Remettre les titres à l’endroit ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Remettre les titres à l’endroit ?

Lorsque des titres des médias contraignent à protester à juste… titre…oui quand leurs manchettes ne sont qu’effets de manches. Nous nous devons de réparer la situation… Ainsi, l’avantageusement trop hasardeux « Les multinationales font un usage immodéré des paradis fiscaux » est remplacé par « Les drogues dures sont dépénalisées ? » …vu leurs paradis plus qu’artificiels puisque le fond du cendrier c’est de vivre sur l’argent des autres. Avec les « joint ventures » qui nous…imposent ceci : ne pas payer d’impôts c’est contraindre les autres à payer à notre place !

..

Ce ne sont que des titres de médias dominants qui voudraient couvrir le scandale des titres titrisés de la fraude fiscale et de l’opacité des transactions financières…

..

Les médias dominants ne sont plus titulaires des bons titres. Plus de titres titrés. Il s’agit de remettre les titres à l’endroit ? Ainsi, que faire d’un « l’amour est une drogue, c’est scientifiquement prouvé « ? Sinon aller vérifier sans préjugés ?

..

« Philtre d’amour hormonal

La mécanique des fluides qui nous rend amoureux (ou drogué) est d’abord liée au système de la récompense. «Tous les plaisirs procèdent du même principe, la hausse du débit d’une substance “stupéfiante” qui vient inonder le cerveau: la dopamine, écrit Michel Reynaud. La dopamine, c’est l’envie d’agir, de créer, d’aimer, de faire l’amour, de découvrir, d’en savoir plus, d’aller plus loin. Toute dépendance résulte d’une stimulation particulièrement forte et répétée du débit de dopamine.»

..

Durant l’acte sexuel par exemple, le désir est lié à l’augmentation de la sécrétion de dopamine. Aux premières sensations de plaisir (toucher ou baiser par exemple), il s’y ajoute une sécrétion de testostérone et de lulibérine, une hormone qui multiplie les effets de la dopamine. Enfin, avec l’orgasme, ce sont les endorphines secrétées brutalement, qui donnent une impression de bien-être, de détente, qui apaisent les douleurs et le stress. En parallèle, le cerveau sécrète aussi de l’ocytocine, molécule de l’attachement –qu’il soit de la mère ou de l’amoureux– qui nous donne envie de rechercher le contact de l’autre. Dopamine, lulibérine, testostérone, ocytocyne: c’est la recette du philtre d’amour hormonal. […Le tout très chimique tout de même : l’idée centrale c’est que les addictions utilisent les mêmes voies neuronales que les sentiments amoureux. Et par réalisation complète de la réalité que les sentiments amoureux utilisent les mêmes voies neuronales que les addictions !].

L'amour est une drogue - c'est prouvé par la science..

..

Débâcle chimique

L’ocytocine est aussi secrétée lors de tendresses quotidiennes, ce qui favorise l’attachement et le développement du sentiment amoureux. Mais la proximité physique, en éloignant le manque, a tendance à inhiber le désir. La sécrétion de lulibérine, qui multiplie les effets de l’ocytocine durant l’acte sexuel, chute. Cette débâcle du bonheur chimique met en danger le bonheur tout court. […Il faut saisir alors que l’amour est une…récompense naturelle et non artificielle !].

..

«Ce qui se passe dans l’érosion du désir peut être comparé au phénomène d’accoutumance observé dans la toxicomanie: vient un temps où, pour une même substance, les mêmes doses ne produisent pas les mêmes effets. En matière d’attachement les prises pourraient s’apparenter à une perfusion continue. L’écueil possible de l’attachement est d’entraîner un amour potentiellement sans manque du type de celui qu’on voue aux amis», explique le professeur Reynaud.

..

