Lever le pied ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Lever le pied ?

Faisons ce que nous ne faisons pas et ne faisons plus ce que nous faisons. Faisons tout pire afin d’accélérer encore plus…ne faisons plus rien à moitié. Aggravons tout . Oui, à force de dire, dans un état semi-comateux, que nous allons droit dans le mur, la réaction de bonne santé serait de…lever le pied. Ce qui atténue ou supprime déjà l’impact ! Or, ce n’est pas fait. Mais, à la base de l’événement, pourquoi ainsi tout précipiter ? Précipiter ce qui appelle au précipice ? Et pourquoi cette vitesse hallucinée ? La raison raisonnable ne préfèrerait-elle pas que nous ralentissions ? La prudence c’est la vraie politique : Talleyrand ne notait-il pas dans les marges des documents administratifs un « tout ce qui est excessif est insignifiant » ? De tels histrion.ne.s, médiatiques, financiers ou politiciens ne se sont-ils pas alors rendus« insignifiants » par excès excessifs ? Ce qui roule à tombeau ouvert dans le mur n’est-ce pas des dirigeants (la plupart non élus !) qui doivent tout brusquer, tout arracher dans des zooms déformants, tout falsifier afin que le temps paisible des débats n’ait jamais lieu ? Et ? A nous de dompter ces fauves antisociaux, nihilistes et profondément ennemis de l’Humanité (ne sont-ils pas prêts à sacrifier toute l’Humanité pour leurs si vains profits (qui coûtent, en réalité, toujours tellement plus que leurs montants affichés) ? Vains parce qu’ils n’en ont nulle nécessité vitale. Et que, seule la part la plus immature d’eux, appelle à de telles irrationalités ? Que rien jamais n’excusera !). Oui – et bien nous dompterons ces m’as-tu-vu des détraquements ! La détermination collective monte à chaque seconde.

 

S’ils ne levaient pas le pied, nous irions jusqu’à prendre leur pied et le lever et soulever. Ce qu’il faut, tout de suite, c’est donc un soulèvement…de pieds. Cette démonstration va commencer par de…l’absurde. Théâtre de l’absurde, avancées mathématiques par l’absurde, etc. – la judicieuse utilisation de l’absurde sait repousser tous les faux alibis et les vraies tromperies dans leurs derniers retranchements…Comme ceci… Lever le pied. D’où cela ? Ah parce que, en plus, il trainait dans un endroit innommable ? Lever le pied. Comment ? Ah parce que, en plus, tu ne sais même plus comment faire ? Lever le pied. Pourquoi ? Ah parce que, en plus, c’est le mien, le leur, le nôtre…, qui est en dessous. En attente si impatiente d’être soulagé. S’il y a sous-plat, les sous-pieds cela ne se fait pas, surtout vivants. Sauf peut-être tout en fin de soirée lorsque vous soupiez !

……………….. …********************************************************

Voici installées les unités de lieu de temps et d’action : nous allons déMonstrer, nous faire toutes et tous sortir des monstruosités, par tout ce qui se passe sur Terre et que les fausses élites, absolument perdues et égarées dans leurs bulles hors sol, ne sont plus « capables », ni d’entendre, ni de comprendre ni d’assimiler. Leurs incapacités à la réalité terre à terre est devenue bien trop stratégique pour être encore tue ! Complets handicapé-e- s du réel…Lever le pied par rapport aux préjugés, stéréotypes, poncifs, incompréhensions des autres et de la société, mauvaises fois qui s’ajoutent aux mauvaises volontés est terriblement plus pressant que toute autre ambition ! Un exemple concret ?

 

Nous-échouons-à-sauver-les-forêts-:-ce-rapport-démontre-que-les-autochtones-le-font-tellement-mieux-que-nous.

** 1) - Apprenons enfin de qui nos préJugés si faux cantonnent à les prétendre plus stupides que nous ? Là, nous sommes 2 fois plus stupides qu’eux. 2 fois auto-bernés ! La première, à toujours demeurer hébétés de préjugés. Alors qu’ils font bien mieux que nous (la seconde). Il serait temps de remonter nos mâchoires qui ont un peu chu…les autochtones, oui les prétendus arriérés, primitifs, sauvages et autres, s’occupent mieux des ARBRES que nous. Qui devraient s’en occuper si nous daignons retrouver les avantages comparatifs de Ricardo ? En comparant vraiment et question avantages pour toutes et tous – ce sont eux…et surtout pas nous. Pas très douées les autoproclamées élites… Ensuite ?

