Respectives ou perspectives ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Respectives ou perspectives ?

Respect pour le respectif, chacun son équitable part et le droit de participer aux perspectives collectives ! Un nouveau concept émancipateur. La tendance non raisonnée à toujours se précipiter vers le plus facile complique, au final, grandement la vie de tout le monde. Tandis que, depuis 5 mois, nous sommes face à la complexité de ceci : comment faire pour expulser un système dont pas loin de 90 % ne veut plus. Tout en posant – simultanément – une nouvelle organisation sociale qui a pour nom Humaine, loin des simagrées bourgeoises, cet infantilisme trop inadmissible.

Et ? A force de se cogner à ce mur, ce qui paraissait si difficile montre enfin ses aises à l’escalader ensembles. D’autant plus que le mouvement global qui vient de naître sait, déjà, que le système existant depuis 40 ans est obsolète, usé, sans ressources internes, sans reproduction de lui-même (faut dire qu’il a bêtement exclu tout le monde). Chaque jour (vérifions-le chaque jour) ce système (qui voulait voler la jouvence de se prétendre…antisystème) se montre plus fatigué devant une vitalité si débordante d’un tout nouveau né absolument indomptable : les gilets jaunes et tout ce qui va avec et autour (qui viennent, peut-être, des débuts de l’Humanité) ! Comment avoir l’idée saugrenue de dessiner à l’avance, et dès ce jour, les gigantesques perspectives (dont la raison nous dit que les découvrirons au fur et à mesure que nous avancerons) de cet évènement vrai qui annule tous les faux médias ? Oui, si c’est possible oui mais comment l’aborder. Chiche ? 22 ?

>>>> - ***** L’assise de départ promet un renouveau intégral…En ce qui concerne l’anthropologie la bourgeoisie entêtée a tout faux : les anthropoïdes exhibent des conduites…de répulsions envers leurs semblables…qui n’aident personne. Donc ? L’animal-machine n’existe pas : ils ont des sentiments, sont vibrés par une volonté, contrôlent leur émotions et ont du goût de faire ensembles. Et alors ? Le Récit préhistorique bourgeois a tout faux : nulle violence dans l’état « naturel » (qui, censuré, fait que, face à des mentalités bloquées comme les leurs, tout…empire – c’est leur sens très perverti du progrès ! ). Oui ? Il n’y qu’à remonter à seulement 12 000 ans avant JC, pour savoir voir qu’aucun archéologue n’a trouvé trace de massacres de masse (comme le mot même le souligne) ni même de présences d’armes. C’est dire : grâce aux animaux l’humain vivait…humainement ! Nous avons déjà écrit des textes en ce sens, dont celui qui montre que l’altruisme, cette sollicitude envers les autres, a été inventée par… les animaux. Et que ? La prétendue grande espèce humaine (dont le but devrait, alors, de devenir au maximum HUMAIN…domaine où les trop arriérés bourgeois ont – (moins) 10 000 /20 !) n’a pas de sentiments et d’émotions si neuves. Les animaux nous ont précédés, selon Frans de Waal. Pourquoi ? Parce que n’ayant jamais eu de vrais dirigeants nous nous sommes trop égaré.e.s…tout en gardant bien trop nos racines simiesques ! Vous voulez dire que tout cet héritage falsifié nous pouvons le rejeter ? Que nous venons d’une toute autre filiation ? Oui les humains étaient en paix tranquille car en osmose avec les animaux. Tels que brièvement décrits, ici, et surtout non idéalisés (juste leur vérité sans fioritures). D’où venons-nous ? Nous allons vraiment le savoir. Déjà en prenant complète conscience que quasiment tout ce qui nous a été fourgué…était faux. Cela commence bien !

