Rauques en rôles ?

Publié le par imagiter.over-blog.com

Rauques en rôles ?

Faut faire bouger le rocher. Rouler le roc et que tout se déroule. Comment ? Vous allez monter dans l’expérience langagière : nous en faisons encore mais uniquement hors ligne. Les temps seront vraiment mûrs lorsque le langage pourra être divulgué absolument partout. Déjà un avant goût…la générosité est le propre des grands créatifs (l’un ne va pas sans l’autre)…Et c’est parti…Elle gagna la partie du bazar. On voudrait bien savoir quelle partie et de quel jeu fait partie cette «partie du bazar» ? Cartes, fléchettes, dominos ? Qui nous élucident tout ? Met le zoom, oui lui, sur lui, lui – que dit-il ? «Vous me mirent dans cette situation et ils se mirent tous dans leurs admiroirs dès que je m’éloignai. »… Bon il y eu élection (du vieux français lection, qui nous ramène à la lecture, nous fait leçon !) – que va-t-il se passer maintenant ? La préparation des suivantes ? Et etc. les routines usées…? Pas très futé, non. Ou alors faire comme s’il n’y avait plus d’élections. Jamais plus. Que tout soit lu et élucidé, le lu élucide et le lu lucide le tout en dire direct  ? Bon, s’ils ne vont pas vers pour le faire (toujours à planer hors réel – toujours à planer dans l’ivresse d’eux-mêmes)…nous allons le vivre en direct sans intermédiaires. Ici. Avec qui ont la bonne idée de s’embarquer aussi. Fin des rauques en rôles ? 

…………………....................**********************************

>>> --- **** Oui, au fil du temps nous allons avoir le tableau clinique de la détérioration du langage par le macronisme. C’est long. Il y a les mots structurants (agglomérés à l’idéologie profonde) et les mots flottants, très occasionnels (ils brillent – mais ce n’était qu’afin de faire reluire d’un coup le narcissisme – rien de bien profond). Il faut que l‘ensemble se décante, pendant que la chanson du monde monte. Il a déjà quelques points, c’est sûr, le macronien sera coincé et tombera…il ne survit qu‘en fuyant sans cesse. En évitant de se faire saisir, empoigner, alpaguer, de se trouver acculé sans issues de nouvelles…évasives…évasions. Jamais face à face, entre 4 yeux au moins…toujours contrôler (ou croire contrôler) les situations – ne jamais être sincère , dans la présence authentique,  jouer avec le langage selon qui est en face, en espérant l’engluer dans sa toile d’araignée…sauf que les illusionnistes perdent… tout dès que nous VOYONS, et prévoyons, leur jeu juste glissant…Le macronien oui se surestime…il se croit plus fort que sa distance. Ce qui lui fait semer, étourdiment, des indices percutants. Ces quelques points de repères vont servir de points d’appuis afin de faire basculer la montagne.  De rock’n’roller le roc insensible qui bouche et bloque le passage !...Encore de la patience. Le show à l’américaine c’est tous enfumages. Qui ne s’en est pas détourné et à 100 % n’est pas tout à fait dans le réel. Mais dans le …précipitoyable….

Un-président-ne-peut-pas-tricher-avec-le-peuple-au-delà-d'un-seuil-de-fausseté

 

« Repenser les cadres imaginaires de la représentation politique. Nous sommes "la réalité" contre "les simulacres", semble dire cet homme en filmant la scène. Marianne : Il y a deux ans, vous estimiez que "le "macronisme" est une stratégie de consolidation du pouvoir par le vide". Les gilets jaunes expriment-t-ils l'échec de cette stratégie ? Harold Bernat : Pour l'heure, l'échec est du côté des "gilets jaunes" pas du "macronisme", fidèle à lui-même [[ ce n’est que se placer dans la realpolitik à la Bismarck, celle qui ne laisse aucune trace dans l’Histoire. Puisqu’il n’y a jamais de victoire mais que des magouilles !]] Un échec paradoxal, fécond, qu'il est nécessaire de comprendre finement. Dans les cortèges de gilets jaunes, j’ai entendu très peu de mots d’ordre auxquels il pourrait être répondu par une simple mesure technique [ c’est donc structurel]]. Des panneaux "RIC", des Marseillaises, des drapeaux tricolores, des "Macron démission". Mais contrairement aux tristes manifestations où chacun se range en ordre processionnaire [[ dans l’enterrement de soi-même, tous les autres processant de même !]] derrière le gros ballon de sa centrale syndicale, les gens se parlaient beaucoup plus. Un sentiment dominait dans ce cortège bigarré, celui d’appartenir à une communauté de destin, un corps politique [[une même unité ]]. Le sentiment d'une trahison également au sommet de l’État ressortait, derrière lui une question de légitimité et d’injustice. Pour cette raison, ce mouvement politique n’a aucun précédent dans l’histoire et toutes les comparaisons seront également vaines [[ ce pourquoi sa victoire reste éclatante : en contraste, le macronisme demeure si terni de sordide ! Il semble tellement plus vieux et poussiéreux que les années 1930, pas de quoi être fier !]]. Il est le premier mouvement politique révolutionnaire qui éprouve quasi immédiatement la réalité de ses effets, qui se filme, se scénarise en continu [[ il n’est que dans la réalité, il déborde même de réalités !]]. Il absorbe et destitue toutes les narrations traditionnelles précipitant le vieux monde de la représentation politique dans le passé [[ impossible, alors, de gober le progressisme que verbal du macronisme, il est tellement passéiste, engoncé dans le plus Ancien des régimes possibles. Jamais rien de nouveau mais bien que les pires des rengaines conservatrices !]]. Il est en avance sur le spectacle du politique, le déjoue en allant plus vite que lui. Il est ainsi animé par une forme d’ironie fatale qui ne laisse aucune chance aux représentations officielles du pouvoir.

