L’économie des gilets jaunes ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

L’économie des gilets jaunes ?

Incroyable mais vrai : le sillage des gilets jaunes introduit une nouvelle économie humaine. Faute d’habitudes, c’est encore difficile à percevoir – aussi joignons-nous un ensemble de documents qui dessinent bien une ligne neuve. Sur le fond, c’est enfin une élévation collective de la dignité humaine. Le refus d’une économie rabaissée à n’être que matérielle, par l’infinie vulgarité obtuse des arriérés bourgeois, se montre être tellement d’autres choses. De la haute thérapie. Une panacée des meilleures méthodes afin de sortir du bordel causé par la grande crise actuelle. Crise causée uniquement par les grands voyous du haut qui, chaque jour, commettent plus de délits que les braves gens qui sont dans les rues n’en commettent en toute une vie. Ces voyous des sommets n’ont pas encore vraiment ressenti à quel point ils/elles nous soulèvent de dégoûts indignés. Il faut le ressentir plus fort encore. Jusqu’à les faire imprimer qu’à leur égard tout n’est que répulsion : un gigantesque vomi doit se déverser sur eux. Ce sont eux les vauriens qui osent ordonner aux Crs de tabasser et aux juges de pratiquer une Injustice à 2 vitesses (tout contre les honnêtes humains mais tout en faveur des pires escrocs des médias et des pouvoirs). Démonstrations inattendues qui suivent…

 

Des-gilets-jaunes-découvrent-des-erreurs-de-prix-massives-dans-un-grand-magasin

 

"En faisant les courses, l'un d'entre nous a constaté sur son ticket de caisse des prix plus élevés que ceux affichés", a expliqué Pierre-Gaël Laveder, porte-parole des manifestants. Le mot est immédiatement donné, et d'autres gilets jaunes décident de venir inspecter les rayons avec un scanner qui affiche le prix qui sera facturé à la caisse. Les conclusions sont assez rapides: en une demi-heure, les manifestants contrôlent 125 produits. "85% affichaient des prix erronés, en grande majorité en défaveur du client", précise le porte-parole des gilets jaunes. "Les écarts de prix allaient de 2 centimes jusqu'à 6 euros. Pour la plupart, il y avait de 5 à 10 centimes d'écart. »…Et la direction entre dans le déshonneur de soutenir que…c’est une erreur. Alors que le commerce à un chiffre d’affaires supérieur au budget de l’état, nous pouvons nous méfier de leurs…erreurs à répétitions… qui peuvent mériter la…prison ferme. Alors que les mêmes n’hésitent pas à faire enfermer un pauvre qui a « volé » un peu de nourriture : celui-ci n’a Jamais le droit à la moindre erreur. Les trop riches à toutes ! Ce temps est bien fini…Puisque les Gilets jaunes vont multiplier les contrôles des riches et trop riches…soupçonnés de vouloir détruire le pays en le dévalisant trop souvent !

 

