Comment l’injustice fiscale s’est installée ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Comment l’injustice fiscale s’est installée ?

L’impôt sur le patrimoine en très forte baisse, les impôts indirects qui augmentent, la fin de l’impôt progressif sur le revenu devenu l’impôt très régressif sur les revenus (plus il est gagné moins il est payé !) et, enfin, tout le poids injuste de la fiscalité principalement sur les épaules des pauvres – voici les principaux ingrédients qui ont semé le nouvel état du social : l’injustice fiscale les yeux ouverts. Que nous allons vérifier en détail.

..

« C’est l’OCDE qui le révèle dans son étude intitulée “Les impôts sur les salaires 2016”, publiée le 11 mai dernier : la France ferait peser une charge fiscale et sociale de 67,2% sur les salaires des travailleurs gagnant moins de 2000 euros bruts par mois. Une proportion qui irait en diminuant à mesure qu’augmente la rémunération de base, et qui concernerait également les familles de classe moyenne. […Ceci a bien tout l’air d’un impôt « régressif » - plus nous devrions payer beaucoup plus, plus nous payons moins, ne « progressant » donc jamais ! Discernons aussi que ce sont ceux-là qui jugent, du haut de leurs insensibilités, que l’impôt sur le revenu ne sert à rien : remarquons qu’il pèse sur les plus pauvres qu’il serre de très prés !].

..

Comment sont ponctionnés 67,2 % des-salaires-des pauvres ?

..

En 1907, un certain Joseph Caillaux, petit homme de gauche portant monocle, et accessoirement ministre des Finances de Georges Clemenceau, lâcha une phrase que Coluche ou Desproges n’auraient pas reniée : « Faites payer les pauvres ! Bien sûr, les riches ont la capacité de supporter des impôts bien plus lourds, mais les pauvres sont tellement plus nombreux ! ».

..

Cible numéro un de l’État : le smicard célibataire

..

Visiblement l’idée a fait son chemin car, si l’on en croit le dernier rapport de l’OCDE sur les salaires publié le 11 mai 2016, la France taxerait plus lourdement les salariés les moins bien payés. Ainsi, en tenant compte des impôts et des cotisations de sécurité sociale payés par les travailleurs et leurs employeurs, déduction faite des éventuelles prestations familiales qu’ils pourraient percevoir, on constate que plus des 2/3 de la rémunération des salariés les plus fragiles [ …et les hypocrites trop riches, se planquant derrière les statistiques globales, d’oser que la « pression fiscale » est trop forte alors que pour eux elle se montre bien trop faible – si peu pressée la pression !] finissent dans les caisses de l’État. Et encore, ne sont pas comptabilisées les recettes fiscales liées à la TVA des biens et services consommés par ces mêmes contribuables.

Plus exactement, l’étude a distingué 8 profils types de foyers fiscaux, selon qu’ils étaient constitués de célibataires ou de couples, avec ou sans enfants, et disposant de revenus appréciés en fonction du salaire brut moyen annuel. Et contrairement à ce qu’on pourrait s’attendre ( !) à trouver pour un pays dirigé depuis 4 ans par un gouvernement [ex]socialiste, ce ne sont pas les plus aisés qui subissent la plus lourde imposition globale.

..

Par exemple, à la page 270 du rapport de l’OCDE, on développe le cas d’un célibataire gagnant les 2/3 du salaire moyen brut français, soit un peu moins de 2000 € brut par mois. Ce salarié verra non seulement la rémunération de son travail amputée d’un montant substantiel correspondant aux cotisations sociales et patronales, mais également d’un impôt sur le revenu de 11,7% portant à plus de 67 % le total de la charge sociale et fiscale pesant sur son salaire de base [pour lui aucun « bouclier fiscal de prévu – il fallait bien entendre cette expression d’escrocs de « bouclier »…contre le devoir de payer des impôts lorsque nous sommes trop riches !]. Plus intéressant encore, si ce salarié était subitement augmenté de 50% (ce qui n’arrive jamais dans la vraie vie, on est bien d’accord !) pour atteindre le niveau de rémunération considéré comme étant le salaire brut moyen des Français (2875 €), sa charge totale d’impôts et de cotisations sociales ne serait plus “que” de 59,3%. Enfin, s’il devait gagner 167% du salaire brut moyen, soit aux alentours de 4800 € par mois, il serait à peine plus ponctionné avec un total d’imposition fiscale et sociale de 59.8%.

