Comment nous avons tout à perdre en maintenant le système ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Comment nous avons tout à perdre en maintenant le système ?

La seule clé d’effraction que les escrocs nommés, aussi, capitalistes ont pour forcer nos portes est…la réforme. Les réformes. Or macronisme et réformite sont les mêmes dynamites. Zéro confiance aux deux. Oui mais, afin de convaincre en usant du transparent «voyez comme ils ont Tout à cacher, et voyez comme nous n’en cachons rien de leur tout à cacher!»…le mieux et que vous veniez voir tout le dispositif de prés avec nous. Comme ceci :

Le-lent-poison-des-réformes

…Pourquoi les réformes ne sont pas encore réformées ? Parce que, vu leurs motifs abracadabra et qui n’ont d’intérêts que pour la minorité des trop riches, il devient très difficile de pouvoir convaincre les 70 % d’exclus de tout. Allons de très près le vérifier si vous voulez…« La France doit être compétitive [[ ce qui masque trop tous les monopoles de l’oligarchie qui stoppe la libre circulation des idées et empêche donc l’amélioration collective !]] ! Elle croule sous la dépense publique [[ Archi faux : ce qui reste vraiment plus que faux - ce sont les recettes qui ne vont pas : admettant les fraudes fiscales, accordant trop d’exonérations, favorisant à travers l’optimum fiscal justement les enfers fiscaux…ces recettes amputées d’une part trop importante du « légalement dû » ne peuvent, effectivement pas couvrir les dépenses – la faute en revient entièrement aux trop riches, les sur- assistés de la société]]! Notre économie est fragile [[ qui la ponctionnent exagérément – ce qui devient gravissime si les ponctionneurs illégaux le savent, en plus, très bien?]]! Le coût du travail est trop important ! [[et pas celui des salaires exorbitants des patrons disproportionnés ?]] Les Français n’aiment pas les réformes ! [[ au vu de tant de corruptions planquées derrière du langage performatif, genre je dis et tu la fermes. Comme tu la fermes, tu es d’accord. Donc tu la refermes ! – n’est-ce pas la minablerie médiatique faite aux Gilets jaunes ? - C’est plutôt sain, non, d’être contre les réformes loufoques et aventuristes ?]]. Ils n’aiment pas les riches [[encore faux, décidément ces faux dirigeants sont devenus incapables de dire un seul mot…de vrai – uniquement leurs comportements que rien ne justifient…qui ne sont pas aimés !]] ! Réformer, c’est plus de liberté [[ grâce au macronisme nous savons pour toujours que c’est vraiment moins de liberté…]]. »…Ces remarques frappées au recoin du « bon sens » de nos économistes orthodoxes tendraient à nous faire croire que la réforme est… vertueuse [[… nausées abondantes !]] et qu’elle devraient produire des effets…pour tous à plus ou moins long terme [[ faux nous venons de voir que les 25 % les plus pauvres ont été dépouillés juste pour 1 % de trop riches…pouvoir d’achat (alors qu’ils n’en ont nul besoin ) + 6 % et ils sont les seuls à «profiter» salement du malheur des autres ! Les Crs ne répriment pas là où il faut…]], ce qui est faux et l’on s’aperçoit que, lorsque le curseur du libéralisme est poussé un peu trop loin, les français (pas ceux, peu nombreux, qui profitent du système) que l’on avait tendance à prendre pour des veaux, descendent dans la rue et obligent le gouvernement à plier (un peu)…[[ sauf que un peu plier devient un très grand arbre qui, lui, ne plie plus lorsqu’il se nomme peuple !]].

