Que sera une économie de répartition loyale ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Que sera une économie de répartition loyale ?

Afin de remplacer le désastre du capitalisme sans issue. Oui ? Une question d’importance surtout réinstallée dans son contexte…D’aucuns vont danser avec la liberté politique retrouvée, ou l’émancipation par rapport aux médias d’argent ou même la culture enfin traitée loyalement – mais il faut garder l’esprit pratique. Surtout en ces moments de joies intenses, l’omettre comme transition primordiale c’est trop écourter les moments de grâces. Autant donc prendre un peu d’avance. Quitter le fardeau capitaliste c’est se diriger vers une économie de partages donc de répartitions – où chacun.e sa partition et plus d’intrusions pour profitisme séparatiste – cette maladie mentale qu’il puisse être cru à des profits qui ne se font jamais aux détriments de personne. Qui ne soient pas un coût pour les…autres, celles/ceux qui refusent d’entrer dans la perversion nommée « faire des profits ». Comme cela ?

Étienne Chouard nous image très bien la stupidité capitaliste ainsi : le ruissellement fonctionne mais à l’envers ! Des pauvres vers les riches…Ce qui parait une aberration totale. En effet, l’argent donné aux trop riches est perdu pour la société…C’est la désorganiser, l’empêcher de fonctionner…le capitalisme est le plus grand sabotage antisocial jamais imaginé. Donc ? - *** 1) Les pauvres se font dévaliser…institutionnellement. Puisqu’il n’existe pas d’institutions justement pour limiter les riches dans leurs démences…Au contraire, ils peuvent les utiliser toutes à leur « seul » profit…**2) – Les solutions sont de protéger les pauvres des graves prédations des riches. Et cela, pour nous, se concrétise en limitant énergiquement le niveau des enrichissements autorisés (revenu maximal plus les autres formules…). A quoi s’ajoute un moratoire sur les patrimoines trop abusifs : nous avons calculé que cela pourrait être de 80 % pour les pires et bien moins pour d’autres. Les vérifications prouvent que ces personnages, entièrement hors du réel commun, n’ont «pas besoin» de ces patrimoines hyper dopés et qu’ils ne vivront aucun manque – tandis que la société dans son ensemble vivra bien mieux. A insister sur a vérité qu’il faille lier le moratoire sur les patrimoines aux limitations fermes sur tous les enrichissements : chacune de ces procédures isolée prendrait l’eau. Et ?

Le but n’est pas de barrer la route à être plus riches que les autres – seulement trop riches, ce qui (après vérifications jamais relayées dans les médias mainstream), se traduit par un net appauvrissement de la majorité de la société, par pertes de  pouvoirs d’achat, pertes de patrimoines, disparitions des services publics pour le motif hyper puéril que ces trop riches ne les utilisant pas « c’est pas grave, on peut les vendre ! » etc. Et encore ? Les trop riches n’ayant besoin de Rien de particulier vont pourrir la vie de beaucoup trop avec leurs prêts peu équitables. Bloquant la libre circulation des idées en achetant des médias et éditions afin que tout ne braille que ceci : ils ont toujours raison. Et ils font tout bien de telle façon que nul-le ne puisse dire l’inverse. D’où – systématisations des diffamations et des censures des grands penseurs actuels. Donc pertes sèches pour tout le monde. Plus de moyens de nous désembourber collectivement de l’ornière (qu’ils ont donc de prolongé de 30 ans de plus à la fin des années 1980 – il fut possible de l’abolir, carrément sûr…), Etc. Le mouvement des gilets jaunes est le seul (un peu celui de 1995) qui reste entièrement synthétique, soit rassembleur, boosteur des énergies, s’ouvrant à tous le futur (pendant que les ringards de l’Ancien Régime se replient sur leurs seules conneries ). Etc. Et alors ? C’est que plus s’étendent ses bienfaits lorsque nous élucidons plus encore les bienfaits de cette puissance désorganisée-organisée, d’intelligence collective nouvelle aux apports toujours imprévisibles aux moments cruciaux (oui existent certains prodiges il faut bien le dire). Donc – afin de suivre le fil quelle économie transitoire permettrait de remplacer les perversités capitalistes ? Sachant, qu’à terme, nous économisons l’économie, nous nous en passons complètement – l’ayant échangée par quelque chose de bien mieux. Oui ? D’abord 2 faits introducteurs :

………………….…*************************************************

Ces points de vues hérétiques…oui salubrement insolents qui rentrent dedans toutes les pulvérulences des fausses idées et nous font surgir des brillances qui parviennent jusqu’au fond de nos neurones ? Pas courants ? Cela dépend dans quels partie et sens du courant vous savez vous mettre !

