Comment les maths prouvent l’imposture de l’économie ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Comment les maths prouvent l’imposture de l’économie ?

Ceci peut ressembler à un scoop ou un buzz. C’est plus important que cela. Voici pourquoi. L’ébranlement causé par Steve Keen c’est, d’abord, de prendre conscience que, depuis des décennies, quasiment toutes les décisions politiques mondiales reposent sur une économie complètement…fausse. Cette économie orthodoxe, la néo classique, démontre-t-il, ne dit pas un mot de vrai. Tout ce qui nous avons pu souffrir, tant d’injustices, d’inégalités illégales, ne se fondaient sur absolument aucun argument sérieux. Nos dépossessions ne sont assises que sur du vent ! Il n’y pas de courbes d’offre ni de demande. La Bourse ne sert…à rien de collectif puisque cela fait très longtemps qu’elle ne cherche plus la meilleure allocation des ressources planétaires mais se limite (minablement) à enrichir quelques marginaux. Oui très peu et vraiment des marginaux. Ce qui corrompt les banques qui feraient bien mieux de financer les PME-PMI (ces réservoirs fidèles de l’emploi), l’agriculture non chimique (qui fait renaître les sols massacrés par les fous de la chimie), etc.. Macroéconomie incomprise puisque, justement, ni banques ni circulation monétaire ne sont introduites dans la modélisation dont se servent les gouvernements. Aucune partage rationnel des richesses collectives : le profit est bien un coût caché. Et, pire, tous les bilans d’entreprises sont faux puisque n’internalisant aucun des coûts externalisés (pour cachés). Au point qu’il faudra établir une triple comptabilité (ce qui est pris à la Nature et doit lui être restitué pour notre survie commune – ce qui est pris au corps social et s’égare dans des beuveries d’illusions aux sommets – enfin aucun bénéfice ne peut être pris avant d’avoir réglé ces 2 ardoises !). etc. – afin de sortir du chaos de l’économie néoclassique (où tout est fake, faux !). Les liens placés dans le texte permettent, pour chacune et chacun, de mieux synthétiser l’apport de Steve Keen !

 

Ici, l’importance est zoomée sur l’usage quasiment frauduleux des mathématiques par l’économie néo classique (la seule, bien  que fausse, qui soit « autorisée » (par qui ?) auprès de tous les gouvernements du monde – alors qu’il existe d’autres théories économiques nettement plus…sérieuses !)…déjà : « la croyance dans le fait que la société n’est rien de plus que la somme de ses parties, ce qui revient à dire que pour travailler au niveau agrégé, il n’y a rien d’autre à faire que d’ajouter les parties entre elles. Les interactions entre les parties sont donc, arbitrairement, considérées comme nulles ou négligeables (p. 705 - Steve Keen – « L’imposture économique », septembre 2017). » Cette aberration complète aboutit au simplisme abruti, vraiment abruti où tout n’est plus qu’une…addition, séparée addition. Votre utilité plus mon utilité sont égales à l’utilité sociale (ibidem). Ou bien comme l’étude du choix de l’individu « rationnel » n’est effectué que pour une…seule personne…il va être « agrégé » (juste additionnés tous les choix de l’infinie diversité humaine. Oui exactement comme si tout le monde avait le même goût (très indépendant du revenu), la même mentalité et faisait un choix…unique. Carrément. C’est ainsi que l’escroquerie des courbes d’offre et de demande « qui se rencontrent » (dans la réalité elles ne se rencontrent pas du tout !) a été mitonnée !)…Plus d’actions multifactorielles, plus de pensée « du » complexe, tout s’effondre dans le simplet : « Votre production plus ma production égalent la production industrielle ; et ainsi de suite (ibid.). » Bref le vaste n’importe quoi : l’inculture crasse semble être au pouvoir pour le plus grand malheur de toutes et tous !

