyens de contrer ses méfaits émergent !!!

 

Comment ? Bon, un peu d’histoire d’abord. Peu d’entre vous ignorent que Goldman Sachs a trahi les intérêts de la Grèce alors que, comme "banque conseil", il avait accès, de ce fait, à des infos confidentielles !!!  Ce qu’il a fait, par rapport à un pays souverain, autorise ce pays à l’enfermer comme money-terrorist.. Zoom arrière : hors de la comptabilité européenne, le premier crédit obtenu de 1 milliard de dollars  a  rapporté à Goldman Sachs 300 millions de dollars de commission. Ca fait cher la seconde de travail ! La Grèce était notée, alors, A par Moody's. Même seconde opération sur 5,7 milliards…

 

Ensuite, les infos biaisées diffusées partout comme on le sait. Et dans les coulisses ?

Qu'à fait Goldman Sachs pour spolier son client ? C'est à la portée de n'importe quel enfant, faut pas croire. L'intelligence financière c'est de la foutaise: on n'a jamais vu autant d'idiots rationnels rassemblés ensemble !!! Eh bien! il a joué sur 2 tableaux. Contact avec AIG pour qu'ils émettent des CDS (credit default swaps), ces garanties contre les défauts de paiement. Et puis, il joue à la baisse la dette grecque (alors que comme "banque conseil" il avait des infos confidentielles !!! Faute professionnelle gravissime : à cause de lui la Grèce a perdu beaucoup d'argent ! où sont les dédommagements pour contrat non respecté ?) . Baisse continue des obligations grecques : versant connu à travers les incohérents médias dominants parlant – avec tant d'admiration - de la prédation financière …

 

Or plus le prix du CDS grimpe plus celui de l'obligation s'effondre. Le pays ligoté est spolié quel que soit le cas de figure. Ce n'est pas ingénieux c'est affreusement déloyal et d'une incommensurable stupidité, sur le fond…Tout autre commerce aurait été "traduit" promptement en justice – délit d'initié aggravé, ma chère !…Car, si les mots ont un sens, Goldman Sachs a VOLE autour de 2 milliards de dollars à un pays tout entier. Soit à tous ses habitants. Qu'un seul grandisse au détriment de tous.

 

Et ce n'est pas fini: à cause des prédations, style Goldman Sachs, lorsque la Grèce a (dans la tourmente très médiatisée) cherché à lever 8 milliards d'euros ça  a été à un 5,6 % (l'Allemagne à 3,5 % )…comme les pays pauvres en fait. Plus t'es pauvre plus on te vole en grand !!! Parce que, pendant ce temps, tous ces ennemis soft terroristes de TOUS les pays s'acharnaient sur la Grèce. JP Morgan qui, le matin, souscrivait 280 millions d'euros d'obligations les revendait, le jour même, avec un gain de 15 %…or c'est l'argent des grecs oui ou non ? Il doit le leur restituer et plus vite que ça !  Idem, pour la banque Caylon, filiale d'affaires du Crédit agricole français – avec, lui, 130 millions d'euros…La curée – non la cœurée !!!

 

Grèce ligotée ? Pire encore ! Oui, un Jean-Claude Trichet de brailler "la rigueur budgétaire", ânonnant "une application rigoureuse du pacte de stabilité et de croissance"…dans ce genre de cas, dire non vous mue en enfant inconscient et oui vous aurait transcendé en vrai adulte ! Parce que RIGUEUR BUDGETAIRE pour les hedge funds ? Que nenni ! Avec des législations aussi infantiles les pays comme les particuliers sont livrés pieds et poings liés, sans défense, aux prédateurs. Qui (c'est clair !) trahiront toujours tout et tout le monde. Un cordon sanitaire afin de protéger la Société de leur grand gangstérisme ? Tout au contraire, comme si tout était fait afin de leur faciliter l’immonde tâche ? Recels, complicités…tiens donc! Si la réprobation prenait tout ce hideux monde dans le même filet ?

 

Surtout pas! Faut augmenter la dissymétrie d'action (plus tangible que la dissymétrie d'information) en favorisant exagérément le terrorisme financier ennemi véritable des pays…Dernier discours d'un président français: SACRIFIER tout le pays, toutes ses collectivités locales juste pour …continuer à être bien noté !!! Par qui, en plus, a perdu tout droit rationnel et moral de noter ! Vous avez bien lu: la crapule financière, en plus, "note" au lieu d'être notée – ( - 1 000 milliards de O (zéros) ! notre note !) !!! Donc on "doit" voler l'argent de tout un pays pour le leur « donner »? Spolier, pas très légitimement, toutes ces collectivités territoriales (qui constituent jusqu'à 67 % des travaux et investissements publics du pays, qui charpentent les PME-PMI seules créatrices massives de "vrais" emplois – bref, le pays réel et l'économie archi réelle QU'il FAUT PROTEGER DES PREDATIONS FINANCIERES !!!)..Ne serait- ce pas plus simple et démocrate de légiférer CONTRE ces types de financiers fous ? Sacrifier 64 millions pour 640 voleurs – n'est- ce pas "trop" contre- productif ? 

 

Puisque – vous l'avez remarqué – tellement de lois ont été pulvérisées, là devant nos yeux, par ces déchets de l'Humanité que sont les financiers. Dans une société de droit le contrat est roi: s'il n'y a pas eu 10 délits de ces fous dangereux nommés financiers y'en a eu 100. En plus, toute règle pour être FONDEE, doit être isotrope (pareille pour tout le monde et s'exerçant dans absolument toutes les directions!)…Donc on veut bien de "la rigueur budgétaire". Mais qu'elle s'exerce uniment et en tout premier lieu aux financiers.

