Avoir peur ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Avoir peur ?

Guerres ? Faudrait-il croire les alarmistes qui ne produisent aucune analyse approfondie mais ne font que relayer la propagande ? Sans même nous éclaircir d’où vient cette propagande et ses buts ? Notre démarche fait tout l’inverse : montre la propagande et ses inavouables intérêts. Et analyse l’ensemble du « terrain ». Avoir peur ? De préférence non – le capitalisme, qui a perdu complètement sa crédibilité (sa vieille théorie est désignée par de bons spécialistes comme une « imposture économique» qui tente de « masquer la réalité ». Et que les modèles macroéconomiques d’équilibre général dynamique stochastique (DSGE), qui dirigent le FMI et la Banque Mondiale, sont bien erronés car « imaginaires » - crédibilité en dessous de zéro donc !), ce capitalisme ne survit justement que grâce à nos…peurs. Les questions se transmutent alors en : mais de Qui avoir peur ? Des prétendus « ennemis » à nous désignés ainsi ? Ou, fort clairement, de qui, en  faussaires, nous désignent ces « faux » ennemis et donc en sont de véridiques ? La réponse, ou son début, se retrouve dans sa recherche.

 

Avons-nous récolté un « dividende de paix » presque 30 ans après la fin de la « guerre froide » ? Donc de la paix généralisée ? Pas du tout ce qui est trop étrange : il n’y a plus d’ennemi et nous ne sommes pas en paix ? Comment expliquer un tel mystère ? Si ce n’est plus la Russie (ex U.R.S.S.) qui maintient le désir hyper conflictuel, qui est-ce donc ? Qui ne dépendrait pas pour ses profits extravagants de la création de « faux » ennemis, de dangers très factices ? Ces premières réponses nous mèneront plus loin dans l’élucidation collective, par toute la société, des zones d’ombres…les « fake » analyses sont cent mille fois pires que les dénominations abusives et frauduleuses de fake news. Ceci se vérifie très bien à l’usage ! Ou comment démonter de vraies propagandes ?

 

Ce-que-la-publication-du-mémo-de-la-Fisa-nous-dit-vraiment-sur-l'empire-étasunien

 

**** 1) – « Premièrement, la note de service démontre qu'il existe un "État profond " qui ne veut pas que des choses comme les élections menacent son illégitime existence. Les promesses répétées du candidat Trump de s'entendre avec la Russie et de réévaluer l'OTAN tant d'années après la fin de la guerre froide menaçaient un Washington qui dépend de la création d'ennemis pour maintenir la peur nécessaire pour justifier un budget militaire annuel de trillion de dollars.


Imaginez si le candidat Trump avait tenu ses promesses électorales lorsqu'il est devenu président. Sans la "menace russe" et sans la "menace de la Chine" et sans la nécessité d'injecter des milliards de dollars dans l'OTAN, nous aurions pu en fait récolter un "dividende de la paix" plus d'un quart de siècle après la fin de la guerre froide. Cela aurait affamé le complexe militaro-industriel promouvant la guerre et son réseau de "think tanks" pro-guerre qui peuplent la région de Washington Beltway.

https://fr.wikipedia.org/wiki/FISA_Amendments_Act_of_2008... reconduit en 2017 pour le nommé Foreign Intelligence Surveillance Act (FISA)

**** 2) - Deuxièmement, la note de service nous montre que ni les républicains ni les démocrates ne se soucient vraiment autant des abus de surveillance lorsque les Américains moyens en sont les victimes. Il est clair que les républicains, comme Devin Nunes, président de la Commission du renseignement de la Chambre des représentants, connaissaient bien l'abus de la FISA décrit dans le mémorandum avant qu'il ne soit publié. Il était probablement aussi bien connu des démocrates à la Chambre. Mais les deux parties ont supprimé cette preuve d'abus par le FBI du processus de la FISA jusqu'à ce que la Loi modifiant la Loi sur la FISA puisse être ré-autorisée. Ils ne voulaient pas que les Américains sachent à quel point le système de surveillance est corrompu et comment les États-Unis sont devenus beaucoup trop semblables à l'Allemagne de l'Est. Cela pourrait inciter davantage d'Américains à convoquer leurs représentants et exiger que l'amendement de la FISA sur la surveillance de masse soit autorisé à prendre fin. Ironiquement, le président Nunes était la plus grande pom-pom girl pour faire la promo de l'extension des amendements FISA alors même qu'il savait à quel point le processus FISA avait été abusé !


