Que fuient donc les riches ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Que fuient donc les riches ?

L’injustice n’est pas qu’il y ait des riches et des pauvres. L’injustice c’est que les profits de certains se font au détriment du plus grand nombre. Il s’agit bien  d’un basculement de vision : les faits s’accumulent tant que nous ne pouvons plus plus longtemps nous tromper de regard. Nul-le qui ne puissent affirmer que les pauvres le sont parce que dieu les punit, comme les arriérés étasuniens. Ou (version laïque des néolibéraux européens) parce que c’est leur…destin. Oubliant que destin n’est qu’une destination non un point de…départ !  Sinon nous sommes dans le recul le plus obscurantiste de la métaphysique, oui même pré-animiste, c’est dire…où il y aurait une aura ou mana qui collerait aux pauvres. Comme cela magiquement, sans aucune explication possible ? Et qu’aucun matérialisme sensé ne puisse plus raisonner (tout dans le grave irrationnel macronien désormais pour la France ?) : le pauvre ne l’est plus par structuration de la société mais par déchaînements métaphysiques,…qu’est-ce que l’univers entier lui en veut... Racismes trop absurdes par le haut. Trop de préjugés…mépris qui cumulent les…méprises. Supériorités inversées (toujours plus de bassesses morales) et autres déviations sordides…oui tout ce qui permet d’appréhender combien ces riches ont tant besoin…de fuir leurs propres têtes, leurs cœurs malades et leur groupe…d’irrespirables aliénations. Oui ce qui devient CLAIR, dans les bafouillis des trop riches, c’est que plus aucun  alibi, aucune exonération, plus de fables justificatrices, plus de fausses éclaircissements, plus de raisonnements pondérés ne parviennent à obturer le flot de demandes de comptes (moraux, affectifs autant que factuels) qui commencent à se déverser sur eux. Lui-même ne se sent plus très bien dans son état permanent…d’injustices. Voyons comment l’actualité même soutient et étaye ce genres d’analyses serrées…

 

Autonomie-12-la-révolution-

« Leur inconscient proteste. Il faut se mettre à leur place : les riches sont coupés de tout ! Ne leur manque-t-il pas un véritable rapport à la terre, au travail et à l’amour ? Les riches ont besoin des pauvres : qui fera le ménage, flétrira le pain, amènera les fruits ? [[ ce descriptif, qui reprend tout à rebrousse poil, correspond bien  au retour du vrai Récit des réalités, celles qui n’excluent jamais personne !]] Dans un rapport de dominants à dominés, ils règnent avec leur argent faisant office d’arbitre. La société occidentale patauge dans une ère d’esclavage subtilement déguisée [[ Et donc ?]]. Il faut donc aider les riches. Il est urgent de troquer leur richesse contre plus de sécurité. Il faut les aider à passer du stade de profiteur à celui d’être humain [[en effet, profiteur n’a plus beaucoup d’avenir et humain toujours plus…]]. Dans un monde où les pauvres attendent désespérément quelques miettes échappées par mégarde ; il faut changer de paradigme. La véritable richesse n’est pas matérielle. D’ailleurs, l’argent n’est qu’une convention, une abstraction. [[ un leurre si incapable de fabriquer le beurre ]] L’argent fait pourtant tant de désastre. Mais le jour où la femme de ménage, le boulanger ou l’épicier n’acceptera plus l’argent ; les riches ne devront-ils pas à leur tour de se rendre actifs ? »…Découvrons donc pourquoi et comment, tout risque bien de se dérouler ainsi :

………….......………………************************************

Outre que leur place véridique dans la société –sans fards et juste devant les faits – ne les montre pas dans une situation très reluisante – mais plutôt embarrassante et ridicule – viennent s’y ajouter plusieurs dangereux écueils. Pour nous, leur futur reste…suspendu à quelques prises de consciences (leurs fuites c’est de ressentir que si elles se faisaient toutes en même temps, ce serait tsunami pour eux. Mais encore ? …En réalité, ce n’est même pas eux le ferment collectif des progrès. Ils ont même chuté à n’être plus que rentiers inertes, parasites des efforts des autres. L’innovation ne peut plus venir que des exclus ?

