Bras de fer ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Bras de fer ?

Et fiers à bras. Se retournent tous les obstacles médiatiques pour faire connaître le soulèvement gilets jaunes tel qu’il est. Se retournent tous contre leurs initiateurs ? C’est l’oligarchie qui perd ! Pourtant, les bras de fer étaient si dissymétriques, si défavorables. Mais non, désormais, c’est le macronisme qui parait très raciste (racisme social dit « extrême racisme par le haut »). Partout grands fiascos ? Pour la violence (et le monde avec l’ONU et le parlement européen affirment que le gouvernement est très illégitimement violent et les gilets jaunes…pacifiques) c’est le gros échec. Même coup pour l’immigration, il n’y a pas d’opposition à l’immigration mais une choisie et rationalisée par le peuple. Surtout pas une scandaleuse immigration à la…sauvette juste prévue pour les exploiteurs capitalistes. Qui n’en ont rien à foutre des retombées existentielles sur la population. (RN y inclus !)…Bras de fer perdu encore…Poursuivons et sur le rythme où l’oligarchie et « son » gouvernement manipulé deviennent toujours plus… perdante.  Pire ? Pour le filandreux chantage à l’antisémitisme toujours agité par des éditorialistes sans stature morale (nous nous souvenons, dans le passé, de Le Monde) pour faire taire (si déloyalement…) des humains porteurs de pensées et/ou de pratiques fortes. Genre de maculas qui dissuadaient d’aller voir…derrière, oui les écrits, pratiques ou évènements portés pas des humain.e.s qui valaient 10 fois ces calomniateurs. Désormais, terminé : le piège vénéneux de l’antisémitisme terrorisant ne fonctionnera plus. Idem pour les calomnies à la violence, etc. Tout comme pour les chiffrages, plus personne ne croit le gouvernement (sauf les effondré.e.s payés pour). Voici une vision qui décape dru la couche d’inerties qui ternit tant les vils médias. Bref, étendons au maximum ces recollections des victoires gilets jaunes…victoires discrètes (puisqu’il faut les analyser pour en retirer toute la vérité)…Justement nos textes de ces derniers temps se voient à cela : leurs fulgurances d’aller à…l’essentiel :

 

Trop-de-désinformations-aura-tué-les-désinformations

Les médias qui s’empoisonnent eux-mêmes…et les conséquences inaperçues !

L'-extrême-ennemi

Lorsque le centre extrême produit l’extrême ennemi…identifié aussi par l’Onu.

Les-liens-pillages-et-immigrations

Vu sous l’angle pillages = immigrations qui accusent tant…l’oligarchie. Pas les gilets jaunes. Mieux que Réhabilités de partout, ni racistes, ni sectaires, ni violents, ni remplis de haine, ni…etc.

Multinationales-domptées-par-chaque-national

Nous y démontrons que chaque pays acceptant une fédération (temporaire) des intérêts nationaux peuvent foutre K.O. toutes les multinationales.

Qu'ils-nous-aurons-fait-du-mal

Où nous démontrons pied à pied comment l’antisémitisme, manié par des mains peu morales, peut devenir un…racisme pire que les autres

Ne-plus-dire-pauvres-mais-dépossédés

Changer de mots change de vision de la réalité. Dire dépossédés dénude ces possédants si dépossédant qu’ils ont dépossédé les…devenus dépossédés,… Comme il a démuni les démunis, etc. Notre but ? Dévoiler l’équivalence appauvrissements anormaux et enrichissements pas normaux : et donc chaque enrichissement Vole , comme directement, à ceux qu’il appauvri. Il n’y a pas de profits « neufs », soit issus de nulle part, en génération spontanée, en… immaculée conception. Chaque « faux » profit reste bien un Coût pour les autres : il leur « déprofite » en fait !…De quoi inventer une nouvelle société, non ?

Vont-ils-arrêter-leurs-sessions-d'obsessions-?