**** 3) - Enfin, les faucons des deux côtés de l'allée du Congrès ont utilisé le fake "Russia-gate" comme excuse pour susciter l'animosité artificielle envers la Russie parmi les Américains moyens. Ils savaient d'après les informations classifiées qu'il n'y avait pas de fondement pour étayer leurs revendications comme quoi l'Administration Trump a été nommée au pouvoir avec l'aide de Moscou, mais ils ont joué le faux jeu parce que cela servait leur objectif réel de maintenir les États-Unis sur le pied de guerre et de maintenir ainsi l'exploitation d'un bon filon [[ la vraie démocratie reste de mettre fin à la « barbarie du profit à tout prix » ; à vidsage inhumain, qui veut se faire passer pour une civilisation. Alors qu’elle s’en démontre tout l’inverse !]].


Mais ne vous inquiétez pas : les néoconservateurs des deux parties trouveront bientôt une autre très « fausse » excuse pour nous garder terrifiés et prêts à débourser un trillion de dollars par an en dépenses militaires et à continuer nos discussions hallucinées et notre nouvelle "guerre froide" avec la Russie. »…Ces pervers doivent êtres extirpés énergiquement de nos cœurs, de nos têtes et de chacune de nos émotions. Ce sont des monstres qui ont quitté l’espèce humaine une depuis fort longtemps. Ils n’agissent que par la propagande. Nommer leurs propagandes de propagande c’est leur ôter toute crédibilité : toute possibilité de nuire !

Monde-diplomatique/-HALIMI/

……….............……Trump et l’État profond.

 
………………………****************************************************

Lacommune.org/--/Notes-de-Lecture/Michel-Floquet-Triste-Amérique-

 

« L’Amérique consacre la moitié de son budget à son armée. Ce qui est fortement abusif ! Pour 2016, plus de 600 milliards de dollars. En hausse de 4,5 % par rapport à 2015.. A un tel niveau de dépenses, l’armée n’est plus une composante de la nation parmi d’autres. Elle écrase tout. C’est le budget militaire d’un pays en guerre. Un pays qui n’a aucun ennemi à ses frontières, qui n’a jamais été envahi, mais qui s’est structuré pour la guerre permanente et faussement préventive … Barack Obama est souvent dépeint par ses adversaires politiques comme un reluctant warrior , un guerrier réticent si l’on peut dire … Mais ce n’est pas un pacifiste pour autant … Tout d’abord, Obama, contrairement à ses engagements de campagne, ne change rien à la sous-traitance de la guerre à des entreprises … Barack Obama va plus loin. Il revisite la théorie de la guerre zéro mort inventée par George Bush père pour la guerre du Golfe en 1991. Le meilleur moyen de ne pas avoir de morts, c’est encore de ne pas envoyer de soldats. Obama va utiliser les drones comme personne avant lui. Sur 500 attaques de drones ordonnées depuis le 11-Septembre, 450 l’ont été par Obama ».

Dans les chapitres conclusifs, l’auteur met face à face les illusions désinformées des électeurs américains : ceux qui ont voté Obama, qui espéraient le changement pour les minorités, la justice sociale, la fin de Guatanamo, la paix dans le monde et pour lesquels il conclut : « huit années ont passé et il faut bien se rendre à l’évidence : le rêve ne s’est pas réalisé » ; ceux qui auront voté Trump parce qu’il incarne «le rêve américain ressuscité »…sont encore plus illusionnés désinformés.

Le livre de Michel Floquet, Triste Amérique – Le vrai visage des États-Unis, décembre 2017, loin des rêves floués par les politiciens, nous permet en revanche d’approcher le vrai visage, déjà cauchemardesque, des États-Unis et du capitalisme en 2016, juste avant la victoire de Trump. Et qui est devenue pire…après. Ce qui ne concerne que ce pays en perdition et pas le reste du monde. Pourquoi celui-ci devient aussi illusionné désinformé, chair à propagande ? Parce qu’il n’a jamais vu le vrai visage des U.S.A.…Voici qui va être fait…

Portrait-d'une-bien-triste-amérique-interview-du-journaliste-Michel-Floquet

 

Donald Trump a promis de rendre sa grandeur à l'Amérique. Mais celle-ci n’est pas forcément celle de l’American Dream… Elle ne s’est jamais autant intéressée aux armes et à la religion. Et ne s’est jamais autant désintéressée du sort des démunis. Dans son livre, «Triste Amérique», Michel Floquet, correspondant de TF1 aux États-Unis de 2011 à 2016, en dresse un portrait assez terrifiant. Interview.

