Dans le passé ils calculaient mieux que nous ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Dans le passé ils calculaient mieux que nous ?

Dans le passé ils calculaient mieux que nous. Tellement plus simple, en tout cas. Les Babyloniens avaient 1 000 ans d'avance sur Pythagore et son théorème mettant en relation les longueurs des côtés dans un triangle rectangle. Et leur table trigonométrie semble tellement plus facile d’utilisation … «  La différence principale avec la trigonométrie grecque que nous utilisons de nos jours, c'est que les Babyloniens n'utilisaient ni les angles ni les fonctions complexes sinus, cosinus et tangente. Leur table exprimait simplement des ratios entre des longueurs. Et parce que leurs mathématiques étaient en base 60, ils avaient des chiffres exacts et pas des arrondis, ce qui était pratique pour calculer la pente d'une pyramide. ». Nul ne peut contredire que ces monuments furent d’envergure et dressés sans technologies. Qu’ils ont résisté aux siècles et qu’ils nous parviennent toujours vêtus d’une harmonie très séductrice. Et donc ? Tout ceci ne pouvait reposer que sur des calculs préalables d’un très niveau. La preuve vient de nous en être offerte. Offerte que le « progrès » n’est pas métaphysique, une ligne droite et ascendante qui va de tous les peuples du monde… jusqu’au sommet de l’Occident qui, en tout, pense le mieux, fait le mieux. Et n’a donc surtout pas à se remettre en cause. Fake news sur fake news que ceci. Tout s’est passé autrement. Comment ?

« Elle a un drôle de nom cette tablette. Elle est baptisée Plimpton 322 en référence à l'éditeur new-yorkais George Plimpton. L'homme avait légué ce bout d'argile dans les années 30 à l'université de Columbia. 

Tablette-Plimpton-322-le-mystère-mathématique-d'une-tablette-de-4-000-ans-enfin-élucidé.

Cette tablette était bien mystérieuse. Elle est vielle de 3.700 ans. Des formules gravées sur l'objet se présentent sous la forme de quatre colonnes et de quinze lignes de caractères d'écriture cunéiforme. Ce qui était certain, c'est qu'elle vient de Babylone. Elle fut découverte par Edgar Banks, un archéologue amateur qui aurait inspiré le personnage d'Indiana Jones, avant d'être revendue à George Plimpton. Près d'un siècle après sa découverte, des scientifiques pensent avoir percé ses secrets, comme le raconte le "Guardian". Et cette tablette pourrait ébranler le monde des mathématiques [[ ce qui n’est pas rien. C’est l’anthropologie unidimensionnelle de l’occident qui en prend un coup !]].

Une équipe de chercheurs de l'université de Nouvelle-Galles-du-Sud, à Sydney, a en effet publié dans la revue scientifique Historia Mathematica le résultat de ses travaux, qui font de cette relique vieille de 3 700 ans un document exceptionnel. La série de symboles qui y figurent serait en fait... des tables trigonométriques. Ce sont les plus anciennes jamais découvertes. Selon Daniel Mansfield et Norman Wildberger, coauteurs de l'étude, les Babyloniens avaient près de 1 000 ans d'avance sur Pythagore et son théorème mettant en relation les longueurs des côtés dans un triangle rectangle.

Pour les chercheurs, c'est la table trigonométrique fonctionnelle la plus ancienne et la plus précise au monde [[ ce qui pulvérise la hiérarchie arbitraire où l’occident c’est la perfection en tout et le reste du monde des primitifs définitifs. Toujours à la traîne. Ce n’est donc pas le véritable storytelling : « ailleurs », ils ont fait mieux que chez nous. L’occident doit et vite éteindre tous ses préJugés, causes de tant de malheurs sur la Terre !]]. Oui une table plus précise que les nôtres ! Mieux encore, les autres tables trigonométriques présentes sur la tablette s'avèrent être plus avancées que certaines qui sont utilisées de nos jours. Plus en avance sur nous ! Nous rendons-nous compte ?