…et, enfin la démonstration que le gilets sont les…réalistes…et les lunatiques hors sol, cramés aux vieilles idéologies…le macronisme et «son» gouvernement (jamais le nôtre). Un exemple ? Nous y avons prouvé, qu’à cause du macronisme, la France peut perdre sa …souveraineté alimetaire (masse de terres agricoles achetées par des multinationales étrangères !) et… celui-ci vient dire, bien après, au salon de l’Agriculture, que la souveraineté alimentaire va augmenter grâce à lui. Qui a raison entre ces 2 versions ?

…………………….*****************************************************

Le-soulèvement-des-gilets-jaunes-comme-conflit-asymétrique

« Le mouvement des "gilets jaunes" est une guérilla moderne, sous le seuil heureusement lointain de la guerre civile, mais guérilla quand même dans son sens premier de petite guerre. De la guerre, il en a le caractère politique et la volonté de faire plier une entité politique opposée : le président de la République, désormais en première ligne après avoir fait le vide entre le peuple et lui. Techniquement, c'est une guérilla intelligente utilisant au mieux les capacités d'organisation, de mobilisation, mais aussi de résonance des technologies de l'information, des réseaux sociaux aux chaînes d'infos. Certaines trouvailles tactiques sont remarquables, comme l'emploi du gilet jaune, une sorte de cape de visibilité pour ceux qui se sentaient dans l'ombre, le choix des ronds-points comme points d'occupation, la combinaison de cette occupation et des "actes", comme au théâtre.  Mais toujours construit par en bas avec de multiples initiatives, essais et erreurs, le mouvement a émergé comme système efficace de lutte. Tout cela n'est pas nouveau. La face sombre de la mondialisation

Les tentatives d'organisations de contestations sont en réalité fréquentes mais peu atteignent une masse critique. Pour atteindre un seuil de visibilité et de puissance (désormais presque des synonymes), il ne faut pas seulement de l'intelligence tactique. Il y a en France des professionnels de l'"agit-prop" qui s'"agitent"[[ !]] en vain depuis des années, car leur cause ne rencontre pas de masse. Pour réussir et susciter des centaines de milliers de volontaires de lutte, avec cela implique d'efforts, il faut toucher le cœur et l'esprit de millions de gens. Pour toucher des millions de gens en ces temps de mondialisation, il faut évoquer sa face sombre : l'insécurité sous toutes ses formes. En ce sens, le mouvement des "gilets jaunes" est aussi une guérilla moderne, car c'est une guérilla "en réaction". Pour les thuriféraires de la mondialisation, la "grande ouverture" et la multiplication des flux en tous genres, financiers, matériels, informatifs, humains, devaient avoir pour effet d'apporter progressivement le meilleur à tous [[ Très joli sur le papier sauf si des détraqués ultralibéraux s’avisent de tout détourner et ne le réserver qu’au petit nombre. Ce pourquoi il n’y pas de « vraie » mondialisation sauf comme matraque afin de contraindre à « accepter » des austérités que pour les pauvres, surtout pas pour es riches (les seuls à en avoir vraiment besoin !]]. Le monde devenait ainsi de plus en plus plat, selon l'expression de Friedman, c'est-à-dire de plus en plus lisse et uniforme, et même fixe (la fin de l'histoire) dans l'optimum des marchés en tous genres [[ qui ont besoin des inerties et des découragements afin de continuer !]].