Le système de la récompense est modulé par différents récepteurs-émetteurs situés à la surface des neurones. «Les plaisirs naturels leur font produire, selon leur nature, des endorphines, des endocannabinoïdes, de l’acétylcholine (“endonicotine”), du GABA (acide gamma amino-buty-rique), toutes ces substances qu’imitent les opiacés, le cannabis, la cigarette, l’alcool», détaille Michel Reynaud dans son livre. Ainsi, si les drogues sont efficaces, c’est qu’elles activent très fortement les circuits neuronaux existants pour les récompenses naturelles – dont fait partie l’amour – et normalement conçus pour des plaisirs subtils avec des molécules endogènes. L’alcool par exemple a une structure très similaire à l’ocytocine, l’hormone de l’attachement. […ce sont des vérités qui semblent difficiles à accepter : cependant, avec de la patience, nous retrouvons un fil qui enchante. Les substances… « imitent » les molécules qui accompagnent l’amour. Et non l’inverse dans le sens où, si – comme dans le chocolat aussi – il est repéré du delta 9 tétrahydrocannabinnol, c’est uniquement parce que la réalité est bien plus complète que nous !]

..

«Les drogues stimulent le système de la récompense, mais en court-circuit. Elles le détournent pour devenir la récompense principale, explique le professeur Reynaud. Il n’y a pas cette espèce de cocktail subtil entre le désir, le plaisir sexuel, l’attachement, renforcé par l’histoire, la mémoire, les odeurs et tout ce qui se construit dans une histoire amoureuse. Lorsque l’on prend de la cocaïne par exemple, elle vient directement se fixer sur la petite synapse dopaminergique qu’on va faire cracher. Ce n’est pas très fin [guère raffiné !].

..

Puisque l’amour état …naturel récapitule la phylogenèse (…toute l’histoire de l’Humanité) « D’un point de vue évolutionniste, si la nature a fait de nous des êtres sensibles à l’amour, c’est pour préserver les liens entre les parents et favoriser la perpétuation de l’espèce. «On a trouvé que ça pour faire des enfants, explique le professeur Reynaud. Du désir et de l’attachement sont nécessaires pour faire des petits et les élever jusqu’à ce qu’ils soient capables de vivre leur vie et d’être assez autonomes.»

Et que si les alcools et les substances chimiques paraissent comme de véritables lubrifiants sociaux. Ou des facilitateurs empathogènes – la limite est en ceci ;

..

«En fonction de l’histoire de chacun, on modèle la réactivité de ces circuits hormonaux du cerveau. L’intrication génétique, développementale et interactive avec le partenaire fait que, même si l’on sait un certain nombre de choses en neurobiologie, chaque relation amoureuse est uniqueCe qui veut exactement dire que si l’amour est une…drogue, il peut la dominer complètement. Et que donc ce n’en est pas…une !

..

En ce domaine, comme dans tant d’autres, toujours les mêmes appellations inappropriées où conduit l’abus de tout bas-matérialisme – la déqualification et la disqualification de tout dans le réductionnisme étroit du le ce n’est « que » (ah bon que pour la poubelle alors ?) où le plus drôle devient : si c’est une drogue l’amour, c’est interdit - foutons tous les amoureux en tôle !

..

……………………………………********************

….

..

Ce qu’il a d’essentiel pour nos libertés intérieures c’est que les circuits de récompenses soient également utilisés par l’amour et les dites drogues. Mais pas de la même façon ! Ce qui ajouté à la prise de conscience que les génies sont aussi des personnages qui…utilisent leurs circuits neurobiologiqes différemment du commun d’entre nous. Comme il est vérifiable dans le lien suivant :

..

http://www.imagiter.fr/2016/04/comment-penser-rend-plus-qu-heureux.html

..

..

Ce qu’il y a d’immédiatement transmissible à tout le monde dans les génies ? Leur circuit neurobiologique. Eux seuls savent contrôler, à la fois, le circuit des plaisirs comme celui des douleurs. Oui, en eux il y a comme une fontaine permanente des pensées transformées en aphrodisiaques naturels. Oui. Seuls les génies, oui, peuvent nous apprendre comment manier à volonté ces 2 circuits. C’est gratuit, sans effets secondaires et d’usage illimité. Grâce, notamment, aux neurones-miroirs. La meilleure illustration est de vivre le sport. Puis, relaxés, de fermer les yeux et (grâce aux neurones-miroirs) de revivre dans le corps tous ces mouvements simulés. Simulés oui mais d’effets réels : nos corps sont d’accord, ils le vivent intérieurement. Ensuite - avoir appris des milliers de techniques (nous en savons quelque chose !) de « penser rend plus qu’heureux » – nous fera accéder à ce qui n’a pas…encore de nom. D’autant plus que tous les cerveaux devenus «sensualisés » » - dans le sens que chaque pensée y devient sensation - enfin sur la même longueur d’onde, élèveront (…comme sans y penser) cette piteuse civilisation tellement au-dessus d’elle. Nous voulons découvrir tout cela ?