Nous vient en contrepoint ce témoignage : « Ayant une mémoire bonne, je me suis souvenu à la caisse que le prix en rayon était bien inférieur à celui exigé en paiement. Mais malgré mon insistance (dont retour en rayon afin de…vérifier), il a été inventé une fable qu’il fallait acheter 2 fois le même produit pour payer celui-là ce prix (et seulement ce second prix serait affiché – ben voyons). Ce qui n’était nulle part signalé. Bref, je suis parti (sans l’article) mais avec la sensation d’avoir été volé légalement par des personnages au faciès particulièrement antipathiques ». Nous avons réfléchi en commun et nous nous sommes mémorisés de semblables incidents, toujours en nos défaveurs. Dès lors, nous aussi, nous pensons que tant…d’erreurs réunies (une c’est possible, 85 non) viennent d’un choix délibéré. Et que la société étant pourrie par des escrocs pour qui l’ignoble mot « profiteurs » (faire des profits) devient la dignité sur Terre.et donne même le droit de rester hors la loi et de piétiner tous les humains autour d’eux – oui ces faux dirigeants offrent un exemple si déplorable (et nous déplorons et suggérons qu’il ferait bien d’aller «calmer leurs séditions antisociales» en prison !)…normal que d’autres humains les écoutent. La responsabilité des corruptions reste imputable à 95 % à ces sommets. Et les Gilets jaunes peuvent parvenir à ceci : le point de base est d’empêcher que les riches NUISENT aux pauvres. Donc que leur maigre pouvoir d’achat soit Respecté. Et que la « vigilance Gilets jaunes » soit là afin de débusquer tous ces voleurs des pauvres (qui ne se situent à l’évidence pas chez les pauvres mais chez les bien plus riches !). Pour nous, l’axe central de la société c’est : les pauvres ce sont les meilleurs et trop de riches ont, en général, perdu toute honnêteté (donc fiabilité sociale), honnêteté et intellectuelle et morale (faut dire que tout, dans la      désorganisation sociale par le haut, ce si grave fauteur de troubles, les…incite à se corrompre). Et donc ? C’est aux pauvres de ramener de la véridique probité dans cette société pourrie par le haut. Cela c’est de l’économie qui part des racines mêmes.

 

La-pile-de-cv-quand-pôle-emploi-fait-du-vrai-racolage-?

 

« Bakchichs déguisés de la corruption ? Faire payer pour être…mieux traités à Pôle emploi. »  Une nouvelle étape serait franchie dans la folie capitaliste de la "Start-up nation" ? « Pôle emploi propose aux chômeurs de télécharger une application qui fait payer les utilisateurs pour être repérés par des recruteurs.» Il va falloir du temps pour vérifier le contenu et la réalité de cette…proposition, mais comme ce délire correspond bien à l’obsession malade anti chômeurs (faire disparaître, et à n’importe quel prix, les chômeurs des chiffres afin de « faire croire » que le chômage diminue – et donc sur-maltraiter des humains afin de faire gober que ces faux dirigeants se préoccupent tant d’eux qu’ils en ôtent leur grand obstacle (« mais Monsieur, soyez heureux le chômage diminue ». Oui pendant que le malheureux reçoit des coups et des injustices de partout… « il doit être heureux »…pour la seule tranquillité des monstres des sommets !). « L’économie gilets jaunes » c’est le retour du Respect méticuleux des chômeuses et chômeurs. Que la société qui, faute de partage raisonnable des riches, honteux laxismes envers les fraudes excessives (d’où un prix en rayon et un prix différent en caisses ! ) des gangsters Trop riches, exonérations, dons des états « séquestrés », et un refus de ces «séditieux fiscaux nuisibles» de participer aux Recettes publiques qui ne sont plus – légalement – assez alimentée …et que ces cœurs de pierre avec des têtes de linottes se rabattent sur l’infiniment plus « coûteux » de diminuer les dépenses publiques (sauf les inacceptables cadeaux au privé !). Donc de cogner illégitimement sur les chômeurs – PUISQUE une part des cotisations sociales du chômage ne va pas…aux chômeurs mais aux profiteurs (pourquoi la police ne vient pas gazer ces séditieux fiscaux ?).

 

Pascal-Canfin-la-moitié-de-la-fiscalité-écologique-doit-être-redistribuée-aux-français

« Première leçon à tirer de ce qui a déclenché le mouvement des « gilets jaunes » : pour opérer la transition écologique, la taxe carbone doit continuer à augmenter [[ y incluant les trop yachts et trop jet privés, etc.]] ; mais il faut ….qu’au moins 50 % de la fiscalité écologique soit redistribuée aux Français afin de les accompagner dans leurs changements de pratiques – en ciblant en priorité ceux pour lesquels les alternatives sont les plus complexes. On en est très loin aujourd’hui [[ l’état prélève mais uniquement pour le meilleur usage collectif possible : Redistribuer, aider tout véritable effort écologique d’habitations, de transports, de vie urbaine, etc.). Ainsi, n’y aurait plus de Taxes écologiques mais bien collectes globales pour redistribution avec encouragements monnayés de tout ce qui fait avancer l’écologie-pour-tous. Dès que la probité revient un bon nombre de faux problèmes s’évanouit. Faux problèmes uniquement dus au fait qu’il y a bien trop d’escrocs au sommet de la société !]].