..

Seule solution pour s’en sortir, avoir au moins deux enfants à charge, ce qui lui permettrait de réduire son taux à 57.5%… en grande partie grâce aux prestations sociales. […Encore qu’avec les impôts indirects ce ne soit pas toujours entièrement le cas ]…et pendant ce temps…les injustices fiscales se développent en grand train ! (voir la vidéo –ci-dessous)

..

Vidéo afin de comprendre au mieux les mécanismes

..

………………………………********************************

Cible numéro deux de l’État : les ménages de classe moyenne avec deux enfants

..

Pour les ménages, la situation est tout à fait différente. Et si on comprend aisément qu’un couple élevant deux enfants avec l’équivalent de deux SMIC (un par parent) supporte une charge fiscale et sociale ne dépassant pas 35,5%, compte tenu du niveau de dépenses minimum qu’une telle famille doit déjà engager au quotidien pour simplement se loger et se nourrir, on a en revanche beaucoup de mal à comprendre pourquoi ce même couple, dès lors que chaque parent commence à gagner l’équivalent de 2000 € brut par mois (soit 1500 € net ou 67% seulement du salaire moyen en France), voit son niveau d’imposition global exploser brutalement pour atteindre 61,8% ! […en effet, passer de 35,5 % à 67 % cela représente un cas de promotion fiscale très exagérée : il a des pistonnés de la vache à lait ! ].

..

Peut-on aujourd’hui considérer qu’une famille de quatre personnes vivant avec 3000 euros net par mois est riche ? À l’abri de la famine, certainement. Susceptible d’assumer quotidiennement (mais modestement) son rôle d’acteur social et économique de consommateur, probablement aussi. Mais riche au point de voir brusquement doubler le poids de ses prélèvements obligatoires ? Certainement pas.

Et pourtant, ce sont bien ces familles de classe moyenne (et même très moyennes) qui constituent, avec les travailleurs célibataires payés entre une fois et une fois et demi le SMIC, le gros de la troupe des vaches à lait de la République exemplaire […à l’unique condition de ne jamais la comparer !] de Monsieur Hollande. »

..

Les mensonges par agglomérations statistiques – la pression fiscale en France est tellement inégalement répartie – quelle claironne une injustice totale – ce qui prouve non pas qu’il faille privatiser le monétaire mais bien…le nationaliser ! Et récupérer les trop-versés aux banques, aux multinationales et aux trop riches non payeurs d’impôts…tous ces impôts qui auraient dû être versés. Avec effets rétroactifs

..

L’austérité des cibles fiscales cherchées parmi l’ensemble des plus démunis ne servant – trop visiblement - que pour l’enrichissement continu d’une minorité de puissants et de trop riches. Il reste impossible que les dirigeants et gouvernants n’aient jamais observé ces dissymétries aussi exagérées : austérités pour qui n’en ressent que le poids injuste. Et pas d’austérité du tout pour qui s’enrichit honteusement sur l’austérité abusive des…autres !

..

L'austérité uniquement pour-l'enrichissement-continu-des-tout-puissants-et-des-mieux-nantis ?

..

………………………………….***********************

..

..

Dans ce dispositif de la honte, ce qui reste soigneusement caché c’est que les recettes publiques, elles, diminuent depuis trois décennies (…et donc les prélèvements globaux ne peuvent…augmenter). Puisque toutes les hausses nouvelles d’impôts sont répercutées quasi uniquement sur les ménages. Et donc pas les grandes entreprises et les multinationales qui, elles, voient diminuer fortement leurs prélèvements fiscaux (donc les…recettes publiques). Dit autrement, les baisses d’impôts ne profitent qu’au 10 % des plus riches – d’où un sentiment général de « ras le bol fiscal » pour la très grande majorité des imposables.