Ils avaient tort sur l'uniformisation. Au début du XIXe siècle, les costumes typiques des Alsaciennes et des Bretonnes étaient très proches. Puis, au fur et à mesure de la multiplication des échanges au sein de la France ouverte grâce au chemin de fer, aux technologies de l'information, et à la volonté de centralisation [[ ?]], les costumes ont divergé jusqu'à être très différents à la fin du siècle. L'ouverture a généré un sentiment d'insécurité et ce sentiment a poussé à une réaction identitaire. Lorsqu'il n'y a que le sentiment de subir advient rapidement celui de la colère. Lorsqu'on a le sentiment d'être piégés dans sa classe parce qu'une anti-aristocratie bloque l'ascenseur social et squatte les hauts étages, lorsqu'on a le sentiment d'être coincé dans son travail parce qu'il est difficile d'en trouver un autre ou de monter en grade puisque les grades sont occupés par les machines pensantes, lorsqu'on a le sentiment de subir à plein la pression fiscale parce que justement on ne peut s'en échapper, lorsque ses revenus stagnent alors que l'on sait que la richesse globale augmente, lorsqu'on voit enfin ses façons de vivre ne plus forcément constituer la norme de ceux que l'on accueille, cela finit par faire beaucoup. Lorsque le beaucoup s'accumule et ne trouve pas d'exutoire, il devient forcément le trop. Il fut un temps en France où les poches de colère, pour reprendre l'expression d'Arjun Appadurai, trouvaient une écoute et une réponse dans certains partis politiques, à gauche notamment. Ce temps n'est plus depuis longtemps. Les partis de gauche ont été détruits par la mondialisation, par défaut de modèle alternatif efficace pour les uns, par séduction pour les autres. La démocratie ne fonctionne bien que si elle permet l'alternance de deux agrégats de valeurs également estimables mais plutôt opposés, comme la création et la protection, la liberté et l'égalité. Les effets négatifs de l'un finissent par être compensés par les effets positifs de l'autre selon un régime stable dans son instabilité et sa souplesse. Lorsque ne règne qu'un seul modèle, le système n'est stable que par sa rigidité et son destin est la cassure. Le choc inévitable [[Soit ?]] Qui n'a pas entendu depuis des années que "ça allait péter" ? Qui a pu bien être surpris par le fait que le sentiment croissant d'injustice, de mépris et d'insécurité de toute une partie du peuple allait déboucher sur autre chose que le vote "hors système" ou l'abstention ? On savait aussi qu'il était possible de se mobiliser via les "nouvelles" technologies de l'information sans passer par les cadres partisans. Des tentatives de révolte horizontale, il y en a eu régulièrement dont certaines ont réussi à prendre forme, comme les émeutes de banlieue d'octobre-novembre 2005, quelques mois après un référendum sur la Constitution européenne dont le triomphe annoncé du oui avait été largement enrayé par une guérilla internautique. Il aurait fallu revenir à plus de protection, la mission première de l'Etat, un peu plus de justice et à un peu moins de mépris. C'était impossible sans une "nuit du 4 août" et la fin des multiples privilèges réels ou fantasmés (mais comment savoir quand tout est caché) d'une élite, désormais largement endogamique, et apparemment seule à profiter des bienfaits de l'ouverture [[ qui n’en a donc jamais été une, d’ouverture !]].