 

L'innovation-ne-peut-venir-que-des-exclus-!

« En 2013, Philippe Parmentier lance en Colombie et en Espagne un projet d’impression 3D de prothèses pour les enfants handicapés. Depuis, le fab lab solidaire Utopia Maker a fait du chemin, s’inscrivant avec succès dans l’économie des communs et démontrant que les personnes en marge de la société sont celles qui ont le plus envie de faire bouger les lignes [[ et lorsque le désir puissant que cela change se joint à quelques chances d’opportunités et des talents pour les saisir et les faire fructifier ?]]. Émanciper les individus par le libre accès aux savoirs. C’est pour incarner l’esprit libertaire des pionniers d’Internet que Philippe Parmentier lance en 2013 « Matérialisation 3D Madrid ». Un projet mené conjointement à Madrid en Espagne et… en Colombie, où une petite ville en périphérie de Bogotá porte le même nom que la capitale espagnole [[ il s’agit de penser au futur des innovations en ne les laissant pas demeurer que dans le domaine technique mais en les rendant…sociales.Voire politiques !]] . Pourquoi ces deux pays ? « Parce que j’aime bien bouger, répond l’autodidacte, bottant en touche. On faisait découvrir l’impression 3D aux enfants, on inventait des modèles dans une ville et on les matérialisait à distance dans l’autre ville»

La classe colombienne va lui permettre de mettre en pratique ses idéaux. L’un des élèves étant amputé d’un bras en raison d’un accident du travail, ses camarades décident de lui fabriquer eux-mêmes une prothèse. Ils téléchargent sur Internet les plans d’un modèle en open source et l’impriment en 3D. Ce petit exploit fait la une des médias colombiens [[ les liens joints abondent en photos que nous n’avons pas toutes placées en fin de texte. Qui serait curieux pourrait cliquer !]] . Résultat, les demandes des familles d’enfants handicapés commencent à affluer. Et pour cause : en Colombie, la guerre avec les Farc a transformé certaines zones du pays en champs de mines qui font des milliers de victimes et dont les survivants se retrouvent handicapés. 

Contre l’illogique industrielle [[ c’est cela l’essentiel ! Les exclus n’étant collés à nul préjugé, n’étant pas rétrécis par les vaines idéologies, ne s’aliénant pas dans les mentalités fuyardes des trop riches – gardent une imagination qui se vivifie dans ses moindres activités…]]. « Les deux premières années, des ingénieurs, des médecins et des étudiants bénévoles ont réalisé une cinquantaine de prothèses adaptées aux enfants », raconte Philippe Parmentier. Un nombre important mais insuffisant au regard des besoins. Alors, en 2016, il opère un virage radical : les jeunes handicapés et leurs familles vont se mettre à fabriquer eux-mêmes les prothèses [[ seuls les pauvres peuvent parvenir à ce retournement génial des logiques : tout faire par eux-mêmes écartera bien les trop riches de la majorité de tous les circuits collectifs…non plus les servir mais se servir, ainsi que tous les nécessiteux directement ! En sans plus de leurs parasitismes…]]. C’est l’acte de naissance d’Utopia Maker. Depuis, un enfant s’est imprimé une prothèse pour jouer de la guitare, un autre pour faire du vélo, tandis qu’un jeune ingénieur malentendant, Mauricio Carrillo, a mis au point un système de recyclage des déchets plastiques qu’il a installé directement sur une imprimante 3D. Avec l’auto-fabrication des imprimantes 3D, le plastique recyclé et les modèles open source, le coût de production d’une prothèse est devenu très marginal, ouvrant des possibilités infinies en matière de personnalisation et d’innovation. « L’impression 3D trouve ici une application pratique utile, tout en permettant de s’émanciper d’une illogique de marché qui exclut les plus pauvres [[ ce qui ne peut jouer à une logique et se brailler marché universel puisque son fonctionnement c’est uniquement de voler et de dépouiller celles et ceux qui font…tourner la boutique. Sauf que si l’ensemble des spolié.e.s ne le veut plus…ensembles, les piques-assiettes ne vont pas rester longtemps dans les secteurs. Oui ils vont…fuir !]]. »