« Mais les « débats » ignorent généralement une autre question — ce qui en arrange plus d’un. A se focaliser sur l’injustice de l’impôt, si criante soit-elle, on en viendrait à oublier les inégalités, bien plus criantes encore, liées à la répartition des revenus dite « primaire », revenus salariaux et revenus de la propriété. L’impôt peine à « redistribuer » parce que la distribution initiale souffre d’un biais fondamental.

..

Ce qui n'est pas dit sur la fiscalité ?

..

L’impôt aurait beaucoup moins à corriger dans une société où cette répartition primaire serait plus égalitaire. Si, au cours des dernières décennies, l’impôt est devenu de moins en moins progressif, [euphémisme] s’il est même devenu nettement régressif pour les 1 % les plus riches, c’est non seulement en raison des politiques de baisse de taux et des niches privilégiant les hauts revenus, mais aussi parce que les inégalités de distribution primaire ont explosé. » […du fait que les salaires modestes soient gelés et sans cesses reregelés ! Vous comprenez, il faut être raisonnables, osent les …grands déraisonnables !].

..

Les revenus de l’impôt ne servant plus à la redistribution (selon leur but originel) mais bien à la distribution directe aux seuls plus riches ! Dit autrement – l’impôt ne redistribue plus du tout les richesses collectives…ce pourquoi il est devenu…anticonstitutionnel. Profondément illégitime.

« Coauteur du livre Pourquoi l’égalité est meilleure pour tous ( 2013), Richard Wilkinson explique pourquoi on ne doit pas tout attendre de l’impôt pour réduire les inégalités — une thèse qu’il associe à Piketty : « Certes, il faut un impôt plus progressif, il faut lutter contre la fraude fiscale, etc. ; mais cette approche de la réduction des inégalités a plusieurs faiblesses. A la prochaine alternance politique, ces mesures peuvent être détricotées en un mois. Alors que si vous réduisez les inégalités avant taxes et impôts, en démocratisant l’économie et les entreprises, vous changez les choses bien plus en profondeur. C’est pourquoi il faut démocratiser l’économie, développer en parallèle le secteur des coopératives, des mutuelles, etc. »

A côté de l’impôt très régressif sur le revenu, il ne reste qu’à examiner l’ensemble des impôts !Il

..

..

……………………………..****************************

..

Lorsque les appauvris peuvent payer jusqu’à 7 fois plus ?

Les chiffres toujours probants de l'union SNUI- Sud Trésor solidaires nous auront montré une situation pire que nous pouvions penser…– 71, 18 % sur les déciles des trop riches sur leur patrimoine imposable (qui "laisse la fiscalité du patrimoine en lambeaux" est-il commenté au Conseil Economique et Social), ne parlons pas de l'ISF et des autres impôts direct ("vision de la fiscalité en échec" puisque, au lieu de "favoriser" la croissance, elle l'empêche carrément : quel taux indécile d'incompétence !!!)…

...

… le pire, en effet, ce sont les impôts indirects (à bas la TVA très antisociale) où lorsque le dernier décile des 10 % les plus riches paie 1,1 le 1er décile des 10 % les plus pauvres en paie 7…oui vous avez bien lu : 7. oui oui, 7 pour 1,1 : la preuve est, désormais, juridiquement opposable que les impôts indirects sont l'injustice la plus directe

...

… de telles iniquités sont clairement indignes. Et l´ex "bouclier fiscal" ne devrait exister que pour les pauvres…puisqu'il est clair que (tout confondus) leur taux de prélèvement global est, souvent, bien supérieur à 50 % de leurs maigres revenus (comme l'a relevé, entre autres, Thomas Piketty). Que la honte soit sur ces trop riches du tout dernier décile pour l'honneur, en tout cas…

...

