Dernières nouvelles de l’anti-communication ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Dernières nouvelles de l’anti-communication ?

Un nombre alarmant d’humains se démène beaucoup trop afin que nul-le ne puisse leur parler. A part d’objets et, surtout, de leur unique personne sans jamais s’intéresser à tous les autres humains. Ni à quelque thème de diversités. Leurs stratagèmes sont sans limites et doivent être affrontés et délogés afin que toute la vie sociable n’en soit pas empuantie. Leur choix de non-vies ne pouvant que mal finir pour tout le monde.

Aussi, après le libre gratuit éponyme *** voici de nouveaux stéréotypes savoureux, que nous avons croisés, à notre grande tristesse, et que nous avons compris comme ceci. Nous nous rendons compte à quel point ces nuisances qui empêchent toute échanges spontanés et naturels, tout enthousiasme et chaleur humaine, peuvent s’insinuer dans tous les recoins de nos vies. Mais, bonheureusement, la mise en relief de « stéréotypes » réussis nous libère de ce qui peut virer en virus.

** 1) – Tu ne connais rien de ma vie…donc aucun raisonnement objectif comme aucun argumentaire impersonnel ne peuvent exister. Einstein doit connaître la vie de tout le monde avant de parler. Ce stéréotype devient courant chez les pervers narcissiques, au premier abord si attrayants de se montrer très faussement « fédérateur » - et nous permet de les détecter. Les connaître et reconnaître. Ils/elles sont si facilement d’accord avec nous, font même grand éloge de nous, parce qu’elles/ils ne nous « écoutent » jamais. Mais piochent un mot par ci ou par là et nous le renvoient comme si nous en étions des auteurs prodigieux. En PNL la « communication pure » sans parasites, d’adulte à adulte, évite tous les autres rôles opaques. Et évite aussi le « tu ne connais pas ma vie » des vrais « faux » jetons, jetons faussés qui ne jouent jamais le jeu. Mais exigent que vous le jouiez, vous, et à fond. Très unilatéralement. Et fort iniquement. Qui connaît la vie d’autrui ? Personne. Mais qui fait tous les efforts pour en connaître bien plus. Et en version haute fidélité…non « modifiée » ou « augmentée » par les idéologies au sommet ? En tout cas, pas les anti-communicatifs du « tu ne connais rien à ma vie »…et eux/elles encore moins de la nôtre – mais tout cela n’est qu’un… « détail », nos vraies vies, pour ces hautes seigneuries dégénérées …

** 2) –  Oui, mais MES problèmes. Bouches closes, interdictions de dialoguer. Censures maximales sur les libertés d’expressions. Les illégaux maitres du monde règnent en maitres. Tout se tait et s’allongerait, en plus, d’adoration…oui j’ai « mes » problèmes, qui exigent l’urgence absolue. Ils passent avant tout. Eux seuls ont tous les droits – au point que j’enlève tout droit à l’expression des autres…vue l’étendue de « mes » problèmes (en général superficiels et n’étant provoqués que par des abus de narcissismes – et qui donc disparaissent à 90 % par simple éloignement de son propre ego) toute…communication est mise en mode stand by. Je n’écoute plus personne. Ne réfléchis plus. Et ne répond plus de rien (ni à rien d’ailleurs). Étant gavé-e de faux problèmes – je ne peux plus m’occuper de ceux « bien réels » des autres…toute anti-communication l’est de ne rester qu’à sens unique (oui comme la pensée)… Le narcissisme en devient perversion aiguë : j’ai « trop » de problème "donc" vous ne pouvez plus parler..

