Trotter les trottoirs

Publié le par imagiter.over-blog.com

Trotter les trottoirs

Lorsque la rue se rue. Quoi ? Lorsque les élites sont fausses tout ne se passe qu’à la seconde du kairos. Qui sait porter la torche ternaire, la lanTerne, allume l’Histoire. Qui dit et écrit le mot moteur enclenche l’allumage. Tout démarre et la marée lance ses dés. Le principal de la vie se passe dans …l’invisible – faut faire avec ce qu’il y a, comme c’est. C’est que le principal de la vie se passe dans …l’invisible (nos vies intérieures, les circuits imperceptibles de nos pulsions et passions – ces passions nous faisant passer à travers tout, et ainsi nous passions grâce à nos passions - la méconnaissance de la vérité du langage, le peu d’espace restant pour la parole vraiment publique à côté des écrasantes stupidités de tout privatiser, que 8 familles aient plus que 50 % de l’Humanité et ne peuvent…rien en faire d’immensément bon pour la collectivité…non collectée, que les censures censitaires (soit car l’argent «sait» tout mieux, sans même savoir, que les génies et les talents), censures qui ne privent que les immenses majorités par leurs épais paternalismes despotes (où jamais les prétendus censurés n’en pâtissent sinon dans leurs patiences mises à mal…non, c’est tout le monde et pas eux qui est censuré dans la censure – si facile à comprendre !) censures qui privent donc Tout le monde du son NOUVEAU appelé à nous sortir de l’ornière, etc.). En 2019, allons-nous (enfin, uniquement ceux et celles qui n’ont pas voulu être anticonformistes dés le plus jeune âge) quitter l’ornière de …1969 ? La durée crétine d’un censure entêtée qui se trompe 99,75 % des fois, mais ne voudra jamais le reconnaître, dure…50 ans. Au lieu d’avoir un.e auteur.e en vrai direct, nous avons que sa version amochée de 50 après - ce n’est pas malin du tout (aucune vraie élite ne peut commettre de tels crimes contre l’esprit !)…Oui tout, ou l’essentiel, se passe dans l’invisible.

D’où plonger sous la ligne de flottaison des foules demeure le seul apprentissage à la TAILLE des vrais problèmes (pas des misères morales encombrantes des chochotes bourgeois – et dire que nous avons tant bourlingué et pas rencontré Un seul bourgeois…adulte. Tous de si superficielles immaturités puériles. Vraiment !)…Et des chochotes si inadaptées face à tout le mal gigantesque qu’ils font…lorsque celui-ci leur revient par…retours des refoulés. Bien - nous sommes sous la ligne de flottaison des foules – si loin de ces incapables à vie bourgeois. Bien, nous sommes à la taille des problèmes. Donc de leurs solutions. Oui ? Tu tailles bien, tu détailles même…et tu te tailles de tous les faux problèmes des bourgeois à la con, oui tu t’es cassé, avec nous, loin de ces êtres improbables dont le seul « souvenir cométaire » est qu’ils /elles EMPÊCHENT tous les autres de vivre (voir les preuves en fin de texte !). Car tout bourgeois veut être Le dictateur des autres. Vrai ou faux ?

 Quand-le-roi-est-nu-le-mainstream-tombe

« Ce qui est en fait insupportable chez ces fausses élites journalistiques (pourtant toutes millionnaires), c’est en réalité qu’ils osent convoquer la liberté à l’appui de leur servilité. Certes la presse est libre dans ce pays mais ceux qui sont cités en témoignage de cette indépendance donnent leurs analyses ou leurs positions dans des journaux ou revues aux tirages confidentiels et ils n’ont qu’un impact limité voire symbolique sur la manière de penser de la société. Ajoutons qu’en plus ils dépendent pour leur instrument de travail (ces éditocrates tous millionnaires) de l’aide d’état [[ donc des contributeurs contribuables dont les riches se disputent pour n’en point faire partie !]] qui se donne ainsi à peu de frais [[ sauf pour les dos des pauvres qui doivent assumer trop de frais de ces si dépensiers bourgeois…]] les atours d’une démocratie réelle.

