Le fond de la lutte contre les pauvres ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Le fond de la lutte contre les pauvres ?

Dit plan anti-pauvreté parce que « la » pauvreté appartient aux riches et qu’il s’agit d’en faire sortir les pauvres. Comment ? C’est la remise au travail forcé qui sera l’outil principal de la « butte » contre la pauvreté. Oui, lorsque le plan anti-pauvreté se transforme en harcèlements anti-pauvres ? Le revenu anti-universel qui sera « accordé» ( ?) uniquement « sous conditions » : ses bénéficiaires devront, en effet, signer un « contrat d’engagement réciproque [[ enfin surtout de leurs côtés ]]», et ne pourront refuser plus de « deux offres raisonnables d’emplois ou d’activité [[ oui et pour la réciprocité ? Euh, ce sont nous les autoritaristes illégitimes, pas de réciprocité autre que…formelle pour nous ! Faut pas tiger…]] ».

Oui, une butte et pas une lutte. Soit un obstacle supplémentaire pour ces diffamés pauvres (exclu.e.s de « la » pauvreté qui n’appartient qu’à la com’, taillable et manipulable à volonté – « la » pauvreté c’est une image qui fait vendre tous les mensonges…et pas la présence…insistante des vrais pauvres !)…Aux chevets des pauvres, ils sont ? Carrément ! Sauf que, face aux 80 milliards de fraudes fiscales [[100 déjà ?]], l’insulte des 8 milliards sur…4 ans avoue le scandale du mépris complet envers la pauvreté. RIEN de fondamental ne sera changé avec 2 milliards par an – la com’ pour mentir risque même d’empiéter lourdement sur cette somme. De plus le scandale du non paiement des 418 milliards, oui milliards, des amendes du grand commerce (dont 1/ 10 ème seulement boucherait tous les « trous «  existants) montre une source énorme de revenus « équilibrés » pour ces pauvres…Sauf à comparer 418 milliards et… 2 milliards par an ! 

>>>> --- En comparaisons :

La-fraude-fiscale-explose-et-atteint-les-100-milliards-d'euros            100 milliards annuels de fraudes fiscales

Vidéo-consommation-multinationales-418-milliards-d'euros-d'amendes-non-perçues-par-l'état          418 milliards d’amendes connues mais non perçues

Comment-le-prélèvement-à-la-source-va-appauvrir-les-français-?    Le prélèvement à la source ? « Ces deux gestes fiscaux (chèques de Bercy en Janvier et Juillet 2019)  dont le coût pour les finances publiques atteint… plusieurs dizaines de milliards d'euros (ce qui soit dit en passant apparaît extravagant en période de disette budgétaire). »

Ou, encore, le Plan cadeaux fiscaux, c’est 600 000 euros par an en moyenne et par individu pour les plus fortunés, rien qu’avec la flat tax. Contre 200 € annuel pour les pauvres, mais 200 € c’est beaucoup trop, c’est connu ! En résumé des comparaisons, nous avons bien un « En faire plus que pour ceux qui ont déjà plus ». Inversion de la compréhension puisque ce sont ceux/celles qui ont moins qui devront faire plus…vu que, budgétairement, il est fait moins pour ceux…qui ont moins !

………………*************************************************

Le 14 septembre silence radio dans Le Monde sans doute gêné de ne pas avoir trouvé de « rééquilibrage » dans un tel plan de butte contre les pauvres où c’est carrément du Tout pour les riches – à part un léger  « sursaut bienvenu » dans ce faux plan vu par un sauteur bien sursauteur – RIEN. C’est dire l’indifférence au sort d’un humain sur 5 dans ce pays…

Un-plan-pauvreté-pour-rééquilibrer-le-quinquennat-de-macron    LE 13…

Les-gens-qui-ont-de-l'argent-ne-sont-pas-pauvres

Les gens qui ont de l’argent … ne sont pas pauvres . Et comme ils/elles n’ont pas d’argent, les pauvres, ce sont eux…les profiteurs ! Eh ben, merde. Tout comme les voleurs qui sont plus pauvres après leurs vols qu’avant ? Bien plus. Les pauvres vu qu’ils n’ont pas d’argent avouent que ce non argent (qui manque parfois plus durement que d’autres) est celui du…profit (profiteurs, les pauvres pauvres !). Donc le profit (des pauvres) est un clair non-profit. Ce qui le distingue, si insolemment de celui des trop riches, qui, en général est trop énorme, injuste et complètement…immérité. C’est ainsi, qu’ils mentent tout cru aux enfants, ma pov’dame !