** 3) – Mais ma parole vaut la tienne –seconde étape de l’entreprise où ce personnage n’a pas arrêté d’empêcher votre expression, de l’amoindrir, de la disqualifier frauduleusement, de marcher dessus, de la piétiner. De la diffamer largement en public. Et où, en seconde méthode – elle vous empêche – en plus – de répondre, riposter, réagir, répliquer, réfuter, démentir, vous défendre, etc. Répondre devient alors supposer que votre parole serait supérieure à la sienne. Qui n’a point fait autre chose que de vous marteler, asséner, rouer de douleurs – vous prouvant que la sienne, de parole, surpasse – dans les faits et le concret - trop largement la vôtre. Ceci, pour les réveillés qui aiment ce blog, en devient un exercice de santé globale. Pourtant nécessaire de certaines réactualisations…

** 4) – Qui ne parle pas…oui ? Qui ne parle pas a, souvent, plus d’opinions que les autres. Et qu’il/elle dégaine, soudain, pas souvent, mais très soudainement, très agressivement et acidement – faute d’entraînement à la démocratie verbale. Ce silence apparent en est devenu un lieu de pourrissements, de rancœurs sourdes et d’aigreurs surmultipliés. Que nous recevons en pleine poire…Pas pire pour avarier toutes les ambiances. En effet, surgi-e de son diable comme sa boîte – tout y est hors sujet, oui hors contexte : n’y est vu que l’antisocialité gavée de ressentiments sans destinataire que nous recevons, douloureusement, de plein fouet. Sans jamais l’avoir mérité. Surtout pas…qu’ils/elles s’adressent aux dirigeants pervers qui les font tant souffrir – mais jamais elles/ils n’en ont le courage. Et donc « font avec » tout ce qui leur tombe sous la main. Vous. Nous. Bons qu’à ça ?

** 5) –  Sinon, nous rencontrons les « parle moins fort ! » d’un personnage qui vous le dit en haussant très fortement le ton. Et autres dissymétries…d’interruptions permanentes (sans meilleures reformulations ensuite !) qui avouent que jamais vous n’êtes …écouté-e-s. Un mot est saisi au hasard et renvoyé complètement hors sujet en votre face. Tout raisonnement charpenté se voit ainsi arraisonné et empêché de résonner dans ces enfantillages qui ne veulent plus d’aucuns DÉBATS LOYAUX. . En bref, vous serez toujours ACCUSÉS de tout : si on vous coupe la parole, c’est vous qui la coupez. Si le personnage vous pose, pour la dixième fois, la même question faute de faire l’effort d’entendre la réponse, c’est vous qui ne l’écoutez pas. En gros, c’est envahir tout notre espace de parole, le piétiner sauvagement, et nous cogner dessus dès que nous tentons de retrouver nos droits légitimes. Et le fil de la vraie conversation. Où nous versons avec…oui con-versons. Nous n’exagérons aucun de ces traits, ici rendus stéréotypés : suffit de l’expérimenter soi-même pour le croire ! 

*** >>>>> - Qui veut prolonger peut s’offrir le livre qui mérite vraiment d’être lu tant il apporte joyeusement de l’information inédite. Suffit de cliquer sur le  site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/ . En appelant l’onglet 4 et en y tapant : "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»…oui ouvrez vos ouvrages !

** 6) – etc. Et reconduisons ces faits reconnus d’anti-communications dans les actualités – afin de nous rendre bien compte de l’étendue des dégâts dus au seuls et uniques « faux » dirigeants (ils sont quasiment tous « fake » alors que nous voulions de vrais – existe-t-il une loi contre les fake dirigeants ou bien nous faut-il l’inventer ?) qui ne laissent d’autres modèles collectifs que ceux…des perversions et perversités !.

………………………………..****************************************

« « Je n’ai rien à cacher » [[ mais eux, oui, et beaucoup]], « je n’ai rien de fait de mal ni d’illégal donc peu importe si on m’espionne ». C’est l’argument auquel se heurtent systématiquement les défenseurs de nos libertés numériques. Mais n’avoir « rien à cacher », et accepter de livrer toutes ses données à Facebook, Google et à une multitude de services « faussement gratuits » tout en sachant, de façon plus précise depuis les révélations d’Edward Snowden, que ces données alimentent directement la surveillance de masse : est-ce vraiment un raisonnement tenable sur le long terme ? Est-ce la société perverse que nous voulons ? Diffusé en salles depuis quelques mois, avant une mise en ligne sous licence Creative Commons prévue pour le 30 septembre, le documentaire « Nothing to Hide » de Marc Meillassoux est une réponse passionnante à cette question cruciale pour notre avenir.