[[…lorsque la prochaine sera serait l’indécente arnaque de la réforme de la retraite volant carrément dans les poches par la retraite par points. Retraite par points, qui, par exemple, a ruiné tant d’étasuniens lors de la crise des subprimes. Subprimes qui n’avaient rien à voir avec les retraites mais qui, touchant aussi les fonds de …pensions, a fait perdre les pensions de trop d’humains…Donc le système de retraite par solidarité est le seul qui ne puisse tricher. Preuves ?]]…sauf que le poison de la retraite à points réside dans le fait que la valeur du point peut ne pas évoluer, voire même diminuer [[ ou disparaître complètement lors d’un krach…Solution de raison ? Fermer toutes les Bourses, il n’y aura plus de krachs…boursiers !]], dans le temps, ce qui n’est pas le cas [[ en changer c’est troquer de l’or pur pour de la…fausse monnaie !]] dans le régime actuel (pas encore). Pas besoin de toucher à l’âge de départ officiel ! Une petite baisse de la valeur du point et hop, on équilibre le régime ! [[ sous–entendu que les pervers criminels des variables d’ajustements, oui ces technocrates toujours prêts à tout trahir même leur toute dernière trahison…clair, qu’ils sauteront sur cet équilibre que…pour eux. Donc grands déséquilibres pour nous, pour tous. A noter qu’il faut être déséquilibré.e pour confier, ainsi, son argent aux extrêmes voleurs capitalistes (que les Crs devraient tout de même songer à conduire en prison !). Oui ou non ? Tandis qu’un système solidaire co-géré ne peut qu’être mieux : à condition de l’améliorer encore plus. Encore beaucoup à croire aux pubs toutes mensongères du capitalisme ? …Changeons complètement de système, cela ne peut aller que mieux !]]

C’est simple la réforme, aussi simple que la réforme à la hussarde [[ parce qu’ils avaient entièrement tort !]] du Code du travail qui facilite trop les licenciements sans que la…contrepartie affichée, la création de nouveaux emplois, se mette en place [[ils n’ont aucune Parole puisque jamais la moindre honnêteté en rien, facile à comprendre, non ? Promesses de Novembre…annulées par les plus fausses de Décembre… ?]]. Tout juste avons-nous droit à la multiplication des contrats courts, source d’instabilité sociale [[ donc lorsqu’il y a instabilité, la police doit s’en prendre aux fauteurs de troubles déguisés en gouvernement !]] pour de nombreux travailleurs [[ et de tels procédés amèneraient une vie meilleure et un monde nouveau pour vous, nous, toi ? Oui le 30 Février ! Les croire c’est décroître…]]. Réformer, c’est aussi limiter par des procédures complexes le droit des salariés à recourir aux Prud’hommes ainsi que plafonner les indemnités de licenciement [[ soit avouer en direct qu’ils ne sont que des voleurs ?]]. C’est faciliter le recours aux faux autoentrepreneurs taillables et corvéables à merci [[ ce pourquoi leurs solutions c’est toujours pire que le mal. Entre ubériser la société et entrer dans l’autogestion immédiate, en quoi avez-vous le plus confiance ? Et pour vos/nos enfants ? Vous pourriez parler plus fort pour une fois…]]. 

L’autre poison des réformes : C’est la fake communication politique, les usines à gaz construite par Bercy qui n’ont d’autres buts que de faire plaisir aux futurs employeurs privés potentiels des Inspecteurs des Finances, c’est le dogme farfelu de la mondialisation heureuse qui se traduit par la…soumission chaque jour plus importante des populations, c’est la morgue et le mépris devenu insupportable… des dirigeants politiques et de la caste [[illégale – faut qu’ils sachent que nous le savons…oui ce sont des séditieux par rapport aux lois de la réPublique que nous défendons…et eux attaquent !]] des technocrates qui dirigent le pays sans partage [[ce qui reste très anticonstitutionnel ! ]], c’est l’entre soi de ces dirigeants avec le monde de la finance et de l’économie d’où ils tirent leur statut social »…Qui va se voir traité comme des statues…déboulonnées net ! La question la plus précise devient bien : c’est quoi l’Avantage de demeurer dans un système aussi piteux et miteux ? Sachant que avantages ce n’est pas que de…l’argent : la majorité des humains ne sont pas, comme les capitalistes, des antisociaux…ils ne peuvent donc pas vivre dans les congélateurs des manques de rapports humains, des solitudes glaciales que crée le consumérisme sans issue…Moins de biens mais tellement plus de liens. Où serait l’avantage de permettre un lamentable système qui nie tout ceci ? Après la colère, vient le dégoût qui submerge tout, et après ce dégoût la dure détermination qui rend toujours plus intelligent.e (têtes froides et coeurs bouillants – plus une occasion, que ces déviants qui s’autoproclament dirigeants puissent encore nuire.)…Cette réponse naturelle à la solution des grands problèmes par la base…se nomme N.R.V. Le savoir du futur ! Pourquoi ?

