Partager c'est supérieur à être supérieur

Publié le par imagiter.over-blog.com

Partager c'est supérieur à être supérieur

Le partage, le part-age, a tout à voir avec la part, avec les parts. Le suffixe – age exprime, lui, « l’action collective ». Le partage comme ce qui arrive aux parts lorsque le collectif s’en occupe. Enfin. La valeur supérieure de la part comme base et ciment d’une civilisation adulte… Le si sensé partage du chacun sa part, sa part de partage ! Pourquoi n’est-ce jamais présenté sous cet angle ? Plus rationnel que tout autre angle ? Départager oui dé-partager n’est-il pas l’acte parfait qui résout les conflits et répartit de la justice, or il vient de …partager cet acte de sagesse insurpassable de départager ! Départager ne peut exister que si la haute valeur partager existe Sinon nous stagnons dans une pré-civilisation !

Dès que nous avons notre part nous prenons part à…partager. Avoir sa part c’est prendre part. C’est faire participer tout le monde. A la répartition. Partition ? Oui pas tout pour le même…qui voudrait nous faire passer ses signes de folie pour du « normal ». Ainsi, dévie-t-il sur des « Plus je te prends plus je… t’enrichis » Ou même « plus je m’enrichis plus le pays s’enrichit » alors que tous les graphiques étalent l’évident inverse. Le pays et les autres humains s’appauvrissent de trop de monopoles : sinon, il n’y aurait pas explosions des inégalités antisociales. Allons donc. Un peu de bon sens. Absolument aucun argument sérieux ne peut défendre les inéquités. Tandis que – nous allons voir que, mathématiquement, les partages sont très fondés. Et, tout au long de la démonstration, prouvent leur grand sérieux. Voici qui nous ramène les pieds sur Terre ! Cette société s’est toujours trompée de valeurs !

..

…………………..***************************************************

Le partage c’est la meilleure répartition, puis chaque part est incluse dans le partage. Répartir c’est partir de chaque part. Chaque part ainsi connue et respectée, chaque part est donc partie, commencée, développée. En « fait » partie. C’est un commencement tangible. Ce qui dépasse tous les faux calculs mensongers des inégalités qui dérivent dans les pires aberrations. Comme si un trop riche qui se monopolise trop (plus qu’un pays entier !) pouvait enrichir tout un pays – les chiffres équitables disent qu’il l’appauvrit outrageusement. Et le prouvent, chiffres …à l’appui ! Ce texte prouve, lui, que le partage est supérieur à tout. Toutes les mathématiques sont unanimes !

Les inégalités totalisent des externalités qui surpassent tous les prétendus bénéfices (bénéfices de « bene » et « facere » qui fait bien, qui fait le bien, qui est bienfait…et non malfait mal fait méfait fait ! – ce qui n’est pas du tout le cas, ici ! Les externalités, coûts cachés, coûts externes, coûts hors bilans. Ce qui représentent une escroquerie puisque un bilan c’est la vision globale des transactions – si vous en extrayez arbitrairement une grande partie ce n’est qu’un chiffon de papier. Qui prouve juste que vous avez…tout à cacher. Les externalités gigantesques des inégalités ce sont tous les monstrueux coûts sociaux de ces aberrations.

..

Puisque les inégalités financières sont artificielles, faites de mains d’homme et pouvant être annulées de la même manière – il n’y aucun fondement rationnel aux inégalités financières. C’est le plus cynique des arbitraires absolutistes. Rien ne peut défendre cette posture. Les inégalités naturelles n’y sont absolument pas incluses. Il n’est absolument pas « naturel » d’imposer à la société des coûts aussi extravagants. Les externalités des inégalités. La « banque de l’univers » est prête à témoigner contre de tels procédés !

..

Mathématiquement ce qu’il y a de plus naturel – ce sont les partages équitables. Mathématiquement c’est ce qui fait l’unanimité…les anomalies, les dissonances, les aberrations, les cas particuliers qui refusent la règle, etc. tout cela ce sont les inégalités. Le partage peut parfaitement, dans sa démonstration très scientifique, obtenir des labels de rationalités. Et de grande logique.