Pourquoi-n'avoir-rien-à-cacher-n'est-pas-une-raison-pour-accepter-la-surveillance-de-masse-?

Juin 2013. De la chambre d’hôtel de Hong-Kong où il est reclus, Edward Snowden observe le scandale des écoutes de la NSA éclater en direct à la télévision, à l’issue des huit jours pendant lesquels il vient de tout révéler aux journalistes devant la caméra de Laura Poitras (Citizenfour). Depuis, quatre ans ont passé. Et si Prism – du nom du programme de la NSA conçu pour scanner les communications numériques échangées sur AOL, Apple, Facebook, Google, YouTube, Microsoft, Skype, Paltalk et Yahoo! – et plusieurs affaires qui ont suivi ont largement contribué à éveiller la conscience des citoyens sur les données et la surveillance de masse, la plupart d’entre eux ont fini par se désintéresser de la question, sous prétexte qu’ils n’ont « rien à cacher » [[ et les fake dirigeants toujours plus !]].

La société et ses données d’abord : « Dire que votre droit à la vie privée importe peu car vous n’avez rien à cacher revient à dire que votre liberté d’expression importe peu, car vous n’avez rien à dire [[ ni à défendre et proposer ]]. Car même si vous n’utilisez pas vos droits aujourd’hui, d’autres en ont besoin. Cela revient donc à dire : les autres ne m’intéressent pas » [[ les anti-communicatifs nuisent donc…]] : Edward Snowden, qui témoigne dans Nothing to hide parmi une vingtaine d’autres intervenants, est toujours sur la même ligne, celle qui consiste à faire passer l’intérêt de la société devant les considérations individuelles [[ société que l’espionnite sordide des graves cupides attaque de plein fouet ]]. C’est aussi ce à quoi invite ce documentaire réalisé par deux journalistes, le Français Marc Meillassoux et l’Allemande Mihaela Gladovic. »

On-ne-peut-plus-rien-dire-:-vraiment-?   Une petite minorité dominante : Le même but inadmissible que l’espionnite…illégale, mais en tentant d’empêcher tout le monde de…rire !

« Est-ce vraiment une régression? L’humoriste Thomas Wiesel lève les yeux au ciel dès qu’on lui demande, visiblement pour la énième fois, si l’humour ne serait pas frappé d’interdit ces temps-ci: «On peut encore rire de tout, mais la société est plus inclusive, ce que je trouve pas mal. Donc si on va piocher dans l’humour des années 50, qui était celui d’une petite minorité dominante, il faut s’attendre à ce que ceux qui ont gagné le droit de s’exprimer aujourd’hui disent qu’ils ne sont pas d’accord. Cette complainte est surtout la frustration de ceux qui tenaient le crachoir avant, et n’ont plus le monopole. En réalité, il y a plus de liberté [[ mais il s’agit vraiment de la prendre, de l’oser…sinon, elle rétrécit, cette liberté, faute d’usage ]]. Pendant longtemps, par exemple, si on faisait une blague sur le sexe, la police venait directement vous chercher sur scène.»

La rengaine #OnNePeutPlusRienDire n’est pas nouvelle. Denis Ramond situe ses origines aux années 70, aux États-Unis [[ l’intolérable rabat-joie universel, sans qui le monde ira vraiment mieux]], «où la liberté d’expression fait l’objet d’une protection constitutionnelle avec le premier amendement, unique dans les grandes démocraties occidentales, qui connaissent en général des dispositions contre les discours de haine. Paradoxalement, les États-Unis nous paraissent être le pays dont nous viennent tous les maux, un symbole de puritanisme abusivement hypocrite.» La raison? L’émergence des activistes qui, pour lutter contre ces discours de haine autorisés aux États-Unis, ont trouvé une arme: le shaming, qui consiste à dénoncer sans relâche les propos haineux. »…Et, de facto, en 2018, trop de ces paramètres, auparavant dispersées, se regroupent afin d’interdire toute communication pure…sans parasités. Tout semble PARASITE par les trop cupides et les pervers narcissiques qui pullulent actuellement aux sommets. Donc, partout, des régressions collectives ?

