Le président le plus système jamais vu.

Publié le par imagiter.over-blog.com

Le président le plus système jamais vu.

Nous croyions rêver c’était un cauchemar. En tout cas, qui ont fomenté cette élection faussée, avec intrusions à l’étasunienne dans le moindre moment du déroulement, en exercant des pressions franchement antirépublicaines – sont définitivement discrédités. Il y a eu tromperie organisée avec intention préméditée de tromper ! Ce sont les véridiques ennemis du pays et ça se sait. Les journalistes qui ont soutenus cette mascade se sont grillés jusqu’à la grillade. Ce qui semblait un échec se profile bien plutôt comme une joyeuse victoire. A la longue ils iront tous et toutes en prison, pris on a dit sur les faits. Un simple fact-checking = un dossier d’accusation en béton ! Allons-y…l’analyse qui suit est la plus complète et cohérente à ce jour. Chaque évènement reste en congruence avec les autres, et il n’y a aucune contradiction dans les explications, ni entre elles…l’ensemble concourt à démontrer et montrer qu’il y a eu constatable TROMPERIE !

« Macron est remarqué par Henri de Castries, président d’AXA mais aussi président du Groupe Bilderberg, aussi appelé conférence de Bilderberg ou Club Bilderberg, un rassemblement annuel de plus d’une centaine de membres essentiellement étasuniens et européens, et dont la plupart sont des personnalités de la diplomatie, des affaires, de la politique et des médias. Ils voient en Macron l’opportunité d'infléchir la politique économique et industrielle française et de contrer les syndicats, pour aller sur une politique libérale à l’anglo-saxonne. [[ alors , qu’au grand maximum, 5 % de la population aiment la théorie si liberticide du néolibéralisme]]. Cependant Macron ne parvient pas, à son poste de conseiller économique à l'Élysée, à faire fléchir Hollande et son gouvernement. Lors de la réunion du Groupe Bildelberg à Copenhague du 29 mai au 1er juin 2014, la réunion compte de nombreux banquiers notamment de la Deutsche Bank, Christine Lagarde, Benoit Coeuré, ancien de la BCE, et Macron.

De Castries et plusieurs banquiers se voient en présence de Macron. Il est donc décidé de faire pression sur Manuel Valls pour que Macron soit ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique dans le gouvernement Valls II en remplacement d’Arnaud Montebourg trop instable. Jean-Pierre Jouyet est contacté et influence François Hollande. Macron est donc nommé Ministre le 26 août 2014. De Casties voit Valls et lui suggère de faire un geste vis-à-vis du patronat, de redorer son blason, qu’il en serait récompensé. [[ abjection absolue de cette proposition-menace…puisque, visiblement ; Valls est, actuellement, «puni» de ne pas avoir assez rampé ! Et pourtant…]]. Le 27 août Valls participe à l’université d’été du MEDEF il a prononcé un discours salué par une longue « standing ovation ». Les financiers ont réussi leur coup [[ un coup comme les délinquants le clament lorsqu’ils ont réussi un…braquage ennemi : un coup réussi ? Surtout pas. Sur le long terme, ils vont Tout perdre !]]. Leur prodige est à leurs bottes, il n’y a plus qu’à manipuler la marionnette. Le patronat est satisfait mais le trouve encore trop timide dans ses réformes, ils le poussent à faire la loi « Macron2 ». Mais Valls s’y oppose et donne le projet de réforme à Myriam El Khomri. Les financiers sont furieux contre Valls et décident sa perte [[ fait !]], Valls l'a trahi. Cependant Macron réussi à inclure  [[ en douce et sans aucun débat ]] dans la loi : la réécriture du licenciement économique et le plafonnement des indemnités prud’homales.

Valls rétrograde Macron dans l’ordre protocolaire du gouvernement à l’occasion du remaniement réduit de février 2016. Le 21 mars 2016 De Castries, Gattaz (MEDEF), Mario Draghi (BCE), John Cryan DB, des financiers et les patrons des groupes de presse, Bolloré, Drahi, Bergé se réunissent à Francfort, et décident d’épauler Macron pour la création d’un parti dévoué à leur cause. Macron sera épaulé et financé pour créer un parti politique. La manipulation est simple la presse écrite doit lui consacrer de nombreuses unes, notamment la presse féminine, et la presse destinée aux jeunes. La télévision doit le présenter comme le gendre idéal. Les patrons de presse créaient des groupes de travail uniquement dédiés à l’image et à la communication Macron [[ le summum étant la trahison, une fois de plus, de Libération qui « exige indécemment » le vote Macron…oui, un faux pas de trop ! ]].