Deuxième leçon : il faut innover dans la production des politiques publiques, et organiser des « hackathons » [contraction de hack et marathon, le mot désigne un processus créatif répandu dans le domaine de l’innovation numérique, qui consiste à réunir des développeurs dans une démarche collaborative- bref une forme de Ric] autour de questions précises. Exemple : comment développer les alternatives à la voiture individuelle fossile en zone périurbaine sans faire payer ? Il s’agit de mettre tous les acteurs concernés – start-up, constructeurs automobiles, régies de transport, élus locaux, régions, Caisse des dépôts, banques, etc. – autour de la table pour trouver une solution [[ sinon tous les dits problèmes restent…orphelins sans solutions !]]. La transition écologique impose de bouleverser les formes habituelles de production des politiques publiques [[ notamment de prendre en cause le « plus t’es riche, plus tu pollues » (sur Terre 10 des plus riches se permettent de prendre en otages 50 % des pollutions pendant que les 50 % les plus pauvres sont des modèles de…propretés avec 13 % des pollutions ! Et donc la clarté du pollueur = payeur contraint les états (libérés de la «sédition lobbies» !) de collecter BIEN PLUS chez les trop riches pollueurs et qui veulent faire payer les pauvres pour « leurs » pollutions. Ce qui dépasse la décence, non ?]]), parce que les obstacles qui s’y opposent sont ultra-concrets – tel un syndic qui ne votera pas les travaux d’isolation d’un immeuble. Etc »…Et tout change par des actes simples – mettre à l’honneur les pauvres pour leurs vies exemplaires qui ne polluent pas la planète Et (en même temps) faire payer à fond pour les jets privés, les yachts et tout ce qui pollue gravement Et insulte le partage des richesses, etc. La proportionnalité revient : pour le moment, « il coûte toujours plus cher d’être pauvres », taxés (impôts indirects) de partout et cela « rapporte toujours plus d’être ainsi…illégalement riche ». Les inégalités économiques créent tous les drames actuels – la combattre devient donc infiniment plus Urgent que d’attaquer si illégalement les chômeurs. L’économie Gilet jaune rétablit les vraies et non nuisibles priorités…collectives !

Les-gilets-jaunes-coûteraient-cher-à-la-France-mais-pas-les-trop-riches-?

Faux, ce sont les trop riches qui COÛTENT à la France…412 milliards la grande distribution alors que son chiffre d’affaires est supérieur à celui de l’état. Toujours rien de fait contre les enfers fiscaux, les fuyards des paiements légaux, les insupportables fraudes des trop riches. A côté de ces refus d’augmenter les recettes en touchant juste ce Dû Légal – les Gilets jaunes ne nuisent pas…Nous venons même de vérifier qu’ils peuvent ASSAINIR les écuries d’Augias du capitalisme (ce scandale toujours pas aboli !)…Tous nos textes offrent nombres d’autres faits saillants pour poursuivre la réflexion en les parcourant !

