Bombardements de réformes ou populismes ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Bombardements de réformes ou populismes ?

Ou bien la routine quitte la route…Bien oui, changer de gouvernement c’est garder notre argent. Gavroche est de retour. Sauf qu’il n’est plus parisien. Oui nous embrassons fooort les enfants du pays réel et légal. Ils ont la joie. Car, ils savent qu’ils ont bien le filon qui file vers notre futur commun. Et pas nous, encore, les lourds adultes ! Les Gilets jaunes ont des apprenti.e.s qui les ont déjà dépassés. Meilleure pancarte de …l’année prochaine. Car pour la fin de l’année plus personne à la maison. Plus de noël que du ouiëlle aussi. Tous ensembles pour la 1ère Fête Sociale mondiale. C’est La France (et pas Paris mis au piquet !) qui commence et…Viva les vivas ! 

Pourquoi tu dis « La routine est une route » ? Eh vous là je ne vous permets pas de me vouvoyer…Ah oui, la route…On te la barre, te la bloque aux points ronds et tu ne retrouves plus ta mécanique ? il semblerait que tu te la fais plus ? Le bien nommé «gilet de haute visibilité», raccourci en Gilets jaunes, t’a vachement réveillé. Sur le coup. Faut que ça se réveille aussi dans ta tête et ton cœur. Eh oui tu appartiens à une Société, une Civilisation, qui ont besoin de toi. Là tout de suite, non cela ne peut attendre. Le plus grand Cadeau possible (à offrir à tous nos enfants qui préfèrent tant et plus de l’amour «sécurisé» - oui durable – que des objets !)…est bien que la société refonctionne. Mais Ensembles. 80 % de la population est expulsée de toutes participations aux décisions. C’est dommages c’est eux les plus culottés ! Et ? Les décisionnaires sont RATÉ.E.S (zzzont que ratés !). Formés par l‘ENA c’est échec complet, programmes obsolètes, aucun apprentissage à apprendre...l’écoute, la sociabilité, le partage des douleurs et des joies…donc tout est Bloqué  par le ÔOolala et pour débloquer faut Bloquer les routines. Pas mettre des rustines…depuis 1983 (année française de la trahison…des politiciens de métiers !) il y a pluies de réformisettes trop rapprochées – aucune n’a pu montrer son effet particulier, tu vois ? Donc ? Nous avons des agités, des frénétiques insensés qui veulent tout réformer (soit donner une autre forme que réForme…) mais QUI N’Y connaissent RIEN. Ils te la réforment mais sans jamais connaître le mode d’emploi…et ils/elles ne foutent que le bordel. Avec vacarmes aggravés. Mais la France ce n’est pas un bordel, dehors les voyous gouvernementaux, du balai les macs des lobbies allez lubiifier ailleurs…ils ne sont (miteux et piteux) que routines qui croient trouver une…rustine…Devant laquelle tu vas stopper d’admiration. Tu parles sur une roue de gros camion la gueule de la rustine. Non, sûr, on veut pas de vous pour la 1ère Fête Sociale mondiale…oui ça se fera sans vous, sont vraiment durs de la comprenette, c’est pas officiel et pas déclaré…vous avez tellement insisté pour nous expulser et exclure de tout…que nous vous obéissons…Admirez du…dehors (défense d’entrer aux privés du Privé…au Privé aussi…multinAtionallez voir sur le toit si j’y suis, toi pas ?) comme nous sommes joyeux de vivre hors de vous…et sans vous, du bec !

Respectons les anciens (je l’avais dit avant toi !)… écoutons : « Raymonde, en tant que doyenne du rassemblement, approuve l’idée d’une destitution du président. « Il faut aussi que tous les ministres partent [[ tant qu’à faire !]]. » Pour l’octogénaire, les casseurs qui ont attaqué l’Arc de triomphe « ne sont pas des gilets jaunes ». Et de toute façon, « la violence, c’est de la faute à Macron. Les gens sont désespérés. » « C’est la révolution, là ! », lance sa sœur à son bras. »…Sacré dessin à se taper un…lancer (de) sa sœur à son bras : le lancer ou sa sœur…mais non, c’est elle qui est au bras de sa sœur et qui lance…mais non c’est lancer les mots tout en  tenant le bras de sa sœur…Et puis ?

Karl-Marx-et-les-Gilets-jaunes

«Ne nous laissons jamais enfermer dans une revendication délimitée !
N’acceptons jamais de porte-parole !

Défendons seulement et exclusivement le principe de mandatés révocables à tout moment et sur la seule base du refus absolu de toute servitude !