>>>> - *** Régressions ? Oui trop clairement…Comme Facebook risque de réussir et réunir toute l’horreur du politiquement correct –donc du socialement incorrect – avec son nouveau programme…antisocial (plus de société et d’informations globales, encore moins de débats d’ensembles, interdiction d’être adultes gardant son esprit critique, la société est foutue carrément dehors – et tout le monde est acculé à son…local protectionniste fermé au reste du monde…où il/elle ne pourrait plus que dégouliner d’infantilismes virant même au gâtismes )…Oui la régression vers un forme d’effondrement boyscout…on ne parle plus de politique, on, ne pense plus, on ne ressent, on ne lit plus…on se rétrécit au maximum (la mondialisation inaccessible d’un côté- et le parc aux ploucs de l’autre). On fait semblant « d’échanger » que des papotages vaseux et oiseux du trop local détaché du global, du clocher qui cloche trop, on bavasse comme des commères hystériques : mais on obéit à fond aux ordres de l’oligarchie d’argent. Genre « c’est eux qui font le programme, ils savent, faut leur obéir », obééééiiir surtout si (avant) on des proclamait libertaire…Bref on NE FAIT PLUS RIEN de sa vie. On la leur offre même gratuitement, on leur donne tout, qu’importe ma vie (et celle des autres ?), je n’ai rien à cacher blablaComment s’organiser dans de pareilles conditions de taudis antisocial ? Est-ce bien cela garder le contact avec les « seuls » amis (et ceux et celles que nous ne connaissons pas encore ? Fermez-la ! Inutile d’en connaître plus !) ? Lorsque Léviathan…empêche tout vrai contact qui ne soit pas….instrumentalisé (soit nous ne servons que LEUR but) et pour cela il suffit de …cliquer où ils disent – Remèdes, contre-attaques ? Toujours plus d’inventivités hors de leurs cadres puritains et d’anti-conformismes…FB ne veut plus d’aucun anti-conformisme, donc la mort de la « vraie » société faite de tant de diversités vitales…N’est-ce pas surtout supporter (dès 2018) des intrusions inutiles ?  La destruction en ligne par aplatissement abusif devant l’argent trop sale. Et tant pis pour le milliard d’enthousiastes qui avaient pu croire à une libération par…l’intelligence et la sensibilité. Plus vulgaire et soumis que ce FB ? Impossible vous avez dit. Tout le monde va donc quitter cette anti-place publique

……………………*****************************************************

Inutile de croire l’inverse : les esprits libres et les cœurs désintéressés auront toujours le dernier mot. Nous rattrapons tous les coups. Bousillons les baudruches et les traquenards, pulvérisons les dictatures, élargissons sans cesse l’espace des libertés…

http://crapaud-fou.org/manifeste_du_crapaud/

« Les crapauds fous, ce sont ces individus qui « hackent » l’avenir. Guidés par leur seul instinct, ils partent dans des directions prétendues absurdes et reviennent ouvrir aux autres les tunnels qu’ils ont trouvés. Nombreux meurent écrasés [[ grâce à qui ?]], mais sans eux, pas d’évolution possible de l’espèce. »

Ce pourquoi il peu y avoir traquenard à laisser traîner ce genre d’idée…

……………………………………………………………………………n’importe où !

 

………..(à suivre)

……………………......**********************************

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que le vaste humour nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 600 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

où me cacher parce que je n'ai rien à cacher ?

où me cacher parce que je n'ai rien à cacher ?

J'essaie d'arrêter de...réfléchir. Vraiment pas très réussi : vaut mieux réfléchir à donf que de fléchir ainsi…

J'essaie d'arrêter de...réfléchir. Vraiment pas très réussi : vaut mieux réfléchir à donf que de fléchir ainsi…

Butterfly existe bien MAIS prendre un vrai humain pour un papillon ce n’est sain pour personne…

Butterfly existe bien MAIS prendre un vrai humain pour un papillon ce n’est sain pour personne…

Dernières nouvelles de l’anti-communication ?
dommage qu’il ai viré au conservatisme le plus régressif et le plus destructeur des vraies diversités !

dommage qu’il ai viré au conservatisme le plus régressif et le plus destructeur des vraies diversités !