La-benjamine-du-congrès-américain-fait-trembler-les-trop-riches

« A peine rentrée au Congrès américain, Alexandria Ocasio-Cortez a proposé de taxer jusqu'à 70% les plus hauts revenus. "Plus vous grimpez vers le haut de l'échelle, plus vous devez contribuer [[ ce qui tombe sous le sens. Et ? Le scandale libéral est cette abjecte perversion qui a installé l’inverse du…plus vous grimpez vers le haut moins il y a contribution. Les rois laidement fainéants du haut sont nourris par les pauvres et les moyens. Et ? Oui l’enfer est plus fou encore – ces pauvres et moyens (à qui la Constitution offre « le droit de participer aux décisions sur les dépenses publiques », oui en tant que contributeurs contribuables premiers et principaux) se voit gazés, tabassés, blessés, insultés médiatiquement pour rester …les derniers honnêtes humains dans une société défigurée de corrompus. Seule solution immédiate : rétablir la Raison de la progressivité, plus tu touches plus tu dois contribuer…et l’impression de sortir de chez les fous, englués de toutes ces verbiages avariés et puants de leurs mensonges, reste forte…Comme les soulagements (et fiertés d’être restés chez les pauvres) devant un monde ainsi remis DEBOUT, droit comme le Droit…où tout redevient clair oui progressivité des contribuables contributions !]]": Alexandria Ocasio-Cortez, benjamine du nouveau Congrès américain, a fait une entrée tonitruante sur la scène politique en évoquant l'idée de taxes très élevées pour les plus riches [[ ce que n’a pas fait le si désastreux Hollande]]...Oui c’est le correctif tant annoncé à la théorie du ruissellement…progressif et progressiste…plus t’as, plus tu dois. Nous avions donc bien entendu au départ ! Le « bon » ruissellement c’est bien l’économie gilets jaunes qui doit l’imposer aux sommets égarés (pour le moment, malgré nos méthodes d’objectivités) impossible de trouver une seule  décision de bien qu’auraient prise les gouvernements successifs. En fait, ils ne font que NUIRE ! Oui ils font vraiment tout mal…aussi pour eux cela finit mal ! 

……………..............................********************************

Enfin, lorsque nous présentons un nouveau champ de filons pour la collectivité (et nous en avons offert tant et tant dans nos 5 000 textes) nous devons agir de même. Faire surgir des manières de voir qui n’ont jamais eu lieu, inventer de nouveaux concepts, se charger d’un lourd travail de simplicité, soit trouver les meilleurs angles qui en disent le plus, qui vont le plus vite au cœur des problèmes, etc. Ce pourquoi nous ne croyons pas tellement dans les textes de listes (comme les trésors d’Ali Baba sauf que tu peux pas les palper et humer en vrai !). Non, nous préférons que ce soit charnellement,  corporellement et sensiblement, que ces concepts soient découverts. Dans le corps vibrant du texte.  Non dans la sécheresse glacée des abstractions. Oui ? Dans cette1ère approche (il y aura donc d’autres textes), où il reste impossible de tout dire, il y a, cependant, un angle à ajouter (mais là nous avons pléthores de documents ; il a fallu en cibler un seul !)…Soit :

Gilets-jaunes-médias-Bfm-tv-acte-vii

« S’il fallait une morale à cette tentative d’analyse, elle serait la suivante : le buzz est une trahison de la démocratie [[ les médias d’argent restent des viviers de traîtres ! Le show buzz aussi…Surtout à eux-mêmes, d’ailleurs…]]. En période de crise, l’illogique de l« entertainement » appliquée à l’information trahit le peuple comme le pouvoir. Car le pouvoir lui aussi s’est estimé mal servi  [[ blurp…]] par le traitement des gilets jaunes en mode catastrophe naturelle. Si l’on en croit le Canard Enchaîné du 26 décembre, Emmanuel Macron a reproché à BFM TV d’ «avoir servi la soupe» aux gilets jaunes [[ quelles vulgarités d’expressions, à la fin – toujours la manière la plus dégradante de nommer !]] et, pire encore, d’avoir « été le principal organisateur des manifestations ». Un pouvoir politique contesté par la rue ne souhaite au fond qu’une chose : que les médias gardent le silence. Sans les médias, les gilets jaunes n’existeraient pas, pense le pouvoir.[[ alors que c’est, évidemment, l’inverse : sans les 70 % de la majorité oui franche majorité silencieuse pas de médias – les médiatiques sont trop occupés par leurs narcissismes pour alimenter les médias…enfin un petit peu de réflexion permet de comprendre !]]. Et quand BFM TV – ou tout autre média – diffuse des images de gilets jaunes réclamant la démission du président, il faudrait que tous les Jean Quatremer et autres Jean-Michel Apathie gomment, comme France 3, le « dégage » de la pancarte brandie par un manifestant contre Emmanuel Macron. « Voir des gilets jaunes réclamer ma destitution sans jamais être repris par les présentateurs. Il y avait une sorte de connivence malsaine [[ alors que la connivence malsaine c’est l’élection-tromperie où seulement 16 % des électeurs disent avoir voté pour le…programme – si ce n’est, là, une collusion qui a fait collision depuis, c’est quoi donc ? Pour nous le macronisme n’a pas été élu c’est une sédition de factieux, d’après les mots de la Constitution !]] », aurait dit Emmanuel Macron (Canard Enchaîné).

