Les solutions sont à l’extérieur du système

Publié le par imagiter.over-blog.com

Les solutions sont à l’extérieur du système

Antienne récurrente : que ce n’est pas en demeurant à l’intérieur de la mentalité de ceux qui ont causé tous les problèmes actuels que nous trouverons les solutions. C’est, pourtant, l’obstination barbare des prétendues élites qui, depuis 40 ans, ne font que maintenir les fauteurs de troubles et de problèmes au pouvoir. Et sans discussion ni explication. Jamais nous n’avions vu, dans l’Histoire, autant d’anti-élites s’auto-proclamant élites. En écartant les véritables élites de la si puérile nursery nommée médias dominants. Où pas une parole sérieuse et adulte, pas une, n’y est prononcée chaque jour.

..

C’est à l’extérieur d’un tel anti-système d’imposteurs, d’évaporés, de lunatiques en costard-cravates, que toutes les SOLUTIONS se trouvent, bien évidemment. Ce que les conformistes n’arrivent toujours pas à comprendre. Constituant un cercle congelé autour des « médiatiques » inopérants et inefficaces, ils faussent les témoignages des sens. Beaucoup de gens groupés = le réel serait donc là. Leurrant et trompant, gravement, nos perceptions directes. Les personnages ESSENTIELS pour nous tous n’ont pas de cercles de foules autour d’eux/ elles – mais une profondeur de pensée, des arguments dominant toute la scène, une vision puissante et toutes les qualités pour mener autrui. Etc. Tandis que les prétendus dirigeants n’auront que des personnages décérébrées, n’entendant rien, ne comprenant rien, complètement déconnectées de la réalité…à les suivre. Autant dire que, déjà, au niveau électoral ils sont réellement minoritaires. Le bloc U.M.P. (le nom « Républicain » non ils ne le seront jamais…) P.S. et F.N. (….donc umpsfn.. soit « funmps ») ne score qu’autour de 30 % de la population adulte totale (des plus de 18 ans) du pays. Puisque toute élection légale et…républicaine (le sont-elles encore ?) doit afficher, impérativement, 3 colonnes de…résultats :

..

a) --- Résultats par rapport aux…votants

b) --- Résultats par rapport aux… inscrits

c) --- Résultats par rapport à la…population adulte totale. Soit avec les non inscrits qui dépassent de loin les 2 millions de citoyens. Les immigrés payant impôts locaux et nationaux donc étant susceptibles (d’après la Constitution) de voter appartenant à cette population adulte totale…

..

Le fait est que ces « minoritaires » au pouvoir ne nous REPRÉSENTENT PLUS. Au point qu’ils en deviendraient inéligibles sans modifications sérieuses des lois électorales. Ce qui rebondit, aussi, dans « leurs » médias…La base sociologique pour le personnel et la philosophe des médias « monopolisés » par 10 milliardaires illégitimes*** maximum, ou même 4 sous certains angles, ne « représente » que 11 % de la population adulte totale. C’est dire . Des marginaux très minoritaires. Clair qu’aucune solution ne peut venir d’eux, trop enfermés dans une bulle. Mais à l’extérieur d’eux !!!

..

*** Illégitimes ? Et les grands médias, je ne t’apprends rien, appartiennent aux milliardaires et hommes d’affaires Arnault, Bouygues, Bolloré, Dassault, Drahi, Niel, Pigasse, etc. Des gens qui ne veulent pas qu’on bouscule leur monde de profit, un profit qui passe par la destruction de l’environnement.

..

……………………………….************

1)………..Nous ne sommes pas des rats – oui c’est… raté

Un seul exemple afin de prouver que ce qui surgit d’une base sociologique aussi maigre est toujours ringard, vieillot et à côté de la plaque…

..

Ici, un extrait où nous voyons des personnes dites « intelligentes » suivre, bêtement, une règle imposée à la collectivité sans chercher à en comprendre les tenants et les aboutissants…seulement…parce que les autres le font !!!