Où allons-nous ? Déjà nous y allons. L’autoproclamée élite n’est, cependant, plus de la partie. Elle n’a plus rien à dire ou bien doit tout reformuler et reconfigurer. Les vraies élites sont ailleurs et nous les trouverons. Respectives ou perspectives ? Angle convexe ou angle aigu ? Donner ou prendre ? Recevoir ou fermer sa porte à la gueule ? Se fermer ou s’ouvrir ? Partager ou thésauriser ? Être capitaliste ou humains ? Progresser vrais progressistes ou dresser un état antisocial ? Réprimer comme des dingues ou envelopper ces dingues des répressions…unilatérales dans bien plus grand ? Continuer a persévérer dans le faux Récit des bourgeois où faire éclater en plein jour le réel gigantesque(gun giant) ? Ainsi – une vidéo vient de sortir - Francis Cousin : Gilets Jaunes - Bilan et perspectives – nous en reparlerons. Qui d’ors et déjà trace les limites de la systématisation. Soit ? Le raisonnement peut avoir l’air de fonctionner très bien, mais très bien il faut le pétrir, tels des pains, avec tous les sentiments et toutes les émotions dans les trésors du quotidien. Un va et vient qui ferait pénétrer dans la chair la chair de la pensée. Sinon ?

Sinon, nous serons sans cesse enseveli-e-s sous les décombres du vieux monde. Nous ne le quitterons donc jamais. Devant nous surpasser à chaque seconde : colosses qui soulèvent des montagnes tout en n’étant, sans cesse aussi, traités de « comprenettes » très limitées…et ? Alors que les solutions sont vraiment à portée de main nous devrions nous couper la main. Au nom de la dureté de la théorie, nous serions obligés de passer toutes nos vies à tout régler sur le papier avant de pouvoir…seulement pouvoir…commencer à vivre.  Nous serions sans cesse « limités » par la pensée du pouvoir que nous sommes supposés vaincre puisque nous devrions « résoudre » ce pouvoir qui ne nous intéresse pas du tout. Dont nous nous sommes toujours passés…Et puis, comment résoudre du vent, de l’inexistant, une non-pensée, un néant ? Sans cesse et simultanément, nous ne serions qu’étouffé.e.s par leurs uniques propagandes uniques ? Sans espoir sans souffle sans horizon sans aucune solution puisque le mot « solution » disparaîtrait aussi, etc.…Ainsi seraient...les perspectives à nous les faire …respectives. Pas de respect en tout cas ! Sauf que…UN PAS DE CÔTE et nous ne voyons plus du tout pareil…

 

Car nous ne sommes pas héritiers de tout ce qui nous a été volé. Que les spoliateurs assument leurs forfaits faits sans nous. Nous ne sommes là que pour penser à tout le monde et déployer les solutions qui n’oublient personne. L’argent plus que sale de l’oligarchier ne nous enchaîne à rien  c’est elle, seule, qui se montre enchaînée. Les fausses élites ne nous ont rien transmis, le vrai Récit est avec nous. Nous n’avons donc rien A VOIR avec ces définitifs crépusculaires, voués à ne plus être que dans leur nuit. Ce qui change tout. Nous n’avons pas à recevoir un bilan ou des perspectives à l’envers (toujours contre le peuple et pas pour l’émanciper !). Seuls les coupables et les accusés au pouvoir doivent assumer ces bilans. Respective et pas perspective. Nous pouvons dire notre premier mot qui s’ébroue de sa rosée et n’a plus rien à voir avec le système. Nous n’avons rien à prolonger de lui mais tout rompre et interrompre, rien  n’est à continuer tout va se transformer…il y maldonne à nous foutre tout le fardeau sur le dos…le soulèvement c’est pour quitter ce fardeau comme ces dettes qui ne sont pas les nôtres mais que les …leurs (nous ne devons rien à personne). Nous pouvons tracer notre sillon là où il n’y eut jamais aucun autre. Rien ne nous précède. Nous pouvons faire du plus que neuf carrément là où les tenants d’un faux ordre s’émiettent sous nous yeux…dans le ridicule lamentable de ne plus pouvoir « sortir » de leurs routines (désormais vues insensées). Voir le tombereau de stupidités…mécaniques (dites sans y penser juste comme l’on veut chasser un moustique ou un cousin) contre les Gilets jaunes…qui aura rendu ces hommes-machines machines (et plus les animaux) …ce qui ne décrit (et décrier cela s’entend) plus que qui osait de telles calomnies. Le genre humain va se gratter de toutes les attaches illégitimes…