Ses-impossibilités-tactiles-Isabelle-Adjani-décrypte-sans-tabou-les-aberrantes-relations-de-Macron-avec-les-pauvres

“C’est incroyable d’être à ce point dans l’incapacité de communiquer !” […] Il y a une grande “frilosité gênée” dans [sa] façon de communiquer… Comme [s’il] refusait d’être associé, d’une façon ou d’une autre, à la frange la plus pauvre de la population. “On a l’impression qu’il ne faut pas qu’il soit touché par ça, et qu’il ne faut pas toucher à ça. Une impossibilité tactile, en tout cas avec le corps du pauvre. Il ne sait pas. Il y a là quelque chose qui est complètement en réserve et qui rend les gens fous.” Surprenante incursion pourrait-on penser, – qui trouve des mots absolument appropriés pour décrire l’énigme (Isabelle Adjani, dans Elle, repris par Spoutnik-français) » : …à savoir que nous en bavons tant juste parce que ces technocrates qui ont eu une éducation plus que ratée (Ena et autres c’est désastres existentiels assurés !). Et ne savent absolument pas gérer leur vie intérieure, se multipliant des complexes de…complexes. Qu’y a-t-il de plus crétin, en effet, que d’avoir une peur…panique d’être pauvres ? Le macronisme n’est que l’idéologue dégénérée de cette peur irraisonnée. Eh oui, toujours renvoyer les Scud aux salopeurs devenus salopards…

Pourquoi-les-médias-ont-tellement-tort-?

Nous continuons à critiquer dru les médias  d’argent qui FUIENT de partout (même de la connaissance de leurs fuites devant les réalités). Ainsi jamais ne se demandent-ils d’où ils viennent ? Ce rappel va leur faire effet d’une douche glacée. Et nos vifs soulagements de leur faire redescendre de plusieurs étages leurs arrogances : en effet, le fond du non-débat c’est que, pas un moment, ils n’ont eu le moindre mot respectueux envers les si injustement blessés gravement des gilets jaunes…Jamais - ce qui offre l’image suivante : le blessé grave tombe et, en tombant, déchire superficiellement la veste du/de la journaliste. Et ? Ne va être rapporté que ce petit accroc et pas du tout la claire illégalité des agressions policières des flashballs tirés dans la…tête. Tirs fondés sur aucun motif rationnel. Oui ? Donc ces chochotes qui n’ont jamais mal aux autres, vaut mieux pas les bousculer, ils détournent l’essentiel par leurs médiocrités basses. Capté ? Par contre, nous pouvons dégainer des argumentaires en béton et le leur offrir dans la pleine conscience qui risque de tourner à la…mauvaise conscience. Comme ceci : Depuis fin des années 1970 que nous servaient-ils (complices et receleurs voyous !) ? « Voici ce à quoi vous n’aurez jamais droit »

Mais il y a autre chose : pendant longtemps, en particulier durant les « 30 Glorieuses », la presse a été, pour des raisons tant idéologiques que commerciales, le relais et le discours d’une France des riches à destination et à la portée de la France modeste. Le discours sous-jacent était : « Voici ce qu’est la France moderne. Voici ce que vous promet l’ascenseur social. » La presse, et surtout la « grande » presse parisienne et la télévision, servaient alors, par la promotion du « rêve social », autant le discours politique que leurs propres intérêts commerciaux.

