Est-ce que les faux dirigeants sont courtois ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Est-ce que les faux dirigeants sont courtois ?

Discourtois est avant tout malhonnête, incivil et malappris, avant que d’avoir été spécialisé dans le seul grossier. Ce qui induit fortement que ce sont les comportements qui se révèlent discourtois bien plus que les paroles « retouchées ». Les contextes sont tout. Cependant, dans le monde des apparences (toujours trompeuses), dont cherchent à nous envelopper les médias vendus, ils ne vont insister que sur les discours. Surtout les faux. Les véreux. En gommant, très frauduleusement, les comportements qui les précèdent ou les accompagnent. Ainsi, ces médias d’argent vont-ils s’extasier devant un président qui vient « remercier » des vieux. Oui remercier pourquoi ? Parce que, ne permettant pas aux trop riches de payer autant d’impôts que leurs revenus leur permettent, il est obligé de « compenser » en se rabattant sur de bien trop pauvres. Spoliant les pauvres vieux. Ce merci se montre, alors, bien charlatanesque puisque, dans une autre situation où des femmes se plaignaient de trop de spoliations, il se mit à enjoindre un « restez courtoises, je me suis montré, moi, courtois ». Comme si tout ne se résumait qu’à jouer un faux scénario, où il faut toujours se montrer béatement contentes des injustices que l’on subit. Où l’emballage est plus important que le contenu. Et les déguisements truqués que les vérités. Non, il n’avait pas été que déloyal dans ses décisions si déséquilibrées. Et ne pouvait certainement pas en attendre le moindre compliment. Et donc ? D’oser l’agression grossière d’imposer (en plus juste pour l’image de propagande - pas pour le dialogue sincère) sa présence à des humaines chahutées – redouble tous les manques de courtoisies possibles. Il en est donc trop rajouté au manque complet de savoir-vivre. La politesse vient direct du cœur non des mensonges mis en paroles !

 

Incivil est grave en réPublique, où le citoyen et donc la citoyenne doivent recevoir une égalité de traitement, d’accès et de parole (du moins la Commission européenne use de cet argument à chaque fois qu’elle veut permettre au libéralisme monopoliste et inégalitaire de venir dévaliser les peuples). S’il y a bien un régime politique qui ne respecte jamais l’égalité de traitement, d’accès et de parole c’est bien le capitalisme libéral. Et ? Bingo, trouvé, c’est la commission européenne qui se montre …parfaitement incivile puisque frauduleuse. Mais quel est le but d’une telle démonstration sinon de prouver que le capitalisme est le tout le contraire d’une civilisation civile ? Mais bien une barbarie incivile et extrêmement malhonnête. Que ses mauvais dirigeants sont donc de véritables mal appris, d’autant plus qu’ils ne veulent surtout rien apprendre, ni écouter, ni réfléchir, ni comprendre, ni savoir…qui ne soit pas la répétition unique de leurs dogmes si inhumains ! Que nous allons en pénétrer dans de plus amples déroulements.

……………………………….***************************************

 

>>>> *** Leurs propriétés sont des monuments d’irrespects pour les autres : un seul exemple, lisons : « Notre attention est privée, défense de nous piétiner ». S’il y avait respect de la propriété, notre attention devrait être très respectée. Or, la propriété occidentale est plus que frauduleuse – surtout si elle se déguise de paroles complètement perfides. Dix fois discourtoises alors…car son sens de propriété, extrêmement malsain, lui permet de harceler sans cesse nos attentions ( desquelles il n’est jamais fait attention), d’utiliser nos cerveaux comme du temps disponible où il est possible de déverser n’importe quoi, et autres multiples irruptions où il ne nous est jamais demandé notre…autorisation. Se montrer plus malpolis,  frustres et brutaux, est ce possible ? Le vernis de ces voyous dans les conduites n’est donc jamais très long à s’écailler. Est-ce que les faux dirigeants sont courtois ? La réponse semble malheureusement négative !