Gilets-jaunes-remparts-contre-le-(dés)-intérêt-général

« La profondeur de la crise révèle l’effondrement du sentiment collectif sous les coups de boutoirs de l’individualisme consumériste [[ c’est bien ce que nous disions…]]. Au-delà, c’est la capacité d’être ensemble qui est aujourd’hui menacée par la déchirure conséquente du tissu social [[ provoquée par les seuls dangereux pervers des sommets !]]. Pour remédier à la paralysie de la fabrique de l’intérêt général, il faudra plus que les mesures proposées par le Président. On voit bien qu’elles reçoivent l’assentiment de la majorité des Français [[ ce pourquoi leurs applications concrètes risquent de traîner un certain temps, et plus sans doute. Puisque, il ne faut jamais se fatiguer à le répéter : une loi, au départ, est…symbolique, une annonce qui se fait passer pour une réalité effective, un monologue qui clôt le bec aux bons raisonnements, un élément de langage (pour qui se paie de mots) qui ment…Oui ? Puisque la loi n’existe que lorsqu’il y a…des décrets d’application. Décrets qui peuvent ne jamais se produire, ou se voir tronqués ou très décalés…dans le temps, lorsque bien peu vont aller vérifier…le concret des gesticulations d’apparences !]]. Mais on voit aussi qu’elles ne suffisent pas à rétablir la confiance dans les élus [[ ils ne vont pas nous faire le coup si cruellement pervers des élections où les votant.e.s sont Accusés d’avoir élu ceux qui leur mentent, les spolient et les trompent. Là c’est la faute à qui s’en défient les défiances ? Pas plutôt à ceux qui auront provoqué ces méfiances saines ?]]. L’heure n’est plus à déplorer l’autisme des dirigeants : elle est à constater la surdité des gouvernés à la parole de ceux-ci [[ sauf, qu’une fois de plus, la réalité se trouve au bout de la bonne hiérarchisation des questions : qui a commencé à être complètement sourds ? Volontairement sourdingues ?]]. Et seule une refondation en profondeur de nos institutions [[ seuls les fake dirigeants avec leurs réformes qui n’ont PLUS LIEU D’ÊTRE s’opposent à la régénération des institutions  : faut–il que les Gilets jaunes fassent appel aux Crs ?]]  permettra d’enrayer ce processus délétère, de redonner corps et sens au pacte démocratique [[ que seuls les faux dirigeants…bloquent à ce jour !]] »…Processus qui peut très bien se passer de ces fake dirigeants. Il faut et il est sain de se demander : quels sont les avantages de maintenir ceux/celles qui n’ont généré que des…désavantages ? Des exemples ? Bien volontiers !

Nous-avons-été-trop-intelligents-Ah-oui-quand-ça-?

Faut le faire que d’oser dire que l’étalage de cupidités sordides, de mensonges pantelants et d’échecs cuisants seraient du… « Trop » d’intelligence. La preuve du contraire ? Oui, oui à l’instant…

LaBasSiJySuis/vidéos/Danses-et-Crs

« En témoigne cette joyeuse et étonnante vidéo captée à 15h rue du Faubourg Saint-Antoine…Taha Bouhafs couvrait la manifestation des gilets jaunes à Paris pour Là-bas si j’y suis lorsqu’il s’est retrouvé, lui et sa caméra, entre une fanfare et une compagnie de CRS. »…Entre nous, nous voyons bien là qui mènent la danse !

......……………………….**************************************

Les-cadeaux-déments-aux-riches-et-aux-entreprises-font-peser-une-lourde-menace-sur-le-modèle-social-français

 