 

Une-France-qui-a-faim-une-France-mal-logée-une-France-malade

Un Français sur cinq en situation de précarité alimentaire : L'alimentation, poste de dépenses qui peut être ajusté tant au niveau quantitatif (moins manger lors des repas, voire sauter des repas) que qualitatif, est loin d'être épargné par les difficultés financières que rencontrent les Français. «Pour un Français sur cinq, se procurer une alimentation saine permettant de faire trois repas par jour est source de difficultés financières» estime Ipsos. L'entreprise de sondage précise ses résultats : 27% des Français déclarent qu'il leur est difficile pour des raisons financières de consommer des fruits et légumes frais tous les jours, 22% de consommer du poisson au moins une fois par semaine, et 17% de la viande au moins une fois par semaine. Ainsi, près d’un Français modeste sur deux (48 %) (toujours avec le critère qui évoque «les foyers dont le revenu mensuel net est inférieur à 1200 €») éprouve des difficultés financières pour se procurer une alimentation saine lui permettant de faire trois repas par jour.

 

[[ Ces chiffres sont issus…]] ce 11 septembre, du sondage Ipsos publié sur son site le «baromètre Ipsos / Secours Populaire de la pauvreté». Parmi les données illustrant la crainte de la précarité ressentie par les Français, Ipsos affirme que 59% des Français se sont déjà dit, à un moment de leur vie, qu’ils étaient «sur le point de basculer dans la précarité», un résultat qui correspond à une hausse de 14 points par rapport aux chiffres obtenus 10 ans plus tôt. C’est que les catégories de la population les plus modestes sont de plus en plus touchées par des difficultés financières. Des difficultés qui transparaissent notamment au sujet de l'accès aux vacances. «41 % des Français déclarent ne pas partir en vacances au moins une fois par an»  Concernant la santé, près de 38% des Français affirment avoir des difficultés pour payer certains actes médicaux mal remboursés par la sécurité sociale, selon le baromètre qui constate une très légère baisse globale par rapport à l'an passé (- 1 point) mais une progression plus considérable de ces difficultés chez les plus modestes (56% soit + 6 points comparé à l'an passé). Quant aux questions de logement, là encore, le baromètre révèle d'impressionnants chiffres chez les foyers les plus modestes, notamment en ce qui concerne les frais d'énergie : 57% des Français les plus modestes éprouvent des difficultés financières pour payer leurs dépenses d’énergie. »…Ce bilan très récent afin de faire ressentir que les 14,2 % des chiffres de la pauvreté ne correspondent absolument pas à la situation concrète des pauvres, dans de nombreux postes de la vie…oui, et nous le répétons, il y a beaucoup de pauvres que de… pauvreté. Ceci est dû au plafond trop bas (1026 €) qui est retenu : parce qu’à 1027 € c’est la grande richesse ? Toujours dissimuler ce dont la société se montre si largement coupable et responsable. Et marteler, tout au contraire, les torts individuels à foison.

Un-revenu-non-universel     Le non universel  "revenu universel d'activité" (R.U.A. dans les brancards !) est, en fait, un chantage très sélectif d’exploitation acceptée…Pas folichon,  annoncé pour 2020 sera soumis à de nombreuses conditions (Crédits : Maxpixel)

 

Une personne seule est considérée comme pauvre quand l’ensemble de ses revenus net mensuels, prestations sociales incluses, est inférieur à 1026 € par mois, 2154 € pour un couple avec deux enfants. Calculée tous les ans par l’Insee, cette somme représente 60 % du niveau de vie médian de l’ensemble de la population. Après cinq années de baisse, le seuil de pauvreté est reparti à… la hausse, de quelques euros par mois, sans retrouver son niveau de 2008. A titre de comparaison [[ comparaison défavorable à ceux qui suggèrent, si inconscients, que nous pouvons vivre avec ça ?]], le minimum vieillesse s’élève à SEULEMENT 833 € et le RSA à 550 €…Pour l'heure, l'exécutif se contente de… promettre des progrès. "On a un peu moins de 2 millions de personnes au RSA, 3 millions d'enfants sous le seuil de pauvreté et 9 millions de pauvres au total [[ le sondage IPSOS différencie bien plus et les chiffres dans la vie réelle sont bien plus élevés]]. Si on arrive à faire baisser tout ça, on aura réussi"…Ce retour de "l'État providence du XXIe siècle" promis devra se faire (à titre de comparaison) avec 200 € par an [[nous nous y voyons comme au 19 ème siècle !). En omettant complètement le logement, le poste le plus important d’un budget de pauvre. Rappelons que les droit de la femme et de l’homme [[ qui sous-tendent Liberté, égalité, fraternité) c’est inconditionnel et c’est un toit, à manger, des soins et du savoir…Nous en sommes donc très loin…

62-centimes-par-jour    62 centimes seulement...