..

Le génie c’est qui sait, par instinct, utiliser au mieux les circuits de récompense ! Voici qui unit génie, amour et les dites drogues dans une même famille de moyens. Sauf que si chacun-e avait, comme automatiquement, la « dose » qui lui convient d’amour et de sécurité sentimentale, personne n’utiliserait ces circuits de …substitutions. Ou alors…d’une façon si radicalement différente. Tout comme Paracelse prouvait abondamment que, dans la Nature, tout est affaire de…dosages. Dans le sens que le même produit – selon les dosages – peut devenir un poison ou un médicament très salvateur.

..

Or, dans l’impersonnalité des études scientifiques – et surtout ces derniers mois – il est devenu une grande évidence que les dites drogues (selon un des tabous centraux de nos sociétés complètement immatures dans ce domaine – puisque tout ce qui existe existe, et que nul ne peut interdire la…réalité. S’y adapter reste un milliard de fois mieux !) peuvent guérir et soulager. Le principe est que ce qui aide et soulage les humains doit être pris en compte.

..

……………………….******************

** 1) -

Le détour préalable est dû à ce tabou si obtus de nommer du mot générique et disqualificateur de « drogue » une diversité de molécules. Ce qui coupe tout lien sérieux avec l’information. Du genre « où pouvons-nous trouver de « la » drogue ? Eh bien à la droguerie, enfin ! » …ce qui, par le biais du rire, nous ramène aux nécessités de purifications, d’assainissements, de drainages, de salubrités, d’hygiènes diurétiques, etc. à base de produits chimiques. Tout en sachant que la chimie part d’éléments issus de la nature ou les… imitant en en extrayant les principes les plus actifs. Et que chimie est une information juste non une opinion péjorative.

….

Ce qu’il importe de savoir c’est l’origine sociale des tabous – appeler drogue des produits existants avoue un réel tabou. Or, l’origine du tabou est essentielle…économique. Par exemple, le chanvre qui représente un tissu sain, très résistant, quasiment inusable faisait concurrence (sans le vouloir) aux produit synthétiques (donc …artificiels !), tel le nylon, polyester, et autres. Et son détournement vers la prohibition demeure l’explication la plus fiable aux …prohibitions si peu rationnelles (pourquoi ceci et pas cela ?)°. L’historique économique des prohibitions est très bien racontée dans un livre « L’empereur est nu », dont une vidéo ici en donne quelques petits extraits.

..

Sinon – des faits d’actualités éclaire la confusion qui préside aux gesticulations basées sur une inconcevable pratique antidémocratique : tout interdire aux adultes quelque soit leur âge, leur culture ou leur formation !

..

** 2) -

Les drogues dures sont dépénalisées ?

« Nous passons de la prohibition à la prévention et à la régulation des drogues », a annoncé, jeudi 21 avril, le président mexicain. Enrique Peña Nieto prône désormais la légalisation de la consommation thérapeutique de marijuana et l’autorisation de détenir 28 grammes de cette substance. Ce projet représente un virage stratégique dans la lutte contestée contre le narcotrafic qui a plongé le Mexique dans un bain de sang. » Est-ce que ces prohibitions « idéologiques » méritaient des coûts humains aussi grands ?

..
Le-Mexique-infléchit-sa-guerre-contre-la-drogue

..

** 3) -

L’hypocrisie collective sur la nécessité de disposer de très grandes richesses afin de mettre sur pied des trafics (laboratoires très coûteux et appuis des pouvoirs nécessaires) rend cette guerre profondément illogique. Jamais ne sont attaquées les causes centrales – seulement les effets très…lointains l). Tout comme l’actualité l’avoue clairement.

insolentiae/- scandale-traficde-drogue-d'état-et-négociations-secrètes-sur-la-justice-privée-dans-le-cadre-du-tafta-

La conclusion ne peut donc qu’être un lucide : si c’est interdit c’est parce que cela rapporte bien plus. Ce n’est pas du tout médical.