Président-pas-par-hasard-analyses-de-fond

Les financiers vont élaborer la création du parti [[ donc pas sorti d’un chapeau par la douance d'un génie !]]. Ils créent deux associations : l’« Association pour le renouvellement de la vie politique » et l’Association de financement du parti « Association pour le renouvellement de la vie politique » La deuxième sera financée par des fonds privés [[ ce qui dépasse largement la «dose» des autres politiques…]]. De Castries et Gattaz invitent Mr Logerot le président de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques avec Mr Dargnat qui prendra la présidence de l’association de financement du parti, un ancien de BNP Paribas Asset Management. La machine est en marche (sic) Le 6 avril 2016 le parti est créé. L’argent des groupes financiers abonde, la fake campagne est lancée.

Fin avril 2016, Édouard Philippe maire du Havre est invité par De Castries et Bolloré, à Paris, ces derniers lui demandent de soutenir Macron puis ils invitent le futur premier ministre [[ quels dons de divination ! voir la chanson jointe…]]  à la réunion Bidelberg qui se tient du 10 au 12 juin 2016 à Dresde. Une réunion se tient avec Christine Lagarde, Baroso et d’autres financiers. A l’issue se tient une autre réunion à Berlin où il est décidé de faire de Macron le Président de la France. Sont présent des financiers, le directeur de la BCE, Drahi, Bolloré, Bergé et surprise : Mr Louvel Président du Conseil supérieur de la Magistrature. Ils sont rejoints le temps d’un dîner par Merkel. Dans le même temps, il faut penser à décrédibiliser Hollande, un débat aura lieu le 14 avril 2016 sur France 2. Les patrons de presse font pression [[tiens cela se fait alors que cela ne se fait pas ?]] sur Michel Field, patron de l'info du groupe France Télévision, pour que ce soit Léa Salamé, journaliste aux dents longues, multimillionnaire par son mariage et bobo moraliste qui anime le débat. Le 14 avril 2016 elle fait son effet et François Hollande ne sera pas épargné.

…………………………….************************************

En novembre, les primaires de droite sont ouvertes, Fillon gagne.Jugé trop frileux dans son programme par les financiers, ils décident de l’éliminer. L’affaire Fillon est lancée, bien d’autres élus de droite et de gauche font travailler leurs conjoints ou enfants, mais Fillon doit être éliminé. Des rendez-vous sont pris par des informateurs dépêchés par les grands groupes de presse avec des journalistes du Canard Enchaîné [[ ce journal décidément moins clair qu’il n’y parait…loin d’être pour l’intérêt général, il préfère des intérêts trop particuliers…dont acte, qu’on va plus te le croire spontanément…]] et de Médiapart, journaux qui ont vu leurs subventions augmenter en 2017, comme par hasard. Gaspard Ganzter, conseiller de Hollande mais aussi camarade de promo de Macron à l'ENA, rencontrera le directeur du Canard début janvier. Déchaînement des médias sur Fillon, les journalistes bien obéissants et soi-disant indépendants se déchaînent [[ et s’enchaînent d’eux-mêmes : leur crédibilité actuelle n’a pas besoin d’aller au congélateur…nous resterons glaciaux !]]. Mais surtout ils prennent soin de ne pas dénoncer les autres politiques qui commettent les mêmes délits [[ tout cela n’existerait pas si Paris n’était pas AUTANT centralisé – le crime est ces abus et beuveries de centralismes !]]. L’homme à abattre c’est Fillon. De l’autre côté, ordre est donné d’axer sur le FN, sachant que lors d’une confrontation Macron Le Pen, Macron serait élu [[ réédite de Chirac le mal aimé à l’époque !]]. La Machine médiatique [[ dont il faut démanteler d’urgence le …centralisme inquiétant – au point d’entendre un de ces corrompus : « il suffit de 2 personnes, oui 2 personnes seulement, pour empêcher la libre circulation des tapuscrits et donc des idées »]] est en route, les magistrats sont dans la course ; peu importe si cette campagne est nauséabonde, mais Macron doit sortir vainqueur coûte que coûte.[[ ce coûte que coûte leur coûte leur futur : décrédibilisés à vie ces financiers et médias si ENNEMIS DE LA DÉMOCRATIE, non mais cela ne va plus arrêter de leur revenir…ls chocs en retour !]].