A lire aussi: BFM TV: gentils journalistes boycottent méchants gilets jaunes

Le problème, c’est que l’ascenseur social est ensuite tombé en panne, mais que la presse n’a pas changé ses habitudes,[[ de lâche fainéante !]], préférant s’adresser, confortablement, à une classe bourgeoise de moins en moins nombreuse et de plus en plus isolée,[[ ainsi « sociologiquement » les médias actuels ne répondent qu’aux « besoins » de …11 % de la population – et cette minorité, et qui ne fait…aucuns efforts pour cesser de l’être, a le culot de mendier une subvention nationale de tous les contributeurs contribuables qu’elle…exclut inélégamment des ses articles !...Ils te la font, « ah mais les droits des publicitaires ! » mais n’en accordent aucun aux…contributeurs forcés pourtant…majoritaires. Ah oui c’est à ce point, je ne m’en rends pas compte ! ]]  plutôt que de se réinventer pour aller « au peuple ». Ce qui était au départ la promotion d’un rêve social est alors devenu peu à peu un instrument de séparatisme et de mépris. Le même discours, « voici le rêve moderne », qui autrefois voulait dire « voici ce qui vous est promis », est devenu « voici ce à quoi vous n’aurez jamais droit » [[ genre crevez dans votre misère, nous nous en avons rien à foutre de vous et le prouvons bien assez !]]. Comment s’étonner, dans ces conditions, du désamour ? C’est cette culture de la France profonde qui s’est perdue. Les gilets jaunes ont fait irruption sur la scène médiatique pour le dire, mais ils ne peuvent l’imposer [[ mais la percée est suffisante – plus rien ne sera comme avant, les indignes parisianistes sont cuits…]]. C’est cela qu’il nous faut retrouver, pour reconstruire la cohésion nationale [[ dont les pires séditieux sont bien ces médias parisiens…qui ne savent plus Rien du vrai pays !]] et la confiance qui nous font défaut, et les journalistes en sont des « passeurs » naturels [[faux pour nous, ce sont les vrais penseurs et écrivains, etc.]]. Une belle mission pour l’avenir ? [[ celle qui commence par dé-mission des plus nuisibles, oui ou non ?]] »… Et donc ? Ces médias d’argent, toujours en dessous de leurs chaussettes veulent persister en le «Voici ce à quoi vous n’aurez plus jamais droit», agrémenté de coups de pieds bien sournois en pleine poire. Genre retournez à la niche, vivotez en silence, arrêtez de faire chier les trop riches et laissez nous en paix …Nous avions réussi à nous droguer dur à la médiocrité afin d’endormir notre mauvaise conscience latente (ces complices du pires et de receleurs des preuves que le capitalisme est la plus grande délinquance ayant existée…Au point que de lui résister est le plus grand honneur qui rende service à tout le monde. Que (fin du lien dialectique) de s’en prendre aux résistant.e.s et pas aux oppresseurs c’est pitoyablement…lâche ! Que ne nous l’avez-nous pas fait en sens inverse !

Et donc ? Ces sournois.e.s ne méritent pas d’être bousculé.e.s physiquement (c’est p assez !) – qu’à la place, ils voient nos coeurs ulcérés de leurs trahisons, de leurs scandaleux mensonges et de leurs postures de matons, de délateurs et des flicards de l’esprit. Bon tu veux la jouer je me cache derrière la répression. Mais ils/elle ne pourront plus supporter nos silencieuses indignations face à leurs comportements indignes. Nous, bourlingueurs, avons assez rencontrés d’humains geignant ;« Je préférerais un gnon, un bleu qui disparaitra à ces mauvaises sensations de me ressentir comme déchu.e »…Et qui supplie même (dans leurs rêves ou leurs déambulations nocturnes) : « Mais frappe-moi donc, cogne, ça me soulagera »…et à qi cette rémission n’est plus jamais accordée. Ah tu la jouais délations lorsque tu fus un peu bousculée pour des raisons hautement légitimes (voir le d’où tu viens déplorable du dessus)… eh bien ton fardeau vient d’augmenter (il parait que des êtres en parviennent à ne plus pouvoir se supporter). Remarque : tu peux toujours déballer toute le vérité du système en te surpassant dans le style. Oui ça doit soulager !

Une-vue-d'ensemble

« Mais alors d’où vient-il cet argent ? Il vient exclusivement du futur et cela explique pourquoi tout le monde est coincé. Nous vivons vivions dans un monde [[ nous allons en changer ]] où tout incite à la dépense, de la publicité à la mendicité des trop riches de plus en plus publique voire télévisuelle. Les prétendus intellectuels ne cherchent pas à savoir d’où peut bien venir cette énergie monétaire qui nous fait manger, nous déplacer, nous soigner, survivre et même vivre. Ils ne font semblant de débattre que pour savoir si la monnaie est une marchandise, un signe ou une institution. Alors chacun dans son coin veut faire payer les autres [[ c’est uniquement «cela» les trop riches : tout l’argent gratuit pour eux et la société organisée pour voler sans cesse les pauvres et les moyens…avec extension du domaine des…pillages lamentables – pas de quoi, en effet, pavoiser comme de ne vivre qu’avec une gueule de fonds de poubelles et de se faire passer pour…riches !]]. Les banques par l’intérêt et les entreprises par la hausse des prix veulent faire payer leurs clients. Les Français [[ certains seulement – les sur-assistés trop riches]] veulent faire payer l’État par les subventions, et les entreprises par des augmentations de salaires. L’État veut faire payer tout le monde par la montée sans fin de la fiscalité directe [[ hier 135 € pour port de gilet jaune…c’est du…braquage déguisé en fiscal !] et indirecte. Chacun voudrait qu’un autre fasse payer un troisième.[[ d’où la ®évolution gilets jaunes c’est retrouver la santé de la fin des PERVERSIONS ; chacun.e paie son propre dû et le tiers n’est plus …exclu (parce qu’aucun des détraqué.e.s ne peut se passer de ce tiers justement ! Donc le tiers exclu « vaut » tellement plus qu’eux/elles !]]