« Cette expérience illustre un concept économique appelé Loi de Parkinson qui veut que « plus une entreprise grandit, plus elle engage des gens médiocres et surpayés. Pourquoi ? Tout simplement parce que les cadres en place veulent éviter la concurrence […c’est donc cela le règne de la concurrence libre (sic) et non faussée ? ]. La meilleure manière de ne pas avoir de rivaux dangereux consiste à engager des incompétents. La meilleure façon de supprimer en eux toute velléité de faire des vagues est de les surpayer. Ainsi les castes dirigeantes se trouvent assurées d’une tranquillité permanente. A contrario, selon la loi de Parkinson tous ceux ayant des idées, des suggestions originales ou des envies d’améliorer les règles de la maison seront systématiquement éjectés. Ainsi, paradoxe moderne, plus l’entreprise sera grande, plus elle sera ancienne, plus elle entrera dans un processus de rejet de ses éléments dynamiques bon marché, pour les remplacer par des éléments archaïques onéreux. » Bref, le contraire exact de ce qui est prêché, caverneusement, dans les médias dominants !!!

http://re-informe.com/la-culture-dentreprise-vue-par-bernard-werber/

..

……………………………….************

2)…………….Joindre le geste à la parole

http://www.reporterre.net/Edgar-Morin-a-vole-une-chaise-de

….

En quoi pénétrer dans une banque afin de « réquisitionner », révolutionnairement, une chaise aurait plus d’impact qu’une démonstration intellectuelle ?

Depuis le temps que sont dénoncés, souvent avec brio, les paradis fiscaux (qui n’ont rien à voir avec des cartes postales exotiques qui font rêver…) par transfert des banques dans des succursales situées dans des lieux géographiques peu regardant sur la fiscalité. Ou bien qui n’ont pas les moyens matériels d’exercer une fiscalité en actes – oui eh bien les paradis fiscaux augmentent, se développent, atteignent mêmes des proportions alarmantes (ou désastreuses)…aucune dénonciation ne semble prise en compte.

« Et c’est quoi, cette histoire de chaises ? Nicolas, les banques ne sont pas gentilles. Elles envoient plein d’argent bizarrement gagné par leurs clients dans des paradis fiscaux, loin, aux Bahamas ou au Luxembourg, le petit Etat dont le président de la Commission européenne a longtemps été premier ministre. Paradis fiscal, ça veut dire que les banques n’y payent pas d’impôt. Autrement dit, qu’elles volent l’argent à la collectivité, à la société, à toi, à moi, à nous tous. On estime qu’il y a vingt mille milliards d’euros, dans ces paradis fiscaux. Dix fois le PIB d’un pays comme la France !

..

Si les banques arrêtaient de voler, on pourrait récupérer cet argent, et aider les pays pauvres face au changement climatique et engager une vraie politique de transition écologique, axée sur la sobriété. [notamment celle à imposer aux ivrognes capitalistes et devant des enfants…la vraie honte de l’Humanité]

..

Alors ce que des activistes - ce sont des gens normaux qui, simplement, ont un jour décidé d’agir - font depuis quelques semaines, c’est qu’ils vont dans des banques et ils y prennent des chaises. Le mouvement a été lancé le 30 septembre, et vise à récupérer 196 chaises, soit autant que de pays inscrits à la conférence Climat de Paris qui débutera fin novembre. Et on les apportera à l’entrée de la COP21, pour dire qu’il faut que les banques rendent l’argent. »

http://www.reporterre.net/Nicolas-Hulot-ose-prendre-une-chaise

..

……………………………….************

3)………Internet met vraiment en place les « biens communs »

Personne d’autre ne peut le faire. Nul lieu de pouvoir n’est moins étouffé par le passif du passé, la solidification de toutes les corruptions accumulées, la congélation par les intérêts qui NEUTRALISENT toute action, le blocus généralisé du « on ne touche à rien », etc. Bref, la preuve permanente que les solutions se trouvent à l’extérieur de « ça »…

« Un «commun», explique Valérie Peugeot, chercheuse à Orange Labs et présidente de Vecam, c’est «une ressource partagée, ni privée ni publique, matérielle ou immatérielle, gérée par une communauté qui met en place des règles de gouvernance». Et qui «se caractérise par un agencement différent des attributs de la propriété», la trilogie usus (le droit d’usage), fructus (le droit de recueillir les fruits d'un bien) et abusus (le droit de disposer d’un bien), poursuit l’informaticien Philippe Aigrain, cofondateur de l’association la Quadrature du Net et auteur, en 2005, de Cause commune.

«L’Internet et le Web ont été pensés comme des "communs", avec des protocoles ouverts et des ressources partagées», souligne encore Valérie Peugeot. Mais les biens communs numériques, eux, sont «non rivaux» – leur usage par une personne n’en prive pas une autre –, extensibles, réplicables. Et la communauté des usagers est universelle. Terminé l’enfantillage de l’exclusivité qui EXCLUT, t’es exclu lu lu…

En la matière, plaide Valérie Peugeot, «le droit a un rôle essentiel à jouer : quand il y a abandon de droits pur et simple, ce sont les plus forts qui utilisent au mieux la ressource».

