Une planète nettement moins hospitalière

Publié le par imagiter.over-blog.com

Une planète nettement moins hospitalière

Si moins hospitalière c’est que nous étions les invités ? Pas les propriétaires de son l’hospitalité ! Et que les humains auraient abusé de l’hospitalité. Surtout les têtes complètement folles de cupidités que les médias d’argent célèbrent tant. Alors qu’ils sont une véritable honte, des voyous mentaux, des dangers affectifs pour toute la société…oui, toutes leurs pensées sont plus insensées les unes que les autres (des raisonnements exigeants les prennent, enfin, définitivement au filet, ces idées folles – afin de les mettre à la poubelle, Toutes). Oui la Terre, avec une patience infinie, nous aura offert l’hospitalité. Et nous, tellement moins souvent, avons su recevoir…le meilleur de l’Humanité, ces humains les plus sages et les plus généreux, Etc. Les seuls qui puissent encore convaincre la Terre de…prolonger sa splendide hospitalité

Vers-une-planète-moins-hospitalière-:-nouveau-record-de-CO2-dans-l'atmosphère

 « Selon l'OMM, cette " montée en flèche " du niveau de CO2est due à "la conjonction des activités humaines et d'un puissant épisode El Niño", phénomène climatique qui apparaît tous les quatre ou cinq ans et se traduit par une hausse de la température de l'océan Pacifique, ce qui provoque des sécheresses et de fortes précipitations.

Climat : le patron de l'Agence de l'environnement US nie le rôle du CO2

Le rapport rendu public à Genève, siège de l'OMM, précise : "Alors qu'elle était de 400 parties par million (ppm) en 2015, la teneur de l'atmosphère en dioxyde de carbone [...] a atteint 403,3 ppm en 2016" et "représente désormais 145% de ce qu'elle était à l'époque pré-industrielle (avant 1750)". Les chercheurs se fondent sur les carottes de glace pour déterminer les variations de la teneur en CO2 dans l'atmosphère au cours du temps.

CO2 : la Chine construit des immeubles-forêts : "Si l'on ne réduit pas rapidement les émissions de gaz à effet de serre, et notamment de CO2, nous allons au-devant d'une hausse dangereuse de la température d'ici la fin du siècle, bien au-delà de la cible fixée dans l'accord de Paris sur le climat", a averti le secrétaire général de l'OMM, le Finlandais Petteri Taalas. "Les générations à venir hériteront d'une planète nettement moins hospitalière."

Le boom des émissions de méthane, la bombe à retardement du réchauffement climatique

"Le temps presse" : Depuis l'ère industrielle, soit depuis l'année 1750, la croissance démographique, la pratique d'une agriculture de plus en plus intensive [[ avec des gaspillages intensifs à la clé]], une plus grande utilisation des terres, la déforestation [[ due au refus dirigeant de gérer rationnellement les forêts – soit de s’occuper du futur de celles-ci avant que de se vautrer dans les trop superflus « profits »…que seuls des esprits maladivement enfantins peuvent considérer comme essentiels, comme plus essentiels que la vie…]], l'industrialisation et l'exploitation des combustibles fossiles [[ ce que le génial carbonifère avait enterré afin de purifier l’air – l’usage entêté et gaspillé du pétrole le contredit, et régresse fortement en intelligence, attendu qu’il souille tout –et sa motif réellement défendable…]] à des fins énergétiques provoquent une augmentation de la teneur atmosphérique en gaz à effet de serre, dont le principal est le CO2.

