Nous sommes en train de dompter les fous

Publié le par imagiter.over-blog.com

Nous sommes en train de dompter les fous

Les fous au pouvoir. S’ils sont présentés comme les maîtres du monde, ils ne sont pas les maîtres du monde. Puisque le «récit-monde » est entre nos mains. Et sans ce récit pas de récital pour eux. L’aventure incroyable de les dompter ne sera ressentie que par les non-conformistes, ces chanceux/ses puisque tant diffamés injustement. N’empêche qu’il mérite d’être exposé ce « comment » nous les domptâmes si puissamment (et, par contraste, quel désespoir que d’avoir loupé sa vie dans les conformismes zombies !)…Ce monde a besoin de paix, ne serait-ce que parce que les pays qui le composent sont faibles militairement, mais surtout parce qu’ils savent qu’il ne peut y avoir de prospérité sans la paix, une paix que réclament également ceux que les suprématistes incluent, mais contre leur volonté, dans leur cercle (n’existant, en vérité que dans…leurs circulaires…). Ce simple désir de paix est une menace pour le suprémacisme. D’abord parce qu’il tend à briser son cercle et à miner la cohésion à l’intérieur de ce cercle encerclé, ensuite, parce que le suprémacisme est avant tout fondé sur la force guerrière et est entretenu par la confrontation. L’univers fictionnel du suprémaciste n’est composé que de guerres victorieuses qui le glorifient et le grandissent, de conquêtes passés et futures, et de revanches à prendre sur les guerres perdues ( mais toujours produits en…stricts monologues et en selfies -vidéos-non-contradictoires…oui victoires, où sont donc vos noms ?). Pour eux, l’ennemi est autant dehors que dedans et, paradoxalement, ce dernier est plus à craindre en cas de conflit qu’un ennemi dit extérieur. Ce monde a absolument besoin de paix »…et les faux besoins des marginaux capitalistes ne comptent plus. Oui ces nihilistes ennemis de l’Humanité vivent en antisociaux, en séparatistes sociétaux, en protectionnistes du droit mondial (il ne rentre pas chez eux…ah bon, que nous voici crintifés (compression abusive de craintifs et attifés – ce qui, fort clairement, fait perdre le sens commun ! !). Donc on s’en fout, jamais ils ne sèmeront quoi que ce soit. Ils sont foutus…ils ont sous-estimé l’essentiel. Rien de ce qui fait un homme n’est en eux. Aucune femme redressée sur ses racines ne peut se reconnaître dans ces monstres d’insensées insensibilités. Faire la guerre a toujours été pour les monstres. Et qui se défigurent tant à vouloir l’imposer…aux autres, au point de n’avoir plus que ce masque monstrueux vissé sur leur « look ». Comme pour les alcooliques qui ne le sont que tant qu’ils ne reconnaissent pas l’être – nous devons dompter ces monstres…pour le bien de toutes et tous ! Voici comment

.....…………………*************************************************

L'armée-la-plus-morale-du-monde-dans-ses-oeuvres-?

« Ce Droit de la guerre n’est pas neuf et déjà 2 000 ans avant notre ère l’on en trouve des bribes dans le code d’Hammurabi, roi de Babylone – l’actuel Irak que l’occident a mis tant de zèle hypocrite à dévaster – et où il est dit : « Je prescris ces lois afin que le fort n’opprime pas le faible ». Il semble en être de même dans l’Inde ancienne, et certains livres dits ‘sacrés’ comme la Bible et le Coran contiennent eux aussi des prescriptions claires en ce qui concerne la manière de traiter les vaincus et les plus faibles, d’agir toujours de manière proportionnée, dans le respect de certaines conventions et avec comme principe absolu : la stricte séparation entre le domaine civil et le domaine militaire. Au vu de certaines pratiques de nos armées, ces civilisations anciennes que l’on nous présente faussement la plupart du temps, avec l’arrogance de l’homme moderne pensant qu’il a tout inventé, témoignent que ceux-là traités souvent de ‘sauvages’ étaient sans doute plus civilisés que nous ne le sommes aujourd’hui [[leur récit-monde était que l’occident actuel est tant en avance sur ces temps dits sombres, oui plus CIVILisés, soit bien moins…militaires – tous les faits démentent ce piteux tas de fariboles. Ils sont vraiment dans les cordes !]].