[[ cet ensemble de données aura abouti à la…congélation actuelle de la mentalité des faux dirigeants (qui radotent la même chose depuis 30 ans , vivent les mêmes tristes routines) et leurs incapacités à comprendre le nouveau (ce qui, d’après nous, et nous sommes multi-présent.e.s et à la vraie écoute, donc notre sentiment sert pas mal – est une des meilleures « prises afin d’écourter la fin de ce groupe social, un des plus nuisibles que l’Humanité ait eu à annihiler : ils ne comprennent Rien et persistent à répondre…n’importe comment. Illustrations (dans 3 vidéos aussi..)…]] …La première réponse aux "gilets jaunes" a été lente, car centralisée donc ratée. Il ne s'agissait pas d'une révolte contre "une taxe qui allait sauver la planète" mais d'un mouvement politique [[ne pas savoir bien formuler fait, à l’évidence, patauger !]]. C'est dès le début qu'il fallait faire le discours qui n'est venu que le 10 décembre, presque un mois après le début des événements. Entre-temps, la violence s'est installée, initiée par les profiteurs d'un côté, voleurs, casseurs, radicaux égarés [[ ce n’est pas en cassant des vitrines que nous mettons fin au consumérisme mais en mettant une vie plus « désirable » à la…place de leur balaise de logistique ! Genre combat David contre Goliath ; au départ nous n‘avons aucune chance à l’arrivée Qui les fout K.O. ?]], parfois tout ensemble, mais aussi par les erreurs de la réponse policière, initialement hésitante au niveau opérationnel, et parfois plus que maladroite au niveau tactique [[ c’est là assez important à capter…car ?]]. Dans le monde militaire, on parle depuis plus de vingt ans du…"caporal stratégique", cette capacité pour un seul soldat de déclencher, généralement par une erreur, des effets considérables grâce notamment à l'amplification des médias. [[ ce qui est un défaut très grave qui peut tout égarer dans les confusions a …1) grâce à une forme de prescience des gilets jaunes..mais (à égalité) 2)---aux victoires théoriques du sillage de tout ce qui se soulève en même temps qu’eux (et qui, à notre avis, n’est pas assez perçu comme très original !) a justement permis…de clarifier en fin Février où la majorité des inversions ont été inversées. Comme ressentir cette forme de miracle ?]]…il y a de la même façon des "policiers stratégiques". Quelques erreurs, minimes en nombre au regard du nombre total d'actions mais graves par leurs effets, vont contribuer à accroître la colère et la violence au lieu de la contrôler [[ ce n’est, d’après nous, que un bout de la lorgnette l’autre est que la bêtise crasse des pouvoirs parisiens d’insulter et de nier sans cesse le soulèvement l’a comme contraint à affiner ses concepts, à trouver la « voix d’airain » pour clamer ce qui transperce la tonitruante propagande. Et ? Si les pouvoirs n’avaient pas été aussi cons le soulèvement aurait pu s’enliser dans le « principe du plaisir » et perdre le « principe de réalité »  à notre avis bien plus jouissif. Et donc? La rigidité passéiste et qui ne sait plus que radoter à…contraint l’insurrection…à s’améliorer en grand verbalement et théoriquement (ce à quoi auront, entre autres, servi celles et ceux qui « s’agitent » comme n’a pas compris l’article qui, d’ailleurs, ne sert qu’à vous faire décoller !]]. À ce jour, le mouvement des Gilets jaunes est sans doute le plus violent que la France ait connu depuis la fin de la guerre d'Algérie [[ avec une répression aussi…illégale qu’elle. C’est dire qu’il faut arrêter de…routiniser. Nous avons touché le fondement qui met fin immédiate à l’oligarchie. Mais lequel exactement ? C’est ce à quoi nous œuvrons actuellement. Et vous ? Ce pourquoi, pour nous, qui n’a pas l’impatience de cette fin par l’unité la plus immense possible n’a pas assez d’amour et n’est certainement pas en toute première ligne…]]. Les effets politiques de la violence qu’il est évident, hélas, que le pouvoir n'a cédé que sous cette pression. Le conflit ne fait que commencer [[ sauf que nous avons bien plus de cartes en mains qu’en face : la difficulté reste que tout le monde doit se montrer plus EXIGEANT.E envers soi-même, ne plus critiquer sans cesse, mais prendre le meilleur de tout et vivre dans l’émulation permanente afin d’offrir le plus beau monde qui éclatera dans la plus gigantesque des Fêtes sociales mondiales jamais vue. Nous la pressentons, elle ne peut qu’arriver – sauf que pas assez ne l’ont formulé. Pourquoi quitter le système malsain, qui rabaisse et insulte tout le monde, qui humilie et censure tant ? Si ce n’est pour entrer dans son tout contraire soit le toujours plus de joies…partagées. L’heure d’exulter exaltée !, oui on non ? Nous y voyons un moteur autrement puissant que la…facilité pour rien et vers rien !]]