La presse qui fait faisait l’opinion, celle qui obtient l’écho maximum [[ tellement en pertes de vitesses par ses prises de positions…inacceptées !]], qui déborde de publicité, cadeau de ses donneurs d’ordre, est souvent celle qui feint l’émancipation sous couvert d’objectivité mais qui répercute in fine et sous des couleurs diverses mais passées le message de la sphère dirigeante [[ donc aucune indépendance, encore moins d’émancipation !]] qui n’est pas nécessairement le gouvernement mais que composent les marionnettistes qui tirent les ficelles de ceux qu’ils ont portés sur l’avant-scène [[ autant d’asservissement ne peut qu’ôter toute objectivité…]]. En quoi Dupont-Aignan n’a pas tort sur le fond quand il démasque Patrick Cohen, l’homme qui traite de cerveaux malades ceux qui ne se soumettent pas à la thérapie suicidaire du néo-libéralisme, néo-libéralisme en sacrée perte de vitesse. Comme dans le conte d’Andersen, le roi est nu mais il est interdit de le dire sous peine de crime de lèse-majesté. »…A que cela ne tienne, soyons encore plus blasphémateurs, puisque la réPublique affirme que sont exclus tous les privilèges (donc, aussi, les yoyotes de la touffe !), ces factieux d’une faction illégale (en République le pouvoir est au peuple et le néolibéralisme y reste…illégal !)… Ce pourquoi se rue la rue.

……………………………........******************************

« Quels contre-pouvoirs rencontre aujourd’hui l’exécutif Français ? Si l’Assemblée a formellement le pouvoir de renverser le gouvernement, le fait majoritaire [[ fabriqué – mais qui ne correspond pas à l’esprit de la loi – le Parlement DOIT débattre, sinon il n’est plus celui qui parle …lorsque l’exécutif est là pour exécuter le législatif, pas pour …lui donner des ordres ! ]] implique qu’il est invraisemblable que cela se produise. Le Président, quant à lui, ne peut être menacé que par l’Article 68 de la Constitution, qui nécessite une majorité absolue de la part des deux parlements, tout aussi invraisemblable. Entre deux élections présidentielles, aucun processus institutionnel ne peut se mettre en travers de l’action d’un Président qui irait à l’encontre de la volonté du peuple [[ il faut donc l’inventer – et ce sera fait !]].

Gilets-jaunes-=-la-Cinquième-République-dans-l'impasse-?

