Un grand tremblement de société

Publié le par imagiter.over-blog.com

Un grand tremblement de société

La soif est ouverte et elle restera inextinguible. Pourquoi une puissante interruption, venue du bas, perturbe tout, cause tant de roulements de tonnerres, remet tout en question ? L’habitude prise que ce sont des grandes idées qui y parviennent se voit frontalement contredite. Oui ? Les mêmes belous qui ne voulaient pas discuter ou entrer dans des débats, il y a quelques années, dépassent tout le monde par leur ardeur neuve à parler et à raisonner. Comme une espèce d’alchimie collective où tous les chemins bouillonnent en même temps !

Le fond est que, pendant des décennies, rien n’a fondamentalement été remis en question. Donc en réponse ! Il n’y avait que ces médiocres qui obstruent la LIBRE CIRCULATION des idées (la plus importante de toutes - que ces têtes de linottes se permettent de sacrifier pour celle de « leur » commerce). Les idées étant bien le commerce de Tout le Monde, que ces incohérents déconnectés se permettent d’empêcher. Tout le blocage complet d’une société qui ne vit plus en société vient de là : ils radotent comme des mantras ces conneries. Mais comme ces Stupidités 1ères viennent de le dire, en deviennent sacrés leurs bafouillis. Les résultats non perceptibles par eux sont une société Bloquée. Toutes les libres circulations sont empêchées. Le monopole de la parole, le monopole de l’écrit et des images, la manie insupportable de parler à la place des autres et de même dire ce qu’ils devraient penser (tourné même en ce…qu’ils pensent vraiment !). Tout ceci ne pouvait que provoquer des réactions : la violence qu’ont subi les Gilets jaunes – ce ne sont pas eux la violence mais bien les ordres reçus par les policiers. Et ordres initiés par les médias parisiens. La conclusion est logique : toutes les violences et les dégâts c’est Paris et son centralisme, devenu étouffant, qui en restent la cause principale.

Tout-n'est-qu'image-pour-eux-image-à-montrer-et-image-à-cacher-!  Les policiers confisquent illégalement à cette photographe son matériel de protection lors d’une manif, elle témoigne fortement...

 

Pour la santé et le futur du pays il fallait bien une irruption-interruption-éruption et elle est arrivée là dont il semblait le plus Inconcevable qu’elle vint et survint. Les abandonnés ruraux, des périphériques, cette énorme «majorité silencieuse» c’était plié : juste des moutons. Moutons à tondre toujours peinards, à exclure toujours plus antidémocratiquement (ce que, dans la répression démesurée de ce mouvement juste et naturel, les centralistes continuent à prouver : ce sont eux qui ne respectent aucune des lois républicaines !). En tout cas, ils/elles ne parlent pas…et la cruauté antisociale les piétine d’autant plus. Et alors ? Avant qu’ils n’extériorisent toutes les injustices qu’ils ont subi pas un mot solidaire, de compassion ou d’empathie envers elles. Sociologiquement ils sont 60 % au moins du pays : cette grave spoliation institutionnelle n’a pas fini de faire trembler les hypocrites. Genre ? Vous voyez, désormais, une des stars complices nous parler du social lorsqu’ils ont été des Versaillais non des Communards. Eh oui, la majorité des thèmes leurs sont vraiment barrés…à part l’égoïsme et l’aliénation de classe, ils ne sont plus du tout crédibles. Ils ont toujours mentis ? Pareils pour la musique : assèchement des paroles, etc…Risquent de ne plus être comme avant leurs tournées en « province » (mot indigne puisqu’il n’informe sur rien,  mais humilie, rabaisse oui…évince…et est bien la marque que l’esclavagiste pose sur son esclave…sauf que ces esclaves ne l’ont été que dans leurs fantasmes !). Une preuve ? La manière si posée, oui tranquille, paisible avec laquelle s’expriment tous les Gilets jaunes contraste avec les modes hachés, hystériques, irrationnels, agressifs que ces esclavagistes des médias illégitimes et des politiciens toujours minoritaires leur assènent. Vraiment 2 mondes plus que différents et le monde prétendu dominant se fait remarquer par sa hideur et sa courte vue !. Tout ceci ressemble à des…nécessités historiques : une ville entièrement fermée, repliée sur elle-même et qui, par ses idées loufoques (jamais débattues sainement) était en train de saccager le pays entier. Et ? Et une réaction qui prend les choses par  au-dessus, qui englobe, elle, le pays entier (lorsque Paris n’est plus que séparatiste et absolument immature), qui ne crie pas d’amertumes et de doléances amères. Mais bien, qui apparait, avec une forme de grandeur, de certitude comportementale, d’aisances d’humains qui sont chez eux partout, de fraîcheur d’un monde nouveau. Oui, qui dominent bien les ex-dominants. Sans se la faire mais avec tous les comportements d’adultes, genre en train de tenter de ramener les cancres parisianistes à la réalité, de leur insuffler de la raison, de calmer ces lunatiques hors réel, d’utiliser oui…une pédagogie particulièrement réussie. Preuves ? Toute l’Europe (voir la carte jointe) les imite et n’imite surtout pas les versaillais parisiens. Voilà le véridique Récit. Qui analyse tout, ne laisse rien dans l’ombre et englobe tous les faits. Sûr, que Paris va devoir boire sa coupe jusqu’à la lie : mais ce sont ses comportements inexcusables et ses manipulations abjectes, ses arrières-pensées sordides et ses trahisons structurelles du pays complet qui l’auront causée. C’est l’Histoire en marche. Fallait pas la réveiller. Elle ira jusqu’au bout, c’est un mouvement de fond qui vient de commencer et que plus rien ne stoppera.

