Défendre la société solidaire

Publié le par imagiter.over-blog.com

Défendre la société solidaire

Si nous sommes dans une démocratie «représentative» la lutte est toute autant dans la représentation (surtout les images qui manipulent et les mots qui ne sont jamais dits). Or cela fait 2 putschs des illégaux trop riches : ils volent les élections en payant les campagnes.  Et, en plus, ils volent la santé par les débats en monopolisant le grand «bien commun» qu’est l’Information. Nous allons descendre aux racines de cette double problématique afin de découvrir – par la sensibilité et par les raisonnements – à quel point, en sous-main, est détruite la société solidaire. Société solidaire sans laquelle nous ne pourrons pas survivre en société puissante !

Nos derniers textes ont prouvé que des méthodes qui ne s’occupent jamais des formatages médiatiques deviennent des acquis costauds : soit tout le monde peut s’appuyer sur nos démonstrations pour (s’)affirmer loin des manipulations. Ainsi niquées à la source. Il s’agit de conter l’Histoire de ce qui n’a jamais existé : dans ce tout neuf, nous avons vérifié directement le nombre réel des Gilets jaunes – ce pourquoi les pouvoirs tentent si maladroitement de les minimiser. Et nous avons pu installer une base d’une solidité implacable. Laquelle ? Que les GJ sont plus nombreux que ceux qui ont voté la macronite au 1er tour (chiffres et démonstrations à l’appui). Bon acquis mais qu’il s’agit d’installer dans la réalité grignotée par les délinquances verbales et imagières des médias déshonorées. Leur Droit à intervenir, aux GJ, est complet : par le nombre (qui les fait surpasser de loin tous les partis de gauche existants), par la légitimité (la macronite, ce faux minerai qui affaiblit les pouvoirs, n’aura été que dissimulations, biaisages, formulations tronquées et tromperies sur tous ses actes politiques – il n’a plus de légitimité ce jour), et par le pouvoir d’exposer les raisonnements collectifs qui détricotent le faux récit des oligarchies. Cela il faut continuer à le faire. L’assise des GJ dans les fondations réelles est trop forte pour l’abandonner. Et ? Les médias autodétruits (toutes les malversations auxquelles ils se sont livrés depuis un mois les décrédibilisent à vie : et, en usant de leur langage malsain, les Gilets jaunes sont « représentatifs » (et nous savons plus massivement que nous pouvions le penser) - ces médias doivent donc «respecter» cette puissance qui avance. Ce n‘est pas une lubie c’est leur…déontologie. Coincés, ils sont ! Ce sont donc eux les ridicules à jouer comme des gamins insalubres à dénigrer ce qui les…surpasse.

Bon, pas à pas, nous avons montré la puissance GJ, prouvé qu’ils/elles n’utilisent pas encore assez tout ce qu’ouvre cette puissance (donc si réelle) dans la réalité. Et ceci surtout pas afin de finir arrogant.e.s mais pour imposer la paix collective en se montrant plus que fermes mais tranquillement fermes. L’Histoire a toujours montré que les régimes bourgeois vacillent bien plus lorsque qu’ils ont des humains déterminés ET pleinement conscients, en face, que des frénétiques qui ne comprennent pas l’ampleur de la situation. Si nous nous appelons « imagiter » c’est parce que nous savons que les images sont nos ennemies, celles qui empêchent les formulations verbales qui…ouvrent vraiment les portes. Or la formule (oui scientifique aussi) est dans la …formulation. Oui, avec, tu ouvres même le coffre fort de la fin des problèmes aussi. La problématique, qui n’apparaît clairement que lorsque le niveau de conscience monte est : quelle proposition politique et sociale mettre le plus en avant ? Oui lorsque la parole est courte, n’a que quelques secondes pour se dire…