 

Il-n'existe-pas-une-vision-unique-de-la-propriété,-même-en-occident

 

La propriété n’est pas glorieuse puisqu’elle est si loin de contenir les caractéristiques de la Nature, les particularités de la biodiversité ou bien les propriétés de la vie. La propriété humaine n’est qu’un sous-système sans aucun contenu ontologique propre (rien dans la Nature ne la reconnaît !). Le pire c’est lorsqu’elle refuse de l’admettre. Dans ce contexte, seule la propriété d’usage s’en sort avec honneur. La vile propriété qui a commis tant de bassesses, distillé tant de calomnies reste une grossièreté non civilisée qui n’aura pas de descendance…. « Renoncer à jouir totalement de nos biens, pour prendre en compte les droits de la nature ? Une belle idée… qui remonte au Moyen Age, rappelle la juriste Sarah Vanuxem, dans son livre “La Propriété de la terre”. Rien de commun, a priori, entre le droit de propriété, les idées écoféministes et les procès menés contre les animaux au Moyen Age… Pourtant, sous la plume décoiffante de Sarah Vanuxem, c’est toute notre vision de la propriété qui se voit chamboulée, et le droit, cette matière réputée sèche, voire ingrate, qui révèle son étonnante créativité. En plongeant aux sources de notre tradition juridique, la juriste rappelle notre devoir de repenser et le droit et la propriété pour les adapter à des temps plus écologiques [[ soit abandonner complètement la haute corruption du capitalisme. Et tout de suite !]].

 

Pourquoi revisiter le principe de la propriété ? Toutes les grandes notions de notre droit civil — la personne, le contrat, la chose… — peuvent aujourd’hui être éclairées sous un nouveau jour à l’aune des transformations que leur fait subir le droit émergent de l’environnement. Ma démarche s’inscrit dans ce que l’on nomme les « communs », ce vaste mouvement qui revisite et réhabilite la propriété collective, en montrant que partager des prérogatives sur un même champ, une forêt, une mer peut être bénéfique à tous. On avait la mauvaise habitude de regarder la propriété comme un pouvoir absolu, illimité, sur les choses : le propriétaire pourrait faire d’elles tout et n’importe quoi, y compris les maltraiter, les défigurer. »…ce temps de la folie de la barbarie libérale est donc clos. Ces dirigeants sont les pires contre-publicités contre ces fraudes mentales !...

Le-gouvernement-porte-un-coup-discourtoisement-au-livret-A

Encore à l’œuvre l’irrespect qui se prétend courtois ? « Actuellement fixé à 0,75 %, le taux de rémunération du Livret A pourrait descendre à 0,5 %. Le livret A est une épargne solidaire qui fête ses deux siècles d'existence. Le pécule des épargnants est faiblement rémunéré mais cet argent est ensuite prêté aux organismes HLM pour la construction de logements sociaux à des taux d’intérêt très faibles et sur le temps long. Ce système, qui fonctionne depuis des dizaines d’années, a fait des jaloux maladifs: les banques. Pensez donc, quelque 320 milliards de fric qui leur passaient sous le nez. Et de l’argent de pauvres en plus ! Salauds de sans-dents. Mais rassurons-les, l’irrespect vient à leur rescousse pour piquer le fric des laborieux qui ne comprennent rien au si grand rêve ultralibéral. » Lequel ? Ben celui cauchemardesque du tout pour moi et rien pour les autres

Tous les gains seraient donc illégalement réservés qu’aux seuls trop riches et aux dividendes qui, plus le rendement du travail est dévalisé, plus ils augmentent aux détriments de l’économie réelle donc de la société entière ? Les mesquineries de ces dangereux avares que sont devenus les trop riches semble le confirmer. Avec eux aucun partage ne passe…Le comportement le plus discourtois est bien de vouloir, mais avec quels rictus d’avidités, tout se monopoliser ! « Tout pour moi et rien pour les autres », rappelons-le, demeure leur devise véreuse

………………………….***********************************

« Oui tout à fait, le respect doit être un devoir pour ceux qui ont en charge la gestion du pays. Quand Macron traite les travailleurs en lutte, qui manifestent leur mécontentement, de fainéants, de preneurs d’otages, des gens qui ne sont rien, il ne fait pas preuve de respect ! Où se cache donc le respect : Quand pendant des mois des salariés luttent pour la sauvegarde de leurs emplois, que des patrons délocalisent la production et que l'état français continue à les exonérer des charges, à leur verser des milliards que devient le respect des travailleurs ?

Le-respect-où-cela-donc-?