Ce qui nous mènera peu à peu au pouvoir post-étatique des Conseils Humains fédérés sur le seul terrain qui tienne ; celui des besoins humains anti-marchands…

Refusons d’améliorer [[publicisons les services publics co-gérés ]] ce qui nous abîme [[le Privé ]] ! Refusons de négocier avec ceux qui veulent nous enterrer !

 Des Gilets Jaunes et des humains sans étiquette qui quel que soit ce qui arrivera, ne veulent plus être ce qu’on les force à ne pas devenir…(Groupe Dépassement Nécessaire). »

…………………………….........**********************************

 

Autre faux problème (que ces escrocs auraient fait durer des années ? oui en empêchant perversement toutes solutions.. !)…que nous reformulons en : Bombardements de réformes ou populismes ? « Le démon du Socrate du populisme devrait son succès au fait que ses prédécesseurs n'ont pas assez réformé. Il maintient le cap, droit dans ses bottes, persuadé de pouvoir limiter la casse aux prochaines européennes en incarnant le camp du « progrès » (entendez «je réforme, moi ») contre celui des « nationalistes » [[qui ne réforment pas…assez, eux – comme les dictatoriaux ont toujours une vision ultra-simpliste et manichéenne du monde - ce pourquoi ils peuvent attirer ceux/celles qui ne veulent pas penser. Tout le monde le sait très bien – alors pourquoi trop font comme si elles/ils approuvaient sans réserve la pensée des dictatures ? Rien à voir !]]. Et s'il avait  été oublié un ou deux symptômes dans ce diagnostic ? »

 

La-sécession-des-fausses-élites-ou-comment-la-démocratie-est-en-train-d'être-abolie-par-les-voyous-du-haut-mais-renforcée-à-temps-par-le-bas-!

« Jérôme Fourquet a en effet publié, pour le compte de la Fondation Jean Jaurès, une note au titre évocateur: «1985-2017, quand les classes favorisées ont fait sécession». Il y explique notamment que la cohésion de la société française «est mise à mal aujourd’hui par un processus presque invisible à l’œil nu, mais néanmoins lourd de conséquences: un séparatisme social qui concerne toute une partie de la frange supérieure de la société, les occasions de contacts et d’interactions entre les catégories supérieures et le reste de la population étant en effet de moins en moins nombreuses» [[nous avions déjà noté ce fait majeur, ici, il reste bien expliqué : comment peut-on des prétendre être élites lorsque l’on ne crée que des problèmes ?]].

Le dépérissement du cadre national permet aux « élites » de vivre de plus en plus dans une sorte d’alter-monde en suspension. Le sondeur [[Fourquet appartient à l’Ifop]] l’illustre ensuite. Il note que le cœur des grandes villes est massivement investi par les cadres, certains centres urbains leur tenant désormais lieu de ghettos dorés [[ d’où le mystère ainsi nommé : pourquoi à Paris il n’y a pas de Gilets jaunes ?]]. Les CSP+ sont ainsi passés de 25 % à 46 % de la population parisienne en 30 ans, cependant que le pourcentage des ouvriers a décru, passant de 18 % à 7 %. Fourquet analyse ensuite la désertion de l’enseignement public et la scolarisation massive des enfants de cadres dans le privé, le séparatisme électoral des plus aisés ou, pour les cas extrêmes, l’exil fiscal, ce dernier signant le refus d’une partie de la population de financer le fonctionnement la collectivité dans son ensemble [[ tout en profitant plus que les autres de l’ensemble des infrastructures ]]. Pour l’auteur de l’étude, nous faisons face à l’«autonomisation d’une partie des catégories les plus favorisées, qui se sentent de moins en moins liées par un destin commun [[cela c’est leurs délires, pas un fait sociologique  – le diagnostic n’en tient pas compte qui est : 1)---pourquoi ce séparatisme sinon comme aveu qu’ils demeurent conscients qu’ils rendent la société invivable et anticipent le retour du bâton ?.2)*** c’est un comportement extrêmement délictueux sur le fond qui rejoint nos analyses où ce ne sont pas les services publics à but non lucratif mais bien le Privé, les multinationales, la Bourse, l’abus des dividendes qui sont à a source de tous les maux actuels…3) ---d’où c’est plus la Défense que l’Élysée qui devient le le lieu stratégique, pour le pays. Ce qui aboutir à l’idée de la Grève générale alors que 72 % de la population demeure aujourd’hui derrière les Gilets jaunes (non pas pour accord à chaque point de leur programme) mais d’accord avec leur détermination…en conclusion : le séparatisme des riches se retourne contre eux …comme dans la chanson qui sourit de ce « qu’ils se…sont déjà mis en prison ». Des jugements indignés d’antisocialités aggravées peuvent alors surgir contre ces riches déchus de n’avoir jamais remplis leurs Devoirs de riches, tiens donc. Puisque désormais il faut savoir QUOI FAIRE APRÈS…]] avec le reste de la collectivité nationale». On voit en effet combien le phénomène est lié au dépérissement du cadre national, dépérissement qui permet aux «élites» de vivre de plus en plus dans une sorte d’alter-monde en suspension, [[ oui mais alter monde extrêmement…parasitaire…ce sont les autres qui…gagnent leurs vies. Eh oui !]] cependant que les autres sont rivés à un ici-bas qui commence à se changer en friche, et finira par se muer en jungle [[ceci ne se fera plus…]].