Moins-de-20€-par-mois             moins de 20 € par mois.

……………...........…**********************************************

Empêcher-les-riches-de-nuire-aux-pauvres

Le véritable scandale est bien la mentalité qui siège derrière ce plan, les postures de paroles qui ruissellent d’Ancien Régime ou de délires des dirigeants étasuniens pour qui le « pauvre est un puni de dieu » et le riche son « élu » puisque God trust him (voir  "Comment devenir un (e) athée du capitalisme"). Car ? En France nous sommes une République avec « égal traitement de la loi pour tous les citoyens » (donc sans discrimination ni privilège). Or,  trop antirépublicaine est cette vision du libéralisme anglo-saxon (un peu plus de 3 % de français en veut et ce délire est imposé aux 97 % qui lui sont réfractaires)...oui des paroles telles « donner », octroyer, concéder à qui en A LE DROIT légal reste une insulte d’ancien régime, trop ancien vieux monde. Les pauvres français n’ont pas à subir les délires métaphysiques étasuniens – une société qui ne peut surtout pas servir d’exemple. Un plan-charité est donc insupportable, c’est un plan-justice et répartitions équitables qu’il faut…et nous en sommes vraiment trop loin. Rien ne va plus !

Oui nous sommes plus que choqué.e.s par ce « droit de chiourme », de paternalisme en surplomb, envers les pauvres, les traiter comme une propriété inaliénable, comme des employés enchainés avec qui tout est permis, comme des taillables et corvéables à merci, les tutoyer sans respect pour les agonir de reproches non symétrisés : ce sont les trop riches qui ont besoin de fournir des garanties, de répondre à des conditions oui de nous rendre des comptes. Et tout de suite. Livrés à eux-mêmes, ces inconstants virent toujours dans les corruptions et les délinquances – ce sont bien eux qu’il faille contrôler (voir les fraudes fiscales comme …favorisées). En effet, ce qui frappe ce sont plusieurs points jamais abordés dans les médias égarés (et pour cause ils sont très infectés de ne dire que du mal des pauvres ) ! Des preuves ?

*** ils abordent sur un gouvernement qui « se penche » (de trop haut sans doute tant il ne voit rien), « au chevet » des pauvres (ils ne sont pas malades du tout sinon de l’illégale exploitation des riches) avec tous « ces préjugés anti-pauvres » qui demeurent ( ils demeurent vu que ces médias sinueux n’arrêtent pas de diffuser ces diffamations anti-pauvres – voir les liens joints où le pauvre PAIE TOUT PLUS CHER que les autres – dans cette configuration les seuls sur-assistés sont les…trop riches). Et une petite pièce jetée alors qu’il peut être équitablement réparti des revenus d’égalité en revenant à des patrimoines…raisonnables ! Mettre fin à l’anti-civilisation des riches qui, seuls, ont créé les pauvres, oui les trop pauvres !

*** pour ce gouvernement (qui n’a absolument aucun droit pour penser cela) il « faut » mener les pauvres à coups de triques et foutre tout le pays au travail comme militairement. Alors que la raison demande, d’abord, travail pourquoi ? Jusqu’où ? Travail comment ?  Puisque les limites de la Nature sont, qu’au minimum le 1/3 de sa surface soit être sans présence humaine afin qu’elle répare tous les dégâts. Donc il faut travailler TOUJOURS MOINS…et surtout pas toujours plus (sauf à vivre hors toute réalité poignante). Ce travail qui doit impérativement diminuer fait penser à partager, répartir, partir de toutes les plus-values collectives avec tout le monde. Donc refonder toutes les relations sociales et humaines et …quitter, quitter définitivement, l’obsession d’exploiter le travail des autres (cette arriération affective plus qu’évidente !). C’est donc se tromper de siècle que les cris de chiourme de travailler plus…Et le patrimoine des trop riches dépassant l’imaginable d’en saisir jusqu’à 80 % pour certains (qui ne s’en rendront même pas compte dans le concret) c’est permettre la transition sociétale qui va avec la transition énergétique. Dégoiser de « rentrée sociale » c’est se tromper stupidement d’époque !