Avant de parader de vouloir donner des leçons de comportement, ces adeptes de l’obéissance unilatérale devraient réfléchir à la manière avec laquelle ils agissent ; le "nous ne céderons pas " est un appel à la provocation ! Est-ce une marque de respect si : A force de privilégier la rentabilité aux dépens des services rendus, l’État Français est en train de sacrifier l'avenir de nos jeunes, la santé, nos retraités et la vie sociale de notre pays ? Dans l'hypothèse où les services de l'éducation nationale, les services de santé, et autres entreprises de la fonction publique deviendraient rentables alors pourquoi continuerions-nous à payer des impôts ? [[L’irrespect voyou est bien là : la justification des impôts reste de maintenir les services (aux) publics. S’il n’y en a plus, les impôts doivent disparaître. Ou alors, si l’état n’est plus qu’une entreprise, il faut en partager les dividendes avec tous les citoyen-ne-s – non les réserver à une caste si imméritante. L’irrespect est dans les comportements et aucune parole ne peut l’effacer !]]?

 Pour être respectueux : Le Président et son Gouvernement devrait réfléchir aux cadeaux concédés au grand patronat qui malgré des bénéfices scandaleux continue à racketter les fonds de l’État ! »…c’est effectivement le fond du débat jamais approfondi courtoisement!

.........……………….....*******************************************

Le manque de courtoisie des faux dirigeants ? 59 % de la dette publique est illégitime et vient de cadeaux fiscaux et d’intérêtsplus aucun respect pour rien ?

59-%-de-la-dette-publique-illégitime-vient-de-cadeaux-fiscaux-et-autres-intérêts-irrespecteux

Le CADTM est un réseau international qui lutte depuis 30 ans pour l’abolition des dettes illégales afin de favoriser l’émancipation des peuples et la mise en place d’alternatives écologiquement soutenables [[puisque le but est de forcer les peuples à saccager la nature afin de payer ces fausses dettes : plus irrespectueux de tout ?]]. Ils font des audits dans le monde entier avec une question politique centrale : les États doivent-ils vraiment rembourser leur dette ? Comme le souligne l’Expert des Nations-unies sur la dette, Juan Pablo Bohoslavsky, la signature d’un contrat n’entraîne pas automatiquement le paiement de la dette : « L’idée qu’un État et sa population doivent rembourser la dette en toute circonstance, quelles que soient les fins auxquelles les fonds ont été empruntés, la manière dont ils ont été dépensés, ou les efforts consentis pour les rembourser, repose de toute évidence sur une conception trop simpliste de la souveraineté et du contrat ». Il existe donc des limites au paiement des dettes publiques.

En Europe, la signature du Traité de Maastricht de 1992 interdit (sic) aux États d’emprunter à leur propre banque centre ou à la Banque Centrale Européenne (BCE) [[ce qui reste, à ce jour, un coup d’État complètement impuni. Une fraude au sommet qui aura manqué entièrement de courtoisie. Bref, un vrai crime contre les peuples ]] Les Etats sont alors « obligés » (sic) d’emprunter aux marchés financiers, c’est-à-dire aux grandes banques privées, pour financer leurs déficits [[ tout en restant « contraints » (sic) de rembourser illégalement les dettes des…banques privées ]]. Confirmée par l’article 123 du Traité de Lisbonne, cette interdiction (sic) d’emprunter directement à la BCE a engendré un surcoût financier énorme pour les finances publiques des États membres de l’UE. Olivier Bonfond, du CADTM, a calculé que la dette belge pourrait être à 50% en-dessous du PIB.

 « Au total, il apparaît clairement que la dette publique a été provoquée par des politiques économiques largement favorables aux intérêts des créanciers et des riches, alors que les sacrifices demandés aujourd’hui pour la réduire pèsent pour l’essentiel sur les salariés, les retraités et les usagers des services publics. Cela pose la question de sa légitimité [[ montrer plus d’irrespect , est-ce vraiment possible ? Formulons-nous courtoisement ! ]]. » Les États endettés disposent pourtant de moyens de pression face à leurs créanciers pour négocier et encadrer les termes de remboursement au profit de leurs populations. L’un des grands exemples de réussite est l’Equateur lorsque la population, dans un contexte de mobilisation populaire incroyable, a élu Rafael Correa qui s’est engagé dans son programme à lancer un audit de la dette du pays alors que l’Équateur n’était pas en crise financière. La particularité, c’est qu’il a suspendu le paiement le temps d’examiner la dette, de voir d’où elle vient et pourquoi elle a été contractée. [[La véritable courtoisie étant, alors, d’user de ces moyens de pression contre le privé, si sujet aux fraudes. Genre, afin que les multinationales paient leur justes impôts, de saisir leurs biens et de les expulser du pays, s’ils persistaient dans leurs discourtoisies…]].