La crise et le déficit public obligent à augmenter les impôts ? La solution est toute trouvée « Taxons les pauvres ! », pour les punir de n'avoir pas su devenir riches et de mettre ainsi des bâtons dans les roues du " destin commun ". Ils sont nombreux, ça rapportera. Et la surprise est grande de découvrir, en action, un système « régressif » où plus vous êtes riche moins vous payez. Et donc le poids de la fiscalité se retrouve, surtout, sur le dos de « l’appauvri » (concept plus adapté que le « pauvre » !). Cet appauvri (et l’on comprend alors pourquoi il a été appauvri !) paient toujours plus que le riche. Oui même pour l’impôt sur le revenu, à travers la CSG. CSG qui rapporte plus que l’impôt sur le revenu c’est dire : Cette nouvelle description du réel complète la compréhension de l’article comment les multinationales paient bien moins de fiscalité que les particuliers ?

..

http://www.imagiter.fr/article-les-multinationales-paient-beaucoup-moins-que-les-particuliers-120890788.html

………………………………………***************************

..

..

Quelques tableaux explicatifs bien choisis vont mieux ancrer la réflexion !

..

révolution-fiscale/ - Comparaisons par statistiques et tableaux d'un système-fiscal franchement-régressif.

..

révolution-fiscale/ - un-système-toujours plus faiblement-progressif : composition-par-impôts-

...

Comment s’explique la fin volontaire de l’impôt progressif ?

..

révolution-fiscale/ - revenus-et-patrimoines-en-france : comment les-revenus-du-capital-manquent toujours plus à l'appel ?

..

révolution-fiscale/ - La-lente-agonie-de-l'impôt-sur-le-revenu

La fiscalité comme moyen de réduire les inégalités sociales

..

Observatoire des inégalités

..

L’observatoire des inégalités définit un impôt JUSTE

« Proportionnellement, les pauvres paient donc bien plus d’impôts que les riches en France. C’est ce que l’on appelle un impôt régressif.

..
Un impôt régressif, ça veut dire quoi exactement?

Prenons l’exemple d’un individu avec 1.000 euros de revenu mensuel faisant face à un taux d’imposition de 50% et à un autre individu disposant de 5.000 euros de revenu mensuel et confronté à un taux d’imposition de 30 %.

..

« Avant impôts, le premier gagne 1.000 euros et le second 5.000 euros, soit un écart d’un à cinq. Après impôts, les premiers gagnent 500 euros et les seconds 3.500 euros, soit un écart d'un à sept. Le système fiscal accroît les inégalités», détaillent Camille Landais, Thomas Piketty et Emmanuel Saez dans Pour une révolution fiscale.

Maintenant, imaginons que ces mêmes individus soient confrontés à un taux d’imposition identique, par exemple 40%. « Avant impôts, l’écart est toujours d'un à cinq. Après impôts, le premier tombe à 600 euros et le second, à 3.000 euros, soit de nouveau un écart d'un à cinq. Le système fiscal est neutre vis-à-vis des inégalités.» C’est ce que l’on appelle un impôt proportionnel.

Combien rapporte l’impôt sur le revenu (IRPP)?

Antirépublicainement…moins que la CSG. En 2013, il a rapporté 67 milliards d’euros à l’Etat, alors que ce dernier a récolté 90 milliards avec la CSG – acquittée par quasiment tous les citoyens. Et nous sommes encore très loin des recettes procurées par la TVA: 136,3 milliards d’euros en 2013 aussi. Cette fois-ci, cet impôt est bien payé par la totalité des citoyens, plus pauvres compris. » La Contribution Sociale Généralisée achoppe sur la « non contribution antisociale des plus riches », les ennemis monétaires de la nation : la novlangue avoue toujours tout avec une ingénuité qu’ils prennent pour du cynisme. Surtout qu’elle soit renforcée cette novlangue pour le grand bien de la citoyenneté ! « Compare, mon fils, ces deux expressions celle de l’honnêteté et celle du mensonge de l’avidité. Regarde et entend tous ces exemples. Le but est que tu reconnaisses infailliblement la novlangue, la langue qui ne sert qu’à tromper, la langue des escrocs déguisés et donc encore plus escrocs !». Vertus très didactiques de la novlangue !

Seuls les pauvres paient vraiment l'impôt sur le revenu

..

