Vous avez de qui tenir tête ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Vous avez de qui tenir tête ?

Ras le bol de leurs analyses qui ne vont nulle part ? Oui, avec ou SANS, les quelques 10 milliardaires qui détiennent la majorité des médias, le journalisme est en crise profonde. Infos publiques et privées sont au coude à coude dans la médiocrité. On y observe un immense fossé entre réalité et retranscription par les médias. Les grands groupes mais également les journaux ou radios type Monde diplomatique, FAKIR, Là-bas si j’y suis, demeurent enfermés dans une idéologie bien cadrée avec pour socle une critique superficielle du capitalisme et de l’État.

vidéo-: du-divers-de-bfm-au-monde-diplo-:-le-petit-train-de-l'information

Enfin, une vidéo [[le petit train train de l’info ]] qui concentre des critiques et analyses efficaces. Grâce, notamment, à…1) ***– nous n’en voulons plus de ces non-analyses ronrons qui ronronnent le même cadre de lecture et de non…compréhension quel que soit le thème ou le fait abordé (et certains vont même traiter de fake news de véritables analyses qui sortent des sentiers battus comme Macron aux législatives – en vrai oui il n’a obtenu qu’une absolue minorité de voix !)

2) **- parce que nous savons qu’il est possible de nous offrir une autre approche du rendu de la réalité globale : prenez de nombreuses initiatives qui ont germées sur le net (et ailleurs dans des tentatives transversales classées sous la rubrique approximative de…artistiques, alors que c’est du bien plus global !)…et vous aurez ce qui remplace si bien la non-presse existante. Arrogante surtout dans ses répétitions des mêmes analyses et synthèses plaquées n’importe comment sur les faits tout nouveaux et …très dérangeants (un exemple saugrenu va suivre…). Et que donc ? Nous sommes ce qui émerge de la recherche d’un nouveau journalisme plus auto-aveuglé. Qui se démarque tant du « jouralisme », les uniques nouvelles du court terme qui « oublient » que tout reste relié. Qu’il faut parler d’avant-hier pour décrypter aujourd’hui. Qu’il faut, aussi, anticiper (ancien nom tellement plus percutant de la …science fiction) le futur de telle décision afin de peser et soupeser tout ce que son contenu peut avoir de …nuisible et nocif. Et, surtout, pas se mettre dans la prison sourde et aveugle du « court terme » (la pseudo info…à flux tendu !) - ce vil refuge des incultes amputés du cœur ! Des médias qui savent retrouver le meilleur des vrais écrivains, mis sur la touche par un dispositif si nuisible, mis en place par de grands journalistes (touchant des salaires immérités juste pour « jouer à la fonction » d’écrivain ! Qu’ils ne peuvent, malheureusement, pas remplir…). Etc.

………………………................********************************

« La nouvelle école est placée sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur. Selon des médias sur place, le ministre sud-africain de l’Enseignement supérieur, Blade Nzimande, a annoncé que cette école de sorcellerie a ouvert ses portes depuis le 20 mars dernier et commencera à recevoir ses premiers étudiants cette année.

L'Afrique-du-Sud-ouvre-la-première-école-de-sorcellerie-sur-le-continent-:-c'est-un-véritable-fait-insolite

Pour justifier la création de cette école hors du commun, le ministre a affirmé que l’État était fatigué des personnes exerçant la sorcellerie sans permis. Tout comme les ingénieurs et les médecins, ainsi que des pasteurs qui vont à des universités pour apprendre davantage sur leur profession, les sorciers et sorcières devront suivre des formations pour mieux utiliser leurs dons en conséquence. Les formulaires d’inscription seront bientôt disponibles sur le site de l’école.

L’on apprend, qu’outre la magie noire, les futurs pensionnaires de la première école de sorcellerie d’Afrique apprendront les mathématiques et les sciences physiques. »

La sécheresse de ces données laisse surgir des milliers de questions, que nous ne nous aviserons pas d’éteindre. Ouvrir la porte, s’effacer et laisser rêver peut être aussi le rôle d’un analyste de l’information.

………………............................**************************************

Et puis les surgissements improbables. Nous nous disons que ce doit juste être une mise en scène ! Faire croire qu’il puisse y avoir une réelle différence…

Le-nouvel-exécutif-a-t-il-un-problème-avec-la-liberté-de-la-presse-interrogent-23-sociétés-de-journalistes ?

…oui, les mêmes qui avaient tout fait pour falsifier le vote NON à LA NON-CONSTITUTION européenne et qui ont…tant contribué au vote exagéré pour Macron (vote qui a exprimé sa…minorité dans les législatives qui ne lui accorde que…13,34 % des…inscrits ! - Ce qui ressemble autant à une majorité qu’un éléphant à un moineau !) – ces mêmes viennent réclamer une liberté de presse qu’ils exercent plutôt abusivement…Donc qui ira plaindre une telle presse ennemie ?