Le diagnostic « erroné » du pouvoir aura été fondamental. Que celui-ci  aura tant sous-estimé le phénomène et la contestation aura eu le temps de s'incruster dans le paysage [[ et le temps…Car ? Pour une fois magique, la satiété incluse dans l’ignoble hédonisme, moteur des assauts permanents du consumérisme qui te crache t’es un minable si t’achètes pas ça, ou t’es pas dans le coup, ou…n’importe quelle connerie qui…fonctionnait voit le En Panne Indéterminée. Un « l’ennui » du soulèvement (vu de l’extérieur les ronds points c’est pas fun, les manifs c’est pas fringant et les débats ça te transcende pas)…se voit pris d’assaut par la subversion joyeuse  et inversée…C’est le spectacle marchand et ses stars le grand Ennui. Pas mal non ?]]. Que la réponse soit inadéquate et l'adversaire s'en trouvera renforcé [[merci…ceci vient de n’avoir pas capté que dès le 18 novembre le nombre de soutiens a dépassé le nombre d’activistes de terrain et ce pour de multiples raisons toutes valables. Dont, pour nous, celle-ci : c’était des nouveaux survenant dans des champs labourés depuis longtemps et les chemins ne pouvaient être les mêmes. Sauf que ces soutiens (si impec’) sont parvenus à une réelle convergence (invisible) des flux et des désirs.]]. C'est exactement ce qui est arrivé et c'est [[bonheureusement !]], surtout pas très classique.

La Révolution française avec ses pulsions parfois immenses de violence ou ses innombrables rumeurs stupides (les infox de l'époque), était encadrée et structurée par un corpus idéologique mouvant mais puissant. Chez les "gilets jaunes", il n'y a pas de théorie, car il n'y a pas vraiment, pour l'instant, de théoriciens [[ parce que le soulèvement est plus Global et que la théorie existe vraiment mais parle de cette globalité qui, ruse de l’histoire, vit dans un échange apports-nourritures mentales vraiment très inédit…avec les Gilets jaunes…]] . Il n'y a pas de stratèges pour atteindre un "état final recherché" mais simplement des tacticiens [[ qu’est-ce que vous en savez ? Pour nous ces stratèges sont et l’acte de prêcher le faux pour savoir le vrai ne peut fonctionner…car l’orgueil, l’arrogance et l’ambition «que» personnelle n’existe que dans la déchéance bourgeoise. T’auras beau agiter les colifichets de la fausse gloire tu ne…sauras rien !]]. Dans l'état actuel des choses, les réponses stratégiques (mesures sociales, grand débat national) et tactiques (dispositifs de sécurité mieux adaptés) ont permis de regagner du terrain mais pas de gagner la guerre. D'un autre côté, les "gilets jaunes" peuvent tenir les ronds-points et multiplier les "actes" indéfiniment mais ils ne peuvent pas imposer leur volonté de cette façon purement… défensive [[ la défense étant de tout tenir jusqu’à ce que tout s’éclaircisse : c’est fait. Et pourquoi se presser pour qui ne veut pas de pouvoir de régner ? Oui, c’est le pouvoir oligarchique qui a « pourri » sous nous yeux durant ces 3 mois. Immense victoire Morale… Passons à la suite de l’évènement Global…]]. Le front devrait être désormais sur… le champ des idées [[ toujours l’erreur de logistique qui braie « ce qui devrait être » alors que c’est déjà…bien là ; nos textes sont les fidèles reflets de l’immense trésor théorique Et pratique que nous avons. Quoi ? Nous avons fait et multiplié tous les efforts possibles pour…faciliter le labeur collectif. Ensuite, ce sont les Efforts de chacun.e qui peuvent obtenir la « masse critique » qui transforme un peuple en  une flèche qui atteint toutes les cibles. Oui, pour nous c’est déjà gagné . Et pour les autres ?]]. Les "gilets jaunes" ne pourront s'imposer autrement que comme nuisance que s'ils construisent une… théorie [[ tellement plus en cours que ce qui est dit…seulement il faut chercher dans soulèvement complet !]].