Cette fiscalité de la grande honte ? « Elle traduit également ce "relâchement du contrôle sur les classes dominantes" dont parle Alexis Spire dans son dernier livre : « Faibles et puissants devant l'impôt »

..

« J’utilise le terme d’illégalismes, emprunté à Michel Foucault, pour rompre avec une vision social blind de la fraude qui tend à en faire un problème moral et à occulter les formes différentes qu’elle peut prendre selon les classes sociales. Je pense qu’il faut en effet distinguer les illégalismes populaires qui consistent à transgresser explicitement la loi en s’exposant au contrôle de l’administration et les illégalismes des classes dominantes, qui consistent à utiliser les failles du droit en faisant jouer une règle contre une autre, de manière à pouvoir toujours afficher « sa bonne foi ». Si, comme le montre Piketty, le système fiscal français est devenu régressif à partir d’un certain niveau de revenu, ce n’est pas seulement à cause des innombrables niches fiscales. C’est aussi en raison d’une gestion différentielle des illégalismes fiscaux qui tend à entériner, voire à amplifier, les inégalités déjà inscrites dans le droit. »

Comment les riches font peser tous les contrôles fiscaux sur les pauvres et pratiquent ouvertement l'évitement fiscal ?

….

Comment l’aberration de ne taxer que les appauvris s’est mise en place ?

….

Alternatives-économiques/ - taxons seulement les pauvres

Que ce soit pour l’ex- COP 21 ou le Traité transatlantique TTIP- TAFTA , l’obstacle encombrant à toutes les solutions rationnelles sont les…multinationales ( nom plus clair que transnationales). Qui apparaissent clairement archaïques, tant le poids de leur organisation empêche toute adaptation souple aux nécessités du monde et dont la pesante propagande aura rendues aveugles à la réalité, tout simplement. Ainsi, leurs plaintes permanentes et sans gêne de "trop payer" est plus que sans fondement. Et, pire, de vraies insultes aux citoyens adultes !!! Qui eux paient tout pour elles. 5 fois plus en moyenne. Sauf les PME- PMI, soutiens principaux de l’économie réelle, la position des multinationales face à la fiscalité crie au scandale. Ainsi, près du tiers des entreprises étasuniennes les plus profitables n'auront versé, annuellement, que 0 (zéro) impôt et certaines auront même (comble de l'assistanat et de « l'interventionnisme » étatique !) perçu des subventions exorbitantes. Le taux moyen, pour les 27 pays de l'union européenne, c'est, plutôt, 50 % et plus pour les particuliers et 25 % pour les grosses entreprises. Leurs intérêts ne sont plus du tout compatibles avec la survie de la société. Ce sont elles ou nous. Les parades sont toutes là : propriété d’usage par les créateurs-de-valeurs-travailleurs, paiements plein pot des impôts, fermeture des paradis fiscaux, nouvelles entreprises juridiquement sur le modèle des Pme- Pmi, impossibilités de spéculations sur le personnel ou le capital fixe (l’entreprise appartenant désormais, en cas de crise, à la nation). etc. etc. Il ne manquerait que la volonté.

...

.........................................................................Nous l’avons.

..

..

……………………%%%%%%%%%%%%%%%%%%

..

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> - AUSSI - <<<<<<<<<<

..

Optimisation-fiscale : les-pratiques-des-multinationales-passées-au-crible-

..

Comment s'installe l'injustice fiscale ?

..

Coup-de-force-du-gouvernement-à-l-Assemblée nationale-pour-tuer-une-mesure-historique-de justice fiscale !

..

Le Sénat ne semble pas d'acord ?

..

salaires coûts dividendes bénéfices

..

Mécanismes des spoliations

..

…………………………************************************

..

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits freethewords.org, onglet 4 "Nul n'est nul", onglet 3 "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), onglet 4 "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir ". onglet 2 "L'ardeur sociale" et "Le roman de l'économie", onglet 3 "Why do we left the left wings ?", onglet 2 "Comment devenir un (e) athée du capitalisme". Et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE, onglet 3, LE ROMAN DE L'ECONOMIE, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

la nébuleuse

la nébuleuse

l'effectivité

l'effectivité

Comment l’injustice fiscale s’est installée ?
il y aurait donc beaucoup moins de grandes fortunes ?

il y aurait donc beaucoup moins de grandes fortunes ?