Pourquoi ce titre «Triste Amérique» ? S’agit-il d’un pays que nous, Français, ne voudrions pas voir? -- Il y a un peu de provocation dans ce titre ! Pour autant, c’est vrai qu’aujourd’hui, l’American Dream n’existe plus.[[ détruit par l’incompréhensible voracité des piteux 1 %]]. C’est une imposture, une propagande. Si l’on y croit, on pense que quelles que soient ses origines, si l’on travaille, l’on vivra mieux que ses parents. Mais c’est l’inverse qui se passe. Dans le même temps, les États-Unis ont le blocage du taux de reproduction sociale le plus élevé des pays développés.

Comment l’expliquez-vous ? -- Notamment par le système d’études. Celui-ci est abusivement coûteux. A tel point que si l’on n’a pas des parents fortunés ou si l’on n’est pas un élève d’exception à qui l’on accorde facilement une bourse, on a toutes les peines du monde à accéder à l’Université. Et on risque d’en sortir très endetté [[pour la vie pour certains]]. Regardez Obama : il a fini de payer ses études quand il est arrivé à la Maison Blanche ! La situation est telle qu’au 1er janvier 2015, l’encours de la dette étudiante s’élevait à plus de 1160 milliards de dollars. Plus que celui des subprimes.

Ce problème est une catastrophe pour le pays. Dans ce contexte, les jeunes se dirigent vers les secteurs les plus rémunérateurs comme médecins ou avocats. Et ils désertent les professions d’ingénieurs. Résultat : les firmes américaines doivent délocaliser ces fonctions, notamment en Inde. Et importer massivement des ingénieurs : pour la seule Californie, il en vient ainsi 80.000 par an, dont de nombreux Français [[…ce qui appauvrit la France qui ne sera pas dédommagé du coût des formations par la faute d’un pays complètement entêté dans sa bêtise évidente. Et ceci dans tous les secteurs de la société comme le livre Triste Amérique le démontre. La Nature est complètement saccagée dans ce pays qui « rase les montagnes » pour extraire du…charbon (chapitre 2). Où il n’y a aucun vivre ensemble, où chaque voisin dénonce ses voisins dans une grave « infirmité relationnelle »…lorsque « 7 avocats sur 10 dans le monde exercent aux États-Unis (p. 76 – op.cit)» dans un pays en…guerre permanente contre lui-même ! Où il est « normal » de tirer dans le dos d’un humain sans défense et menotté. Ou bien « très normal » de voler la maison d’un vieux pour 134 $ de dettes parce qu’une officine a racheté sa dette et la gonfle frauduleusement jusqu’à 4 999 $ et revend ensuite sa maison pour…197 000 $ (p. 91 – op.cit)… « normal » lorsque « 95 % des gains depuis la fin de la crise sont allés à ce fameux 1 % (avec 60 % au minuscule 0,1 %) » a dit la page 88, crise de 2007-2008 causée par l’avidité inexcusable de ces mêmes 1 %… Lorsque démocratie est démantelée en plein jour avec les super PACs, pour Political Action Committees où « l’argent achète les élections, dicte sa loi aux élus (p. 204 – op.cit)»….avec les corruptions flagrantes des retours sur investissements. Où lorsque « le taux de détention d’armes dans un État augmente de 1 %, le taux d’homicide augmente en proportion : plus 0,9 % (p. 120 – op.cit). » Où donc les élus sont entièrement SOUMIS…aux super PACs, au complexe militaro-industriel si illégal puisqu’il ne « représente pas la souveraineté nationale », et à la NRA avec ces politiques qui « admettent » le délire paranoïaque que « pour vaincre les dégâts monstrueux des armes, il faut encore et toujours plus… d’armes »…La NRA (National Rifle Assocation), et trop…d’etc. tout le livre étant à lire…]]. Le complexe militaro-industriel illégal qui séquestre 50 % du budget est donc derrière toute les propagandes pour la poursuite de son, illégal règne. Résultats ? Se détourner systématiquement de toutes leurs propagandes…pas un seul mot de vrai, aucune logique de possible dans leurs délires d’avides…]]  