Trois règles devraient être enseignées dans toutes les écoles de journalisme [[ nous en avons déjà parlé ici – le modèle actuel c’est un désastre. Il « faut imiter en tout la télévision, le modèle transcendant, la pensée uniquement unique »…alors que c’est celui des effondrements moraux et de la perte d’intelligence collective. Et ? Zéro livre dans ces fausses écoles – à quoi sert de penser ou raisonner avec discipline lorsqu’il ne s’agit plus que « de servir la soupe »  (que ces personnages brutaux et incultes se dénudent bien trop ! Et à leurs seuls détriments…]] :

Règle numéro 1. Si, en période de forte tension sociale, la logique de buzz mécontente le pouvoir et le mouvement social en même temps, il ne faut pas en conclure que le travail du journaliste a été équilibré. Il faut admettre en fait que la règle pourrie du spectaculaire – séduire, intéresser, amuser artificiellement – cesse de fonctionner. Quand l’Histoire rugit, point n’est besoin d’en rajouter. Les écoles de journalisme devraient enseigner cette règle de base : le buzz est réservé aux périodes de vent plat. Quand la tempête souffle, les journalistes doivent revenir aux fondamentaux : écouter, rapporter sobrement, oui s’effacer et analyser quand ils en ont les moyens intellectuels, ce qui n’est pas toujours le cas.

Règle numéro 2. En période de forte tension sociale, le buzz rend sourd, aveugle… et malveillant. La recherche du spectaculaire à tout prix empêche le journaliste de comprendre et trahit la fonction principale des médias d’information : rendre compte, informer[ [ là ce n’est plus que déformer et désinformer…bref, nous la jouer aux vrais séditieux ! Ainsi est un déshonneur pour la profession de relayer les faux chiffres sur les nombres rées d’actions gilets jaunes en France. Les sous-estimer ainsi (en gros diviser par 10 ou plus,  c’est trahir l’information !)]]

Règle numéro 3. Quand les médias ne font pas leur travail, des médias de remplacement surgissent inévitablement. It’s economy, stupid !”…Et donc tout nos efforts d’abord dans la société basique (écrire des livres), puis sur le site de livres gratuits et, en plus, sur ce blog prouve un bilan très positif de REUSSITES tous azimuts. Tout ce que nous avons planté, pousse dru et vigoureux ; nous ne sommes trompés sur aucune des grandes tendances du futur (donc du monde d’aujourd’hui) ; nous avons rapproché la grande culture (celle que haïssent les pouvoirs puisqu’elle les ridiculise mais sans chercher à le faire !) du maximum d’humains ; nous avons vécu tous les obstacles des censures censitaires (oui qui veut vérifier peut découvrir que nous sommes les vrais écrivains les plus censurés et empêchés en France actuelle !)….Sauf que ce que nous avions prédit c’est déjà là. Actuellement  nous sommes de ces éditorialistes qui ont supplantés toutes les plumes soumises afin de dire…le futur commun. Dans le respect absolu des citoyen.ne.s « qui ont la chance de nous lire », comme le fleurissent certain.e.s de vous !). Donc notre éditorial du jour (tourné vers l’aura maximum de la France dans le monde…entier ! ) se clôt ainsi.