..

http://www.imagiter.fr/2015/12/chacun-sa-part-respective-chacun-sa-part-respectee-la-meilleure-preuve-scientifique.html

..

……………………………..%%%%%%%%%%%

..

L’étymologie même soutient que les mathématiques des partages sont seules fondées. Sans partages des mathématiques (si un seul avait tout gardé !), jamais l’Humanité n’aurait pu faire tant de découvertes ! Alors ?

..

Le français "Partager", nous vient du latin "Pars agere", signifiant : Avec une part, faire avancer. Le latin "partes agere" : faire des parts ou portions et "agere" signifiant "pousser, faire, agir." Ce qui aura fait dériver de *partage » au sens de «départ» (cf. Saint-Pol, Pas-de-Calais [partaʒ ] «départ», FEW t.7, p.688a), lui-même dérivé de partir (suff. -age*). Partage qui part d’une action collective. Qui part d’une part, des parts, de toutes les parts - et de l’action collective sur la (le) part(s)…partiri, partager, lequel vient de pars, part. [voir la chanson « Pars » plus bas !] Le suffixe – age exprime, lui, « l’action collective », le « qui en font partie », le résultat de l’action, des actions, une valeur collective. Le partage représente bien la plus haute valeur collective

..

Avoir "maille à partir" avec quelqu'un = avoir maille à partager ; et au figuré, avoir des différents, des discussions sur des choses de moindre valeur – qui fait passer son intérêt personnel pour un partage est un très grave fauteur de troubles. Le pire. Celui/celle qui empêche la société de partir à répartir….Avoir en… commun.

..

Portion de la chose partagée, portion assignée, part de patrimoine. Portion de ? De la proportion portion. L’harmonie universelle. Partage qui conserve la proportion juste sur les épaules. Le nombre d’or. Qui a bien toute sa tête à soi. Et les autres, tous les autres idem. Si la répartition est précédée d’une partition c’est afin que chaque part soit distinguée, rendue visible, individualisée, prise en compte et intégrée dans la répartition de l’équitabilité.


..

L’étymologie est d’accord avec les mathématiques : partager c'est supérieur à toutes les supériorités !

..

https://youtu.be/xGRReyDyoGY

..

« Pars », la chanson, veut donc dire le partage est effectué ?

……………………….****************************************************

..

PLUS NOUS PARTAGEONS, PLUS NOUS POSSÉDONS

Ce qui semble bien contredire le sens commun. Qui « croit » que garder tout pour soi c’est réellement posséder. A croire que le mot posséder les a possédé ? Il faut dire que si c’était vrai ce serait un titre à faire frémir toutes les fondations de l'Histoire ! Tellement nous dirions carrément du Gun Giant…oui…non… partager c'est toujours plus posséder… Le tout supérieur à chacune des parties. Le total qui rebrousse toute l'addition. Chaque apport particulier qui arrive à bon port. Et nous porte si bien ! Le collectif qui collecte bien mieux que nous tous - pris séparément. A part de la part des autres…La main invisible de la division du travail (et surtout pas des marchés supposés omniscients…relisez SVP Adam Smith qui dit que « l’argent n’est pas la richesse » et donc la richesse ce n’est pas les marchés…encore moins des participants à une illusion spéculaire – dit, aussi, spéculative !!!). Le communautaire qui ne veut plus se taire. Le fédératif qui fédère toute l'ère qui déboule et qui ne te perdra pas la boule. Le général qui devient intérêt, t'as plutôt intérêt, et qui admet qu'il existe bien un être, parmi nous, qui fut le seul volontaire, sur son pays qui reste la Terre, et qui affronta, seul, toutes les armées (si si c’est vraiment dans la chanson !) - en attendant que d'autres veuillent bien (du fond de leur bien-veillance: où ça, où ççççççaaaaaaaa qu'elle te veille la bienveille ?) se faire les très béné-voles du "cœur sur la main" et c'est bien toi "qui prends tous les risques, les aura tous pris et continues…" (vérifiez un peu SVP !!!).

..