 

Aberrant, même un cours élémentaire ne l’accepte pas : « les interactions pour lesquelles une variable est multipliée par une autre sont carrément…exclues (ibid. – ce qui permet d’embrouiller les variables et les constantes, les faisant passer l’une pour l’autre – pourquoi se fatiguer lorsque l’on délire de a à z ?). Et ainsi aucune réalité n’est représentée nulle part dans ces fumisteries. Tant qu’à faire… Alors avoir « un tableau de bord » pour guider les décisions « rationnelles «  des gouvernements (qui se planquent derrière …ce n’est pas nous c’est l’ordinateur qui…décide. C’est le programme qui…le dit. Et autres niaiseries inadmissibles !) – oui un tableau de bord c’est…avant que la science fiction n’a existé ! car : «  Si le prix et la quantité sont traités comme des variables, les recettes de l’entreprise sont égales à l’une des variables (le prix) fois l’autre (la quantité). Ce qui ne peut être permis si les économistes traitent la société comme la simple somme des parties, et ainsi les économistes déraillés supposent que le prix auquel l’entreprise fait face est une…constante [[ d’où leurs divinations prétendument infaillibles…]]. Dès lors, les recettes de l’entreprise sont égales à une constante (le prix) fois une variable (la quantité) (p.706 – ibidem). » Plus on est fous moins on rit : leur charabia insensé ne veut rien dire : ils doivent bien cumuler 13 000 ans de prison, qu’ils nous…doivent ? Le chaos antisocial semé par ces escrocs déguisés en économistes accouchent de ce capitalisme si…inhumain.,. Parce qu’il déraisonne partout… « La théorie économique néo classique explique que la production est sujette à des rendements marginaux décroissants (ce qui est faux) ce qui se représente par une courbe. La critique de Sraffa montre que la production croit proportionnellement : la relation doit être une droite (p. 705 – ibid.). » Donc la courbe est une…droite ; la variable une constante et la connerie de l’intelligence. Oui cela fait plus joli. Mais est plus proche de la folie intégrale que de la science. Autre diktat absurde : la concurrence libre (si souvent faussée) est décrétée supérieure au monopole : mais la modélisation implique une relation rectiligne et non curviligne, découlant de l’autre diktat de productivité marginale décroissante (ibid.). » Rappelons que nous ne pouvons additionner des carottes et des chaussettes…puisque des « carossettes » (moitié carotte moitié chaussette) ne peuvent exister. C’est pourtant dans de telles chimères que l’économie orthodoxe (cette nuisible utopie dans le sens négatif du mot : plus…idéaliste que cette fausse théorie, impossible de trouver !) veut entrainer la population mondiale. Il doit y avoir un  sérieux accroc quelque part ! Lequel ?

……………………………….......*******************************

Alors que toutes les disciplines intellectuelles admettent qu’il y a des limites aux mathématiques, que ses postulats de départ sont des…croyances, qu’elles ne peuvent tout prouver et que nous ne pouvons avoir réponse à tout, qu’une part d’ignorance subsistera toujours  - la grande délirante économie néoclassique affirme que «ses» mathématiques sont infaillibles et omniscientes. Divines mêmes. Que toutes ses prévisions se réalisent et si elles ne se réalisent pas c’est…encore mieux (genre Ah oui, le clash, le krach, eh bien c’est l’ajustement normal du système à nos élucubrations du grand équilibre !). Oui c’est ce qu’ils fourguent aux gouvernements – et qui reste la source des oppressions si pressantes et oppressantes que nous subissons trop durement…Alors, peut-être (ultime précaution) cette théorie néo classique surpasserait-elle en maestria les mathématiciens chevronnés eux-mêmes ?