Jérôme Fourquet n’est pas le premier à faire ce constat. L’anthropologue Emmanuel Todd l’a fait également, et donne dans son dernier ouvrage (Où en sommes nous,  2017) une explication convaincante. Pour lui, c’est la fracture éducative qui est en cause, le développement de l’éducation supérieure ayant eu un effet pervers inattendu en tronçonnant le corps social en deux catégories de personnes: les éduqués supérieurs [[ pas si éduqué.e.s que cela en fait…une partie n’a-t-elle pas tournée…barbare ?]] et les autres. Alors que la massification des éducations primaire et secondaire avait contribué à égaliser le niveau éducatif général et favorisé l’épanouissement de la démocratie, c’est à l’inverse qu’on assiste aujourd’hui. La raison en est simple: l’éducation supérieure ne s’est pas (encore?) généralisée. «L’accès universel à l’instruction primaire puis secondaire avait nourri un subconscient social égalitaire ; le plafonnement de l’éducation supérieure a engendré, (…) un subconscient social inégalitaire», énonce le chercheur.

De ce «subconscient inégalitaire», on perçoit chaque jour les effets. On constate que ne se mélangent plus guère ces éduqués supérieurs contents d’eux [[ faut pas déconner, là, il parle principalement de Paris et de quelques grandes métropoles et évite les meilleurs du lot (pour nous), les transversaux, oui les anticonformistes qui transforment cette gadoue en or social…le trésor social du savoir renationalisé n’est surtout pas à refuser !]], étrangement persuadés de ne rien devoir qu’à leur talent [[ qui ne peut parader que dans les médias si intrus, pas dans la rue !]]. De toute façon, ils sont suffisamment nombreux pour pouvoir fonctionner en circuit fermé et pour ne plus avoir à s’adresser qu’aux autres «manipulateurs de symboles», ainsi que l’économiste Robert Reich qualifiait les gagnants de la mondialisation, ces diplômés, plurilingues, mobiles, à l’aise dans le domaine de la communication et qui font faisaient l’opinion. Car ce sont eux, bien sûr, qui tiennent les plumes et parlent dans les micros. Ils nous font partager leur manière propre d’appréhender la masse des «gens qui ne sont rien» comme dirait Macron, autrement dit des gens qui ne sont pas comme eux [[ce pourquoi il ne faut jamais entrer dans leur simplisme – ne serait-ce que pour notre découverte où c’est l’égalité qui permet toutes les différences non conflictuelles et pas les inégalités qui font entrer dans le moule unique de la compétition acharnée pour se…différencier. Oui, ils sont aussi cons que cela !]]. Ils nous les peignent comme frileux, «réacs», hostiles de façon primitive et irrationnelle aux réformes ainsi qu’à tout type changement [[ ce qu’ils se gourent, fillette, fillette ce sont eux les rétifs aux bouleversements par la base…Sinon qu’ils /elles le prouvent…Oui, le rire et l’humour demeurent de notre côté, ne les oublions jamais ! Gagner c’est aussi…contre soi, sa propre facilité, son refus non tenu de n’être surtout pas comme ceux que nous combattons. Gagner c’’est rester Meilleurs qu’eux malgré tout…]]. Ils nous expliquent que s’ils votent «populiste [[ qu’est ce que nous nous tapons de ce mot creux et…parisianiste !]]’», c’est parce qu’ils sont xénophobes, et que s’ils votent mal aux référendums c’est parce qu’ils ne comprennent pas les questions [[ lorsque t’as résolu en toi : pourquoi l’esprit du trop riche ne survit qu’en calomniant sans cesse les pauvres, tu te seras bien cassé (supérieur à casseurs) de toutes les perversités bourgeoises !]] . Peut-être cette partition [[ tout le contraire de répartition, oui répartition des richesses collectives…partition ? Il part avec la part des autres]],  de la société devrait-elle nous conduire à reconsidérer le contour des classes sociales [[ tout comme la Grève générale englobe nombre d’idées éparses …l’égalité n’a plus à se soucier …des classes sociales (ça pue pas l’école et ses classes cet inutile fardeau ?)]]? Si celles-ci existent encore (et c’est évidemment plus bientôt le cas) la sécession des «élites» n’est pas seulement le fait des «riches» et des propriétaires des moyens de productions. Elle est également celui des détenteurs d’un capital éducatif et culturel [[enfin non, la culture ayant été le lieu de bataille le plus violent de ces dernières décennies, ce que vivent les Gilets jaunes aujourd’hui s’y s’est déjà produit et que le prolétariat, selon les mots de Marx, s’y trouve là plus qu’ailleurs…Et donc ? La culture suit le mouvement que les «pousseurs» énergiques Gilets jaunes percent toutes ces galeries de sapes à l’air libre !]],  lequel s’hérite de plus en plus d’ailleurs, sur fond de destruction de l’école publique et de dégraissage perpétuel du «Mammouth».

