Voyages dans la presse vraiment libre

Publié le par imagiter.over-blog.com

Des articles de la rédaction de Charlie font la différence (ne fait partie d’aucun empire financier, vivent, encore, au péril de leur propre argent ou jamais de publicités, etc.)…découvrir ces articles révélateurs !!!

Du « coup de pub » au « plan marketing » en passant par les « vendeurs de papier », nombre de nos confrères se complaisent à spéculer sur les ventes supposées du numéro de cette semaine de Charlie Hebdo pour en supposer l’opportunisme, tout en pensant sans doute quant à eux bosser pour des boîtes philanthropiques aux actionnaires humanistes.

Nous leur rappelons que Charlie Hebdo ne fait partie d’aucun empire financier, et que notre petite équipe se consacre depuis vingt ans à faire exister à nos risques et périls une presse libre et indépendante qui publie ce qu’on ne peut pas lire ailleurs.

Si les dessinateurs et auteurs de Charlie avaient couru après l’argent, ils n’auraient pas fait Charlie Hebdo, ils auraient fait Closer, de la pub, des suppléments immobilier et des numéros « spécial sexe », tout ce qui se fait dans les journaux grand public et grosses ventes… en soutenant, bien sûr, la presse d’opinion et la liberté d’expression.

(20 septembre 2012) – titre « L’opportunisme de Charlie »

https://twitter.com/hashtag/FreedomOfExpression?src=hash

Chers amis bloggonautes, [ Comment nous fonctionnons ]

L’actualité est un retour perpétuel: suite à la publication de Charlie Hebdo de cette semaine, notre site internet est de nouveau la cible d’attaques qui l’ont fait tomber. Provisoirement, espère-t-on. Une chance tout de même: la boutique en ligne n’est pas touchée. Le journal étant épuisé dans la plupart des points de vente, vous pouvez toujours vous abonner à Charlie par ici: http://boutique.charliehebdo.fr/abonnement.html

Merci à tous pour vos messages sympas, merci d’avoir compris, qu’aujourd’hui comme hier, faire notre boulot de commenter l’actu en dessins n’est pas de la « provocation », de « l’huile sur le feu », « une récidive », mais simplement… faire Charlie Hebdo.

(19 septembre 2012)

Cher amis bloggonautes, [ Présence sur internet ]

Ce blog a vaillamment pris le relais du site internet de Charlie lors de l’attaque de novembre dernier;

Depuis, nous avons engagé des travaux sur charliehebdo.fr pour moderniser le site, le sécuriser, et bientôt l’ouvrir à vos commentaires et vous permettre d’accéder à une version numérique de Charlie. Nous vous y donnons donc rendez-vous, ainsi que sur les réseaux sociaux: Facebook Twitter et Google +.

Merci de votre soutien chaleureux au cours de cette année mouvementée. Merci de n’avoir pas réélu Sarkozy. Merci de continuer à dépenser, toutes les semaines ou de temps en temps, 2,50 euros pour faire vivre ce dinosaure, de plus en plus isolé dans le contexte de crise de la presse, qu’est un hebdo indépendant et sans pub.

Surfez-bien, et pensez toujours à lire la presse libre, la presse payante. Vive Charlie!

(19 juillet 2012) – attaque de Novembre 2011

Contre Sarkozy

Vous avez vos affiches 10 raisons de ne pas voter Sarkozy? (La numéro 10 est offerte avec le journal cette semaine chez votre marchand de journaux). Dans Paris, vous pouvez récupérer le lot de 10 affiches pour 10 euros au kiosque du Métro Rue Saint-Maur et au bistrot Le Chat Noir, 76 rue Jean-Pierre Timbault, métro Couronnes ou Parmentier, ainsi que sur la boutique en ligne de Charlie. A afficher où bon vous semble, c’est la dernière ligne droite!

N’oubliez pas aussi, le livre 10 raisons de ne pas voter Sarkozy, toujours chez votre libraire et sur la boutique en ligne

(26 avril 2012)- Titre « 10 raisons de ne pas voter Sarkozy »

Source : https://charliehebdo.wordpress.com/

Outre de combattre tous les pouvoirs la « presse libre et indépendante publie ce qu’on ne peut pas lire ailleurs ». Dans la presse non libre il va sans dire. Question ? SANS la presse libre où en serions-nous ? Pourquoi, alors, les médias non- libres ne l’imitent pas ? La surexposition des médias libres ne vient-elle pas, aussi, des non prises de risques collectifs des médias mercenaires – et sur tous les sujets ?