Nous savons que : Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper…Donc le but reste de conserver la Diversité maximale des revendications, plus c’est divers plus c’est durable…mais, à cause des médias rendus pourris il faut agiter (pour niquer leurs images…en boucles) un…raisonnement fort. Non pas un slogan trop court mais bien un raisonnement. Le R.I.C. en est un. Le prélèvement à la source aussi. Démontrer que les riches ne paient toujours rien…et les pauvres (soi-disant « aidés » par le discours du 10), à la fin de 2019, auront payé encore plus. Et les riches toujours moins – si la structure n’est pas transformée…Autres ? Le but du texte n’est pas de trancher pour La solution mais bien d’étaler, pour s’en ressentir plus fort.e.s, la richesse des possibles. Le mouvement a tant de potentiels à utiliser – en face ils sont coincés (par leurs mensonges successifs, le fait qu’ils ne servent que les riches, et celui où leurs votants si brandis doivent avoir été perdus en route. Il ne leur en reste peut-être plus que 20 % à les soutenir dans une configuration où Rien De Nouveau…Dans le cas contraire,  la non-République du tourne en rond…plus en marche du tout, mais faisant du sur place régressif, devient même…minoritaire. Comprendre c’est résister. Le défaut du peuple (il en a quelques uns) c’est de préférer les simplistes qui…égarent donc – aux exigeants qui offrent des raisonnements (que l’on peut vérifier, endosser et reformuler s’il le faut), oui sur lesquels S’APPUYER. Au départ, raisonner semble un peu difficile – à l’arrivée cela simplifie vraiment tout. Donc des simplificateurs préférés à ce qui simplifie à donf, après une petit effort commun ? Ce choix que des humains, comme nous, ont toujours vécu douloureusement (voir des superficiels casser une route qui se montrait prometteuse alors que nous détenions une partie de conditions du succès, par exemple)…peut changer à fond. Se savoir vraiment puissants - et avec des outils qui peuvent faire savoir cette puissance pour ce qu’elle est (l’avantage Supérieur sur les cupides politiques ou les déstabilisés médias d’argent c’est que nous n’avons pas d’intérêt PERSONNEL dans la lutte – c’est l’ensemble qui doit s’imposer…et que donc nous avons plus de temps et de distance qu’eux, plus de…recul aussi, soit – toujours reformuler les questions de ces faux journalistes, leur répondre en posant des questions les impliquant par leurs…réponses, etc.…Bref se voir comme nous sommes réellement, et comme nous pouvons devenir (avec l’immense joie de voir tout le chemin déjà parcouru !) – et surtout pas comme ils nous…représentent frauduleusement. Oui dire « vous nous présentez ainsi…c’est faux…mais pourquoi nous représentez-vous ainsi ? Et vous analyser ce pourquoi qui, enfin – place dans les mots quel MAUVAIS rôle ils assument…Soit une «prise» permanente de parole, un renversement de leurs ex-dictatures où les présentateurs/trices prennent en otage la parole pour qu’elle ne puisse se…déployer, mais demeure plus qu’à l’étroit dans un couloir resserré de fausses règles. Et donc ne disent jamais ce qu’elles « veulent » dire ! Réponses qui ne leur ont jamais été faites à ce jour. Soit la preuve dé-montrée qu’ils/elles ne sont pas représentatifs (une étude dit qu’ils sont issus d’une base sociologique de seulement  11 % de la population donc ils ne servent que ces…11 % Une autre qu’au grand maximum ils représentent 25 % de la population – bref ce sont des minoritaires qui se comportent comme s’ils avaient le droit de dire, sans discussion, 100 % du sens !)...Et donc, qu’en pus, ils ne savent pas représenter la réalité. Que lorsqu’ils parlent d’autres, les GJ, ils disent n’importe quoi (donc préférer au « vous n’êtes pas représentatifs »…la démonstration qu’effectivement ils ne le sont jamais. C’est que les « généralités » desservent tous les discours (cela endort alors que parler dans le lard du réel cela éveille – c’est un peu plus dur, mais les impacts ne sont pas comparables !). C’est que le ridicule doit absolument leur revenir en entier : ils/elles en sont propriétaires à 100 % ! Donc toujours user du… « Avant de vous répondre nous allons démonter ce qui vous donnerait le droit de m’interroger ainsi »…Cela c’est Reprendre la main et ne plus jamais leur permettre de la retrouver. Pourquoi ? Depuis 40 ans nous subissons leur Monologue sempiternel. Rien n’en est sorti…ce n’est donc plus à leur tour de parler…Lorsque leurs émotions corporelles sentiront que vous Croyez à 100 % ce que vous leurs dites, là…leur cinéma intérieur de vite changera…c’est ainsi. Les mentalités précèdent les comportements, sinon les comportements viendraient d’où ? 