Le dégraissage concerne d’ailleurs l’ensemble de l’appareil d’État et des services ex-publics, ceux-ci ayant le tort de présenter des vertus égalisatrices qui entravent le séparatisme élitaire.[[ facile à capter mon neveu…c’est même la 1ère phrase de « Légalité de l’égalité » ce qui a peur de l’égalité ? Qui prévoyait le…Second mouvement…Fait !]] Pour leur régler leur compte, les pays européens membres de l’UE ont inventé un prétexte ingénieux et unique au monde: la nécessite de respecter les «critères de convergence» de Maastricht. Notamment celui des 3 % de déficit public, et c’est en son nom que les gouvernements détruisent ou vendent tout le patrimoine collectif [[ jusqu’à la souveraineté de la France que la macronisme, sous l’insistance de Merkel, offrirait à l’Europe. Nul n’y voit le moindre avantage en tout cas de se dessaisir ainsi de son…peuple ?]] La France vient d’ailleurs de passer sous la barre fatidique (2,6 % pour 2017), avant même d’avoir fini de brader la SNCF [[ donc même d’un point comptable c’était INUTILE. Et maintenant pour la transition énergétique on fait comment ? Sans la SNCF service public cela complique gravement ! Ce gouvernement, en effet, n’aura fait que du mal…]].»… La construction européenne est un formidable outil de déresponsabilisation des « fausses élites » antinationales, celles qui se planquent toujours derrière l’excuse ridicule du « c’est pas de nôtre faute, c’est l’Europe qui décide »…Alors que nous avons prouvé que ce sont les ministres d’Économie de chaque pays qui, dans leurs réunions périodiques, donnent des ordres à la Commission européenne. Et donc que ce sont bien les gouvernements qui participent (d’accord ou pas) à cette…Europe qui décide…Comme quoi, mon pote, devenir hyper logiciens comme nous, ça économise bien des dispersions d’efforts…pour nous, capter la Logique qui loge tout c’est bien aimer les autres…mêmes discrétions, mêmes impacts qui décoiffent…]].

.............………………..*******************************************

« Il y a la nature. Ce qu’elle produit chaque année et que nous avons appelé une planète. Mais il y a aussi un épuisement de cette nature si on est trop nombreux, bien trop consommateurs, ou que l’on accumule trop de réserves. C’est le cas quand on nous dit que nous consommons deux planètes.

Les-plus-riches-doivent-donner-l'exemple

Cette histoire décrit d’abord un scénario inégalitaire. Ce dernier considère qu’il existe une classe dominante [[ et pas une qui ne domine pas sa dominance, vu qu’elle se capte en piteux…séparatisme, comme une voleuse c’est ça !]]. Cette élite gagne k fois plus d’argent que les autres que l’on appellera producteurs (commoners). Si k=100, font partie de l’élite ceux dont les revenus sont 100 fois supérieurs à ceux moyens des producteurs. Est-ce votre cas ? Et moi ? En y réfléchissant bien, je ne suis peut-être pas de l’élite dans mon pays mais si je considère tous les humains de la planète, j’en suis [[ ce pourquoi nous devons toujours nous sentir responsables de tout et de tous…ne surtout pas faire comme les faux gouvernements !]].