Une mise en garde d’abord : les médias vendus, oui ces médias ultra polluants, ont tellement…perverti les sensibilités qu’il faut – parfois – commencer par des décryptages…préalables. Et la dialectique permet de parler plus vite et plus direct (la dialectique c’est, au moins, 3 arguments – tout ce qui est 2 peut, trop vite, virer au conflit !)…ici 1)*** – la société est structurée institutionnellement pour…voler les pauvres…2) ****les voleurs discréditent toujours les volés : donc médiatiquement être pauvre est traité comme un… délit, un crime, une émeute, une sédition contre les…trop riches, et autres graves délires…3) --- et ce dont souffrent le plus les humains ce n’est pas tant de la pauvreté matérielle que de tout ce qui l’entoure (humiliations imméritées, vexations, contrôles inappropriés (ce sont les fraudeurs trop riches qu’il faut contrôler), sur-paiements de tout (exemple des loyers où un pauvre doit t’aligner plusieurs couches de garanties sous la diffamation flagrante « les pauvres sont des voleurs » - non des volés ! Ce sont plutôt les riches les voleurs – la preuve immédiate ? Ce sur-paiement immérité c’est pour des gourbis…indignes !), et obstacles partout (tout de même la somme colossale des non-recours des d(r)oits où les pauvres ne touchent jamais l’argent auquel ils ont droit – pendant que les trop riches, sur assistés toujours, touchent trop celui auquel ils…n’ont pas le droit – oui le 1/3 des sommes jamais perçues par les pauvres…sacré pognon de dingue, les dingues étant les riches…spoliateurs !), enfin les diffamations partout (le pauvre serait un  assisté – faux seulement le riche l’est exonéré, subventionné, laissé fraudeur sans jamais le moindre rappel ni …insultes des pouvoirs à la télé, par exemple), alors que les pauvres sont spoliés, volés, surtaxé [[ nous avons calculé qu’ils peuvent payer jusqu’à 7 FOIS plus que les riches pour la même chose ]], etc. Oui ceci devait être élucidé avant de conclure par des…faits qui claquent trop dans l’insensibilité du trop abstrait ! il va s’agir de l’insécurité sociale (les irresponsables trop riches « n’ayant pas l’usage des services publics » les…vendent (oui vous avez bien lu « les vendent ») alors que l’impôt est destiné à « financer les services publics-…ce nuisible Frivole doit respecter les Règles de la réPublique (on ne peut vendre ce qui appartient à tous – oui l’heure des Comptes ne peut qu’arriver et, là, le tri ne peut qu’aboutir à : 1) des moratoires sur des enrichissements illicites et 2) *** des millénaires de prisons …que pour les riches démasqués en…grands délinquants !). Oui…le sentiment de pauvreté ---cette hyper violence que se permet la société qui ose tabasser tous ses…spoliés afin que sa CONSCIENCE ne puisse pas dire : « Société, je t’ai vu, tu te conduis comme la pire des gangsters, tu dois être énergiquement sanctionnée sur le champ. » Le premier acte sera la …réhabilitation des pauvres trop abusivement maltraité…Un peu comme ceci..

………………………..............*******************************************

Qui-se-sent-pauvre-en-France-?

«Le sentiment de pauvreté met en évidence une insécurité sociale durable et une vision dégradée de son avenir »…Pour le sociologue Nicolas Duvoux, la pauvreté monétaire est un indicateur d’inégalité, alors que la pauvreté subjective, qui concerne environ 13 % de la population, est un indicateur d’insécurité. >>> - ** Quelles sont les différentes définitions de la pauvreté et que nous apprennent-elles ? La question de savoir qui sont les « pauvres » a été très débattue dans les sciences humaines et sociales. En France est considéré comme pauvre tout individu vivant dans un ménage dont le niveau de vie est inférieur à 60 % du niveau de vie médian : en 2016, cela représente1 026 euros par mois pour une personne isolée, soit 14 % de la population. La pauvreté touche aujourd’hui de manière disproportionnée les enfants (19,8 %), les jeunes adultes (19,7 % des 18-29 ans) et les familles monoparentales (34,8 %). C’est un indicateur d’inégalité, qui mesure l’écart avec les revenus médians ou intermédiaires.