Les-médias-dominants-ne-représentent-pas-grand-monde-!

"L'espace médiatique aujourd'hui représente l'opinion d'à peine un quart des Français. On a assisté à un phénomène de repli sur soi dans les médias, qui a exclu un certain nombre d'opinions. [[ les plus ouvertes et fertiles, en fait ]]. Ces gens se sont réfugiés sur internet depuis 1 décennie. »... Bien dit, à part que le gus ne connaît pas si bien que cela internet…

…………………………..........**************************************************

Ce qu’il faut savoir et pourquoi il faut le savoir ? En effet, pas assez ont le sens des proportions, lorsque ce n’est pas le chiffre précis qui importe mais bien sa place parmi toutes les autres grandes entités (bref, avoir en tête un tableau clair de l’état complet du monde…et le réactualiser…). Par exemple, la Sécurité Sociale (déjà désastreusement un peu démembrée) c’est Plus que le budget de l’état. D’où les inacceptables cupidités du privé…oui inacceptables puisqu’il faut que ces inacceptables bêtes dépravées apprennent à se limiter puissamment. Ils vivent sur le dos des autres et leur présence n’apporte que des maux. Pourquoi est-ce grave ? Ce qui n’est pas connu (et c’est simple : l’Essentiel n’est nulle part connu !) c’est que la France ouvre tout aux capitaux étrangers – de s’occuper plus de cette réalité dangereuse que des fantasmes sur les migrants auraient sauvegardés des milliers de milliards de…dévalisés donc légalement !)…ce que ne font pas les U.S.A., soit si la France c’est 40 % d’ouvertures aux capitaux étrangers, les U.S.A. c’est plutôt 4 %..Oui le pays du prétendu libre échange (oui que pour les autres !) a été toujours…protectionniste, doctrine de Monroe. D’où la fragilité (politocards et médias mercenaires) des françaises et français : c’est Parce Que la Sécu est si fantastique que des hyènes veulent la saccager. C’est un hommage fantastique en fait : mais accepter cet hommage conduit au pire…Ce pourquoi l’Europe (en fait, la fraction très gangstérisée qui n’a d’autre but que de…piller les pays …et qui ne « représentent » qu’eux-mêmes) « semble » vouloir saccager les insurpassables Service Public. Insurpassable car pour pas cher, sans gaspillages, ils servent et desservent tout le monde. Le seul défaut (qui est une qualité en fait) ? C’est qu’ils ne permettent pas aux grands malades du privé de se remplir leurs fouilles maniaques. Notre idée est qu’il faille Stopper d’urgence ces détraqués (prisons, soins, lois très dures contre eux, impossibilités institutionnelles à ce que le privé puisse accéder à l’argent public)…En attendant : voici pourquoi le prélèvement à la source peut être vu comme ce qui veut Détruire la Sécu, ce joyau insurpassable… Défendre à fond la société solidaire, devrait être le slogan des Gilets jaunes…

Le-prélèvement-à-la-source-nous-cache-la-source-du-prélèvement

>>>> - Le tableau très général ? « Macron a déjà supprimé les cotisations familiales, il a baissé les cotisations parfois jusqu’à 1,6 ou 1,9 fois le Smic. Là, il supprime et remplace la solidarité française par l’impôt séparé. C’est nous, par nos impôts, qui paieront dorénavant à la…place de notre patron. Un hold-up de 470 milliards d’€ contre nous ! Un cadeau géant de 470 milliards pour le Medef. Pour tenter de masquer ça, ils vont augmenter de quelques euros notre salaire net mais baisser de quelques centaines d’euros notre salaire brut. Ils baissent le haut de la feuille de paye, en faisant croire qu’ils augmentent le bas de celle-ci. C’est un coup de bonneteau [[ cette arnaque de rue en 3 gobelets et 1 leurre ]]. C’est pourquoi Macron aura différé le prélèvement de l’impôt à la source prévu fin janvier 2018, purement pour manipuler, cacher cette énorme arnaque »...conclut Gérard Filoche. lien [[ Mais quelle arnaque ? il nous faut vérifier ! C’est trop gros pour se faire passer pour une info-divertissement…]].