 

"Le CO2 persiste dans l'atmosphère pendant des siècles et dans l'océan, encore plus longtemps. Selon les lois de la physique, la température sera nettement plus élevée et les phénomènes climatiques plus extrêmes à l'avenir. Or, nous n'avons pas de baguette magique pour faire disparaître cet excédent de CO2 atmosphérique", a souligné Petteri Taalas. [[ déjà stopper net les gaspillages insensés aiderait et puis passer àa la sagesse enfin sensée de la permaculture, du zéro déchet, de la fin de tout capitalisme conduirait vers un chemin mieux pavés de bonnes concrétisations…]

Pour Erik Solheim, chef de l'agence ONU-Environnement, "le temps presse" : "Les chiffres ne mentent pas. Nos émissions continuent d'être trop élevées et il faut renverser la tendance [...] Nous disposons déjà de nombreuses solutions pour faire face à ce défi. Il ne manque que la volonté politique." (Avec l'AFP)  …. Ayons-là donc à la place des irresponsables qui refusent toujours d’admettre que ce ne sont pas les humains qui ont créé la Terre, qu’elle ne leur appartient absolument pas, qu’il n’en ont pas un droit d’usage insensé , inconsidéré et illimité…mais bien un DEVOIR D’USAGE. Tuer la vie et la nature semble bien l’acte le plus dément - que ce soit celui d’un…prétendu propriétaire ou celui d’un…protecteur, avec haute conscience du nid de la vie (la Nature contient tous les paramètres nécessaires à la survie humaine – ce qui fait que nous avons besoin d’elle et elle pas de nous !)…Oui, la Nature demeure nettement incomparable par rapport aux êtres humains puisqu’elle reste une entité tellement SUPÉRIEURE à nous, qui possède tant d’autres dimensions qui nous dépasse à la vitesse grand V ( au point que nous ne pouvons même les imaginer). Et qu’elle a, jusqu’ici, toléré notre présence. Mais que l’avenir peut virer tout autrement.

…………………………..***************************************

1** - QUOI ? >>>>> Les supposés dirigeants ont tous ces mêmes documents. Or, que voyons-nous sur les graphiques ? Or, au lieu d’inverser, ils augmentent ! Tout ce qu’il ne faut pas faire…ils le font. Nous venons d’assister à 15 ans d’…inertie. Pour tous les sujets bien plus futiles ils bougent bien trop ; pour leurs inacceptables narcissismes ils se démènent à l’excès. Mais là toujours…rien…L’extrême majorité de leurs décisions représente une très toxique pollution du futur commun. Au point qu’il faut en empêcher la pandémie…ils sont bien en train de « sacrifier » notre avenir pour une absence de motifs flagrante et des bas intérêts « séparatistes » tous plus inavouables les uns que les autres…Voici comment…

Tous-les-indicateurs-du-bouleversement-climatique-sont-au-rouge

« Tous les indicateurs sont, et demeurent, au rouge [[ si l’attention des supposés dirigeants devait être alertée, clair que c’est parfait. Mais clair, aussi, que le diagnostic médical les dénude dans une posture d’intenses dénis du réel, de refuge dans un monde onirique et de fuite éperdue devant toutes les décisions…urgentes !]]. Chaque jour, la perspective s’éloigne un peu plus de pouvoir conserver le climat terrestre [[en clair, qu’au moins, la situation…n’empire pas !]] sous la barre des 2°C d’augmentation de la température moyenne, par rapport à l’ère préindustrielle – aujourd’hui, plus personne ou presque ne nourrit encore l’espoir de le maintenir sous le seuil de 1,5 °C de réchauffement, pourtant inscrit dans le marbre de l’accord de Paris, adopté en décembre 2015 au terme de la COP 21 [[ et dont un Trump semble absurdement seul fustigé alors que les attitudes des autres dirigeants ne sont pas – significativement – différentes. En rien, ils N’INVERSENT les courbes !]].