Il faut infuser au moins l'idée de Français comme actionnaires des services publics, à qui on doit des dividendes (ce qui n’est toujours pas le cas : la Constitution dit bien que les impôts c’est pour financer les services publics (et non pas « entretenir » les trop riches comme des putes…) dont les dividendes sont qu’il ne doit plus être possible de privatiser quoi que ce soit), de la transparence sur les rémunérations et avantages de leurs employés (ce n'est pas absolument pas le cas, notamment les plus hauts fonctionnaires), des justificatifs de bonne gestion (la preuve que l'on traque vraiment les fraudeurs en tous genres par exemple et surtout le plus gros et que… ce 1, 5 fois le montant des Dépenses publiques, monopolisé illégalement par les trop riches, doit être vraiment restitué au pays) et des services de base comme la sécurité et la justice. Complète transparence financière et justice sociale (sous toutes ses formes) ferait déjà beaucoup de bien à notre société, avant même d'aborder la reconquête des champs perdus de la République française [[ par ses pires ennemis qui…vendent le pays en morceaux et détruisent toutes les institutions…communes…ces sortes d’anarchistes fascistes n’existent que parce que pas assez ne les Accusent tels qu’ils sont !]]. Soit ce mouvement devient à son tour  un parti une Commune des communes qui par actions locales complètes Et fédération de chaque échelon submerge et met fin à tout centralisme hors concret (ce qui est tellement plus puissant et efficace que des « A bas l’état » qui, pour le moment, n’ont toujours été…qu’abstrait, infertile et hors des possibles à nos portées, et risque de le rester éternellement !)]]. Dans tous les cas, ce sera difficile. Le conflit ne fait que commencer. Une nouvelle phase, aux contours inconnus, débutera en mars. »…Nous avons déjà devancé en pesant-pensant véridiquement nos chances encore mal évaluées…

…………………………….......********************************

[[ Le manque d’audits de l’existant pratiqués par les esprits libres – ce que notre blog aura tenté de pallier en offrant, chaque jour, une compréhension ciblée d’un point faible du système) n’aura pas permis de bien percevoir les chaînes de causalités, de relations de causes et effets. Voici qui commence à être réparé !]]… « Du fait de différents phénomènes, de la désindustrialisation, des délocalisations et de la mondialisation, nous avons un système qui s'est grippé à partir de la fin des années 80 et qui a conduit à un effet de ciseau. D'un côté -et c'est pour cela que l'on parle du reste à vivre et de ces fameuses dépenses contraintes - une société de consommation qui a continué sur la même lancée avec l'imposition via la publicité ou les productions culturelles etc...d’un standard de mode de vie qui nécessitait un revenu relativement élevé [[ et que toujours moins…pouvaient suivre. D’où l’aberration des magazines parisiens qui ne parlent plus que d’une consommation inaccessible à plus de 70 % de la population. Et dont les informations ne concernent plus que…11 % de base sociologique. Qui aura été archi con dans l’affaire ?]]. On peut prendre l'exemple des smartphones, un budget inconnu des Français des années 80-90, ou encore tout ce qui est relatif à l'aménagement de la maison avec des émissions comme celles de Stéphane Plaza qui formatent le rêve pavillonnaire français, et qui ne ressemblent pas à des maisons d'ouvriers. On peut aussi parler des vacances avec une montée en gamme. Pour faire plus ou moins les mêmes choses, il faut beaucoup plus d'argent [[ ce qui, par effet ciseau, aura fait se décrocher toujours plus d’humains de ce système qui exclut toujours plus. Et les fausses élites ne sont toujours pas conscientes de ce divorce …par déraison complète du marketing, de la pub, de la com’ et de l’offre commerciale toujours plus…inadaptée. Ce pourquoi, nous y revenons sans cesse, l’état actuel du pays c’est LEUR FAUTE A 100 %. Et ils n’ont absolument pas le droit de tirer dans la foule et d’utiliser des armes de mutilations massives. Ils ont 1000 % tort et ne doivent que se redoubler de …claques dans leurs propres gueules ! Pour s’être ainsi…tant trompés sur tout et sur Tout le monde…]] La société de consommation a continué sur sa lancée [[ complètement sourde et aveugle !]] alors que des pans entiers de la population ont décroché, ils ne peuvent plus maintenir le rythme. C'est l'effet de ciseau, notamment du fait de la désindustrialisation parce que c'était l"industrie qui permettait de donner en masse des salaires relativement décents et des perspectives d'avenir. Du coup, nous avons des populations qui se sont accrochées comme elles ont pu à la montée en gamme de la société française et qui, au bout d'un moment, n'arrivent plus à joindre le deux bouts [[ donc Debout !]]. 