...........….………………………********************************

Gilets_jaunes_un_vent_libertaire_souffle_sur_l'assemblée_des_assemblées_de_Saint-Nazaire

« Propager l’imaginaire communal : « On dit que ces mouvements ne “produisent” rien sur le plan de la défense des droits. Mais le municipalisme sert justement à dépasser l’insurrection pour construire une alternative hors du jeu politique traditionnel [[ c’est peu de le dire – la politique politicienne en est rendue inutile si c’est le conseil municipal entier qui est Maire !]]. C’est ce qui se passe en ce moment. ». Toutefois, ne pas projeter des concepts qui restent minoritaires au sein d’un mouvement très hétérogène [[qu’il doive faire des différences une force et devancer la société voire, comme pour N.R.V. (Noir Rouge Vert), devancer le monde !]]. De fait, la Maison du Peuple se trouve isolée vis-à-vis de certains autres gilets jaunes de Saint-Nazaire qui tendent plutôt vers la droite. Même au sein du lieu, l’intérêt pour ces théories assimilées à gauche varie en fonction des opinions et des parcours de vie [[ il est dommage qu’il en soit ainsi mais l’union submerge d’autant plus la société figée dans ses routines…destructrices depuis trop longtemps !]]. « Même si on trouve des racines et volontés communes d’organisation en assemblées populaires, il n’y a pas à Saint-Nazaire le même “historique” avec le municipalisme libertaire qu’à Commercy », explique Jo, 32 ans et présent à la Maison du Peuple depuis fin janvier. De fait, le petit groupe qui s’est rendu dans la Meuse n’est pas forcément représentatif de tout le lieu.

Jenny, la vingtaine, s’y est installée après avoir bloqué des ronds-points, séduite par l’ancrage que permet le lieu pour organiser des blocages sur toute la région. Mais, comme d’autres ici, elle va peu aux AG,
plus intéressée par les actions que par les longues discussions. Par contre, elle se retrouve dans cette volonté de changer un système à bout de souffle. « J’ai eu mon bac il y a cinq ans. J’ai postulé en boulangerie, mais j’étais trop diplômée. J’ai travaillé en supermarché, fait des missions d’intérim, avec toujours cette impression de devoir me formater à quelque chose qui ne me convenait pas [[ c’est en effet cela : le système des corrompus et des médiocres est si petit, sa propagande si hors du réel, qu’il n’est vraiment à la taille que de tous les ratés antisociaux …il n’est que de voir ce gouvernement et comment il passe des lois si dangereusement inappropriées telle la  privatisation d’Aéroports de Paris…toujours en dessous de tout ! Aucun humain ne peut accepter cela…]]. Aujourd’hui, il faut que le système change car sinon je ne suis pas sûre d’y trouver ma place », raconte-t-elle.  Construire d'autres modèles ? De manière générale, la Maison du Peuple ne se définit pas clairement comme un lieu qui applique le municipalisme libertaire, et cela ne transpire pas directement des échanges. Mais c’est aussi ce qui la rend intéressante : sans le nommer, l’organisation collective qui se construit au quotidien tend à se rapprocher de ces modèles alternatifs. Jenny se plaît dans ce lieu atypique qui cherche à créer des alliances avec des expériences similaires [[ les leaders sont les idées, et se regrouper non autour de personnages mais bien d’idées est tellement plus constructeur pour chacune et chacun et porte sa durabilité dans l’avenir]]. « Quand ils sont revenus, ils voulaient mettre en place une confédération nationale, avec les gilets jaunes de partout. Je me suis chargée d’appeler les délégations, j’ai eu tous les accents de France au téléphone ! C’est fou, quand même », sourit-elle. Dylan, 20 ans, a les yeux qui brillent lorsqu’il parle de l’Assemblée des assemblées. « La lueur que j’ai eue à Commercy, je veux que les gens aient la même. Même si un jour la Maison du Peuple c’est fini, j’aimerais que les gens continuent ce qu’on a commencé et construisent d’autres modèles. Ici, je vois une réécriture possible de la France [[ le français est une langue prévue pour…]]», s’exclame-t-il. Le jeune homme sait de quoi il parle : mi-avril, les gilets jaunes devront rendre les clés de la Maison du Peuple à la suite du bras de fer avec le promoteur propriétaire des lieux. Mais avant de penser à trouver une nouvelle maison pour héberger cette famille disparate, celle-ci va tenter de s’agrandir. Du 4 au 7 avril, c’est entre 500 et 1 000 gilets jaunes qui sont venus à Saint-Nazaire pour poursuivre cet idéal d’assemblées populaires. »…La Commune des communes, avec son idéal fédérateur qui supplante tout esprit de clocher, n’a pas eu beaucoup de passé historique. La Commune de 1871 voulait avant tout rien pour elle-même mais tout pour que chaque commune soit autonome et fédérée librement avec les autres : c’est, en effet, le chemin pratique le plus efficace et le mieux implantable pour vaincre définitivement le centralisme si ennemi des vies quotidiennes. Et abolir la caste bien trop irresponsable des politiciens de métier.  Tout en permettant à toutes les initiatives individuelles de servir à fond la communauté. Enfin, n’y échappe aucun des thèmes de la vie – depuis la permaculture jusqu’à la lutte contre toute implantation de multinationale qui ne veulent d’aucun contrat commun (soit piller les pays, en usant de leurs infrastructure et sans jamais rien ni dédommager ni participer aux réparations ni aux « devoirs fiscaux »), etc. –  Ce qui permet, en effet, de se dire que tout est possible, il n’y pas un domaine du vécu qui soit fermé s’il est déjà ouvert dans nos têtes et dans nos cœurs !