« Les annonces de Macron pour calmer les esprits [[ pour nous ce sont les esprits du macronisme qui doivent se calmer…ce qu’il semble toujours n’avoir pas fait…Actuellement, en quasiment tout, il s’agit d’inverser le sens directionnel des assertions…sous peine de se situer hors sujet ! Oui ? Après hors sol, les égarés macronistes sont, désormais, hors du temps…]] après un mois de manifestations et de blocages ne changent rien : son « agenda néolibéral » se poursuit comme si…de rien n’était [[ ne se poursuivra pas plus précisément ]]. Les plus riches continuent de profiter d’exonérations sans précédents qui coûtent un pognon de dingue [[ sauf que tout reste réversible : le remboursement des trop versés, cela existe !]]. En 2019, 40 milliards seront seraient versés aux entreprises au titre du « crédit d’impôt compétitivité emploi » [[ sauf en cas d’abrogation du CICE ! Pour d’autres Vraies urgences existantes : notamment celle de s’occuper des pauvres et des affaiblis par les…excès de cupidités des trop riches, ces ivrognes de l’argent public qui devraient, tout de même, apprendre à se limiter : vrai, cela se voit beaucoup trop ! Au point que même les Crs, dans une vidéo, disent que leur mission c’est de protéger…les plus faibles. Et ? La prise de conscience s’accélère – ils vont comprendre de qui…les protéger. Donc ? Aucune des réformes de haut poison ne pourra se faire !]] et en allègement excessif de cotisations. Chaque salarié devrait voir son pouvoir d’achat légèrement [[ trop légèrement pour avoir la décence de le signaler ]] augmenter, sans que son salaire ne progresse. Mais en arrière-plan, ce sont l’ensemble des protections sociales et des services publics qui risquent de s’effondrer, faute de financements [[ but du plus que sournois prélèvement à la source – Faire payer par les impôts ce qui l’est encore par les cotisations sociales…et donc les patrons ne paieraient plus aucunes cotisations sociales ?]]. Alors que le gouvernement prépare une énième [[ puisque c’est une énième la preuve éclate : non, les réformes ne servent à rien…à rien qu’à tout empirer. Puisque, sans cesse, il faut les…réparer, rafistoler, contenir leurs clairs dégâts. Plus de réformes et le pays ira mieux (moins pour les 1 % sauf que, depuis 40 ans, il n’y a eu qu’eux de servis ! ]] réforme maintien de la solidarité des retraites et de l’assurance-chômage [[ sauf que, désormais, le mot réforme = signal de grande alarme qui hurle « Méfiance, ils viennent encore nous voler. Puisque réformes = vols légaux » ! Tu crois pas qu’ils sont sourds ? ---Ouais on l’a vérifié ! --- Puisque là, ils n’ont pas encore capté que tout est définitivement Enrayé, nous ne reprendrons pas là où ils l’avaient… laissée la destruction du Pays…faut qu’ils arrêtent de…débloquer…Le peuple peut tout immobiliser…Les Régions c’est tellement mieux que paris ! ]].

Le 10 décembre, après plus de trois semaines du mouvement des gilets jaunes,  Macron a annoncé [[ ce n’est pas exactement pas cela… l’info essentielle. Qui est ? Ce qu’il…n’a pas annoncé ! Et que sa fonction l’obligeait à assumer en tant que Président de TOUS les français pas que du1 % ! Et qui a mis, irrémédiablement, fin à son règne réel…pour le légal, cela arrivera vite en son temps !]] l’abandon de la hausse de la CSG sur les retraites, pour les pensions de moins de 2000 euros, et une hausse de 100 euros du Smic. C’est en fait non pas le Smic mais la prime d’activité accordée aux bas salaires qui va augmenter. La hausse de la taxation du diesel avait déjà été annulée. Mais Macron n’a rien dit…[[ tiens donc : sa schizophrénie main gauche–main droite est patente…mais ses sens en alerte chuchotent de NE PLUS PARLER à haute voix de ce qu’il refile en douce aux trop riches…Peut-être que cela ne se verrait pas !]] de la fiscalité des entreprises et des plus trop riches. En même temps [[sic]], le Sénat votait, sur demande du gouvernement, l’allègement de l’« exit tax », un impôt instauré en 2011 pour lutter contre l’exil fiscal (voir notre article). Mardi, les sénateurs ont également voté [[ quel timing : impossible de croire que c’est de l’étourderie…vrai, il y a actuellement de vraies urgences que pour faire passer ceci en…urgence, ne peut être vraiment normal !]] le projet de loi de finance pour 2019. Ce projet de budget qui, même en prenant en compte les maigres [[ très maigres comparer les 40 milliards aux…8, soit 5 fois moins…pour commercer, ce sera encore maigri - exactement comme le Gigantesque plan anti-pauvreté qui ne racle que des fonds de tiroirs. Le mot décence existe-t-il encore pour eux ?]]  annonces du président, confirme la direction prise depuis 2017 : moins d’impôts pour les entreprises, toujours moins d’argent pour la protection sociale, et des suppressions d’emplois publics [[ bref de l’acharnement pour la politique de l’offre, dire aussi d’austérité. Et même pas un cm vers une politique de la demande…dite fin de l’austérité ! Toutes les gigantesques chances de rééquilbrer ont été sabotées : cette fois-ci le prix à payer sera pour/par les riches décidément incapables de penser…rationnellement !]].