*** donc « socialisations des moyens de productions et socialisations des bénéfices collectés collectifs » et fin de la très grave maladie mentale de privatisations des bénéfices et de nationalisations de « leurs » pertes (pas en République, surtout pas). Et nous avons souvent signalé que ce gouvernement n’applique pas les lois républicaines selon « L’esprit des lois » de Montesquieu. Pire, il ne veut pas admettre que le libéralisme anglo-saxon n’est pas du tout compatible avec la République française. Ce gouvernement n’a pas la stature morale pour nous la jouer à la charité souveraine envers les « bons » pauvres (et pas envers les « mauvais »- termes du trop vieil arbitraire)…dans ce domaine de corruptions et de délinquances ce sont bien les riches, les « trop » riches qui battent tout le monde à pleines coutures en ne voulant rien assumer (non, je n’irai pas en, prison même si je suis délinquant – il faudra pourtant !)

*** la faute centrale en revient à la dépravation morale qu’est « l’individualisme méthodologique » pour qui tout est de la faute de la personne et jamais rien de la société. Et les pressions sociales ? Oh Marx en parlait mais il est dépassé, vont nous sortir ces têtes de linottes, alors que Marx reste en avance. Donc la société existe (vu ses répressions) et n’a AUCUN impact, aucune puissance, influence, intrusion, manipulation, dissuasion, pression sur les humains ? Vous êtes sûrs que vous écoutiez en cours ? Ces si injustes accusations permanentes des personnes isolées (par le système pas par elles-mêmes), ces culpabilisations de qui subit…jamais de qui fait subir, ces harcèlements incessants n’ont donc aucun effet, vu que, pour eux, ils…n’existent même pas ? D’où la fuite des patrons dans les « décisions personnalisées » (discriminations et privilèges) alors que, depuis 1789, toutes les décisions républicaines sont colorées collectives. Oui Toute une ÉDUCATION à refaire mais cette éducation ratée c’est bien celle de ces autoproclamées classes supérieures qui n’agissent qu’inférieurement et pensent encore plus bassement. Il n’y pas d’inégalité économique et financière NATURELLE, de le dire c’est régresser d’un millénaire au moins  – oui cette exploitation des autres illégale de certains hors la loi de trop riches. Vraiment à quel point ces politiciens sont mal élevés. Très. Mal appris. Très. T’as entendu comme ils parlent aux pauvres, nos égaux en République ? «Le succès du Revenu universel d'activité dépendra de la capacité de l'administration à sanctionner»…à réprimer les riches qui nuisent aux pauvres ? Pas du tout mais à encore et encore harceler les pauvres qui ne nuisent à personne et qui ne le méritent surtout pas, eux…et c’est un plan « d’aide », qu’est-ce que ce serait s’il ne l’était pas d’aide ?

 

** le pauvre est le volé de partout, le fraudé permanent = ce qui rend « inférieurs » à son égard ceux qui démunissent les démunis, volent leurs nécessités aux nécessiteux—il ne doit pas y avoir de plan anti-pauvreté mais bien abolition du capitalisme, surtout le libéral, source de toutes les inégalités. Et ces réparations DUES envers les pauvres auraient déjà bien fait de commencer depuis longtemps. Puisque l’acharnement haineux à tant calomnier les pauvres se double d’un AVEUGLEMENT COUPABLE envers les riches- autorisés à se « déréguler » tout seuls…tellement leurs comportements sont exemplaires. Jamais de condition, de garantie, ni de contrôle de leurs mésusages monstrueux de l’argent de tous. 2008 c’est eux et les pauvres en paient toujours le prix tandis que ces personnages déshonorés continuent à vivre en parasites aux crochets de la société...A ce jour ils n’ont pas remboursé un centime de leurs graves délinquances monétaires (subprimes c’était avec intention et préméditation de voler et de tromper – clair ?). etc.