Donc il doit arriver à son terme. Et nul-le ne peut dire ce terme sauf qu’à analyser rationnellement, à tenter d’englober tous les faits épars, à écarter fermement les dégoisements fanatiques des centralistes, à mettre en exergue toutes les paroles nouvelles, nous nous trouvons tellement plus prés de comprendre que les arriérés parisianistes…désormais absolument largués : ils n’ont rien compris, ils ne font aucun effort de comprendre. L’Histoire les balaiera. Ils/elles se seront auto-abandonnés ! Désormais, nous regardons tout en face…les inégalités ne sont pas évacuées dans des discours abstraits qui fuient les solutions concrètes et les bouleversements des comportements. Mais s’incarnent dans des visages abîmés par les injustices, s’entendent dans des voix éraillées de trop de fatigues imméritées, oui se personnalisent au point de ne plus pouvoir fermer les yeux lâchement. Et seules des réponses affectives et émotionnelles sont à la hauteur des rencontres. Le bourgeois engoncé dans son manque de savoir-vivre n’a rien à partager, certainement pas l’humanité dont il semble tant dépourvu. Il est inadapté partout (sauf dans un salon artificiel), ne sachant extérioriser aucune émotion ni aucun sentiment…qu’est-ce qu’il fout donc sur Terre ? Il avait tous les moyens matériels d’APPRENDRE, oui ou non ? Ce dangereux feignasse du cœur est, dorénavant, un fardeau que nous devons traîner jusqu’à ce qu’il se décide enfin…à s’auto-engueuler, à s’auto-claquer et à se prendre enfin…en main. Afin de changer 100% de ses sales manies d’anti-social ! Oui c’est de ceci dont il s’agit : le bourgeois ne sait pas se comporter « naturellement », et normalement en société – tous les problèmes viennent de là. Puisque toutes ses solutions ne peuvent qu’aggraver les problèmes, n’étant jamais à la hauteur des situations. Quelque part, tous les bourgeois sont des puceaux du vivre ensemble. Impréparés à fond ! Tous et toutes auront reçu une éducation…ratée !

Colère-des-Gilets-jaunes-avec-eux-regardons-les-inégalites-en-face

……………………………….*****************************************

Gilets-Jaunes-acte-6-c'est-un-tournant-social-qu'il-va-falloir-effectuer

« Supposons maintenant que l’on réduise de 10% les revenus des 20% de ménages les plus aisés, sous la forme d’une contribution (et avec une progressivité au sein de la tranche concernée)  à définir, associée à une pédagogie adaptée [[ dirigée enfin contre les riches…les seuls qui n’ont jamais rien Appris]]. Leur revenu moyen passerait ainsi de 8 000 euros à 7 200 euros mensuels. Un montant qui ne semble pas de nature à les priver considérablement, de sorte que l’on n’imagine guère qu’ils défileraient dans la rue pour s’en plaindre (avec peut-être des gilets de costumes trois pièces…). En revanche, l’effet de cette nouvelle redistribution sur les 20% de détenteurs des revenus les plus modestes serait considérable : ils verraient leur montant passer de 1000 euros à 1 400 euros par mois, compte tenu de l’effet de levier du "facteur 4" existant (ratio d’inégalité moyenne). Beaucoup pourraient sans doute ainsi faire vivre plus décemment leurs familles, sans recourir à des crédits qu’ils ne peuvent souvent plus rembourser. »…Un moyen de réconcilier les deux France : à part que ce sont le faux dominants qui auront tenté de fuir par séparatisme économique stupide (tout pour nous et rien pour les autres) et que leurs autoritarismes criards n’étaient jamais à la hauteur de leurs comportements (si tu veux commander, il faut que ton corps exsude l’autorité…naturelle. Puisque l’artificielle reste toujours aussi minable que l’usage illégal des Crs …et pire contre les mauvaises personnes. Ce sont les riches qui ne font pas leur part dans le pays, oui qui sont ces séditieux qui peuvent être gazés et tabassés pour les rappeler…aux urgentes réalités…qui ne sont pas eux ! Les Gilets jaunes sont du bon côté de l’Histoire : la répression violente à leur égard aura donc été une…faute historique qui ne peut qu’être rectifiée…Nous pouvons le savoir parce que l’Histoire se ressemble toujours à elle-même, qu’il y a donc des récurrences et que ces récurrences se retrouvent dès que l’Histoire est là