Ouiiiiiiiii: ils avouent, ils admettent, ils commettent le PARTAGER C'EST TOUJOURS PLUS POSSÉDER….Ce solidaire (de la chanson « Il voyage en solidaire »)… lia tout…En bref, c'est le très partage qui se montre bien tel le système qui nique tous les autres… Et si c'était pour du vrai, du vrai de vrai? Oui de chez oui …Pour du vrai *** €€€***$$$ £££ ?

..

Et voici ce qui arriva ! De quoi parlions ? De partager c'est toujours plus posséder !

……………………*******************************************

..

http://www.imagiter.fr/2016/02/ce-qui-fait-l-homme-c-est-le-partage.html

..

Celles et ceux qui ont été au fond de l'univers (vous le croyez ou non – l'expérience s'en fout, elle s'é-prouve et les vains inquisiteurs ne prouveront jamais ce qui seulement s'éprouve !!!) ou, aussi, les experts du réel BONDISSENT DEJA de joie…Le Fête Sociale permanente n'attend plus que quelques jours avant de faire le tour du monde. Quéquette blues…

..

De quoi chavirer les têtes les plus solides…

Alors pour du vrai ? Oui du vrai le partager complet c'est toujours plus posséder…on dirait même du Gun Giant !!! On s'interroge kestuveu…

********* CHACUN SA PART - ET C’EST PARTI...DONC TOUT RÉPARTI…

..

Partager c'est supérieur à être supérieur

Le départ c'est chacun quitte sa part

Celle qui le prive de la présence de tous les autres

Mais c’est afin de rendre plus visible le partage

Le partage de toutes les parts.

..

Partager c'est supérieur à être supérieur

A peine le départ est-il départagé

Que partager se met à tout répartir

Et voici comment tout se répartit

Équitablement impartialement

pas de perdant-e !

Répartir c'est juste d'accepter de partir

de partir de ces préjugés qui

empêchent que la société ne commence

qu'aujourd'hui ne commence

chaque part qui exige liberté égalité frater…***

Partager c'est supérieur à être supérieur

..

Partant partout c'est parti

Dès que tu es partant toutes

les parts sont prises en compte

La part des autres t'a fait prendre parti

La participation de ta part,

sans sur l'autre empiéter,

permet que resplendisse la

toute particularité de ta part

que ton plus que trésor

- toi- même – soit entièrement préservé

lorsque le particulier de la part de chacun

l'est tout autant que la tienne.

..

Partager c'est supérieur à être supérieur

vouloir ta part plus que la réalité

détruit ta part et celle des autres

au lieu de départager

la partition a pris la place de chaque part

comme de toutes – tout le monde est perdant !

le capitalisme ne connaît rien aux affaires

ne commet que bévues sur bévues

avec lui tout le monde reste perdant !

et ce jusqu'à la fin de son temps

le collectivisme financier et économique

allié à l'individualisme existentiel

lui demeure tellement supérieur

..

le tout reste plus efficace que

chacune des parties

qui te prennent tant à parti

déchirent le futur et détruisent

trop bêtement chaque individu

soit tu restes partie prenante

de partir de répartir

comme de répartir chaque réparties

- littérature ça s'appelait ! -

soit tu restes partitif des parts

qui tuent l'associé-té

tu es le crétin de l'économie

donc un cinglé capitalo

qui crée la dissociation toute

la séparation achevée des parts

alors qu'il suffit de se départir pour partir

- faire partir la répartition qui reste l’équité de chaque part !.

Partager c'est supérieur à être supérieur

..

Chacun sa part c'est mieux

que chacun à part

la partition est suivie par la répartition

et la dissociété ne fout plus tout le monde à part

à part que tout le monde parte

réellement dans l'harmonie sociale

à partir de ré-partir

là où départager de partager

se passe concrètement,

très précisément partout partant c'est parti,

c'est parti partant partout,

..

Partager vient de prouver être réellement supérieur à être supérieur

………………………A entendre le tendre de la chanson !

...

https://www.jamendo.com/track/337330/le-meilleur-de-toi

..

…………………………..***********************

..