Les 100 euros de hausse apparente du salaire minimum annoncée lundi s’appliqueront, « sans qu’il en coûte un euro de plus pour l’employeur », a tenu à préciser le chef de l’État. Car ce n’est pas le Smic qui sera augmenté (au-delà de sa revalorisation de 1,8 % déjà prévue), mais la prime d’activité, accordée par l’État aux bas salaires [[ dès Juin si tout va…bien ]] – donc financée par l’ensemble des… contribuables [[et personne ne se moque de personne ? La haute intelligence du LREM résiderait donc…là ?]]. Cette hausse du pouvoir d’achat sera complétée, pour les salariés uniquement, par une baisse des cotisations salariales. Or, ces cotisations salariales servent à financer, tout comme les cotisations patronales, l’assurance maladie, l’assurance chômage, les retraites… L’association Attac dénonce ainsi « une véritable arnaque » puisque « le Smic n’est pas revalorisé, pas plus que les salaires juste au-dessus du Smic. Le salaire perçu va augmenter via la hausse de la prime d’activité, qui était déjà…dans les tuyaux. Magnifique Pitoyable tour de passe-passe que tente et perd le président. Plutôt que de faire financer les hausses de salaires par les entreprises, il fait payer les…contribuables ». Pour Attac, Macron et son gouvernement poursuivent leur « agenda néolibéral ». Donc comme si…Rien ne s’était passé !

« Avec les mesures annoncées lundi, Macron ne revient pas sur les réductions… d’impôts pour les entreprises et les plus trop riches. Il se retrouve, compte tenu du mécontentement, à reculer un peu sur les mesures les plus… scandaleuses [[ mais il y en a tellement que cela ne change rien sur le fond…]], la CSG sur les petites retraites, la taxe sur le carburant… Le problème, c’est que cela va avoir pour conséquence un trou dans le budget (sic) [[ comment ne peut-on PLUS SAVOIR penser ?…Un budget ce sont des recettes ET des dépenses. Le problème c’est le trou dans les…recettes que vient augmenter la trop grosse…part des riches dans les dépenses. Comme nous allons le voir jusqu’à la nausée dans les paragraphes suivants…Facile de comprendre : ce n’est donc pas en réduisant uniquement les dépenses sociales que quoi que ce soit serait résolu : la solution est que le riche arrête de PONCTIONNER : plus de sur-assistanat pour lui, paiement des impôts légalement dus et …criminalisation des délits économiques …cela suffira à « calmer » les esprits émeutiers des trop riches !]], et cela, en plus, sans mesure pour la transition écologique en face », analyse aussi l’économiste Henri Sterdyniak, co-animateur du collectif des Économistes atterrés. Le coût des mesures annoncées est estimé à 8 à 10 milliards [[ la presse-qui-lèche dope à 15 nous pensons plutôt 8…nos sources sont dans nos textes !]] d’euros par des membres du gouvernement. « Comme le gouvernement reste toujours dans l’idée de ne pas faire payer les entreprises, ces milliards en moins sur le budget, comment va t-on les récupérer ? Sur les dépenses publiques », poursuit l’économiste [[ alors qu’un humain normal dirait « sur les recettes…non perçues !  Et qui VONT L’ÊTRE !]]».

Les Économistes atterrés [[ pas qu’eux, mais nous préférons nos sources et nos…apports qui ne laissent jamais rien dans l’ambiguïté]] dénonçaient dès fin octobre le projet de budget comme un « budget de classe », « lourd de menace pour le modèle social français », dans la droite ligne de celui de 2018. « Emmanuel Macron se fixe se fixait trois grands objectifs imbriqués : réduire les "charges" sur les riches et sur les entreprises de façon (selon la fameuse non-théorie des "premiers de cordée"- cette fumisterie est démontrée fausse…) à relancer l’activité [[ résultats négatifs partout…l’activité principale ayant été d’empocher non…d’investir, non de la recherche-développement, non des progrès dans l’éducation – bref du tangible RÉCLAMABLE…tout financement public astreint le receveur à rendre les comptes surtout lorsque c’est…expressément rédigé !]] ; réduire à marche forcée les déficits publics afin de présenter un budget en équilibre à l’horizon 2022 ; comprimer les dépenses publiques [[ ce qui se résout par arrêter de DONNER aux trop riches !]] afin de remplir les deux objectifs précédents », écrivaient quatre membres du collectif des Économistes atterrés dans leur note sur le budget 2019. »…En clair, quel est l’Avantage (et pas que monétaire) de poursuivre cet ample délire…Délire est encore un mot trop faible…Puisqu’il nous allons boire toute la coupe (comme cela ils seront quelques heures moins ivres de …l’argent des autres !)…Le pire c’est…après !