………………………….*******************************

..

La bonne preuve en est que, médicalement, les produits occultés, sans aucune finesse, dans la confusion des genres, détiennent aussi des qualités bénéfiques. Trop ignorées. Volontairement ignorées. Les soins de la dépression unipolaire (au moins 95 % du genre) une partie de dysfonctionnements musculaires ou de douleurs incompréhensibles hors de la prise en compte holiste. Etc. – méritent au moins un examen attentif.

..

C'est plus précisément la psilocybine, une molécule présente dans ces champignons qui a intéressé les chercheurs de l'Imperia College de Londres, comme l'explique Top Santé.
..
Les-champignons-hallucinogènes-sont-bons-pour-lutter-contre-la-dépression

..

Un traitement efficace pour 8 patients sur 12
Les scientifiques britanniques ont étudié le comportement de 12 patients souffrant de dépression unipolaire résistant aux traitements. 9 d'entre eux souffraient de grave dépression, les 3 autres de dépression modérée. Tous avaient essayé au moins deux traitements différents, sans succès.

Les scientifiques ont donc testé un traitement avec une dose élevée de psilocybine (après avoir effectué des tests préalables bien entendu).
Il semblerait qu'après un épisode "mystique et spirituel", comme décrit par les patients, 8 d'entre eux ne ressentaient plus de dépression. Trois mois plus tard, 5 patients n'avaient toujours pas ressenti de syndrome dépressif.
..
Une action sur les récepteurs
Selon les scientifiques, cette molécule ciblerait certains récepteurs du cerveau qui jouent un rôle dans la régulation de l'humeur et de l'anxiété. Elle aurait donc d'importants potentiels thérapeutiques, notamment dans le traitement de la dépression sévère.
..
Des études précédentes avaient déjà montré l'intérêt de la psilocybine pour réduire l'anxiété et pour soigner le stress post-traumatique.

..

Les rapports avec les bienfaits de la méditation apparaissent

..

Les-effets-de-la-méditation-validés-par-les-neurosciences/

..

..

…………………………………***************************

..

« C’est une première. Grâce à de nouvelles techniques d’imagerie médicale, les particularités présentées par le cerveau humain exposé à la diéthylamide de l’acide lysergique ( LSD) viennent d’être observées par les experts du département de neuropsychopharmacologie de l’Imperial College de Londres (Royaume-Uni).

..

« On obtient un cerveau plus intégré, plus unifié »

Bilan : sous LSD, certaines zones du cerveau qui sont habituellement peu ou pas connectées communiquent davantage entre elles, d’une façon comparable au fonctionnement d’un cerveau d’enfant.

..

« Normalement, notre cerveau est composé de réseaux indépendants qui séparent différentes fonctions spécifiques, comme la vision, l’ouïe ou le mouvement. Sous LSD, la séparation de ces réseaux se brise et on obtient un cerveau plus intégré, plus unifié », explique Robin Carhart-Harris, coauteur de l’expérience dont les résultats sont publiés dans la revue scientifique PNAS (en anglais).

….

Les-effets bénéfiques-du-lsd-sur-le-cerveau-observés-pour-la-première-fois par les neurosciences

..

Après avoir pris du LSD (diéthylamide de l'acide lysergique), les personnes ont souvent l'impression que les barrières qui les séparaient du monde extérieur ont disparu. Comme si elles étaient connectées avec tout ce qui les entoure. Un phénomène décrit par certains sous le nom de "dissolution de l'égo". Aujourd'hui, on commence à comprendre d'où il provient. Grâce à de nouvelles études, des scientifiques ont réussi à observer les effets de la substance hallucinogène sur le cerveau. Cette recherche est "pour la neuroscience ce que le boson de Higgs est pour la physique des particules", a commenté le principal auteur d'une des études, David Nutt de l'Imperial College London. "Nous ne savions pas d'où provenait les effets profonds" du LSD.