Les phénomènes s’aggravent : Non seulement les températures moyennes continuent de s’élever inexorablement, mais tous les phénomènes liés à l’élévation du mercure s’accentuent. Les surfaces de banquise, en Arctique tout comme en Antarctique, ont atteint des niveaux exceptionnellement bas tout au long de 2016. Au mois de novembre, le déficit de glaces de mer par rapport à la moyenne 1980-2010 affichait 4 millions de km2, une anomalie sans précédent connu à cette période de l’année. Aucun rebond ne se fait jour depuis début 2017 : au nord comme dans l’hémisphère austral, les surfaces de banquise sont nettement en deçà des normales. En avril, selon le National Snow and Ice Data Center (NSIDC), ce déficit excédait légèrement 1 million de kilomètres carrésLe dernier El Niño laisse comme des stigmates dans le système climatique. Les températures élevées endommagent également la productivité biologique de l’océan [[ sans laquelle notre survie ne sera pas possible puisqu’aucune technologie jamais ne pourra surpasser le gigantisme fonctionnel des océans…les protéger à fond c’est…durer !]]. Donc tout est clair : il fait inverser. Cesser l’inertie. Et « s’engager dans la priorité humaine de conserver les conditions rationnelles nécessaires à la vie (et que la gaminerie métaphysique du cancre séparatiste capitaliste n’a toujours pas comprises)… Or, ces irresponsables supposés responsables – que font-ils ?

Et-donc?-Les-européens-réduisent-leurs-ambitions-sur-le-climat

Ils continuent dans le pire…soit dans l’inertie et l’augmentation. Bref, dans l’irrationalité et l’identifiable folie… « Troisième plus gros émetteur mondial de gaz à effet de serre derrière la Chine et les Etats-Unis, l’Europe des Vingt-Huit s’est engagée à réduire ses rejets de 40 % à l’horizon 2030 par rapport à leur niveau de 1990. Pour y parvenir, elle s’appuie notamment sur son « marché ETS » (pour Emissions Trading Scheme), un système d’échange de quotas d’émissions de CO2 consistant à fixer un plafond annuel d’émissions aux activités industrielles : les entreprises qui franchissent le seuil peuvent acheter des quotas supplémentaires à celles qui ne l’ont pas atteint. Dans les secteurs des transports, de l’agriculture, du bâtiment et de la gestion des déchets – soumis à un objectif de réduction des émissions de 30 % d’ici à 2030 par rapport à 2005 –, un mécanisme de partage de l’effort s’applique. Il consiste à contraindre les Etats membres les plus riches à des baisses drastiques et à demander aux pays au PIB plus faible de moindres efforts. L’enjeu est de taille puisque ces secteurs représentent 60 % des rejets de l’UE [[ce qui en effet est très conséquent. Et donc peut dérouler les séquences des inversions de conSéquences…]]

Mais ces deux principaux instruments sont aujourd’hui mis à mal. La réforme du marché ETS, entreprise à l’été 2015, est bloquée notamment par les pays charbonniers [[ toujours les mêmes inconséquences des lubies des lobbies « séparatistes » qui, à l’évidence ne…comprennent rien. Avoir des intérêts cupides ne rend pas « plus » intelligents. A l’évidence cela le rend vraiment « moins »…ces minoritaires « trop séparatistes » des lobbies doivent se voir…expulsés des décisions finales. Leurs prétendus avis ne conduisent qu’aux pires des décisions pour…l’intérêt général. Le seul qui soit LEGAL !]]. Une sixième session de concertation entre le Conseil, le Parlement et la Commission européenne devrait intervenir d’ici à la COP23... [[ toujours la même déraison au sommet : alors que tous les FAITS le hurlent, repousser à toujours plus tard. Donc entrer dans l’identifiable « fake » décision. La fausse décision, la décision reposant sur les seuls mensonges. La décision qui fuit, dératée, les réalités flagrantes. Et donc appelle à la démission instantanée des fake décideurs ! Pour eux zéro…excuse. En effet,

Le-changement-climatique-a-déjà-un-impact-concret-sur-notre-santé

Dégradation de l’air, de l’eau, des sols, sécheresses ou inondations : pas moins de 12,6 millions de morts sont chaque année directement ou indirectement liées aux dérèglements climatiques. « Ce sont près d’un quart des décès survenant dans le monde que nous pourrions éviter si l’on atténuait et évitait ces risques environnementaux », rappelle avec vigueur la docteur Maria Neira, directrice du département santé publique et environnement de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).