L'échec-restera-capitaliste    l’échec est capitaliste. Rien ne peut s’échouer que lui !

………………….....****************************************************** 

Lors d’une entrevue, entre Macron, Drahi, et Bolloré, Drahi dit à Macron : « Ne brusque pas les français, dis leur ce qu’ils veulent entendre, ce sont des veaux, ils veulent une idole, un homme providentiel, ils sont dans le délire présidentialiste [[alors, qu’en fait, elles/ils subissent ce délire même de la caste des marginaux financiers]]. Ils haïssent les gens qui réussissent et gagnent de l’argent, ils veulent que tu sentes le pauvre. Sache les séduire et les endormir et nous aurons ce que nous voulons. Beaucoup de gens (financiers et grands patrons) comptent sur toi, ne les déçois pas ! 

Sers toi des gens du spectacle, du show-biz, ces arrivistes incultes se disent de gauche parce que cela fait bien, qui critiquent les financiers et l’argent, mais sont les premiers à faire de l’évasion fiscale, tu verras, ils viendront te lécher les fesses par intérêts, ce sont les pires, je ne les aime pas ! » Bolloré lui dit : « Le Français veut de l’information instantanée, du scoop, il ne réfléchit pas, du foot, des émissions débiles, du cul, de la bière et il est heureux, il faut leur servir ce qu’ils veulent ! [[ que tout ceci respire le  trop de mépris qui ruisselle à plein nez – mais qui, comme tout ce qui vit par les crises, peut s’inverser très rapidement. Comme apparemment, ils ont brûlé toute leur poudre, jamais ils ne pourront rééditer quoi que ce soit de semblable. Tous les protagonistes, ou leurs futurs clones, sont désormais repérables ! En gros, ils ont perdu toute liberté de manœuvre et nous en avons acquis de gigantesques…]].» Réunion le 11 avril 2017 avec De Castrie, Drahi, Jouyet, Sarre et d’autres personnages influents avant le 1er tour des élections, la ligne médiatique est organisée [[ type éditoriale, managériale, de produits, de marketing, de mensonges pubs…]], la presse est dévouée à Macron, mais Mélanchon inquiète, ainsi que le manque de confiance des français envers les politiques [[ qu’ils font exactement tout pour alimenter : si on vous prend dans un jeu truqué une fois, à chaque fois ensuite, malgré des rampements affligeants et des promesses qui puent le faux (les promesses n’engagent que qui les prononce – sinon pendant tous les discours politiques il faut HURLER, huuuûûrleeeer afin de ne « rien » entendre ! Ces crétins à courtes vues et à cupidités longues ont tué la confiance, pour leur compte ils ne la retrouveront plus jamais. Jamais. Qui croit gagner perd tout…l]]. Le 23 avril 2017 ils sont rassurés, Macron est en tête avec 24% [[ que des exprimés soit…la honteuse minorité ]]. Drahi félicite Macron et lui dit : « Tu es président les français [[ sauf des abstentionnistes « majoritaires », des votes blancs stupidement non pris en compte et des…non inscrits – soit 4 adultes sur 5, le compte n’est vraiment pas bon ! Les dégâts collatéraux créés par ces financiers hors sol sont vraiment éprouvantables !]], ils n’auront jamais les couilles de voter Le Pen et les autres tordus vont venir te lécher les fesses et voteront pour toi [[ est-ce cela le langage d’une véritable élite ? Impossible que oui…!]] ». Cela se finit à la Rotonde[[ et le destin ontologique d’ensuite…tourner en rond…]]... Macron savait qu’il était président.  Le 24 avril la bourse prend 7 points, les places financières sont aux anges [[ pareilles que la fange…]] !

Ces élections présidentielles furent qu’à un seul tour, apparemment orchestrées par, les médias, la finance et le CAC 40, les français n’y ont vu que du feu [[ pas de bol, le feu couve et reprend…au moment où nul-le ne s’y attend…une tromperie aussi « liguée » ne s’excusera, effet, jamais !]]. Le 7 mai 2017, Macron est élu trop minoritairement et nos patrons de presse et autres vont mettre leur terrible plan «en marche» [[ sauf qu’ils l’ont loupée la marche du long terme – toutes leurs démarches, depuis, s’en ressentent…]]. Le spectacle du Louvre fut un délire narcissique [[ ah oui pour l’intérêt général que la politique « doit servir » ou…disparaître !]] dont l’analyse révèle bien des intentions que je qualifierais de «déviantes» et bien éloignées des problèmes et attentes des Français.[[ d’où les comportements et discours tellement erratiques…]]. Reste maintenant la dernière étape : les législatives. Faire élire 50 % à l’Assemblée Nationale de personnes qui n’ont jamais touché à la politique ou eu un mandat électoral.