«  En novembre 2008, il a annoncé la suspension unilatérale du remboursement de la dette commerciale, c’est-à-dire la dette sous la forme de titres vendus sur les marchés financiers et venant à échéance en 2012 et en 2030. Pendant six mois, l’Équateur a laissé les marchés financiers sans informations. » L’audit a permis d’identifier une partie illégitime de la dette. Rafael Corréa a alors pris un troisième acte : il a refusé de payer cette partie illégitime et a jeté hors de son territoire le représentant du FMI. Cela a permis à l’Équateur d’investir dans des services publics comme l’éducation [[cette forme de respect à l’égard des peuples a même un nom : « tenir en respect » qui leur manquerait, outrageusement, de respect…oui les tenir dans la nouvelle civilisation où le respect devient basique. Nous avons tellement plus de moyens d’inverser les situations qu’eux de les maintenir. La courtoisie c’est bien d’utiliser tous ces moyens !]]. 

Pour le CADTM, le changement viendra de la mobilisation citoyenne populaire. En Grèce, ce qui a manqué est le maintien de cette pression, Syriza a capitulé face aux marchés financiers. Le CADTM le revendique : il faut maintenir une pression populaire permanente et que ces questions de dette soient toujours observées par les citoyen-ne-s [[ l’irrespect sociétal étant de plier devant des débiteurs aussi peu respectueux des droits des autres…et la tristesse demeurant que ce soit toujours les pays prétendus sous-développés qui montrent l’exemple. Sous-développés, encore une appellation incontrôlée ?]]. »

….…………………………*****************************************

Ainsi – dès que nous voyons de prés ce qu’est le respect véridique (et non les simagrées des apparences trompeuses) la récolte devient fabuleuse. Encore ?

« Dirigeants européens TRAHISON partout…Le Parlement européen a approuvé le 13 mars une enveloppe d’un demi-milliard d’euros pour le développement d’équipements dans le secteur de la défense pour les deux années qui viennent (2019 et 2020). Ces subventions s’ajoutent aux 90 millions d’une « action préparatoire pour la recherche militaire », financée sur la période 2017-2019. Cette abondance de subventions européennes vers l’industrie de la défense n’est qu’un début : l’objectif annoncé est, à terme, la création d’un « fonds de défense européen » de 5,5 milliards d’euros par an pour « stimuler les capacités de défense [[ ?! ]] européennes ». Et ce, à partir de 2021. Une manne d’argent public, pour développer drones de combats et autres systèmes d’armement dernier cri.

Discrétement-l'Europe-s'apprête-à-déverser-des-milliards-d'argent-public-en-faveur-des-industries-de-la-guerre

Comment en est-on arrivé là, alors qu’au début des années 2000 mobiliser des fonds publics européens pour le secteur militaire, au même titre que les aides aux agriculteurs ou aux régions défavorisées, aurait semblé scandaleux ? [[Est-ce le Brexit qui dirige l’Europe ? La City qui lui dicte sa conduite ?]] « Cela vient d’assez loin », raconte Laëtitia Sédou, chargée de programme du Réseau européen contre le commerce des armes (Enaat). « Les marchands d’armes ont commencé par la petite porte, en trichant sur la sécurité intérieure et de protection des frontières plutôt que de défense. Cela a été progressif. » Airbus, Thalès, Safran ou l’italien Leonardo obtiennent ainsi leurs premiers financements européens grâce au programme européen de recherche généraliste Horizon 2020, puis via un fond dédié à la sécurité intérieure. En 2016, un projet pilote d’1,4 million d’euros est lancé pour la recherche militaire. Financer l’industrie de l’armement deviendrait acceptable ? »…pas du tout – vu que cet acceptable se glisse discrètement dans les interstices, sans citation dans les médias dominants. Sans aucun débat public. Bref, cet acceptable se faufile comme un voleur pas vraiment sûr de sa légitimité ! Dont acte....parce que, tout de même, est-ce que cela se fait ?