Le-mystère-de-la-Chambre-d'écho-des-Gilets-jaunes

Parallèlement [[en même temps ]] à cela, les prélèvements obligatoires ont fortement augmenté, avec le sentiment que cela est redistribué pour "plus bas que soi" et d'être pieds et poings liés. [[ cette erreur si folle de diagnostic disqualifie TOUTE l’offre politique actuelle en France et quasiment partout en Europe]]. C'est le lien [[ toujours méconnu ]] avec les Gilets jaunes, avec les deux personnes d'un couple qui travaillent mais qui n'y arrivent pas. Avant les gens emmenaient leurs parents en vacances, maintenant ils ne le peuvent plus. Le maillon le plus faible de cette France qui a décroché ou qui est en train de prendre conscience de son décrochage est celle qui est la plus tributaire de la voiture, parce qu'ici les dépenses contraintes sont encore plus importantes. Ceux pour qui la situation est la plus serrée sont ceux qui sont allés s'installer à 40-50 kilomètres des grandes villes pour avoir une maison qui va essayer de ressembler à un témoin de celle montrée dans ces émissions [[ que de mal a fait la plus que stupide société spectaculaire-marchande, et son entêtement si répugnant !]], mais avec l'augmentation des prélèvements obligatoires, le reste à vivre devient de plus en plus étroit. C'est ce segment là de la population qui a "pété les plombs". Mais toute une partie de la population française avait déjà décroché plus tôt, et s'est déjà habituée ou résignée à ne "plus être dans le film".  C'est la France des banlieues qui n'était pas du tout représentée dans la France des Gilets jaunes. Ce sont aussi certains territoires désindustrialisés où il y a eu une forte mobilisation autour des Gilets jaunes dans le bassin minier du Pas-de-Calais par exemple, au début du mouvement, mais depuis, cela est très calme. Ce sont donc bien ceux qui sont "juste au dessus" et qui croyaient qu'ils étaient encore "dans le film" mais ils sont en train de se rendre compte qu'ils n'y sont plus. C'est un sentiment de trahison et une très grande peur du déclassement. On peut voir les prémisses de cela avec le vote Maastricht en 1992, ou encore avec l'apparition en France, à la fin des années 80, des premiers discounters. Cela était les débuts, mais la re-segmentation de l'univers de la grande distribution -alors que la France était championne du monde des super et des hypermarchés avec une moyennisation phénoménale entre les années 60 et la fin des années 80 - est un signe éloquent de tout cela, avec l'apparition des hard-discounts à ce moment là. Aujourd'hui, cela se voit également au travers de la France du "bon coin". Ce n'est pas un signe de paupérisation absolue, mais c'est un moyen utilisé par une partie de ceux qui sont Gilets jaunes d'essayer de rester dans le film en "bricolant" sur certains aspects. Il y a une dimension "économie de la débrouille" qui semble assez évidente. De la même manière, l'essor extraordinaire de l'auto-entrepreneur dit peut être des choses sur l'esprit d’entrepreneur en France, certes, mais il dit aussi que dans toute une série de territoires que l'on créé son propre emploi parce que la machine économique ne pouvait plus en fournir. Ce sont des stratégies individuelles d'adaptation à une nouvelle donne. La crise des Gilets jaunes est un des maillons de cette fragilité qui s'est mise en mouvement. »… Oui ? Nous reprenons le vrai Récit-monde. Soit ? De l’individualisme à la con et de l’indifférence insensible à toutes les contestations existantes à l’époque, soit  avant l’ensemble des futurs Gilets jaunes (qui en ont toujours rien eu à foutre de la politique et du social…avant !) ils ont réussi à se rendre… collectifs. Soit à avoir réglé – dans leur propre vie intérieure – leur propre compte avec leurs erreurs d’avant-hier – mais, aussi, enfin de s’ouvrir aux analyses passionnantes leur préexistant (il sera toujours impossible de savoir la part d’apport exacte qu’ils auront trouvé, par exemple dans des blogs ou des sites indépendants lors d’amplifications « des désirs de recherches personnelles parce que les rencontres avec les futurs gilets jaunes les interrogeaient de partout…et nous avons identifié comment et par qui « l’idée du Gilet jaune » est apparue !)…Conclusion : sans la réflexion qui existait avant, les Gilets jaunes n’auraient jamais été comme elles/ils sont, donc autres (certain que nous n’aurions pas gagné au change !)…Et – depuis – de devancer tous les pièges obtient – par enfin des débuts de convergences des maturités – un gigantesque effet d’inversion des inversions partout. Tout se Retourne toujours mieux contre les pouvoirs. Toujours plus encerclés, nassés et acculés où ils doivent être : dans l’impossibilité de décider pour les autres. Et Sans eux…Ainsi ? Les pouvoirs égarés sont des Fabrice dans la bataille de Waterloo dans la Chartreuse de Parme