Ainsi, comme dans d’autres domaines et à l’inverse de ce que d’aucuns pourraient penser, l’on ne peut que constater notre glissade, notre recul par rapport aux principes qui animaient les anciens. Et puisque la critique de l’outil militaire [[ qui répond à une seule question primordiale : l’armée, oui par qui ? L’aveu et l’arme du crime en même temps…c’est parce que l’armée est…armée par des intérêts très minoritaires et jamais souverains qu’elle n’est pas …légitime du tout !]] actuel ne viendra jamais de nos gouvernements – ni des médias qu’ils contrôlent – qui tous en font l’usage tôt ou tard et selon les modalités du moment, et qui comme on le voit en France pour l’instant en fait même l’apologie à travers une vaste campagne de propagande publique dans les abris-bus et autres supports médiatiques et publicitaires [[ces antres optimum à fake news !]], il convient que les citoyens éveillés en relèvent l’imposture et la dénonce haut et fort.

Voilà des années que la colonie terroriste israélienne nous enfume avec son baratin, ses mensonges et ses affirmations obscènes vantant la ‘moralité’ de son armée d’occupation. Comme si de nos jours, une armée – d’occupation de surcroît, et tout observateur de ce qui se déroule en Palestine occupée sait ce qu’il en est – pouvait être ‘morale’. C’est en soi, ce que l’on appelle un oxymore. Dans la mesure où c’est exactement à l’opposé de tout ce que peut représenter les armées modernes que l’on a vues à l’œuvre ces dernières décennies. Que ce soit l’armée israélienne et ses multiples crimes contre des civils désarmés ; ou celle de son indéfectible allié étasunien, la plus belliciste qui soit, et dans ce que l’on a vu d’elle à Abou Ghraïb ; sans parler des armées des différents pays européens dans leurs conquêtes coloniales à travers la planète… et sans parler des multiples exactions commises par ces mêmes armées, y compris celles des ‘casques bleus’, blancs, et onusiennes de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel dont la dite ‘Communauté internationale’ affectionne de se parer pour cacher l’innommable… »…Qui est ? ILS ONT INFINIMENT TORT. Ce qui n’est évidemment pas une raison de persister à semer – sans aucun droit montrable – encore les guerres. Ils ont tort catégoriquement de faire des guerres…ils ont encore plus tort de les continuer. Pas un cœur droit sur Terre qui ne les condamne à fond : leur « situation » est donc pour le moins intenable. Tout ce qui constitue la vraie Humanité est CONTRE EUX. Et est pour une cure de désintoxication de la grave maladie : « la guerrite » ! Le mouvement unitaire mondial N.R.V. (Noir Rouge Vert) vient, encore de triompher. Sans que beaucoup comprennent comment. Ah oui, il a le principal. Le principal, oui les principes (c’est écrit dedans !)…

……………………..*********************************************

>>>> - "Vous ne devez pas perdre foi en l'Humanité. L'humanité est un océan ; si quelques gouttes de l'océan sont sales, l'océan ne devient pas sale." —Mahatma Gandhi.

 

Le principal-avoir-des-principes

« Un principe, c'est ce qui vient en premier, au-dessus, et qui guide nos actions. Mais ce n'est pas un idéal, contrairement à ce qu'on dit souvent, parce qu'il doit justement guider nos actions. [[et ne peut donc demeurer figé à s’auto-higer]]. L'erreur essentielle est justement de se tromper, en confondant les idéaux et les principes. Répétons que les principes doivent avoir une traduction concrète. Donc non idéaux, je dirais que les principes sont intelligents : d'intelligence avec les choses.