 

"La rigueur budgétaire" – si vous vous liez à un état (bon Etat, mais ce n'est pas pour le soi- disant gouvernants, uniquement pour les peuples !!!) vous lui devez transparence de procédures et loyauté d'effectuations. Vous ne devez obtenir que des gains de services – en cas de gains spéculatifs vous devez rembourser le Pays intégralement. Et verser la même somme (en l'honneur des salariés qui paient tout toujours 2 fois !) au fonds international anti-spéculation. 2 fois la même somme et sur leur "fortune" personnelle. Fin des nationalisations des pertes et surtout des privatisations de bénéfices (cette ahurissante incohérence qui range le capitalisme non au rang des théories mais des sordides tours de passe-passe, des manipulations de grigris et des délits à connaître afin de niquer leurs auteurs)…

 

Vous croyez qu'après un tel traitement (si simple à mettre en œuvre!) ils auront, encore, la suffisance et l'arrogance de venir étaler, devant nous, leurs minables "petits secrets" ?

"La rigueur budgétaire" commence par les financiers. Est- ce si compliqué à appliquer ? que non!

 

Suffit d'écouter les horreurs anti-démocratiques et anti-sociales de la lie de l'Humanité que sont ces financiers (sociopathes?) si vous voulez trouver des sources à motivations !!!

 

"Faire de l'argent c'est ne pas soucier de ce qui va arriver ensuite" (paroles de traders – trouvez un seul voyou "jugé" qui ai aussi peu d'honneur, nous vous payons des prunes carrées !). "La moralité n'a pas sa place dans ce milieu"... Donc neutralité, objectivité et rationalité ? pas du tout. SEULE l'IMMORALITE Y A SA PLACE…pas pareil, c’est bien un parti pris « terroriste », ce qui disqualifie, en plein, le premier argument, non ? "Si vous êtes suffisamment stupide pour écouter les sirènes de cette banque, alors c'est de votre faute si vous perdez de l'argent" (idem) .. Le cynisme obtus à ce point: nul argument ne peut plus accélérer le discrédit des banques que cette accusation de "culpabilité" de se faire dépouiller déloyalement (message: plus jamais confiance dans aucune banque, n'est- ce pas ? on perd toujours avec elles …plus con qu'un financier ? deux, sans doute !). Le voleur boursier a toujours raison quoi qu'il fasse: ça ne fonctionne que dans les monologues, hey stupid !!! En conséquence, des lieux où on monologue sans nuire à autrui – pour eux !!!

 

Encore, "nous allons gagner des millions de livres, c'est vrai. Et alors ?"…se placer, ainsi, au niveau le plus irritant de l'infantilisme inconscient, non vraiment…Y a t-il un seul de ces financiers qui agisse une fois en vrai adulte ? Toujours à la traîne des autres qui doivent, en permanence, REPARER LEURS DEGATS…

 

Par exemple, au Global Policy Institute de Londres, il a été précisé que " la plus grande peur de la City c'est justement l'établissement d'une réglementation de la finance au niveau européen"…Tiens! Les pieds d'argile du soi-disant colosse: la grosse trouille de ces chochotes !!! C'est donc là qu'il faut appuyer. Et le plus fort possible !!! Ou encore, une source dans l'exécutif européen : "il suffit que la Banque centrale rachète massivement sur les emprunts grecs (irlandais portugais ou espagnols, etc) pour faire remonter le cours. Les hedge funds seraient alors forcés de déboucler en catastrophe et de supporter des pertes financières importantes". Rien que la joie extrême d'arroser les arroseurs, de niquer les escrocs, de clouer le bec aux ennemis du genre humain – ce serait le coup du à chacun son tour pour « vérifier si vous supportez ce que vous faites subir à autrui »…Le génie protecteur de l'économie réelle est encore à venir…A priori, il sera extrêmement joyeux…Vivement le rire social global de la grosse nique des escrocs légaux !!!

 

Et comme "signal fort vis à vis des marchés " parfait, non ? le message sera « martelé » (selon les tics coquets des pseudos journalistes) tel - votre sordide jeu est terminé, vous ne vivrez plus comme les morbachs accrochés aux roustons des pays, vous ne volerez plus personne et ne pourrez plus étaler votre arrogance irrespirable: toute spéculation devient, désormais, un délit majeur avec réparations acharnées (quitte à vous y faire passer des années et des années s'il le faut !)à la clé…

 

Qui n'a pas hâte que la rue explose de joie à enclaver les marchés jusqu'à la complète déconfiture ? Bilan: pas un geste spéculateur, pas un acte déloyal de la finance, pas une appropriation illégale de "l'argent des autres" – n'aura servi à une seule personne sur Terre. A part ces déshonorés mendiants permanents, ces archi- dépendants drogués jusqu'au trognon à l'argent d'autrui, ces traîtres permanents de la confiance sociale, ces destructeurs barbares et tellement stupides de la civilisation…Leur défaite semble si proche: l'air libre va revenir !!!

 

Après tout ceci - la coeurée jusqu’à rabord –

si vous aviez encore un milligramme de confiance dans les financiers ce sera sans nous…Et ce jeu déséquilibré, désaxé, détraqué, où toutes les chances se montrent, déloyalement, de leur unique côté. Et, où vous-mêmes n'êtes que, trop arbitrairement, garrottés par des législations (dont on se demande pourquoi elles ne leur sont pas appliquées ?) …vous allez vous faire (du fait que tout le "vrai" gangstérisme se soit concentré entre les seules mains de ces êtres déchus!) absolument absolutiste ratiboiser…Gaffe ce sont eux les terroristes !!!

 

Ratiboiser ? De là à ce que tous les rats sortent du bois !!!

 

(à suivre)

 

 

 

***********************************************************

 

Les capitalistes n'ont aucun sens des affaires (2)

 

Après le texte introductif (du 11 août 2010)- en voici une crue et cruelle illustration…l'Australie actuellement sous l'eau de la faute du dérèglement capitaliste - c'est les 3/4 de ses mines de charbon hors d'état de fonctionner.…Bon, vous rentrez dans la tête d'un de ses supposés hommes d'affaires…"rien à foutre !", vous entendez (en son langage de brute sommaire !), sur l'air d'après moi le déluge…

 

Pas de bol pour ces régressifs (pressés de nous faire tous retourner à l'âge des cavernes à coups de destructions massives sans armes autres que leur connerie !)…

La moitié des aciéries mondiales dépendent du charbon australien…y'en a plus que ça induit au chômage technique, que les commandes pourront plus être honorées, que d'essentiels secteurs pour la vraie Société (la Publique!) pourraient en être dramatiquement privés…

 

Comme ces phénomènes risquent de se multiplier, la poule aux œufs d'or des déloyales affaires risque de ne plus rien pondre. Qu'ont-ils à ré- Pondre ? Rien ! ces nullités, plus nuls en affaires que n'importe quels autres citoyens (au point qu'on ne peut que se dire "plus vite on vire ces arriérés, plus les affaires vont reprendre"…) n'ont rien à dire que le gâtisme de ramasser des billets***…Billets qui ne représentent que la richesse et qui ne la sont pas du tout !!! Devant un désert et la soif mortelle, foutez un tas d'un milliard de dollars, qui va gagner la soif mortelle ou le tas de fric ?