 

Gilets-jaunes-le-patronat-applaudit-les-mesures-annoncées-par-macron-il-ne-faut-pas-laisser-trop-d'illusions-à-nos-salariés-etc.

Le Medef et plusieurs organisations de dirigeants se sont félicités [[ toujours en vase clos ! Et nul de les féliciter, n’est-ce pas ?]] des mesures annoncées par Emmanuel Macron, qui ne devraient pas affecter la compétitivité [[mot de faux-jetons : lorsque ces «petits» patrons se « monopolisent » des revenus exorbitants ce sont eux qui attaquent…la compétitivité de leur propre entreprise…l’affaiblissant bien trop, oui ou non ?]] des sociétés. Toutefois, ils estiment que la prime de fin d’année sera rarement versée…. »…[[ Ce don de divination ne peut qu’être remarqué. Mais aussi la réalité nue que l’ancien hypnotisme des médias menteurs ne cache plus et qui est : donc un menu très maigre imposé aux Gilets jaunes (il est parlé à leur place et ventriloqué qu’ils sont vraiment trèèèès contents ) et un menu à la carte où les patrons peuvent mentir n’importe comment...sans se voir rabroués….par exemple comme ceci : les mesurettes indécentes ne « répondent pas aux attentes exprimées »…Alors pourquoi, pourquoi le dire ? Pourquoi toujours parler au nom des autres ? Genre : « les patrons, abandonnant leurs grognes permanentes et leurs plaintes abusives, viennent d’accepter le revenu maximal. Se méfiant d’eux-mêmes et de leurs propres cupidités, ils acceptent que d’autres les limitent, pour leur bien !»…Ah ils ne l’ont pas fait, alors que cette saine mesure « correspond aux attentes exprimées ». Point barre. Et bien, soyez devant l’égalité retrouvée. Mais souriez ! Souriez ! Cela devient pénible de voir les trop riches toujours faire la gueule. C’est bon pour leur santé de restreindre leurs…rapacités (qui nuisent à la santé des autres)…C’est ainsi que les médias devraient – plus souvent – s’exprimer…ils ne le font pas, à que cela ne tienne, nous le ferons…à leur place !]]

« Il ne faut « pas laisser trop d’illusions à nos salariés. », a renchéri sur France Info Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment (FFB), l’une des principales composantes du Medef. « Je ne suis pas sûr que toutes nos entreprises et bien loin de là soient en capacité de verser la prime. », a-t-il ajouté » …Laissons-les à leur charabia archaïque et au fait flagrant qu’ils n’ont AUCUNE PAROLE. Donc aucun savoir-vivre…ces malappris ont tout mal appris. L’Histoire va leur remonter les bretelles !

La-police-imite-carrément-les-gilets-jaunes   Linda Kebbab, déléguée nationale du syndicat Unité SGP Police FO: "Il faut passer à l'action et nous avons décidé de mettre en place l'Acte I des policiers dès 2019."

......……………………*********************************

Sortir-de-la-financiarisation-enseigner-l'économie-et-la-finance-autrement-la-vivre-pareillement-!

