Genèse de la fraude

Publié le par imagiter.over-blog.com

Genèse de la fraude

Officiellement, du moins dans les médias mercenaires, il n’y a que les pauvres qui fraudent. Au point d’expliquer tous les dysfonctionnements du système. La nécessité de l’austérité mais que pour ces seuls pauvres. L’obligation (afin de rééquilibrer les fonds publics ?) des spéculations en grand. L’exigence de la sous-imposition des trop riches, si seuls à rembourser la fraude des pauvres. La contrainte pour les États publics ne n’emprunter, et à taux très exagérés, qu’aux seules banques « privées »…etc. inutile de prolonger la liste, tout le monde acceptant les conséquences de la Fraude !!!

La preuve évidente de la fraude exclusive des pauvres : eh bien ! plus ils fraudent plus ils s’appauvrissent. Tandis qu’un riche serait admis, par ces mêmes médias mercenaires (vendus au plus offrant – et sans garantie de probité d'information !) oui…avoir « réussi »…c’est à ce point ?

Une grave anomalie informative semble, pourtant, découler, déduction, induction, de ce tableau trop idyllique. Puisque ces pauvres fraudeurs ne peuvent se défendre. Ni accéder à un large argumentaire développé et loyalement transmis et retransmis. Au point que la seule conclusion possible devient : c’est donc parce que les pauvres frauderaient, qu’afin de les surveiller, les trop riches se sont mis à frauder massivement ? Comme d’habitude, toutes les excuses atténuantes c’est pour les seuls riches. Clair qu’ils « simulent » pédagogiquement, la fraude !!! Si c’était dans le but de rendre service à la Société qu’ils simulaient la fraude, ainsi, il devient inutile qu’ils trainent encore un tel fardeau. Les trop riches n’ont plus besoin de frauder. Ils seraient comme relevés de cet héroïsme exponentiel !!!

Ne seraient-ce que par divers faits têtus tels :

La sociologie de la fraude !!! Comme les médias mercenaires semblent se tromper à 100 % d’information signalant qu’il n’y a que les pauvres qui fraudent rappelons que la sociologie de la grande délinquance se cantonne aux trop riches. D’autre part, vu le nombre écrasant des pauvres qui doit être pris en compte – et celui des trop riches, la fraude des trop riches (si elle existait, bien évidemment) ne devrait pas dépasser les 10 %. Et même lui rester bien inférieure…Or c’est tout l’inverse : jamais les pauvres ne représentent plus de 10 % des totaux fraudés !!! La sociologie de la fraude avoue se superposer aux trop riches !!!

La confusion (délibérée ?) entre volume des actes et valeur totale !!! Si le pauvre fraudait de 1 € (ce qui reste considérable), le trop riche frauderait de 1 million d’euros (ce qui se montre si négligeable)…et l’on peut donc aligner 500 000 actes de pauvres à 1 € chacun, ceci demeurera toujours inférieur à 1 million d’euros perpétré par un seul.

La motivation comparée de la fraude !!! Entre un parent qui n’y a rien à donner à manger à son enfant, qui ne peut en supporter le coût des soins ou qui ne peut lui offrir de la chaleur (ce qui représente, en langage courant, tout de même les Droits de l’homme. Et qui rend la société seule responsable du non respect de ces droits !!!) – et la convoitise incontrôlée et puérile du trop riche, il n’y a pas photo. Le trop riche n’a aucune excuse atténuante, bien au contraire…toute la honte ne peut que se déverser sur lui. Oui entre un parent désespéré et sans autre moyen face à la « barbarie à visage inhumain » qui ose cracher « pas d’argent, pas de besoins »…ce qui, traduit en langage « normal », donne pas d’argent vous n’avez donc pas le droit d’avoir faim, non vous n’avez pas le droit d’avoir froid, vous n’avez pas le droit de recevoir des soins ni d’apprendre quoi que ce soi. 1 789 pour rien ? Non, vous avez le droit, par contre, d’être diffamés en grand…puisque nul-le encore n’a résolu le mystère du « les pauvres c’est des voleurs » en regard des résultats……

Diffamations claires au regard des résultats : ainsi dans le monde à l’envers, plus l’on vole plus l’on s’appauvrit (les pauvres étant toujours plus pauvres après avoir si abondamment volé) …donc, plus l’on entasse des biens volés ou fraudés moins on visualise le moindre entassement. On entasse mais il n’y a rien ou presque d’entassé. L’on détourne des billets de banques vers soi mais ces billets n’existent pas devant soi …à part dans les diffamations de certains politiques et de tous les médias mercenaires (vendus au plus offrant – et sans garantie de probité d'information !) …quelle fortunes en procès pour diffamations envers les pauvres pourraient exhiber des avocats universels, n’est-ce pas ? Au point de sortir tous les pauvres de la pauvreté…

Leur seule accusation : d’avoir à prouver que plus l’on fraude et plus on s’enrichit alors que plus l’on s’appauvrit. Du moins en ce qui concerne les pauvres, ces cas si particuliers…Où seraient, alors, les produits de ces prétendues fraudes ? Où ? Ce qui accuserait en direct les faux accusateurs…fraudant jusqu’à la vérité mais de si évidente maladroite manière…insultant les lois scientifiques sans la moindre dignité…

Quoi qu’il en soit, d’avoir remonté les origines philosophiques, historiques, logiques, juridiques, économiques, scientifiques, anthropologiques, morales, sociales, sociologiques, etc. de la fraude - aboutit bien à sa suspension. Quel évident et immense soulagement des trop riches. Si absurdement contraints de frauder afin de surveiller et d’empêcher la fraude des trop pauvres !!!

Devant l’unanime applaudissement général, désormais…

…ils sont tous dispensés de frauder contre leur gré !!!

Comme ces trop riches ne frauderaient jamais de leur plein gré

………………………….. et en possession de leur pleine volonté….

Autant dire que toute la Société est débarrassée du problème de la fraude !!!

…..

Aidée, toutefois, par des initiatives généralisées telles :

http://videos.lesechos.fr/news/invite-business/pascal-saint-amans-directeur-du-centre-de-politique-et-d-administration-de-l-ocde-3120021984001.html

http://www.la-croix.com/Actualite/Economie-Entreprises/Economie/L-OCDE-devoile-un-plan-international-de-lutte-contre-l-evasion-fiscale-2014-09-17-1207501

……

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 " La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir " et "L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L’ÉCONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc.), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Publié dans Victoires**

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MERCIER Claude 01/10/2014 20:24

Si les fraudeurs sont pauvres ils sont faciles à attraper. Comme ils sont nombreux ils rapportent.
Si les fraudeurs sont riches ils sont difficiles à choper. Comme ils sont peu nombreux ça ne vaut pas la peine de courir après. De toutes manières ils ne piquent souvent que le pognon des pauvres. CQFS.
Si on parle d'une démocratie bourgeoise, sans trop de risque de se tromper, la loi est faite pour eux. S' ils fraudent c'est que la loi est mal faite, lisez les courriers de tous les grands journaux de droite c'est flagrant. L'alternative est pire, pas de démocratie, les pauvres morflent encore plus. Non? allez voir chez les russes les chinois. Pas besoin de dessin.