 

Pas-de-réels-ruissellements

Selon Sébastien Laye, la théorie du ruissellement ne résiste pas au réel {{ ni à l’analyse objective et rationnelle  des faits ]]. En France, l’argent des riches profite encore moins qu’ailleurs aux pauvres [[ d’où le rejet massif et épidermique du néolibéralisme - le regroupement d’escrocs le plus grand actuellement !]]. La faute, notamment, à la réserve héréditaireA mots couverts [[et toujours à la…sauvette, comme tous les grands voleurs !]] au cours des dernières années, le pouvoir actuel a tenté de réhabiliter la douteuse – car ne reposant sur aucun travail conceptuel sérieux d’économistes – théorie du ruissellement, selon laquelle les riches devaient devenir plus riches pour que les pauvres soient moins pauvres [[ ce qui ressemble à une folie furieuse que seul.e.s des corrompu.e.s peuvent «faire semblant» de croire …tu prends toujours plus aux pauvres et aux moyens et ils sont donc…plus riches ? Par contre, les 32 qui ont autant que 3,5 milliards d’humains (il y 8 ans c’était 64…), eux, sont appauvris. Ce déni du réel rend inhumain, couvre tous les pillages concrets et ne trouve d’image concrète que celle d’un table où il faut se mettre au-dessous, avec les chiens, pour happer…des miettes mais pas suffisamment pour survivre. Ou celle d’un robinet qui ne donne que peu de gouttes…mais prouve bien qu’il n’y a aucune VOLONTÉ de partages décents. Et que c’est une escroquerie sinistre que d’oser l’inverse !]].

 