 

>>> *** -- Ces derniers mois, Utopia Maker a essaimé en France (une antenne marseillaise vient d’ouvrir ses portes), au Vietnam et en Centrafrique, mettant en pratique l’utopie écologique du « cosmo-local », une thèse élaborée par Michel Bauwens, le théoricien belge du peer-to-peer, qui pose que « tout ce qui est léger est global (partage de la connaissance technique, scientifique), et tout ce qui est lourd est local (production dans des micro-fabriques) ». Mais dans l’esprit de Philippe Parmentier, Utopia Maker va bien au-delà de l’aménagement de fab labs et de la production de prothèses en open source [[ imaginons les liaisons entre le mouvement Gilets jeunes et tous ces véridiques innovateurs qui prennent les choses par leurs racines !! Transcendant…un moyen encore plus global de quitter ce système sans absolument le moindre attrait. Seront pris qui croyaient prendre !]]. Ce projet est un levier pour contribuer à une société d’individus émancipés du cadre rigide des États, des institutions et du marché. Une société orchestrée par la technologie blockchain et le partage des connaissances, qui veillerait à ne laisser personne sur le bord de la route : « L’innovation ne peut venir que de ceux qui sont en marge de la société, car ils sont les plus motivés à faire bouger les choses. Les exclus garantissent un renouvellement permanent de la société, c’est ce que j’appelle l’inclusion inversée [[… ce sont eux le sel de la société tandis que les nantis (ce vilain mot où chaque son n’est que refus barbelé) en sont le si laid avachissement ! Les exclus qui inversent ce monde deviennent les meilleurs des inclus…Les gilets sont des exclus d’une telle…étourderie méthodologique (oui ducon, fallait pas les exclure ni les asperger de tant de mépris vraiment si…déplacé ! Et ces trop riches de geindre « c’est nous-mêmes qui avons creusé notre propre malheur !]] », résume Philippe Parmentier. Il ajoute qu’à ses yeux l’éducation, la santé et la préservation de l’environnement ne peuvent être soumises à une illogique économique, fut-elle « raisonnée » ou « durable ». Sensible à la philosophie des communs, il prône la sortie de certaines ressources et contributions de la sphère d’influence du marché et des États pour les confier à des collectifs d’individus autogérés [[ tout demeure dans les Liens à établir : en devient un le municipalisme fédéré qui se joint à ces collectifs de productions directes sans plus d’intermédiaires. Liens qui nous font toucher enfin au charnel du changement, aux prises tangibles qui activent (partout et ensembles) les grandes transformations sociales…disons que la surface de nuisances des trop riches, soit ce par quoi ils survivent dans la société, ne font que se rétrécir. Rétrécir. Et donc ? Ils ne pourront plus nuire (voir leurs « milices » ex-police de la république…vendue si bêtement…) ils perdront (donc) tout contrôle sur la société. Qui va regretter une milliseconde qui n’aura fait que du mal ?]] , dont l’économie se déploierait en périphérie, à l’image de la maison d’hôtes de Nicolas Kraszewski [[ ce sont les marges qui tiennent toutes les pages et le Récit ne peut commencer que des périphéries vers le centre…de tout ce qui sera dit…et qui nous dévoilera le toujours plus de fuites des riches !]].

À contretemps du discours ambiant sur les mérites de l’inclusion et l’empowerment [[discours qui devait bien se terminer un jour – ce jour est là !]], qui postulent que les exclus ont envie d’intégrer le monde tel qu’il est, l’expérimentation d’Utopia Maker démontre que ces derniers tendent, au contraire, à construire un monde différent [[l’utopie va devenir le désir très dominant !]]. De quoi redonner des couleurs et ouvrir de nouveaux horizons à l’innovation, une notion qui avait fini par s’assécher à force d’être brandie à tort et à travers. »…Là nous traversons – d’un seul coup - tous les torts et les fuyards riches sont bien largués…ils avaient eu toujours eu furieusement besoin de nous. Et, en 2019, plus encore Mais ils se sont tant entêtés à se rendre plus qu’insupportables, que nous n’avons définitivement pas besoin d’eux pour devenir toujours plus…humains !  Soit…sans eux ! Super raté leur coup !