En savoir plus sur L’Oms-appelle-à-mettre-la-santé-au-centre-des-politiques- : L’Oms insiste sur l’urgence de mettre la santé au centre des politiques climatiques. Ce qui prouve 1) – qu’elle n’y est pas encore 2) - que des intérêts toujours plus inavouables barrent la route de l’information. 3) – que le peu qui filtre (dans les médias mainsteam, ceux de la désinformation du tout fake analyses) c’est que les morts par l’air pollué c’est bien plus que ceux du Sida, de la tuberculose et du choléra réunis…Sans omettre toutes les autres morts climatiques (le terrorisme des « dénis du réels » - les morts par terrorisations des occultations d’informations : le site du comptage des morts montre bien que les morts climatiques sont les plus nombreuses de toutes. Et, qu’en proportion, ils sont celles dont il n’est pas parlé. Sinon pour noyer dans les minorations, les déqualifications. Pourquoi ? Obésités, alcool, tabac, tout ceci peut être imputé à la PERSONNE pas les catastrophes climatiques. Imputables aux seuls dirigeants. Oui, si ceux-ci ne peuvent…accuser le peuple, ils dissimulent…Ceux qui se donnent tous les droits d’insulter ceux qui ne font que subir (introduisant frauduleusement,  des doubles, triples ou plus, peines…en plus de subir durement, s’ajoute la peine de se voir sans cesse calom-nié). Mais de voir comment ces prétendus dirigeants ne répondent plus jamais de leurs actes : ce qui est pourtant inclus dans le mot « diriger », cette obligation de Dire…qui ne peut se voir délaissée – prouve à quel point tous ces dirigeants sont sur la mauvaise pente. Et nous pas !

« Après quinze ans d’« inaction relative », les progrès vers une société bas-carbone et pour s’adapter au bouleversement climatique se sont accélérés ces cinq dernières années, notamment à l’occasion de l’accord de Paris  sur le climat, reconnaissent-ils [[ sauf qu’il n’y a toujours pas de flagrante inversion,  donc pas de vrais changements des mentalités aux sommets)…. Lire aussi :   D’ici à 2100, deux Européens sur trois seront affectés par des catastrophes climatiques   [[donc 2 sur 3, les deux tiers, toute majorité est submergé par ce nombre évident. Tourner le dos (comme actuellement) à ces 2/3 c’est entrer dans la spirale des crimes contre l’Humanité. Les délinquants ne sont surtout pas celle et ceux qui veulent INVERSER toutes les courbes du climat : mais bien qui ne les inversent pas… « Mais au vu de la multiplication prévisible des phénomènes climatiques extrêmes, de nombreuses « barrières technologiques, financières et politiques » restent à franchir,… « ce n’est que cela : les (cy)iniques nihilistes sont enfin identifiés. Ceux qui ne voient « que » des profits dans les catastrophes climatiques. Soit ces vautours sans alibis qui ne veulent « que » s’empiffrer sur les drames humains. Soit leurs causateurs…soit directs soit indirects – comme la prose journaliste vient de l’énoncer. Et, par conséquence ces causateurs peuvent être…imputés : la Justice peut les stopper net ! Sauf que…l’impératif détraqué et complètement corrompu des médias. Quel ? On est là pour s’amuser. L’intelligence du spectateur passif est la « seule » intelligence admise. Ce qui dévoie tout ainsi… Les activistes engagés ne doivent pas être rabat-joies [[toujours les vocables les plus infantilisés face aux situations les plus injustement catastrophiques.]]. Un loufoque impératif complètement cheveux sur la soupe ?