Chanson-Sous-les-projecteurs       La privatisation de la démocratie y aura été annoncée, il y a plus de 10 ans (mis en ligne que 2 ans après)…mais avec une fin si différente !

Cette manœuvre est organisée depuis Paris [[ Paris décentralisé il n’y aura plus jamais de tel putsch…c’est qu’ils AVOUENT tout, nul besoin de les interroger, et s’ils agissent ainsi, ne pouvant se mouvoir autrement, c’est qu’ils sont pris dans la nasse de l’Histoire où tout acte a son réactif, ou toute «cause» ne peut cacher ses effets, et où tout respons-able est tenu aux respons, vieux français pour répondre, à un moment ou un autre !]] dans le cadre d’un mystérieux processus de sélection [[trop de chose à cacher sent l’arbitraire de sinistre mémoire des lettres de cachets !]] afin d’achever d’affaiblir le pouvoir législatif, le cœur de la démocratie, [[ et, après cela , ce ne sont pas des « factieux » au sens constitutionnel ?]] en mettant en place une sorte d’aréopage de personnes désignées qui seront à la botte du régime [[ si Ancien déjà !]]. Là aussi, personne ne se posera la question du financement [[ faux et archi faux, certain.e.s se sont posé les questions…]] de toutes ces investitures. « Il faut que tout change pour que rien ne change »- fasse juste « semblant », t’inquiète. Au second tour des législatives, Macron [[ le héraut révolutionnaire de l’anti-système, la bourrasque qui va tout rénover en nous enfonçant dans le plus… poussiéreux conservatisme, dans les graves délires de Thatcher et de Reagan – que en marche arrière via direct l’Ancien Régime ! Pas terrible le show médiatique qui brûle d’un coup toutes ses planches – en gros, c’est super raté…ils se sont coupés de toutes…avancées possibles – Pour eux, reculs partout, futur nulle part !]] et  obtiendra une très nette (sic) majorité [[ que d’apparence – les abstentionnistes étant encore demeuré.e.s MAJORITAIRES !]]. Le changement est devenu le deus ex machina de la politique. ll a suffi de le promettre pour conquérir le pouvoir [[ pour le garder et regarder, sûr que cela ne suffira pas – la com’ c’est l’arme des faiblards !]]. Le peuple, par ces élections, a perdu sa souveraineté ; maintenant il élit la personne que les financiers et les patrons de presse ont choisie [[…dans le firur, ils agiront carrément autrement, c’est une certitude due à des synthèses stratégiques qui ne disent donc pas car « nul-le ne va enseigner les salauds » ! ]]. Mais le réveil iskra va être brutal, les français vont bientôt pleurer, mais ils ont les politiques qu’ils méritent ! (Parker Pointu – avec, NB-1 : Toutes les informations citées supra peuvent être vérifiées, ce ne sont pas des affabulations, ceux qui chercheront à savoir et qui ne se laisseront pas manipuler par les faux médias découvriront cette triste vérité. Et NB-2 : le lecteur averti remarquera que la quasi totalité des acteurs principaux de cette histoire sortent du même moule-moulin : Science-Po, ENA…»…nous confirmons ! Sauf pour les conclusions !

A part que de remettre le réel à l’endroit, nous l‘entendons distinctement dire…

La clique financiers-médias-politiques va pleurer tous leurs ruissellements

…………parce qu’ils auront forgé le peuple qu’ils méritent !

 

 

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>  --   ANNEXES  --   <<<<<<<<<<<<<

47-millions-d'euros-le-budget-de-l'assemblée-nationale-explose-hors-toute-république-exemplaire

« Immobilier, transport, secrétariat, technologie et retraites : le budget prévisionnel de l'Assemblée nationale va devoir être revu à la hausse pour s'adapter au nouveau…monde [[ le même conservatiste qu’avant mais en trop cupide !]]. Le Palais Bourbon va devoir puiser 47 millions dans ses réserves. Selon un document que le journal Le Parisien s'est procuré, les dépenses de l'Assemblée nationale ont largement dépassé les prévisions du budget 2019. Pour parvenir à l’équilibre, le Palais Bourbon va devoir puiser 47 millions d’euros dans ses réserves. «Les charges prévisionnelles de l’exercice 2019 sont supérieures à la dotation de l’Etat et aux recettes propres de l’Assemblée. A plus long terme, la question de l’équilibre du budget devra être reconsidérée, le niveau de la dotation de l’État et la dynamique constatée dans l’évolution des charges de l’Assemblée nationale apparaissant comme incompatibles [[ tout à fait d’accord, ces politiciens sont devenus incompatibles avec la grande politique !]]», peut-on lire dans le document confidentiel.