Beaucoup d’académiques s’insurgent aujourd’hui [[ vu qu’il y a plus de risques…rappelons que notre premier livre de « vraie » économie remonte à …30 ans ]] contre le modèle de financiarisation, l’obsolescence des théories impliquant une rationalité de l’« homo economicus », tout en insistant sur le rôle de la finance comme vecteur d’une croissance plus responsable. Faut-il voir là un phénomène de mode, une nouvelle niche de différenciation, ou, au contraire, un réel besoin de transformation des modèles d’enseignement ? Les enjeux sont nombreux. Il s’agit donc de faire le tri parmi tous ces discours et de proposer un modèle où la notion d’engagement permet un changement radical de paradigme [[ tâche méconnue à laquelle s’est attaché imagiter. Sur chaque thème nous avons fait un tri non impératif des modèles qui durent…Pourquoi ? Parce que seuls les grands acceptent les tâches rebutantes, ardues, non reconnues et avec strictement aucun applaudissements à aucun moment du périple…les petits se précipitent sur la fausse gloire, oubliant qu’aucun marketing ne peut « décréter » la gloire de quiconque mais que ce mot (méconnu) traduit seulement…l’immense chant (ou non) qui s’élève du cœur des autres lorsque vous apparaissez. Les grands voyageurs les nomment les « soutiers de la civilisation », eux/elles sans qui la civilisation…s’écroule, les noirci.e.s à foutre la chaleur dans la chaudière du futur. Carrément que, nous avons toujours préféré leur présence d’horribles travailleurs aux présences suintantes et malsaines des fausses stars qui auront occupé illégalement la scène depuis 30 ans…Comment le vérifier ? Facile, ils/elles à aucun moment ne peuvent conter le véridique Récit, celui où tout colle et où tous les faits …répondent  à l’appel du sens-pour-tous. Le secret ? C’est que pas grand monde n’est connu mais que tout le monde mérite de l’être (d’où le texte Nul n’est nul)…et que tu vois ces fausses stars vont «ignorer» tous ces pas connus et s’égarer, se faire vampiriser, délester, surexploiter  par des aussi faussaires qu’eux…eux d’après, qu'ils avaient oublié que leur « percée » première » était obligatoirement due à un…refus net du système d’inhumanité.(ce qui avait touché le peuple – mais de là à l’entuber ensuite. De là à trahir…). C’est que Tout le monde est humainement égal donc les inégalités financières sont clairement illégales au firmament de l’Humanité…et we are all stars, pas que quelques un.e.s, prenant (ainsi) en otage la richesse de tous…Capté ? ]].

En ce dixième anniversaire de la crise financière de 2008, les enseignements en finance et économie ont-ils réellement évolué [[ si si, mais ailleurs, et pas qu’un peu, ce blog en a été un fidèle écho…l’économie est « résolue » par le simple fait que nous pouvons nous en passer oui…économiser l’économie ]]? Les progrès sont nuls… ou quasi-nuls, comme le confirme une récente étude publiée par l’institut Veblen, en association avec quatre chercheuses. Alors que les crises financières ont démontré l’inadaptation des modèles existants face aux enjeux de l’économie réelle, la théorie néo-classique [[ discréditée à 100 %]] et la théorie financière moderne archaïque et ringarde constituent pourtant toujours l’alpha et l’omega des parcours de formation master [[selon le principe CRS bien connu : la censure à 100 %...tous les grands économistes actuels sont interdits d’enseignement dans les grandes écoles et l’université. N’y trônent que des barbons les plus ignorants : d’où les incohérences dramatiques d’entendre des ruissellements, des destructions créatrices, des politiques de l’offre, des avantages comparatifs, de l’omniscience divine des marchés et tant d’absurdités démontrées fausses (depuis tant d’années) par de « vrais » économistes (en général, qui pratiquent d’autres sciences sociales et humaines : pas de mystères donc)…Et, de ce fait, nous avons de faux dirigeants formés avec…des idées fausses !]]. Un sentiment dichotomique voire schizophrénique se développe ainsi dans le corps étudiant lorsque des programmes proposent d’un côté des modules sur la déontologie et l’éthique des affaires, de l’autre des cours sur la théorie de l’efficience des marchés et des options [[ Facile à comprendre : la seconde est fausse, oui un scandaleux mensonge, la première vraie…]]..