Le-Pakistan-a-fait-pousser-plus-d'un-milliard-d'arbres-en-quatre-ans

** 2) - Les chiffres qui font tant tourner les têtes…et ? Les français que font-ils en comparaisons ? Ah oui blablater pour continuer à ne rien faire ? Solutions ? Pendant que les discussions continuent (oui mêmes celles diffusées et rediffusées), ces parleurs peuvent planter des…arbres. Les deux en même temps ! Ce qui sans doute nous permettrait (pour une fois, oui pour une fois) de planter plus d’un…milliard d’arbres nous aussi… pas trop tôt !

>>>>> - 3) Voir la vidéo n° 1- *** Faisons tout pire afin d’accélérer encore plus…ne faisons plus rien à moitié. Aggravons tout … Fonçons dans le mur, mais tous ensemble - La chronique de Constance. Consommons comme des fous, submergeons les rues sous les déchets, augmentons le nucléaire, polluons jusqu’à rabord…croissons toutes les flèches qui montent, mentons en excès, mentons montons montant bon tant pis…Oui, ce qui parait excessif ainsi concassé, compressé, trop pressé ensemble n’est, en fait, que la traduction s-c-r-u-p-u-l-e-u-s-e de ce que nous faisons vraiment. Mais sans le dire sans en prendre conscience. Puisque nous n’agissons pas franchement et puissamment afin d’inverser. De couper déjà le moteur. De refuser de foncer dans le mur, surtout si ensemblable…c’est que nous nous trouvons dans la partie du réel qui fonce dans le mur. Donc nous fonçons dans le mur. Sans le dire aux autres, ce qui est carrément dégueulasse, antisocial et ennemi de l’humanité. Au cas, où nous ne serions pas du tout d’accord avec ce descriptif, fidèlement objectif, PROUVONS-le. Faisons tout l’inverse de ce que nous pratiquons actuellement. Faisons ce que nous ne faisons pas et ne faisons pas ce que nous faisons. Soit ? Prenons un grand virage, tournons bride, tournons le dos au mur (comme cela impossible de lui renter dedans), changeons de cap, de direction (à tous les sens du terme – ceux qui prétendent diriger la société depuis des décennies ont toujours tout faux…changeons de direction du dire. Le Récit collectif se transforme à 100 %...et, en fait nous nous apercevons que nous aurions pu déjà le faire depuis…si longtemps. Levons donc les 2 pieds et les 2 bras jugés au-dessus d’eux les doigts en double victoire. On les aura eu parce qu’ils ne …nous ont plus. Peuchère !

………………....***************************************************

Des-scientifiques-auraient-identifié-l'origine-biologique-du-pessimisme

Une analyse coûts-bénéfices biaisée (tronquée, évitée, faussée, déviée) : le noyau caudé à l’origine du pessimisme….« L’équipe de Graybiel a précédemment identifié le circuit neuronal sous-tendant un type spécifique de prise de décision appelé « approche d’évitement des conflits ». Ce type de prise de décision, qui requiert de peser les côtés positifs et négatifs de la situation, tend à provoquer une grande anxiété. Les chercheurs ont également montré que le stress chronique affecte considérablement ce type de prise de décision : un grand stress conduit les animaux à prendre des décisions plus risquées, dont la récompense est plus élevée. Dans cette nouvelle étude, les scientifiques ont souhaité reproduire un effet souvent présent chez les personnes dépressives, anxieuses, avec des troubles obsessionnels compulsifs, ou tout simplement pessimistes. Ces individus s’engagent généralement dans des rituels comportementaux visant à combattre les pensées négatives, et accordent plus d’importance aux potentiels résultats négatifs d’une situation donnée. Ce type de pensée négative pourrait influencer les prises de décision de type approche d’évitement.

Pour tester leur hypothèse, les neurobiologistes ont stimulé le noyau caudé d’animaux via un faible courant électrique, tandis que la récompense de ces derniers (du jus sucré) était combinée à un stimulus déplaisant (un jet d’air sur le museau). Lors de chaque essai, le ratio récompense/stimuli déplaisant était différent, et les animaux pouvaient choisir la récompense ou non. Ce type de prise de décision requiert une analyse coûts-bénéfices. Si la récompense est suffisamment élevée pour compenser le jet d’air, les animaux acceptent de l’endurer, mais si elle est trop faible, alors ils refusent. Lorsque les chercheurs ont stimulé le noyau caudé des animaux, leur analyse coûts-bénéfices a été tronquée, et ces derniers ont commencé à refuser des situations qu’ils avaient précédemment acceptées. Ce phénomène a persisté même après la fin de la stimulation, disparaissant ensuite progressivement. Ces résultats suggèrent que la stimulation de leur noyau caudé a conduit les animaux à dévaluer des récompenses qu’ils avaient précédemment choisies, accordant plus d’importance aux stimulus déplaisants. « Cet état d’esprit que nous avons reproduit indique une surestimation du coût et une sous-estimation du bénéfice. » explique Graybiel.