«En 2018, l’impôt sur la fortune (ISF) avait déjà été supprimé et remplacé par un impôt sur la fortune immobilière (IFI). Le patrimoine mobilier, c’est-à-dire les actions et investissements possédés, ne sont plus pris en compte dans le calcul de cet impôt. Et les revenus que ces capitaux génèrent (dividendes, etc.) seront taxés au minimum… soit 30 % grâce à un prélèvement forfaitaire unique (PFU). La loi de finance de 2018 a également entériné une baisse de l’impôt sur les… bénéfices. Le taux de l’impôt sur les bénéfices baissera progressivement de 33,3 % (en 2016) à 25 % en 2022. « Au total, cette baisse devrait coûter…12,5 milliards à l’État [[rappelons que l’état ce sont les…contribuables et que celui-ci n’arrête pas de les …TROMPER !]] », notent les Économistes atterrés. C’est dommage, alors que de plus en plus de grandes entreprises sont riches et alors que l’État les vrais contribuables qui contribuent vraiment s’appauvrissent. »

CICE : quand l’État verse aux entreprises 400 000 euros par emploi préservé : Sans oublier l’argent reversé aux entreprises par le biais du CICE, le crédit d’impôt compétitivité emploi. Mis en place en 2013, ce dispositif n’en finit pas de grever le budget de l’État [[et tellement plus que…les pauvres !]]. Dans le budget 2019, le CICE est transformé en allègement général de cotisations sociales pour les entreprises. Alors même que les allègements fiscaux accordés depuis cinq ans sont loin d’avoir fait leurs preuves en terme de création d’emplois [[ normal, à aucun moment il n’a été question d’en créer…en vrai]]. Ces crédits d’impôts ont été attribués sans aucune obligation ni contrepartie [[ ce qui reste contraire aux réglementations des Finances Publiques ]] pour les employeurs, ni en termes d’embauche, ni en termes d’investissement. Le CICE aurait permis de créer ou sauvegarder 100 000 emplois en deux ans (2014 et 2015) selon l’évaluation du comité de suivi du CICE. En 2018, le montant global reversé aux entreprises s’élève à plus de 20 milliards d’euros pour, selon l’évaluation, créer ou sauvegarder 50 000 emplois (sur une année) : soit 400 000 euros par emploi par an ! 33 000 euros par mois ! Créer des emplois publics coûterait beaucoup moins cher. C’est les fonctionnaire CICE qu’il faut supprimer pas les vrais ! En plus « l’existence d’un effet significatif du CICE sur l’investissement demeure difficile à établir », ajoute le comité de suivi [[ que refusent de suivre les lunatiques qui ne savent plus gouverner]]. Les chercheurs du laboratoire d’évaluation des politiques publiques de Science Po ont quant à eux conclu que le CICE n’avait aucun d’effet « sur les exportations, les investissements, ni l’emploi [[ne français normal, ceci se nomme jeter de l’argent par les fenêtres…ou se montrer, collectivement, trop incapables !]] ».

 

Même en transformant le CICE en allègement général des cotisations patronales, le budget 2019 choisit donc de pérenniser ce principe, sans que cela n’ait pourtant d’effet probant ni sur l’emploi ni sur l’investissement [[ ne pas payer le CICE cela se nomme…diminuer les dépense publiques – donc faire du vrai social. D’une pierre en même temps 2 coups cela c’est l’efficacité que refuse un fake gouvernement si…brouillon ?]]. Ces allègements pour les entreprises vont pourtant coûter l’année prochaine deux fois plus cher aux finances publiques. Le CICE est payé aux entreprises l’année suivante de son attribution. Donc, en 2019, les entreprises toucheront à la fois et en même temps les crédits d’impôt sur les salaires de 2018 – soit 20 milliards – et les baisses de cotisations sociales sur ceux de l’année en cours - soit encore 20 milliards [[et l’on pinaille cruellement et l’on gaze et matraque pour 8 malheureux milliards ?]].

Réduire les impôts sur les entreprises = réduire le droit du travail.