 

Bingo! c'est pas du tout le fric…donc si vous entendez un prétendu "homme d'affaires" parler de fric au lieu de réalité…reprenez lui tous vos billets, IL N' Y CONNAIT RIEN EN AFFAIRES !!! Le mot "durable" est le mot qui les condamne définitivement…rien de "durable" chez ces crétins mous…

 

 La Terre, la Nature SONT les richesses qu'elles offrent gratuitement…Ne pas indexer chaque billet de banque aux dégâts qu'il cause sur la seule vraie richesse que sont la Terre et la Nature…c'est bien prouver que vous pigez rien aux affaires …que la seule solution sensée, à votre égard, soit de vous mettre sous tutelle. Pour incapables majeurs, vous connaissez ?

 

… Combien d'Australies submergées vous faudra-t-il encore pour comprendre que le dérèglement capitaliste  VA TOUT DEREGLER !!! Dans ce cas, aucune affaire ne pourra plus continuer…même la vôtre !!!

 

Allez- vous vous effondrer, comme les déchus capitalos, en  pigeant, aussi, plus rien du tout aux affaires SERIEUSES ? Est- ce que vous voulez abandonner le sort du monde, de vos enfants et de tous vos aimés, entre les mains démentes de l'Economie- casino ?

 

Reste-t-il une autre solution que de leur retirer toutes les affaires des mains ?

 

 

*** seule réaction de ces cerveaux mécaniques jusqu'à l'implosion ? hé bé aggaga gaga ? Les cours du charbon vont augmenter !!! Bingo! Nous nous retrouvons devant le même désert et la soif mortelle et le même tas d'un milliard de dollars, comme réaction "adaptée" (sic) ils vont augmenter les cours…qui va gagner la soif mortelle ou ces cours augmentés ?

 

Vous avez ENFIN compris ? maintenant, l'épreuve "adulte" - confierez- vous votre enfant à ces détraqués ? Ils vont augmenter son cours…c'est tout ce qu'ils savent encore faire !!! Et VOUS ?

 

 

(à suivre)

 

 

**************************************************

Ils n'ont plus les comportements de leurs valeurs mais agitent, puérilement, les valeurs de leurs comportements

 

 

Dans un "monde fini", clos, ce que prend l'un il l'enlève à l'autre. C'est la principale loi d'airain de l'économie – et les marchés n'y pigeant rien doivent être dessaisis de toute possibilité d'accéder au collectif. Et à l'argent des autres.

 

Les comportements de leurs valeurs devraient être "l'intérêt général" puisque chacun de leurs délires égoïstes a le maximum d'impact sur le maximum de personnes…le fait que les politiques et les bourgeois détraqués d'idéologies osent, CONTRE TOUTE REALITE, que si ces dangereux ennemis de la civilisation poursuivent leur intérêt trop personnel ceci va, magiquement, devenir bénéfique à tout re monde…tombe en immoral fiasco: riches toujours plus riches et pauvres toujours plus pauvres !!! Où réside l'anomalie ? sauf chez les déments, dans un "monde fini", donc aux ressources limitées, comme à la masse monétaire close et pas extensible - si je prends trop c'est au détriment des autres. Si je prends ici je retire là…

 

La raison disqualifie le capitalisme comme folie furieuse et ses adeptes farfelus comme destinés à être mis, vite, sous tutelle !!! Dans un "monde fini" l'argent n'est pas "métaphysique" comme les hallucinés graves des Bourses le délirent…Aussi bien, les Bourses ne créent aucune richesse (comme venue d'ailleurs, extra terrestre et née de rien en complète génération spontanée !) mais vit comme parasitisme déshonoré et scandaleux sur le dos de l'économie réelle…cette dépendance totale à l'économie réelle permet à celle- ci de se débarrasser, sans risques, des si superflues et inutiles Bourses. Okay ?

 

Ces Bourses ne sont que les barbares et régressives ennemies de la civilisation, attaquant, telles d'irresponsables forcenées tous les pays, s'en prenant sauvagement à tous les peuples, tentant de saccager l'intérêt général dans la folie de faire croire que si un seul devient trop riche tous deviendront riches aussi. Un jour oui, mais un jour toujours reporté à l'infini. Le 30 février ? Et de voir le dérisoire directeur du F.M.I. (la banque des banques) "faire semblant" de se pencher sur le sort INADMISSIBLE  de qui vit avec moins de 750 € mensuels…Alors que toute son action augmente le nombre de ces spolié(e)s c'est bien cerner qui sont les ennemis de tous…Les imposteurs déchus…A noter, me concernant, qu'au sujet "des emplois nouveaux", cette Anne Sinclair a dit en substance "puisqu'il ne porte pas de cravate on peut le voler !!!" Sans doute, ces deux ridicules personnages ne savent qu'agiter les valeurs de leur comportement. Soit le tout fétichisme !!! Soit l'absolutisme du caprice…et "l'irrationalité absolue des marchés" c'est bien le règne des lubies et non de la Raison ? oui ou Non ?