The-Guardian./aug/24/-:-mathematical-secrets-of-ancient-tablet-unlocked-after-nearly-a-century-of-study

La tablette ? « C'était un outil de travail qui a dû être utilisé pour l'étude, le calcul et la façon de construire des temples, des palais et des pyramides. Daniel Mansfield évoque "des travaux mathématiques qui font preuve d'un génie indubitable". "C'est l'un des rares cas où l'ancien monde peut nous apprendre quelque chose de nouveau" ».

………………………************************************************

Pourquoi cette précision et cette avance sur nous ? « Ah, la trigonométrie. Cauchemar pour certains au collège et au lycée, l'étude des distances et des angles dans les triangles est utilisée partout, de l'architecture à l'astronomie. Et si on crédite les Grecs Pythagore et surtout Hipparque pour son invention, c’est donc devenu erroné. Il semble que les Babyloniens les aient précédés de près de 1.000 ans. Avec une méthode bien plus simple. » Plus simple pourquoi ? La réponse résumée est : Calculs en base 60 sans cosinus… «La différence essentielle avec la trigonométrie grecque [[ base de notre occident ]] que nous utilisons toujours de nos jours, c'est que les Babyloniens n'utilisaient ni les angles ni les fonctions complexes sinus, cosinus et tangente. Leur table exprimait simplement des ratios entre des longueurs. Et parce que leurs mathématiques étaient en base 60, ils avaient des chiffres exacts et pas des arrondis, ce qui était pratique pour calculer la pente d'une pyramide [[ selon le principe d’Ockham, qu’Einstein avait réaffirmé, les solutions les plus simples sont les plus vraies. Et donc Babylone a la solution la plus simple !]].

 

Les-babyloniens-auraient-inventé-une-trigonométrie-bien-plus-simple-que-la-nôtre

Le problème de la base 10 [[ celle des Grecs et de l’occident actuels !]], c'est qu'elle n'a que deux diviseurs stricts (2 et 5). La base 60, qu'on utilise encore pour le temps (heure, minute, seconde), elle, en a dix (2, 3, 4, 5, 6, 10, 12, 15, 20 et 30). Du coup, une fraction a/b est beaucoup plus souvent un chiffre rond et fini. Un tiers d'heure est vingt minutes [[ ce qui nous évite les chiffres approchés et approximatifs de la base 10, qui sont de vraies tortures – donc superflues en base 60, base qui correspond si bien au cercle de 360°]].

Hipparque, lui, s'appuie sur le fameux cercle trigonométrique. Et si les fonctions mathématiques sinus et cosinus sont également basées sur les rapports entre les côtés d'un triangle rectangle et l’hypoténuse (la fameuse formule magique SOH-CAH-TOA rappellera des souvenirs à certains), on se retrouve souvent à manipuler des nombres irrationnels du genre Racine (2)/2. A quand l'enseignement de la trigonométrie babylonienne à l'école ? » Que ce soit envisageable nous souligne le caractère mondial et global du savoir. Et non pas « local » et qu’occidental (ce qui contrevient à toutes les règles de scientificité !) du savoir mondial. Réécrire l’Histoire ce n’est pas prouver sa  bonne raison !  :

…………………………….******************************

Voici qui remet en branle le concept de progrès (donc d’Évolution) sur lequel l’Occident obèse se permet de cracher cyniquement – en se dégradant lui-même. Un peu que l’évolution existe !  Ainsi, le progrès demeure, non une métaphysique puérile qui ne « récompense » que l’occident, mais un processus objectif qui est utilisé ou non. Surtout pas une compartition trop cruelle et discriminatoire du monde : les imposteurs razzieurs des autres qui seraient les « meilleurs » - donc les plus emplis de bonté – et « le reste du monde » réduit à l’insignifiance ? Alors que nous ne voyons, sur le terrain, que vilenies, félonies et trahisons chez ces êtres qui tournent le dos à « devenir meilleurs » ! Et qui subit ces monstres serait la « cause » essentielle de ces injustices ? Étant d’une « nature inférieure », ils doivent endurer et sans broncher, les « meilleurs » (alors que les « vrais meilleurs » amènent tout le monde à leur plénitude et ne s’en servent surtout pas afin de disqualifier et rabaisser autrui) – ce qui devient une impossibilité…logique. Donc le progrès n’existe pas, mais que pour…ces imposteurs ! Pour « le reste du monde » il existe bien…Et peut être accepté avec gratitude par qui subit encore ces pervers inéquitables…Le progrès reste ce qui progresse, progresser c’est sur le terrain : s’acharner à vaincre les obstacles, oui, c’est améliorer ses pratiques, c’est se réformer et pas réformer les autres, c’est se perfectionner en imitant les perfections. Bref, le progrès est une progression terre à terre. Cette progression rend progressistes (ouvre le cœur) - et donc ? Le progrès (avec ses obligations morales et affectives), oui ce progrès là ne peut appartenir qu’aux…progressistes (ceux qui « accomplissent » la totalité du progrès). L’occident qui, indécemment, réécrit la vraie Histoire, va dire que ses mathématiques sont les meilleures. Et elles ne le furent pas ! Et elles ne le sont pas obligatoirement. Voici qui abat la part d’esbroufe dans son édifice si malhonnête !