L'économie-des-petits-boulots-une-nouvelle-facon-irrespectueuse-de-dire-servage-?

……………………..***********************************

Et puisqu’il faut conclure …Est-ce que les faux dirigeants sont courtois ? Tout un chacun-e peut piocher dans les brûlantes actualités les millions de quotidiens manquements de respect de ces personnages. Tout comme le paiement des impôts devient très réservé pour les pauvres, le respect du…respect semble devenir à usage exclusif de ceux-ci. Les trop riches en seraient…exonérés, dispensés, optimisés (cette si incroyable insulte à l’honnêteté, frauder serait…porter au maximum ses revenus ainsi décrits comme très délinquants !)…pour nous, l’irrespect structurel demeure dans le port du costard-cravate. La vulgate de la propagande ose calomnier que c’est par respect d’autrui ce déguisement si anti-fonctionnel

 

Or, c’est afin d’insulter gravement qui sue de son corps pour l’agriculture, le bâtiment, tous les services, l’usine…c’est montrer que ce genre de labeurs difficiles le costard-cravate ne va pas les faire. Trônant dans l’épuisante tâche de donner des ordres – sans jamais atteindre la stature morale qui seule le permet. Oui très discourtois cet accoutrement ridicule puisqu’il dit clairement qu’il méprise toutes ces activités…en se plaçant, illégitimement, au-dessus !

 

Sinon c’est le déni du réel d’une puérilité vraiment grotesque : non nous ne venons pas de la Nature, nous n’y sommes même pas nés, nous ne sommes pas des parties du monde vivant, côté animaux, non nous renions la Terre qui nous a fait naître. La dénions et nions : la détruisons donc sans motif

 

…………On ne déguise pas les escrocs – leurs comportements avouent pour eux !

 

Tous les irrespects se situent très clairement au sommet de la société…

 

…………qui ne fait strictement absolument  rien afin de modifier ses outrages !

 

 

 

…….…..…(à suivre)

 

…………  ………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

La propriété comme faculté d’habiter la Terre dit le Collège de France

La propriété comme faculté d’habiter la Terre dit le Collège de France

Donc fin du capitalisme monopolistique

Donc fin du capitalisme monopolistique

Mésologiques

Mésologiques

très inapproprié

très inapproprié

Pourquoi la publicité anti-cigarette n’est pas posée sur les armes ?

Pourquoi la publicité anti-cigarette n’est pas posée sur les armes ?

Est-ce que les faux dirigeants sont courtois ?
Est-ce que les faux dirigeants sont courtois ?
Est-ce que les faux dirigeants sont courtois ?
Est-ce que les faux dirigeants sont courtois ?

Bertrand Russell - Message aux générations futures

Le message d'un agriculteur aux lecteurs de générations futures et de son "État des lieux des résidus de pesticides dans les fruits et les légumes en France", venez découvrir nos modes de production, nos pratiques, et vous verrez que tout n'est pas aussi simple que l'on veut bien le montrer.

LES JEUNES, LES VIEUX, LE RESPECT - Partie 2…en commentaire du lien suivant : « Il faut donner la parole aux vieilles-vieilles gens. Stop à la solitude des vieux, il faut reconstruire du lien dans cette société. Aude Lancelin le fait si bien, de son rire de gorge discret relançant la logorrhée autocentrée du grabataire, égrenant des questions qui laissent le temps de trouver un mot compté triple au scrabble tout en l’écoutant et structurant les grandes lignes d’une réponse … dés lors, que l’on a pas l’utilité d’un pilulier. »… Or il s’agit de Jean Ziegler. Plutôt mal tombé, alors…Ce commentaire malsain vient très directement des corruptions du néo-libéralisme qui a trahi toutes ses origines. Et, depuis, se montre comme le sommet de tous les irrespects.

inégalités salariales oui mais la couroisie veut à tous niveaux…What do these kids understand that your boss doesn’t? Une illustration : ce que les enfants que les patrons sont incapables de voir ?

Protégeons les générations futures ! Pour arrêter l’écocide

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
X
� Nearby browsing examination.
Répondre