Le retour en force de la dialectique c’est l’abandon des conflits insolubles. Insolubles puisque reposant sur des dichotomies « intraitables ». Dichotomie État-marché, hors de laquelle le mouvement des biens communs ne pose pas seulement la question des périmètres du marchand et du non-marchand . Mais pousse, aussi, à sortir d’une vision de la propriété par le seul prisme des droits exclusifs-donc-excluant.

Pourquoi autant d’avance du vrai internet ? Celui qui permet de… «faire exister une sphère de communs volontairement consentis dans le contexte du droit d’auteur actuel». Ces licences permettent à un créateur de définir par avance les conditions de réutilisation de son œuvre. » Le copyleft qui sait de quoi il parle, en somme !!!

http://www.liberation.fr/futurs/2015/10/17/internet-portail-des-lieux-du-commun_1405390

……………………………….************

4)………….Quitter sans regret ce système auto-bloqué

Un appel unitaire à la Terre de Bertand Piccard, l’initiateur “Solar Impulse”, qui est le premier avion à pouvoir voler sans carburant plus longtemps qu’aucun avion à réaction : cinq jours et cinq nuits ?

..

Oui, il réagit à la profonde ivrognerie capitaliste ainsi :…

..

Face à la profonde “addiction” à l’énergie fossile. Où plus on l’utilise, plus on en est dépendant. C’est exactement la définition de l’addiction à la drogue. Utiliser les énergies propres est donc un moyen de se désintoxiquer.

« Les technologies propres permettront de consommer moins. Les énergies d’aujourd’hui ont 100 ans : les ampoules électriques, les moteurs thermiques des voitures, les isolations des maisons, nos réseaux électriques… Si on les remplaçait par des technologies propres, on économiserait 50 % d’énergie. Un moteur électrique a 97 % de rendement. Seulement 27 % pour un moteur thermique. Les ampoules électriques génèrent 5 % de lumière et 95 % de perte. Avec les ampoules à Led, c’est exactement le contraire. Le choix en devient simple : isoler sa maison ou produire plus pour entretenir le gaspillage. »

« La Cop21 doit devenir un catalogue de solutions, pas un rassemblement anxiogène avec une philosophie de la peur et de la contrainte. Par exemple, on a trouvé une enzyme permettant de nettoyer le linge à froid, alors qu’aux États-Unis il est lavé à 100 °C systématiquement... On pourrait ainsi économiser 4 % de l’énergie globale. C’est extraordinaire ! C’est ça que les gens ont besoin d’entendre ! »

« Comment se fait-il alors, si les technologies sont si rentables, qu’on ne bascule pas plus vite vers les énergies vertes ? La terrible force de l’habitude ! Un mélange de paresse et de peur de l’inconnu. Ce qu’on a n’est pas parfait mais on l’a et on le maîtrise. Et on s’abrite derrière. Les solutions viendront de l’extérieur du système. En Suisse, une société commence à fabriquer des petites unités de production d’hydrogène qui pourront être installées chez des particuliers. Avec 4 petits mètres carrés de panneaux solaires, on pourra fabriquer son hydrogène, le mettre dans sa voiture, alimenter une pile à combustible et être énergétiquement indépendant. »

..

« Aujourd’hui, il y a un cadre légal pour la justice, la santé, l’éducation, l’hygiène, mais pas pour le gaspillage de l’énergie. C’est une aberration ! Il faut changer tout le personnel politique actuel. Les solutions ne viennent que de l’extérieur du système. »

http://www.parismatch.com/Actu/Environnement/L-appel-de-la-Terre-Bertrand-Piccard-Les-solutions-viendront-de-l-exterieur-du-systeme-846855#CS1-6

……………………………….************

5)……….Echapper de justesse à la catastrophe collective ?

Ne pas bloquer, frontalement, le capitalisme c’est courir vers un … « tout cela va très mal finir »…preuves ici …

« Et s’étend, ainsi, la définition de la violence au-delà des actes physiques directs pour inclure la souffrance humaine causée par les structures sociales qui bénéficient de manière disproportionnée à quelques personnes tout en réduisant la capacité des autres à satisfaire leurs besoins fondamentaux (…) Toute situation dans laquelle « A » exploite froidement « B » et qui fait obstacle à sa recherche de l’affirmation d’elle ou de lui-même en tant que personne responsable est une situation d’oppression. Une telle situation génère en elle-même de la violence, même si celle-ci est atténuée par une fausse générosité, parce qu’elle interfère avec la vocation ontologique et historique individuelle à être pleinement humain. Avec l’instauration d’une relation d’oppression, la violence a déjà commencé.