Un libéral sans libéralités est-il encore un libéral ?

Un libéral sans libéralités est-il encore un libéral ?

Si nous réformions seulement les normes comptables internationales nous rendrions visibles toutes les fraudes et évasions fiscales ! Eh oui.

Si nous réformions seulement les normes comptables internationales nous rendrions visibles toutes les fraudes et évasions fiscales ! Eh oui.

Il n'est pas normal de se sentir amoindris par des taxes destinées à redistribuer les richesses : ce qui sort de ma poche va seulement dans quelques poches outrageusement gonflées !

Il n'est pas normal de se sentir amoindris par des taxes destinées à redistribuer les richesses : ce qui sort de ma poche va seulement dans quelques poches outrageusement gonflées !

optimisation fiscale juste pour dire payer…moins d’impôts (la novlangue est toujours aveux de délinquances – cela facilite donc largement a compréhension ! Pour cela merci !)

à ce point ? Pourquoi il y en a un de plus...distingué ?

c'est comme la lutte contre les trafics de drogue ? Volontairement inefficace ?

ce pourquoi elle n'est JAMAIS EMPLOYEE sinon très localement ?

pour qui veut vérifier qu'il y a injustice fisacle qui commence chez les...législateurs ?

payer des avocats grâce à l'argent des impôts qui auraient dus être payés ? En resterait-il tant que cela après, au fait ?

Justice fiscale sonne bien aussi...

Après un bref aperçu de ce à que nos impôts financent (services publics, budget de l'Etat, sécurité sociale...), présentation de la différence entre impôt progressif (l'impôt sur le revenu) et prélèvements proportionnels (TVA, CSG, cotisations sociales...). La part du proportionnel est, au fil des ans, de plus en plus importante, comparée à l'impôt progressif, au détriment insulté de la... justice fiscale !

Publié dans gouvernance mondiale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lucie 24/06/2019 22:08

Bonsoir a tous

Je suis ici pour faire témoignage a un grand Mr grâce a qui ma vie a repris son sens . J'avais des problèmes de couple avec mon mari car je n'arrivais pas a faire d'enfants après 16 ans de vie commune avec mon homme et il m'a laissé et a demandé le divorce .Un soir sur le net j'ai vu les coordonnées de ce Mr que je vais vous présenté par la suite qui m'a rapidement faire revenir mon homme et avec ces médicament traditionnels j'ai maintenant 2 merveilleuses filles et un garçon avec mon homme .
Cet homme grâce auquel ma vie a repris son sens s'appel Maître Gbedekpogbe Médium, Voyant, Marabout sérieux, il vous aide à résoudre tous les problèmes auxquels vous ne trouvez pas de solution. Remarquable spécialiste du retour de l’être aimé, il vous fait revenir définitivement l’élu de votre cœur . Domaine de L'amour Sentimental : Le Retour Affectif - Le Retour D'Affection
Amour Perdu , Récupérer son Ex - l’Être Aimé - l’Âme Sœur , Se faire Aimé d'une Personne , Attirer une Personne (Homme/Femme) par un Sortilège d'amour ou Sort , L'Envoûtement Amoureux/L'entente Sexuel sur une Personne , Blocages Sentiments Amoureux Perdu , Sauvez/Protéger Son Couple , Annulé une Rupture/Séparation , Éloignement Rivalité/Jalousie ; Fidélité.

Je vous laisse son contact



E-mail : maitregbedekpogbe@live.fr

Site Web : https://maitre-marabout-medium-voyant-gbedekpogbe-58.webself.net/accueil

Site Web : https://maitre-marabout-medium-voyant-gbedekpogbe-58.webself.net/accueil



Téléphone 24h/24 : +229 96 141 415 ou Whatsapp : +229 96 141 415


de ne pas laissé vous abattre par les problèmes contacté le pour une vie parfaite .




Merci