Youtubeurs-ou-humoristes-ils-font-de-la-lutte-du-bouleversement-climatique-un-engagement-non-rabat-joie

Pas être rabat-joies ? Lorsque le pire des rabat-joies demeure le capitalisme irrationnel et sa métaphysique pour détraqués. Lorsque les vrais rabat-joies demeurent les trop riches qui volent tous les efforts communs. 52 % du Pib mondial est déjà avalé par ces moins de 1 % avant que de naître. Pendant que d’autres rabat-joies - tous ces médias menteurs qui nous CACHENT toutes les informations et savoirs qui rendent heureux, toutes les « réussites » du peuple et de la gratuité, des solidarités et des solidités, lorsque la pauvreté prouve partout que c’est…elle qui a raison, etc. Non mais… rabat-joies, rabaissez donc vos caquets les corrompus à l’argent sale…La civilisation est trop sérieuse pour être confiée aux imposteurs que vous…restez !

……………………..********************************

2 ** -) QUI ? >>>> - C’est que cette Nature si sensée a des ennemis plus que détraqués, des pillards de la pire espèce, des nihilistes (cy)iniques, que la plupart d’entre nous « couvrent » de si répréhensible façon…Voir la vidéo de Rodolphe De Koninck : ''Comment et pourquoi les riches détruisent la planète et veulent, aussi, nous corrompre afin que nous les imitions ''. Ces voyous sans fois ni lois VEULENT détruire la Nature – juste afin (c’est tellement minable que nous peinons à le dire) oui à s’effondrer dans la mesquinerie inexcusable de remplacer tous ses services gratuits par des…services payants (les leurs).  Et de remplacer la biodiversité, l’intelligence insurpassable de la vie, la beauté et toutes les qualités humaines, la grandeur et la générosité, etc. par leurs plus qu’illégaux…guichets ! La pensée unique = un guichet partout ! et…plus rien d’autre ! La nausée nous soulève devant tant de vies « ratées » (comment ces hurluberlus avec des idées aussi gâchées en tête pourraient « réussir » leur vie ?). Tant d’immaturités détraquées dans des têtes plus qu’arrogantes démontre qu’il n’y aucune chance de raisonner ces…voyous planétaires. Que, tout comme pour les services publics à buts non lucratifs (donc sans monopole possible) qu’aucuns de leur arguments ne tient la route. Qu’il faille donc mettre sous tutelle rapide ces…séparatistes du genre humain.

 

Nous devons nos survies au seul respect envers la Nature. Et donc à l’irrespect symétrique envers le système dément qui se révèle son pire ennemi : ce capitalisme si régressif qui n’est peuplé que de voyous mentaux, immatures, irrationnels et complètement irresponsables. Leurs gamineries inexcusables (faire des profits avant tout…vraiment seuls les pires des cancres peuvent songer à cette absurdité grotesque !) oui ces puérilités ne doivent plus engager le genre humain

La nature peut nous être hospitalière, en ses gigantesques bras ouverts, mais nous, nous  où pourrions-nous accueillir la nature (en tant que ses soi-disant maîtres et possesseurs ridicules)…

………..…………………..sinon dans la Nature elle-même ?

 

 

….....……(à suivre)

…………………...…**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

 

Une planète nettement moins hospitalière
Une planète nettement moins hospitalière
Réchauffement climatique : il n’y a jamais eu autant de CO2 dans l’atmosphère, selon l’ONU

Réchauffement climatique : il n’y a jamais eu autant de CO2 dans l’atmosphère, selon l’ONU

Sortir la tête de l’autrucherie : non plus priorité croissance mais priorité conscience

Sortir la tête de l’autrucherie : non plus priorité croissance mais priorité conscience

Le graphique ci-contre montre l'évolution du taux de CO2 et de sa composition isotopique dans l'atmosphère (selon les mesures de Mauna Loa après 1960 (triangles verts) et selon les carottages glaciaires (carrées verts) pour la période précédente) de 1830 à nos jours.

Le graphique ci-contre montre l'évolution du taux de CO2 et de sa composition isotopique dans l'atmosphère (selon les mesures de Mauna Loa après 1960 (triangles verts) et selon les carottages glaciaires (carrées verts) pour la période précédente) de 1830 à nos jours.