La violence structurelle affecte des millions de personnes dans le monde, elle n’est pas aussi visible que la violence directe. En fait, elle semble souvent anonyme, au point que les gens n’ont même pas conscience de son auteur. » Ces genres de situations où l’on tourne en rond, comme enfermés dans une absurdité insupportable, sont celles des plus fortes explosions de colères. Imprévisibles et incontrôlables. Il reste préférable d’éviter de telles bombes sociales !

http://www.scriptoblog.com/index.php/component/content/article/81-actu-scripto/1657-le-capitalisme-un-genocide-structurel-ou-les-mecanismes-meurtriers-de-la-mondialisation-neoliberale

Cet article suivant prouve que d’abolir le capitalisme c’est, aussi, du même élan, aboutir à la fin de la pauvreté. Donc annuler le terreau des guerres et des mouvements extrémistes – comme le crachent les cyniques auto-niqués…parce la solution à la pauvreté n’est pas dans le capitalisme. Mais dans son inverse.

http://www.imagiter.fr/2015/10/le-capitalisme-supprime-la-pauvrete-en-l-augmentant.html

………………………………………*****….

Ce parcours aura permis de vérifier et comprendre à quel point qui prend en charge, de toute sa vie, l’Humanité est hors du système. 1) --- Et ce n’est même pas un effet de son vouloir. Mais avec des diktats tels « on ne publie pas les génies » (et tous les effets de ruissellements qu’une telle absurdité produit) – se trouvent, mécaniquement, oui presque anonymement, exclus les meilleurs membres de la société. Ne restent que les médiocres, sans nulles personnalités afin de résister aux n’importe quoi des dirigeants…

..

2) --- Personnages falots qui ne peuvent assumer la maitrise d’aucunes situations de grandes crises, qui n’ont ni une forte pensée personnelle ni une souplesse d’intelligence afin d’inventer des solutions inédites à des événements imprévus et qui dépassent tout savoir connu

Ce qui aboutit au gigantesque paradoxe où tous les personnages qui peuvent nous sauver se sont trouvés, si contre-productivement, éjectés du système. Système de base sociale si étroite…Il y a, visiblement, bien plus d’exclus que d’inclus. Le capitalisme étant si anti-social de n’être conçu que pour des minorités !!!

..

Et, où les prétendus dirigeants sont à la merci de la bonne volonté de ces êtres qu’ils n’auront fait que maltraiter, calomnier ou disqualifier !!!

Ce qui avoue bien que ce système exténué ne pourra jamais…

……………………………………………………….. s’en sortir par lui-même !!!

..

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

(à suivre)

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et"L'anticommunication comment ça fonctionne ?", onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L’ÉCONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? s'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 3 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

le "point" de vue change l'accès à la réalité - surtout lorsqu'il nous prive du "cercle magique" de l'intelligence (celui de tous les points de vue, évidemment)...

le "point" de vue change l'accès à la réalité - surtout lorsqu'il nous prive du "cercle magique" de l'intelligence (celui de tous les points de vue, évidemment)...

Plus ce système dure plus il exclut : D’abord l’exclusion matérielle dure : En 2013, près de 122,6 millions de personnes, vivant dans l'Union européenne, étaient menacées de pauvreté ou d'exclusion sociale selon une étude parue cette semaine par l’office de statistique Eurostat. Cela représente 24, 5%, de la population. Et pour les exclus des débats, des élections, de la parole publique, etc. ?

si 50 000 seulement dirigent le monde – les exclusions sont donc de bien plus de 99 % - les oligarchies n'ont jamais eu de solutions...

à ce niveau de concentration de mensonges (guerres et diplomaties) la logique ni la raison n’ont plus cours…

puisque ces opérations extérieures ne représentent pas des…solutions extérieures. Les solutions intérieures n’ont pas, à l’évidence, l’appui d’opérations extérieures…

afin de suivre l’exemple des faucheurs d’OGM… les faucheurs de chaises

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

voyance par mail 10/02/2016 15:34

Grâce à vous, j'ai pu apprendre beaucoup de choses intéressantes. J'espère en apprendre encore. Je vous félicite pour ces merveilleux partages. Continuez ainsi !