 

De ce point de vue, le mouvement des gilets jaunes marque une forme de désillusion terminale. C’est aussi pour cela que les revendications ne l’épuisent pas. Au fond, il veut faire cracher le morceau à un pouvoir qui ne peut plus tromper, qui ne fait plus illusion, ce pourquoi d’ailleurs il est aussi violent." Oui, je suis un malin, un faux politique, un philosophe bidon, et je vous ai bien arnaqués", voici certainement la seule phrase réellement politique qu'Emmanuel Macron pourrait prononcer. Il n'y aura jamais de post-politique comme il n'y aura jamais de post-critique tant qu'il y aura des hommes. Par contre, il peut exister des stratégies de dissuasion du politique et de la critique suffisamment puissantes [[ pas vraiment !]] qu'elles empêchent l'un et l'autre, ce qui est très différent. Ce que l'on peut nommer le pouvoir par le vide. La seule issue sera par conséquent de faire sortir le politique de ce vide, de laisser place à la critique. [[ commencé…]] Emmanuel Macron sera l’acmé de ce processus de déréalisation politique, un point de rebroussement, l'occasion d'une prise de conscience collective ou le commencement d’une nouvelle ère marquée par la disparition du politique comme capacité collective de se représenter, d’imaginer un ordre symbolique autre qu’économique. Cela explique l'importance prise par le RIC au fil des manifestations, une volonté de symboliser politiquement la révolte. Mais cela suppose en retour un haut niveau de politisation de la société. C'est ici que le travail de sape opère, que la dissuasion est maximisée, que les critiques subventionnés saturent les espaces de parole [[ et alors ? ils tombent plus vite, blettes comme cela !]].

Dans Le néant et le politique, vous estimez que la fascination des médias pour Macron révélait une perte d'esprit critique. Deux ans après, le charme semble s'être évanoui. Confirmez-vous votre constat ?  Cela va beaucoup plus loin qu’un problème d'évanouissement du charme à mon avis. Il s’agirait presque, si le mot n’était pas si chargé, d’une déchirure anthropologique, une sorte de décollement de l’homme avec l’homme. J’ai le sentiment, un sentiment qu’il m'est d’ailleurs presque impossible de conceptualiser pleinement, qu'un très grand nombre de citoyens français se sentent étrangers à ce type d'homme. Ce constat, je le mesure, est assez terrible car irréductible au fond, il touche l’être très au-delà du discours proposé aux citoyens français dans un énième débat [[ ici – nous laissons se dérouler certains morceaux de bravoures sans commenter – car c’est utile afin de mieux sculpter le texte entier…]]. Cela m’a littéralement frappé le samedi après-midi dans la rue, une faille de nature plus profonde qu’une contestation politique. Une faille qui traverse le corps politique dans son ensemble. Une faille très profonde qui pose une question peut-être ultime pour nos démocraties malades : quel corps politique sensible pouvons-nous réellement former quand les hommes qui sont supposés le représenter ne le sont pas ? S’il y a un génie du peuple sensible, il se trouve peut-être là, une sorte de flair animal [[ tout à fait d’accord !]], un "Grand refus" pour reprendre la formule d'Herbert Marcuse face à un danger de désincarnation du corps politique inédit [[ le trop d’abstraction c’est la mort !]].

Rien n'empêchait Emmanuel Macron de parler des mutilations d’adolescents, des blessures physiques, de certaines exactions policières [[au lieu de s’enfoncer dans les dénis du réel les plus absurdes, les moins crédibles – qui remettent tant en cause la véracité de toute sa non-politique !]]. La perte de l'esprit critique va de pair avec un affaiblissement de la sensibilité, une indifférence aux affects politiques [[…la sensation d’avoir affaire à des extraterrestres qui ne font pas partie de ce monde réel ! Mais sont devenus des robots inhumains d’une idéologie épaisse incapable de rendre compte de quoi que ce soit, de s’expliquer sur le moindre détail comme de justifier sa rationalité. Nous errons bien dans une folie collective (enfin d’un petit groupe !)]]. Autant il est possible de jouer avec son image médiatique, de faire le bon élève devant des agents dociles, de plaire aux flottants qui confondent le réel avec leur image, autant le peuple sensible, incarné, vous rappelle à ce que vous êtes ou n'êtes pas [[ même remarque que plus haut !]]. On ne peut pas tricher avec le peuple, au-delà d'un seuil de fausseté, il vous expulse. »…Ce qui s’est vraiment passé et se passe chaque jour. La plus forte des observations de ces derniers jours est que ces élections… « ne rendent absolument pas compte de tout ce qui s’est produit d’inouï, de complètement inédit dans notre vie politique depuis six mois. Où est le mouvement des gilets jaunes dans les urnes ? Nulle part. Cette distorsion spectaculaire montre qu’il y a un dysfonctionnement majeur dans notre démocratie. »…la distorsion est le macronisme trop intrus, soit ce qu’il y a de moins légal, de moins représentatif das toute la République. Ce fonctionnement hors toute pensée commune, hors toute preuve vécue de consensus profond est un désastre complet : la preuve que ces institutions ne fonctionnent plus du tout…plus jamais démocratiques (que de l’oligarchie) et plus jamais représentatives (que de l’hyper-personnalisé médiatique – mais où tout est faux, que mensonges et qu’achetés par de l’argent si mal gagné !)…Le ver est dans le fruit. C’est le corps des politiques professionnels qui sont les grands perdants. La grande majorité commence d’organiser leurs vies SANS EUX…ils auront tout fait pour casser «leur» politique. C’est fait ! Il ne reste plus de crédible que la vraie politique, celle de la rue.