Cette absence de contre-pouvoir a ouvert la voie à la disparition d’un rapport agonistique (de compétition) entre les classes populaires et les classes dirigeantes. N’étant plus institutionnellement contraints pendant la durée de leurs mandats, les membres de l’exécutif sont formellement libres de mettre en place la politique de leur choix [[ trahissant sans vergogne « leurs » électeurs !]] sans avoir à prendre en compte les revendications d’une certaine partie de la population qui n’a pas accès aux ficelles du pouvoir autrement que par leur bulletin de vote [[sauf que le macronisme aura démontré que toutes les élections sont Truquées et que, grâce à Julia Cagé, et d’autres, elles ne pourront plus l’être…soit exiger des contreparties solennelles de tout candide candidat (par écrit cela formalise) – avant tout vote - de ne plus accepter de financements privés mais que…publics – vu que nous sommes en réPublique et pas du tout en réPrivé – l’état de Droit doit prévaloir partout et envers tout le monde (surtout l’exécutif devenu plus que suspect…il n’a que la domination coercitive, il ne gouverne plus jamais (de ne pas gouverner cela fait désordre pour un…gouvernement !)]], et que les techniques modernes de communication et de création du consentement [[ techniques inacceptables pour tout vote…public !]] permettent de maîtriser [[sauf à maîtriser la possibilité d’en user dans le futur et la réponse est Noooon ! Comme en 2005 !]]. À ces phénomènes inadmissibles déviations institutionnelles s’ajoutent des déterminations sociales : depuis 1988, la part de députés issus des classes populaires n’a jamais dépassé 5%. (link is external) [[ l’intérêt Général n’est plus du tout représenté…les politocards TRAHISSENT donc tous les lois de la démocratie…représentative ! Plus rien n’y est « équitablement »…représenté !]]. La victoire du « Non » au référendum de 2005 n’a donc pas donné lieu à une remise en cause introspective des élites politiques [[ ce qui se nomme hyper violences par le hautagressions permanentes des citoyens : si ces prétendus faux élus ne prennent jamais en compte l’avis des électeurs ils sont les …pires ennemis des élections et doivent admettre d’en pâtir…soit de semer les troubles de tous les mécontentements Légitimes (le Parlement est au service de…oui, il obéit à qui l’entretient, le finance…publiquement – et ne doit répondre à aucune pression du privé – ceci est seul Constitutionnel !)…Colères donc plus que Légitimes…que «leurs» hideux médias déforment en l’insulte « une grogne » comme si c’était…insignifiant, à ne pas prendre en compte (malgré tant d’éborgnés et de mutilés, un de ces journaux déchus a, de nouveau, diffamé les Légitimes gilets jaunes en les qualifiant de «petite grogne» !]] sur la façon dont elles représentent le peuple, mais à une simple dénégation de la responsabilité politique des dirigeants envers ceux qu’ils représentent [[ ce qui ne peut que mettre les ex-électeurs dans la rue ! 2005 est l’appel direct à toutes les révoltes…la responsabilité politique est engagée à fond L’idée que les politiciens (et les scandaleux médias complices !) peuvent tant TRAHIR a eu une preuve cinglante : et ils n’ont toujours pas compris que, depuis ce jour de la honte, ils ont perdu leur…crédit (du mot crédible vous savez !) ]].

« Leur présence sur les ronds points n’est pas une interpellation du pouvoir comparable à celles qu’effectuent les syndicats lors de leurs manifestations. Il s’agit pour les gilets jaunes d’un procédé de dernier recours [[ d’un ultimatum que seul le peuple souverain peut émettre…et qui sera renouvelé tant que les politiciens…sortis de la Fidélité au pays ne seront pas retournés là où où leur vrai rôle les somme d’être…le néolibéralisme est une entreprise Factieuse envers la République, il doit être traité comme un ennemi intérieur que le Crs (républicaines compagnies et non néolibérales !) doivent bouter hors de France !]]. » En tenant compte du fait que les responsables politiques successifs se sont illustrés abîmés par leur compromission à des intérêts tiers (grandes entreprises, monarchies pétrolières pour qui toute concurrence est « non libre et complètement faussée »…) et l’application de politiques pour lesquelles ils n’ont pas été élus (Loi Travail, libéralisation de la SNCF, etc.), les classes populaires ne doivent pas seulement être vues comme les « perdants de la mondialisation », mais aussi comme des laissés pour compte de la fausse démocratie [[la vraie les réhabilite, les rend Légitimes et leurs demandes de rendre des comptes en deviennent très…recevables !]]. Les implications sont majeures. Car les processus démocratiques institutionnels [[ qui nuisent le plus aux institutions sont ceux qui devraient les protéger…et perdent tout droit d’oser qu’il y aurait un renversement des institutions dans un mouvement Légitime lorsque ces pouvoirs illégitimes les ont déjà…renversées, ces institutions  !]] ont un objectif social : être les vecteurs des antagonismes qui parcourent la société, de sorte que la violence des rapports sociaux s’exprime verbalement, symboliquement en leur sein plutôt que physiquement entre individus. »