Les crapauds vivent dans une zone et se reproduisent dans d’autres. Chaque année, de manière grégaire, tous migrent dans le…même sens. Lorsque nous construisons de nouvelles routes en travers, ils se font massivement écraser. Sauf que… quelques-uns vont dans…l’autre sens, ou ils trouvent les tunnels que des écologistes font creuser pour eux sous les routes. Parce qu’ils s’aventurent dans des directions non conventionnelles, ces crapauds fous inventent des voies d’avenir et…sauvent l’espèce. Dans le genre humain, on pense à Darwin, qui a mis au point la théorie de l’évolution des espèces en observant des oiseaux, alors qu’il était parti sur un bateau comme géologue. Ou à Tim Berners-Lee, qui a transformé un réseau militaire en l’Internet que nous utilisons aujourd’hui. Ou à Gun Giant et sa si libératrice…diction du dictionnaire – ou comment rendre touts les mots physiques, etc.

Les crapauds vivent dans une zone et se reproduisent dans d’autres. Chaque année, de manière grégaire, tous migrent dans le…même sens. Lorsque nous construisons de nouvelles routes en travers, ils se font massivement écraser. Sauf que… quelques-uns vont dans…l’autre sens, ou ils trouvent les tunnels que des écologistes font creuser pour eux sous les routes. Parce qu’ils s’aventurent dans des directions non conventionnelles, ces crapauds fous inventent des voies d’avenir et…sauvent l’espèce. Dans le genre humain, on pense à Darwin, qui a mis au point la théorie de l’évolution des espèces en observant des oiseaux, alors qu’il était parti sur un bateau comme géologue. Ou à Tim Berners-Lee, qui a transformé un réseau militaire en l’Internet que nous utilisons aujourd’hui. Ou à Gun Giant et sa si libératrice…diction du dictionnaire – ou comment rendre touts les mots physiques, etc.

BOULEVERSEMENT climatique …Les supposés dirigeants ont tous ces mêmes documents. Or, que voyons-nous sur les graphiques ? Au lieu d’inverser, ils augmentent ! Tout ce qu’il ne faut pas faire…ils le font. Nous venons d’assister à 15 ans de quasi…inertie. Pour tous les sujets bien plus futiles ils bougent bien trop ; pour leurs inacceptables narcissismes ils se démènent à l’excès. Mais là toujours…rien…L’extrême majorité de leurs décisions représente une très toxique pollution du futur commun. Au point qu’il faut en empêcher la pandémie…ils sont bien en train de « sacrifier » notre futur pour une absence de motifs flagrante et des bas intérêts « séparatistes » tous plus inavouables les uns que les autres…Voici comment…

BOULEVERSEMENT climatique …Les supposés dirigeants ont tous ces mêmes documents. Or, que voyons-nous sur les graphiques ? Au lieu d’inverser, ils augmentent ! Tout ce qu’il ne faut pas faire…ils le font. Nous venons d’assister à 15 ans de quasi…inertie. Pour tous les sujets bien plus futiles ils bougent bien trop ; pour leurs inacceptables narcissismes ils se démènent à l’excès. Mais là toujours…rien…L’extrême majorité de leurs décisions représente une très toxique pollution du futur commun. Au point qu’il faut en empêcher la pandémie…ils sont bien en train de « sacrifier » notre futur pour une absence de motifs flagrante et des bas intérêts « séparatistes » tous plus inavouables les uns que les autres…Voici comment…

Dernières nouvelles de l’anti-communication ?
et donc ?

et donc ?

N’est manipulé-e que qui le veut bien – puisque les systèmes de manipulations sont connus et rendus visibles…Honte sur ces chochotes qui se plaignent lourdement sans cesse – mais ne plaignent jamais personne.

N’est manipulé-e que qui le veut bien – puisque les systèmes de manipulations sont connus et rendus visibles…Honte sur ces chochotes qui se plaignent lourdement sans cesse – mais ne plaignent jamais personne.

Grave erreur de perspective

Grave erreur de perspective

ne le regardez plus il....n'existe vraiment plus !

ne le regardez plus il....n'existe vraiment plus !