****  Finalement, en 8 mois, le nouveau président aura créé 8 impôts nouveaux et taxes, soit au rythme d’un impôt ou d’une taxe par mois [[ pour un état non interventionniste, selon les principes libéraux, c’est une état qui se montre sur-interventionniste, abusivement intrusif même comme l’Église de l’ancien temps, mais ne pressurant que déraisonnablement les mêmes. Et sans remplir du tout son DEVOIR d’information complète, de celle qui lève toute équivoque…Nous n’avons donc que les faits à nous mettre sous le regard du rationnel. Et là il y a trop de fake faits, de faux faits, comme de faux frais d’ailleurs…]], sans que le chômage ne baisse... lien Comme dit mon vieil ami africain : « on ne peut sauter en avant et en arrière en même temps »…Tout comme, même si une mise en place d’une société la plaçant vers la justice sociale, la répartition équitable et les partages favorisées ne peut que demander un peu de temps –nous avons tout de même ces repères : nous disant le Nord sera la réussite, et si nous nous retrouvons plein Sud c’est que le but affiché était clairement…erroné (ou menti)…quelques degrés non ajustés oui lorsqu’une direction maintenue Nord reste acceptable. Nous retrouver au Sud serait un «signal très fort» d’escroquerie ! Ainsi recadré, le Garder le cap sans définir les modalités du cap est…plus que louche !

Pourquoi-importe-plus-le-salaire-brut-que-le-salaire-net-?

« Remarque 6… Non ! Le salaire perçu par le salarié n’est pas le salaire net, c’est le salaire brut (c’est-à-dire celui qui comprend les cotisations destinées à la retraite, à la santé, au chômage et aux prestations sociales - par exemples les allocations familiales [[et que la dite oligarchie, ayant perdu toute socialité, donc tout droit de participer aux décisions, chercherait à nous dévaliser ?]]). C’est cette somme, versée par l’employeur, qui constitue un salaire différé (je souligne) que le salarié perçoit (je souligne encore) quand il est malade, quand il a des enfants, quand il tombe au chômage, quand il bénéficie de sa retraite. Dans les pays très retardataires (montrés en mauvais exemple par la droite, le patronat et les ultralibéraux – les discrédités à vie…) où ces cotisations ne sont ni obligatoires, ni d’un niveau convenable ni perçues par un organisme public, (je souligne toujours) le salarié qui cesse de travailler - parce qu’il est malade, au chômage ou à la retraite - soit n’a plus que ses yeux pour pleurer, soit doit cotiser à des caisses d’assurances privées (je souligne derechef) qui lui coûtent l’épiderme du bas du dos...[[ ceci est clairement amené…]]

Remarque 7.** Depuis ma précédente chronique est intervenue la déclaration de Jean-Luc Mélenchon (qui lui a valu bien des attaques) selon lequel les journalistes du service public seraient des "abrutis". Dans la mesure où je n’ai entendu sur aucune des chaînes du service public (radio comme télévision) un seul journaliste dénoncer – ou même seulement relever – l’entourloupe qui consiste à présenter une baisse du salaire brut comme une "bonne nouvelle" [sic] pour les salariés, ne peut-on être tenté de lui donner raison [[ et nous ne sommes pas que tenté.e.s , nous lui donnons grande raison sur ce point…et pas sur son leadership en général…c’est le «mouvement» insoumis de la vie de tous les jours qui importe, tellement plus que le «parti» pour les seules élections !]]? A moins que les journalistes n’aient à ce point intégré l’idéologie des classes dominantes qu’ils ne s’en rendent même plus compte...[[ drogués durs à l’idéologie ce n’est pas prohibé cela ? En taule, ces drogués-là…]].