« L’année prochaine, l’État devra rembourser 40 milliards aux entreprises, résume Henri Sterdyniak. Certains conseillers de Macron disent qu’il ne faut pas rembourser les 20 milliards du CICE. Car, en ajoutant les mesures annoncées en début de semaine, la France risque de dépasser la limite de 3 % de déficit public fixée par l’Union européenne, ajoute l’économiste. Si nous dépassons cette limite, nous allons nous faire taper sur les doigts par l’UE. En conséquence, le gouvernement va devoir faire des promesses à Bruxelles, sur l’évolution de l’assurance chômage, sur les retraites [[ bref, contre les pauvres…de nouveau…Nous sommes bien à un carrefour où l’abus de laxismes financiers envers le 1 % de trop riches va Ruiner les pauvres et élargir à la classe moyenne-basse qui n’aura pas encore souffert à fond en …2018. C’est quoi, alors, L’AVANTAGE de continuer en cette direction pour fous complets ?

« Les baisses et exonérations sociales qui se multiplient font ainsi peser un danger sur l’ensemble du système de protection sociale français. Moins de cotisations sociales, c’est moins d’argent pour l’assurance-chômage, moins d’argent pour la Sécurité sociale, moins d’argent pour les retraites. Et ce, pour baisser le «coût» du travail [[ or le travail n’est pas un « coût » sinon le patronat serait des…philanthropes, œuvrant toujours à pertes…Non le travail n’est pas un coût – mais un GAIN qu’il faut absolument cacher…puisque ce gain c’est la productivité de ceux qui travaillent…pas de ceux qui les…font travailler. Donc les plus-values sont VOLÉES en direct aux producteurs de…plus-values ! C’est quoi l’Avantage de continuer à supporter des technocrates qui…déconnent ?]]. Le dossier de présentation du projet de loi de finances de la Sécurité sociale pour 2019 le dit clairement : « Un allégement des cotisations sociales pour réduire durablement le coût du travail et renforcer notre compétitivité [[ 2 gigantesques mensonges ]]. » Les comptes de la Sécu viennent pourtant tout juste de revenir à l’équilibre après 18 ans de déficit. « L’objectif de la politique du gouvernement, c’est de réduire les impôts sur les entreprises, de réduire les impôts pour les riches, de réduire le droit du travail. Cela va avoir pour conséquence de réduire les dépenses publiques » qui sont en grande partie des dépenses sociales », analyse Henri Sterdyniak. »…Sauf que c’est toujours omettre que le problème est qu’ils ont RÉDUIT les recettes publiques. Sans toutes les fraudes antirépublicaines (ni nationales ni patriotes) des riches, les dépenses…publiques n’auraient AUCUN problème [[ Les Crs devraient donner un coup de main aux trop riches pour les aider à ne plus troubler, ainsi, l’ordre collectif !]]…

Le problème c’est le trou dans les…recettes que vient augmenter la trop grosse…part des riches dans les dépenses.

La solution c’est de réduire – il faut bien être raisonnables et renter dans le logis de la Logique – la trop énorme part des riches dans les Dépenses et de les aider à Augmenter leur participation - légale, oui oui c’était prévu, que du légal, rien ne leur est pris - aux Recettes. En même temps tout est résolu !

>>>> *** …nier et dénier ce réel c’est se prouver Obsessionnels monomaniaques avec l’idée fixe toxique : enrichir les Trop riches à …n’importe quel prix…même en détruisant le pays entier.

………..…Ce qui semble tout le contraire du Raisonnable !

 

…….………….…(à suivre)

……   ……….…………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

             Que la grande lucidité collective nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Comment nous avons tout à perdre en maintenant le système ?
Quelles réformes pour relancer la France ? Surtout aucune de celles prévues qui ne font que la détruire…(le texte démontre cette assertion)…

Quelles réformes pour relancer la France ? Surtout aucune de celles prévues qui ne font que la détruire…(le texte démontre cette assertion)…

éducation saccagée – l’école n’est pas le hall d’attente des entreprises Cac 40. Elle est là pour…élever les élèves. Pas les rabaisser…

éducation saccagée – l’école n’est pas le hall d’attente des entreprises Cac 40. Elle est là pour…élever les élèves. Pas les rabaisser…

Comment nous avons tout à perdre en maintenant le système ?
Les Crs lancent des alertes…voir la vidéo...

Les Crs lancent des alertes…voir la vidéo...

Trop de fausses réforment tue la réforme : lorsque l’on parvient à tuer un système de santé envié par le monde ( et un système qui, malgré tous les crocs en jambe déloyaux, fonctionne  très bien - après 18 ans, la Sécurité sociale est en équilibre DONC ils veulent la privatiser…mais en catimini - est ce encore Raisonnable ?). La question devient : reste-t-il encore UN  avantage à permettre à de tels destructeurs de continuer ?