Puisqu’un tel peuple ne se soumettra jamais à l’oppression d’une atopie supranationale [[ puisque Sans les peuples ]], il semble que le problème ne puisse être résolu que par la migration et le remplacement, solution qui ne manqueront pas d’éveiller l’attention de ceux qui soucieux des soldes migratoires auront constaté que de nombreux diplômés choisissent de s’expatrier, à tel point que ce serait devenu un phénomène de masse. Un prince qui souhaiterait fusionner la France dans une entité supranationale aurait tout intérêt à adopter des mesures qui amplifieraient ce phénomène, tel que l’accroissement des taxes et impôts en tous genreS, ainsi que cette fameuse dette dont personne ne voudra assumer le remboursement. Le projet de supranationalisme suppose que les français acceptent un transfert vers des autorités étrangères des décisions concernant leur avenir, ce qui est déjà partiellement le cas aujourd’hui. Machiavel nous enseigne que l’une des conditions pour la réalisation de ce projet, dès lors qu’elle touche à la liberté, ce qui semble être le cas avec les réformes engagées par l’Europe sur le droit du travail, est la dispersion du peuple de France et la dissolution de l’État [[ pour cela il suffit de rendre celui-ci INSUPPORTABLE par exemple par les violences policières ET par des mensonges effrontés aux médias – alors que la simple santé de voir «l’état coquille vide » (c’est un contenant neutre qui peut servir, à la seconde ; pour une économie de répartitions donc pour niquer à fond la perversion grave du capitalisme…et que, par idéologie stupide, nous devions nous priver de cette ressource rare, non mais ça va pas la tête !]]. Sans savoir ce qui se trame dans la tête de nos dirigeants [[ c’est possible, cela se nomme «l’intoxication volontaire» qui demande, toutefois, de s’auto-protéger soi, tellement leurs pensées soulèvent d’immenses répulsions…]], il semble que la situation actuelle prenne le bon chemin pour la réalisation de ces conditions [[ sauf que l’auto-aveuglement des gouvernements les fait tomber dans les mauvais…choix ! Pour eux, pas pour nous…]]. Toutefois, le supranationalisme n’a de sens que si cette utopie atopie [[c’est atopie, sans lieu mental, lorsque la géniale utopie dit «pas en Ce lieu mais ailleurs» reste inaccessible à ces avides détraqués ! Assez de diffamations des VRAIES valeurs qu’ils n’auront jamais, hein ?]] est partagée et aujourd’hui, il est frappant que les USA, la Grande Bretagne, la Russie et la Chine entre autres, c’est à dire les grandes puissances de demain, s’en écartent. Il se pourrait donc que l’on assiste au suicide de la France en tant que grande puissance.[[ justement, le mouvement des Gilets jaunes c’est le début du retour sur l’avant de la France Culturelle, si muselée par les…illégales censures censitaires (l’argent donc des Tiers) qui empêchent toutes libres circulations et réelles concurrences, seulement celles des…capitaux)…oui une France qui se redresse et se montre déjà…magnifique. Faut suivre tout le Récit pour comprendre et…ressentir. Nous, nous n’en offrons que quelques bribes parce que…la confusion des fausses élites (trop vendues à l’argent sale) doit se montrer complète ! Ici ce sera juste : la vision de comment les Gilets jaunes  propulsent enfin la « vraie » culture français au-dessus des mains courtes des technocrates et des cupides déchus est accessible – mais les soutiers des textes de fond (qui demandent tant…d’efforts et reçoivent si peu de douceurs attentives en appréciations, en retour…oui ce genre d’horribles travailleurs là se réservent, parfois, des plaisirs si rares…dont ceux-là. C’est gratuit et cela ne nuit à personne…Alors que demande le peuple ? Justement nous allons le savoir !]] Ce suicide sera achevé dès lors que l’Allemagne aura pris toute la mesure de sa puissance et aura coupé le cordon ombilical avec les autres états européens, ou les aura digérés.[[ nul-le ne pourra dire que nous n’avons pas toujours été très anti-Merkel, le dommage c’est que trop peu se seront avisés de se demander…mais pourquoi donc ? Pour cela justement : le macronisme veut (ou ne peut pas faire autrement, lui seul – et pas le pays !) que de …vendre la France à l’Allemagne (Allemagne qui a déjà pris en otage la BCE).]]. Avec un budget de la défense de 43 milliards d’Euros, sans dissuasion, contre 36 milliards pour la France, soit un différentiel réel d’environ 10 milliards d’euros par an, il est probable que cette divergence, qui nous laissera sur les bas-côtés de l’histoire, interviendra dans moins d’une dizaine d’année. A ce moment, le si pâle car caractériel macronisme sera loin, très loin. »…Pour le moment, il ne fait que nuire dramatiquement au pays. Il faut bien voir où et saisir comment faire pour inverser son inversion, soit remettre le pays à l’endroit..