Le-pessimisme-affabule

bref, le pessimiste est un dangereux affabulateur qui prend sa bulle pour un bulletin !

L'incohérence-complète-des-pouvoirs-?

que des actes sévèrement irrationnels ? Ventilateurs : préférons lutter contre le bouleversement climatique (soit la montée aux extrêmes : fortes chaleurs ET froids intenses – plus rien de tempéré nulle part)… et pollutions = lever le pied. C’est quitter tout pied sur la pollution qu’il faut. Pas que le lever…Ainsi ? Des enfants attardés se déguisent en costard-cravates. Se déguisent et dégoisent ceci. Seuls des adultes pourront nous sortir de la spirale du toujours pareil, toujours la même rengaine, toujours les mêmes. Pas vrai ?

Les scientifiques ont également remarqué que l’activité cérébrale au sein du noyau caudé était altérée lorsque le schéma de prise de décision changeait. Ce changement affecte les ondes cérébrales bêta et pourrait servir de biomarqueur afin d’évaluer la manière dont les patients répondent aux traitements. Graybiel et son équipe travaillent maintenant avec des psychiatres de l’hôpital McLean pour étudier des patients souffrant d’anxiété ou de dépression, afin d’observer si leur cerveau montre une activité anormale au sein du néocortex et du noyau caudé lors de prises de décision de type approche d’évitement. Les premiers résultats obtenus par IRM ont mis en évidence une activité cérébrale anormale dans deux régions du cortex préfrontal connectées au noyau caudé. »…Ce qui signifie bien que de tout teinter, à l’avance, de pessimisme c’est afin de ne pas prendre de décisions radicales. Toutes les projections désagréables se concentrent sur décisions : jusqu’à la perversion où seul est agréable de ne plus prendre de décision du tout. De ne rien modifier à ses propres comportements qui provoquent la situation catastrophique. Et dont la simple cessation annulerait la situation aggravée pourtant. A quoi bon se décider si tout échoue, si tout se termine toujours mal, si rien ne sert à rien, si rien n’a de sens. Le pessimisme est, au fond, ce qui détruit tout circuit de décision. C’est donc bien moins sage, rationnel et posé que présenté. C’est du sabotage, en fait. Carrément antisocial !

Une fois de plus, une fois de mieux, les mots aident énormément surtout ceux qui restent désintéressés, donc ne les influencent pas, les prennent juste tels qu’ils sont. Pessimisme vient de pesse poix. D’où la concrétisation de la poisse qui…poisse. Et la poix poisse encore…C’est clairement une prophétie autoréalisatrice. Je dis à l’avance et cela se passe comme je le dis. Je dis poisse et c’est moi seul qui poisse et nul phénomène objectif extérieur à la situation. L’honnêteté ne figure pas dans les caractéristiques d’un tel comportement. Que nous retrouvons, tel que recadré, ici (soit sans admiration « commerciale » peu fiable !), oui dans l’irrationalité de clamer nous allons direct dans le mur ET sans que nul-le ne lève le pied. Pour qui a bourlingué, cette perversion structurelle est typique du bourgeois, cette honte de l’Humanité…Le manque de décision est parlant : le but c’est que jamais rien ne change, que surtout sa situation monstrueusement égoïste ne varie pas d’un iota, pour le reste il a perdu tout sens des réalités. Par exemple, on fait semblant de faire des réformes mais jamais là où il faut et sans la profondeur requise, faut aller à 100 mètres et ils grattouillent à 50 centimètres. Etc. Non, le bourgeois c’est l’inertie, mais comme il est foncièrement fou, l’immobilisme déraisonnable qui peut aller jusqu’au suicide collectif…. Le pessimisme servant à empêcher que la moindre décision apparaisse. Cette sidération déloyale ne doit plus recevoir de conSidération. Nous devons quitter le malade esprit bourgeois. L’hypnose de comportements qui ne créent que des dégâts et qui sont sans cesse, reconduits, depuis plus de 40 ans, afin qu’ils ne créent…plus ces dégâts qu’ils ne peuvent que provoquer en toujours pire – est la marque de folie. Que cette folie soit à plusieurs n’enlève pas que ce soit toujours de la folie aggravée.