Or, si un regain de croissance profite en effet à tous, souvent en premier lieu aux entrepreneurs et aux plus aisés, puis plus tardivement aux plus modestes, le mythe de la redistribution naturelle du haut vers le bas ou « trickle down » est un artifice conceptuel aux effets désastreux [[c’est traiter et avec une illégalité totale les pauvres de haut…comme si les pauvres « avaient besoin des riches »…hyper parasites…alors que c’est l’inverse ces riches délictueux vivent sur le dos des autres et ont besoin d’eux…D’où leurs répressions terrifiées dès que les pauvres se mettent à comprendre lucidement ceci (que tout ira bien mieux SANS ces riches à la traîne des efforts des autres…vu qu’eux n’en fournissent aucun. Sinon voler par institutions intermédiaires !]]. Il relève d’une pure conception imaginaire qui fait fi du défi des inégalités et de l’accaparement de richesses par certains (un capitalisme de connivence que l’on retrouve en France…[[et plus qu’ailleurs – beaucoup ont découvert la « caste parisienne » qui aura bloqué les médias, empêché la libre circulation des idées, privatisé tout lieu de parole… publique, en en censurant l’accès des grands esprits en ne les diffusant pas à la source…tout en s’octroyant le maximum d’avantages bien dissimulés…et le tout qui s’est installé il y a 40 ans en est devenu une routine de médiocrités qui se hausse à se dire le centre du pays…et qui dépasse toute légalité en tirant trop brutalement dans la foule (au point que le monde s’en est effarouché !)…la France était bonne pour se faire piller…en silence, non mais, elle n’a pas le droit de s’exprimer, c’est pas du jeu…d’où les…rocambolesques malentendus d’aujourd’hui…les Gilets jaunes rencontrent l’impression affolante qu’en face d’eux il n’y a plus que des dinosaures des inadaptés au réel, des incompétents bornés qui ne connaissent rien du vrai pays (ils ne l’ont vu que sur leurs papiers absurdes !) et…aussi des êtres cruels et très fanatisés (seule activité « sociale » (sic) qu’ils auront montré depuis 5 mois) !]], y compris dans des pays dont la croissance stagne. La société des héritiers ?

La formule cruelle de « l’ascenseur social en panne », elle étayée par les études et les chiffres, est la négation de celle du ruissellement. [[ les 2 ne peuvent exister ensemble…le vrai est que des personnages Illégaux Censurent la société, l’immobilise contre son cours naturel, la brutalise et la maltraite chaque jour…et toujours la certitude que tout ira mieux sans eux…ils ont besoin de vivre…sur notre dos. Nous n’avons pas besoin d’eux !]] Les disparités de patrimoine sont telles aujourd’hui dans nos sociétés occidentales [[ la parade est un…moratoire sur les patrimoines qui immobilisent inutilement la vie (d’en retirer 80 % n’affecterait même certains patrimoines, c’est dire) et qui résorberait tous les déficits sans diminuer les dépenses publiques. Et en maintenant les services publics…le tout à portée de main – il n’y a que de faux débat qui l’empêchent en tortillant des cerveaux – et si facile à mettre en oeuvre ]] que nous devrions nous poser la question de la redistribution inter-générationnelle des fortunes [[ le cynisme de l’oligarchie envers les enfants est si…inhumain que là est l’entrée de la majorité des coeurs : la réalité est que les patrimoines sont gigantesques (depuis les années 1990, 40 % du patrimoine des ex-classes moyennes est passé dans les mains frauduleuses de l’oligarchie) que les médias menteurs ne parlent que du « comparable » soit les revenus (en osant qu’il n’y que 200 fois plus d’écarts… Or, en incluant les patrimoines c’est…20 millions de fois plus…oui du démesuré et comment pourrait-il ruisseler lui qui s’empiffre toujours plus illégalement ?]] , et celle de l’équité au sens où Rawls l’entendait, à savoir l’équité dans les conditions de départ entre individus. Or, paradoxalement, une conception très bourgeoise de la fortune acquise est entretenue par nos pouvoirs publics privatisés, illégalement privatisés ; ainsi, à l’inverse des pays anglo-saxons dont les grandes fortunes ont ensuite essaimé en fondations, instituts de recherches ou œuvres philanthropiques, les riches français ne sont pas autorisés à donner tout leur patrimoine à de telles institutions. Via la réserve héréditaire, notre gouvernement oblige la répartition automatique d’une part du patrimoine du défunt à sa famille, nonobstant ses volontés personnelles [[ le capitalisme fanatique de l’oligarchie serait plus virulent que celui monstrueux des In god we trust faisant du capitalisme une hideuse religion ?]]. En favorisant la transmission linéaire et obligatoire au sein d’une même famille, la loi cautionne une société de rentiers et de reproduction sociale [[donc d’inhumains et d’antisociaux…c’est vraiment monstrueux…il faut défaire tout cela ]], alors même que les nouvelles fortunes de la technologie et de la finance n’ont pas la même conception dynastique de la richesse que leurs aînés.