 

L'homme-qui-veut-achever-le-capitalisme

Michel Bauwens, l’homme qui veut achever le capitalisme…oui en le poussant à toutes les transformations. Et cela en semant de « l’individualisme collectif » - soit de l’anti-anarchie. En ce sens qu’il faille admettre les liens aux autres et que ces liens sont en avance sur nous. Qu’ils parviennent à changer la société même si nous ne faisons pas grand-chose pour – fin donc de l’inhumain égoïsme fermé qui s’est sourcé dans l’anarchie (c’est là que ce dessèchement a puisé tous ses hypocrites arguments  – et qui, enfin, comprend que la… pire des tyrannies c’est celle de l’Absence d’un minimum d’organisation…(organisation oui mot issu de…organes, ce qui permet vraiment de Faire Corps !)…Et ce (pourquoi) nous stagnons dans l’inertie la plus impuissante depuis 40 ans…pas très réussie comme obstination ahumaine !

........…………………………*********************************

 

Le-si-faux-miracle-allemand-12,5-millions-de-pauvres-!

 

… « Au passage vous vous retrouvez avec… plus de 12,5 millions de pauvres au bout de 15 ans d’une telle stratégie [[ comme les USA avec ses 100 millions de pauvres !]].  Voici ce que dit cet article des Echos : « Vu de France, ce chiffre pourrait sembler paradoxal. Et pourtant. Outre-Rhin 12,5 millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté en 2013, un record depuis la réunification du pays en 1990, selon l’étude publiée hier par Paritätischer Wohlfahrtsverband (PW), une fédération qui regroupe quelque 10.000 associations actives dans le domaine de l’aide sociale et de la santé. Cette année là, la pauvreté a bondi de 15 % à 15,5 % par rapport à 2012, année où les chiffres avaient déjà surpris ».

 

« Depuis 2006, on observe clairement une dangereuse tendance d’augmentation à la pauvreté (…) La pauvreté en Allemagne n’a jamais été aussi élevée et la fragmentation régionale n’a jamais été aussi sévère qu’aujourd’hui », a déclaré au site Euractiv Allemagne Ulrich Schneider, le directeur général de Paritätischer Gesamtverband (PG). Une pierre dans le jardin du gouvernement qui assure que l’écart entre riches et pauvres diminue [[ toujours les fuites dans les plus niais des dénis du réel…]]. Une affirmation « tout simplement fausse» pour le responsable de PG (Dans le graphique ci-dessous la courbe rouge indique la progression du nombre de pauvres dans la population. Les piles grises, la richesse du pays en milliards d’euros). Comme en France, les mères célibataires sont particulièrement exposées, plus de 40% d’entre elles basculent dans la pauvreté, indique le rapport. « La pauvreté est un problème bien de chez nous », a poursuivi Ulrich Schneider pour qui l’Allemagne « a clairement un problème croissant de distribution de la richesse ». Et, alors que l’industrie allemande ne cesse de battre des records à l’exportation, cela risque de perdurer. Selon PW, le nouveau salaire minimum entré en vigueur début 2015 (8,50 € brut de l’heure), ne permet en effet pas de changer la donne ».