Dans ces cas dramatiques – les vrai dirigeants prennent le contrepied radical des comportements moutonniers qui aggravent la situation difficile…ils/elles ne le font absolument pas, ils suivent au lieu de précéder (donc diriger – nul ne peut prendre « la direction » de ce qu’il ne fait que suivre - ce sont de réels imposteurs !)…ce pourquoi lever le pied…

…c’est, au fond du fond, transformer son attente envers les dirigeants et, forts de cette vision enfin rationnelle, de changer absolument de dirigeants (surtout les non élus)…

Le pouvoir culturel (le premier pouvoir en France- il s’agit de le comprendre !) impose n’importe comment les pires dirigeants qui soient…il a tort, et plus que tort, il vient de perdre complètement la face.

Nous devons le dessaisir et entièrement de cette nocive monomanie….

……………………......…………………….. de décider à la place des autres

 

….....……..…(à suivre)

…………………………….%%%%%%%%%%%%%%

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

Que la grandeur humaine nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

 Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui ne prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Lever le pied ?
une vie où il n’y a que des pieds

une vie où il n’y a que des pieds

Lever le pied ?
que le corps est sans cesse en sport ; il se prend la tête,  lève son pied et…vaut mieux ralentir la liste, la fatigue nous tombe dessus !

que le corps est sans cesse en sport ; il se prend la tête, lève son pied et…vaut mieux ralentir la liste, la fatigue nous tombe dessus !

Lever le pied ? Alors ça jamais !

Lever le pied ? Alors ça jamais !

le pessimisme est une lâcheté double puisqu’il veut (aussi) se monopoliser le bon rôle…bref « s’inertier » dans l’âge bourgeois !

le pessimisme est une lâcheté double puisqu’il veut (aussi) se monopoliser le bon rôle…bref « s’inertier » dans l’âge bourgeois !

et pourtant ? Ce serait quitter la selle…et trouver le pas a trac patatras !

et pourtant ? Ce serait quitter la selle…et trouver le pas a trac patatras !

c’est aux capitalistes fous et aux cupides non sanctionnés qu’il faut dire cela : quand donc les trop riches suicidaires des autres commenceront-ils d’être verbalisés (c’est-à dire inscrits sur du papier, en fait) ?

c’est aux capitalistes fous et aux cupides non sanctionnés qu’il faut dire cela : quand donc les trop riches suicidaires des autres commenceront-ils d’être verbalisés (c’est-à dire inscrits sur du papier, en fait) ?

là comme nous le voyons il lève le pied à bout de bras !

là comme nous le voyons il lève le pied à bout de bras !

Pour qui ? pour la pollution ? L’irrationalité du message le laisse penser. En tout cas. D’autant plus que la savoir dit qu’afin de stopper un mal, il faut le prendre à la source. Stopper la pollution, alors, semble infiniment rationnel. Mais non l’âge bourgeois c’est toujours plus dans la folie. C’est toujours plus amplifier son mal. L’accélérer partout…

Pour qui ? pour la pollution ? L’irrationalité du message le laisse penser. En tout cas. D’autant plus que la savoir dit qu’afin de stopper un mal, il faut le prendre à la source. Stopper la pollution, alors, semble infiniment rationnel. Mais non l’âge bourgeois c’est toujours plus dans la folie. C’est toujours plus amplifier son mal. L’accélérer partout…

changeons de lune…

changeons de lune…

le pire c’est que le pessimiste l’est vachement pour les autres, les condamnant durement toujours, mais pas pour lui/elle. Quel manque total de cohérence.

le pire c’est que le pessimiste l’est vachement pour les autres, les condamnant durement toujours, mais pas pour lui/elle. Quel manque total de cohérence.

Le noyau caudé fait partie des ganglions de la base. Lorsqu’il est stimulé, l’analyse situationnelle coûts-bénéfices est affectée. Crédits : Université de Bordeaux

Le noyau caudé fait partie des ganglions de la base. Lorsqu’il est stimulé, l’analyse situationnelle coûts-bénéfices est affectée. Crédits : Université de Bordeaux

Lorsque le type de prise de décision change, une activité cérébrale anormale émerge dans des zones reliées au système limbique contrôlant l’humeur et le comportement. Crédits : neuromedia