 ………………………………***************************************

Les-députés-européens-disent-qu'ils-n'ont-pas-le-pouvoir-de-changer-d'Europe-pourquoi-mentent-ils-?

« Article fait pour dissuader les électeurs d’aller voter au motif que cela ne servirait à rien ou pour ne servir qu’Asselineau qui propose un Frexit impossible à obtenir actuellement avant les élections nationales de 2022 et pour lequel les Français sont réticents, surtout devant l’exemple Britannique [[ il faut savoir détacher les comportements réactifs, rattachés à aucunes réflexions profondes, des grandes décisions de fond…la soviétisation de la vie politique française, puisque dominée par la pravdaisation de l’information (c’est complètement faux, c’est plus que gros, mais il faut « faire semblant » de le croire…c’est dans la ligne du parti unique) fait qu’il y a souterrainisation de tout. Et que l’émergence brusque (puisque imprévisible) sera comme la chute du mur de Berlin de l’oligarchie…nous voyons juste la PEUR dominer partout les politocards. La peur c’est l’arrière garde, c’est qu’ils sont déjà dans le processus psychologique de la défaite. Leur immense faiblesse est bien qu’ils ont tout à perdre…puisque tout ce qu’ils ont a été si mal gagné – trop au détriment des autres, c’est pourtant facile à comprendre. Nous sommes bien à l’ultime fin d’un cycle : celui du pourrissement complet de la tête. Pas de quoi pavoiser (dans cette phase, la tête ne se rend plus compte de rien !)…L’ère du faux n’entraîne dans sa fin que les…faussaires !]]. Pourtant rien qu’à observer l’inquiétude voir la panique des européistes, rien n’est moins sûr. Le RN ne pourrait rien changer ? Mais il n’est pas seul ! il y a les autres partis souverainistes des autres pays. Ces autres partis ont des positions différentes sur certains sujets ? bien évidemment mais il ont la même position sur une Europe des nations qui justement a pour but de libérer les nations d’une entité supra-nationale qui prétend imposer la même politique à tous.

Le parlement européen a un pouvoir législatif [[ surtout celui de vérifier la légalité des décisions de la Commission européenne - mais pas du tout de prendre sa place…décisionnaire. Ce qui limite sacrément la portée de ses…activités ! ]], il a aussi des compétences budgétaires et il peut censurer la commission qui doit alors démissionner. Le président de la Commission est élu par le Parlement. L’article 48 TUE permet de lancer une révision importante des traités, la règle de l’unanimité ne s’applique pas : il suffit que le Parlement européen, la Commission européenne ou un seul état membre demande à engager le processus. Ensuite, pour engager les travaux, la majorité simple suffit. Bref, lancer le processus pour donner de nouvelles compétences à l’Union européenne, c’est assez simple. Il existe tous les outils pour changer de l’intérieur ce qu’est l’UE actuellement, même s’il est certain que ce sera difficile, mais c’est la seule porte ouverte actuellement, ne pas en profiter serait stupide. »…Pourquoi tous ces député.e.s vont être…stupides et ne vont pas se servir les outils qui leur permettraient de…changer une grande partie de la donne ? De modifier les traités ? Etc. Pourquoi aiment-ils trop se la jouer potiches complètement momifiées dans une inertie vraiment pire que…minable ?

Du-vrai-rock-and-roll-!

Palabré-ou-délabré-?

La piste de la démocratie directe ouverte par les Gilets jaunes : "Après six mois de nette maturation politique, les Gilets jaunes ont ouvert quelques voies intéressantes en matière de démocratie directe :
  • un programme basique de justice sociale ;
  • le RIC ;
  • des ateliers constituants…

La piste de la démocratie directe, qui était l’apanage de la cité antique à cadre géographique restreint, est redevenue tout à fait envisageable à l’ère des réseaux de communication rapides et interactifs [[ surtout avec le désir et la volonté d’un certain nombre afin que ceci se…concrétise !]]. En tout cas certainement plus acceptable qu’un cirque électoral poussiéreux où les organisateurs ne sont même plus foutus d’acheminer tous les bulletins dans les bureaux de vote [[ entre autres !]], comme ça s’est vérifié le 26 mai. La solution via internet que l’administration a imposé à tous pour les déclarations de revenus est tout aussi recevable pour les consultations politiques. Reste à trouver les moyens pour ouvrir ces nouvelles pistes. Il est clair que les forces politiques délabrées du monde d’avant feront tout pour s’y opposer [[mais toujours sur le mode…précipitoyable !]]. Et que les formations d’opposition ne feront rien ou pas grand-chose pour les y aider (comme ça s’est vu aux lendemains des européennes quand, par dépit, des Insoumis ont clamé leurs intentions de laisser tomber définitivement leurs gilets jaunes) [[ c’est que le poids de leur…passé est trop lourd et massif à porter…L’avantage des gilets jaunes – comme de tout véridique mouvement – c’est qu’ils voyagent léger ! Toujours jeunes dans leurs têtes…]]. Que les Gilets jaunes n’aient rien obtenu en six mois de lutte n’est en soi guère surprenant [[ sauf que si…ce texte élucide, ou le tente, le pourquoi la société est si…en retard face à ses forces vives ? Eh oui il y a des réponses !]]. Si leurs revendications sont désormais clarifiées, si leurs 28 premiers actes ont démontré leur évidente détermination, ils n’ont pas encore trouvé les moyens de renverser les forces réactionnaires qui s’opposent à leur avancée. »…C’est parce que il n’est pas assez fait assez place à leurs soutiens…Décembre, comptés 7 millions de gilets jaunes en bases arrières et…8 millions de soutiens…Ces chiffres n’ont pas assez été…rendus fertiles. Nous, nous avons semé au maximum et qui nous suit aura eu du bol de rester en pointe des bonnes infos