Supprimer la réserve, réformer l’impôt : En supprimant la réserve héréditaire, nous encouragerions la redistribution des cartes, la circulation du capital et le développement de la philanthropie, alors que l’État se retire de certaines fonctions sociales qu’il ne peut plus assumer [[ l’ISF remplissait très bien la double fonction de l’investissement-soutien aux entreprises novatrices et de solidarité avec tous les bénévolats – d’où le trop perçu fanatisme de sa suppression…et c’est, sans doute, cela qui va parvenir à abolir l’oligarchie ce trop de…bestiale bêtise !]] . Nous pourrions par ailleurs aller plus loin et préparer cette nouvelle redistribution – plus efficace que l’assistanat actuel qui est le mal endémique de notre État providence – par le truchement d’une réforme de l’impôt sur le revenu [[ c’est comme Le Monde, il exporte toujours tout dans l’avenir (nous ferons, cela va être rendu possible…etc. blabla) et, au final, renforce à fond toutes les injustices et inégalités (voir son matraquage de …révélations sur les enfers fiscaux (pas paradis..des enfers) et le fait saillant que pas un demi-heure de prison au bout et pas une seule saisie de biens frauduleux, etc. Nous avons perdu toute confiance dans le …nous allons faire…mais plus tard, toujours plus tard, etc. Non c’est tout de suite et on ne fuit plus, les costards cravates…vous nous avez mis dans la merde, participez et dru à la nettoyer !]].. En effet, avec la transformation de l’impôt sur la fortune (ISF) en impôt sur la fortune immobilière (IFI), nous avons perdu un mécanisme fiscal d’abattement qui finançait une grande partie du secteur caritatif et associatif, mais aussi technologique (start up) [[ ce qui INEXCUSABLE tout comme la privatisation de la Française des jeux ou de l’ADP…ineeeexcusaaaables les 2…c’est ni perspective ni respective !]]. Si la réforme de l’ISF avait été bien conçue, cet abattement aurait pu être alloué à l’impôt sur le revenu : ainsi, en Angleterre, il existe le mécanisme de l’EIS qui permet de déduire de l’assiette de l’impôt sur le revenu jusqu’à 30% de tels investissements dans une limite d’un million de livres. Drainer l’épargne vers les entreprises et les œuvres sociales ne pourra se concevoir sans une réforme de l’impôt sur le revenu [[ promise et repromise depuis des milliers d’années mais jamais tenue...tant que la « caste parisienne » aura illégalement les rênes tout ira vers le pire…jamais nous n’avons des parasites aussi fanatiques et aussi stupides…]].

 

A lire aussi: Jeux d’argent: l’impôt sur la fortune que l’Etat ne veut surtout pas supprimer

C’est au politique et à notre droit qu’il revient d’encourager la redistribution sociale intergénérationnelle [[ mettre fin aux politiciens professionnels aidera largement…]]. Faire le pari d’une hypothétique théorie du ruissellement serait non seulement hasardeux, mais porteur en germe de frustrations et in fine de contestations sociales de grande ampleur comme celle que nous venons de traverser. »…Ce que « nous venons de » parle au passé et enterre donc le soulèvement qui ne vient que d’éclore, n’est pas encore tout à fait enfant et a toute sa vie d’adulte devant lui…nous voyons à quel point tous ces cerveaux qui s’octroient de parler pour tout le monde n’ont jamais eu leurs coeurs tournés vers ce tout le monde…et se prouvent enfermé.e.s forcené.e.s dans une petite boîte sans fenêtre ni sonorisation… où ils…déconnent dans le vide ! La clé respective les dénonce comme n’ayant aucun Respect pour le respectif, chacun son équitable part et le droit de participer aux perspectives collectives ! Un auto-ruissellement qui ne ruisselle que sur lui-même oui cela existe ? En voici  même un : Simple mauvais timing ou véritable scandale ? Quelques instants avant que la loi Pacte, qui prévoit la privatisation de la FDJ, ne soit adoptée à l’Assemblée, Raphaële Rabatel, épouse du chef de file des députés LREM Gilles Le Gendre, a été nommée directrice de la communication de la société de loterie et de paris sportifs, rapporte notamment Europe 1.