………………………...***************************************

L'avenir-de-l'euro-n'est-pas-assuré-Jean-Luc-Basle-ancien-directeur-de-Citigroup       L’objet de l’euro était d’arrimer l’Allemagne à l’Europe.

« C’est une idée française. C’est aussi une idée fumeuse qui démontre l’inculture économique de nos fausses élites. Comment peut-on imaginer « arrimer » un pays au travers d’un accord monétaire, sauf à supposer que les Allemands ne comprennent rien à ces choses ? Comme ils les comprennent très bien, ils ont accepté la proposition française en posant leurs conditions… Ils ont fait de l’euro un Deutsche mark qui a changé de nom. Cela donne à nos « amis d’outre-Rhin » un avantage compétitif considérable [[ il n’est que de voir les chiffres et les pratiques pour en prendre la mesure – dont le scandale des taux usuriers des banques allemandes envers la Grèce, ce que nous ne pardonnerons jamais – puisque les banques allemandes, aux taux de 0,50 % auprès de la Bce, imposent du 13 % ou plus – ce qui est bien signer n’en avoir rien faire de l’Europe…réelle. Sauf que dès que la financiarisation de l’économie s’arrête (que la monnaie abstraite n’est plus considérée comme …sérieuse, cette Allemagne tombe. Et que donc le macronisme aura été le seul lien hyper malsain avec ce pangermanisme de l’argent. Et qu’il aura presque réussi à…pulvériser la vraie France. Sans les Gilets jaunes ce serait vraiment très enclenché – Alors ? Tout comme la santé mentale du « l’état coquille vide », bien se souvenir que toutes les « décisions nuisibles et avec intentions de nuire du macronisme restent…révocables »…oui le futur commun pourra les supprimer  !]] en bénéficiant d’une monnaie dépréciée – l’euro – par rapport au Deutsche mark. La politique économique allemande étant traditionnellement mercantile [[ aussi le spectaculaire-marchand ]] les dégâts – côté français – ne se sont pas fait attendre, à preuve l’effondrement de notre outil industriel [[ que nous avons été si peu nombreux à dénoncer et à défendre les PME-PMI contre le Cac 40, ce pillage scandaleux de l’économe réelle – ce ne sont pas les Gilets jaunes qui peuvent entraîner la récession…mais bien la stupide politique de l’Offre et…la plus encore plus bête…austérité. Ou l’art de ne rien comprendre à rien ! ]]. Là aussi il y a plusieurs causes, mais l’euro en est une, incontestablement. »…Mais encore