…………………………......********************************

La-très-grande-peur-des-possédants-et-le-réflexe-du-castor

« Le sursaut de participation vient de tous ceux qui sont sortis de chez eux uniquement pour "faire barrage" [[ voter contre n’a jamais été voter pour – aucune vision du futur n’en surgit, c’est tout tourné vers le passé, on vous dit ! ]]. Cependant, en attendant de déterminer le degré de conversion des foules, et en particulier de la jeunesse, à une écologie véritablement politique, la leçon de ces élections est tout autre. Elle se résume à la grande victoire des castors [[ donc de la peur non…raisonnée !]]. Le sursaut de participation vient de tous ceux qui sont sortis de chez eux…uniquement pour «faire barrage» [[ pour empêcher l’expansion des nuisibles !]]. Barrage à Marine Le Pen pour les uns, barrage à Emmanuel Macron pour les autres. Tous les autres, les socio-démocrates, la droite gaulliste, la gauche républicaine… sont restés chez eux, préférant attendre qu’un jour « quelque chose » surgisse, qu’une figure inattendue reprenne un quelconque flambeau et propose une vision qui ne soit ni la perpétuation du même, ni le saut dans l’inconnu [[ vu la superficialité absolue des débats…hors gilets jaunes, qui peut trouver la motivation d’unir des si mauvaises volontés alliées à autant de mauvaises fois ? Même et surtout si ce n’est jamais dit – l’insincérité en politique fait le vide autour de soi…la solitudination des politiques actuels est que nul-le ne peut y trouver le moindre intérêt personnel à les suivre. Ils veulent faire comme si ces « fondamentaux » n’existent pas parce que cela les conduit au constat que le macronisme est le pire poison dissolveur qui pouvait tomber sur la France. Pourtant il fait tant de razzias destructrices que le terrain en devient libre pour de grands…innovateurs ! A aucun moment, nous ne voyons personne (dans leur maigre sphère)…diriger quoi que ce soit actuellement…]].

De-Gaulle-parle-aux-gilets-jaunes-?  Gérard Bardy ...De Gaulle parle aux gilets jaunes. Mai 2019...

Le duel imposé par Emmanuel Macron a plus que jamais eu lieu. Et les cartes électorales le montrent : la grande peur des possédants a permis à la République en marche de résister plutôt bien à deux années sans gloire, à une crise politique majeure [[ et qui ne fait que commencer vu qu’elle l’emportera tout entier ]], et à des revers systématiques sur la scène européenne. Malgré tout, il n’y a que lui [[médiatiquement seulement, soit dans la seule tricherie et dans le leurre (2 phénomènes qui ne durent jamais) – dans le pays réel, il n’est qu’une catastrophe inacceptée dont il faudra réparer les dégâts dès sa disparition !]]. Malgré tout, il valait mieux aller voter pour lui de peur [[ la peur n’est pas un programme politique ]], comme il en avait lui-même agité la menace, que le Rassemblement national ne puisse plastronner [[ il est si… dépendant de la présence du RN, son repoussoir ou faire-valoir (s’il n’existait il faudrait l’inventer !)…qu’il n’est plus possible de trouver la moindre valeur personnelle intrinsèque en lui-même. Ce qui est très grave puisque rien qui… dure ne réside plus en lui. Nous sommes bien dans l’ère complète du faux de la politique du spectacle qui finit mal car…le spectacle de la politique n’a qu’une seule…représentation. La seconde, complètement éventée, n’ayant plus aucun goût déjà…]]. Le sursaut de mobilisation, ce sont ces cadres urbains qui ont tremblé depuis des mois en voyant des Gilets jaunes aux ronds-points et 80% de Français les regardant, au départ, avec bienveillance. D’apparaître comme l’assurance vie du système permet au président de sauver les meubles, malgré la nullité reconnue dans son propre camp de Nathalie Loiseau. Un jeu plus dangereux que jamais [[ il est au bout de son rouleau c’est tout – l’illusionnisme ne survit que par l’incompétence bateleuse de ses adversaires…politiques (ceux du pays réel s’étoffent au contraire). Oui le macronisme est un boniMenteur creux. Il n’y a aucun vrai programme politique qui fasse union derrière ! Cela va commence à se voir !]]. Le jeu, pourtant, est plus dangereux que jamais. Les Insoumis et les LR n’ont pas tort de reprocher à Emmanuel Macron de faire monter cyniquement le Rassemblement national. Il ne tient que par là [[ ce qui demeure LA funeste faiblesse – de là à croire à l’entente du corps des politiciens professionnels afin de maintenir l’illusion des professionnels de la politique qui nous volent toutes les décisions et toutes les participations, il n’y a plus qu’un pas…qui attend des preuves concrètes. Ces vérifications par les faits flagrants qui ne peuvent plus que survenir ]]. Mais le renoncement de tous ceux qui attendent autre chose, de tous ceux qui attendent un changement sans chaos, de tous ceux qui veulent une France forte dans une Union européenne rééquilibrée, laisse la place aux nihilistes, aux tenants de la seule colère. Dans les quartiers populaires, dans les territoires où les Gilets jaunes s’étaient mobilisés, on a voté RN [[ oui mais uniquement pour faire …barrage… efficace au macronisme…il n’y a nulle conviction là-dedans. Les idées RN ne sont pas chez les gilets jaunes…une tactique n’est pas une affiliation, c’est très temporaire et n’a servi qu’une fois !]]. Dans cette fameuse diagonale du vide, cette large part de la France qui souffre tout particulièrement de la désindustrialisation, on a voté RN. Et quelle sera la réponse ? Rien. On continue comme avant. Finalement, on a sauvé les meubles, le président ne se considère pas comme désavoué, donc on ne change pas d’un iota. « C’est très bien, après deux ans, de n’avoir qu’un point d’écart avec la liste RN ». Et roulez jeunesse… Jusqu’à la prochaine explosion. Jusqu’à ce que la peur des possédants mobilise moins [[ ce qui ne va plus se reproduire ]] que la colère de ceux qui n’ont plus rien à perdre. Mais on fait semblant de croire que ça n’arrivera jamais. »…C’est en train de mûrir très vite. Car l’idée… monopolisatrice de « faire des manifs pour se garder la visibilité » (alors que toutes les actions locales sont relayées par les soutiens –c’est peut-être moins flamboyant, avec moins de panache…mais cela dure et reste durable !)… a, en fait, permis au centralisme parisien de se forger une fable bancale, pétrie que de mensonges et d’escamotages, afin de brandir la peur aux isolés (grands cadres, conformistes et personnes très âgées tenues loin des informations…tempérées par ses propre recherches) qui ne sont plus que la pitoyable base des votes macroniens…les manifs s’avèrent , en fait, avoir (dans un premier temps) trop rendu service au pouvoir. Vu qu’il était coincé et complètement enclavé dans ses glacis – qui le coupaient de toute action. Et qu’il ne pouvait que ruminer…vers le virtuel. Ses (fausses) victoires ne sont…arrachées (déloyalement) que par le pouvoir des médias. Cela n‘a jamais duré !