Le Premier questeur de l'Assemblée, Florian Bachelier, interrogé par le quotidien, assure : «Nous avions le choix entre une baisse drastique des dépenses d’investissement, ce qui aurait porté préjudice au travail des députés [[ avec un taux d’absentéisme record – faut dire qu’il n’y pas grand chose qui peut motiver une fausse majorité-godillot !]] et des fonctionnaires de l’Assemblée, une hausse de la contribution de l’État qui s’élève déjà à plus de 1 demi-milliard d’euros et un prélèvement sur nos réserves. Nous avons privilégié cette dernière option afin de ne pas mettre les citoyens à contribution. L’Assemblée nationale doit montrer l’exemple. [[ ce dont le gouvernement ne se prive pas l’abus de mise à contribution de certain.e.s et court sans cesse à rester le moins exemplaire possible !]]» Des minis efforts ont également été réalisés pour remédier à cette situation, Florian Bachelier se serait lui même opposé à l'acquisition inutile du «somptueux Hôtel de Broglie», selon les informations du Parisien, mais en vain.

L'assemblée-montre-l'exemple-où-ça-?    Changer de moteur  de recherche mais pas l’inappropriée acquisition – combattue en vain par Florian Bachelier – du trop du somptueux Hôtel de Broglie. Son commentaire « L’assemblée doit montrer l’exemple » !

Surtout, c'est le renouvellement sans précédent de l'Assemblée nationale en juin 2017 qui vient frapper très fort, à cause des retraites des élus, en outre ces pensions ont été revalorisées  [[ ailleurs, et pour la masse des citoyen.ne.s ayant le droit à «un égal traitement de la loi» c’est dévalorisées – si donc vous dévalorisez les retraites des autres vous perdez tout droit de revaloriser la vôtre !]]. Résultat, une hausse de 11% par rapport au budget initial, elles ont coûté plus de 67 millions d'euros en 2018. Selon Le Parisien, l'explosion du budget de l'Assemblée s'est faite «en toute discrétion» [[ avec une complète déconnexion du rythme global du pays. Ils/elles vivent dans une bulle malsaine et la société ne peut plus s’offrir le luxe contre-productif de politiciens professionnels !]], mais dès le mois de mars 2018, un budget rectificatif avait augmenté substantiellement les dépenses en faveur des collaborateurs des députés [[ aucune parole n’est honorée aucun engagement tenu]]. Les dépenses totales du budget passaient ainsi à 567,35 millions d’euros pour 2018, soit une hausse de plus de 17 millions d’euros par rapport au budget initial. Par ailleurs, les «autres charges» (telles que les nomme si lâchement le budget de l'Assemblée nationale) s'envolent en 2019 avec une augmentation à 160 %, soit plus de 16 millions d'écart entre le budget prévisionnel et le budget réel [[ comment faire confiance à de tels imprévoyants, chaque jour plus lunatiques ?]]. Ces «autres charges» comprennent notamment les frais de taxi, de téléphone, de comptabilité ou encore l'équipement numérique des députés et de leurs collaborateurs [[ afin de « rester exemplaire au maximum » on ne se prive surtout de rien !]]. »

Après-l'expulsion-de-la-ZAD-du-GCO-le-maire-de-Kolbsheim-brûle-son-écharpe

Depuis avril 2016, une ZAD installée au cœur de la forêt de Kolbsheim, territoire de l’Eurométropole de Strasbourg, résiste au Grand Contournement Ouest (GCO). Ce projet prévoit la construction par Vinci [[ celui de NDL…]] d’une autoroute payante [[ une aberration en démocratie…]] de 24 kilomètres, et ce, malgré les critiques de plus en plus nombreuses. Jeudi 13 septembre 2018, une délégation d’opposants au projet, dont faisait partie le maire de Kolbsheim, Dany Karcher, devait rencontrer le ministre François de Rugy. Or, lundi 10 septembre à 5 heures du matin, les occupants de la ZAD étaient expulsés ; mercredi 12, des arbres centenaires sont abattus. [[ comme en terrain conquis : procédés d’envahisseurs illégitimes, ennemis de qui ils viennent occuper ainsi  !]]. A la suite de ces événements, l’édile brûle son écharpe tricolore en public. Il s’explique ici…