Lorsque le type de prise de décision change, une activité cérébrale anormale émerge dans des zones reliées au système limbique contrôlant l’humeur et le comportement. Crédits : neuromedia

le pessimisme masqué n’aime pas que la vérité sorte de la bouche des enfants…

le pessimisme masqué n’aime pas que la vérité sorte de la bouche des enfants…

ni des faits…il va nous la jouer au fact-checking (liste inutilisable d’un contrôle technique qui ne contrôle pas les contrôleurs) mais en fait, ils n’ont absolument aucun respect des faits. Nous oui. Ce pourquoi nous préférons au technocrate de mauvais aloi fact-checking la…vérification par les faits. Car ? Nous y incluons la véracité des analyses et l’existence d’un synthèse qui relie des fait prétendus dispersés. C’est adulte et cela balaye large.

ni des faits…il va nous la jouer au fact-checking (liste inutilisable d’un contrôle technique qui ne contrôle pas les contrôleurs) mais en fait, ils n’ont absolument aucun respect des faits. Nous oui. Ce pourquoi nous préférons au technocrate de mauvais aloi fact-checking la…vérification par les faits. Car ? Nous y incluons la véracité des analyses et l’existence d’un synthèse qui relie des fait prétendus dispersés. C’est adulte et cela balaye large.

or qui crée la solitude imméritée sinon la société de consommation ? Tout le monde tout seul tout le monde achète au max de la même chose. Collectivement, un objet est considéré comme utilisable par plusieurs. Ce qui optimise tout, rend donc optimiste optimisateur ! Le comble du rationnel…

or qui crée la solitude imméritée sinon la société de consommation ? Tout le monde tout seul tout le monde achète au max de la même chose. Collectivement, un objet est considéré comme utilisable par plusieurs. Ce qui optimise tout, rend donc optimiste optimisateur ! Le comble du rationnel…

une promeneuse de boules

une promeneuse de boules

Faisons tout pire afin d’accélérer encore plus…Allons dans le mur, mais tous ensemble - La chronique de Constance

Reboiseurs du monde est un jeune organisme de coopération internationale qui a vu le jour à Saint-Félicien, au Lac-St-Jean, QC, Canada

Plantation d’une forêt...nous avons tant de moyens que c'en est inexcusable....l'inertie bornée !

Forêt comestible - Préparation du sol et protection des arbres

Le raisonnement par l'absurde...n'a jamais été si absurde que ça !

Jean Pierre Herlant - Levez le pied ! Donc au pied levé…

Comment faire quand on a l'impression d’aller dans le mur? [6clés]…conseils à élargir au grand collectif…ne pas toujours mettre tout sur le dos des individus !

R.E.D.K Carpediem – C’est pas tout, mais comment faisons-nous pour lever un pied ? Cela ne se trouve tout de même pas dans un chou. Facile à dire quant on a le bon pied et la cuillère d’argent dans la bouche…

Le théâtre de l'absurde - Quand naissait le théâtre d'aujourd'hui à Paris (1977)

S’engager pour un monde meilleur quand il a plutôt l’air d’aller droit dans le mur, c’est chaud. Alors qu’est-ce qu’on fait ? Ne plus la jouer aux faussaires pessimistes !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

SAID 10/05/2020 14:19

Bonjour chères frères et sœurs

Je m'appelle Delarue Vanessa

Je fais ses témoignages pour témoigner la compétence d'un vieux vraiment formidable.

Je vous assure que j'ai eu à contacter plusieurs marabouts qui sont rien que des faux , des menteurs, des escrocs je ne sais plus quoi les qualifiés mais suite aux plusieurs recherches je suis tombé sur ce vieux qui m'a vraiment redonner le bonheur , le bonheur que je recherche depuis tant d'années il est vraiment formidable je souffrais d'une rupture avec mon mari il m'a quitté cela à fait 1 an 1 mois et même au boulot j'ai perdu le travail mon père était gravement malade mais dans un intervalle de 3 jours je vous rassure que j'ai eu des miracles dans ma vie grasse à ce vieux aujourd'hui je vis bien avec mon mari , mon père est guérit, on m'a ra-pellé au boulot et j'ai même refuser mais actuellement je suis dans un autre service qui est mieux que l'autre vraiment je ne sais pas comment remercié ce vieux il m'a travailler sans me prendre un euro j'ai d'abord eu la satisfaction avant de le récompenser vraiment il est très bon ce vieux . Alors vous qui souffrez de n'importe que problème, vous qui avez n'importe des soucis ne vous faites plus de souci contacté directement ce vieux voici son adresse

E-email : said.marabout@outlook.fr

Ou vous pouvez l'appelez directement sur son numéro portable 00229 98 98 29 82

Ou sur son Whatsapp: 00229 98 98 29 82