 

Ce qui pulvérise – du même élan - nombres d’HYPOCRISIES occidentales …la technologie ce n’est pas – inévitablement – le progrès. Elle peut même impliquer de graves reculs de la société et de l’éthique collective. Progrès et matérialités ce n’est pas toujours la même chose : soit une vraie amélioration pour le plus grand nombre. Tout faux. Et donc ? Des civilisations ont pu être nettement en avance sur nous dans de nombreux domaines. Et l’arriération occidentale, qui peut se dénuder bardée de préJugés (qui sait tout sans jamais rien examiner), leur aura, si masochistement, craché dessus – égarant, irresponsablement ses peuples…Donc Babyloniens en progrès pour les simplicités de calculs ? Oh que oui. Nous ne sommes pas le sommet d’une pyramide mais certain-e-s (les conformistes médiocrates) roulent même vers bien plus bas. Non, le progrès (cet effort permanent envers les autres) doit se RENOUVELER tous les jours dans nos concentrations individuelles. Ce n’est pas un acquis, rien d’inné en lui, il n’est pas, non plus, cumulatif, s’agrandissant d’inerties, de paresses et de déviances morales. Non, non et non, les conformistes occidentaux ont tout à revoir de leur folie…tout comme les prétendus dirigeants sont pris la main dans le sac : à voler, sans vergogne, tous les plus vitaux concepts « globaux » et à les…pervertir immédiatement. S’il y a bien des personnages qui ont perdu le…droit de parler de progrès ce sont les fausses (fakes) élites de l’occident. C’est ainsi…

Le texte [[ que la compréhension de la tablette babylonienne enchante ]]  s’intéresse, aussi, au fait récurrent que l’Occident se soit systématiquement trompé sur le reste du monde. Pour lui avoir claqué sans cesse la porte au nez. Gavé jusqu’aux yeux de préJugés il aura raté quasiment toutes les rencontres possibles – punissant ainsi gravement les enfants de leurs enfants qui héritent d’une géopolitique de stupides hyper violences, toutes provoquées, initiés et amplifiés par cet Occident qui n’a plus été envahi depuis tant de siècles de siècles. Et donc n’a jamais eu la moindre…excuse ! Son obstiné préJugé de celui qui sait toujours sans…rien savoir, de qui n’a pas besoin d’examiner, de prendre connaissance, de peser pour…juger.- il s’est permis une anthropologie si antiscientifique (qui n’accepte pas l’anthropologie des autres - qui demeure donc dans un monologue tressé d’assertions jamais démontrées…) où l’Occident serait (magiquement ?) au sommet de la montagne de la civilisation, des savoirs, des comportements mêmes (pourquoi, alors, tant envahir, piller, réduire en esclave et saccager les cultures si l’on est, vraiment, si « supérieur », etc.). Bref, la perfection sur Terre. Et le tout indiscutable, Dieu lui-même vénère cet occident. Et donc ? Tout ce qui, dans sa tranquillité argumentaire, prouve que cet occident (ce fardeau mondial !) en savait sur telle méthode ou autres MOINS que d’autres civilisations – est salutaire pour le futur mondial ! Que celles-ci avaient découverts des pratiques bien plus efficaces ? etc. – ceci reste salubrement bienvenues. Nous voulons honorer les ancêtres, mais pas nous glorifier de tout sans distinctions. La repentance, pour nous, n’est sincère que si, effectivement, jamais plus le moindre élan dans ce sens ne se profile dans tous les avenirs. S’excuser c’est ne plus refaire, non pas redorer hypocritement un blason terni… Nous ne sommes pas d’accord avec ces razzias déguisées pour le motif inadmissible d’apporter la civilisation en…se comportant exactement en barbares. Et, en y ajoutant, la destruction acharnée des cultures des autres civilisations qui, toutes, ont prouvé leur dignité. Et leurs utilités…mondiales. Loyalement restituées à leurs contextes…