Dans un souci de complète objectivité, après ces annexes nous conclurons…

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>  -    ANNEXES   -  <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

Le-nouveau-revenu-universel-d'activité-un-boomerang-anti-pauvres

"En Grande-Bretagne [[ l’exemple à ne surtout pas suivre ]], cette introduction des APL dans une allocation unique a fait de nombreux perdants chez les plus pauvres" En attendant, on peut tout de même se féliciter des annonces plus concrètes et positives de ce matin. Les pouvoirs publics s'engagent en effet à former tous les mineurs, une avancée majeure, estime Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes, car les décrocheurs de plus de 16 ans n'étaient recensés que deux fois par an par l’Éducation nationale. L’État va également s'investir dans l'accompagnement des précaires de tous âges en créant un service public de l’insertion qui incitera tous les acteurs -administrations, régions, départements, collectivités locales, associations - à travailler en réseau sans se faire concurrence. D’autant plus facilement que 1,174 milliard d’euros sera consacré à leurs actions et 100.000 contrats garantis jeunes par an financés. « En outre, en permettant aux chantiers et entreprises d’insertion par l’activité économique d’accueillir 100.000 salariés supplémentaires, le gouvernement va permettre d'innover et de développer l’économie sociale collaborative. Il n'y a aucune raison de laisser cet espace à des plateformes comme Uber », s'est réjoui de son côté Charles-Edouard Vincent (ex Emmaüs Défi, Lulu dans ma rue).

Plan-pauvreté-qui-va-payer-l'ensemble-de-ces-mesures-:-pas-les-trop-riches !

Stéphane Troussel, président du conseil départemental Seine-Saint-Denis : « Le RUA est censé simplifier les aides sociales mais s’il y a une contrepartie, vous complexifiez le principe. C’est pour ça, qu’aujourd’hui, au moins 30 % des gens éligibles au RSA ne le demandent pas. »…C’est facile à comprendre, que pour faire simple tout est encore plus complexifié !.

Crèches-revenu-universel-repas-à-1-euro-ce-que-contient-le-plan-pauvreté-de-macron

> 30.000 places en crèches pour les enfants défavorisés

"Les lieux de garde d'enfants doivent devenir accessible à tous, quel que soit son revenu", a insisté Emmanuel Macron. "Aujourd'hui, 5% des enfants de quartier défavorisé sont gardés en crèche, contre 22% des enfants de quartier aisé." Pour endiguer cette relégation précoce, le plan prévoit la création de 30.000 places en crèches d’ici la fin du quinquennat dans les quartiers prioritaires ou défavorisés, et la mise en place d’un bonus financier pour les établissements accueillant des enfants défavorisés. Il y aura enfin "une sorte de tiers payant pour la garde d’enfants", pour que les familles défavorisées n’aient plus à avancer les frais d'inscription pour la crèche ou l'assistante maternelle.

> Enrichir le langage dès la crèche

Moins sollicités, moins stimulés, moins exposés à la langue et à l’imaginaire des histoires du soir, les enfants en situation précaire accumulent un retard de vocabulaire et de compréhension, qui favorise un échec scolaire futur.  Pour prévenir ce retard, le plan prévoit la création d’un référentiel pédagogique avec des ambitions langagières à atteindre, et la formation de 600.000 professionnels de la petite enfance. Un tel dispositif, Parler Bambin, a été mis en place à Grenoble à partir de 2008 et, face à son succès, déployé à Lille et en Ille-et-Vilaine.  

> Offrir un petit-déjeuner dans les écoles REP

Le gouvernement estime que la France compte entre 200.000 et 300.000 enfants en difficulté alimentaire et entend créer un "droit à l'alimentation". Mais pas question d’imposer la brioche et le verre de lait. Le plan prévoit la création d'un fonds à disposition des collectivités locales pour qu'elles organisent elles-mêmes des temps de petit-déjeuner, selon les modalités qu’elles définiront avec chaque école : avec ou sans les parents, avant ou pendant la classe, tous les jours ou deux fois par semaine... Des écoles le font déjà (dans le 18e arrondissement de Paris, à Strasbourg…). Seule contrainte : respecter le référentiel santé et les précautions nécessaires sur les allergies, l’obésité...

> Prendre en charge les enfants à la rue

On estime entre 30.000 et 40.000 le nombre d’enfants sans domicile en France, un quart des SDF adultes vivant avec des enfants. Parmi eux, on distingue les enfants sans-abri à la rue, très peu nombreux mais pour lesquels le plan prévoit la mise en place de maraudes spécialisées. Et les enfants hébergés dans des hôtels, très nombreux. Le plan prévoit une enveloppe de 100 millions d'euros pour adapter l’hébergement d’urgence, et accueillir les familles. 