 

Aucun paradoxe ni problème de calcul de la pauvreté! [[ comme le mot statistiques est d’origine allemande et a pour racine le mot état (staat)…alors comment avoir confiance dans des chiffres d’état qui décriraient l’état ?]] La réalité en Allemagne comme dans tous les autres pays occidentaux en général et européens en particulier le problème est identique. La concurrence mondiale de tous contre chacun [[ Au lieu du si sain individualisme collectif – sortir de l’égoïsme anarchiste (ni dieu ni maître mais mon égoïsme à moi moi moi qui enfle toujours plus chaque jour !) et donc sauter dans la vraie mondialisation de tous AVEC tous . Et qui commencera par une gigantesque marche autour du monde de chaque peuple rencontrant tous les autres. Et inaugurant la grande Fête sociale mondiale ; désormais la véridique organisation de la civilisation nouvelle (un nouveau monde que cela fait si pingre, si avare et si misérable en fait !)]] qui  entraîne une course généralisée aux… moins-disants. Moins de social, moins de salaires, moins de coûts. Toujours moins [[ pour celles et ceux qui se font toujours plus…spolier et toujours plus pour ceux qui…contribuent toujours moins  à la société – les toxiques antisociaux trop riches !]]. Ce toujours moins nécessite à une course folle aux… délocalisations [[ en français …aux désorganisations par le haut de la société, de sa désorganisation par les Casseurs qui se déguisent en…gouvernements !]] pour trouver sans cesse moins cher et le monde est encore très vaste, et quand le petit gamin du Bangladesh coûte trop cher, les entreprises trouvent de la main d’œuvre à 25 dollars par mois en Éthiopie. 25 dollars par mois! C’est inévitable lorsque vous mettez en concurrence sans introduire des protections douanières des pays aussi différents que l’Allemagne d’un côté ou la France et le Bangladesh ou le Pakistan de l’autre, où l’on enferme les ouvriers dans les usines [[ afin de les empêcher de s’en sortir, ils sont donc…enfermés manu militari ! Image si parlante)]] !! L’injustice des profits faits au détriment de chacun et qui ne profitent qu’à certains!

 

La seule différence entre l’Allemagne et la France et les autres pays, c’est que l’Allemagne au moins accumule des excédents qui ne sont en réalité que les… profits de ses quelques grandes entreprises [[ et la même folie furieuse que chez les étasuniens braillant que si 0,10 % sont riches c’est Tout le pays qui l’est…or les faits flagrants toujours plus exclus des médias d’argent eux disent que ces présences Parasitaires APPAUVRISSENT les pays...toujours plus et…depuis 2008. Les documents européens un peu difficile d’accès mais uniquement parce qu’il fait trouver les bons intitulés pour les moteurs de recherche avouent oui avouent dès…2009 une chute massive de la plupart des régions européennes. Et depuis la pauvreté ne fait que grandir. Et en France l’Insee ment (en changeant sans cesse le seuil où il est dit « en dessous du seuil »)…et pire, – Tous les médias d’argent se sont déshonorés à mentir autant…ce pourquoi toujours plus de riches fuient…Les dénis du réel, ces hasardeux reniements…sont des fuites aussi…]]. Ces profits sont faits ouvertement qu’au détriment de chacun et ne profitent qu’à certains [[ donc en…appauvrissant la grande majorité…elle reste impossible à cacher…d’où les diffamations ridicules des médias en fuite…mais non vous rêvez, vous êtes détraqués de la tête, en fait vous avez tellement plus de pouvoir d’achat (où ça, ah dans la moyenne que personne ne vit et qui se hausse tant que parce que les trop riches sont les Seuls à voir leur pouvoir d’achat substantiellement augmenter…On se disait bien aussi…]]. Là réside l’injustice.

L’injustice n’est pas qu’il y ait des riches et des pauvres.

L’injustice c’est que les profits de certains se font au détriment du plus grand nombre. On parle ici des multinationales et de la mondialisation qui forme ce que j’appelle le totalitarisme marchand [[ spectaculaire aussi…dans le sens où ce spectaculaire fait gober ce qui est l’exact contraire du monde réel]]. Il touche l’Allemagne comme la France. Il n’y a aucun miracle allemand..."...Ce que, depuis les débuts de ce blog, nous nous sommes maintenus à le dire…que l’Allemagne n’est surtout pas un  modèle à suivre…1) --- parce qu’il crée le plus de pauvres (tristement vérifié donc après tant d’années de dénis du réel)…2) ---- parce que ce pays ne survit que par des banques qui pillent le Sud de l’Europe et séquestrent la BCE. Ce qui aboutit à ce que, à part elle, il n‘y a plus d’Europe concrète…Quel intérêt de tant donner si tout ne va qu’aux banques allemandes ? (ce pourquoi la France – pays internationalement « généreux »…sauf pour ses…concitoyen.ne.s qui ont le droit illégalement à trop de répressions et à toujours moins de partages des richesses). Or le macronisme c’est l’Échec garanti de l’Europe des financiers…ce qui permet de les mettre tous dehors à la fois !