………………………...***************************************************

Voici qui nous transporte au changement de STATUT de la technologie qui doit se diriger vers le biomimétisme : copier et imiter la Nature comme étant sa protection et sa sauvegarde même. L’hégémonie de la technologie est le suicide de l’Humanité. Tout ce qui dans les sciences n’est pas d’accord avec la dictature « non fondée » de la technostructure doit le dire. La science la plus noble n’a jamais été d’accord avec les usages déshonorants que les cupidités économiques ou les enfantillages des pouvoirs ont pu en faire…Voyons ce qui change !

« Le Professeur Stephen Hawking vous montre que nombre de choses que l’on croyait réservées à la science-fiction sont en réalité sur le point d’être crées, si elles n’existent pas déjà ! Dans La science du futur avec Stephen Hawking, une dynamique équipe de scientifiques imaginent le monde du futur. En explorant la science de pointe et en utilisant leur expertise et leurs connaissances, ils prédisent l’évolution de la science dans des champs spécifiques et annoncent les découvertes technologiques qui transformeront nos vies au 21ème siècle.

Mondialement reconnu tant pour ses contributions dans les domaines de la cosmologie et de la gravité quantique que pour ses ouvrages de vulgarisation scientifique, Stephen Hawking est diplômé d’Oxford et du Trinity Hall (Cambridge). Il a ensuite enseigné à l’université de Cambridge, puis a été membre du Gonville and Caius College et chercheur distingué du Perimeter Institute for Theoretical Physics. Il est aujourd’hui membre honoraire de la Royal Society of Arts et membre à vie de l’Académie pontificale des sciences. Il a reçu nombre de distinctions scientifiques, dont la Médaille Eddington et la Médaille Albert-Einstein [[ toute cette préparation afin de souligner à quel point Hawking quitte la vision étasunienne de la science, la vision impériale, la rend même obsolète et la montre juste intruse dans tous les vrais débats …]].

La science du futur avec Stephen Hawking : Inspirée par la nature…[[et plus CONTRE elle, prête à la détruire pour faire semblant de lui être « supérieur »….]]

Vidéo-science-technologie-:-la-science-du-futur-avec-Stephen-Hawking-inspirée-par-la-nature

Aarathi Prasad teste d'incroyables robots inspirés par des animaux. Chris Eliasmith évalue comment les pattes de caméléons nous conduisent à un nouveau concept de technologie adhésive. Daniel Kraft explore comment les eaux profondes sont utilisées pour entraîner les astronautes. Jim Al-Khalili étudie la façon dont la modification d'un virus peut fonctionner pour prévenir des pandémies, enfin Carin Bondar découvre comment le rêve de Nikola Tesla sur l'électricité sans fil est finalement réalisé grâce à l'un des plus grands phénomènes naturels : le magnétisme.

Vidéo-science-technologie-:-la-science-du-futur-avec-Stephen-Hawking-code-rouge

 

La science du futur avec Stephen Hawking : Code rouge. Stephen Hawking et son équipe découvrent un hélicoptère capable de voler sans pilote et Aarathi Prasad teste une innovation révolutionnaire qui pourrait fournir de l'oxygène aux gens qui ne peuvent pas respirer. Etc. »

Tout ceci a le nom de…bio-mimétisme et donne un sens très fort à toutes les sciences.

La Nature est le modèle, les régulations de la nature qui montrent que tout est lié et relié et que l’égoïsme monstrueux du capitalisme inhumain en fait une…barbarie bien obsolète…

………Oui tout ceci (savoir mondial et science biomimétique) font que

……... le meilleur CHEF que nous ayons c’est la Nature !