>>> ** wikipedia.org/--/Comité_d'action_politique   Aux États-Unis, un comité d'action politique (en anglais, political action committee ou PAC) est le nom communément utilisé pour désigner, indépendamment de sa taille, une organisation privée dont le but est d'aider ou au contraire de gêner des élus, ainsi que d'encourager ou de dissuader l'adoption de certaines lois.

 

Principale cause de cette situation [[ de l’endettement à vie des étudiants…]] : l’augmentation des frais de scolarité qui ont bondi de 440 % en 25 ans. Les bonnes universités ont réalisé de nombreux investissements pour attirer les étudiants les plus riches, et dont les parents peuvent devenir des donateurs. Elles doivent recruter à prix d’or leurs présidents et les enseignants. Existe ainsi désormais un marché du prof comme il existe celui du football américain [[ et il « faudrait » admirer le privé…non, décidément, impossible, c’est un irresponsable complet que ce privé et une ennemi complet des pays…]] ! A côté subsistent des universités d’État sinistrées, à l’enseignement souvent médiocre. Les premières coûtent en moyenne 40.000 dollars de frais d’inscription annuels, les secondes 15.000. A cela, il faut ajouter environ 10.000 euros pour financer son logement, sa nourriture, ses fournitures…

Vous expliquez aussi que «ce qui frappe avant tout» aux États-Unis, «c’est le degré de violence»…-- Quand je suis arrivé là-bas en 2011, le niveau de violence est ce qui m’a le plus sidéré. La violence est partout et à tous les niveaux [[ ce pays est vraiment en guerre contre lui-même et ses très « majoritaires » minorités…soit 69 % contre 31 % de blancs qui séquestrent 90 % des fonctions politiques…donc de la manière la plus violente possible !]]. Elle est sociale, entre riches et pauvres [[ penser au « Flex !» inhumain d’Amazon]]. Elle sévit entre les communautés raciales. On la trouve dans la police. Mais aussi dans les rapports humains au quotidien.


Justement, vous expliquez que dans les relations humaines, «le maître mot semble l’indifférence». Comment l’expliquez-vous? -- Aux États-Unis, c’est malheur aux faibles, aux pauvres [[parce que c’est un pays monstrueusement religieux qui s’est figé aux 16 ème-17 ème siècle lorsque « dieu récompense par la richesse et punit par la pauvreté » et autres toxiques irrationalités métaphysiques – un pays égaré à surtout ne …jamais imiter !]]. Du jour au lendemain, on peut perdre son travail et sa maison, et se retrouver à vivre dans sa voiture [[comme beaucoup de vieux là-bas]]. Les gens sont indifférents au sort des autres [[qu’ils précipitent souvent ]] : le matérialisme et l’individualisme sont une monstruosité palpable.


Les Américains détraqués à la métaphysique croient à la force et au succès. Si l’on est pauvre et faible, c’est qu’on l’a bien voulu [[ niveau école primaire pour les sciences humaines et sociales…]] qu’on ne travaille pas [[ ce qui renie les faits…qui travaille beaucoup a 90 % de malchances d’être…spolié !]]. Les dispositifs d’indemnisation et d’assurance chômage, tels qu’on les connaît en Europe, leur paraissent délirants. Ils s’arrangent avec leur conscience grâce à la charité. Conséquence : le système caritatif est très développé [[ et ses impacts sont quasiment…nuls]]. Au moment de payer dans un supermarché, la caissière pourra vous proposer un jour de donner à une fondation de santé, le lendemain à une institution sociale…