Et les auteurs explorent les différentes versions possibles de notre histoire en traduisant en équations les relations entre la nature, la richesse disponible (wealth) et les hommes, qu’ils soient de la classe dominante ou de celle des producteurs(…) Mais pourquoi limiter mon accumulation de richesse personnelle  [[ ce que nous avions nommé, dans les premiers, « revenu maximal garanti » dès 1999 – preuve d’imprimerie ]? Je fais partie de l’élite parce que j’ai souvent préféré jouer solo et je n’ai jamais fait trop confiance aux autres [[ d’où la résolution du mystère : pourquoi la Bureaucratie c’est vraiment le Privé, pas le public ? Ils multiplient les paperasses parce qu’ils n’ont pas…confiance. A voir ce qu’ils ont eux-mêmes, dans leur propres têtes, on comprend pourquoi ]]… Comment faire confiance dans les autres membres de l’élite que je connais bien et qui sont autant égocentriques que moi ? Si la majorité de la fausse élite [[ si elle fonce dans l’immaturité du séparatisme social c’est qu’elle n’est pas élite, voyons…donc une fausse, une qui dit qu’elle est et elle…n’est pas !]] n’opte pas pour une réelle décroissance, nous nous retrouverons dans le premier graphique d’effondrement.

Cette hypothèse d’une élite qui prendrait pleinement conscience de ses responsabilités vis-à-vis de l’humanité et s’engagerait de façon irréversiblement altruiste est peu crédible [[ sauf que cela se passe déjà mais…ailleurs. Tous les talents exclus ou qui ne veulent pas participer au système sont nombreux (que ceux qui sont à l’intérieur) et si pleins de talents…ils/elles se disent déjà acceptant de se sentir responsables du futur commun. Et souffrent plus que les autres du saccage du monde par les monstres sans issue du capitalisme ! Faut surtout ne pas partir de ce qui est visible sur les médias d’argent, donc vendus. L’essentiel parait invisible..il se visibilisera très vite en cas de changement de…civilisation ! Clair ?]]r. Il est plus probable que ceux de l’élite qui défendraient cette posture en soient exclus [[ postures de perdants qui expulsent leur meilleurs, car plus…exigeants envers ces …perdants !]]. Les chercheurs ont donc proposé une autre version possible de l’histoire. Une société sans élites pour une société plus équitable [[ comme équitable veut dire égalité pourquoi tant compliquer : les grands esprits sont clairs…nous ne pouvons être « supérieurs » aux autres (sans se ressentir comme supérieurs mais juste en restant soi-même) que dans 2 domaines (pas 3, que 2) : l’attention offerte aux autres (donc l’amour inconditionnel – rien à gratter pour le ringards capitalos !)…et la synthèse du meilleur de l’intelligence collective (en effet, nous ne nous en sortons pas sans ces synthétiseurs qui  offrent les solutions les plus acceptées par la grande majorité d’entre nous et donc…motivées pour les mettre en place – tout le contraire des stupides votes bourgeois de brutes, non ?). Plus jeunes nous n’étions pas convaincu.e.s de cette formule. Désormais – oui ! ]]. Attention cela ne veut pas dire sans scientifiques, sans médecins, sans experts pointus. Cela veut juste dire, dans leur modèle, sans écarts de revenus. [[ ce qui disions depuis longtemps par un : si tu es plus intelligent que les autres, t’as déjà  un trésor…alors pourquoi voudrais-tu piquer tout le fric ? Au lieu de compenser en t’accordant un peu moins qu’à elles/eux. Si ce n’est là la preuve que le libéralisme capitaliste ce n’est que pour les médiocres et les pue-du-cœur ?]]. Une histoire un peu révolutionnaire en termes politiques, un changement de paradigme en termes philosophiques, une affaire d’équations en termes mathématiques. Un graphique sans courbe rouge mais considérant une exploitation de la planète comparable à celle d’aujourd’hui. »…Bon disons que ceci va dans le bon sens mais que ça e gratte un peu trop avant de lâcher les boooonnnes nouvelles ! Fait…

Construire-l'autonomie-se-réapproprier-l'activité-le-commerce-la-ruralité

 