On dit Liberté, Égalité, Fraternité + Laïcité, et l'idéal qui en découle, c'est le paradis ou presque. Mais restons intelligents (d'intelligence avec ce qui est), ne philosophons pas tout purement :

  • La liberté, c'est une marge de manœuvre circonstancielle. Elle dépend de la physique (vous ne pouvez pas vous envoler de vous-mêmes…quoique !), de vos ressources (un moyen de transport, un moyen de paiement, etc.), de vos compétences (ce que vous savez et pouvez par vous-mêmes), des mœurs sociales (la façon dont vous serez jugé, de ce qui est cru/jugé viable ou non), du droit sociopolitique (la loi, même si vous pouvez la transgresser il faut en tenir compte), les hiérarchies (vos parents, vos patrons, vos élus, vos policiers, etc.).
  • L'égalité, c'est une supposition d'emblée, quand vous rencontrez quelqu'un·e, pour qu'i·elle puisse s'épanouir sans que vous l'enfermiez dans un rôle, une dimension, un préJugé, une place, etc. Elle permet à chacun·e de se développer librement, de faire ses preuves comme on dit, et - à la fin - même s'i·elle diffère en moins et en plus de vous (selon les domaines), l'égalité aura permis que vous puissiez le·a remarquer. Enfin, même si quelqu'un·e vous surpassait en tout point (chose improbable, sauf à vous mépriser vous-mêmes ... mais admettons ... ) eh bien, l'égalité continuerait de vous ménager un espace pour vous développer librement, sans que celui·lle qui vous surpasse n'ait le droit de vous écraser [[ce pourquoi les inégalités c’est tous pareils et, seule, l’égalité permet à toutes les différences de s’épanouir. Différences qui ne sont ni supériorités ni infériorités mais simplement différences ]].
  • La fraternité, c'est un amour qui vient du cœur. [[ et qui parviendra à son apothéose par la longue Marche promise sur la terre tenue !]]  Bien sûr, elle est d'abord familiale, et les frangin·e·s se chamaillent. Mais justement, les frangin·e·s se chamaillent et se charrient, ils sont solides de solidarités et s'émulent parce qu'i·elles se rentrent dedans !

Il faut être d'intelligence en soi-même avec les principes, il faut les mûrir, et il n'y a que nous qui puissions le faire personnellement, il faut les être, les incarner ou bien continuer à n'être rien [[ sans principes rien, de Principal dans nos vies]], oui à n'être rien que tout et n'importe quoi, à se chercher des minables solutions technico-commerciales de magouilleur·se·s, pour faire semblant de et passer pour être libre, égal, fraternel + laïc [[ le Spectacle défigure à vie les pitoyables beuglards qui veulent l’imposer aux autres et ne parviennent qu’à dénuder leur immense hideur – et infinie misère – intérieure ]].

C'est évidemment à ce point, que se jouent toutes les ambiguïtés, entre sagacité ou malignité de l'intelligence - c'est-à-dire droiture ou rétorsion dans la démarche de principes. La sagesse implique d'y rester vigilant·e, parce que les fourbes, eux·elles, ont le désavantage d'être vite à l'affût »…Sauf qu’un fourbe est toujours fourbu. Et que le langage c’est l’incessant PourParler, il n’est que pour la paix…trouver un seul mot dont l’étymologie soit pro-guerre relève de l’impossible…A amplifier ceci par du jamais dit : que c’est une aberration que nous devions toujours ENGUEULER les prétendus dirigeants qui virent toujours au séparatisme sociétal et à l’isolationnisme anti-éthique. Et que nous devons, sans cesse, rappeler à la raison. Tellement ils deviennent trop vite des cancres dans leurs actes et leurs si stupides paroles. Oui, pourquoi devons nous toujours les réprimander et blâmer ? Pourquoi ?’