 

Et d'entrer, trop aisément, dans leurs têtes malades où vous ne trouvez qu'un disque rayé…J'AI LE DROIT D'ÊTRE TROP RICHE…pourquoi mais pourquoi ? parce que JE L'Ai AUTO-DECIDE…parce que je m'accorde unilatéralement, autistement, égoïstement,  irresponsablement ce non- droit…c'est totalement arbitraire, la porte ouverte à toutes les injustices ? M'en fous je piétine tout le monde et VOUS aussi je vous marche sur la gueule…Et si des politiques déshonorés  et des bourgeois détraqués d'idéologies me soutiennent j'irai toujours plus loin dans la sociopathie…

 

Ainsi, les pires ennemis, que la civilisation pouvaient couver en son sein, sont propulsés en avant, sont garnis d'exorbitants excès de pouvoirs, se voient offrir tous les moyens de NOUS DETRUIRE…A t-on vu pareille démence collective ? Confier le monde à des sociopathes, à des pervers notoires !!! Le capitalisme N'EST QU'UNE FOLIE à placer, d'urgence, sous tutelle d'incapables majeurs : nul de sensé ne peut soutenir ce pouvoir d'un seul de nuire, massivement, à tous !!! lls ont tout avoué d'ailleurs: "déréguler" veut bien dire "dérégler", oui ou non ? et, seuls les fanatiques terroristes ennemis de la civilisations, complets misanthropes haineux, peuvent vouloir TOUT DEREGLER !!! Fuir le "régulier", le franc, le droit, le loyal, le constant, le persévérant, le frugal, l'attentif aux autres, le sensé, l'équilibré, le fidèle, etc…Est "pervers" qui hait toutes ces qualités, oui ou non ? 

 

Comme les Bourses sont une "totale dépendance" à autrui, seuls des êtres sains peuvent réparer les monstrueux dégâts de leurs multi- parasitismes, de leurs compulsions maniaques de fétichistes maniaques…que la spéculation (soit le flibustier érigé en chef suprême de l'Humanité, le pire des gangsters chef de la police, le cambrioleur directeur de banque, etc) soit promue comme activité principale des soi- disant élites – voici qui les démasque définitivement…Le moindre juriste pourrait vous expliquer que spéculation est GRAND BANDITISME !!! Ces racailles ont "besoin" de nous et nous pas du tout : grattez-vous afin de vérifier qui "s'accroche" à l'autre…Les peuples peuvent TOUT gagner, à l'instant, à l'unique condition que plus rien des dirigeants ne demeure dans leurs têtes…

 

C'est d'abord dans sa propre tête qu'il faut scander "Dégage !"…Bingo! si ceci a si bien fonctionné c'est que, parmi nous, des êtres exceptionnels ont offert à l'intérêt général leur temps, leur force mentale et leur énergie. Et ont bandé toute leur volonté, se sont extrêmement concentrés, se sont complètement focalisés sur le but…"Qu'ils" "Dégagent" !!! Vous avez une autre explication qui tienne la route à cette espèce de magie où la rue a pu "tout changer" et si vite ?

 

Tout le bien que nous vous souhaitons c'est de croiser, un jour, ces êtres lumineux…C'est eux qui ont commencé de changer le monde…

 

Eux seuls, pour le moment, ont les comportements de leurs valeurs !!!

 

Vous n'êtes pas impatients de redevenir immaculés comme eux ?

 

( à suivre)

******************************************************************************

trouvez un complément à cette réflexion sur le site internet freethewords.org,   onglet 3  "Why do we left the left wings ?",  onglet 2  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" ou, encore, onglet 2  "Présent !",  onglet 1 "Remue ménage", onglet 4  "Nul n'est  nul",  "Où trouver encore du sérieux ? " ou, encore,  "Je ne parle plus à qui a raison", enfin,  onglet 3  "Rien de plus solide que le solidaire" ou "Légalité de l'égalité".

************************************************************************************

 

 

Entêtements collectifs qui tournent à la puérilité : d’où « vient » l’argent et les gains exorbitants des banques à la fin ?

 

Des rencontres où tout tourne à l’harmonie, où chacun, timides d’émerveillement, ose à peine croire que de vrais humains existent encore. Où l’autre vous rend plus intelligent, plus ouvert, plus de plus, en tout – se déniche, en fait, de moins en moins…

Il y a une lourdeur commune où, surtout, ne plus penser, se rapetisser à juste manger et faire l’amour – ET C’EST TOUT ! – voudrait se faire passer pour la réalité…ces êtres qui ne commencent jamais à « être » veulent se fait croire « réalistes»…

 

Ben voyons un peu…Ainsi ne se posent- ils jamais aucune question. Jamais ! Pas très réaliste que tout cela. Pas très costaud. Pas très adulte. Encore moins héros. Un peu trop facile. Ceci ressemble plus à une chute qu’à une apothéose…Le conformisme est le pire des choix de vie !

En 2010, la Société Générale a vu son bénéfice net sextuplé (3,9milliards d'euros)…or c’est STRICTEMENT IMPOSSIBLE que par leur seule activité, ils puissent tripler ou sextupler leur « chiffre d’affaires »…En général, c’est de l’ordre de 20% ou  40 %.. Jamais de 700 % !!! La BNP- Paribas, qui, selon les mots d'un journaliste déshonoré, "va dégainer*** des profits encore plus forts" (contre vous, donc, qu'ils dégainent et ce journaliste en serait le porte- flingue voyou ?) c'est bien 6,2 milliards sur 9 mois…Toujours aussi impossible…Le P- DG explique, texto, que « ce sont une hausse de 11 % du circuit des risques (provisions pour impayés), plus la maîtrise des coûts et le retour en positif du secteur financement et investissement »…Vous y percevez juste des pourcentages inférieurs à 100 % dont la totalisation ne peut atteindre les 900 %....ces explications ne peuvent venir à bout du POURQUOI LES BANQUES ONT DES GAINS AUSSI EXORBITANTS ,

Toutes ces quelques bribes d’activités ne peuvent, réellement, couvrir que quelques centaines de milliers d’euros. Or il s’agit de milliards…ce n’est donc pas LEUR activité qui dégage ces sommes gigantesques. Mais VOTRE argent prêté (sans retours de rémunérations pour vous) et, surtout, un système de rotations …Déjà maintes fois expliqué sur ce blog et sur le site internet à but non lucratiffreethewords.org . Votre compte, lui, ne « rapporte » rien – aux banques oui. Mais elles n’en redistribue aucun des bénéfices…Elles se le garde tout ce qu’elle obtient de tout « l’argent des autres »…Ne songer pas aux divers livrets aux si modestes     2 % et (pas 700 %) mais aux comptes courants non rémunérés, qui ne « tournent » pas…Mais que les banques font « tourner » unilatéralement…Refusant, aussi, que le système de rotations soit mis en œuvre sur tous les comptes !!!