 

«Le Baromètre d'opinion de la drees (ministère des Solidarités et de la Santé) permet à N. Duvoux et A. Papuchon d’étudier le groupe formé par les personnes qui se déclarent pauvres. Analysant les déterminants principaux de cette perception et son articulation avec la dimension monétaire, ils montrent que la pauvreté subjective peut être vue comme un indicateur d’insécurité sociale durable, associée à un surcroit de pessimisme envers l’avenir. Quelle expérience les migrants venus en France métropolitaine à partir des départements d’outremer ont-ils des discriminations et du racisme ? À l’aide de matériaux quantitatifs et qualitatifs, M. Haddad met en évidence non seulement la proximité de leur vécu avec celui des migrants d’Afrique subsaharienne en raison d’une commune couleur de peau, mais aussi les stratégies que les ultramarins mettent en oeuvre pour se différencier des autres non-blancs. À l’occasion d’une enquête statistique sur les violences de genre subies par les lesbiennes, gays, bisexuels et trans, des répondants, minoritaires, ont jugé problématique l’enregistrement du genre et de la sexualité. M. Trachman et T. Lejbowicz analysent les deux registres de critique sous-jacents. L’un a pour but la reconnaissance d’identifications minoritaires alors que l’autre questionne la catégorisation en tant que telle. En raison du fort développement de l’usage des banques de données génétiques dans le monde de la police et de la justice, J. Vailly et G. Krikorian ont conduit des entretiens approfondis auprès de gendarmes et de policiers impliqués dans ces pratiques. Elles analysent ainsi les relations entre catégories d’identification d’auteurs et de suspects d’infraction, et les formes de savoir et rapports de pouvoir liés à cet usage. »

Revue-française-de-sociologie-2018-4-pages-            Nicolas Duvoux est professeur de sociologie à l’université Paris-VIII-Vincennes Saint-Denis, chercheur au Cresppa-LabToP. Il est l’auteur, avec Adrien Papuchon, de «Qui se sent pauvre en France ? Pauvreté subjective et insécurité sociale», un article de la Revue française de sociologie, 2018/4, p. 607-645

 

 

>>>>> --- ** Ces brefs avant-goûts nous profilent comment…

 

………….…………. la nouvelle économie va naître du mouvement !

 

 

…….………….…(à suivre)

……   ……….…………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

             Que le vrai partage des richesses nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 5 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

…faire payer pour être mieux traités !

…faire payer pour être mieux traités !

L’économie des gilets jaunes ?
Le cynisme insupportable des ignorants complets…c’est l’assistanat aux trop riches qui va trop loin. Par contre, il n’y a pas assez de minimums sociaux !

Le cynisme insupportable des ignorants complets…c’est l’assistanat aux trop riches qui va trop loin. Par contre, il n’y a pas assez de minimums sociaux !

la MAJORITE oui majorité silencieuse elle n’a que la voix des matraques comme …dialogues respectueux  et débats égalitaires…

la MAJORITE oui majorité silencieuse elle n’a que la voix des matraques comme …dialogues respectueux et débats égalitaires…

Qui ne veut pas entendre la voie de la raison ? Les graves empotés sociaux des trop riches…qui vont jusqu’à voler la nécessité des nécessiteux ! Insupportable de bêtise crasse…la vraie richesse cela se partage sinon ce n’est pas de la…richesse. Rien qu’un malsain racket !

Qui ne veut pas entendre la voie de la raison ? Les graves empotés sociaux des trop riches…qui vont jusqu’à voler la nécessité des nécessiteux ! Insupportable de bêtise crasse…la vraie richesse cela se partage sinon ce n’est pas de la…richesse. Rien qu’un malsain racket !

…les femmes ont tenu parole – ça change !

…les femmes ont tenu parole – ça change !

de Bcg...

de Bcg...

L’économie des gilets jaunes ?
L’économie des gilets jaunes ?