……………………………*******************************

« Le revers de la médaille, c’est que tous les côtés négatifs, les atrocités, les mensonges nécessaires pour le déclenchement des hostilités, et tant d’autres choses, finissent par apparaître et par engendrer un rejet de ces guerres qui, au mieux, pourrait être un rejet silencieux mais solidaire et, au pire, mener au pacifisme, voire à la révolte contre toute forme de guerre, de la propagande de guerre jusqu’à l’affrontement armé. Aujourd’hui, nous en sommes déjà à une sorte de rejet global. Deux tendances se dessinent de plus en plus nettement de part et d’autre d’une ligne. D’un côté il y a ceux qui sont contre toute forme de guerre avec ses destructions et ses malheurs, d’abord pour eux-mêmes, et ensuite parce qu’ils se représentent les souffrances endurées par les autres et refusent de l’accepter. On peut appeler cela de l’empathie, ou de n’importe quel autre nom que l’on veut, le fait est que ceux qui réagissent ainsi mettent un parallèle direct entre ce qu’ils ressentent et ce que ressentent les autres. De l’autre côté de la ligne, ce n’est pas du tout le cas. Pour ceux-là, il n’y a aucun parallèle possible entre ce qu’ils peuvent ressentir pour eux-mêmes ou pour leurs proches, et ce que peut endurer le nommé ennemi [[ puisque que nul ne naît ennemi, il est NOMME ainsi et bien trop souvent…faussement par les criminels de l’Humanité, ceux/celles qui sèment la haine juste pour de trop vils intérêts…Dénuder ces vils intérêts c’est transformer leurs lamentables gesticulations en pétards mouillés…mouillons tous ceux/celles qui osent que « leurs » profits sont plus importants/importés mais importuns que…tous les êtres humains réunis. Juste l’évènement qui leur démontrera, une fois pour toutes, que pas la peine d’insister. Que leurs égarées propagandes = autant de douches glacées qu’il le faudra !]] ou ceux qui se trouvent sous son toit ou dans son pays. C’est d’abord un exceptionnalisme individuel [[ ce qui est le si hideux suprémacisme qui se trouve, bizarrement, derrière toutes les guerres actuelles. Enlever la grave anomalie suprémaciste c’est éteindre la source même des guerres…]] souvent noyé dans un exceptionnalisme culturel qui se nourrit d’une Histoire officielle, qualifiée d’universelle [[ alors qu’elle n’est que plouc et très localisée ]], qui n’est qu’une trame tramée de vains mensonges !

La-guerre-qui-vient-:-les-suprématistes-contre-le-reste-du-monde

Si le suprémacisme [[ suprématisme pour…suprématie, rencontre « suprémacisme », cette très toxique idéologie…nous optons donc pour l’orthographe « suprémacisme », tout en entendant bien le but du texte cité]] reste globalement une notion purement occidentale (actuellement du moins, car le Japon a montré ce dont il était capable par le passé), le suprémacisme au sein de chaque pays est en perte de vitesse, restant le plus souvent dans un cadre culturel et théorique, et il ne se manifeste plus que dans certains cas particuliers. C’est précisément ce fond culturel qu’essaient d’exploiter ceux qui prônent le choc des civilisations ou la nouvelle guerre de religion de l’Islam contre l’Occident qui, pour le coup, est présenté comme une religion, judéo-chrétienne, comme ils l’appellent, une notion qui n’a jamais vraiment commencé à exister que depuis le début de la construction d’un Nouvel Ordre Mondial. Remarquons au passage que ce grand groupe dit judéo-chrétien ne comprend pas les chrétiens de Bolivie, du Venezuela, d'Éthiopie, des Philippines, de la Russie, ni mêmes les fondateurs du christianisme, c’est-à-dire les chrétiens syriens et du Moyen Orient en général [[ ce qui, évidemment, perd tout sens…objectif. Et ne veut donc rien dire !]]. En d’autres termes, si l’on évite de s’abriter derrière les mots, judéo-chrétien signifie clairement la civilisation européenne, ou occidentale par extension.

Si le suprémacisme n’existe plus à l’échelle d’une nation [[ mais des dirigeants ou des groupes de dirigeants se permettent de soutenir cette vénéneuse contre-vérité ! En se prétendant encore « dirigeants » ?]], il persiste encore, comme nous l’avons vu, à l’échelle de l’individu ou de petits groupes politisés, le plus souvent manipulés sur des thèmes jouant avec les sentiments de patriotisme, de nationalisme ou simplement d’attachement à son terroir. Que ce soit à l’échelle individuelle ou à l’échelle du groupe, les suprémacistes sont comme dans un grand cercle élitiste dans lequel ils incluent tous ceux qu’ils reconnaissent comme étant des leurs, se basant souvent sur des critères raciaux. Malheureusement pour eux, ce schéma trop flou présente deux gros problèmes. Le premier est que de plus en plus de personnes inclues dans le cercle ne veulent plus les suivre aveuglément dans les directions qu’ils prennent, surtout quand il s’agit de faire la guerre. Le deuxième problème est que tous ceux qui sont en dehors du cercle, ceux qui sont méprisés et qui, selon eux, n’ont pas droit à la parole, c’est-à-dire en gros tous ceux qui ne sont pas classés « civilisation judéo-chrétienne », sont en train de s’autonomiser et de rompre leurs liens de dépendance vis-à-vis d’eux. Cela veut dire qu’à terme, les pays concernés feront valoir que la dépendance serait plutôt l’inverse, que ce soit pour l’énergie, vitale pour les suprémacistes, ou les matières premières tout aussi vitales »…Le mieux que l’on puisse dire c’est bien que les propagandes (de propager) ne fonctionnent plus…automatiquement. Et donc ?