Remarque 8.--- Cette façon mirifique de présenter une manœuvre de bas étage contre les salariés (en pariant sur leur naïveté ou sur leur manque de jugeote) me rappelle un apologue rapporté par mon livre de philo : "A l’occasion du 2e anniversaire d’un bambin, la famille invite un arrière-grand-père à la fois très riche et très avare, en se demandant ce qu’il va offrir à son lointain descendant. L’aïeul s’assied face à l’enfant et, à la stupéfaction générale, sort de son portefeuille un billet de 500 euros (j’ai transcrit, à l’époque, c’étaient des francs) et le tend à l’enfant. Puis, presque simultanément, il sort un superbe sucre d’orge aux multiples couleurs (valeur : 5 ou 6 euros) et dit à l’enfant : "Choisis !". Et le philosophe de conclure : "A deux ans, l’homme, encore empirique, choisit le sucre d’orge"...Seulement à deux ans ? …»…L’extrême avantage, et quel que soit la problématique scrutée (genre les scrutins doivent être scrutés tout du long des règnes les moins crédibles), le soit en allant entendre tous les points de vues, cette ambition impeccable des ex-universités devenues des sas à propagande, ce pourquoi nous sommes devenus des…diversitaires, tellement plus exigeants qu’eux, il semble – c’est bien qu’un tableau réaliste, donc sérieux et exhaustif se dégage d’une telle démarche d’excellence ! De quoi « se faire une opinion » comme il est dit surtout (en général) pour l’empêcher. Ou de « se forger un jugement »…voici qui est donc forgé au métal de l’incorruptibilité !

……………………….........*******************************************

Comme nous le disions dès le départ : le centre de l’escroquerie actuelle c’est l’impôt à la source. Prélevé directement sur les salaires…car… 1) - *** Il supprime l’avenir – plus de cotisations sociales qui ne sont pas des Charges mais le financement de l’avenir en commun par la Solidarité (retraites, chômage, santé, participations aux communs). Et ...2)*** nous allons payer, à leur place, ce que l’indignité des riches (vraiment tombés au plus bas) nomme « charges sociales »…donc nos revenus VONT diminuer sur le très moyen terme. Car ? Plus de cotisations…tout à notre CHARGE en cas de pépin !...Plus la part « charges patronales » sur les bulletins de salaires – c’est clair non (nous payerons, d’une façon ou d’une autre, pour eux !Si Rien ne change…). Accepter le prélèvement à la source c’est faire entrer les braqueurs de banques chez soi. Ce ne sont pas les migrants qui sont dangereux ce sont ces non résidents « envahisseurs » qui dépouillent tout le monde. En général, ils portent des costards cravates. Pas les migrants. Facile à vérifier. Et jamais le RN ne le dit, il est donc de leur côté, il nous enfume, c’est un ennemi. Et donc ? Peut-être que vous aussi vous faites partie des humains éveillés et capables de discernement ? Nous l’avons fait : car nous pensons que les adultes ont plus que le droit de recevoir de la vraie pensée et pas des…miettes de réflexions ! Nous ne devons pas encore être assez nombreux à rester Exigeants. Puisque – pendant que seront répartis différemment autour de plutôt, au final, 8 milliards (que 10 ou 15) vient d’être DONNÉ 50 millions à 10 personnes qui détiennent « illégalement » les médias + plus l’éxo de la flat tax +…et +…etc. Oui…

 

« Que les riches paient autant d’impôts proportionnellement que les pauvres »…disent les Gilets jaunes. Pour le moment ils en sont très loin, très très loin : « Pour Jérémy, les annonces du Président ne sont pas assez concrètes. « En quoi mon pouvoir d’achat va augmenter ?, demande-t-il. Les classes moyennes vont rester pauvres. » « Quand Emmanuel Macron défend sa décision de ne rien changer à l’ISF, on a l’impression que nous sommes des méchants qui s’attaquent aux riches [[ alors que c’est vraiment l’inverse…même la formulation que les riches paient « autant » au lieu de plus d’impôts…proportionnellement plus. L’avoue !]] raconte Gaëtan. Mais on demande juste à ce que les riches paient autant d’impôts proportionnellement que les pauvres. »

 « C’est notre force d’avoir de petits groupes partout » : Seul un référendum initié par le Président de la République avec une démission en jeu pourrait calmer la colère des gilets jaunes et éviter les violences, estime Jérémy. »

Comme quoi il y a plus de sagesse dans une tête du peuple

……….......…Que dans les cerveaux détraqués de tous les médias d’argent réunis !