>>> ** - « En abandonnant l’esprit de solidarité présent dans la déclaration Schuman au profit du néolibéralisme [[ ce scandale des scandale ]], le traité de Maastricht [[ écrit entièrement par des…banquiers ! Oui seule la…profondeur historique permet de donner un grand coup de boule bien placé aux imposteurs. Ne jamais se priver d’aucune arme mentale…Oui, l’anarchie lorsqu’elle devient une…idéologie acariâtre devient aussi ennemie du peuple. Son salut c’est de se fondre dans N.R.V. , Noir Rouge Vert !]] est une bombe à retardement dont on voit les premiers effets en Italie, en France et dans le reste de l’Europe. Peu l’ont relevé, mais le lien existe. A cette disparition de l’esprit communautaire s’ajoute la libre circulation des capitaux [[ qui masque les non-circulations des idées et des personnes, qui accompagnent toujours la perversité du fric fou !]] qui accroît tout à la fois l’efficacité et l’instabilité de l’économie de la zone. Cette disposition aurait dû s’accompagner d’un fonds de stabilisation pour contrer des mouvements de capitaux intempestifs. Les Allemands s’y sont opposés [[ comme par hasard : ce qui lit ainsi dans/entre leurs pensées : ils veulent se réserver un Europe en chaos, en récession énorme, livrée à elle seule, comme garde-manger pour sa dévoration friquée mais …sans issue …]]. Il a fallu attendre la crise de l’euro de 2010 pour qu’ils y consentent à minima. »…Et maintenant ? Nous le verrons dans un prochain texte. Juste garder en tête 2 choses*** 1 ) le peule français n’a jamais voté pour «sa» politique ultra-libérale (la pire), au macronisme, puisque seulement 16 % de ses votants disent avoir pris connaissance des vagues lignes premières qui ne sont devenues …explicite qu’après. Et, comme la macronisme « réel » c’est très peu de la population adulte totale – nous aboutissons bien à un, en 2017, 4 français sur 5 ne sont pas pour «sa» politique. Et en 2019 combien ? Donc si des esprits inertes (et désinformés) osaient que cette politique a la «la légalité», le point Rationne essentiel est qu’elle n’a plus du tout de…légitimité. Et…2)***- le macronisme n’est théoriquement pas sérieux…(il n’a jamais démontré ce qu’il avance si…étourdiment !)…C’est qu’il repose uniquement sur des vieilleries grotesques et…prouvées fausses (genre le ruissellement ou les fausses destructions créatrices qui ne…créent rien) et sur une couche Aberrante de préjugés (les pauvres sont fainéants, les chômeurs profiteurs, etc. (oui etc., il y en a vraiment trop !) qui …masquent à quel point les violences policières peuvent être tues par des médias « socialement incorrects » (le politiquement correct, étant une insulte permanente, n’existe donc plus. Ah vous n’étiez pas au courant ?)…ou bien la réalité économique  «réelle» du pays…Un seul exemple ? L’infection de l’Allemagne sur la France avec la soûlographie au fric comme 1er point aura produit le « tout pour…les services » des technocrates vraiment hyper stupides (donc la désindustrialisation qui fait perdre de la « souveraineté ») et l’arbre essentiel (caché par les forêts de propagandes !). Soit - la puissance (spéciale France) de la grande distribution (1ere force en France avec un chiffre d’affaires si supérieur au budget de l’état et…son refus (genre comme les multinationales) de payer ses 412 milliards d’amendes (de quoi soulager et en grand les pauvres, les affaibli.e.s et les…nécessiteux. Oui les seuls qui aient une véridique Nécessité. Et oui ? Le macronisme, qui ne représente même pas une théorie congruente, n’a aucun fondement, non plus, dans le réel. Sa légitimité reste inexistante. Ce qui permet de recadrer, à chaque fois, les louvoiements de cette imposture en perdition. En contenant cette « épisode » dans une suite qui la dépasse et surpasse.

Soit ? De ramener toujours plus de non-dits et de secrets bien gardés mais pas assez gardés…au grand jour (l’oligarchie n’aime ni le soleil ni la pleine lumière !). 4 exemples (et si nous nous y mettons toutes et tous, ensembles, combien ?) :

……………………....******************************************

***-1) –----

Récupérer-les-70-milliards-de-l'optimum-fiscal

Une méthode simple, et apolitique, pour en finir avec l’optimisation fiscale ( chaque année les 70 milliards d’euros qui échappent aux Recettes Publiques) ? « Et cela avec des paradis enfers fiscaux qui ne seraient plus des problèmes ? Et bien ces deux rêves peuvent aisément devenir réalité, simultanément, grâce à une méthode simple qui peut surprendre au premier abord : faire des banques les perceptrices des taxes [[ pour une fois, celles des…riches !]]. D’une part, quelle que soit la transaction financière qu’on pourra imaginer, elle passera toujours forcément par une banque. » D’autre part, pour les 1 000 milliards aux banques etc. en France les banques sont plus que redevables à la nation. Et doivent ainsi aider (par un acte simple que tous les commerces et entreprises emplissent déjà comme collecteurs de la Tva)…récupérer l’argent délinquant du l’optimisation moins payer fiscal. Comme ceci serait bon à introduire au Grand débat pas très national – qui semble déjà mis sous clef, pris en otages et en…arbitraires (payer 135 € - toujours ces maniaqueries malsaines des banquiers qui veulent sans cesse FAIRE PAYER les autres - pour un port de gilet jaune) : aucune loi ne peut défendre ce caprice de roi. Ce n’est donc pas…légal et en entache tout débat possible ! 