Chacun sa part respective Chacune sa part respectée. Respectable. Respectée « parce que » respective ! Comment une si forte évidence ne parvient pas à percer les délires collectifs (les plus toxiques se situant aux sommets) ? Le passé rend passif. Ne se tourner que vers le passé afin de trouver des solutions (et donc visuellement tourner, connement, le dos au futur) ne paraît pas raisonnable. Et pourtant ça passe comme une lettre à la poste. C'est ni sain ni normal !!! Faut, alors, ridiculiser les détraqués de la déraison…

..

Pourtant, tels Le Loch Ness, toutes x temps, est martelé que le problème SOCIAL fondamental est la non répartition des richesses. De là découlent tous les dysfonctionnements et les délires anti-solutions. Des aberrations qui devraient faire hurler tous les esprits raisonnables - n'y parviennent pas assez. De ne point ouïr ces hurlements prouve-t-il qu'ils se soient déguisés en déraisonnables des inéquités destructrices et ne le sont pas du tout, en fait ? Sans doute !

..

Eh bien! il faut, en conséquence, que des esprits adultes, très collectifs et hyper rationnels se dressent. Toute la linguistique, les concepts philosophiques, la logique, les mathématiques, l'expérience longue des dysfonctionnements et leurs explications, etc. démontrent, ouvertement, comment nous pouvons "gagner" la paix. Ambition peu courue mais autrement plus fiable, plus mature et plus collective que les radotages et glissades vers les guerres sans issues !!!

..

"Gagner" la paix c'est tout répartir. Répartir c'est partir déjà de l'idée de répartir. Partir c'est chacun sa part qui part vraiment. Afin de répartir, il faut, aussi, quitter sa part, sa part fermée, égoïste, sourde et aveugle - et aller vers celle des autres. Ne plus jamais celle des autres. Il y a volonté, il y engagement. Les autres sont garants de ma part à partir du moment où je suis garant de la leur. A partir du moment - vous avez bien remarqué ? Si vous n'êtes pas parti rien n'est ré-partout, et nul ne peut garantir votre part. Tout le monde est perdant et dans l'insécurité. Et personne n'a "gagné" la paix…la guerre de tous contre tous est une puérilité inexcusable – et les cancres capitalistes méritent leurs paires de claques !

..

Chacune sa part respective Chacun sa part respectée – représente bien le sommet de toutes les réussites ? Que plus un seul politique ne soit habité de visions et de projets gigantesques de la sorte, ne soit porteur de tels plans qui résolvent en profondeur – est- ce marque de leur déchéance, de la nôtre, des deux – ou que les VRAIS TÊTES ET CŒURS PENSANTS ne sont plus écoutés ? Ni même entendus ! La civilisation se rapetissant à des enfants qui veulent "s'amuser" de tout, même de l'évidente surabondance de leurs échecs (piteusement déguisés d'images de stupides "success stories" – genre qui ne supportent aucun débat !). S'amuser de tout même de leur déchéance. Lorsque l'on s'aperçoit que le mot "s’amuser" hante un peu trop cette civilisation – sûr qu'on en a plus que marre des suaires de leurs sordides fantômes !!!

..

Chacun sa part respective - Chacun sa part respective respectée par toutes les autres…Toutes les mathématiques applaudissent. Chacun sa part respective (et donc respectée) – la meilleure preuve scientifique du futur changement de société ?

..

A peine le départ est-il départagé que Partant partout c'est parti - Dès que tu es partant, toutes les parts sont prises en compte, socialement respectées : et deviennent donc respectives à vie.

..

Chacun sa part c'est mieux que chacun à part, où, en fait, personne n’a sa vraie part, cette part qui est issue de tout ce qui partage les parts et …part du partage…celle qui est issue naturellement, organiquement du partage voulu par l’univers. Et où aucune mains sales n’a pu laisser ses grasses traces !

..

Chacun-e sa part respective se montre comme tellement scientifique que, soudain, le capitalisme se démasque comme la plus grande arriération intellectuelle de tous les temps.

..