> Un repas à 1 euro dans les cantines scolaires

Au collège, la tarification sociale des cantines est quasi généralisée grâce à la création d’un fonds social par l’ex-ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem. Le problème se pose dans le premier degré. Si les grandes villes parviennent à proposer une tarification sociale à l’école primaire, celles de moins de 10.000 habitants sont moins de 60% à pouvoir se le permettre. Un fonds social doit soutenir ces écoles pour qu'elles puissent proposer aux familles défavorisées un "repas à 1 euro". En revanche, la piste de la gratuité des cantines scolaires, trop coûteuse, a été écartée.

> Une formation obligatoire de 16 à 18 ans

Sur les "90.000 décrocheurs" du système scolaire, une partie revient dans l’éducation mais quelque 20.000 jeunes n’ont pas raccroché au bout de trois mois. C’est pourquoi le plan prévoit la création d’une obligation de formation, dans le prolongement de l’instruction obligatoire : tout jeune devra s’inscrire dans un parcours de formation (instruction, service civique ou formation professionnelle). "L'objectif est clair : aucun jeune de moins de 18 ans ne pourra se retrouver sans solution", a insisté Emmanuel Macron. Les missions locales devront convoquer les décrocheurs mineurs et leur faire une proposition.  

> Une prolongation de l'ASE au-delà de 18 ans

Le plan prévoit aussi des mesures spécifiques pour éviter de laisser tomber à 18 ans les jeunes de l’Aide sociale à l’Enfance (ASE). Aujourd’hui, un SDF sur quatre en France est un enfant placé.

Plan-anti-pauvreté-ce-qui-est-envisagé-par-le-gouvernement

>>> pour ne rien omettre…puisque dans ce plan tout n’est pas qu’Argent, mais survient d’une convergence d’attentions portées aux autres. Attentions qui exigent (tout de même) la fin du capitalisme, auteur des  maux et carences à réparer. Mais bref cette vision peut…

……être dire carrément révolutionnaire. Puisque tant que la capitalisme existe il y a LA pauvreté. Et que ce gouvernement laisse comme entendre qu’il veut et va

………………supprimer le capitalisme au nom de la pauvreté !

 

……(à suivre)

 

…………………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que la vaste sociablilité nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 800 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

De l’usage déplacé des mots qui désignent, trop distordus, le contraire de ce qui est voulu au départ ?

De l’usage déplacé des mots qui désignent, trop distordus, le contraire de ce qui est voulu au départ ?

Nos analyses prouvent ceci : dans les apparences (manières déloyales de compter) « le » chômage peut diminuer lorsque le nombre de chômeurs augmente. Miracle qui continue envers les pauvretés… «la» pauvreté (soi-disant) diminue alors que le nombre de pauvres peut exploser. Depuis 2008, JAMAIS ce nombre à diminué. Les statistiques européennes offrent des tableaux Régions par Régions. Evidemment, c’est « un tout petit peu » d’efforts : mais pour qui ne veut pas être entubé, c’est rien. C’est tout bénef’…collectif, surtout lorsque nous le partageons avec les autres Résultats : quasiment toutes les régions européennes montrent un avant très net et un…après…prolongé. Donc les grands délinquants mondiaux (toujours glorifiés par les médias déshonorés !) ont carrément pillé l’Europe ? Autant que les pauvres n’auront pas ?

Nos analyses prouvent ceci : dans les apparences (manières déloyales de compter) « le » chômage peut diminuer lorsque le nombre de chômeurs augmente. Miracle qui continue envers les pauvretés… «la» pauvreté (soi-disant) diminue alors que le nombre de pauvres peut exploser. Depuis 2008, JAMAIS ce nombre à diminué. Les statistiques européennes offrent des tableaux Régions par Régions. Evidemment, c’est « un tout petit peu » d’efforts : mais pour qui ne veut pas être entubé, c’est rien. C’est tout bénef’…collectif, surtout lorsque nous le partageons avec les autres Résultats : quasiment toutes les régions européennes montrent un avant très net et un…après…prolongé. Donc les grands délinquants mondiaux (toujours glorifiés par les médias déshonorés !) ont carrément pillé l’Europe ? Autant que les pauvres n’auront pas ?

Le fond de la lutte contre les pauvres ?
Combattre vraiment la pauvreté c'est arracher, dès le départ, les préJugés...

Combattre vraiment la pauvreté c'est arracher, dès le départ, les préJugés...