Les acteurs sont pourtant nombreux à la recherche de profils formés à la maîtrise des outils financiers intégrant les notions d’impact sociétal et de maîtrise des risques globaux (financiers, environnementaux, sociaux, de gouvernance, stratégique…). La réponse se trouve certainement dans la difficulté à proposer un modèle engageant un changement de paradigme [[ pas autant qu’il voudrait décourager les intrépides : Steve Keen a résolu les fausses questions ci-dessus]]. La responsabilité de l’enseignant prend alors tout son sens, ce dernier étant souvent à l’origine des réflexions qui permettent [[ ou non ]] cette transformation, comme ont pu l’être l’école de Chicago ou la société du Mont Pèlerin dans l’avènement d’une société de marché financiarisée [[ l’horreur actuelle de la financiarisation de tout est, en effet, due à ces crétins, cruels crétins !]].  Il s’agit d’aller beaucoup plus loin et de s’engager [[toujours ce futur inadéquat : tout ceci est largement en cours et doit être décrit au présent…ce qui permet de démontrer la censure censitaire et tous les blocages illégaux à la …libre circulation des idées…libre circulation qui importe plus que le reste ]] dans un modèle disruptif où le sociétal ne soit plus seulement une variable d’ajustement visant des effets de réputation et d’image. [[ ce qui dans « Je ne parle plus à qui a raison » se formulait ainsi : le préjugement est la pire des insultes à la Justice puisqu’il ose brailler que de pré-Juger, de juger sans examen, de juger sans savoir et sans humanité, est plus important que tout. C’est ainsi qu’agissent les bourgeois et « leurs » médias inacceptables, c’est ainsi qu’ils sont vaincus…leurs préJugés les accusent dru !]]. La notion d’intégration est alors indispensable. L’ensemble des modules de cours économiques et financiers proposés doivent inclure la durabilité comme objectif final et non comme l’intermédiaire nécessaire à la réalisation financière. »…Le court terme est désigné comme un…crime contre l’Humanité…les dividendes arrêtent donc de voler la productivité des travailleurs (toujours au moins 5 000 milliards d’€ de volés aux européens – donc à leur restituer]], les avoirs des enfers fiscaux sont mis sous séquestres, les fraudeurs fiscaux ne sont plus encouragés (traités comme receleurs qui les glorifient !) mais sont saisis directement, etc.…etc.…et l’austérité pire qu’injuste disparaît…comme une Fête inattendue. En effet, les pauvres reçoivent tous les trop perçus (pour eux les injustement prélevés - à qui n’avaient pas à l’être…puisque jamais l’austérité-sans-les-riches-vu-que-l’austérité-des-autres-les-enrichit-trop… n’aurait jamais due exister !

Lorsque-changer-c'est-vraiment

Il s’agit donc de changer radicalement de paradigme en stoppant l’opposition entre financier et responsabilité [[ les financiers fous sont responsables et doivent ou rembourser ou aller en prison !]] dans différents cours. Les concepts de durabilité et responsabilité ne doivent pas s’enseigner dans l’aile A, l’économie dans l’aile B et la finance dans l’aile C de l’école ou de l’université. Il s’agit de décloisonner et ainsi proposer des programmes où les enjeux sociétaux sont transversaux [[ il est à noter que tous les penseurs Transversaux, tous, ont été censurés par l’absurde et inculte mafia parisienne....]] et repris comme le vecteur central des différentes disciplines [[sans esprit de synthèse il ne peut y avoir de savoir…pratique. Donc voué au concret]]. La finance reste un outil et non une science. Il est impossible aujourd’hui de penser qu’une décision financière peut se prendre si elle n’a pas un impact positif sur la société [[ après 30 ans de néolibéaralisme désastreux en Europe, toutes les preuves sont réunies !]].  Avant de penser que la responsabilité sociale de l’entreprise devient « mainstream » au sein des parcours de formation en finance, qu’elle peut être un élément de différenciation entre les marques, il s’agit surtout de comprendre comment l’outil « finance » se réencastre dans l’objectif sociétal [[ soit retour du responsable ET coupable…plus de Justice « prise en otage » par l’argent, illégal argent !]] Cela impliquera pour la communauté académique de se remettre profondément en question et donc de sortir de sa zone de confort.[[ les fausses élites devront, pour une fois, se bouger le cul. Ne serait-ce que pour dégager !]]

Il s’agit de ne pas reproduire les erreurs du passé qui ont permis au modèle financiarisé d’absorber les enjeux sociétaux sur un besoin de légitimité sociale en période d’après-crise 2008 et dans une logique pleinement conservatrice.[[ et le macronisme aura été le plus conservateurs des…conservateurs !]]. A l’heure où ces enjeux n’ont jamais eu une importance aussi forte depuis 40 ans et l’avènement de la financiarisation de l’économie, le rôle de l’éducation comme vecteur de transformation sociétale n’a jamais eu autant de sens »…Les malappris bourgeois ayant tout mal appris, leur mauvaise éducation doit cesser. Celle qui prend le contre-pied de leurs conneries doit revenir en avant de la scène

.................……………………**********************************

Mutations-des-dimensions

Ils revendiquent notamment un impôt davantage progressif, ce qui rejoint en cela les analyses de Thomas Piketty (voir le graphique suivant). Dans le même ordre d’idée, il s’agit pour eux de « faire payer les gros », autre nom pour les multinationales type Amazon, Facebook, Starbucks, Carrefour, etc. Des revendications additionnelles et non contradictoires font état d’un retour de l’ISF, et mentionnent la fraude fiscale annuelle des ménages les plus fortunés du pays, équivalant à l’impôt sur le revenu (entre 60 et 80 milliards d’euros par an).