Vers-un-nouvel-ancien-régime--ces-minorités-qui-contrôlent-de-plus-en-plus-la-vie-de-leurs-concitoyens-

 

[[ pas un nouvel ancien régime mais un trop ancien nouveau régime ?]]…Comment expliquer qu'on en soit arrivé à un tel stade de domination par une fausse élite politico-économico-culturelle ? Pierre Vermeren : Il faut revenir aux raisons historiques et sociologiques du repli sur soi et de la concentration des cadres et des couches aisées de la France sur de petites parties du territoire [[ c’est cela – le moment présent demande toujours une récapitulation de l’histoire précédente !]]. C’est notamment ce que j’ai souligné dans La France qui déclasse [[ qui fait perdre les grandes majorités…et cela par des leurres !]]. Observons la douzaine de métropoles que compte la France : ce sont en gros les nouvelles capitales régionales, le législateur ayant pris acte que les autres étaient déclassées : Amiens, Clermont-Ferrand, Poitiers, Reims [[ ce qui dessert évidemment le pays réel !]]… L’Ile-de-France à elle seule, qui abrite le tiers des cadres français (plus d’1,5 million), produit un tiers du PIB national, soit deux fois son poids dans la population française. En second lieu, il existe des régions de « repli » qui hébergent les retraités aisés, mais aussi des cadres : outre les métropoles déjà évoquées (qui produisent près du quart du PIB), ce sont des territoires balnéaires et touristiques comme le littoral de Bretagne sud, le Bassin d’Arcachon, le pays Basque, la Côte d’Azur, voire certaines vallées ou stations alpines. Tout le reste du territoire est à… l’abandon [[puisque ne servant pas…les intérêts mal compris de ces 10-15 % grand maximum…ce qui rend le soulèvement gilets jaunes plus que nécessaire : il n’est pas possible de laisser tomber 85 % à 90 % de la population sous prétexte que ce sont, là, les…caprices irresponsables d’une minorité qui a cessé de penser depuis longtemps !]], comme en apesanteur [[ c’est cela , les hors sol, empêtrés par des joujoux qui les dépassent, flottent dans l’inhumanité complète de toujours décider CONTRE les vrais humains ! Et nous amène à l’élucidation du mystère de l’ultra violence de ces costards-cravates lâchement planqués : voulant éradiquer en douce, foutre sur la touche une grande parie du territoire, sans son accord, sans jamais en débattre…ces caractériels (instables émotionnellement) ne supportent pas qu’un mouvement lucide vienne mettre sur le…devant de la scène toute l’horreur nue de leur « sale » politique. Celle qui fout la gerbe et met en colère tout le monde par sa…monstruosité même… Ils n’assument pas du tout le réel qu’ils créent. Et passent bestialement, leurs nerfs sur qui ne font que montrer ce réel. Cette perte de contrôle ne peut pas cacher leur hideur et c’est leur hideur même qui va provoquer le rejet complet (de préférence glacial, soit non violent mais d’une fermeté inébranlable !) Ce pourquoi l’horreur crue des mutilations et d’une police bestiale… ils la maquillent à grands coups de pinceaux idéologiques. Il n’a pas d’autres recours que de cogner partout où cela leur fait mal. Ils doivent absolument lâcher prise. Ils sont tous indignes, et plus qu’indignes de diriger ce pays !]], avec des situations hallucinantes dans certaines parties du territoire (Médoc, Ardennes, Tarn, Haute-Marne, Valenciennois, Aisne, Haute-Vienne, Aude, Lot, Cher etc.) : d’énormes, poches de misères, des travailleurs pauvres et des sans emplois, des activités et des classes sociales en déshérence, …livrées à elles-mêmes [[ même avec comme seule solution de…s‘auto-supprimer…les monstres des métropoles ne voulant RIEN savoir d’elles/eux ! Ce qui est bien la limite, la limite si insistante de leur absence de tout…PROGRAMME politique digne de ce nom. Faire du bankster c’est pas de la politique…nationale, cela !]], des villes comme bombardées, de agriculteurs ruinés ; le pire c’est que les service publics, au lieu d’être un contre feu, ont accompagné cette régression historique. Sans un volontarisme urgent et massif des pouvoirs publics [[ pour cela il faut qu’ils redeviennent…publics. Et cela ne se fera pas sans Déprivatiser toute la politique…3 voies principales Julia Cagé, fin des politiques professionnels ou plus de représentativité « intermédiaire » mais une forme décentralisée et fédérative de démocratie directe. Nul-le ne peut oser qu’il n’y pas le choix (la sidération hypnotique du no alternative s’achève par le vision claire du grand ridicule du macronisme dont tous les piteux concepts gondolent de rires ! Plus nul vous pensez que c’est possible ? ]], on s’achemine vers l’inconnu [[pas tant que ça inconnus …c’est la voie des gilets jaunes…mais aussi celle de leurs soutiens qui les englobent dans encore plus grand !]].