 

Oh que non, pas du tout : « Il ne fait aucun doute que l’identification étroite entre économie néoclassique et mathématique a terni fortement l’image des mathématiques auprès des économistes critiques et du grand public (p. 706 – ibid.). » Quels désordres foutent partout ces imposteurs. Souillant tout ce qu’ils sont si incapables de comprendre. Rappelons que Steve  Keen, lui, est mathématicien scandalisé par les vastes dégâts causés par ces graves incapables. Mais plein d’espoir puisque les vraies mathématiques « permettent de déconstruire cette imposture ». L’imposture de faire croire en la mathématisation surnaturelle de l’économie est donc enrayée (mais pas encore parvenue à la conscience des majorités…). Son modèle est ridiculisé puisqu’il est plus déterministe que Laplace. Oui ? « Les décisions de production et d’échanges sont prises maintenant et pour l’avenir tout entier. Et la théorie de l’incertitude est libre de tout concept de probabilité et formellement identique à la théorie du cas certain  (p. 704 – ibid.).»…Ce qui rappelle trop fortement le fou qui se prend pour Dieu et non l’inverse !... « Cependant les corps des mathématiques ne constitue un modèle approprié que pour un minuscule sous-ensemble de systèmes du monde réel, et ce sous-ensemble n’inclut pas d’analyse véritablement économique (p. 701- ibid.). » Clair : les mathématiques ne sont « pas faites pour » l’économie : les triturer en ce sens devient de la fraude, même si trop de gouvernements s’égarent à l’utiliser sans précautions ?

 

Les seules mathématiques qui « correspondent » à l’économie de la réalité sont celles qui déduisent que l’économie est en état d’instabilité permanente. Et jamais en équilibre (ce dogme stupidement métaphysique). Ce qui contraint à n’utiliser que les équations dynamiques, où les relations entre les variables ne peuvent être réduites à des droites (là où stagnent bêtement le néoclassique)… « on parle alors d’équations différentielles non linéaires. La grande majorité de ces équations ne peut être résolue ». Conclusion : les mathématiques ne peuvent résoudre l’économie – malgré les braiments absurdes des néoclassiques imposteurs ! Ce sont donc le chaos et l’incertitude – sachant que ces théories restent positives...et qu’il y a beaucoup de bon dans cet ainsi nommé « chaos ». Et ? Le néoclassique se rétrécit à n’être plus qu’un tas de croyances…non prouvées. Telle la maximisation du profit par l’égalisation du coût marginal et des recettes marginales. La société n’est surtout pas le somme des individus décrétés qui la composent (ceci se nomme du bas matérialisme donc allié…aux délires les plus métaphysiques…quelle bouillie absurde, hein ?). Mais tellement plus qu’une somme. Une preuve ? «  La condition a) signifie en réalité qu’il n’y a qu’un seul consommateur dans toute la société de consommation, la condition b), qu’il n’y qu’une seule marchandise. L’agrégation n’est alors possible que s’il n’y a qu’un seul consommateur et une seule marchandise (p. 695 – ibid.). » Ce qui est tout de même un peu sommaire. Se contenter de cette niaise fumisterie n’est sain pour personne. Aucune mathématisation bâclée ne peut couvrir un tel crime intellectuel, oui crime. L’imposture a atteint un tel niveau de nuisance qu’il faut mettre ces économistes en prison –(à titre posthume aussi)…afin d’en éloigner, sanitairement, le plus possible toute la société ! Et de créer un grand choc salubre des mentalités. Quitter le Faux une fois pour toutes !

 

………………….................********************************************

D’où la liste des facteurs que leur modèle, si falsifié pour simplets, exclut – est tellement plus longue que le peu qu’il inclut. Qu’ils…peuvent et parviennent à inclure ! Dont la fable ( pour drogués lourds) de « la détermination des prix en concurrence parfaite (celle qui ne peut jamais exister – mais ils font comme si c’était la situation très habituelle !) aboutit  aux terrifiants mensonges « les marchés ont toujours raison » (et donc s’il y krach c’est très bon, très bon les chiffres retrouvent leur équilibre. – A se demander pourquoi ces définitifs immatures mendient, alors, si bruyamment, la nationalisation de « leurs » pertes…puisque ces pertes sont si « bonnes » ? C’est que lorsque c’est faux n’importe quelle explication et même leur inverse colle…toujours : il n’y a que dans le processus de vérité que la cohérence interne, la congruence entre les raisonnements deviennent cruciales). Oui leurs prix, aux marchés surhumains, sont toujours divins. Tout est magique et l’argent des dingues surpasse même l’omniscience…Disons que les hôpitaux psychiatriques seraient submergés à devoir accueillir ces graves détériorés ! A qui profite le crime insensé de la théorie néo classique ? E part la fainéantise énorme des fausses élites qui ne se consacrent qu’à compter leurs revenus si…immérités, c’est bien sûr la Bourse (cette  dangereuse association de mal faîteurs !). Pourquoi donc ? La Bourse c’est (dans ce cadre vermoulu) la mathématique parfaite puisque…invisible ! Psssssschiiiittt…. Le pire ? C’est que les Bourses ne donnent plus aucune information factuelle sur rien du tout. Depuis une quinzaine d’années…