C’est sous ce prisme qu’il faut analyser le mouvement des gilets jaunes. Ayant perdu confiance en tous les procédés de représentation [[la faute à qui sinon aux voyous de la République qui osent se déguiser en défenseurs de la République (dont le peuple est souverain – et avec un pouvoir du peuple par le peuple !- alors que les néolibéraux macroniens veulent Démanteler la République. Donc en …détruire les institutions. Mais que font les Crs ? Ah oui, ils commencent à prendre conscience…]] au sein des instances [[ mises carrément en…instances, suspendues dans l’inaction ! ]] politiques institutionnelles, qu’il s’agisse des partis ou des syndicats, la colère politique se donne à voir au grand jour [[ qui  a trahi ? Qui sont les traîtres ? De refuser de répondre rend complices et receleurs…]]. Une colère qui ne trouve plus sa canalisation symbolique, et qui n’a d’autre choix que de se manifester physiquement. Les témoignages de gilets jaunes font état de l’impasse, non seulement financière mais aussi politique, dans laquelle ils se trouvent. Nombreux sont les citoyens pour qui ce mouvement est la première manifestation politique à laquelle ils participent, ce qui indique que leur présence sur les ronds points n’est pas une interpellation du pouvoir comparable à celles qu’effectuent les syndicats lors de leurs manifestations. Il s’agit pour les gilets jaunes d’un procédé de dernier recours, d’un refus de la politique conventionnelle [[ vu que ses manières voyous de ne respecter aucune convention (mais de vouloir contraindre tout le monde à obéir à toutes) disqualifie cette politique : nul-le n’a élu le macronisme pour qu’il se transforme en fascisme néolibéral…mais bien pour qu’il OBÉISSE aux lois républicaines (ce qu’il ne fait pas du tout)…]] qui les a trop trahis, les poussant à prendre les choses en main eux-mêmes et à s’organiser hors des institutions existantes [[ telles que dévoyées par ses…non représentants ! Le macronisme est devenu Illégitime…]].

À certains égards, les analyses de Chantal Mouffe et Ernesto Laclau, théoriciens du populisme de gauche, se voient confirmées : une dynamique destituante domine, par les appels à la démission d’Emmanuel Macron et la confiance brisée en tous les mécanismes de représentation politique. Une dynamique constituante, encore ténue, peut être aperçue. D’une part, les gilets jaunes utilisent des signifiants nationaux tels que le  drapeau, la Marseillaise ou la Révolution de 1789, ce qui illustre que leurs revendications n’ont pas tant à voir avec des thématiques sectorielles comme le prix du carburant, qu’avec une conception de l’État-nation [[ ce que le macronisme ennemi des formes républicaines ne peut plus incarner…se prétendre garant de la nation (tout en insultant tout nationalisme) et ne plus pouvoir saluer les symboles républicains (drapeau des Gilets jaunes ou Marseillaise qu’eux seuls chantent désormais, etc.) place plutôt ce macronisme…aux bans de la nation ]] comme étant responsable devant ses citoyens. En l’absence d’un mécanisme institutionnel de contre-pouvoir à même de purger la crise, seule une abdication [[ comme d’un roi imposteur !]] d’Emmanuel Macron pourrait soulager le pays. La volonté répétée de ce dernier de persévérer, ainsi que l’ampleur des intérêts économiques qui le soutiennent [[ et que la République, cette réPublique d’intérêt général ne peut accepter que des intérêts particuliers puissent passer avant…Oui une nation républicaine c’est tous les intérêts privés, et on s’en fout d’entrer dans le détail, doivent plier Devant l’intérêt général – qui ne défend pas l’intérêt général ne peut se prétendre  appartenir à la nation républicaine ! Le néolibéralisme se comporte sans cesse en ennemi du…pays !]], laissent penser qu’une reddition n’arrivera pas. Seulement 18 mois après les dernières élections présidentielles, les divisions du pays se sont réveillées et s’expriment hors de tout cadre institutionnel propre à les canaliser. Les prochains mois et années se profilent sous un jour noir, tant la confiance entre citoyens et personnel politique s’effrite. Car dans une Vème République où l’élection présidentielle est le seul mécanisme institutionnel qui peut agir sur un pouvoir exécutif surpuissant, il est difficile d’imaginer un scénario de sortie de crise avant 2022. »… Ce qui place bien ces dérives ( macronistes, actuellement ) dans la …déstabilisation permanente. La Vème République est une IMPASSE, elle ne garantit plus du tout la sécurité du pays, sa stabilité (puisque des politiciens peuvent foutre le chaos par le haut), son équilibre (par une vraie séparation des pouvoirs donc l’émergence des…contre-pouvoirs (sans qui la 5 ème n’est qu’un immense bordel !). Pas de pouvoirs sans contre-pouvoirs, c’est pourtant facile à comprendre. La Constitution actuelle ne répond plus aux besoins réels du pays…elle en est obsolète ! Un cul-de-sac sans issue…Oui le macronisme n’y fait que…déconner tout le temps ! Il dysfonctionne, ne peut se glisser dans les formes républicaines (étant un  grave factieux) et ne veut…rien respecter. Tout en plongeant dans la naïveté de faire semblant de croire que s’il ne respecte rien (et utiliser des armes de mutilations massives c’est le pire des irrespects surtout lorsque l’on a tort et théoriquement en tout et factuellement avec des résultats économiques désastreux !) il sera lui-même respecté…Un début de liste que la République le somme de respecter ?