Le taux de méfiances a très fortement augmenté (la crédibilité des guerristes est en chute et rechute). C’est que le simplisme qui méprise tant les humains en les voyant comme des tas sommaires avec peu de boutons de « réactivités irréfléchies » à appuyer – se fait toujours plus d’opposant-e-s. Oui, contre les irresponsables bellicistes (qui ne consoleront jamais les victimes absurdes de leurs inutiles guerres - car ils en sont …bien incapables, car immatures, oui de puérils sales gosses qui ne doivent pas jouer avec ce qu’ils ne comprendront jamais !). Il suffit donc d’examiner froidement leurs agressivités qui ont « besoin » de hurler bestialement afin de ne plus s’entendre penser – pour juste s’apercevoir que ces piteux guerriers demeurent à un stade très primaire du développement de l’être humain complet. Qu’ils/elles, d’abord, soient des êtres humains avant de se permettre – sans motif avouable -  d’agresser des humains, qu’en plus ils n’ont pas fait le moindre effort…pour les connaître ! On les reconnaît ces « cyniques et fainéants crasses », dénoncés dans un autre temps, mais en se trompant à 100 % de cibles…Nous recadrons les décadrés…c’est cela même vivre en bonne intelligence, ce qui sous-tend d’arrêter de vivre en « mauvaise » intelligence.

…Comme le purule le si nocif libéralisme, glissant par trop vers les inhumanités !

………………….……........….****************************

Se dépliant, aussi, sur tous nos autres textes – nous vérifions à quel point nous domptons les régressifs agités de la tremblote maniaque…ces dénaturés qui acceptent d’être rétrécis à de « vils porteurs d’objets »,ex-humains dépréciés, dévalorisés, rabaissés, châtrés, passivisés, des bonniches faisant le ménage pour des êtres indignes. Puisque désormais claque, partout, la « bonne » question :

……………..l’armée - par qui…armée l’Armée ?

Comment acceptez vous donc de n’être qu’un état passif qui exhibe ce qui fait les bénéfices illégaux de marginaux gravement antisociaux…et d’assassiner de …braves gens pour »ça » ? La réponse est…

>>> - dans  le « Assentiments aux sentiments » - premiers pas vers une paix mondiale, gratuit sur http://www.freethewords.org/, en cliquant sur l’onglet 4

** -- --- La guerre des suprémacistes contre le…reste du monde ? Le monde ne sera pas en reste. Car ce reste ne reste pas là où les sucrés hâtistes voulaient le faire se figer.

…..Puisque… Assentiments aux sentiments – « premiers pas vers une paix mondiale » (pour notre part ces premiers pas sont un succès complet, mais la faiblesse « temporelle » des authentiques démocrates c’est de ne rien imposer brutalement. Juste de convaincre à fond. Et de parler surtout au cœur. Ce qui prend plus de temps et reste moins visible – puisque cela exige de SURPASSER plus que largement les régressifs belliqueux. Et donc de créer infiniment mieux qu’eux, puisque nous devons les contenir, partout, afin d’éteindre toutes leurs violences illégitimes…ouais, c’est juste pour « leur » sale fric si…immérité ces guerres. Et ils/elles le savent que, sans brutalité, s’étalerait la grave illégalité de tous leurs « biens » mal acquis (qui ne sont donc que maux pour les autres). Et donc ? Afin de semer la paix il faut bien être une vraie élite – tandis que la guerre c’est pour les effondrés déchus, n’ayant ni culture, ni sociabilité ni le moindre sentiment…

……………..donc jamais le moindre asSentiment en eux !