Le système de rotations c’est une agrégation de toutes les sommes d’argent….celles des salariés sont « immobilisées » sur leurs comptes, avec  prélèvements automatiques et fonctionnement très rigide….Ceux des spéculateurs, par exemple, « tournent » sans cesse, dans une anormale souplesse….un exemple, les hypermarchés qui participent plus d’une gestion bancaire que du commerce traditionnel – ne paient pas leurs fournisseurs en direct, mais à 60 jours…Cet argent génère des « intérêts » avec lesquels seront réglées une bonne partie des sommes dues aux fournisseurs…

Plus vous UTILISEZ L’ARGENT DES AUTRES afin de générer ces intérêts (que vous ne partagez jamais avec autrui, qui vous fait pourtant tant grossir votre « masse monétaire » !) plus vos rotations « pollénnisent » à chaque fois…Avec votre seul propre argent, vous ne pourriez obtenir des profits aussi exorbitants…Mais en utilisant, déloyalement, l’argent de tous les autres eh bien ! vous multipliez par 14 pour la Société générale (obligation, dans le règne de l’équité et de la probité, de REDISTRIBUER la part 13,5 de cette multiplication)…Pour La BNP, cela risque d’atteindre une multiplication par 25 et l’obligation de redistribuer serait plutôt de 24…. Vous savez pourquoi , désormais, « votre » argent les »intéresse »…Ils vous VOLENT clairement les « intérêts » que vous obtiendriez dans un système de rotations généralisées…

Ceci représente donc l’explication des gains EXORBITANTS des banques…Si vous aviez une autre ce serait utile de la faire savoir…Au lieu d’obliger tous vos entourages à se faire sans cesse dévaliser par les banques (par exemple, elle reçoivent toujours et ne paient jamais rien et vous l’inverse, vous payez des « services » afin que, sans votre avis, votre argent soit prêté sans « retour de rémunération » pour vous !!! Oui oui ces "profits" c'est votre argent qui les a TROP intéressé (celui des PME- PMI et des particuliers – soit "l'économie réelle" où vous payez tout 2 fois…)…Tandis que, symétriquement, ils gagnent toujours géométriquement…

Voilà ce que c’est que de hisser d’arrogance en vous prétendant « réalistes » (sans jamais vous posez de question, genre mais d’où viennent tels profits ? Dans le concret, dans les mécanismes ? Voilà ce que c’est DE FORCER TOUT LE MONDE, autour de vous, çà se limiter (vraiment) à manger et faire l’amour…

Que de vous vouliez être gogos, soit ! mais n’obligez pas les autres à l’être…Offrez- vous, seuls, à servir au système des rotations. En précisant, que c’est à la seule condition qu’ils ne le pratiquent pas sur les autres…

Voici qui, pour la toute première fois de votre vie (dire que ce sont des puceaux de la tête qui n’ont jamais pratiqué la réflexion qui étendent la soft dictature du conformisme, autre nom pour la soumission volontaire !!!) ILS PEEEEENSENT – ça commence de les intriguer. Pourquoi seule les banques (hormis les spéculateurs) font des « profits » aussi exorbitants ? des « profits » sur quoi, d’ailleurs ? peut-on aligner et visibiliser ce que nous « recevons » au bout de ces services ? où peut bien se trouver la symétrie : nous recevons si peu et eux tellement beaucoup trop !!!

Personnellement, je ne supporterai pas de me faire bouffer et baiser à ce point, de me faire chouraver mon fric comme un benêt…Tout ceci uniquement à cause de mon arrogance insensée de conformiste !!!

Vraiment se montrer aussi borné, con et gogo en croyant ne pas l’être…Faut le faire !!! Partout parader, alors qu’ils se font avoir comme des bleus. JUSTE POUR NE JAMAIS ECOUTER autrui…par exemple, celles/ ceux qui ont appris ce qu’est…

le système en vrai…

 

**** claire allusion à Gun Giant

 

(à suivre)

 

 

***************************************************

 

Ce sont bien les inégalités qui créent le chômage / L'égalité résout le chômage

 

Ce sont bien les inégalités qui créent le chômage

Frédéric Lordon, poursuit en et nous montrant que les deux courbes sont franchement parallèles. Et que, afin de détourner l'attention de ces massives évidences, "on tabasse" la part salariale pour "faire repartir la croissance" (FL p.168).

Evidemment rien ne se passe! " Une augmentation des profits ne se fait que par la concentration monopolistique et la non concurrence "(JKG  p. 228). Donc, comme le montra John K. Galbraith, son père, les multinationales abhorrent la concurrence et les prix libres etc. : en fait, elles veulent remplacer les états (mais sans le dire!) dans ce "contrôle des prix". "La raison d'être d'une technologie nouvelle est à l'évidence de créer un monopole en un domaine où il n'y en avait pas" (JKG  p. 257). Ainsi, afin de privatiser si peu judicieusement, on crie au "monopole" mais le but (caché) reste le monopole que l'on s'évertue à créer après la privatisation. D'ailleurs, une des définitions de la déréglementation = fixation du prix du monopole. Cqfd.

Scandale: ce sont bien les inégalités qui créent le chômage!

Une augmentation des profits ne se fait que par la concentration monopolistique et la non concurrence 

Le monopole du privé ne peut être raisonné

 

BONUS 4 US

L'égalité résout le chômage

L'égalité c'est bon pour la santé, 2010. Titre français de "The spirit level: why equality is better for every one?" de deux épidémiologistes britanniques Richard Wilkinson et Kate Pickett. Pourquoi l'égalité est ce qui existe de meilleur pour tous? Le bon niveau mental: ces deux médecins ont vérifié un ensemble de corrélations entre de nombreux problèmes de santé physique, affective et mentale et l'augmentation des écarts entre riches et pauvres. Lorsque cet écart explose la Société se montre en miettes, une dissociété, et blesse chacun de ses membres. Même la majorité des riches vivent dans l'insécurité mentale et affective et ne trouvent, en eux, que de l'anxiété, poursuit leur inattendu constat allant contre le bon sens commun (les riches ne peuvent qu'être pour les inégalités! dirait-il). Et, donc, (conclusion!) l'égalité c'est bon pour la santé. De tout le monde. Donc les inégalités créent un gigantesque surcoût pour la santé. Pas terribles leur efficacité et leur "ère du savoir"!