C’est donc en modifiant l’objet étudié que l’on peut réhabiliter une analyse par courants économiques. Ceci afin d’analyser les revendications, si hétérogènes soient-elles, ainsi que les réponses du gouvernement. Or, il faut admettre qu’à l’heure où le prix « Nobel » d’économie Jean Tirole a peur que la diversité des points de vue amène au « relativisme des connaissances, antichambre de l’obscurantisme », le combat n’est pas gagné d’avance pour, au moins, avoir des éclairages différents sur un même fait social.

Dans le « qui gagne, qui perd ? » actuel, les modèles macroéconomiques portant sur les réformes du gouvernement actuel, mais bien plus encore le ressenti de la population française, convergent et signalent que les efforts sont unilatéraux. Cela viole le principe d’équité cher au modèle républicain. S’il est vrai qu’une réduction de l’impôt ne réduit pas les inégalités, une meilleure progressivité permettrait à celles-ci d’être mieux vécues, toutes choses étant égales par ailleurs, par les plus défavorisés de notre pays. Bien choisir les phénomènes à débattre et permettre à chaque courant économique d’avoir sa place dans le débat permettra de développer une analyse critique pertinente, dans les salles de classe comme sur les réseaux sociaux.

Si l’on rajoute la fraude fiscale, qui est surtout un phénomène concernant les particuliers les plus fortunés (voir le verrou de Bercy dans le livre de Pinçon-Charlot, « Tentative d’Évasion Fiscale ») comme pour les multinationales, la colère autour de la notion de la fiscalité ne débouche pas seulement sur une demande aveugle de baisse des impôts, mais également sur un partage de l’effort relatif pour les réduire.

Une analyse critique passe dès lors par un examen en profondeur des mécanismes adossés aux revendications actuelles, ainsi que des réponses du gouvernement. Et de ce fait, de nouvelles questions surviennent : par quel biais les inégalités sont réduites en France ? Souhaite-t-on seulement les réduire ? Quel est le lien entre l’égalité et l’équité ?

Nous-y-arrivons

................................……………………*****************************

«Il faut rebâtir une démocratie fondée sur la raison [[ sauf que c’est déjà fait, des livres pratiques en détiennent les techniques de terrain !]] qui tienne compte de la parole du peuple [[ c’est justement de la non Transmission de ces paroles durant ces 30 années dont il s’agit !]]. Certains ont ironisé sur la prise de parole des gilets jaunes. Ces ploucs ne sauraient pas dire ce qu’ils veulent. Ils ne sauraient pas davantage dire où ils prétendent aller [[ alors qu’ils y vont et que les bourgeois tournent en rond…d’égarements !]] et n’auraient, en tronc commun, que ce cri répété à l’envi : « Macron démission ». D’autres se méfient désormais d’une parole politiquement incorrecte et mal pensante, qui serait relayée et manipulée par des groupuscules extrémistes. Ceux-là illustrent les mots de Jules Romains, lequel, dans Retrouver la foi, écrivait en 1944 : « Il ne suffira pas que le peuple fasse indéfiniment ce qui lui passe par la tête, ou ce que des malins lui mettent dans la tête, pour que la cité soit sauvée. »

Il-faut-un-nouveau-vivre-collectif-!

Faisons appel à la raison [[ Pour nous cela a commencé par « Je ne parle plus à qui a raison » et, depuis, il n’y a pas un jour où ne ne sentons pas Raison !]] pour repenser la question de la vie démocratique, véritable urgence [[ sauf que les seuls qui ont le feu au cul ce sont les bourgeois illégaux et leurs oligarchies qui ne peuvent finir qu’en prison !]] du moment présent. Et écoutons encore l’académicien dans Pour raison garder : « La démocratie, dans son principe, ce n’est pas le régime de la souveraineté populaire, c’est le régime de la souveraineté de la raison, dans les conditions où les sociétés humaines le rendent possible[[ oui, et pour redevenir concrets : ici, c’est le mouvement de fond, initié par les Gilets jaunes, mais qui va porter tant de nouvelles forces, qui …transporte cette raison. Elle ne peut rester dans ses nuages tout de même, il faut bien qu’elle s’incarne !]]. » N’en référait-il pas aux fondateurs de la première révolution française, eux-mêmes inspirés par les philosophes, lesquels proposèrent de mettre fin à l’arbitraire dans le gouvernement des hommes et d’y substituer la raison et la justice.