Une compétition « juste » (donc plus aucun privilège ni de stigmatisation), la libre circulation des idées (fin des monopoles non libres et très faussés de la culture et de l’information), vraie égalité des chances (donc fin concrète de l’oligarchie), les riches doivent apprendre à se débrouiller tout seuls – donc ne plus leur imposer des cadeaux fiscaux et tant d’autres prébendes, (par exemple, pourquoi les avoir contraints à la suppression de l’ISF alors que tous voulaient son maintien ?…). Etc. Soit la stricte application des canons du néolibéralisme (tiens le macronisme fait « son » immoral marché de mauvaises fois et de déloyautés, il dispatche que ce qui lui convient…Sauf que « son » néolibéralisme est rejeté par exactement… 96 % de la population française (seuls 4 % sont des purs et durs de la sauvagerie antisociale ! Soit le Grand chaos par le haut)… D’où, forcément, la rue se rue !

……..……………………****************************************************

« Devant la promesse du bien-être individuel, le modèle néolibéral se montre tel qu’il est : un mécanisme qui expulse la majorité [[ donc de la fanatique anti-démocratie qui vire au…fascisme ; si ennemi de la société ouverte…]] des gens de la vie digne. Le néolibéralisme a vendu avec succès l’idée que l’État est un système bureaucratique qui génère des dépenses et s’oppose à la liberté individuelle [[ les textes d’avant-hier et d’hier, soit « Le m’anachronisme ? » et « Tu as bien mérité de ta témérité », auront pulvérisé ces arguments de faussaires…le capitalisme Enlève toute liberté concrète aux majorités et n’en distille (donc de la liberté…contrefaite) qu’à des…marginaux antisociaux et nihilistes ! ]]. Conception valable chaque fois que la culture est organisée avec l’illogique patronale, qui mesure le social en termes comptables : dépense-rendement-solde [[ sauf qu’il refuse, infantilement, d’inverser…Genre Combien coûte réellement ce patronat à la société ?…Et les «faux» profits qui Coûtent tant…aux autres et ne sont donc pas des bénéfices légaux (puisqu’il faut y retirer tous les coûts externes et induits pour se permettre d’oser ces bénéfices sont…à moi, moi seul - désolé faut, d’abord, rembourser les dégâts collatéraux !]]. Dans ce cas, l’éducation, la santé publique, l’aide sociale et les plans solidaires pour les secteurs vulnérables seront considérés comme une dépense superflue [[ alors que ce sont les meilleurs investissements…préventifs et de longue durée qui existent. Et donc ? Se montrer aussi aveugles et sourds à la…réalité enlève toute Compétence aux décisions publiques…Jamais un détraqué.e au néolibéralisme ne devrait…décider pour les autres (qu’il/elle nettoie d’abord sa tête de la pollution antisociale des délires néolibéraux !]]. En étant fidèle à sa conception du monde mercantiliste [[ sauf, qu’à force  de vendre et vendre on devient…un vendu. Fernand Braudel, spécialiste de l’Histoire du commerce mondial, concluait que le commerce devient… « un poison violent dès qu’il a plus plus du 1/3 (tiers) d’emprise sur la société (actuellement, à cause des vrais fous libéraux, nous en sommes à 2/3 et ça…déconne de partout…surtout des sommets, d’ailleurs !]], le néolibéralisme arase les droits sociaux, privatise la santé, l’éducation publique, les espaces verts et désorganise la vie de la majorité des gens  [[ ce pourquoi il doit être contré avec l’énergie la plus tranquille. TOUT ce qui est le plus sérieux dans la société est contre lui. C’est une maladie anticivilisationnelle qui ne …sait pas penser (d‘ailleurs, jamais il n’a pu produire un seul débat où il ait brillé de