 

……. Pour le futur de la société le mieux serait de les fermer au plus vite !

 

>>>> -- Ce texte étant le 6ème inspiré du livre de Steve Keen – « L’imposture économique », il peut s’avérer utile de lire ces 5 titres à la suite de celui-ci. Afin d’avoir une idée plus globale de l’effroyable escroquerie sous laquelle nous vivons :

Comment-l'imposture-économique-des-marchés

Ce qui dépasse l’entendement c’est qu’une théorie économique fausse, qui n’a jamais rien prouvé de ses assertions, avec des dogmes d’une puérilité accablante etc. ait pu être imposée dans les universités occidentales comme « la » théorie, « la » réalité et la seule religion qui doive être suivie.

Le-prix-n'est-jamais-le-bon

Comment les prix des biens et services ne reposent sur rien de rationnel. Puisque si pas de loi de l’offre et de la demande n’existe pas : il n’y a pas d’efficience des marchés ! Ils ne sont pas l'optimum social mais bien sa néfaste dévalorisation !

Personne-ne-reçoit-ce-qu'il-mérite

La méritocratie n’existe pas : les revenus sont soit trop bas soit bien trop haut !

La-guerre-sainte-du-capital

Les profits ne reposent sur rien de sensé, ils cachent si frénétiquement nombres de coûts que les autres doivent payer…Globalement, les profits sont vraiment des arnaques indignes.

Comment-socialiser-tous-les-avantages-de-la-monnaie-?

Nous pouvons tous entrer dans les avantages systémiques et l’abondance de toutes et tous (contre l’enrichissement de quelques uns) …

 

Voir le système de rotations généralisées commencé…

 

…………………...........…………………….. par Marx et poursuivi par nous !

 

 

……….……(à suivre)

 

…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que la vaste abondance nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est encore pire

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

algorithme mathématique boursier images

algorithme mathématique boursier images

Les dits premiers de cordée coupent la corde derrière eux –ce ne sont donc pas eux qu’il faut suivre !

Les dits premiers de cordée coupent la corde derrière eux –ce ne sont donc pas eux qu’il faut suivre !

Seule l'économie dominante délire la mathématisation de tout...

Seule l'économie dominante délire la mathématisation de tout...

Et l’argument est A L’ENVERS puisqu’il ne dit que tout est à l’équilibre (s’il y a du chômage c’est afin de « retrouver » l’équilibre…mais jamais les résultats d’un ensemble de comportements inadéquats, jamais l’humain n’intervient dans le marché…) sinon pour l’adorer en disant qu’il fait tout bien (pendant que, dans l’ombre, les antisociaux capitalistes dévalisent la société)…ces non-pensées rendent vraiment INHUMAINS !

Et l’argument est A L’ENVERS puisqu’il ne dit que tout est à l’équilibre (s’il y a du chômage c’est afin de « retrouver » l’équilibre…mais jamais les résultats d’un ensemble de comportements inadéquats, jamais l’humain n’intervient dans le marché…) sinon pour l’adorer en disant qu’il fait tout bien (pendant que, dans l’ombre, les antisociaux capitalistes dévalisent la société)…ces non-pensées rendent vraiment INHUMAINS !