>>>> ** -- Le Vote, oui le vote…Ainsi séquestré par de grands délinquants (là, ils viennent de tout avouer et sans y avoir été forcés – ces aveux sont plus que recevables ! Ils ont TROMPE le pays et avec préméditation. Ils sont devenus inexcusables et ne le seront plus jamais…), oui le vote change de nature. Soit ? Le vote faisait toujours sortir le pire – en fait, faut voter blanc avec : « Vous ne méritez pas que nous votions pour vous – nous procédons donc à la dissolution des politiques professionnels – ils nous font tellement honte ! – notre vote est souverain,

…………………………………vous êtes définitivement dissous ! »

 

……..……(à suivre)

 

…………….…………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

            Que la vaste Constituante nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Les putschistes ennemis des états et des populations vont-ils continuer à acheter la politique ?

Les putschistes ennemis des états et des populations vont-ils continuer à acheter la politique ?

Le président le plus système jamais vu.
une opinion sommaire mais causée par des comportements qui le sont tout autant

une opinion sommaire mais causée par des comportements qui le sont tout autant

Nouveau monde = seulement nouvelles retraites pour ceux/ elles qui vont l’empêcher ce monde nouveau…

Nouveau monde = seulement nouvelles retraites pour ceux/ elles qui vont l’empêcher ce monde nouveau…

très joli...

très joli...

avant absentéisme

avant absentéisme

…jusqu’à 93 % « d’absenthéisme » en Septembre – difficile de faire pire…et pourtant, ils s’auto-augmentent dru, tant l’organisation de l’absence pèse…Les financiers fous qui ont organisé cette pantalonnade n’ont pas prévu qu’une multitude de petis faits semblables tissent l’histoire. Ni que l’histoire en soit une trame (au point que certain.e.s la « trament » !) et que son renversement est donc lisible à qui a fait l’effort d’apprendre !

…jusqu’à 93 % « d’absenthéisme » en Septembre – difficile de faire pire…et pourtant, ils s’auto-augmentent dru, tant l’organisation de l’absence pèse…Les financiers fous qui ont organisé cette pantalonnade n’ont pas prévu qu’une multitude de petis faits semblables tissent l’histoire. Ni que l’histoire en soit une trame (au point que certain.e.s la « trament » !) et que son renversement est donc lisible à qui a fait l’effort d’apprendre !

Après l'expulsion de la ZAD du GCO, le maire de Kolbsheim brûle son écharpe tricolore

BILAN : 30 JOURS D'HONNÊTETÉ RADICALE…Nous cela fait des années et des années – l’honnêteté c’est aussi beau à vivre que tous les meilleurs cristaux du monde…Pourquoi s’en priver ? De voir les hideuses corruptions de la cliquetante clique cela ne peut que renforcer la tranquille quille du bateau…

"VOTRE CROISSANCE, NOUS N'EN VOULONS PLUS !"…40 ans de radotages c’est plus du cabotage imprévoyant que de la navigation au long cours : quittez la barre, vous n’avez jamais su diriger !

LA CASTE, MAIN BASSE SUR L'ÉTAT AVEC LAURENT MAUDUIT : soit, en clair, les coupables ET responsables !

"J'assume" - La politique en mode thug…Dans cette vidéo est attaquée la manière dont on dit "allez vous faire foutre" dans les milieux des politiciens : "j'assume". Alors qu’ils n’assument jamais (ni responsables ni coupables)…D'ordinaire, dire "j'assume" signifie que l'on reconnaît comme siens des propos ou des actes, et qu'on en accepte les conséquences (même si on peut les trouver injustes et que l'on conteste d'avoir dit ou fait des choses condamnables). Les politiques, en s'appuyant sur leurs capacités à se soustraire à la sanction (de la justice ou de l'opinion publique), introduisent un nouveau sens de la formule : dire "j'assume" permettrait désormais de s'exempter de toute responsabilité, et de déclarer absurde toute critique ou condamnation.

Pourquoi ils ne tirent que contre leur camp : trop de caste c’est de l’accastillage qui dysfonctionne ! Laurent Mauduit :" Les milliardaires musèlent l'information en France" : ils sont en train de se museler eux-mêmes ! Taux de crédiblité = moins 10 000. Tout ce qui vient d’eux n’est plus cru. C’est cuit pour eux !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article