dialectiques et de résolutions consensuelles des conflits – c’est bien un ennemi du genre humain et qui doive être stoppé avec la plus extrême fermeté…son usage « fanatique » de la police de la République le discrédite à jamais devant l’Histoire…cet histrion voyou doit être exclu des sphères…décisionnelles ; il n’appartient surtout pas au vrai «cercle de la raison». Le macronisme est bien l’ennemi réel de la France et il le prouve chaque jour…les transfuges…non-résidents (ces ennemis du pays que le RN refuse d’identifier comme « ceux qui volent le pain de bouche des vrais français »…ce pourquoi ce parti plus qu’égaré est juste l’idiot utile de …l’oligarchie et ne doit plus recevoir le moindre vote…même pour voir. C’est tout vu : le RN est l’ennemi « objectif » du peuple français ! Et l’ami de l’oligarchie donc de la répression policière qu’il pratiquerait tout pareillement…]].

 

Les-entrepreneurs-néoliberaux-ou-comment-les-Gouvernements-néolibéraux-ont-désorganisé-la-vie-des-peuples?

Ce système, en prétendant réaliser l’apologie de la liberté individuelle [[mais que celle de liberté du commerce prédateur et des trop riches…parasitaires…les autres, ils doivent obéir aux fascismes de ses impératifs farfelus ! D’où ses anormales intrusions dans les vies privées, oui comme l’Inquisition catholique. Puisque le délire néolibéral se prend pour une…Religion qui a reçu la réalité révélée…et il n’est que « d’écouter » le macronisme pour se rendre compte qu’ils se comportent plus comme un clergé…sectaire que comme es Adultes rationnels et cherchant le raisonnable consensuel !]], allège l’État de la responsabilité sociale, [[ donc plus de Progrès social darwinien…le néolibéralisme est vraiment l’ennemi du darwinisme et donc de son évolution qui ne s’occupe pas de l’organisation-désorganisation de ces fanatiques (d’ailleurs, l’évolution, la vraie, pose plus de…génies, ces grands talents vous savez…chez les pauvres que chez les riches !]] opérant un déplacement vers personnes individuelles : chacun est l’entrepreneur de sa propre vie [[sauf les riches, non entrepreneurs de leurs vies, qui sont sur-assistés, aidés au-delà du bon sens ]]. L’État n’est pas bienfaisant ni ne doit se charger de personne [[faux – la version macronienne  le montre persécuter illégalement les pauvres et sur- privilégier (aussi illégalement) les trop riches…il se charge bien  de maigres marginaux hyper factieux. Factieux, pour la Constitution, ce sont les ennemis de la réPublique, dont ils veulent…détruire les institutions afin d’installer une réPrivé…et dire que les Crs protègent cette infamie !]]. Grâce aux politiques néolibérales, dans le paysage urbain les « entrepreneurs » se reproduisent en dormant dans la rue, fouillant dans les poubelles et en demandant « donnez-moi quelque chose ? » Ces « personnes », exclues, rejetées du système, laissées littéralement dans la rue et en plein air, sont celles qui souffrent le plus de la FAUSSE méritocratie promue par le pouvoir concentré. Elles constituent l’unique indice de croissance du désordre et montrent la vérité néolibérale sans anesthésie, sans post-vérité ni révolution de la joie [phrase marketing de campagne du Président argentin Macri] : celui qui est né pauvre continuera à l’être [[ donc l’imposture néolibérale Empêche, en fait, toute égalité des chances et…censure les Génies qui vivent dans la pauvreté. C’est aussi clair que ça ! Le néolibéralisme est l’ennemi fasciste des vraies intelligences…]] « ce n’est pas pour eux, l’université », comme l’a déclaré, la gouverneur de la Province de Buenos Aires, Eugenia Vidal.