« Que ce soit pour se nourrir, s'éduquer, travailler, se loger ou même désormais se rencontrer, créer, échanger ou se parler, nous dépendons des fluctuations du marché, de normes et règlements édictés par les bureaucraties d'entreprises, ainsi que d'un gigantesque appareil techno-industriel [[ quasiment en voie d’être privatisé]]. Il n'en a pourtant pas toujours été ainsi. Pendant très longtemps, et jusqu'à une période récente, les sociétés ont reposé sur la capacité de leurs membres, artisans, paysans et ouvriers, à produire eux-mêmes leurs outils, leurs moyens de subsistance et à développer leur propre culture. Le capitalisme, l'état [[noyauté par ce privé…preuve que sa structure peut servir à tout autre chose. Par exemple, les Départements drainaient tout vers le…centralisme…ils peuvent très bien…répartir direct sans passer par la case arrivée. Puisque le déPart c’est chacun sa part…Pourquoi compliquer ? Cela existe, seul l’usage va tout transmuter…tu fous la Maison des partages là où il n’y avait que le terne …impôts ça change déjà la gueule…et carrément le contenu ! Ces incroyables paroles viennent du travail paisible, donc plus lent, du mouvement unitaire mondial N.R.V. Noir Rouge Vert…efficaces, les poteaux, hein ? ]] et la société industrielle ont dépossédé les individus et les communautés de leurs capacités de jugement et de décision, de leurs instruments de travail et de leurs savoir-faire originaux, en bref de tout ce qui leur permettait de vivre ensemble dans une certaine harmonie et de manière autonome [[ t’inquiètes, c’est vraiment en cours d’arriver vite dans un futur proche…et pas dans un musée du l’ouvre pas !]]. Ne reste qu’à démontrer, qu'au contraire, l'autonomie réelle, épanouissante, porteuse de liberté, consiste à assumer notre dépendance à la nature et aux autres, à s'appuyer sur nos capacités et celles d'autrui pour bâtir une société solidaire [[celle du solide, du super costaud et que pas de casseurs en viendraient à bout ]], une technique et une vie décentes,[[ fastoche, partout l’égalité financière MAIS le droit à toutes les diversités possible, bref la grande prospérité existentielles…et pas de délires ça a déjà été fait…Jamais, essayé, esquissé seulement : aucune politique de non-partage ne pouvait sinuer car cela part de la Décentralisation basique (communes autonomes ET fédérées en Commune de tous les savoirs…donc, ducon, pas de bureaucratie qui ne vient Que du…privé (puisque décentralisé partout, les gusses qui voudraient nous…privatiser peu de chances, plus rouges que des nez de clowns en fait…les faits sont leurs défaites,  tous défaits, ils sont ! Pas dans le vrai courant des faits…]] à la mesure des humains. Cette autonomie-là trouve écho dans les résistances et les luttes chez celles et ceux qui, sans forcément attendre le grand soir petit matin, défendent dès le soir leurs modes de vie, leur savoir-faire et construisent l'utopie ici et maintenant. »...Utopie autre mot pour…réalisme puisqu’elle se construit concrètement. Pas à pas, comme un enfant grandit…Oui, un peu comme un bébé qui reste utopique tant qu’il n’est pas fécondé. Après non. Or si «l’idée» et le désir du bébé n’avait pas sonné dans les 2 corps pas de…bébés. L’utopie a toujours été la grande santé du futur…

…………………..…et le futur c’est maintenant !

 

 

....…………….…(à suivre)

…………….………........…….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

            Que l’immense joie collective nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs.Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savent plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

de Moma_johns_untitled

de Moma_johns_untitled

une société égalitaire est plus fiable économiquement...

une société égalitaire est plus fiable économiquement...

Bombardements de réformes ou populismes ?
Bombardements de réformes ou populismes ?
réformes ou populismes

réformes ou populismes

mot parisien qui veut juste qui ne sont pas…moi ! Renseigné.e.s ?

mot parisien qui veut juste qui ne sont pas…moi ! Renseigné.e.s ?

Image des “réformes” ? Tout le monde veut laisser sa seule marque sans s’occuper ni du contenu réel, ni du devenir de « son » projet de réformites, ni du feedback général ! Réformes c’est nul, c’est que pour les narcissiques, eu fond des comptes…

Image des “réformes” ? Tout le monde veut laisser sa seule marque sans s’occuper ni du contenu réel, ni du devenir de « son » projet de réformites, ni du feedback général ! Réformes c’est nul, c’est que pour les narcissiques, eu fond des comptes…

la réforme qui veut toujours cacher d’où elle vient et où elle va ?

la réforme qui veut toujours cacher d’où elle vient et où elle va ?

En même temps que l’on « dépasse » les nations et que l’on détruit l’État, c’est la démocratie qu’on abolit.

En même temps que l’on « dépasse » les nations et que l’on détruit l’État, c’est la démocratie qu’on abolit.