 

Edouard Husson : Au plan mondial, deux phénomènes doivent être pris en compte, la concentration des richesses et celle des données. Pour éviter la chute de valeur d’une monnaie fabriquée en quantité astronomique, les élites ont eu tendance à la faire sortir des circuits les plus quotidiens et à la concentrer entre les mains d’une minorité [[ ce qui devient sans issue…par le fait du rétrécissement énorme de leur balayages de pensées où les angles morts prennent toute la place…par leurs incapacités à se concentrer et donc leur zones d’attentions sont trop restreintes etc.)- bref, les immenses dégâts qu’ils causent leur paraissent …inaperçus par rapport aux maigres bienfaits qu’ils « croient » produire. Actuellement c’est la réalité entière qui des rappellent à eux et ils ne sont pas du tout à la hauteur…D’autres le sont qu’ils ont sans cesse censurés…qui croyez-vous qui vont être préférés ?]]. La concentration des données est l’autre phénomène fondamental. Là encore, on a un phénomène de quasi-gratuité, où ce qui donne de la valeur aux informations collectées, c’est la capacité à les collecter massivement et les traiter [[ encore l’ivresse des mots flottants…de vains narcissismes vocaux…ivresses malsaines  due au fait de ne pas …faire corps avec ses mots de ne pas les articuler de tous ses membres…là perte de rapports de dimensions, l’égarement des comparaisons de dimensions, les erreurs complètes sur le sens des mesures, etc. – Nous sommes vigilant.e.s aussi mais nous n’aboutissons surtout pas à ces conclusions. Une des 2 routes est, alors, erronée. Laquelle à votre avis ?]].

 

>> ** - Une telle situation ne comporte-t-elle pas de réels risques sociaux, notamment violents ?  Pierre Vermeren : Je lisais hier que 39% des Français (dont plus encore de jeunes) jugent que la démocratie n’est pas la panacée, c’est une première réponse. La deuxième, c’est la séquence des gilets jaunes, dont on sort à peine, qui a démontré que la violence -même si elle a été très contenue à l’échelle de l’histoire- n’est plus un interdit. La troisième, c’est la hausse des violences privées –dont atteste la remontée des homicides en France puis dix ans, ou celle des agressions non crapuleuses. Ces alarmes sont des manifestations de l’énorme malaise socio-économique [[ c’est peu de le dire !]] et qui ronge la France populaire, gangrenée par de nombreux maux : les suicides, les addictions (aux stupéfiants, aux jeux et à la pornographie en ligne), les violences et le harcèlement contre les femmes, contre les morts (les destructions si nombreuses dans les cimetières), contre les minorités, contre les églises etc. sont autant d’indices extrêmement inquiétants, surtout si on les aligne [[ ce que ne font plus jamais les médias plus…qu’irresponsables (limite bandits , tu vois !…Ils te volent l’argent scoops mais ne relient plus rien…D’avoir perdu nos Grands journalistes d’investigations est une lourde perte…et tout cela pour l’argent sans coeur et sans pensée…Heureusement qu’il reste (entre autres) les vrais écrivains qui remplacent les ex-journalistes !]]. Il faut redonner d’une manière ou d’une autre… l’envie de vivre et de produire aux classes populaires [[ ce que ve blog fait à fond…mettant un peu de joie (parfois beaucoup) dans tous les thèmes qu’il aborde. Pourquoi pas plus ne le font ? N’aiment-ils donc pas les humains ?]], que « le pain et les jeux » ne pourront pas éternellement calmer [[ surtout si de moins en moins allument la télé ( 9 % des adultes d’avoués… si l’on en croit le chiffre « exact » du vote LREM ]]. Dans les dictatures, cette tâche revient à la police et aux tontons macoutes. Dans une  démocratie avancée, les classes dirigeantes doivent prendre leurs responsabilités [[ce qu’elles ne font plus depuis longtemps…sinon, si progressistes (sic) et éclairés, ils rétabliraient (et à fond) la…libre circulation des idées. Même ça est hors de portée de ces…fausses élites ?]]. Edouard Husson : On n’est plus dans le domaine du risque mais de la réalité. La crise française des Gilets Jaunes a montré cette réalité nue: la France qui souffre le plus s’est soulevée [[ et elle ne risque pas de faire comme les soufflés, de retomber…ce sont bien les ex-dominants qui sont à bout de souffle…jamais le soulèvement ne s’essoufflera, lui !]]. Et elle a été matraquée, littéralement, par un pouvoir désireux de maintenir la concentration des richesses, des informations et du pouvoir [[ sauf qu’il ne sait pas quoi en faire…mais pas du du tout…que vont-ils encore pouvoir MENTIR sur l’écologie ? Ce gouvernement n’est-il pas le plus…antiécologiste qu’il soit possible d’imaginer ? Non, leur tropisme d’inactions partout et de répressions illégales sur le reste prouve qu’ils ont quitté le mot élite depuis pleins d’années ! Impossible d’en trouver une trace…]]. On ne touchera pas à l’ISF; on rêve de recréer un grand service public d’information; et l’on fait charger les forces de l’ordre contre les manifestants les plus pacifiques tout en tolérant les casseurs, de manière à pouvoir justifier l’emploi prolongé des forces de l’ordre [[ que ceci devient toujours plus…minable à ainsi le résumer !]]. Mais la violence de la répression sociale orchestrée par Emmanuel Macron et Édouard Philippe est le signe d’une peur des élites françaises [[ qui a peur est en fin de « son » cycle…pas du cycle collectif – vu qu’ils en sont les stupides séparatistes. Comme si – isolés – ils pouvaient en savoir plus et mieux que les autres ? Les génies c’est tous Collectifs – faut savoir lire un jour !]]. Ailleurs, les non-élites ont su sécréter des individus qui prennent la défense du peuple tout en maîtrisant parfaitement les codes des classes supérieures [[ tout ça c’est du charabia …d’arrières gardes qui ne savent pas ce que c’est d’être en première ligne !]] : Trump en est l’illustration la plus flagrante. Elle est là l’exception française: le manque d’instinct de survie des élites françaises [[ peu de le dire – d’empêcher les génies de la langue française c’est se…couper, s’amputer d’une des sources vives de leurs…inspirations aussi. Faut vraiment être plus que crétins pour croire que le chemin  des génies (même censurés) ne supplantent pas les leurs…mais au sens de la profonde pensée féconde pas des gloriettes pour puceaux de la pensée ! Puisque se contenter de « ça » souligne à quel point vous n’êtes…pas une élite !]]  les conduit à jouer leur va-tout dans une politique de répression policière, de censure et de…