…ils ne voient qu’un minuscule détail de l’ensemble

Et ne voient plus la bataille entière que nous sommes bien….

………………………….En train de gagner !

…………………..*********************************

Puisque, débriefings..… « 58% d’approbation positive après 14 semaines de mouvement; et ceci malgré: 1. Les annonces financières du 10 décembre. 2. La démobilisation relative de la période des réveillons. 3. La violence extrémiste de l’état vis-à-vis des manifestants, sans équivalent depuis des décennies. 4. L’accumulation de fake news gouvernementales concernant le mouvement, accusé sans preuves d’être tantôt d’extrême gauche, tantôt d’extrême droite, tantôt manipulé par un complot intérieur ou extérieur. 5. Le déroulement du Grand Débat. …etc. »

Tout continue à se retourner, inéluctablement, Contre l’oligarchie…

………………….D’après vous : va-t-elle perdre vite le Grand bras de fer ?

 

 

……….………….…(à suivre)

……   ……….…………….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

             …..Que la profonde unité nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 5 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

couverture de brexit.hypothèses.org

couverture de brexit.hypothèses.org

Rue du Bras de Fer de Emma à Pignan France

Rue du Bras de Fer de Emma à Pignan France

tiens 2 fiers à bras…

tiens 2 fiers à bras…

De Christain Ragaine

De Christain Ragaine

Bras de fer ?
Bras de fer ?
Bras de fer ?
mondialisation...

mondialisation...

TERREUR JAUNE : L'EUROPE AU SECOURS DES BOURGEOIS ? (UnderZap #21 )

Acte 15, un pas dans la direction de la liberté…reprendre le contrôle de sa vie sans demander d’autorisation à personne…Oui même chanson qu'imagiter !

« Ils ont tellement détruit la France, pendant 40 ans, que c'est pas en trois mois qu'on va réussir à tout réparer»

Le gouvernement n’a pas de solutions…Aucune. Oui, les 3 vidéos suivantes prouvent qu’ils n’y comprennent plus Rien à rien. Et que tout se Retourne contre eux !

Emmanuel Macron interpellé sur son passé de banquier et sur Benalla !

Castaner face aux images des violences policières sur les gilets jaunes...

Gérald Darmanin –ou bien plus on nous enlève plus c’est pour la… redistribution.

GILETS JAUNES, 23 FÉVRIER : INCASSABLES !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article