Un juste commentaire : « Il faut peut-être faire la distinction, entre“élites” et “gens de pouvoir”. Quand on parle de gens de pouvoir, il s’agit des gens qui ont le pouvoir économique, et de leurs affidés : gens des médias, professionnels de la politique, experts aux service du pouvoir économique.  Ce qui est “génial” pour les gens de pouvoir c’est qu’ils ont dégoûté les gens du commun de voter, de sorte que leurs candidats sont élus dans… tous les cas : avec une abstention de 82% comme dans la dernière élection législative partielle de l’Essonne. Le suffrage censitaire “de facto”, sans avoir à l’imposer par la loi ! La démocratie les emmerde, ils veulent le pouvoir, tout le pouvoir, et vivre dans leur bulle globalisée où l’argent coule à flot ! La plèbe scotchée à ses territoires qu’elle se démerde ! ce n’est pas leur problème. »

Un juste commentaire : « Il faut peut-être faire la distinction, entre“élites” et “gens de pouvoir”. Quand on parle de gens de pouvoir, il s’agit des gens qui ont le pouvoir économique, et de leurs affidés : gens des médias, professionnels de la politique, experts aux service du pouvoir économique. Ce qui est “génial” pour les gens de pouvoir c’est qu’ils ont dégoûté les gens du commun de voter, de sorte que leurs candidats sont élus dans… tous les cas : avec une abstention de 82% comme dans la dernière élection législative partielle de l’Essonne. Le suffrage censitaire “de facto”, sans avoir à l’imposer par la loi ! La démocratie les emmerde, ils veulent le pouvoir, tout le pouvoir, et vivre dans leur bulle globalisée où l’argent coule à flot ! La plèbe scotchée à ses territoires qu’elle se démerde ! ce n’est pas leur problème. »

Qui est l’élite dans ce cas ? Pas la prétendue nouvelle noblesse ni le nouveau clergé qui vit sur le dos du Tiers-Etat ? Mais bien ce peuple qui supporte (à tous les sens du terme)… ces graves égarés dans le parasitisme arrogant. Eux la lie des humains…Oui ou non ?

Qui est l’élite dans ce cas ? Pas la prétendue nouvelle noblesse ni le nouveau clergé qui vit sur le dos du Tiers-Etat ? Mais bien ce peuple qui supporte (à tous les sens du terme)… ces graves égarés dans le parasitisme arrogant. Eux la lie des humains…Oui ou non ?

Le mouvement des gilets jaunes serait instrumentalisé : voir la vidéo de l’Heure de se réveiller (juste un extrait, la vidéo intégrale bientôt)

Francis Cousin…Entretien d'actualité du 25/11/2018 dans le cadre des manifestations des gilets jaunes. Sûr que la tension argumentaire est nécessaire, que les raisonnements doivent rester exigeants, oui nous le faisons tout pareillement…mais, n’est-il pas temps de reformuler les conclusions en langage rentre dedans, en gouailles de la rue et en joyaux cocasses ?

Gilets jaune Réveillez vous On lâche rien : Ce qu'il y a de bien avec les gilets jaunes c'est qu'on fiche la paix aux banlieusards musulmans mecs de cités arabes noirs ET QU'ON S'INTÉRESSE ENFIN AUX VRAIS PROBLÈMES EN France ! L'islam les arabes les noirs banlieusards ne peuvent plus servir de diversion…les lâchons plus aussi…

Denis Dupré - Mettre la finance au service du bien commun

Langues de bois #2 - Les réformes sont « nécessaires » : pour nous les réformes ne sont pas…nécessaires. Il y a moyen de faire…mieux dans ce cas…Pouvons nous avoir raison dans ce cas là ?

exercice appliqué - Donc il suffit d’une réformite et tout est résolu ? Etrange mon cher Jackson…Montée des prétendues « populismes » mythe ou réalité Journal du mardi 9 octobre 2018