Toute dérégulation favorise trop la guerre

Toute dérégulation favorise trop la guerre

et jamais de jamais l’inverse…

et jamais de jamais l’inverse…

tant les jeunes pousses sont stoppées depuis trop de décennies

tant les jeunes pousses sont stoppées depuis trop de décennies

Documentaire (2017) dédié à l'acceptation de la surveillance dans la population à travers l'argument "je n'ai rien à cacher" – Oui mais eux TELLEMENT qu’ils ont à cacher à ainsi espionner tout le monde sans aucun droit moral ni autre ! Et ce sont nous qui les….accusons. Plus jamais l’inverse. Ils sont tellement indignes de nous accuser de quoi que ce soit…

Brand new album DELIRIUM out now, including LOVE ME LIKE YOU DO and the new single ON MY MIND.

Rodolphe De Koninck : ''Comment et pourquoi les riches détruisent la planète et veulent, aussi, nous corrompre afin que nous les… imitions ''. Ces voyous sans fois ni lois VEULENT détruire la Nature – juste afin (c’est tellement minable que nous peinons à le dire) oui à s’effondrer dans la mesquinerie inexcusable de remplacer tous ses services gratuits par des…services payants (les leurs). Tant d’immaturités détraquées dans des têtes plus qu’arrogantes démontre qu’il n’y aucune chance de raisonner ces…voyous planétaires. Que, tout comme pour les services à buts non lucratifs (donc sans monopole possible) qu’aucuns de leur arguments ne tient la route. Qu’il faille donc mettre sous tutelle rapide ces…séparatistes du genre humain.

Le Lab' #4 - Qu'est-ce qu'une agence de communication ? Comme si nous pouvions communiquer EN DIRECT et strictement sans intermédiaire…le parasitisme capitaliste en tomberait en poussière…

Communication unilatérale en ligne: les mots peuvent contre-attaquer

L'incommunicabilité précisément comme le montage vidéo de la captation de deux projections superposées*, 7 minutes et 7 secondes.

Quand la scandaleuse télé inventa carrément l'incommunicabilité...suffit de vérifier autour de soi : les conversations passent leur temps à rester…mourantes !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

itw7bwgx3x 17/12/2019 08:26

Step 2: Write the Methods

Lucie 21/07/2019 16:29

Bonsoir a tous

Je suis ici pour faire témoignage a un grand Mr grâce a qui ma vie a repris son sens . J'avais des problèmes de couple avec mon mari car je n'arrivais pas a faire d'enfants après 16 ans de vie commune avec mon homme et il m'a laissé et a demandé le divorce .Un soir sur le net j'ai vu les coordonnées de ce Mr que je vais vous présenté par la suite qui m'a rapidement faire revenir mon homme et avec ces médicament traditionnels j'ai maintenant 2 merveilleuses filles et un garçon avec mon homme .
Cet homme grâce auquel ma vie a repris son sens s'appel Maître Gbedekpogbe Médium, Voyant, Marabout sérieux, il vous aide à résoudre tous les problèmes auxquels vous ne trouvez pas de solution.
Remarquable spécialiste du retour de l’être aimé, il vous fait revenir définitivement l’élu de votre cœur
Domaine de L'amour Sentimental :
Le Retour Affectif - Le Retour D'Affection
Amour Perdu , Récupérer son Ex - l’Être Aimé - l’Âme Sœur , Se faire Aimé d'une Personne , Attirer une Personne (Homme/Femme) par un Sortilège d'amour ou Sort ,
L'Envoûtement Amoureux/L'entente Sexuel sur une Personne , Blocages Sentiments Amoureux Perdu , Sauvez/Protéger Son Couple , Annulé une Rupture/Séparation ,
Éloignement Rivalité/Jalousie ; Fidélité.

Je vous laisse son contact

Email D'urgence : maitregbedekpogbe@live.fr

Telephone 24H/24 : 0022 996 141 415

WhatSapp : +22 996 141 415

Viber : +22 996 141 415

Imo : +22 996 141 415


Site Web : https://maitre-marabout-medium-voyant-gbedekpogbe-58.webself.net/accueil


Merci