Ne devons-nous pas reconnaître que cette noble intention est la seule qui vaille aujourd’hui, [[ les technocrates sont plus que largués…jamais leurs déraisons n’ont tant apparues !]] alors que nombre de citoyens se sentent dépossédés de tout pouvoir sur leur vie et livrés à l’arbitraire de technocraties lointaines et loufoques. Cette parole inspirée par la raison et tenant en respect les passions collectives les plus ténébreuses, voilà ce que nous devons rechercher urgemment [[ sauf que, une fois de plus, des humains font déjà tout cela depuis longtemps et transmettent une œuvre à la taille de la situation actuelle…assez donc du stupide « faudrait faire » préférer le rationnel « voyons Tout ce qui a déjà été fait »]]. Pour créer une vie démocratique renouvelée dans laquelle des personnes issues de milieux très divers s’exprimeront [[ pas de futur, mais du présent avec des pincées de passé…]] librement sur leur expérience de vie, partageront partagent leurs réflexions et seront écoutés ne sont pas écoutés par ceux qui ont la charge d’un gouvernement et qui devront doivent faire l’expertise de la situation. S’agit-il là d’une utopie ? Les gouvernements démocratiques étant soumis en permanence à des pressions intérieures et extérieures, il peut en effet sembler fou de prendre, voire perdre ce temps précieux dévolu à écouter les gueux. Pourtant, l’heure ne semble plus à l’évitement  [[ cette formulation évite la précision ; ce mouvement de fond parait tel un ovni venu de nulle part – ce qui prouve à quel point les experts bourgeois ne valent rein. Regardez nos textes nous en parlons déjà depuis tant d’années…or il vient direct du diktat « on ne publie plus les génies » et donc la société d’imposture qui va avec. Or les génies continuent à se savoir responsables de toute la civilisation (avec inclus les marginaux crétins des fausses élites) mais hors des regards inadaptés des médias d’argent, ceux qui ne sont au…courant de rien. Et que – simplement et naturellement – leurs influences plus souterraines imbibent l’époque. Donc pas de sources directes des Gilets jaunes mais des recherches de la multiplicité de ceux-ci des véridiques sources de l’époque. Et donc ils/elles drainent ce qu’ils sont parvenus à intégrer, assimiler, ressentir, débattre de tout cet authentique bouillon de régénération …les censeurs ont toujours tort puisque les retours de refoulés (que nul-le ne peut diriger ni contrôler) se font toujours…et que le maillon faible des censeurs explose…avec éclats. Ce qui éclaire les veilleurs…]].

Les experts qui conseillent nos dirigeants doivent impérativement tenir compte [[ ils ne l’ont jamais fait – ils ne le feront pas – nos expertises, par contre, leur sont supérieures, la chronologie des faits l’atteste pour nous !]] de cette parole populaire surgie du tréfonds [[ ce qui avoue que le blabla des êtres à revenus insensés n’est que…superficielle et reste donc…trop imméritée !]] et déterminée à se faire entendre. Il est impératif de construire avec eux cette éducation à la vie démocratique [[ étant entendu que ce sont les prétendus dirigeants qui ont vraiment à apprendre et non l’inverse !]] où la raison serait maîtresse. Ne le ferions-nous pas ? Nous encourrions le risque d’un futur dangereux et incertain, menacé qu’il serait par des révoltes haineuses et manichéennes. Il est impératif que la parole démocratique réunisse certaines conditions pour livrer son expertise et sa sagesse [[.... une bonne partie se trouve déjà dans N.R.V. !]].