 

…….…..………(à suivre)

>>> - à prolonger même, tellement cela frappe toutes les…routines

99-%-de-nos-virus-et-microbes-demeurent-inconnus.

… « les chercheurs ont examiné de près les fragments d’ADN qui circulent dans le sang humain pour voir ce qui correspond à nos bases de données actuelles de la vie telle que nous la connaissons. Ils ont alors constaté que …plus de 99 % de l’ADN étudié n’appartenaient pas aux formes de vie connues. « Nous avons vu des choses complètement inédites ». Rien d’essentiel n’a encore été dit. Les vrais trésors, qui n’ont surtout rien à voir avec la monnaie, sont encore…inédits. Et bien incohérent-e-s qui barrent la route à leurs …naturels découvreurs !

 

…………………………..**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste émerveillement nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 500 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Notre cercle trigonométrique et le bien plus efficace cercle des Babyloniens…

Notre cercle trigonométrique et le bien plus efficace cercle des Babyloniens…

un astronome et mathématicien persan principalement connu pour ses apports en trigonométrie plane et en trigonométrie sphérique – et des apports essentiels négligés par les fausses élites occidentales….

un astronome et mathématicien persan principalement connu pour ses apports en trigonométrie plane et en trigonométrie sphérique – et des apports essentiels négligés par les fausses élites occidentales….

L’un des grands contributeurs de la trigonométrie, Nâsir ed-Dîn al-Tusi ….

L’un des grands contributeurs de la trigonométrie, Nâsir ed-Dîn al-Tusi ….

table trigonométrique utilisée...alors qu'il y en a une plus simple.

table trigonométrique utilisée...alors qu'il y en a une plus simple.

les Babyloniens n'utilisaient ni angles ni les fonctions complexes sinus, cosinus et tangente. Leur table exprimait simplement des ratios entre des longueurs. Et parce que leurs mathématiques étaient en base 60, ils avaient des chiffres exacts et pas des arrondis.

les Babyloniens n'utilisaient ni angles ni les fonctions complexes sinus, cosinus et tangente. Leur table exprimait simplement des ratios entre des longueurs. Et parce que leurs mathématiques étaient en base 60, ils avaient des chiffres exacts et pas des arrondis.

tablette Plimpton 322

tablette Plimpton 322

Tableau 1 : traduction de la tablette Plimpton 322 (face)

Tableau 1 : traduction de la tablette Plimpton 322 (face)

cunéiformes

cunéiformes

Lignes 2-3 : 40 et 36 [additionne, 2.16 cela donne]. ½ de 2.16 coupe,

Lignes 2-3 : 40 et 36 [additionne, 2.16 cela donne]. ½ de 2.16 coupe,

Tablette trouvée dans le Sud à Larsa prés de Ur.

Tablette trouvée dans le Sud à Larsa prés de Ur.

Le mystère mathématique d’une ancienne tablette babylonienne

Le mystère mathématique d’une ancienne tablette babylonienne

Dans le passé ils calculaient mieux que nous ?
Dans le passé ils calculaient mieux que nous ?
l’infini calculé ?

l’infini calculé ?

Babylon Base 60: Ancient math was better than ours. Leurs mathématiques étaient meilleures que les nôtres ?

Le cercle trigonométrique - Les fonctions sinus, cosinus et tangente (que nous pourrions éviter ?)

La découverte

et tout ce que son élucidation implique ?

cercle trigonométrique

Et l’Histoire de la trigonométrie (de Babylone à nos jours)…

Utiliser - tout autrement - le cercle trigonométrique ?

Comme ici…- UNSW Sydney scientists have discovered the purpose of a famous 3700-year old Babylonian clay tablet, revealing it is the world’s oldest and most accurate trigonometric table, most likely used by ancient mathematical scribes to calculate how to construct palaces, temples and stepped pyramids.

Le début de l’angle erroné de l’occident - anthropologie et nature humaine…quels degrés d’erreurs actuellement ?

Publié dans méthodes de pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Angelilie 29/08/2017 15:42

un beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog (lien sur pseudo)
au plaisir