................……………….***********************************************

Bientôt-nous-pourrons-attaquer-toute-l'industrie-en-justice-!

« Bientôt, nous pourrons attaquer toute l’industrie en justice » [[ cri de victoire qui nous offre enfin un futur d’émancipations. Émancipations qui se vivent en retrouvant un corps de pleines libertés de manoeuvres, d’initiatives qui font enfin briller tant de yeux et qui ramènent la joie dans trop de coeurs piétinés !]] : en Italie, des résistances face à la 5G.Au sein de l’Europe, où la 5G est vendue comme une nouvelle révolution [[ dixit le macronismse comme grande trahison ]], l’Italie a pris une longueur d’avance. Plusieurs régions, comme L’Aquila dans les Abruzzes, y servent de terrain d’expérimentation pour cette nouvelle technologie. Mais alors qu’État et industriels applaudissent, des poches de résistances s’organisent pour exiger l’application du principe de précaution. Y compris sur le terrain judiciaire, où fabricants, opérateurs et État sont dans le collimateur d’avocats [(le basculement de la mentalité des avocats sera complet lorsqu’ils capteront que leur futur n’est plus de défendre le capitalisme…en fuite. Mais de l’attaquer en toute sérénité mais très fermement…Ici se lève la certitude que oui c’est possible oui…partout et en même temps !]]. Un nouveau volet de l’enquête menée par le collectif de journalistes Investigate Europe.

« Les ouvriers sont venus mi-août 2018, quand nous étions en vacances. En trois jours, ils ont érigé cette antenne de 35 mètres de haut, qui nous ruine la vie. » Paolo* vit au sommet d’une colline, dans le village de Pagliare di Sassa, en banlieue de L’Aquila, au centre de l’Italie. « Depuis l’installation, poursuit-il, nous avons tous des maux de tête quand nous sommes à la maison, notre vue s’est mise à baisser et nos appareils ménagers ne fonctionnent plus, sans raison apparente. »…Suffisamment de convergences de dégâts pour qu’ils soient pris en comporte ! Le monde moral bascule donc et ce n’est plus en faveur des trop riches. Il fallait bien  que cela arrive…

………………………….*******************************

Toujours plus en fuites partout …évasions fiscales c’est bien fuites (s’évader de la prison qui  ne  pourra que se refermer sur eux), se planquer désastreusement dans les enfers fiscaux (enfers et non paradis pour les autres), débandades dans les hypocrisies et les mensonges minables des optimums fiscaux, des exonérations indues comme ce Cice qui représente 40 fois ce dont la santé publique à besoin (1/40 ème ce serait donc déjà un bon début… !)…Fuite encore dans les mensonges massifs de « leurs » médias au point que nous atteignons désormais 100 % de fausses informations dans les sinistres médias d’argent…

Oui que fuient les riches sinon le manque complet de fondements rationnel, sérieux, réfléchi, moral de leurs fortunes. Et que ceci se sache, que toujours plus en prennent pleines consciences. Oui de tout ce qui est si répréhensible d’être Trop riches (soit aux détriments peu reluisant du plus grand nombre – il serait préféré un seul à un…million, c’est exagéré non ?).

 

..........que fuient donc les riches ? Ce que nous avons cessé d'éviter depuis si longtemps !

 

.....................................................La Réalité !!!