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

nadia 09/12/2019 10:11

Bonjour je me prénomme nadia mère de 3 enfants. Je vivais à briouze avec mon mari, quand en 2018 il décida d'aller en voyage d'affaire à Bresil , où il tomba sur le charme d'une jeune vénézuélienne et ne semblait même plus rentrer. Ces appels devenaient rares et il décrochait quelquefois seulement et après du tout plus quand je l'appelais. En février 2019, il décrocha une fois et m'interdit même de le déranger. Toutes les tentatives pour l'amener à la raison sont soldée par l'insuccès. Nos deux parents les proches amis ont essayés en vain. Par un calme après midi du 17 février 2019, alors que je parcourais les annonce d'un site d'ésotérisme, je tombais sur l'annonce d'un grand marabout du nom ZOKLI que j'essayai toute désespérée et avec peu de foi car j'avais eu a contacter 3 marabouts ici en France sans résultât. Le grand maître ZOKLI promettait un retour au ménage en au plus 7 jours . Au premier il me demande d’espérer un appel avant 72 heures de mon homme, ce qui se réalisait 48 heures après. Je l'informais du résultat et il poursuivait ses rituels.Grande fut ma surprise quand mon mari m’appela de nouveau 4 jours après pour m'annoncer son retour dans 03 jours. Je ne croyais vraiment pas, mais étonnée j'étais de le voire à l'aéroport à l'heure et au jour dits. Depuis son arrivée tout était revenu dans l'ordre. c'est après l'arrivé de mon homme que je décidai de le récompenser pour le service rendu car a vrai dire j'ai pas du tout confiance en ces retour mais cet homme m'a montré le contraire.il intervient dans les domaines suivants Retour de l'être aimé Retour d'affection en 7jours réussir vos affaires , agrandir votre entreprises et trouver de bon marché et partenaires Devenir star Gagner aux jeux de hasard Avoir la promotion au travail Envoûtements Affaire, crise conjugale Dés-envoûtement Protection contre les esprits maléfices Protection contre les mauvais sorts Chance au boulot évolution de poste au boulot Chance en amour La puissance sexuelle. agrandir son pénis Abandon de la cigarette et de l'alcool voici son adresse mail : maitrezokli@hotmail.com vous pouvez l'appeler directement ou l 'Ecrire sur whatsapp au 00229 61 79 46 97

said said 16/01/2019 18:31

GRAND MAITRE DU RETOUR AFFECTIF

Bonjour Mme, Mr
Moi je me nomme Grand voyant marabout said ce qui signifie la solution a vos problème dans 3 jour, Je suis grand maître said du retour affectif , héréditaire de mon père très puissant donc pas de soucis à ce faire, voici un peux ce que je fais comme travaille de rituels:

Rituel pour devenir attirant(e)
Rituel pour reprendre avec son ex
Rituel pour en finir avec l'infidélité
Rituel pour stopper la jalousie
Rituel pour éloigner les rivales (ou rivaux)
Rituel contre la jalousie matérielle
Rituel pour stopper la malchance
Rituel pour attirer l'argent
Rituel pour réussir son avenir amoureux
Si vous, voulez vous faire aimer ou si votre ami vous a quitté je peux le ou la faire revenir dans 3 jours. Il, elle va courir derrière vous comme un chien derrière son maître. Amour durable. chance aux jeux, dés envoûtement, fidélité,
Impuissance sexuelle, maladie inconnue, même cas désespérés. , travail
Efficace et rapide.

100% de réussite garanti. Ne restez pas dans l'angoisse, il n'y a pas de
Problème sans solution. je suis le seule a par dieu a trouver une solution à tous vos problèmes car si je commence ce travaille je pense bien que votre marie vous reviendra et vous serez unis pour le reste de votre vie si vous le désirez bien
Mme ne vous faite plus de soucis car vous venez de trouvez la solution a ce problème alors n’hésiter pas a me contacter
Pour ses rituels je dispose plusieurs sortes de vaudou et plusieurs maniérés de procéder

Si vous utilisez une de mes Rituel vous trouverez la satisfaction dans 3 jours au plus.

PS/ les résultats sont garantie à 100% avec une durée de 3 jours ni plus ni moin .

NB/ Quelques soit la durée dont votre amour ou l'homme de votre vie vous a quitté il reviendra à coup sûr dans 3 jours ou votre femme . Quelques soit la personne concerné dans moin de 3 jours il ou elle s'inclinera sous votre charme et vous aurez le parfait contrôle sur lui ou elle .

Donc pour le moment je ne veux rien prends d'abord pour le travaille, car c'est après la satisfactions que vous aurez a me donnez ce que votre cœur désire comme récompense.

Voici mes coordonnées.

mail: marabout.said@hotmail.fr

MERCI

Michel Belloni 04/12/2018 08:59

Salut G.G. ^^ Le bien commun n'implique-t-il pas un mal commun...pourquoi pas alors, simplement - les communs ? Communiser... l'bon jour A

imagiter.fr 04/12/2018 13:31

Luça…les « communs » c’est anglo-saxon, très intéressant car fait entrer dans services publics co-gérés – donc qui échappent à l’arbitraire de l’exécutif V ème République, plus de privatisations..etc. France c’est plutôt la Commune, sauf que cette fois-ci elle part pas de Paris mais de partout dans le pays…Donc comprends pas le focus sur les mots… ???) le texte vise tout à fait autres choses…le mieux c’est que tu fasses un long mail. Ou que tu tél. si tu peux …de pronto…’