Expulsés du système [[ or Jacques Delors clarifiait que le 1/3 tiers d’exclus c’était le maximum. Sinon le système est désapproprié et doit disparaître. Avec le macronisme nous en sommes au 2/3 d’exclus (du vote politique, de la culture, de la maîtrise du pouvoir d’achat, de la représentativité, de la protection, des droits, des décisions collectives impactant leurs vies et de tant d’autres, que les fanatiques du clergé macronien (honte immense à la REM) veulent encore plus amplifier…]] ils retournent dans la rue comme un cauchemar : ce sont des corps silencieux qui occupent l’espace public, habitent sur les places et les trottoirs. Ils laissent voir leurs manques et, bien qu’ils ne le formulent pas explicitement, ils demandent un logement, un emploi, de la nourriture, de…

………………..l’attention et, fondamentalement, une reconnaissance. »

Le néolibéralisme, a affirmé l’ex-présidente Cristina Kirchner, est venu nous… désorganiser la vie. Il sera nécessaire de changer le modèle, de reconstruire le pays, partie par partie et de recommencer à… organiser la vie des gens [[ ce que les Gilets jaunes ont commencé dans des entrelacs de difficultés dont celle d’avoir à a tête du pays…ses pires ennemis - ceux d’une Religion quantitative et absurde en train de devenir complètement folle…]]. Ce qui est en jeu dans le pays et dans la région n’est pas, comme les médias [[complètement…égarés – il faut bien le comprendre…Ils ne comprennent…plus rien : au sens fort du mot. D’où leurs obscurantismes, leurs irrationalités, leurs pertes de tout sens des mesures et de…pondérations…Bref, des fanatiques devenus !]] essaient de l’installer, la république vertueuse des institutions et les lois versus populace (« nous allons devenir le Venezuela »). Ce qui est en jeu, en réalité, ce sont deux modèles de république : l’une minoritaire et antipopulaire qui désorganise la vie et l’autre démocratique, populaire et inclusive qui est en faveur des institutions [[ et dont les perversions maniaques de la 1ère où l’on a reconnu le macronisme devenu plus que…minoritaire…cet avatar si retardataire du vieux néolibéralisme étasunien…qui a échoué sur tout. Et qui est en train de ruiner entièrement  ce pays qui ne fait plus partie (classification de Gini) des pays dits…riches. Mais qui, avec ses 100 millions de « vrais »  pauvres, est classé comme (par le plus grand nombre des critères objectifs) …pays du Tiers monde (encore Tiers – 3 fois dans ce texte…il y donc bien nuages statistiques et corrélats…dont la non pensée officielle tente de masquer la pleine…réalité]] Ce modèle national et populaire prend le peuple comme fondement de la démocratie ; il ne s’oppose pas à la république mais à sa forme aristocratique, parce que si ..