Faute de frappe, il s’agit de lire se DÉSéquilibre fortement

Faute de frappe, il s’agit de lire se DÉSéquilibre fortement

Voir avec le nombre de pauvres qui, lui, augmente dans les documents joints…

Voir avec le nombre de pauvres qui, lui, augmente dans les documents joints…

Jonathan, étudiant en philosophie : « Même pas de quoi payer le RER ». LP/Carmen Abd Ali

Jonathan, étudiant en philosophie : « Même pas de quoi payer le RER ». LP/Carmen Abd Ali

Droit au Logement: "Rien de neuf sur le logement. Pas un mot sur les APL, soutien à la loi ELAN qui met en place des mesures anti-pauvres, rien pour protéger les victimes des marchands de sommeil ou loger les sans-abris et habitants de bidonville, (la) gentrification des quartiers populaires HLM se poursuit... Macron a oublié de loger les mal-logés. On ne demande pas la charité, juste le respect de la loi DALO du 5 mars 2007 et du droit au logement!"

Droit au Logement: "Rien de neuf sur le logement. Pas un mot sur les APL, soutien à la loi ELAN qui met en place des mesures anti-pauvres, rien pour protéger les victimes des marchands de sommeil ou loger les sans-abris et habitants de bidonville, (la) gentrification des quartiers populaires HLM se poursuit... Macron a oublié de loger les mal-logés. On ne demande pas la charité, juste le respect de la loi DALO du 5 mars 2007 et du droit au logement!"

et rien sur le logements des pauvres – surtout des intitulés qui ne coûtent rien….au final

et rien sur le logements des pauvres – surtout des intitulés qui ne coûtent rien….au final

Comment les pauvres vont devenir les premiers de corvées ?

Comment les pauvres vont devenir les premiers de corvées ?

A comparer une aide de quasiment rien qui sera surtout payée « par les sanctions » et un pactole énorme sans absolument aucune…condition ? Eh oui, ce n’est juste du tout !

A comparer une aide de quasiment rien qui sera surtout payée « par les sanctions » et un pactole énorme sans absolument aucune…condition ? Eh oui, ce n’est juste du tout !

Illustration. Le conseil départemental de Seine-Saint-Denis souhaite expérimenter le revenu de base pour lutter contre la pauvreté. LP/Arnaud Journois : expérimentation sans suite ?

Illustration. Le conseil départemental de Seine-Saint-Denis souhaite expérimenter le revenu de base pour lutter contre la pauvreté. LP/Arnaud Journois : expérimentation sans suite ?

Suzanne, mère célibataire : « On compte les centimes quand on en a »...ou bien « Il fallait choisir entre faire des lessives ou manger »

Suzanne, mère célibataire : « On compte les centimes quand on en a »...ou bien « Il fallait choisir entre faire des lessives ou manger »

Soit ? Se serrer la ceinture en disant juste que ce n’est pas se serrer la ceinture voici la seule philosophie du plan

Soit ? Se serrer la ceinture en disant juste que ce n’est pas se serrer la ceinture voici la seule philosophie du plan

Le fond de la lutte contre les pauvres ?

Benjamin Masse-Stamberger, journaliste, essayiste et membre du collectif «les Orwelliens», décrypte sur notre plateau les enjeux de ce faux plan de lutte contre la pauvreté. Pas un MOT pour le logement, la part pourtant la plus élevée d’un pauvre budget….

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

regjna 12/02/2019 13:02

Célèbre Voyant Medium,don héréditaire de père en fils.
Vous avez l'impression d'être malchanceux, chaque jour, vous vous posez des questions sans réponse :
Vous êtes désespérés ? Vous êtes au bord de la dépression ? N'hésitez pas à me contacter. Mon travail est sérieux et efficace.
Le retour définitif et immédiat de l’être aimé n’est plus un secret pour moi. Appelez-moi, dans un 1er temps, pour une simple consultation, vous ne serez pas déçu!Reconnu pour mon talent et ma sincérité, je ferai de mon possible pour résoudre tous vos problèmes, quelque soient vos difficultés. Protection contre les dangers, désenvoûtement, chance aux jeux, mauvais sorts, repousser le mal, entreprise en difficulté, ventes, examens, concours, amour perdu, etc.
Tel: 00229 61934316

Par aWhatsapp:00229 61934316

Adresse mail: maraboutkabirou@outlook.fr

Discrétion assuré !