Chacun-e sa paie et c’est la paix ? L’étymologie de payer plaide « apaiser ». Que la société paie sa justice, équitable, libre et fraternelle autant que sororale – voici qui plante profondément la paix. La paix qui apaise. Donc la décision du chacun sa paie et c’est la paix est de celle qui change la face du monde. Le partage est bien ce qui crée et fonde l’Humanité. L’arriération du profit (un coût reporté plus loin), lui, ne crée rien, il défigure tout. Comme un enfant empoté qui gribouille tout !

.

……………………Chacun sa paie et c’est…vraiment la paix !

... .

……………………%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

..

Judicieusement, Jacques Beinex (fait chaud!) nous aura offert une interview sur les sites internet. Il y parla, aussi, de D*** qui vient de s'arrondir de 10 millions de dollars de purs bénéfs. RIEN QUE POUR EUX. Et se mit à analyser la structure de ces "purs" bénéfs…Ainsi, débuta-t-il par un de ces paradoxes pertinents que nous adorons tant. La pensée en abîme reste, certes, très dangereuse…mais question récolte c'est du vrai colt…

C'était donc : "ceux qui ramassent tout le magot c'est ceux qui ne font rien !!!". Tremblement interrogatif dans la voix de l'entrevueur (traduction de inter-view)…et là tout ce qui "dénoue" fut splendide. Tout le monde file gratos tout son visuel, mais eux reçoivent rien, pas de retour sur pénétrations, queue dalle, nada…sans elles/eux rien ne peut exister …ce sont les vrais créatifs du site, sans elles/eux il n'y aurait qu'un plan desséché sur le papier… elles/eux font absolument tout le boulot, on leur doit tout. Tout le staff de l'inter vous t'à l'heure semblait boire ses paroles. Jusqu'au big clash: ceux qui ne font rien bien oui ils ne "font que" posséder le site. Et ramassent tout. LE PARTAGE S'ARRÊTE là. D'un seul coup. Abrupt. La porte te claque à la gueule. Tout se ferme. Boumbadaboummmmmm, paradetroptrac t'es patrac, de qui non !!! Tant de "partages" pour en arriver là…le partage se fait, en douce, complètement à part…

..

Analyse impec Beinex, depuis, d'ailleurs, je ne parviens plus à me repeigner. Ébouriffé tout je suis de chez suie…Purée, monter ainsi au charbon, bravo le mineur…

..

Un peu qu'on SAIT TOUT. Et pourquoi ça s'arrêterait…Y'a ka le vivre quoi. Simplement c'est justement. M'embrouilles pas, c'est justement si simplement que tout sa compliera…De sorte qu'on réitère - et si c'était pour du vrai que plus tu partages, plus tu possèdes ?

..

Pas que tu serais "possédé", eu, centrifugé, essoré, séché, spolié, escroqué…

Pas que tu serais "partagé", divisé, scindé, instable, embrouillé, en confusion… Puisque, sans doute (nous qui sommes "distancié(e)s" donc avec une irréductible colère froide – servons tout de même de "révélateurs" aux possibles ignés indignés, aux proches scandalisés, aux trop choqués, aux si percutés répercutés !!!), que là alors tourne à gauche, ça risquerait de se terminer très mal. On ne se demande pas pour qui …

..

Partager participe bien de partir de quelque part. Même des particules élémentaires. Ou bien du bal des balles "retrouvées" par leurs chères ballerines…dansons les capucines qua non…

Purée on dirait bien que c'est pour du vrai !!! On va partager tout ce qu'ils nous ont (ou auraient) possédé…Plus tu possèdes, plus tu partages...L’évidence s’étale partout !

..

……………………………………Fallait se l'oser hein ?

..

………………………..********************************

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> - AUSSI - <<<<<<<<<<<<<<<<

Les partage féminins - masculins

..

Le genre/ gender des partages

..

Les-domaines-de-l'égalité.

..

Et-si-l'on-apprenait-aux-professeurs-à-enseigner ?

………………………………….%%%%..

..

………………………**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

..