***- 2) –----

>>> *** -- La haute administration que…parisienne et ses salaires qui s’envolent ? Mais sans omettre de les mettre à côté des salaires scandaleux aussi (car reposant sur le sous-paiement des petites mains qui font tout leur boulot !) des présentateurs télés (vous vous rappelez : ceux/celles à l’origine de l’entente illégitime pour chasser tous les penseurs et écrivains de leur « fonction sociale », celle de dynamiser toujours la société…et  de…prendre leur place (sauf que pas du tout à la hauteur, à part pour censurer lâchement, ils n’auront produit que son désastreux…endormissement !)… Ce qui, avec les lobbies et les politicards, nous présentent bien le tableau intégral de la non-vie parisianiste (et ses trop ridicules « dîners en…ville »…pourquoi vous étiez à la campagne ?)… « Sans compter les immenses ressources que très naturellement et très discrètement tous ces gens mobilisent à leur seul profit : parcs de véhicules, personnels domestiques, personnels de bureau et personnels d’entretien, parcs immobilier, énergie, eau électricité / A vue de nez, pour un riche, un médiatique, un fonctionnaire, élu ou “serviteur de la république” ... en plus de ses 10 à 20 mille par mois au bas mot, c’est 10 fois plus qu’il faut compter en non-comptabilisé ? »…Ressources du futur : replacer ces « 10 fois plus » dans la comptabilité nationale, faire rembourser ces «locations d’allocations non déclarées» par les susdits qui ont Tout à cacher - Tu te rends bien compte, ils ne déclarent rien des paiements en nature et services à la Préfecture ? Ben alors, de quoi NE parlent PAS les médias ? etc. - Et, enfin, qu’une partie (à décider en Constituante, par RIC ou dans les 1éres  «assemblées collectives en attendant ») à réattribuer aux pauvres de ces « 10 fois plus » (dont elles/ils peuvent se passer puisqu’ils avaient oublié…de les déclarer, donc pas si importants !). Oui c’est cela et tout cela l’économie de Répartition. Sa partition ne sème que de l’harmonie collective… Son doigté est ingénieux et, derrière ingénieux il y a génial global ! Etc. 

***- 3) –----

Le-grand-hold-up-fiscal-étasunien-a-un-an

Il s’agit de rien de moins que de savoir – instantanément - sauter d’un extrême à l’autre sans perdre le fil : en se plaçant mentalement dans le sur-argent, les gains artificiels du virtuel, la sur-monnaie qui vole en douce la monnaie des seuls producteurs, créateurs et inventeurs concrets par les seuls parasites et suceurs de l’argent des autres…jusqu’à (…une seconde après , mais les 2 vibrations persistant mêlées ) ressentir le vivre le plus prés de la nature loin des perversités si malsaine de l’argent…Les deux (ou 3 ou plus) à la fois, une simultanéité qui rend ubiquistes les meilleures idées…Une globalisation des potentialités qui nous conservent toujours des coups d’avances sur ces pouvoirs qui s’essoufflent dru comme sur «leurs» médias qui nous ont prouvé, en 2 mois, qu’ils NE COMPRENNENT RIEN à ce qui se passe (ils n’ont pas émis une pensée fulgurante en 2 moins et ne font que ressasser leurs bouderies grotesques de très…mauvais perdants !). Ne comprennent rien à comment le futur s’architecture maintenant. Comment ils perdent toutes les rênes et comment nous les tenons en pleine discrétion, etc. Comme si la réalité nous faisait confiance. Et pas à eux.

***- 4) –----

Environnement-et-concret/-ravaudage-

« À la fortune sans impôt. Le temps est venu de changer de braquet, de cesser de répondre sottement et docilement aux injonctions d’un consumérisme qui pousse la Planète dans l’abîme. Laissons donc les vendeurs d’illusions vous vanter les derniers nés de la technologie de l’inutile, elle est désormais venue la révolution des consciences tout autant que la grève de la carte bleue [[ devant l’envahissement irrésistible de nos imaginations, sur boostées par le collectif, ils vont en perdre leur latin, leurs patins, leurs matins ou même leurs satins ; ils vont en bafouiller leurs pensées…sans suites : nous allons des …désocler de leurs si amères routines !]].