..
Les scanners cérébraux réalisés suggèrent ainsi que les volontaires parvenaient notamment "à voir les yeux fermés" du fait d'une augmentation des connexions entre le cortex visuel et les autres régions cérébrales. Les chercheurs ont aussi observé que le cortex fronto-pariétal, associé à la conscience de soi, montrait également des connexions accrues avec les aires sensorielles, chargées de recevoir les informations perçues dans l'environnement afin qu'elles soient traitées. "Ceci pourrait signifier que le LSD entraine un partage plus important des informations entre les régions, renforçant le lien entre la conscience de soi et la conscience de l'environnement, et diluant potentiellement les frontières de notre individualité", a commenté Enzo Tagliazucchi de la Royal Netherlands Academy of Arts and Sciences.

….

Pourquoi n’avoir pas « découvert » ceci tellement plus tôt ? « Ses effets sur le cerveau n’avaient jamais été étudiés à l’aide de l’imagerie médicale moderne. Et pour cause : le LSD (pour diéthylamide de l’acide lysergique) est interdit depuis 1966, ce qui rend les autorisations d’utilisation de cette substance pour des recherches scientifiques particulièrement difficiles à obtenir. […un comble non !]

..

Des chercheurs de l’Imperial College de Londres ont pourtant bravé ces difficultés. Après avoir eu recours à un financement participatif pour mener à bien leur étude, ils ont utilisé trois techniques complémentaires d’imagerie pour observer le changement d’activité du cerveau sous l’emprise de LSD.

Un traitement potentiel contre la dépression

Leurs résultats, publiés sur le site de la revue PNAS le 11 avril, “offrent un aperçu de la façon dont les drogues psychédéliques pourraient à la fois faire la lumière sur la nature fondamentale de la conscience et être utilisées comme un outil thérapeutique pour traiter les troubles psychologiques tels que la dépression et la toxicomanie”, écrit Motherboard.

..

“Les chercheurs ont également observé une augmentation du débit sanguin dans le cortex visuel et une communication accrue entre le cortex visuel et d’autres zones du cerveau sous LSD”, détaille le site américain. “Ces résultats peuvent sembler des avancées de niche mais ils contribuent à une compréhension fondamentale de la façon dont le cerveau et la conscience fonctionnent”, ajoute-t-il.

..

Pour autant, “l’équipe espère que cette étude va contribuer à ouvrir les portes à d’autres recherches, insiste Motherboard. En ayant publié leurs résultats dans un journal très respecté et en les ayant présentés dans un environnement proche de la Royal Society, elle veut montrer que la recherche sur les drogues psychédéliques n’est pas un domaine marginal mais bien une préoccupation dominante, qui peut contribuer à améliorer la connaissance.

..

………………………………………*****************

Interdit en France, le breuvage ancestral d'origine inca, qui ne se trouve qu’en Amazonie, et connu sous le nom "Ayahuasca" est de plus en plus utilisé par les chercheurs occidentaux dans les "thérapies psychédéliques", afin de soigner des addictions et certains troubles mentaux. Néanmoins, sa consommation n'est pas sans risque et peut même vous tuer. Cependant, les vertus curatives sont telles que d’aucuns pensent qu’elles méritent de risquer sa vie.

L'ayahuasca aurait des vertus-curatives-si puissantes-qu'elle-mérite-qu'on-risque sa-vie-en-en buvant

...

« C'est un mélange de deux plantes psychoactives : l'Ayahuasca ou banisteriospsis caapi, liane connue aussi sous le nom de yage, caapi, dapa, mihi, et de feuilles de chakruna ou Psychotria viridis. La liane contient des beta-carbolines et les feuilles de chakruna de la N,N-diméthyltrypatamine (DMT), un hallucinogène très puissant, actif uniquement s'il est ingéré avec ces béta-carbolines. Le DMT est fabriqué naturellement chez l'homme. D'autres lianes peuvent être ajoutées, modifiant les effets du mélange. »

..

Ses effets thérapeutiques ont été largement observés ! Nul n’a jamais prétendu que le mélange servait à des frivolités…récréatives. Ceci inclut que les adultes ont bien le droit de vivre comme des adultes…La musique ne sert-elle pas, aussi, à soigner ?