 

 

…….………….…(à suivre)

……   ……….…………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                   Que la flagrante victoire collective nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Défendre la société solidaire
pourquoi les salaires demeurent si dévalorisés ? ils sont les plus nombreux ET les plus ponctionnés - Il n'est donc pas voulu que nous y "tenions" comme à une valeur qui nous dépasse. Une valeur à défendre…pour les autres !

pourquoi les salaires demeurent si dévalorisés ? ils sont les plus nombreux ET les plus ponctionnés - Il n'est donc pas voulu que nous y "tenions" comme à une valeur qui nous dépasse. Une valeur à défendre…pour les autres !

tout y est tellement déséquilibré - où se défendre lorsque chaque humain est...atomisé ?

tout y est tellement déséquilibré - où se défendre lorsque chaque humain est...atomisé ?

Défendre la société solidaire
L’argent rend vraiment sourd…aux autres !

L’argent rend vraiment sourd…aux autres !

Sortir de la manière de dire perverse et calculée pour engluer dans de faux conflits – des médias d’argent plus que dépravés…

Sortir de la manière de dire perverse et calculée pour engluer dans de faux conflits – des médias d’argent plus que dépravés…

Défendre la société solidaire
Défendre la société solidaire
En effet, un léger recul permet de s’apercevoir que de nombreux cadeaux ont été « cordés » aux riches. Qu’ils sont toujours autant substantiels. Et ce…pendant l’enfumage de cadeaux aux pauvres…or..1) **– il n’y en a eu aucun. C’est juste un redéploiement de l’existant…et 2) - ***.les riches ne participent Pas du tout, même d’un centime, à la solidarité collective…Efforts toujours demandés aux mêmes par ceux qui n’en font jamais strictement aucun. Les trop riches continuent à vivre vraiment aux crochets des pauvres ! La honte doit changer de bord !

En effet, un léger recul permet de s’apercevoir que de nombreux cadeaux ont été « cordés » aux riches. Qu’ils sont toujours autant substantiels. Et ce…pendant l’enfumage de cadeaux aux pauvres…or..1) **– il n’y en a eu aucun. C’est juste un redéploiement de l’existant…et 2) - ***.les riches ne participent Pas du tout, même d’un centime, à la solidarité collective…Efforts toujours demandés aux mêmes par ceux qui n’en font jamais strictement aucun. Les trop riches continuent à vivre vraiment aux crochets des pauvres ! La honte doit changer de bord !

Ben oui, le mouvement des gilets jaunes a « un impact sévère » sur l’économie : et heureusement !

Ben oui, le mouvement des gilets jaunes a « un impact sévère » sur l’économie : et heureusement !

Rien à voir avec la mensualisation c’est bien ouvrir son argent à la fiscalité sans beaucoup de moyens de se défendre…Au concret : multiplications des prélèvements…

Une vidéo bien faite (voir le déroulé) sur les banques nous… voleraient nos cotisations sociales ! Et d’un…Politique & éco n°189 avec Eloïse Benhammou : La grande saignée du régime bancaire ! Dans le cadre de la “Kleptocratie française” (ces compulsions maniaques dont les soins sont basés sur éloigner le maniaques du vol des autres de la…source des vols. Donc comme nationaliser les banques et récupérer le plus que légitime droit régalien de battre monnaie ). L’autrice, dans son livre sur les kleptocrates, était sérieuse, ici sans doute aussi !

L'enjeu du salaire et de la cotisation sociale en 18 épisodes (le 1er ici)

Le 25 octobre 2018, Gérard FILOCHE était interviewé pour donner son sentiment sur la gestion de la Présidence Macron après un an et demi : 1 °) Remplacer le prélèvement à la source des cotisations sociales – payées par les patrons – par le prélèvement à la source de l’impôt payé par tous… 2°) Chasser la Sécurité sociale de la constitution pour la remplacer par le terme vague de protection sociale et pouvoir ensuite mélanger allégrement la LFSS [[Lois de financement de la Sécurité sociale]] et le budget.