L'égalité c'est bon, aussi, pour l'emploi (JKG p. 146). Le fait que toutes les autorités dominantes nous cachent cela n'est point en leur honneur. "La baisse tant de l'inégalité que du chômage réduit le gaspillage donc accroît l'efficacité économique et améliore le niveau de vie général" (JKG  p. 146). Inégalités répandent, principalement, gaspillages et inefficacités. Les médias fous avaient tendance à en faire l'éloge: quel manque de savoir-vivre n'est ce pas? Les esprits adultes ont vraiment du mal à étayer plus longtemps ce gâchis! Par contre, "le plein emploi des ressources humaines est efficace". Il n'est pas que de le dire. " Le pays le plus égalitaire du monde a le taux de chômage le plus bas "(JKG p. 146). Cqfd. "Les courbes d'augmentations des inégalités épousent étroitement celles du chômage" nous signale Frédéric Lordon (FL), 2009, dans "La crise de trop". Les mesures qui réduisent le chômage réduisent aussi l'inégalité. Et inversemment!

L'égalité c'est bon pour la santé

L'égalité c'est bon pour l'emploi

Le pays le plus égalitaire du monde a le taux de chômage le plus bas

Les mesures qui réduisent le chômage réduisent aussi l'inégalité. Et inversemment!

 

(à suivre)

****************************************************************************

 

 

Libre-échange ou échange forcé?

 

Mot-prison, qui n'existe nulle part mais qu'on doit faire comme si (penser au fonctionnement Urss peut aider!) Joseph E. Stiglitz a montré que l'on "devait" professer sa foi dans le libre-échange pour obtenir des prêts grâce auxquels il n'était plus nécessaire à court terme de payer ses factures. Ce qui a, ainsi, donné consistance au mot libre-échange. " Les Usa ne pouvaient tolérer les conséquences d'un vrai libre-échange chez eux " (JKG p. 122). Tout est dit! Quel meilleur argument contre les mots "magiques" (populisme, démagogie, protectionnisme etc.) qui, surnaturellement, empêchent de parler. Alors, qu'au contraire, les vannes des arguments devraient s'ouvrir à plein. Le protectionnisme "réel" existe dès qu'existent "toutes les protections structurelles qui rendent dès le départ l'échange inégal" (FL p.220)". Ou bien "le FMI est devenu le bras armé de l'opinion des banquiers " (JKG p. 119). Gardez en tête ce genre de phrases lorsque vous êtes pilonnés par nos-ennemis-les-médias, et, en toute info, Grèce et Fmi, préservez la comme mégaphone des banquiers. Socialiser les pertes des financiers, et voyez les banques centrales succursales, vassalement, nourricières directes des spéculateurs boursiers (et non plus souveraines). Gardez ces "fils rouges" avec patience vous comprendrez…"Comment les banquiers décident", aucune analyse, rien de rationnel: "ils se fient à leurs convictions personnelles et à leurs affinités politiques et de classe" ( JKG  p. 117). Un "mystère" de résolu (habituez-vous à garder, dans un coin de votre tête, des "mystères" à élucider (un jour), style comment expliquer que le "coefficient multiplicateur" des banques soit passé de 2 en 1960 à plus de 5 aujourd'hui? Et (un jour) lumières, dévoilements etc.!) Ici, le "mystère" comment ont-ils pu "si facilement" gruger les dirigeants bancaires? Tout y est déguisements: donc vous dites les mots qu'ils "veulent entendre" et vous vous accoutrez de même. Ils vous "croiront",

Les Usa ne pouvaient tolérer les conséquences d'un vrai libre-échange chez eux

Le FMI est devenu le bras armé de l'opinion des banquiers

Comment les banquiers décident, aucune analyse, rien de rationnel: ils se fient à leurs convictions personnelles et à leurs affinités politiques et de classe

Les banques centrales seraient devenues juste les succursales des Bourses

 

 

(à suivre)

 

 

***************************************************************

 

 

Les deux propriétés (1)

 

Tous les sujets de fond, les thèmes passionnants, les recherches intenses, les discussions nourrissantes, les ardeurs et les enthousiasmes, etc – semblent comme ETEINTS. Seraient-il "interdits" par cette bizarre société, infiniment plus répressive que l'on croit: lorsqu'il s'agit de l'intelligence, du génie, de la diffusion des bons écrits, de la loyauté des argumentaires, de l'incitation aux débats de fonds, du sérieux des partages des savoirs et cent autres sujets ?

On se le demande !!!

 

Et, nous le demandant, nous rencontrons des secteurs mentaux où l'Occident s'avère d'une naïveté, d'une immaturité, d'une puérilité, d'une ingénuité, d'une arriération, d'une candeur ou d'une légèreté sans limite. Oui oui où cet esprit imbu de lui-même (au trop détriment des autres) se montre d'une crédulité anormalement élevée…

 

La propriété appartient à ces franges désexpérimentées…

 

En effet, dans une nudité indéfendable, la propriété occidentale se présente comme la négation brutale et barbare de l'autre. PROPRE est la propriété…ce qui implique que l'Autre soit le contraire de propre – sale! crasseux! crotté! maculé!  Et que la propriété se montre comme "ce qui a été nettoyé de la crasse qu'est autrui"…Immaculée oui mais déshabitée, désertée, abandonnée, rendue inféconde…On voit bien que cette perversion ne soit pas défendable à haute voix. Qui oserait "défendre" cela ? La propriété occidentale appartient aux secrets honteux. Et, effectivement, à parcourir des documents de toutes sortes (anthropologiques, comptables, culturels, politiques etc) – nous ne la voyons antée cette propriété que sur des concepts et des faits assez répugnants…

 