 

 

 

……………...........…(à suivre)

 

………………….……….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

               Que la vaste détermination collective nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

       tous ces textes quotidiens sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 5 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

Couverture de La Colline

Couverture de La Colline

Que fuient donc les riches ?
de Baudraz- e-monsite

de Baudraz- e-monsite

Que fuient donc les riches ?
Estamos fabricando una impresora 3D que aproveche los pelet y desechos plástico reciclado como insumo para la impresión.

Estamos fabricando una impresora 3D que aproveche los pelet y desechos plástico reciclado como insumo para la impresión.

Que fuient donc les riches ?
Que fuient donc les riches ?
Que fuient donc les riches ? La vérité…toutes vérités… « Le journaliste David Dufresne : « Pour plus de 239 enquêtes ouvertes par la police des polices, aucune n’a abouti pour l’instant. Une trentaine sont bouclées mais sont à l’arrêt au parquet. »

Que fuient donc les riches ? La vérité…toutes vérités… « Le journaliste David Dufresne : « Pour plus de 239 enquêtes ouvertes par la police des polices, aucune n’a abouti pour l’instant. Une trentaine sont bouclées mais sont à l’arrêt au parquet. »

Que fuient donc les riches ? La vérité…toutes vérités… «Esperanza, de la Maison du peuple de Saint-Nazaire, fait le bilan de son groupe : « Deux blessés graves, cinq interpellés dont certains assignés à résidence, une personne en prison. 80 % d’entre nous n’avaient jamais milité avant. La répression nous use. »

Que fuient donc les riches ? La vérité…toutes vérités… «Esperanza, de la Maison du peuple de Saint-Nazaire, fait le bilan de son groupe : « Deux blessés graves, cinq interpellés dont certains assignés à résidence, une personne en prison. 80 % d’entre nous n’avaient jamais milité avant. La répression nous use. »

Les moyens de la répression s’étendent et ses cibles se multiplient, observent des militants des mouvements sociaux et des quartiers populaires. Lors d’une journée de rencontre le 11 mai dernier, ils ont caractérisé les multiples formes de ces atteintes aux libertés et ils ont ouvert des pistes de résistance.

Les moyens de la répression s’étendent et ses cibles se multiplient, observent des militants des mouvements sociaux et des quartiers populaires. Lors d’une journée de rencontre le 11 mai dernier, ils ont caractérisé les multiples formes de ces atteintes aux libertés et ils ont ouvert des pistes de résistance.

Que fuient donc les riches ?
Que fuient donc les riches ?
L’innovation ne peut venir que des exclus

L’innovation ne peut venir que des exclus

Laurent Alexandre lors du débat "La Grande Explication", Soirée Spéciale Gilets Jaunes…Ceci synthétise bien les nouveaux paradigmes semés par l’époque. Depuis, Laurent Alexandre à déliré avec le transhumanisme pour lequel les gilets jaunes seraient juste de futurs esclaves servant des dieux sur Terre…Ce qui n’est pas acceptable. Par contre ce qui est dit ici sert à l’émancipation collective…

Épisode #5 sur la fraude du libre-échange et son absence de base scientifique. La théorie d’Adam Smith, qui est à la base du commerce international, des règles de l’OMC et de l’Union Européenne, est une propagande politique pour faire accepter la perte des forces productives de chaque nation au profit d’intérêts financiers.

COMMISSION EUROPÉENNE AUSTÉRITÉ FRANCE - DOCUMENT TROUBLANT la feuille de route de début 2018…est appliquée aveuglément malgré Gilets jaunes du 17 novembre 2018 …La Française des jeux et l’ADP prévue de privatiser…ces incompétents néolibéraux européens qui ne Connaissent Rien au pays…sont en train de démanteler le pays…et les politiciens (avec la trahison des médias envers leurs…auditeurs ou lecteurs) sont à plus qu’à plat ventre…

Mode d'organisation où chacun a la parole à égalité. Par Patrick Beauvillard, co-président de Nouvelle Donne

Débat Étienne Chouard / Olivier DELAMARCHE : Ils ne sont pas d'accord …Dans le vrai vif du sujet !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article