D’autant plus qu’ils se ridiculisent dans des grandiloquents « En Marche contre la liberté…d’informer » Tant que ça et eux n’agissent-ils pas contre la pluralité de toutes les sources d’informations, du retour des vrais écrivains comme sources médiatiques fiables, comme, aussi, de la diffusion loyale de tout ce qui informe sérieusement etc. ? Et donc ils accusent (ou tentent de forcer la main) des pouvoirs qui limiterait« leur » liberté de la presse. Bizarre « leur » liberté de la presse n’est pas du tout la nôtre. La leur est si…limitative, corporative, passéiste, sise sur des privilèges indus, qu’elle ne peut accueillir le mot liberté en entier !

……………………..........**************************************************************

En synthèse de tous ces éléments ?

C’est Marx qui disait qu’un journaliste professionnel voudra plaire, et, pour cela, fera le tri trop sélectif des informations et n’atteindra jamais l’objectivité de qui ne plie devant aucun intérêt. Que pour l’information, il vaudrait mieux pas de professionnalisation du journalisme.

Et, longtemps après que Marx ai éclairci ces prémices obligatoires, que voyons-nous ?

** - Un travail qui ne sert qu’à VALIDER des aprioris. Oui uniquement à les CONFORTER. Ce n’est pas la vérité des vécus, des pratiques, des mentalités qui est recherchée : uniquement qu’ils entrent dans des catégories prémâchées.

*** Dans cette optique, ce sera plus la déformation qui sera recherchée que l’information.

** - Des routines de visions, de réactions, de comptes rendus s’installent. Et ceci reste incritiquable. Le journalisme professionnel demeurant le SEUL point de vue qui vaille. Tous les autres sont exclus. Le défaut est, qu’en France, ces journalistes sont tous issus de la bourgeoisie parisienne. Mis très jeune dans le bain des circuits de connivence, ils vont rafler tout. Et le paie par une grande docilité. Aux ordres. Le déterminisme social est très puissant. Au point de créer une bulle qui ne s’ouvrira plus vers l’extérieur

** - les parades aux remises en questions y sont trop présentes : aucun discours autre ne peut paraître puisqu’il sera, sans cesse, coupé avant de s’exprimer, par des préJugés tels « pas de réflexion critique (mais il y a massives critiques des réflexions extérieures au milieu) ». Des « nous ne sommes pas là pour remettre en question l’ordre établi » (mais l’ordre non établi n’obtient plus aucune réponse démocratique — lorsque « ne pas remettre en question » n’implique pas, obligatoirement, des éloges abusifs…)…etc. Ce « moule » opposé à toute remise en question laisse dans l’ombre l’aptitude trop grande à ne pas critiquer du tout les décisions structurelles. Ce qui enlève toute possibilité de se diriger vers des solutions autres que celles dont leur « public » reçoit de partout « l’ordre d’y croire ».

** - Les réflexions de qui veut offrir de l’information sans appartenir à la bulle parisienne sont très éclairantes « J’ai toujours l’impression que nous ne parlons pas de la même réalité »…En effet, « au lieu de parler de terrains, de pratiques et d’expériences vécues, ils déversent idéologies, slogans tout prêt afin d’ensevelir tout début de réflexion sous des rabâchages non signifiants ». Et ce malheureusement aussi pour les démarches dites de critiques des médias, telles Acrimed, Le Monde Diplomatique et autres. Qui ne vont jamais jusqu’à en venir de parler des pratiques concrètes des quartiers, des départements français (bâillonnés sous le mot dictatorial de « province » soit ce que…s’évince !), bref, du monde dit « d’en-bas » parce que ce n’est pas le leur. Et qu’ils ne s’y intéressent pas. Donc - toutes les cases de cette bulle sont unifiées (de la droite à l’extrême gauche) - pour « se vivre seulement comme journaliste ». Journaliste à part des luttes des autres. Pas des citoyen-ne-s. Et sur qui la rapidité d’un regard superficiel, l’absence de temps d’investigation comme de fréquentation humble du terrain (le premier pas c’est apprendre puis comprendre – avant de que rédiger)…seront les seuls matériaux insuffisants de leurs articles !

** - Cette convergence (comprenant les alter-mondiaux, des antilibéraux, etc.) aboutit à une unité sous-jacente de vue, un corporatisme qui fait que rien de fondamental n’est jamais remis EN CAUSE. Ils ont les mêmes agendas que les professionnel (agendas en partie destinés à empêcher toute possibilité de grands débats nationaux : toujours créer de fasses actualités prétendues urgentes pour faire «disparaître les actualités vraiment essentielles»…)…en bref leur bulle ne produit que du superficiel qui ne peut... aboutir à rien

…………………………...........*****************************************

Voici qui semble si possible de décrire, objectivement, ce petit monde qui barre la route à tant de potentiels. De les dénuder comme jamais ils n’ont été montrés. Et ce sans nécessités d’analyses grandiloquentes (une dialectique vécue suffit), sans moulinages de grands termes abstraits, etc. Non, juste par un texte qui se tient par lui-même.

…......................et attend toujours sa critique constructive.