 

Privatisation-encore-de-la-Fdj-devinez-à-qui-cela-profite-tant-?

 

« C’est profondément choquant » [[ pourquoi, il y a du…superficiellement choquant ? Les si mauvaises manières de ces déréalisés qui routinisent toujours les mêmes rengaines mais sans jamais mettre fin ne serait-ce qu’à un seul des scandales qu’eux seuls produisent. Oui ce qui, nous prouve qu’il faille abolir la professionnalisation du politique…c’est une des plus grand désastre de l’époque…tous les arguments convergent pour y mettre fin !]] Une nomination qui a outré l’opposition de tous bords, ce jeudi 11 avril. Rabatel « choisie pour ses compétences » 

 

Pour l’entourage de Gilles Le Gendre, pas de polémique, sa femme « a exercé des fonctions similaires » dans plusieurs sociétés et « a été choisie pour ses compétences ». « Une femme doit pouvoir poursuivre sa carrière professionnelle indépendamment de l’activité politique de son conjoint », ont justifié les proches du député de Paris. Dans tous les cas, Raphaële Rabatel, 56 ans, « prendra ses fonctions à compter du mois de mai, en tant que directrice de la communication et du développement durable, membre du Comité de direction générale du FDJ », a précisé le groupe dans un communiqué publié mardi 9 avril. »…et ela devrait se prétendre acceptable ? Oui il faudrait comme une Moralisation de la vie publique …mais il y en déjà une sauf que son appellation fut frauduleuse  c’est de déMoralisation de la vie publique  privatisée dint il s’agit !

 

................Source: Valeurs Actuelles….pour nous, dévaleurs dévalées inactuelles

…………………………..****************************

Respectives ou perspectives ? Oui ce concept est furieusement efficace… Respect pour le respectif

Respect c’est le pilier du partage donc de la civilisation du futur. Respect reste vigile au respectif, à la respective…respectivement (en le respect de toutes les…perspectives en commun…).

…..Le seul, en fait, qui soit assez compétent, généreux et englobant pour…

……………….......................…Tout  partager…au détriment de nul-le

 

…………..…….…(à suivre)

…………………………….%%%%%%%%%%%%%%

…toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident vraiment ?"

…………….Que la certitude de vaincre nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

tous ces posts sont effectivement reliés à une pensée globale ***

**** trouvez, aussi, un compliment à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/, onglet 1 "Les mamelles du repos", "Remue- ménage" et "L'athéâtre" ; onglet 2 " Comment devenir un (e) athée du capitalisme " ou bien "La star des stars", "L'ardeur sociale" ou bien, encore, "Présent !" ; onglet 3 ; "La diction du dictionnaire ou comment rendre tous les mots physiques", "Nul n'est nul", "Je ne parle plus à qui a raison" et "Rien de plus solide que le solidaire" ; sinon, onglet 4 "Où trouver encore du sérieux ?", "L'intelligence indestructible du capitalisme ?" ou bien, encore, "Assentiments aux sentiments".

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

 Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui ne prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 5 000 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Couverture d’Estela Blanco  : le Respect est la clé majeure celle qui ouvre toutes les portes…

Couverture d’Estela Blanco : le Respect est la clé majeure celle qui ouvre toutes les portes…

Respect c’est respectif…donc le partage est infiniment plus…respectable que la monomaniaquerie perverse de s’enrichir…à part, à la sauvette…quoi

Respect c’est respectif…donc le partage est infiniment plus…respectable que la monomaniaquerie perverse de s’enrichir…à part, à la sauvette…quoi

Gj gilets-jaunes-genay.org

Gj gilets-jaunes-genay.org

respect et respectif tout le monde dans la même perspective...pas moyen de se perdre !

respect et respectif tout le monde dans la même perspective...pas moyen de se perdre !