La propriété occidentale est comme en creux. Evidée ou déménagée. Bref la signature d'un patent échec - par refus de toutes les autres alternatives comme de tous les métissages potentiels. Elle PRIVE en effet, elle ferme, clôture, empêche, barre ou limite. Se situe sur le pôle négatif des mentalités…elle enlève, ôte, retire mais n'ajoute rien…Dessaisir, déposséder, dépouiller, confisquer ou spolier appartiennent à ce vocabulaire qui rétrécit, diminue, retranche, élimine, réduit, retire, retranche, soustrait…etc Les préfixes de, dé, dés, des, dis indiquent la séparation, l'éloignement, la privation: ce qui ne sonne pas comme une réussite, un progrès ou une évolution…REFUSER à autrui l'usage tangible du réel – cela ne semble pas très civilisé. C'est un amoindrissement pour tous…Que la propriété n'existe que lorsqu'elle se montre entièrement débarrassée d'autrui voici qui semble insoutenable (unsunstainable !) et injustifiable. Les autres y représentent la salissure qui noircit la blancheur de la si lavée propre propriété…Comment défendre cette trop nudité violente ?

 

On ne le peut puisque ce qui surpasse toute propriété fermée, solipsiste et entêtée dans ses torts ce sont LES PROPRIETES DE LA MATIERE. Ce qu'elle contient, renferme, englobe, garde, possède…ces qualités basiques qui permettent tout le reste. Propriété c'est alors l'ensemble complet, l'englobant suprême, le grand sac qui rassemble tout. Ces constantes conservées, l'ensemble des réactions, des comportements comme des substances …etc Tous les caractères à connaître…Songez à propriétés physiques, chimiques, vitales, etc…Et vous saurez    que les propriétés de la matière contiennent et détiennent tout. Mais de ce tout rendu à sa liberté, à son initiative et à sa spontanéité… Les propriétés de la matière c'est exhaustif, cela s'agrandit jusqu'à tout l'univers, c'est fluide, non fermé et accueillant.

 

La propriété occidentale c'est fermé, crispé, ratatiné, bloqué et très inhospitalier…

 

Le jour et la nuit. Deux pôles opposés du réel englobant ?

 

Sans doute ! la nouvelle civilisation nous place au seuil de tant de fertiles savoirs inédits…nous en sommes, encore, explorateurs tâtonnants…à escorter donc…

 

Simplement, le constat que la propriété ("rendue" propre des autres, débarrassée d'eux nettoyés comme des crasses) "bornée" (yeppp!) peut porter grave préjudice aux propriétés du réel – voici qui ne nous fait plus tolérer ces frivolités mortelles…

 

La propriété occidentale repose sur un fonds identifié d'un manque total de sérieux.

Les propriétés de la matière doivent être protégées et défendues des excès irrationnels de la propriété occidentale…

 

Comment ? Oui oui, ça arrive…..(à suivre)

 

PROCHAIN EPISODE – la propriété occidentale "n'admet" pas que d'autres puissent disposer de cette même "propriété" "en propre"… Propriété occidentale propriété trop exclusive ? trop unilatérale ?   et tout ce que cela implique/ dévoile…   

 

 

Les deux propriétés (2)

 

La propriété occidentale nous PRIVE, en partie, des propriétés de la matière. C'est un non savoir. La tanière sombre du refus de la réflexion, de la recherche comme de la découverte.. C'est même un anti- savoir qui sent un peu la barbarie…se priver des propriétés de la matière, de son potentiel, de ses caractéristiques, de ses attributs, de ses qualités ou des ses usages c'est, précisément, comme de lâcher le plus collier de diamants pour se saisir d'un colifichet (dont mêmes les soi- disant primitifs ne veulent pas!)…une des plus minables affaires de tous les temps…

 

Un des sommets de l'irréalisme…que, seuls, les chimériques financiers pouvaient oser !

 

Concernant l'entêtement dans la stupidité, l'occident, et ses rapports dissymétriques à la propriété, semble tenir le pompon. 

 

Puisque – incohérence, confusion ou chaos intellectuels – la propriété occidentale "n'admet" pas que d'autres puissent disposer de cette même "propriété" "en propre"… Propriété occidentale propriété trop exclusive et excluante ? trop unilatérale et dissymétrique ?   et tout ce que cela implique/ dévoile…   

 

La propriété ressemble, alors, à un caprice ou à une lubie surtout hystérique…très peu de rationnel, beaucoup d'arbitraire, de discrétionnaire ou de despotique…tout comme l'occident s'est attribué illégalement le droit de nommer autrui, ici, il nomme "sa" propriété en interdisant au 3/4 de l'Humanité (dits aussi, frauduleusement, Tiers monde !) d'avoir la moindre propriété…TOUT EST A EUX…c'est du délire mégalomaniaque, avec un sacrée dose de paranoïa, non ?

 

Comment croire au sérieux, à la sagesse et à la fondation d'une telle définition de la propriété …son unilatéralité, déjà, la dessert…c'est de l'anti-universalisme, le refus caractériel de la science ou de la philosophie…oser que soi seul a le "droit" (!) à la propriété et personne d'autre- ceci entre dans l'achèvement de la démence. Dont nous avons vu les claires et inhumains symptômes dans les dégradantes mises en esclavages ou les scandaleux colonialismes…en outre, pour qui voudrait en faire une étude psychologique TOUS les rapports des occidentaux avec les amérindiens sont plus symptômes d'une maladie grave que de tout autre chose…

 

Ainsi, les crispations maniaques envers la propriété vous empêchent, limpidement, d'accéder aux soins possibles contenus dans les propriétés de la matière… Le "trésor" est dans la fluidité, la circulation communicative – en aucun cas, dans l'inertie stérile d'empiler des exclusions violentes comme clôtures de ces trop anormales "propriétés" (versions occidentales)…

 

Cet extrémisme toxique (la propriété version occidentale) doit être ramené à un juste milieu, à une pondération, à une prudence, à un sens de la mesure, à un sens du raisonnable et de la modération, à une auto-restriction, etc – qui paraissent avoir déserté les enclavements occidentaux…

 

(à suivre)

 

 

*******************************************************************

 

Ils brandissent les déficits comme un triomphe

 

Traitant la majorité de la population en enfants attardés, dans le flot de leurs discours, des esprits vigilants ne peuvent manquer de déceler les anomalies de comportements…Ils ne veulent que l'obéissance écervelée. Comprendre c'est désobéir. Réfléchir c'est donc en prendre la voie.