(à suivre)

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre", onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" et "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou, encore, "Présent !", onglet 3 "La diction du dictionnaire" ou comment rendre tous les mots physiques", et "Rien de plus solide que le solidaire", sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 200 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Voyons l’Europe comme le profil d’un coureur sur les starting- blocks

Voyons l’Europe comme le profil d’un coureur sur les starting- blocks

Partager c'est supérieur à être supérieur
Partager c'est supérieur à être supérieur
Partager c'est supérieur à être supérieur
ceci n’est pas un partage mais une bestialité

ceci n’est pas un partage mais une bestialité

et cela non...

et cela non...

les inégalités c'est la plus grosse pagaille, le désordre stupide - la preuve ?

les inégalités c'est la plus grosse pagaille, le désordre stupide - la preuve ?

Partager c'est supérieur à être supérieur
lorsque la majorité aura partagé, ils comprendront...

lorsque la majorité aura partagé, ils comprendront...

la pagaille du grand désordre du système - la stupidité du refus du partage qu’est le capitalisme en image : cela coûterait socialement 100.000 fois moins d’abolir cette incohérence !

la pagaille du grand désordre du système - la stupidité du refus du partage qu’est le capitalisme en image : cela coûterait socialement 100.000 fois moins d’abolir cette incohérence !

refuser de partager c’est prouver n’avoir, dans sa mentalité, AUCUNE valeur…à partager !

refuser de partager c’est prouver n’avoir, dans sa mentalité, AUCUNE valeur…à partager !

si les humains ne rêvaient pas - la réalité exploserait à la figure des prétendus dirigeants...

si les humains ne rêvaient pas - la réalité exploserait à la figure des prétendus dirigeants...

pire encore pour la santé...qui visiblement abuse à l'excès ?

pire encore pour la santé...qui visiblement abuse à l'excès ?

Partager c'est supérieur à être supérieur
Partager c'est supérieur à être supérieur
Partager c'est supérieur à être supérieur

C’est du solipsisme ? L’impasse de l’individualisme ? Les selfies selfishs ? Etc…pas du tout c’est le partage de l’auto. L’auto le symbole délirant de l’égoïsme : le tout auto ? C’est le tout pour chacun pour soi. Impossible à fonctionner puisque reste dissimulé le « et qui serait pour tous ? » ? Le profit d’un seul n’est pas un « argument rationnel » - surtout pas, c’est même un irrationnel coût collectif. Comment peut exister une société sans…société ? Vous croyez qu’ils vont répondre à ces questions si légitimes ? Pas du tout – l’aveu est immense. Ils ne PEUVENT PAS répondre. Ils ne savent rien. Leur profit (si illégal) n’est pas un savoir. N’étant pas, à l’évidence, de vrais dirigeants. Uniquement des imposteurs…ce genre de texte ne peut que précipiter leurs confusions nécessaires !!!

Dans le court terme on ne peut rien faire ? Alors nous ne commencerons donc jamais ? C’est que de telles pensées n’ont, elles, jamais débuté. Ne sont jamais entrées dans le processus : tout doit s’enclencher et se déclencher seulement « après » la rupture du prétendu but collectif (de ne pas partager les plus-values obtenues par les efforts de tous). Ceci prend une seconde. Voici qui est fait…le partage commence donc…

une Terre à partager

ne pas rester dans l’abstrait - faire des démonstrations par la réalité vécue qui « marquent » tellement plus la mémoire…

c’est l’orthographe de la réforme qui ne va pas du tout

arithmétiques : solutions de partages

plutôt les miettes – c’est par l’éducation en commun qui partage et refuse toute concurrence que cela commence…

les inégalités du non-partages des richesses. Faut arrêter de tricher avec les mots. Il est braillé « partage des richesses » très fort et puis chuchoté (qu’est-ce qu’ils ont la trouille que les citoyens comprennent) bbbbbzzzzeeeee hhhhh …inégalités DONC non partages du tout. Aucun partage. Pas de partages. Tout le monde (sauf grand maximum 10 %) privé de partages. Cela se nomme refus du partage des richesses…toutes collectives !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

voyance serieuse gratuite 14/10/2016 13:48

Je découvre ton blog et je suis très intéressée par toutes ces ressources.