Pour baisser les masques inspirés par la peur, la haine et une relation aux autres et à l’autorité [[ ce sont les fausses autorités qui REFUSENT l’autorité naturelle – les œuvres stupidement censurées sont naturellement puissantes et dès leurs…titres !]], fragilisées par les aléas de la vie et parler avec authenticité [[ idem]]. Pour mettre en relation les paroles les plus diverses et parfois contradictoires [[ les contradictions sont surtout une tension dans la diction…changer de cadre de perception et d’écoute permet de les intégrer dans le …même récit !]], dans la confrontation et le conflit [[ catharsis est la sortie qui nous sort du sort ]]. Pour arriver à une confiance en soi restaurée qui aboutirait à une parole juste et forte, ressourcée par une expérience de vie concrète et documentée [[ imagiter correspond à ce critère d’exigence ]]. C’est en effet ce manque de confiance envers les nouvelles aristocraties qui nous gouvernent que nous avons tous confondu, à tort, avec un désintérêt pour la politique. Les gilets jaunes, ces abstentionnistes réussis, s’expriment aujourd’hui hors cadre électoral. »…Normal , les élections sont prises en otages, oui séquestrées par l’argent illégal. IL NE SERT donc à rien de voter (chez les pervertis qui osent même…accuser, trop cruellement, les ultimes votants (une minorité, les abstentionnistes sont la Majorité) des résultats de votes ainsi truqués), pourquoi en effet voter si c’est pour viVoter ?…Tout se vérifie, le langage le disait déjà bien avant que d’humbles chemineurs (le mot marcheurs à été trop Sali par des impostures) n’avèrent que la rationalité commence par…écouter les mots. Bingo, le centre du trésor du gigantesque Trésor social, inépuisable et durable trésor dès qu’ouvert, est désormais identifié…Ainsi que la réponse au pourquoi…

......……. Pourquoi ce qui était encore acceptable ne l’est, tout à coup, plus ? 

 

…….………….…(à suivre)

……   ……….…………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

             Que la grande lucidité collective nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 4 900 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Un grand tremblement de société
les journalistes témoins sont interdits : il ne fait pas que cela SE SACHE…Tout doit rester caché…

les journalistes témoins sont interdits : il ne fait pas que cela SE SACHE…Tout doit rester caché…

carte des émules GJ en Europe

carte des émules GJ en Europe

Lorsque ce sont les faux dirigeants qui sont déviants…

Lorsque ce sont les faux dirigeants qui sont déviants…

Un grand tremblement de société
Un grand tremblement de société
Même en Belgique ?...puisque pas de droits de l’enfant ni de l’adolescent (qui devrait tout de même être protégé des arbitraires policiers !)…

Même en Belgique ?...puisque pas de droits de l’enfant ni de l’adolescent (qui devrait tout de même être protégé des arbitraires policiers !)…

calme contre argent…

calme contre argent…

en France le centralisme aura abandonné le reste du pays…

en France le centralisme aura abandonné le reste du pays…

Ce 17 ? Des gilets jaunes et VTC "filtrent" les camions près de Rungis Ce lieu de blocage n'a pas été choisi par hasard: de nombreux produits internationaux transitent à Rungis, plus grand marché de produits agricoles au monde.

INSURRECTION ! LES GILETS JAUNES - 15/12/2018...les insurgis ont surgi !

DÉCONSTRUCTION DES ARGUMENTS MACRONISTES - THOMAS PORCHER...tellement moins hérétique que nous !

Thomas VDB a su trouver une image parlante pour éclairer le mouvement des gilets jaunes sous un jour nouveau des mini-Nuts ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Bonjour chères frères et sœurs

Je m'appelle Delarue Vanessa

Je fais ses témoignages pour témoigner la compétence d'un vieux vraiment formidable.

Je vous assure que j'ai eu à contacter plusieurs marabouts qui sont rien que des faux , des menteurs, des escrocs je ne sais plus quoi les qualifiés mais suite aux plusieurs recherches je suis tombé sur ce vieux qui m'a vraiment redonner le bonheur , le bonheur que je recherche depuis tant d'années il est vraiment formidable je souffrais d'une rupture avec mon mari il m'a quitté cela à fait 1 an 1 mois et même au boulot j'ai perdu le travail mon père était gravement malade mais dans un intervalle de 3 jours je vous rassure que j'ai eu des miracles dans ma vie grasse à ce vieux aujourd'hui je vis bien avec mon mari , mon père est guérit, on m'a ra-pellé au boulot et j'ai même refuser mais actuellement je suis dans un autre service qui est mieux que l'autre vraiment je ne sais pas comment remercié ce vieux il m'a travailler sans me prendre un euro j'ai d'abord eu la satisfaction avant de le récompenser vraiment il est très bon ce vieux . Alors vous qui souffrez de n'importe que problème, vous qui avez n'importe des soucis ne vous faites plus de souci contacté directement ce vieux voici son adresse

E-email : said.marabout@outlook.fr

Ou vous pouvez l'appelez directement sur son numéro portable 00229 98 98 29 82

Ou sur son Whatsapp: 00229 98 98 29 82
Répondre