...la démocratie est seulement pour…. certains, alors c’est un simulacre. »

Et la vraie réPublique est pour la liberté PAR l’égalité et la fraternité...et le...

........…néolibéralisme est contre la liberté PAR trop d’inégalités et…

……………..de cruautés sociales.

………………..……..On dirait bien que, cette fois-ci, il a loupé son coup !

 

…………………(à suivre)

……………………........%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

                        Que la vaste compassion nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 5 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

La valeur n’attend pas le nombre d’années…Couverure : Protesters in Colmar, north-eastern France, earlier this month © AFP.

La valeur n’attend pas le nombre d’années…Couverure : Protesters in Colmar, north-eastern France, earlier this month © AFP.

ce qui se nomme louper toutes les occurences

ce qui se nomme louper toutes les occurences

ce qui ne se présente qu’une fois

ce qui ne se présente qu’une fois

au trot

au trot

Entre kairos et chronos : ce bondissant hasard traverse juste le temps et ne réapparait plus jamais sous la même forme…

Entre kairos et chronos : ce bondissant hasard traverse juste le temps et ne réapparait plus jamais sous la même forme…

Le kairos est le contraire de l’incompris chaos…voir John Cowper Powys

Le kairos est le contraire de l’incompris chaos…voir John Cowper Powys

la surprise qui nous offre toutes ses prises…

la surprise qui nous offre toutes ses prises…

Sébastien Bordes…ou bien comment trotter le trottoir

Sébastien Bordes…ou bien comment trotter le trottoir

Trotter les trottoirs
Trotter les trottoirs
Trotter les trottoirs
Presse non libre...le Tao dit que ce que nul-le ne regarde c'est le moyeu de la roue de Tout...qui ne bouge jamais mais fait tout bouger ! En effet...

Presse non libre...le Tao dit que ce que nul-le ne regarde c'est le moyeu de la roue de Tout...qui ne bouge jamais mais fait tout bouger ! En effet...

de Paul Nash

de Paul Nash

Le kairos ou le moment favorable qu’il faut savoir saisir…puisque nous possédons, soudain, toutes les synchronicités.

Cité dans la vidéo au-dessus…Apologie des sens de John Cowper Powys

Cité dans la vidéo au-dessus…Apologie des sens de John Cowper Powys

« VOUS NE NOUS FEREZ JAMAIS CROIRE QUE VOUS ŒUVREZ POUR L’INTÉRÊT GÉNÉRAL"…dans quelque loi de la REM qu’elle soit… « Vous avez perdu le consentement. Vous ne dirigez plus. Il ne vous reste, alors, que la domination, que la force de coercition : la police tous les samedis, les matraques et les gaz lacrymogènes, les milliers de manifestants blessés, une centaine en "urgence absolue", des mutilés à vie, des estropiés, des éborgnés »….Aucun intérêt général, non plus, dans des répressions aussi factieuses, n’intéressant qu’une minorité si sectaire et irrationnelle !

La Bac c’est 4 000 € par mois juste pour réprimer illégalement les Gilets jaunes…comment ils sont partants…

Gilets Jaunes, bilan d'étape. 1er mars 2019

Forces de l’ordre ou du désordre ?

Des graffeurs de toute la France décorent le QG des gilets jaunes à Trélissac

Robert Ménard : « les Gilets jaunes ne sont pas complètement abrutis ! Peut-être même pas du tout...

Des Gilets-jaunes prennent la parole - DGJPLP4

RÉFORME DES RETRAITES, DU BAC ET TRAVAILLEURS DE L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

agiotxl0gs 09/12/2019 03:19

First, turn off all the lights in your home and lay down a line of salt outside the bathroom door; then grab your phone and a flashlight and lock yourself in the bathroom.