Respectives ou perspectives ?
sans respect l’amour se perd, devient ennuyeux, est malheureux, est toujours en crise critique, etc. Putain de Respect comme on a besoin de lui...

sans respect l’amour se perd, devient ennuyeux, est malheureux, est toujours en crise critique, etc. Putain de Respect comme on a besoin de lui...

les médias non libres se sabordent ?

les médias non libres se sabordent ?

Respectives ou perspectives ?
Les pots de fleurs ont été installés par le Collectif Les Morts de la rue en hommage aux 566 personnes sans abri décédées en 2018 en France.  PHOTO CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS

Les pots de fleurs ont été installés par le Collectif Les Morts de la rue en hommage aux 566 personnes sans abri décédées en 2018 en France. PHOTO CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS

Frans de Waal - Le comportement moral des animaux. Auraient-ils plus de morale que nous ? Face aux corrompus qui font semblant de diriger le pays mais c’est pour mieux le piller…pas de doute…Songer aux sous titres (ici 41 langues)…

Privatisation ADP/FDJ et référendum laborieux : la France, une colonie sous tutelle privée ?

Pierre-Yves Rougeyron - Les enjeux politiques et économiques à venir…autre vision du futur qui ne nous convient pas (trop engluée dans des images sans issues). Aussi ? Nous préférons les textes dont les nôtres, qui nous prouvent à quel point les mots nous ouvren t un futur très accessible…et tellement plus humain…

Dés Juillet 2017 des critiques acerbes contre la nullité du progrmme macroniste sur l’écononie n’avaient pas été entendues … Sébastien Laye (de droite), dans notre texte, pulvérise aussi l’escroquerie de la fausse théorie du ruissellement (impossible dès lors que l’ascenseur (asCenseur) social est volontairement…bloqué par les 1ers de cordée…ces salauds !)

Francis Cousin : Gilets Jaunes - Bilan et perspectives – Marxisme 2019 = 2400 ou 2600 milliards de dettes affichées mais 4500 milliards avec le… hors bilan …Soit ? Extorsions de plus values telles que…au bout de 6 mois de production, le renouvellement de la fausse dette a déjà tout avalé...le profit précéderait donc de 6 mois tout ce qui est profitable ? C’est à suivre ou non, nous verrons…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Bonjour chères frères et sœurs

Je m'appelle Delarue Vanessa

Je fais ses témoignages pour témoigner la compétence d'un vieux vraiment formidable.

Je vous assure que j'ai eu à contacter plusieurs marabouts qui sont rien que des faux , des menteurs, des escrocs je ne sais plus quoi les qualifiés mais suite aux plusieurs recherches je suis tombé sur ce vieux qui m'a vraiment redonner le bonheur , le bonheur que je recherche depuis tant d'années il est vraiment formidable je souffrais d'une rupture avec mon mari il m'a quitté cela à fait 1 an 1 mois et même au boulot j'ai perdu le travail mon père était gravement malade mais dans un intervalle de 3 jours je vous rassure que j'ai eu des miracles dans ma vie grasse à ce vieux aujourd'hui je vis bien avec mon mari , mon père est guérit, on m'a ra-pellé au boulot et j'ai même refuser mais actuellement je suis dans un autre service qui est mieux que l'autre vraiment je ne sais pas comment remercié ce vieux il m'a travailler sans me prendre un euro j'ai d'abord eu la satisfaction avant de le récompenser vraiment il est très bon ce vieux . Alors vous qui souffrez de n'importe que problème, vous qui avez n'importe des soucis ne vous faites plus de souci contacté directement ce vieux voici son adresse

E-email : said.marabout@outlook.fr

Ou vous pouvez l'appelez directement sur son numéro portable 00229 98 98 29 82

Ou sur son Whatsapp: 00229 98 98 29 82
Répondre