 

Déjà le "sans la croissance pas d'emplois" nous avait fait sursauter par son évidence irréaliste. Actuellement, les U.S.A. sont en croissance et l'emploi vraiment en berne - même la "baisse" de O,4 % en janvier 2011, n'en est pas une de "baisse" puisqu'elle surgit de l'exclusion statistique d'un chiffre conséquent d'actifs au chômage technique et non employés. Il n'y a pas automaticité d'équivalences croissance = emplois. Même Davos a avoué, sans nulles contraintes, que la croissance, parce que trop inégalitaire, reste peu créatrice d'emplois. Puisque les trop riches volent, aveuglément (l'Histoire conservera l'idée que jamais les riches n'auront été aussi bêtes et (sur le moyen terme) aussi suicidaires, qu'aujourd'hui !). Exit cette antienne de Tartuffe de la croissance-à-tout-faire !

 

Mais, là, ce sont les déficits secoués pour faire fermer la gueule à tout le monde. Une démocratie où toute intelligence (et cette autonomie de la conscience dont 1789, très anti- individualiste égoïste, a fait un drapeau irremplaçable !) et débats sont, furieusement, interdits !!! Ouais ils semblent très très fiers des déficits. C'est leur visible triomphe.

 

Comment peut-on devenir, à ce point, LES ENNEMIS blessants de celles/ ceux qui vous ont élu ?

Aucun partage – nous ne sommes pas du même monde – ni des réflexions (il y a les mensonges déshonorés qu'ils nous déversent et les décisions toutes autres qu'ils prennent hors de tout contrôle démocratique !) ni des informations (1789 y est clairement défié à coups de rétentions d'informations, qui y verrait de la "transparence" doit planer dans la 13ème galaxie !!!)…en conséquence, ils se montrent, en tout et sans cesse, clairement CONTRE le peuple. Ses plus obtus ennemis…

 

Déficits ? Il suffit de savoir que, depuis 1975, 15 % des avoirs publics sont "passés", dans la plus totale illégalité, au privé… Ce chiffre de 15 % couvre les déficits et avoue, sans nulles contraintes, QUE LES DEFICITS CE SONT LES RICHES. Prendre le problème à la racine pour le résoudre: les riches doivent combler les déficits qu'ils ont créés…rendez les trop perçus: les perceptions ayant recouvré la vue pourront "percevoir" ces très visibles des biens communs, non ?

 

De quoi ces déficits sont- ils le nom ?

Déjà – après les documents des syndicats ou les livres de Philippe Pignarre, nous pouvons affirmer que le trou de la Sécu c'est un monticule !!! non seulement, y'a pas de trou de la Sécu mais elle est en plein bénéfices. Faut prendre les 3 sources (famille, soins et retraites) les ajouter et en faire le total. Aussi, d'additionner les retards de paiements des gouvernements (agios versés aux assuré(e)s ?) et vous obtenez un bénéfice déguisé en déficit…les caisses des riches sont pleines…les pauvres seuls sont en faillite (cessations de paiements ?) !!!

 

Ensuite – les sordides tactiques sont déjouées…CULPABILISER, sans cesse, LE PEUPLE. Croissance= ferme ta gueule et baisse la tête, comment oses-tu intervenir alors que tu "profites" à ce point du système…Déficits, oulalla , comme la société "nous" coûte, ça ne peut durer, va falloir, encore, spolier les pauvres. Et les salariés "qui paient tout toujours deux fois" – retenues directes sur salaires, certains doublons avec les impôts très méticuleux sur le revenu (les employeurs envoyant directo au fisc le chiffre de vos revenus, même ce qui est déjà compté dans les retenues directes) et poids inéquitable des impôts directs (ce qui nique le vrai pouvoir d'achat lorsque les blablas veulent vous faire gober l'inverse !)…

 

Ce sont les mêmes qui braillent de triomphe avec croissance si inégalitairement répartie et déficits créés par eux seuls qui OSENT, usent et abusent de ces mots afin d'éteindre toute réflexion et de fermer tout débat pour inutilité argumentaire…La honte, le scandale, le déshonneur !!! Avoir atteint une telle intensité de perversités et de déchéances morales, non ce n'est plus supportable…

 

Ils agitent sous nos nez ce dont sont ils les causes premières – afin (perversions mentales répugnantes!) DE CONTINUER COMME SI RIEN N'ETAIT…Soit toujours augmenter les déficits en volant toujours plus LES BIENS COMMUNS. Et créer une croissance suicidaire pour la planète et l'humanité…en plus d'être flagrant outrage au peuple – ne dis plus jamais croissance mais REPARTITION de la croissance revisitée…Parler va te devenir un fardeau, nous t'avions prévenu !!!

 

Et puis l'ignominie (style le mondain Le Monde) la réalité est trop complexe pour mériter la moindre solution…Olla Hola lalala là hola !!! pas touche à la société, le moindre bon sens, la moindre action va tout écrouler…mais les dérives mortelles qu'introduisent les trop riches ça n'a aucune conséquences ? le robot te ressort tout est trop complexe pour être expliqué, personne ne sait assez pour agir, on prévoit plus rien (sauf que les riches continuent, démentiellement, à tout destroy !!! c'est eux les vrais punks, non ?), tout le monde navigue à vue…etc

 

Vous trouvez-vous que ce soit si compliqué ?

   

Expliquons – impliquons- dupliquons donc…Qu'ils dégagent puisque le mouvement planétaire le signe et signale. CE SONT EUX LES DEFICITS: une fois qu'ils sont dégagés les déficits disparaissent, non ? aussi, CE SONT EUX LA CROISSANCE (100 % au pire tous les 25 ans !) NON REPARTIE: une fois qu'ils sont dégagés la croissance sera répartie, non ?

 

Qui avait dit que ce serait difficile ?…

 

( à suivre)