.................. tentative de prolonger coûte que coûte la survie du néolibéralisme. »

……………………………......*******************************

Ce qui les situe dans une « fausse » élite. Le mot élite est trop grand pour eux, ils flottent dedans : élite c’est pour quasiment chaque acte du quotidien. Or, eux, ils ne brillent que le temps…d’une magouille médiatique. Le chef ne craint pas la solitude : de Gaulle n’est jamais venu s’étaler, ni se plaindre ou s’excuser devant les médias…il avait bien une austérité non alcoolique des médias…ces fausses élites (oui fausses) se…répandent trop partout. Ne connaissent d’autres ivresses que de s’y exhiber à tort toujours et jamais avec raison…Et ? L’insistance toujours des centralistes à nous asperger d’élite, élite (comme si elle…existait…vraiment) est…anormale (ne plus le dire c’est la faire…disparaître (oui comme un grigri !)…or les bons le sont avec ou sans…caméras – cela n’a rien à voir…Oui de « vraies » élites existent mais …ailleurs pas en ce Paris enclavé de corruptions (puisque les corruptions ne pourrissent que ton coeur, affaiblissent tes facultés mentales et que qui ne veut pas ne sera pas…contaminé). Donc de la gauche dite radicale, à de faux contestataires, qu’ont-ils à marteler sans cesse…l’élite de l’oligarchie, l’élite au pouvoir, l’élite des médias, l’élite qui écrit et qui ose que les…censures censitaires n’existent pas (même en période de dictature !)…oui celles et ceux-là pourquoi NIENT–ils tant ces faits ?

 

Soyons toujours R’n’R, Rock and roll, rajeuni de ses cendres, neuf de ses échecs, toujours sur l’assomption de son élévation et allons…

 

……… Rouler notre bosse le plus loin possible d’eux !

 

……………………….. Là ou créativité n’est pas qu’un mot !

 

 

……..……………(à suivre)

 

………………….……….%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

 

toujours dans la rubrique : "Quelles sont les têtes qui NOUS aident  vraiment ?"

 

         ………Que l’immense élan collectif nous grandisse et nous nourrisse !!!

Sous copyleft……pour tout ce qui reste à but non lucratif

       tous ces textes quotidiens sont effectivement reliés à une pensée globale ***

trouvez, aussi, un complément à cette réflexion sur le site internet à téléchargements gratuits http://www.freethewords.org/,  onglet 3  "Nul n'est  nul",  "Légalité de l'égalité" (Quality of eQuality), "La démagogie n'est utile et utilisée que par qui est déjà au pouvoir" et onglet 4 "L'anticommunication comment ça fonctionne ?»  et "Why do we left the left wings ?" ; onglet 2 "L'ardeur sociale", "Comment devenir un (e) athée du capitalisme" et "LE ROMAN DE L' ÉCONOMIE " ;  et, surtout, RIEN DE PLUS SOLIDE QUE LE SOLIDAIRE sur l’onglet 3, ainsi que LA QUESTE DES QUESTIONS (Qui a démuni les démunis ? Qui a déshérité les déshérités ? Qui s'est emparés des désemparés ? Qui a détressé les détresses ? Qui a dérobé aux nécessiteux leur nécessité ? S’il y a fraudes pourquoi donc cacher les fraudés qui les subissent ? S'il y a faim c'est qu'il y a, d’abord, affameurs ? S’il y a endettés, ils sont toujours précédés des endetteurs. Pas de travailleur clandestin qui n’ait été créé par l’argent clandestin. Et sans capital au noir pas de travail au noir,  etc. Tout se tient et les causes ne pourront plus échapper à l’implacabilité de la logique. Le règne moral des trop riches vient de s’effondrer), onglet 2.

Résistances au changement Impliquent changement de résistances

Structurellement, les classes moyennes ne savaient plus penser

Pas de République si le politique ne prime pas sur l'économie.

La prospérité c'est pour tous, la richesse pour la minorité

L’Économie ? C’est ce que l’on nous jette entre les jambes afin de faire tout autre chose !

Je suis responsable de ma parole non de la compréhension des autres

Le futur n’appartient qu’à qui en prend l’initiative

Le spectacle est une misère pas une conspiration, ce qui est tellement pire.

Le si rare moment de la jubilation

La façon d’écrire se nomme infini respect

Arrêter de sous-traiter nos besoins et nos savoirs

Plus il existe d’opinions très différentes, moins le monde risque de se tromper

Nous ne pouvons pas trouver de solutions si nous ne connaissons pas la réalité de la situation.