Sa conclusion étant : que le monde futur se fera sans ces journalistes professionnels trop archaïques et engoncés dans leurs routines infondées. Tout comme les politiques professionnels ils ne représentent plus, au maximum, que 15 % de la population adulte totale, ne parlent que pour ces 15 % et donc CONTRE LES 85 % des réelles majorités.

Aura été inventé - par le fait que la situation actuelle soit sans précédent et, de ce fait, sans comparaisons possibles – des effets de trompe-l’œil qui semblent rendre cette présence exclusive (qui doit cesser) comme normale, naturelle et inéluctable

........Il n’en est rien : tout ira mieux sans ce DISPOSITIF d’immobilisation collective !

 

.......................……(à suivre)

............…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 3 "Nul n'est nul", "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?» et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ; et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (qui a démuni les démunis ? qui a déshérité les déshérités ? qui s'est emparés des désemparés ? qui a détressé les détressés ? qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs, endetteurs, capital au noir ou argent clandestin, etc), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose ?

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 400 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Vous avez de qui tenir tête ?
comme les médias déforment tout ce dont ils parlent,  je suis obligé de venir voir par moi-même

comme les médias déforment tout ce dont ils parlent, je suis obligé de venir voir par moi-même

« ils sont tous différents…comme vous avez de la chance »…---« non, ils sont tous les mêmes. Ce qui rend encore plus encombrée la recherche des complètement différents ! »

« ils sont tous différents…comme vous avez de la chance »…---« non, ils sont tous les mêmes. Ce qui rend encore plus encombrée la recherche des complètement différents ! »

regarder où on marche…

regarder où on marche…

vous avez de qui tenir tête ?

vous avez de qui tenir tête ?

…les médias sont « obligatoirement » objectifs, « divinement » au-dessus de la mêlée. Jamais, ils ne vont défendre des intérêts particuliers…Tels… « Omniscient et omnipotent, le nouveau président est un dieu vivant », assure-t-on sur BFMTV, le média scientifique et technocrate. Comment Emmanuel Macron a guéri les Français de la dépression : s’il en était ainsi ce serait …d’autres que lui qui auraient…obtenu ce résultat possible. La proximité des évènements ne produit pas la causalité. Désolé, si ce fait miraculeux s’avérait juste, il n’y est pour rien !

…les médias sont « obligatoirement » objectifs, « divinement » au-dessus de la mêlée. Jamais, ils ne vont défendre des intérêts particuliers…Tels… « Omniscient et omnipotent, le nouveau président est un dieu vivant », assure-t-on sur BFMTV, le média scientifique et technocrate. Comment Emmanuel Macron a guéri les Français de la dépression : s’il en était ainsi ce serait …d’autres que lui qui auraient…obtenu ce résultat possible. La proximité des évènements ne produit pas la causalité. Désolé, si ce fait miraculeux s’avérait juste, il n’y est pour rien !

où se situe le lieu et le moment de la réflexion ? Egarés dans l’objectivité citée ci-dessus !

où se situe le lieu et le moment de la réflexion ? Egarés dans l’objectivité citée ci-dessus !

Bye bye à buy buy….

Bye bye à buy buy….

Une éducation critique aux médias & à l'information | Divina Frau-Meigs…voir notre étude à ce sujet…

étude promise sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/ sous le titre "La violence comme produit dérivé de la société de consommation"...à trouver sans le sommaire complet sous l'onglet 1.

Le traitement critique des médias est devenu un élément clé de la stratégie politique de qui n’a pas de vraie pensée construite à transmettre…

Le texte et la vidéo prouvent que cette critique n'est que superficielle (la superficie seulement !)...

Si même ceci est censuré…où sont les limites ? Censuré vient de "cens", cens censitaire qui avoue que l'argent fait sa fausse justice. Là où il y a censure, nous voyons le nez piteux et miteux de l'argent (le cens) vaincu. Il n'emploie que des moyens sournois de...perdant !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Guillaume Stylios 17/05/2019 19:06

IRANNA BRUN

irannabrun@gmail.com
Bonsoir je me présente à vous, suis Guillaume-alexandre Stylios ,
j'ai contacté un soir en surfant sur le net pour des prêts entre
particulier sérieux ,
Elle est de bonne foi mais je me méfiais bien d'elle pour avoir payé
des frais au paravent sans rien recevoir sur mon compte.
Elle m'a fait payer les frais pour l'assurance ,
j'ai reçu mon credit dans les 48 heures à suivre et signer le contrat. Pour plus d'information sur le pret contacter Mme brun sur irannabrun@gmail.com

C'est une grande joie qui m'anime ce matin

george.durand 15/12/2017 09:51

Financement pour tous vos projets
vous avez un projet et vous n'arrivez pas à trouver un financement
pour votre projet.
j'octroie des prêt entre particulier allant de 2.500€ à 17.000.000€ à
un faible taux de 2% pour vous permettre de réaliser tous vos projets
veuillez me contacter directement par email si vous avez besoin d'un
financement.
Vous pouvez faire votre demande de prêt en ligne sur notre site web: https://www.finance-pretcreditrapide.com/