On est donc très loin du…mythe américain. Vous décrivez un pays qui s’est bâti, dites-vous, «sur trois piliers : «l’exploitation minière du continent, le génocide des autochtones Amérindiens, et l’esclavage»…
En 1830, quand a commencé la conquête vers l’Ouest, le continent était vierge et très riche. On comptait environ 10 millions d’Indiens et 20 millions de bisons, qui représentaient le cœur de la civilisation des grandes plaines. Les colons se sont arrogé tous les droits. Résultat : en 1890, au moment de la bataille de Wounded Knee, il ne restait plus qu’un million d’Indiens et quelques centaines de bisons. En 60 ans, les immigrants ont saccagé tout le continent avec une violence et une cupidité invraisemblables.[[ sans omettre leur inculture qui dépasse l’entendement. Aux U.S.A. quasiment personne ne « connaît » la véridique histoire du pays…d’où la propagande tous azimuts y a trouvé son…terrain d’incubations]]

 

A certains moments, vous semblez décrire un pays devenu fou…-- Non, ce n’est pas mon propos. Les États-Unis ne sont pas devenus fous.J’évoque un pays qui s’est bâti sur la violence et qui a du mal à évoluer. Où le système judiciaire repose sur l’argent : vous pouvez être acquitté comme le footballeur O.J. Simpson parce que vous êtes riche alors que tout le monde sait que vous êtes coupable. Un pays, aussi, où l’on constate une perte du sens humain le plus élémentaire. Dans le livre, je raconte l’histoire de ce maître-nageur qui a été licencié parce qu’il avait sauvé la vie d’un homme en dehors de son périmètre de surveillance. Dans l’illogisme étasunien, c’est normal ! [[ puisque cela…n’arrive qu’aux autres, autres qui les indiffèrent parce dieu n’aime pas…ces autres…et comment le sauraient-ils s’ils ne sont ni des saints ni des anges ? Et tout bêtement parce que la Loi n’existe pas, l’argent étant le pire des hors de la loi possible…]]. Ce n’est pas un scandale absolu comme cela aurait été le cas ailleurs. Pour autant, j’ai fait ce livre pour raconter ce que j’avais découvert : un pays en panne, qui est au bout de son modèle. [[ et que seuls des illusionnés désinformés pourraient vouloir suivre en France !]].


Trump en est-il le révélateur ? -- Il symbolise une Amérique de classes moyennes blanches et très paumées, qui ont beaucoup souffert de la crise de 2007 et qui en sont sorties plus pauvres qu’avant. Une Amérique que la propagande sur le terrorisme peut inquiéter et qui s’angoisse pour un avenir…maniuplé par la propagande. Trump, lui, étale sa richesse devant son public. En expliquant : «Si vous croyez en moi, on va tous redevenir riches, forts et puissants !» Comme si cette « proximité de mots » comme du temps de la pensée magique qui accusait de crime qui le découvrait (comme étant le plus proche du corps)…n’était pas autre chose qu’un enfantillage très pénible ? Tout gain se fait au détriment de quelqu’un et les soi-disant profits sont des coûts pour les autres…puisque toutes les richesses créées par et pour tous sont…prises en otages à 95 % par les 1 % de la propagande déversée…comment est–il possible de croire à de telles…impossibilités logiques ? Ah oui !, en étant des illusionnés désinformés. Le but des propagandes, non ?

 

………………………....************************************************

Le processus historique, dans ses étapes essentielles, qui fit de nous de lourds aliéné-e-s à des actualités factices, entièrement reconstruites, fabriquées même de toutes pièces, etc. aura fonctionné ainsi (pour les curé(e)s à la saine curiosité)…le voir de prés c’est s’en détacher pour la vie (les médias trompeurs n’ont plus aucun attrait – juste un tas ridicule de minables faux secrets !)…

 

Théophile-Gautier-comment-la-presse-fit-de-nous-des-crétins

 

Ne surtout jamais CÉDER aux médias trompeurs…leur opposer, sans cesse, notre intérieure prolifique, notre usage sacré de la Raison avec pratique quotidienne des raisonnements exigeants et des synthèses afin de débusquer la propagande vénéneuse partout où elle est (pour nous les prétendues fake news sont une falsification notoire, une disqualifiante bêtise pour gogos – seule la propagande est très punissable), etc....ce qui nous offre une vue cohérente d’ensemble. Là ? Nous avons élucidé le…terrain d’où surgit la propagande de guerre. Et, comme le champagne débouché, elle est éventée. Elle ne pourra plus fonctionner…Ne pas avoir peur surtout de cette piteuse et miteuse…propagande de guerre, usée jusqu’à la corde. Et qui ne peut plus montrer que la grave misère de ses vains borborygmes…désormais – que nous connaissons les où, quand, par qui, comment, pourquoi des véridiques journalistes d’investigations ( chassés par le trop scandaleux capitalisme qui doit se voir aboli au plus vite…)…

 

…Non, rien ne nous contraint à demeurer de tels crétins-butins

 

…..Premiers pas d’émancipé-e-s – n’avoir jamais peur de ces détraqués !