..

…………………………….**************

..

..

Top santé/- De-la-lumière-verte-pour-soulager-la-migraine

..

Cette lumière verte reste omniprésente dans la prise de certaines substances – lorsque l’apaisement thérapeutique a lieu…

..

La musique ne sert-elle pas, aussi, à soigner ? .Mais les conditions de calme et de concentration doivent être réunies. Ceci se déduisant être vrai dans…tous les domaines !

Santé/soigner/- quelle-musique-passe-à-la-radio-graphie ?

...............................%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Les intitulés postulés se modifient donc : nous nous sentons plus proches du réel complet ! Et les titres se retrouvent à l’endroit ? Nous connaissons l’avertissement de Camus : « Mal nommer un objet, c’est ajouter au malheur de ce monde. » Dans toutes les sociétés, les individus apprennent à reconnaître les objets qui les entourent selon un système de classification.

..

Un-éléphant-n-est-pas-une-souris-qui-a-grossi !

..

Dans une tribu dite primitive, un enfant sait différencier des dizaines de végétaux ou d’animaux en fonction de catégories subtiles propres à sa culture. Lorsque le botaniste Carl von Linné (1707-1778) présenta en 1735 dans son ouvrage Systèmes de la nature une nomenclature systématique du règne vivant, il ne fit qu’utiliser les critères de la rationalité moderne afin de poursuivre un effort constant de l’intelligence humaine.

..

Depuis lors, le milieu dans lequel vit l’homme moderne occidental est devenu moins naturel qu’économique. Il est peuplé, entre autres, d’innombrables organisations productives qui entrent en compétition pour les ressources ou les marchés, qui coopèrent, fusionnent ou se battent à mort pour survivre et s’imposer. La forme, la taille, le projet ou la manière de gouverner ces créatures dotées d’autonomie et de personnalités morales composent une biodiversité économique plutôt complexe. Savons-nous la reconnaître?"

..

Nous, nous apprenons à reconnaitre la biodiversité globale – et n’avons plus besoin de nous cacher derrière aucun préjugé

..

………………..qui démontre, surtout, la si puérile peur de l’inconnu !


..

………………………….********************************

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> - ENCORE - <<<<<<<<<<<<<<<<<

Sciences et avenir./sante/- L'ayahuasca-offre-une-nouvelle-piste-contre-les-diabètes.

..

Les maladies de « civilisation », par définition, ne peuvent trouver leurs solutions « dans « cette civilisation négativement causale ! Cette donc bien une chance que la réalité nous offre d’autres horizons..

..

Le-breuvage-du-voyage-intérieur

..

A une époque où se déroule une grande tragédie silencieuse : la perte par un bon nombre de toute vie…intérieure. Voici un pattern de voyage intérieur afin de s’en inspirer et de se reconstruire une vie intérieure si nécessaire !

..

Puma_ayahuasca

...

et en image !

...

La-culture-des-no-limit-consumérisme-techno-optimisme-et-cynisme

..

Il est addictions dures, tels l’argent fou, l’hyperconsommation, la médiafolie, etc. qui ne sont jamais pointées. Pourtant, dans des articles comme celui-ci tous les symptômes sot bien visibles !

..

………………………….. %%%%%%%%%%%%%%%%

…………………………………………….***********

..

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

..

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

………………………

..

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Remettre les titres à l’endroit ?
Remettre les titres à l’endroit ?
Remettre les titres à l’endroit ?
anamorphoses de la réalité...

anamorphoses de la réalité...

Remettre les titres à l’endroit ?
Remettre les titres à l’endroit ?

Le dernier document scientifique jusqu'à récemment....

Le scanner n’est pas d’accord avec la prohibition aveugle et dogmatique : et pour la recherche et pour les thérapies c’est un devoir de ne pas tout mettre dans le même panier : de condamner sans même avoir examiné !

Les tabous changent selon les cultures…

Ce qui soigne et soulage comment l’appeler ?

L’empereur est nu

Publié dans sentez la santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Rencontrer une Cougar 02/06/2016 13:00

Super le blog, continuez comme ça !