Réponses – Slate (les unes de Charlie) – Les Échos

http://www.slate.fr/story/96543/unes-charlie-hebdo

[ Le drame couvait déjà : au péril de leurs vies ]

« Bête, méchant et hebdomadaire », c’est le titre qu’avait choisi Stéphane Mazurier pour son histoire de Charlie Hebdo (1969-1982), publiée en 2009. Il aurait pu ajouter « Sans capitulation envisagée ». L’histoire de ce magazine satirique né en 1970, symbole d’une presse libre, frondeuse et rieuse, n’avait jamais cessé d’être émaillée de procès, d’interdictions de publication. L’exécution des journalistes perpétuée mercredi matin l’a fait brutalement basculer dans la tragédie.

Le drame couvait depuis les attentats du 11 septembre 2001, lorsque Charlie Hebdo choisit de se désolidariser de certains courants d’extrême gauche qui, par anti-américanisme, n’ont pas condamné les islamistes. La tension monte d’un cran avec la gauche tiers-mondiste, quand le magazine dénonce la présence de Tariq Ramadan au Forum Social Européen en 2003. A partir de là, la machine s’emballe : équipe éclectique, rigolarde, parfois un peu foutraque, sans ligne éditoriale imposée, associant tenants de la gauche, de l’extrême gauche, de l’anarchie et de l’écologie... contre doxa altermondialiste et montée d’un islamisme dur. Un choc de cultures qui, dans le contexte post-11 septembre, ne peut qu’être fracassant.

En février 2006, la reprise, par l’hebdomadaire, comme dans plusieurs pays européens, de douze caricatures de Mahomet publiées par le quotidien danois « Jyllands-Posten », au nom de la liberté de pensée, enflamme les esprits. Des manifestations éclatent dans tout le monde musulman et Charlie Hebdo, menacé, devient une cible mouvante pour les groupes islamistes.

Humour dévastateur

Mais l’hebdo reçoit un soutien politique, de la part du candidat Nicolas Sarkozy comme du premier secrétaire du PS, François Hollande. Et en 2008, le jeu paraît apaisé lorsque la justice française donne raison au journal poursuivi pour « injure aux musulmans », en estimant que les dessins visaient « non l’ensemble de la communauté musulmane », mais « clairement une fraction », à savoir les terroristes. Tout comme son ancêtre Hara Kiri, fondé par Cavanna et Choron, qui avait, en novembre 1970, sorti une Une iconoclaste à la suite du décès du général de Gaulle (« Bal tragique à Colombey : un mort ») Charlie Hebdo ne s’est jamais censuré. Publiant des dessins d’un comique faisant souvent rire jaune, avec leur justesse dévastatrice, sous la plume de Cabu, Reiser, Wolinski, Charb, Riss, Luz, Willem, Riad Sattouf, Tignous... Se moquant des pouvoirs ou des puissants. Libertaire.

Mais en novembre 2011, l’hebdo, malgré les menaces, publie un numéro spécial rebaptisé « Charia Hebdo » avec, en Une, la caricature d'un prophète Mahomet hilare. La riposte est immédiate : les locaux du journal sont incendiés. Le directeur de l’hebdomadaire, Charb, est mis sous protection policière. « Libération » abrite les équipes dans ses locaux : « Il avait fallu sécuriser le bâtiment, baisser le rideau de fer sur la rue, s’habituer à parler à des confrères protégés par des policiers armés, multiplier nuit et jour les précautions pour éviter qu’au premier incendie n’en succède un second », rappelle Nicolas Demorand, alors directeur de la rédaction de « Libération », dans son éditorial du 12 septembre 2012.


En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/tech-medias/medias/0204062621350-charlie-hebdo-45-ans-dinsolence-foudroyes-1081132.php?BJD2tGUWifGiLGKU.99

L’histoire maintenant

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charlie_Hebdo

Où nous voyons que tous les pouvoirs qui rendent hommage étaient, en réalité, les cibles de Charlie. Toujours.

Corrigeons donc : Défendre la liberté de la presse – oui mais de la presse libre – pas vraiment de l’autre !!!

.......................................%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%.......................

Publié dans sociéte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Le Réveil du Pantin 08/01/2015 17:30

L'attentat contre Charlie Hebdo est une horreur. Et il faut défendre la défendre la démocratie et la liberté d'expression avec force. Mais il faut quand même noter que certains à gauche qui défendent la liberté d'expression de Charlie Hebdo étaient aussi parmi ceux qui voulaient museler et faire virer monsieur Zemmour et interdire la sortie du livre de monsieur Houellebecq. Et bien sûr sans parler de l'affaire Dieudonné qui a fait énormément débat concernant la liberté d'expression. Comme toujours il y a une certaine schizophrénie à gauche et la liberté d'expression dans leurs têtes est toute relative.

imagiter.over-blog.com 09/01/2015 12:39

réponse complète : A l’aide de nombreux liens découvrir comment défendre les libertés d’expressions de ceux avec qui nous ne sommes pas du tout d’accord…
http://www.imagiter.fr/2015/01/libertes-d-expressions-oui-tous-ses-parcours.html