 

 

 

…......…(à suivre)

 

…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que la vaste compassion vous grandisse et vous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

l'agressivité par la cravate ?

l'agressivité par la cravate ?

un seul vaut toute la démocratie ? Allons donc…

un seul vaut toute la démocratie ? Allons donc…

son chapitre 13 – la fin de la démocratie ? fait très justement se dresser les cheveux sur la tête. La sper Pac empêche et modifie les élections. Et certainement pas les Russes…avec 7 milliards de dollars (pour 45 millions d’euros en France en moyenne) les électeurs n’y ont plus rien….a dire. Aussi nuisible et acrimonieuse que la NRA – le super Pac empêche toute démocratie aux U.S.A…..Et la France devrait imiter « cela » ?

son chapitre 13 – la fin de la démocratie ? fait très justement se dresser les cheveux sur la tête. La sper Pac empêche et modifie les élections. Et certainement pas les Russes…avec 7 milliards de dollars (pour 45 millions d’euros en France en moyenne) les électeurs n’y ont plus rien….a dire. Aussi nuisible et acrimonieuse que la NRA – le super Pac empêche toute démocratie aux U.S.A…..Et la France devrait imiter « cela » ?

Par tous les faits...

Par tous les faits...

En vue d’une guerre ? Le 7 février 2017, « le Conseil des ministres a examiné la Loi de programmation militaire (LPM) française pour 2019-2025, qui prévoit une large augmentation de l’effort de défense. Les dépenses militaires totales sur cette période seront au-delà de 300 milliards €, et le budget annuel augmentera de… plus de 35 % pour s’établir à 44 milliards €. »

En vue d’une guerre ? Le 7 février 2017, « le Conseil des ministres a examiné la Loi de programmation militaire (LPM) française pour 2019-2025, qui prévoit une large augmentation de l’effort de défense. Les dépenses militaires totales sur cette période seront au-delà de 300 milliards €, et le budget annuel augmentera de… plus de 35 % pour s’établir à 44 milliards €. »

FISA

FISA

Michel Floquet a passé 5 ans aux Etats-Unis comme correspondant pour TF1, il en rapporte un livre, Triste Amérique sur l’air de TristesTropiques…alors que des sauvages ?

Vraiment la toute fin du rêve américain : «Obama a été la coqueluche de l'Europe mais pas des États-Unis»…rien de vrai de ce que disent les médias dominants européens ?

Politique et économie N° 142 : Donald Trump prisonnier de la Maison Blanche

Entretien avec Larry Lessig sur le documentaire « Meeting Snowden »

What is a Super PAC and should it be legal? Larry Lessig souligne fortement que qulques imilliradiares empêchent toute démocratie aux U.S.A. Et il nous faudrait importer cette terrifiante régression ?

La notion d'ennemi « créé », faussement fabriqué, en questions internationales

COMPRENDRE L'OTAN & L'ONU [Origine]…l’un nage dans l’illégal et l’autre n’est pas assez légal…

Le mémo de Nune si controversé

Aux États-Unis, le « mémo Nunes » vient d’être déclassifié par la Maison-Blanche, jetant une lumière nouvelle (pour beaucoup) sur l'affaire dite du "Russiagate" et discréditant les méthodes de déstabilisation du FBI. Alors que les français sont souvent abreuvés d’informations falsifiées par les grands médias sur la « vraie » situation politique américaine, Jacques Cheminade en éclaircit l'enjeu…

Démocratie ou oligarchie?

et si oligarchie… L'Oligarchie des incapables, Sophie Coignard, Romain Gubert

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Welcome to "U.S. NEWS"
Latest U.S. NEWS 24/7
http://usanews.over-blog.com
U.S. NEWS
Répondre