Implications : •	Dans le Monde Réel la température du globe n'est pas contrôlée exclusivement par le CO2, comme elle l'est dans le Monde des Simulations numériques.   •	En revanche, et pour une part significative, le CO2 est contrôlé par la température du globe.

Implications : • Dans le Monde Réel la température du globe n'est pas contrôlée exclusivement par le CO2, comme elle l'est dans le Monde des Simulations numériques. • En revanche, et pour une part significative, le CO2 est contrôlé par la température du globe.

12. Conclusions : Il existe une relation de phase évidente entre les variations du CO2 atmosphérique et les données des différentes températures du globe, s'agissant aussi bien de la température à la surface des océans, de la température de l'air à la surface du globe que de la température de la basse troposphère, avec les variations du taux de CO2 atmosphérique qui sont toujours en retard par rapport aux variations correspondantes des températures. 1) La séquence des événements qui conduit au changement global de la température apparaît être la suivante 1) La surface des océans 2) La surface des continents 3) La basse troposphère. 2) Les variations du CO2 atmosphérique du globe sont en retard de 11 à 12 mois par rapport aux variations de la température à la surface des mers du globe. 3) Les variations du CO2 atmosphérique du globe sont en retard de 9,5 à 10 mois par rapport aux variations de la température de l'air à la surface du globe. 4) Les variations du CO2 atmosphérique du globe sont en retard d'environ 9 mois par rapport aux variations de la température de la basse troposphère du globe. 5) Il apparaît que les variations des températures de l'océan expliquent une fraction substantielle des variations de CO2 atmosphérique depuis Janvier 1980. 6) Le CO2 émis à partir des sources anthropiques n'a apparemment qu'une faible influence sur les variations du CO2 atmosphérique et les variations du CO2 atmosphérique ne suivent pas les variations des émissions humaines. 7) Pour ce qui est de la période étudiée, l'effet primordial des grandes éruptions volcaniques apparaît être une réduction du CO2 atmosphérique, ceci étant supposé dû à la prédominance des effets refroidissant des nuages associés avec les aérosols et les débris volcaniques.

12. Conclusions : Il existe une relation de phase évidente entre les variations du CO2 atmosphérique et les données des différentes températures du globe, s'agissant aussi bien de la température à la surface des océans, de la température de l'air à la surface du globe que de la température de la basse troposphère, avec les variations du taux de CO2 atmosphérique qui sont toujours en retard par rapport aux variations correspondantes des températures. 1) La séquence des événements qui conduit au changement global de la température apparaît être la suivante 1) La surface des océans 2) La surface des continents 3) La basse troposphère. 2) Les variations du CO2 atmosphérique du globe sont en retard de 11 à 12 mois par rapport aux variations de la température à la surface des mers du globe. 3) Les variations du CO2 atmosphérique du globe sont en retard de 9,5 à 10 mois par rapport aux variations de la température de l'air à la surface du globe. 4) Les variations du CO2 atmosphérique du globe sont en retard d'environ 9 mois par rapport aux variations de la température de la basse troposphère du globe. 5) Il apparaît que les variations des températures de l'océan expliquent une fraction substantielle des variations de CO2 atmosphérique depuis Janvier 1980. 6) Le CO2 émis à partir des sources anthropiques n'a apparemment qu'une faible influence sur les variations du CO2 atmosphérique et les variations du CO2 atmosphérique ne suivent pas les variations des émissions humaines. 7) Pour ce qui est de la période étudiée, l'effet primordial des grandes éruptions volcaniques apparaît être une réduction du CO2 atmosphérique, ceci étant supposé dû à la prédominance des effets refroidissant des nuages associés avec les aérosols et les débris volcaniques.