Le scandale du livret A - Allocution de François Asselineau…Comment se hausser comme donneurs de leçons lorsque l’on se conduit comme des détrousseurs de grand chemin ? Le but est d’inciter les épargnants pour investir sur des placements à risque afin de spolier plus facilement les gens lors de la prochaine chute des marchés…car spolier l’épargne des français sur le livret A, PEL, LLD c'est la révolution immédiate alors que les inciter a prendre des risques puis les piéger lors de la prochaine crise se sera la faute de l’épargnant et plus à l'état « pris en otage » par l’oligarchie illégale.

Des femmes gilets jaunes se mobilisent ce dimanche partout en France

Les Crs « ont reçu l’ordre de gazer les femmes même s’il n’y a aucun motif»…d’où l’ordre a été (presque) entièrement suivi !

La France fait plus que rejeter ses pauvres elle les matraque et ce sont les riches qui tiennent les matraques : l’injustice est arrivée aux bouts : désormais nous savons que les trop riches qui ont tort ne provoquent que des torts !

Les arrogantes inégalités attendent toujours ses solidarités. Et ? Les riches vivent toujours plus en pique-assiettes des… pauvres. Et ces ahuris de riches semblent contents d’eux ! Vraiment pas de quoi… Voici à plat les faits et voilà comment ils prouvent à quel point ces irresponsables riches ont tort. Mais tort et plus encore !

Comme c’est à Londres ce n’est pas en France…il peut être comparé…et donc «mesurer » ces mots sur un archet plus universel. Qui ne relève pas les violences policières perd de sa crédibilité…c’est ainsi !

Il s’agit d’inverser le circuit décisionnel : c’est aux pauvres de dire jusqu’à combien un riche peut aller sans…nuire gravement aux autres. Oui combien les pauvres devraient laisser aux riches ? Mêmes les statistiques répondent mieux que les idéologies.

Avant les gilets jaunes, les brutes insensibles disaient juste (sans débattre ni prouver) il y a moins de pauvreté (pas moins de…pauvres, vous remarquez !) – sauf que depuis le temps qu’ils radotaient ce si nuisible déni du réel, il devrait y avoir zéro pauvreté, oui à force de diminuer…- Dorénavant, partout s’étale le trop de pauvreté et que font ces braillards hypocrites, injustes, insensibles et que la loi ne sanctionne jamais. La pauvrophobie est une des pires formes de racisme, oui ou non ? Est-ce qu’un riche lambda reçoit des coups de matraques alors tout SAIT qu’il est bien plus délinquant qu’un pauvre lambda ?

Melissmell - Un chant vraiment puissant...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

said 23/04/2020 18:57

Bonjour chères frères et sœurs

Je m'appelle Delarue Vanessa

Je fais ses témoignages pour témoigner la compétence d'un vieux vraiment formidable.

Je vous assure que j'ai eu à contacter plusieurs marabouts qui sont rien que des faux , des menteurs, des escrocs je ne sais plus quoi les qualifiés mais suite aux plusieurs recherches je suis tombé sur ce vieux qui m'a vraiment redonner le bonheur , le bonheur que je recherche depuis tant d'années il est vraiment formidable je souffrais d'une rupture avec mon mari il m'a quitté cela à fait 1 an 1 mois et même au boulot j'ai perdu le travail mon père était gravement malade mais dans un intervalle de 3 jours je vous rassure que j'ai eu des miracles dans ma vie grasse à ce vieux aujourd'hui je vis bien avec mon mari , mon père est guérit, on m'a ra-pellé au boulot et j'ai même refuser mais actuellement je suis dans un autre service qui est mieux que l'autre vraiment je ne sais pas comment remercié ce vieux il m'a travailler sans me prendre un euro j'ai d'abord eu la satisfaction avant de le récompenser vraiment il est très bon ce vieux . Alors vous qui souffrez de n'importe que problème, vous qui avez n'importe des soucis ne vous faites plus de souci contacté directement ce vieux voici son adresse

E-email : said.marabout@outlook.fr

Ou vous pouvez l'appelez directement sur son numéro portable 00229 98 98 29 82

Ou sur son Whatsapp: 00229 98 98 29 82