+ rassurant ? Un robot ne peut être rassuré…

+ rassurant ? Un robot ne peut être rassuré…

toujours aussi vrai...les capitalistes c'est donc l'anti-progrès !

toujours aussi vrai...les capitalistes c'est donc l'anti-progrès !

Les équations différentielles non linéaires

Les équations différentielles non linéaires

Comment les maths prouvent l’imposture de l’économie ?
Comment les maths prouvent l’imposture de l’économie ?
Comment les maths prouvent l’imposture de l’économie ?
Et ? L’anarchie des libertariens ressemble au grand n’importe quoi !

Et ? L’anarchie des libertariens ressemble au grand n’importe quoi !

Aucun autre capitalisme n’est possible : c’est donc que, dès le départ, ils étaient maximum fous !

Aucun autre capitalisme n’est possible : c’est donc que, dès le départ, ils étaient maximum fous !

Permutations perverses des causalités : c’est l’environnement qui prend l’initiative d’aider les gouvernements. Et plus l’inverse !

Permutations perverses des causalités : c’est l’environnement qui prend l’initiative d’aider les gouvernements. Et plus l’inverse !

les banques armées....

les banques armées....

Spécial investigation La Bourse ne sert plus A RIEN puisque la Bourse est…truquée. Documentaire 2017…Le pire ? C’est que les Bourses ne donnent plus aucune information sur rien du tout.

KARL MENGER (école autrichienne), L'ÉCONOMIE SANS LES MATHÉMATIQUES ?

LES NÉO-CLASSIQUES ( ceux qui sont derrière les gouvernements !) que Steve Keen nomme … « l’imposture économique » où les concepts sont erronés, où aucun n’aura été démontré et, pour couronner le tout, l’usage des mathématiques n’y est pas du tout adapté aux raisonnements développés. En effet, pour Steve Keen il ne faut utiliser que des équations dynamiques. Tout simplement parce que le diktat « l’économie recherche sans cesse son équilibre » est complètement hors du réel. Devant une économie toujours instable, seules les équations différentielles non linéaires restent adaptées.

Systèmes d'équations non linéaires

Découvrons comment créer des algorithmes de trading avec un langage très simple : NodeJS

Joseph Stiglitz : "Les politiques qui ont mené à la crise dominent toujours". Et sont toujours au pouvoir les mêmes dangereux fauteurs de troubles mondiaux…contre lesquels pas un mot des médias mainstream…chez eux tout est faux alors ?

Comment une théorie aussi fausse a pu tant nuire ? Et le continue en pire ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

said 23/04/2020 18:59

Bonjour chères frères et sœurs

Je m'appelle Delarue Vanessa

Je fais ses témoignages pour témoigner la compétence d'un vieux vraiment formidable.

Je vous assure que j'ai eu à contacter plusieurs marabouts qui sont rien que des faux , des menteurs, des escrocs je ne sais plus quoi les qualifiés mais suite aux plusieurs recherches je suis tombé sur ce vieux qui m'a vraiment redonner le bonheur , le bonheur que je recherche depuis tant d'années il est vraiment formidable je souffrais d'une rupture avec mon mari il m'a quitté cela à fait 1 an 1 mois et même au boulot j'ai perdu le travail mon père était gravement malade mais dans un intervalle de 3 jours je vous rassure que j'ai eu des miracles dans ma vie grasse à ce vieux aujourd'hui je vis bien avec mon mari , mon père est guérit, on m'a ra-pellé au boulot et j'ai même refuser mais actuellement je suis dans un autre service qui est mieux que l'autre vraiment je ne sais pas comment remercié ce vieux il m'a travailler sans me prendre un euro j'ai d'abord eu la satisfaction avant de le récompenser vraiment il est très bon ce vieux . Alors vous qui souffrez de n'importe que problème, vous qui avez n'importe des soucis ne vous faites plus de souci contacté directement ce vieux voici son adresse

E-email : said.marabout@outlook.fr

Ou vous pouvez l'appelez directement sur son numéro portable 00229 98 98 29 82

Ou sur son Whatsapp: 00229 98 98 29 82