Faisons le vide des prétendus dirigeants à l’intérieur de nous !

Nous n’avons pas besoin de ce système pour le supplanter !

 

Nous sommes la santé de la société

 

…les anti-élites actuelles ( celles qui empêchent les vraies élites de réparer leurs dégâts !)

Trouver ce que nous ne cherchons pas ?

………………………

Si ce post a su retenir votre attention dans les 5 100 autres (disponibles ici) il doit y en avoir de bien plus décoiffant. Qui vous boosteraient encore plus. C'est le si cher chercher cher… on y trouve plus que prévu

couverture de 101 Clip Art..ici the shirt list…

couverture de 101 Clip Art..ici the shirt list…

Rauques en rôles ?
Leçon de rock'n'roll

Leçon de rock'n'roll

Rauques en rôles ?
ceci n'est JAMAIS DIT...

ceci n'est JAMAIS DIT...

40 ans de gâchis amplifiés par le macronisme… La France qui déclasse de Pierre Vermeren…elle fait perdre 85 % de la population…à cause de...10 % de trop grands parasites au sommet !

40 ans de gâchis amplifiés par le macronisme… La France qui déclasse de Pierre Vermeren…elle fait perdre 85 % de la population…à cause de...10 % de trop grands parasites au sommet !

Ici la réalité parle : l’ensemble de la population en âge de voter (car il y a 12 % de non-inscrits selon l’Insee) : et non pas des suffrages exprimés, ni même des inscrits (totaux tellement réducteurs qu’ils TROMPENT au point de faire…délirer qui parlent de chiffres…en baudruches flottant hors toute réalité… ).

Ici la réalité parle : l’ensemble de la population en âge de voter (car il y a 12 % de non-inscrits selon l’Insee) : et non pas des suffrages exprimés, ni même des inscrits (totaux tellement réducteurs qu’ils TROMPENT au point de faire…délirer qui parlent de chiffres…en baudruches flottant hors toute réalité… ).

Rauques en rôles ?
le Parlement européen a des marches…la preuve !

le Parlement européen a des marches…la preuve !

On nous met plus bas que Terre, pour eux on est de la merde, on est de la vermine. En 5 mois j’en ai plus appris sur ma démocratie sur mon gouvernement et surtout sur l’union européenne qu’en 53 ans !

Gj les constituants…La banqueroute européenne ou l’union europeenne comme ils l’appellent ; une entité trop mafieuse créée pour détruire les Nations et ruiner en vrai leur peuple.

Live ROND POINT 2.0 Européennes-Manifestations-Démocratie et souveraineté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

said 23/04/2020 18:51

Bonjour chères frères et sœurs

Je m'appelle Delarue Vanessa

Je fais ses témoignages pour témoigner la compétence d'un vieux vraiment formidable.

Je vous assure que j'ai eu à contacter plusieurs marabouts qui sont rien que des faux , des menteurs, des escrocs je ne sais plus quoi les qualifiés mais suite aux plusieurs recherches je suis tombé sur ce vieux qui m'a vraiment redonner le bonheur , le bonheur que je recherche depuis tant d'années il est vraiment formidable je souffrais d'une rupture avec mon mari il m'a quitté cela à fait 1 an 1 mois et même au boulot j'ai perdu le travail mon père était gravement malade mais dans un intervalle de 3 jours je vous rassure que j'ai eu des miracles dans ma vie grasse à ce vieux aujourd'hui je vis bien avec mon mari , mon père est guérit, on m'a ra-pellé au boulot et j'ai même refuser mais actuellement je suis dans un autre service qui est mieux que l'autre vraiment je ne sais pas comment remercié ce vieux il m'a travailler sans me prendre un euro j'ai d'abord eu la satisfaction avant de le récompenser vraiment il est très bon ce vieux . Alors vous qui souffrez de n'importe que problème, vous qui avez n'importe des soucis ne vous faites plus de souci contacté directement ce vieux voici son adresse

E-email : said.marabout@outlook.fr

Ou vous pouvez l'appelez directement sur son numéro portable 00229 98 98 29 82

Ou sur son Whatsapp: 00229 98 98 29 82

said 23/04/2020 18:51

Bonjour chères frères et sœurs

Je m'appelle Delarue Vanessa

Je fais ses témoignages pour témoigner la compétence d'un vieux vraiment formidable.

Je vous assure que j'ai eu à contacter plusieurs marabouts qui sont rien que des faux , des menteurs, des escrocs je ne sais plus quoi les qualifiés mais suite aux plusieurs recherches je suis tombé sur ce vieux qui m'a vraiment redonner le bonheur , le bonheur que je recherche depuis tant d'années il est vraiment formidable je souffrais d'une rupture avec mon mari il m'a quitté cela à fait 1 an 1 mois et même au boulot j'ai perdu le travail mon père était gravement malade mais dans un intervalle de 3 jours je vous rassure que j'ai eu des miracles dans ma vie grasse à ce vieux aujourd'hui je vis bien avec mon mari , mon père est guérit, on m'a ra-pellé au boulot et j'ai même refuser mais actuellement je suis dans un autre service qui est mieux que l'autre vraiment je ne sais pas comment remercié ce vieux il m'a travailler sans me prendre un euro j'ai d'abord eu la satisfaction avant de le récompenser vraiment il est très bon ce vieux . Alors vous qui souffrez de n'importe que problème, vous qui avez n'importe des soucis ne vous faites plus de souci contacté directement ce vieux voici son adresse

E-email : said.marabout@outlook.fr

Ou vous pouvez l'appelez directement sur son numéro portable 00229 98 98 29 82

Ou sur son Whatsapp: 00229 98 98 29 82