 

…………(à suivre)

 

…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 700 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Qui reçoit les mauvaises réponses aux questions jamais posées ?

Qui reçoit les mauvaises réponses aux questions jamais posées ?

Rien n'est "naturel" chez ces sortes d'extraterrestres !

Rien n'est "naturel" chez ces sortes d'extraterrestres !

Le fourbe est bien fourbu...

Le fourbe est bien fourbu...

Les prétendus dirigeants ne respectent plus ces "principes" principaux, or Diriger c'est DIRE ...

Les prétendus dirigeants ne respectent plus ces "principes" principaux, or Diriger c'est DIRE ...

Comme le dessin le surligne le Principal ce sont les principes – rien ne peut durer dans des lois non incarnées ni dans des faits dissimulés ou simulés…

Comme le dessin le surligne le Principal ce sont les principes – rien ne peut durer dans des lois non incarnées ni dans des faits dissimulés ou simulés…

Sans les principes généraux du droit pas de Droit. Et qui ne respecte pas le droit sinon ceux qui pensent l’inverse (lobbies illégaux, politiciens insincères, médias qui propagandisent que la vérité n’existe pas, etc.) ?

Sans les principes généraux du droit pas de Droit. Et qui ne respecte pas le droit sinon ceux qui pensent l’inverse (lobbies illégaux, politiciens insincères, médias qui propagandisent que la vérité n’existe pas, etc.) ?

suprémaciste auto-dérégulé....

suprémaciste auto-dérégulé....

Depuis toujours nous n’avons jamais été d’accord avec les prétendus dirigeants occidentaux – ils sont très minoritaires et ne représentent que des  marges antisociales extrêmement nihilistes. Que la honte soit sur eux !

Depuis toujours nous n’avons jamais été d’accord avec les prétendus dirigeants occidentaux – ils sont très minoritaires et ne représentent que des marges antisociales extrêmement nihilistes. Que la honte soit sur eux !

assez de cette horreur étasunienne – le moteur même de sa « guerrite », cette obsession maniaco-compulsive à faire sans cesse la guerre

assez de cette horreur étasunienne – le moteur même de sa « guerrite », cette obsession maniaco-compulsive à faire sans cesse la guerre

en effet, le suprémacisme « divin » blanc est structuré comme un terrorisme

en effet, le suprémacisme « divin » blanc est structuré comme un terrorisme

à part le monologue total, rien n’a jamais été prouvé par ces irrationalistes égarés…

à part le monologue total, rien n’a jamais été prouvé par ces irrationalistes égarés…

les lâchetés trop confortables trônent sur ces contre-vérités : si nous voulons et aimons rien n’est impossible

les lâchetés trop confortables trônent sur ces contre-vérités : si nous voulons et aimons rien n’est impossible

Nous sommes en train de dompter les fous
La trop introuvable Communauté internationale

La trop introuvable Communauté internationale

combien sont respectés par le libéralisme capitaliste ? Zéro vous dites ?

combien sont respectés par le libéralisme capitaliste ? Zéro vous dites ?

Nous sommes en train de dompter les fous

"La communauté internationale, ça n''existe pas"- l’Humanité non plus dans sa concrétisation finale. Ce ne sont pas des raisons pour ne pas les fonder dans la fermeté de tous.

La Chine dit que la communauté internationale s'inquiète du protectionnisme étasunien. Question ? Mais où s’est donc réunie, afin de s’inquiéter, cette Communauté internationale ?

Trouver le rapport avec avoir le moral et garder la moralité. Puisque Tsahal est « l'armée la plus morale du monde ».

Une histoire d'Humanité - 1949, les Conventions de Genève

4 principes pour la paix et prospérité des nations... #Fédéralitude

Sans principes plus de Justice ; sans principes plus de Droit ; sans principes plus de savoirs (ils se font connaître par leurs principes…), sans principes plus grand chose en fait. Le principal ce sont donc les principes…

Où sont alors passés les « Fédérés » de 1789 ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article