Trop de fausses réforment tue la réforme : lorsque l’on parvient à tuer un système de santé envié par le monde ( et un système qui, malgré tous les crocs en jambe déloyaux, fonctionne très bien - après 18 ans, la Sécurité sociale est en équilibre DONC ils veulent la privatiser…mais en catimini - est ce encore Raisonnable ?). La question devient : reste-t-il encore UN avantage à permettre à de tels destructeurs de continuer ?

Les fausses réformes actuelles vont avoir des effets bien pires que cette Réforme des guerres de religions…

Les fausses réformes actuelles vont avoir des effets bien pires que cette Réforme des guerres de religions…

Des réformes à toute vitesse c’est qu’à vitesse normale ---personne sauf le 1% ne les accepterait !

Des réformes à toute vitesse c’est qu’à vitesse normale ---personne sauf le 1% ne les accepterait !

Comment nous avons tout à perdre en maintenant le système ?

Ils n’auront pas attendu une seconde afin de vouloir tout continuer…mais en pire ! « Les réformes à venir du gouvernement, remises en… cause par la crise solution des "gilets jaunes". Cet article prouve qu’il est IMPOSSIBLE que ces réformes suicidaires soient mises en œuvre !

La notion de représentativité s'est effritée doucement mais sûrement, faisant grimper dans le même temps l'abstention à chaque élection (le plus grand pari de France c’est l’abstention !). Jetons un oeil à ce qu’il reste de notre démocratie représentative ainsi qu'aux alternatives que nous devons inventer.

Emmanuel Todd - gilets jaunes où en sommes-nous ?

Pas de portes paroles que des relayeurs…qui relaient que pas de dissolution du mouvement – les médias vendus ont encore plus tort que d’habitude !

«Sur les manifestations de Gilets jaunes, on a eu droit à tous les moyens. […] Moi je n’ai jamais vu ça. On a eu des ordres qui étaient à la limite de la légalité, parce qu’on a un principe de proportionnalité dans la réponse à ce qu’on peut qualifier de désordre. Lorsqu’on emploie des gaz lacrymogènes pour disperser une foule, c’est que la foule est hostile. […] Sauf que là on a eu des ordres — je peux le dire parce que j’en ai parlé avec beaucoup de collègues qui étaient présents sur les premières manifestations de Paris — qui étaient extrêmement agressifs». Et ? « Cela sera de la responsabilité du Gouvernement et du président. Ça voudra dire que ces pertes colossales autant humaines que économique qu'auront subit notre pays ne seront pas justifiées pour préserver une situation antidémocratique. »…Hé oui, ceux qui ne parlent jamais, lorsqu’ils s’y mettent !

Gilets Jaunes : pouvoir d’achat, les 440€ de la très juste colère !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

said 23/04/2020 18:57

Bonjour chères frères et sœurs

Je m'appelle Delarue Vanessa

Je fais ses témoignages pour témoigner la compétence d'un vieux vraiment formidable.

Je vous assure que j'ai eu à contacter plusieurs marabouts qui sont rien que des faux , des menteurs, des escrocs je ne sais plus quoi les qualifiés mais suite aux plusieurs recherches je suis tombé sur ce vieux qui m'a vraiment redonner le bonheur , le bonheur que je recherche depuis tant d'années il est vraiment formidable je souffrais d'une rupture avec mon mari il m'a quitté cela à fait 1 an 1 mois et même au boulot j'ai perdu le travail mon père était gravement malade mais dans un intervalle de 3 jours je vous rassure que j'ai eu des miracles dans ma vie grasse à ce vieux aujourd'hui je vis bien avec mon mari , mon père est guérit, on m'a ra-pellé au boulot et j'ai même refuser mais actuellement je suis dans un autre service qui est mieux que l'autre vraiment je ne sais pas comment remercié ce vieux il m'a travailler sans me prendre un euro j'ai d'abord eu la satisfaction avant de le récompenser vraiment il est très bon ce vieux . Alors vous qui souffrez de n'importe que problème, vous qui avez n'importe des soucis ne vous faites plus de souci contacté directement ce vieux voici son adresse

E-email : said.marabout@outlook.fr

Ou vous pouvez l'appelez directement sur son numéro portable 00229 98 98 29 82

Ou sur son Whatsapp: 00229 98 98 29 82