Que voyons-nous ? Au lieu d’inverser, ils augmentent ! La parole des prétendus dirigeants existe-t-elle ? En tout cas, dans tous les domaines cruciaux, ils ne la tiennent jamais. Tout ce qu’il ne faut pas faire…ils le font. L’extrême majorité de leurs décisions représentent une très toxique pollution du futur commun. Il faut en empêcher la pandémie…

Que voyons-nous ? Au lieu d’inverser, ils augmentent ! La parole des prétendus dirigeants existe-t-elle ? En tout cas, dans tous les domaines cruciaux, ils ne la tiennent jamais. Tout ce qu’il ne faut pas faire…ils le font. L’extrême majorité de leurs décisions représentent une très toxique pollution du futur commun. Il faut en empêcher la pandémie…

La solution la plus radicale est connue : elle consiste à laisser sous terre entre 80 et 90 % des réserves de charbon, la moitié de celles de gaz et environ un tiers de celles de pétrole. Ce qui suppose, en première priorité, de ne plus construire de nouvelles centrales à charbon et de programmer l’arrêt de près de 6 700 unités actuellement en service. Etc.

La solution la plus radicale est connue : elle consiste à laisser sous terre entre 80 et 90 % des réserves de charbon, la moitié de celles de gaz et environ un tiers de celles de pétrole. Ce qui suppose, en première priorité, de ne plus construire de nouvelles centrales à charbon et de programmer l’arrêt de près de 6 700 unités actuellement en service. Etc.

2017 c'est encore plus année...record. Et amors, n'allons-nous encore RIEN faire ?

2017 c'est encore plus année...record. Et amors, n'allons-nous encore RIEN faire ?

Une planète nettement moins hospitalière
Une planète nettement moins hospitalière
Une planète nettement moins hospitalière
derrière cette paix se cache une proche dégradation...?

derrière cette paix se cache une proche dégradation...?

Une planète nettement moins hospitalière
Au moins depuis 1980, les variations de la température du globe et, sans doute, tout particulièrement la température des océans de l'hémisphère Sud, apparaissent jouer un rôle déterminant pour contrôler les variations du CO2 atmosphérique.

Au moins depuis 1980, les variations de la température du globe et, sans doute, tout particulièrement la température des océans de l'hémisphère Sud, apparaissent jouer un rôle déterminant pour contrôler les variations du CO2 atmosphérique.

Rodolphe De Koninck : ''Comment et pourquoi les riches détruisent la planète et veulent, aussi, nous corrompre afin que nous les imitions ''. Ces voyous sans fois ni lois VEULENT détruire la Nature – juste afin (c’est tellement minable que nous peinons à le dire) oui à s’effondrer dans la mesquinerie inexcusable de remplacer tous ses services gratuits par des…services payants (les leurs). Tant d’immaturités détraquées dans des têtes plus qu’arrogantes démontre qu’il n’y aucune chance de raisonner ces…voyous planétaires. Que, tout comme pour les services à buts non lucratifs (donc sans monopole possible) qu’aucuns de leur arguments ne tient la route. Qu’il faille donc mettre sous tutelle rapide ces…séparatistes du genre humain.

l’ONU dit : climat - il n’y a pas eu autant de CO2 dans l’air depuis des millions d’années (le carbonifère étant cet acte génial...d'enterrer le...carbone - non de le dissiper dans l'air...).

Interview de Petteri Taalas, secrétaire général de l'OMM

La Terre a connu son année la plus chaude en 136 ans de relevés météorologiques. Idem pour 2017…qui empire toutes les tendances…

La concentration de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère, responsable du réchauffement climatique, a atteint un niveau record en 2016, a averti lundi 30 octobre l'Organisation météorologique mondiale (OMM), qui met en garde contre "une hausse dangereuse de la température". Conclusion : il est clair que les humains ne vont pas du tout dans la bonne direction...mais lui tournent le dos !

impréparations au sommet des chochotes ?

Le dioxyde de carbone (CO2): bien mieux qu'un déchet de l'organisme ?

Publié dans sentez la santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

voyance avenir gratuit en ligne 09/11/2017 13:40

Je suis tellement émerveillée de voir tous ces beaux changements. Merci à toute l'équipe .