Ravaudons tous en chœur, redonnons de l’espérance de vie à nos vieux objets que nous n'hésiterons plus désormais à acheter et à utiliser en communauté. Votre voisin est un ami et non un rival, [[ sauf chez les parisianistes et dans ce gouvernement paranoïaque qui , à force de sur-mentir, ne peut que laisser échapper..la vérité ! ]] vous pouvez [[ mais si vous pouvez et nous pouvons…]] partager ce qui ne vous est utile que quelques fois dans l’année. Cessez de regarder avec jalousie ses acquisitions pour à votre tour, vous lancer dans un achat dérisoire. La coopérative de voisinage s’impose pour briser le cercle infernal de la surconsommation. »...

Alliée avec la démocratie directe communale et la fédération de la Commune des communes. Oui celle qui a déjà CONTOURNE Paris simplement par le transversal (transversal comme transverse) de Régions à Régions qui ne demandent plus aucunes autorisations au centralisme (…et si Paris ne veut pas vivre dans le « même » pays ce n’est plus que son affaire pas la nôtre !)…Et ?

Derrière les débats (qui ont déjà eu lieu dans les collectifs – inutile de se répéter)…

    

.....…S’installe l’économie de Répartition qui na pas besoin de dire son nom !

 

…….………….…(à suivre)

……   ……….…………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

             Que le vrai partage des richesses nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 5 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Que sera une économie de répartition loyale ?
Que sera une économie de répartition loyale ?
et répartir c’est partir de la vérification que chacun.e a bien un part plus que décente…

et répartir c’est partir de la vérification que chacun.e a bien un part plus que décente…

c'est l'heure de...partager !

c'est l'heure de...partager !

toujours plus et mieux en selles…

toujours plus et mieux en selles…

Débat tout que pour ma Pomme ?

Débat tout que pour ma Pomme ?

Que sera une économie de répartition loyale ?
Samedi 19 : une floraison d’initiatives mais lesquelles resteront ? La seule certitude retour sur Paris…

Samedi 19 : une floraison d’initiatives mais lesquelles resteront ? La seule certitude retour sur Paris…

Quand les RICHES volent les PAUVRES cela s'appelle du BUSINESS, mais quand les PAUVRES luttent, même pacifiquement, contre les injustices et abus de pouvoir et pour réclamer leurs dus, on appelle cela LA VIOLENCE

Quand les RICHES volent les PAUVRES cela s'appelle du BUSINESS, mais quand les PAUVRES luttent, même pacifiquement, contre les injustices et abus de pouvoir et pour réclamer leurs dus, on appelle cela LA VIOLENCE

Étienne Chouard A Nice avec les gilets Jaunes nous démontre le capitalisme pompe à fric …partout les preuves que le capitalisme appauvrit, oui appauvrit la grande majorité de la société… Le ruissellement fonctionne mais à l’envers ! Les pauvres se font dévaliser…institutionnellement. Puisqu’il n’existe pas d’institutions justement pour limiter les riches…au contraire, ils peuvent les utiliser toutes à leur profit…Or ? Ceci vient de se prendre les pieds dans les tapis et de s’y empêtrer. Ne montrant plus que la facette qu’ils ont infiniment TORT. Et ne causent que des torts. Car ? L’argent donné aux trop riches est perdu pour la société…C’est la désorganiser, l’empêcher de fonctionner…Limiter le niveau d’enrichissement (revenu maximal + moratoire sur les patrimoines trop abusifs) devient donc une thérapie de haute intelligence !

Le mouvement des gilets jaunes vu par Monique Pinçon-Charlot

La déconstruction de la cinquième République a commencé dès 1995 par le non respect du temps de parole des candidats. Puis le passage à l'euro a empêché aux candidats ayant atteint les présidentielles de financer une campagne autrement que par le privé. Puis a été permis le putsch politique de Macron.

Les gilets jaunes ont déstabilisé le parlementarisme comme confort d’inertie : parler sans avoir à rendre des comptes sur ses décisions. Et ? En 2 moins le gouvernement et le Parlement ont prouvé que, dès que mis en situation dynamique, ils ne suivent plus du tout….en gros, ils courent après leurs imprécations mais se rendent de moins en moins crédibles dans ces postures déséquilibrées.

Eric Hazan : « le système vit ses derniers temps »…plus de crédibilité du système parlementaire qui achoppe en un roi-président !

Un sentiment très récurrent : « il nous rabaisse plutôt qu’autre chose »…Et donc ? A force de rabaisser il va devoir se baisser…

Épisode Hors-série #1 sur le krach financier rampant en cours et pourquoi en regardant cette vidéo vous comprendrez ce que le macronisme ne veut pas voir !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

z8p30t251r 09/12/2019 18:49

It's okay to shake and tremble a little bit.