En 8mn08 qui enfonce le clou avec une lucidité non dénuée d’humour, comme à son habitude.

Thomas Porcher : « Macron a fait un chèque en blanc pour dire aux gilets jaunes de continuer.» C’est une lecture qui se tient : rendons les responsabilités aux vrais irresponsables !

GILETS JAUNES : Étienne Chouard CLASH Macron en DIRECT sur RT France…le contexte qui prouve bien que le prélèvement à la source est une Régression grave….est bien décrit. Sans capter ces processus, il parait difficile de comprendre à quel point ce prélèvement à la source fonctionnera tel une destruction de la société et des liens organiques. Ce serait une RÉGRESSION que de ne pas exiger que le patronat continue à payer ses cotisations sociales. En bannissant l’expression « charges patronales »…la solidarité collective n’est pas une charge surtout lorsque l’on a tellement plus que les autres. Fort certainement, les PME-PMI sont à part : tournant sainement le dos à la Bourse ce sont les entreprises qui se soucient vraiment de leurs partenaires en labeur.

Charles Grave revient sur la série de non-mesures annoncées par le chef de l'Etat le 10 décembre dans le but de faire semblant de désamorcer les Gilets jaunes. Déjà les GJ ne sont pas une crise mais une sortie de crise (le capitalisme parasitaire étant, lui, une grave maladie). Ensuite, le 10 il n’a été parlé qu’aux…images pas du tout à la réalité. Aux représentations manipulées (donc images) et pas à de réels être humains…

Danger… Les "gilets jaunes" inquiets face au prélèvement à la source : 42 % des Français payent des impôts donc les bas revenus ne sont pas concernés par le prélèvement à la source et heureusement ? Sauf que l’essentiel demeure le salaire brut – soit la fiche de paie AVEC les cotisations sociales qui doivent clairement Demeurer…en pleine transparence, juxtaposées avec les cotisations patronales (frauduleusement nommées Charges). Hors de la vue, qu’est ce qui peut advenir ? La technocratie nous a trop habitué à de toujours plus grandes escroqueries…Et donc ?, Nous ne sommes pas méfiant.e.s mais il est plus sain de…se méfier d’eux ? A qui la grave faute ? Pour nous ce sont des escrocs toujours en cavale : à eux donc de montrer patte blanche !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Bonjour chères frères et sœurs

Je m'appelle Delarue Vanessa

Je fais ses témoignages pour témoigner la compétence d'un vieux vraiment formidable.

Je vous assure que j'ai eu à contacter plusieurs marabouts qui sont rien que des faux , des menteurs, des escrocs je ne sais plus quoi les qualifiés mais suite aux plusieurs recherches je suis tombé sur ce vieux qui m'a vraiment redonner le bonheur , le bonheur que je recherche depuis tant d'années il est vraiment formidable je souffrais d'une rupture avec mon mari il m'a quitté cela à fait 1 an 1 mois et même au boulot j'ai perdu le travail mon père était gravement malade mais dans un intervalle de 3 jours je vous rassure que j'ai eu des miracles dans ma vie grasse à ce vieux aujourd'hui je vis bien avec mon mari , mon père est guérit, on m'a ra-pellé au boulot et j'ai même refuser mais actuellement je suis dans un autre service qui est mieux que l'autre vraiment je ne sais pas comment remercié ce vieux il m'a travailler sans me prendre un euro j'ai d'abord eu la satisfaction avant de le récompenser vraiment il est très bon ce vieux . Alors vous qui souffrez de n'importe que problème, vous qui avez n'importe des soucis ne vous faites plus de souci contacté directement ce vieux voici son adresse

E-email : said.marabout@outlook.fr

Ou vous pouvez l'appelez directement sur son numéro portable 00229 98 98 29 82

Ou sur son Whatsapp: 00229 98 98 29 82
Répondre